• Accueil
  • > Recherche : susie davis blog

Résultats de votre recherche

Mylenium Tour et les Percussions

Posté par francesca7 le 19 juillet 2012


confidences de Susie Davis (Claviers, percussions)

 

Mylenium Tour et les Percussions dans Mylène en CONFIDENCES MF99_43aPourquoi êtes-vous la seule du groupe de 96 à ne pas avoir fait le « Mylenium Tour » ?

Je ne sais pas. On ne m’a pas contactée. Cette année-là, je tournais avec Pat Benatar, donc je n’aurais probablement pas été libre de toute façon. Il est vrai aussi que j’ai déménagé sur Sans Francisco. J’ai entendu dire plus tard que Philippe Rault avait essayé de me joindre, mais qu’il n’avait pas mon nouveau numéro de téléphone. Tant pis pour moi !

En tant que musicienne, que pensez-vous de la musique de Laurent Boutonnat ?

Je pense que Laurent est un artiste brillant. Il s’est avéré qu’il était en outre un homme très doux, très gentil et que j’ai pris beaucoup de plaisir à fréquenter.

Quelle est la chanson sur laquelle vous avez pris le plus de plaisir à jouer sur cette tournée ?

J’ai vraiment beaucoup aimé le groove de « California ». J’aimais beaucoup danser dessus !

Qu’est-ce qui vous a le plus surpris pendant le Tour 96 ?

Je ne pensais pas qu’une artiste puisse être si populaire dans un seul pays.

B1404-226x300 dans Mylène en CONFIDENCESMylène était-elle proche du groupe ?

Oui. C’était un bonheur de travailler avec elle et de traîner avec elle.

Comment était l’ambiance dans la troupe ?

On s’est beaucoup amusé. On avait un groupe de gens très différents – hétéros, gays, noirs, blancs, hispaniques, américains, hommes, femmes – mais on était très bien ensemble et on a passé des moments merveilleux. Mylène s’est très bien occupée de nous. On a bien gagné notre vie pendant cette tournée, et on a eu des repas fantastiques après chaque show. Cela a été une tournée très spéciale pour chacun d’entre nous.

Qu’avez-vous pensé du public ?

Le public français est excellent !

Vous rappelez-vous du concert de Lyon, de la chute de Mylène qui s’est fracturé le poignet ?

Oui ! Tout d’un coup, Mylène n’était plus sur scène. Je ne l’ai pas vue tomber, mais j’ai rapidement compris que ce devait être le cas. Jeff, le guitariste, a sauté en bas et l’a relevée, puis l’a amenée sur le côté. David, un danseur, était tombé avec elle. C’était un moment horrible. Passer si rapidement d’un état d’excitation et de bonheur à un moment où le temps s’arrête et où on se demande si Mylène va bien, c’était incroyable.

Que faites-vous depuis cette tournée ?

J’enseigne le piano, le chant, la guitare et l’écriture de chansons à des enfants dans mon home studio, à Richmond, en Californie. Je me suis mariée très récemment, et j’ai deux beaux-fils, donc j’essaie de rester à la maison et de ne plus trop faire de tournées. Les seules que je m’accorde sont celles d’un groupe appelé Those Darn Accordions, avec qui je joue de l’accordéon et je chante, et avec un groupe de R’n’b, Rythmtown Jive. Je travaille aussi sur une méthode d’apprentissage de la musique à l’oreille pour les enfants. 

issu du Magazine IAO de  2006

Publié dans Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaires »

J.Wagner pour Mylène

Posté par francesca7 le 10 janvier 2012

Julien Wagner pour Mylène

J.Wagner pour Mylène dans Mylène dans la PRESSEEncore un livre sur Mylène Farmer ? Oui et non… Oui car c’est encore un livre avec de belles photos et qui traite du sujet Farmer, mais non car pour une fois on ne nous promet de percer le mystère mais simplement de nous emmener dans l’univers Farmer au travers de ses 4 tournées événementielles…(Tour 89, Tour 96, Mylenium Tour et Avant que l’ombre… à Bercy)

Cet ouvrage richement illustré de photographies officielles de Marianne Rosenstiehl et Claude Gassian. Julien Wagner* nous offre des anecdotes concernant la préparation, les coulisses, le déroulement de chaque tournée, avec des témoignages exclusifs de certains collaborateurs comme Bruno Fontaine, Edwige Chandelier, Jean-Philippe Audin, Beckie Bell, Jean-Michel Laurent et Xavier Grobois (les décorateurs du Tour 96), Susie Davis, Dominique Borg, Franck Sorbier, John Nollet, Nicolas Montazaud, les Los Vivancos et des dessins préparatoires d’Alain Escalle.

 

*Julien Wagner n’est pas un inconnu pour les fans de Mylène Farmer et est surtout compétent pour écrire sur elle contrairement à certains qui écrivent sans même avoir écouté un album… Il est le rédacteur en chef du magazine MF & Vous (disponible en kiosque) et le webmaster du site très complet : www.mylenefarmeriscalled.net (avec un forum très actif de plus de 6000 membres) et prépare actuellement 2 autres ouvrages prochainement publiés.

                                                       barre-divers13 dans Mylène dans la PRESSE

 

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène TOUR 96 – JUIN 1996

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

 

 « plus loin, plus haut, l’esprit voyage » 

 

Source IAO n°7 - avril 2006 – spécial Live 

 

 

Barre de Séparation

 

Six ans et demi après sa première tournée, Mylène remonte sur scène totalement métamorphosée. Ses retrouvailles avec le public se veulent lumineuses, aériennes, colorées et incroyablement sexy. Pour se souvenir de ce moment unique, nous avons papoté avec Donna de Lory, choriste et danseuse sur le show, Fred Peveri, créateur des lumières et Susie Davis, qui était aux claviers

 

 

Mylène TOUR 96 - JUIN 1996 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy96_27aMylène avait, à l’évidence, été secouée par l’intensité de sa première tournée. Tant d’émotions fortes, il y avait de quoi être bouleversée. C’est sans doute par peur de ne pas retrouver les mêmes sensations qu’elle a tant attendu avant de remonter sur scène. Sans oublier le projet « Giorgino », qui lui a pris tout son temps, et celui de Laurent, dans le prolongement immédiat du triomphal « L’autre… ». Il lui aura fallu l’exil américain et l’anamorphose pour retrouver l’envie… 

 

 

Et pour le coup, c’est une Mylène à cent lieux de celle de 89 que l’on retrouve sur scène. Qu’il est loin l’univers sombre et fermé de la première tournée ! qu’elle est loin la Mylène pâle et triste emmitouflée dans de grandes et belles tenues romanesques ! 

 

 Nous voilà désormais face à une femme souriante et bronzée qui assume son corps et le montre sans pudeur. C’est perchée sur des platform-shoes, pailletée jusqu’au bout des ongles et des paupières qu’elle évolue désormais dans un univers lumineux, blanc et spacieux, croisant successivement gogo danseurs, araignée géante et drague Queens. Mylène est plus diva gay que jamais ! Et plus  rock aussi. 

 

Là où le Tour 89 offrait un univers fort et cohérent, le Tour 96 propose du glamour et du punch. Mylène a le sens du spectacle mais ne donne pus de sens au spectacle. On y prend en motion, mais on en prend plein les yeux ! 

 

 

MFBercy96_22a dans Mylène TOUR 1996Tout commence à Toulon, avant deux Bercy archi combles et surchauffés. Une toute petite tournée de quatorze dates est programmée ensuite, avant un retour ultime à Bercy le 28 Juin 1996. Mais choses ne seront pas si simples… le 15 juin, à la toute fin de son concert à la Halle Tony Garnier de Lyon, Mylène tombe de scène. 

 

Bilan : une double fracture ouverte du poignet gauche. Aie ! Le reste de la tournée est bien évidemment annulé ; il restait huit dates. Mais rendez-vous est pris en fin d’année pour onze nouvelles dates. Le Tour 96 reste malgré tout la tournée la plus courte de Mylène (si l’on excepte bien sûr, les concerts de 2006, mais il ne s’agit pas d’une tournée). 

 

En fin d’année, Mylène visite donc finalement toutes les villes prévues avant l’accident (hormis Mulhouse), et retourne même à Lyon, histoire de conjurer le sort ! A deux occasions – Genève le 10 décembre 1996 et Paris le 12 – le tracklisting s’enrichit d’un titre supplémentaire ; la reprise d’un tube de Polnareff, « La poupée qui fait non », en duo avec Khaled. Ce sera d’ailleurs le premier single extrait du « Live à Bercy » qui sort quelques mois plus tard. Ce disque reste à ce jour l’album live le plus vendu en France, avec plus de 900 000 copies écoulées ! 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaires »

Les Fans de Mylène attendent

Posté par francesca7 le 31 août 2011

  

 

 

En dehors de ses fidèles, Mylène recrute à New-York quatre nouveaux danseurs et une jeune et jolie danseuse. Susie Davis, la seule femme du clavier de la dernière tournée n’étant pas disponible, c’es Eric Chevalier, un ami d’Yvan Cassar qui s’en chargera. Côté voix, la sœur de Princesse Erika pourra partager son chant avec Johanna Manchec-Ferdinand. 

 

Les Fans de Mylène attendent dans Mylène 1999 - 2000 img_mf_tour_1Comme d’habitude, le concert est rodé dans une ville de province, plus exactement au Dôme de Marseille avant les vingt-sept autres dates prévues, dont cinq à Paris, trois à Bruxelles et trois à Lyon (voyez vous-mêmes dans Mylenium Tour : LES CLIPS sur ce blog. Mylène est présente à Marseille depuis le début du mois de septembre car le montage du décor nécessite quinze jours de travail Bien sûr, tout se fait dans le plus grand secret et gare aux journalistes qui osent franchir les limites imposées par la production

 

 

 

21 septembre 1999.  Depuis le petit matin, de nombreux fans attendent de pied ferme de pouvoir pénétrer dans l’enceinte du Dôme de Marseille. Tant de choses ont été écrites sur ce concert événement qu’ils ressentent une immense fierté d’être les premiers à y participer. Certains squattent même le parking depuis trois jours, pour être sûrs d’avoir les meilleures places de la fosse. 

 

Quand les portes de la salle s’ouvrent enfin, c’est la ruée vers la scène. Une heure avant le spectacle, une musique spécialement composée pour l’occasion résonne. Tous les visages tentent alors de voir ce qui peut bien se cacher derrière cet immense voile de soie qui recouvre l’intégralité de la scène. 

 

 

Dans les coulisses, le fameux compte à rebours est déclenché. Mylène est enfermée dans sa loge, et, comme d’habitude, personne n’a l’autorisation de venir la déranger. Concentrée, elle tente d’oublier ce trac qui ne cesse de lui dévorer les entrailles. Il faut dire que cette première date la rend particulièrement nerveuse, car les dernières répétitions l’ont réellement fatiguée. Malgré la débauche de moyens et de décors (pas moins de treize semi-remorques étant nécessaires pour les transporter), elle prie pour que la technique ne lui fasse pas faux bond au dernier moment. Elle sait que la moindre erreur peut être fatale au bon déroulement de son show.

200805161428_zoom dans Mylène 1999 - 2000

Publié dans Mylène 1999 - 2000 | Pas de Commentaires »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...