• Accueil
  • > Recherche : mylene libertine

Résultats de votre recherche

Le Roux de Mylène

Posté par francesca7 le 16 août 2011

Commence l’aura du mystère 

Le Roux de Mylène dans Mylène 1985 - 1986 MF2000_108aParallèlement à ses heureux événements, Mylène, qui veut se démarquer des autres chanteuses de sa génération, étudie son personnage avec attention. Une aura de mystère commence à planer autour de la jeune femme et son comportement change progressivement vis-à-vis des gens qu’elle corise, comme si le personnage de Libertine s’était immiscé en elle. 

A présent, elle n’offre plus aux journalistes qui l’interviewent ce visage hilare du début de carrière, mais plutôt un beau regard mélancolique et ses légendaires silences avant chaque réponse. Très attentive à son apparence, elle trouve son roux abricot un peu trop fade, aussi demande-t-elle conseil à Bertrand Le Page et à Christophe Mourthé qui l’incitent à pousser la porte d’un coiffeur pour rendre cette couleur encore plus étincelante ! 

Elle se fait faire un roux électrique qu’elle ne quittera plus jamais depuis et qui deviendra l’une de ses cartes de visite. 

Libertine fait un tel tabac sur les ondes que son successeur doit frapper aussi fort s’il ne veut pas se couvrir de ridicule ! Aussi étrange que cela puisse paraître et malgré le fait qu’il avait écrit la musique de ce tube, Jean-Claude Dequéant est remercié sans cérémonie par l’équipe alors qu’il s’était beaucoup investi dans cette aventure. Les raisons de cette rupture professionnelle restent floues. Malgré les années qui ont passé, le principal intéressé est encore blessé par cet évincement car il reste persuadé qu’il aurait pu énormément apporter. Mais en cette fin d’année 1986, le débat est clos. C’est d’ailleurs l’une des clefs de la réussite de Mylène que de sonner le glas au bon moment. 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Mylène 1985 - 1986 | Pas de Commentaires »

1...1617181920
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...