• Accueil
  • > Recherche : mylene libertine

Résultats de votre recherche

La presse parle du Mylènium Tour

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

 

VIDEO CLIP 

Image de prévisualisation YouTube 

 

 

 

« Mylène rit, Mylène pleure. Tous les soirs. On la savait émotive, on la découvre plus chaleureuse et plus joyeuse dans son contact avec le public. Mylène donne tout son amour à ses fans qui ne se privent pas de le lui rendre. » (Le Soir

 

 

« Très vite, on se lasse de cette succession de tableaux censés donner corps au cérébral univers de Mylène Farmer, lequel mérite sans doute mieux que cet habillage « variétés ». Mylène, que l’on espérait reine techno et diva pop à la Madonna, est ici réduite au rôle de gamine cyber. Du coup, la magie n’opère pas (…) »  (L’Humanité) 

 

 

« Pour les fans, la cause est entendue : Mylène est géniale. Même le pantalon corsaire orange, le chignon tricorne, la voix défaillante tandis que le batteur de 300 kilos se passent les nerfs sur ses fûts, les chorégraphies, mollassonnes, le show millimétré avec son quota de larmes obligatoires (deux fois, la chanteuse s’étrange, le public se pâme, la vulgarité Moulin Rouge des tableaux et la cacophonie abrutissante du son mixé par un sourd, tout va«  . (Libération

 

 

« Ce concert est certainement plus émouvant que ses précédents, qui  étaient peut-être plus spectaculaires, mais plus robotisés aussi. A croire que la libertine morbide et infantile s’est réincarnée en une femme plus sereine« . (Le progrès de Lyon)

La presse parle du Mylènium Tour dans CONCERTS DE MYLENE 1706501116

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaires »

Les titres du Mylénium Tour

Posté par francesca7 le 11 octobre 2011

Les titres du Mylénium Tour dans CONCERTS DE MYLENE MF99_17a

Liste des titres

Pistes 

1.    Mylenium

2.    L’Amour Naissant

3.    L’Âme-Stram-Gram

4.    Beyond My Control

5.    Rêver

6.    Il n’y a pas d’Ailleurs…

7.    Mylène is Calling

8.    Optimistique-moi

9.    Medley *

10. Regrets

11. Désenchantée

12. Méfie-toi

13. Dessine-moi un mouton

14. California

15. Pas le temps de vivre

16. Je te rends ton amour

17. Souviens-toi du jour…

18. Dernier Sourire

19. Innamoramento

20. Générique de fin

Double CD : 

  1. CD 1 : 6’10
  2. CD 1 : 5’28
  3. CD 1 : 6’00
  4. CD 1 : 5’18
  5. CD 1 : 5’56
  6. CD 1 : 5’19
  7. CD 1 : 2’15
  8. CD 1 : 4’36
  9. CD 1 : 6’48
  10. CD 1 : 5’12
  1. CD 2 : 7’12
  2. CD 2 : 5’40
  3. CD 2 : 4’50
  4. CD 2 : 5’27
  5. CD 2 : 8’28
  6. CD 2 : 5’15
  7. CD 2 : 7’47
  8. CD 2 : 4’53
  9. CD 2 : 6’13
    • ——–
DVD / VHS : 

  1.  : 6’40
  2.  : 5’26
  3.  : 5’43
  4.  : 5’21
  5.  : 5’55
  6.  : 5’17
  7.  : 2’20
  8.  : 5’48
  9.  : 6’45
  10.  : 5’07
  11.  : 7’54
  12.  : 5’51
  13.  : 6’40
  14.  : 5’15
  15.  : 8’26
  16.  : 5’16
  17.  : 7’48
  18.  : 5’23
  19.  : 6’49
  20.  : 4’28
Triple 33 Tours : 

  1. A1 :
  2. A2 :
  3. A3 :
  4. B1 :
  5. B2 :
  6. B3 :
  7. C1 :
  8. C2 :
  9. C3 :
  10. C4 :
  11. D1 :
  12. D2 :
  13. D3 :
  14. E1 :
  15. E2 :
  16. E3 :
  17. F1 :
  18. F2 :
  19. F3 :
    • ——–
K7 Double durée 

  1. A :
  2. A :
  3. A :
  4. A :
  5. A :
  6. ——–
    • ——–
  7. A :
  8. A :
  9. A :
  1. B :
  2. B :
  3. B :
    • ——–
  4. B :
  5. B :
  6. B :
  7. B :
  8. B :
    • ——–

* : Pourvu qu’elles soient douces, Libertine, Maman a tort, Sans contrefaçon

MF99_32a dans Mylène MYLENIUM TOUR

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène MYLENIUM TOUR | Pas de Commentaires »

Nouvelles infos: duo ou pas duo ?

Posté par francesca7 le 6 octobre 2011

 le titre choisi pour la compil le refuge 

Nouvelles infos: duo ou pas duo ? dans Mylène 2011 - 2012 2008SimonHawk31Aujourd’hui dans le quotidien France Soir un article sur Mylène.

Même si l’essentiel est consacré à l’affaire du possible plagiat de Mylène Farmer par Lady Gaga figurent aussi deux nouvelles infos :

la rumeur d’un duo avec Hurts serait-elle fausse ?

le titre qui devrait figurer sur la compilation « Le Refuge »
comme annoncé.

L’article de France Soir du 17 Février 2011 :  « Mylène Farmer : Pas de duo avec Hurts 

 

Alors que la rumeur enflait sur Internet, elle vient d’être démentie. Mylène Farmer ne fera pas de duo avec le groupe Hurts 

 

Mylène Farmer et le groupe Hurts devaient chanter ensemble sur une compilation prévue au printemps. Du moins, c’était la dernière rumeur concernant l’artiste française. Si la chanteuse s’est récemment rendue à Londres pour assister au concert du groupe, aucune collaboration artistique n’est prévue. Sur le CD au profit du Refuge, association qui vient en aide aux victimes d’homophobie, c’est la chanson C’est pas l’heure, qu’elle interprète avec Line Renaud, qui devrait y figurer.

 

Barre dorée

 

Vidéo Lady gaga : 

Image de prévisualisation YouTube

 

Un plagiat de Lady Gaga ? 

 

palmares04 dans Mylène 2011 - 2012Born This Way, le dernier titre de Lady Gaga, n’en finit pas de déchaîner les passions. Après les fans de Madonna qui dénoncent des similitudes avec Express Yourself, sorti en 1989, ce sont à présent ceux de Mylène Farmer qui montent au créneau. Ils estiment avoir reconnu un tube de leur idole. A l’écoute, on note en effet une troublante ressemblance avec Libertine, sorti en 1986. A l’évidence, le refrain de Born This Way, composé par Jeff Garibay et DJ White Shadow, reprend la même mélodie que le couplet de Libertine. A la place des paroles américaines, on peut même aisément chanter, les célèbres mots de Mylène : « Cendre de lune, petite bulle d’écume, poussée par le vent je brûle et je m’enrhume » Hasard ou non ? Difficile à dire. L’entourage de la star française ne commente pas ce buzz qui agite la Toile. Après avoir « piqué » RedOne – le compositeur fétiche de Lady Gaga – pour Bleu Noir, celle-ci se rebelle et lui emprunte le thème de son plus grand succès. C’est de bonne guerre… » 


De quoi nous laisser circonspects.
On se souvient que lorsque des rumeurs annonçaient dès l’été 2006 un duo avec Moby certains avaient démenti avant que l’info ne soit confirmée officiellement quelques semaines plus tard.. 


Néanmoins, toutes les infos données par France Soir ces derniers mois (article du
29/09/2010 ou article du 22/10/2010)  se sont révélées exactes. 


À suivre donc. 

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

Pour les fans mylène

Posté par francesca7 le 6 octobre 2011


la future sortie de « Rock Addictions ! » ce livre est un recueil de nouvelles qui a pour but de faire partager l’intimité des fans envers leur idole.  

Pour les fans mylène dans Mylène 2011 - 2012 Mylene_NRJMusicAwards_2011Les nouvelles ont pour sujet :

-          Krystène Lee,  l’un des plus connus et reconnus sosie de Mylène Farmer. Comment devient-on sosie ? Est-ce difficile à assumer au quotidien, comment le vit-on ? Nous verrons également l’envers du décor, tout le travail effectué et bien des choses qui restent trop souvent dans l’ombre d’un tel métier (car c’est un métier). Enfin nous verrons bien entendu quelle est sa relation par rapport à la star…

-          L’histoire de Johan, qui, tombant un jour sur l’affiche de la tournée « Libertine », compris que sa vie ne serait plus jamais pareille. Nous suivrons son parcours chaotique à la recherche de lui-même et nous verrons l’influence et/ou la source de motivation que peut avoir une star dans ces moments-là.

Présentation officielle du livre :

Après avoir donné la parole aux groupes, l’auteur a cette-fois-ci rencontré des fans, des musiciens, des sosies, des journalistes et des rédacteurs en chef :  tous ont bien voulu évoquer leur souvenirs de fans et parfois leur rencontre avec l’artiste idole de toute une génération. Et quels artistes ! Les plus grands y sont : Michael Jackson, Nirvana, Prince, Mylène Farmer, Indochine, Marilyn Manson, Tokio Hotel, Madonna, Noir Désir, Placebo, Depeche Mode, Metallica, Pink Floyd, The Beatles, The Rolling Stones, Police, Joy Division, David Bowie, The Clash, The Smashing Pumpkins plus les festivals de Woodstock et de l’île de Wight sont présents dans  « Rock Addictions »

Partant des années 60 à aujourd’hui, ces décennies furent en tous points différentes tant musicalement (folk, new-wave, variété, rock, techno) que socialement. De mai 68 à la génération hippie, de la culture underground à Internet en passant par le phénomène médiatique du genre Tokio Hotel, toutes leurs époques ont leur propre tonalité, et c’est ce que « Rock Addictions » tend à explorer et comprendre.

 On ne doit cependant pas oublier le parcours de ces gens, parfois anonymes, et qui, de temps à autre, sombrent  dans une folie douce… Des fans prêts à faire des milliers de kilomètres jusqu’au Vietnam (Indochine), à se faufiler, espionner dans les hôtels de Disneyland Paris (Michael Jackson), à passer une semaine sous une tente devant l’entrée de la salle de concert (Tokio Hotel)… Mais ceci n’est que la frange « extrême » du rêve. Il y a de nombreux fans dont la passion est plus sage, mais néanmoins toute aussi dévorante. Nous partons ainsi à la rencontre de sosies de Michael Jackson ou Mylène Farmer, assistons au mythique concert de « The Wall » en 1980 à Londres, planons à Woodstock et à l’île de Wight, rencontrons Marilyn Manson lors de l’une de ses expositions et découvrons, ébahis et scotché devant la télé le glam-androgyne de David Bowie.

« Rock Addictions » permet ainsi d’en savoir plus sur sa star ou son groupe favori, de pénétrer quelque peu son intimité, son univers tout en naviguant à travers les époques et les générations. Bref, avec ses nouvelles, racontées sur un ton parfois humoristique, parfois mordant, mais toujours « Rock’n Roll », l’auteur complète ainsi le tableau musical littéraire. Car, loin d’une biographie « pure et dure » où le groupe est le point central, cette-fois, parole est donnée aux acteurs de l’ombre, c’est à dire à VOUS !

coeurz-9.gif

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

DISCOGRAPHIE Mylène

Posté par francesca7 le 5 octobre 2011

Le Top 50 n’a été créé qu’en novembre 1984. 

Mylène Farmer est l’interprète de 8 albums studio, 5 albums enregistrés en concert (un pour chacune de ses tournées), 2 compilations de remixes et 1 compilation « best of ». 50 chansons ont fait office de single.

 Singles promo, non sortis dans le commerce 

DISCOGRAPHIE Mylène Mylene%20Farmer

Singles particuliers 

Singles non sortis en France 

Singles sortis uniquement en vinyles très limités et destinés aux DJ 

  • Août 2003 : Sans contrefaçon (JCA Remix), extrait de RemixeS 

  • Novembre 2003 : Je t’aime mélancolie (Felix da Housecat Remix), extrait de RemixeS 

  • Janvier 2004 : L’instant X (One-T Remix), extrait de RemixeS 

Faces B inédites 

La plupart des faces B de Mylène Farmer correspondent à des versions de la chanson faisant office de single (remix, instrumental…), mais il est arrivé parfois que ces faces B soient des chansons inédites : 

Coopérations 

Duos 

Autres 

1994 : productrice de l’EP Shade : Underbelly de Headmess (sorti aux  États-Unis) pour lequel elle a aussi composé les musiques, dont celle du titre Madeleine (qu’elle réutilisera pour le titre Et si vieillir m’était conté sur l’album Innamoramento). 

  • 2000 : auteur des paroles de l’album Gourmandises d’Alizée

  • 2001 : productrice du single I’m not a boy de Christia Mantzke. 

  • 2003 : auteur des paroles de l’album Mes courants électriques d’Alizée. 

  • 2003 : productrice des singles I want your wife et You du groupe Good Sex Valdes. 

  • 2008 : auteur des paroles du single Drôle de Creepie interprété par Lisa

Apparitions 

Musiques de films 

Ses deux dernières apparitions sur une bande originale ont joui d’un titre inédit chacun. 

Disques des autres artistes 

  • 2004 : Les mots en duo avec Seal sur le Best of de ce dernier, Best 1991 – 2004 

  • 2006 : Slipping Away (Crier la vie) en duo avec Moby sur le best of de ce dernier, Go – The Very Best of Moby 

  • 2009 : Les mots en duo avec Seal sur le Best of de ce dernier, Hits 

  • 2010 : C’est pas l’heure en duo avec Line Renaud sur l’album Rue Washington de cette dernière 

  • 2010 : Never tear us apart en duo avec Ben Harper sur le disque Original Sin de INXS 

Compilations 

Les apparitions des chansons de Mylène Farmer sur des compilations sont assez rares pour être remarquées, souvent associées à une cause. 

  • 1986 : Libertine sur la cassette et vinyle « Polystar 2 » 

  • 1986 : Libertine sur le vinyle « Hit-Parade 86 » sorti en  Belgique 

  • 1987 : Tristana sur la cassette et vinyle « Le cadeau de la vie » (Lutte contre le cancer

  • 1989 : Sans Logique sur le vinyle « La plus belle compilation NRJ – volume 2 » 

  • 1992 : Dernier Sourire sur le CD et vinyle « Urgence, 27 artistes pour la recherche contre le SIDA » (Lutte contre le SIDA) (réenregistré pour l’occassion) 

  • 1992 : Je t’aime mélancolie sur le CD « Life Aids: Love is the answer » (Lutte contre le SIDA) sorti en  Allemagne 

  • 2005 : Rêver sur le CD « Solidarité Asie » (Fonds reversés à Action contre la faim pour les victimes du tsunami

Compilations de remixes 

  • 1990 : Pourvu qu’elles soient douces (Razormaid Remix – Joseph Watt) sur le double vinyle du label « Razormaid », « Maid! How slow can you go? »  États-Unis 

  • 1990 : Pourvu qu’elles soient douces (Razormaid Remix – Joseph Watt) sur le CD du label « Razormaid », « Maid! How slow can you go? Volume 7 »  États-Unis 

  • 1991 : Desenchantee (Digital Mix by Art Maharg) sur le double vinyle et le CD du label « Razormaid », « Gridlock! 2 »  États-Unis 

  • 1991 : Psychiatric (Digital Mix) Mixed by Chris Cox sur le double vinyle du label « Razormaid », « Seismic Sound Three »  États-Unis 

  • 1993 : Beyond My Control by Joseph Watt sur le CD du label « Razormaid », « Maid! How slow can you go? »  États-Unis 

  • 1993 : Regrets (Digital Mix) by Joseph Watt sur le CD du label « Razormaid », « Maid! How slow can you go? »  États-Unis 

  • 1997 : La poupée qui fait non (Say it like you used to Club Remix) sur le triple vinyle « Summer Party ’97 » 

  • 2006 : Slipping Away (Crier la Vie) (Manhatten Clique Club Remix) en duo avec Moby sur la version remixée du best of de ce dernier, Go – The Very Best of Moby (Remixed) 

  • 2006 : Slipping Away (Crier la Vie) (Axwell Remix) en duo avec Moby sur le double CD « Discomix 4 » sorti en Russie 

  • 2007 : Slipping Away (Crier la Vie) (Axwell Remix) en duo avec Moby sur le CD « Taneční Liga vol. 94 » sorti en  République tchèque 

  • 2008 : Je te rends ton amour (Redemption/Perky Park Mix) sur le triple CD de D.J. S.E.A.L.K., In The M.I.X. sorti en  Europe 

  • 2009 : L’Ame-Stram-Gram (Perky Park pique d’âme Dub Mix), C’est dans l’air (Fat Phaze Remix), Je te rends ton amour (illumination – Perky Park Dub Mix) sur le CD promo du label « Melting Sound Studio », « Sanya’s Night on the Club vol. 001 In The Mix » sorti en  Russie

 

2833117546_1

Publié dans | Pas de Commentaires »

Mylène au Tour 1996

Posté par francesca7 le 30 septembre 2011

MYLENE A INTERPRETE AU TOUR 1996 

 

Mylène au Tour 1996 dans CONCERTS DE MYLENE MFBercy96_13a·        Ouverture 

 

·       
Vertige 

·       
California 

·       
Que mon cœur lâche 

·       
Et tournoie… 

·       
Je t’aime mélancolie 

·       
L’autre… 

·       
Libertine 

·       
L’instant X 

·       
Alice    

   

·        Interlude 

·       
Comme j’ai mal 

·       
Sans contrefaçon 

·       
Mylène s’en fout 

·       
Désenchantée 

·       
Rêver 

·       
Laisse le vent emporter tout 

·       
Tomber 7 fois… 

·       
Ainsi soit je 

·       
La poupée qui fait non (en duo avec Khaled) 

·       
XXL 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1996 | Pas de Commentaires »

ouverture du Site Point de Suture

Posté par francesca7 le 28 septembre 2011


ouverture du Site Point de Suture  dans Mylène 2009 - 2010 mylene-farmer-2602465_1378
Platine. Le DVD Stade de France est, quant à lui, paru le 12 avril 2010 et a été certifié DVD de Diamant en une seule semaine. 


Le 17 avril 2009, ouverture du site officiel :

Le 27 avril, sortie de C’est dans l’air  en CD 2 titres.
Tous les remixes sont disponibles en téléchargement légal.

Pour les deux CD Maxi Digipak et le maxi 33 Tours (tous les trois en édition limitée) il faudra patienter jusqu’au 04 mai 2009.

C’est dans l’air devient le huitième single de Mylène numéro 1 du top singles français. Mylène bat ainsi son propre record pour la deuxième fois. 

 

La sortie de la vidéo Stade de France fait suite à la tournée Tour 2009 qui a été capté lors des représentations au Stade de France près de Paris, elle sort quatre mois après le double CD Nº5 on Tour issue de la même tournée mais qui lui a été capté à Lyon et Nantes. Le film est présent sur le 1er disque de chaque édition. 

 

 

no  

Morceau 

Album d’origine 

Avant la lumière 

D`entre les morts 

Paradis inanimé 

Point de suture 

L`âme-stram-gram 

Innamoramento 

Je m`ennuie 

Point de suture 

Outro Haka « Je m`ennuie » 

Appelle mon numéro 

Point de suture 

XXL 

Anamorphosée 

California 

Anamorphosée 

10 

Pourvu qu`elles soient douces 

Ainsi soit-je 

11 

Point de suture 

Point de suture 

12 

Nous souviendrons nous 

L’autre… 

13 

Rêver 

Anamorphosée 

14 

Laisse le vent emporter tout 

Anamorphosée 

15 

Ainsi soit je… 

Ainsi soit-je 

16 

Interlude « Avant Que L`ombre… » 

17 

Libertine 

Cendres de lune 

18 

Sans contrefaçon 

Ainsi soit-je 

19 

L’instant X 

Anamorphosée 

20 

Fuck Them All 

Avant que l’ombre… 

21 

Dégénération 

Point de Suture 

22 

C`est dans l`air 

Point de suture 

23 

Désenchantée 

L’autre… 

24 

Générique 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaires »

l’évènement culturel de l’année Mylène

Posté par francesca7 le 27 septembre 2011

 l’évènement culturel de l’année Mylène dans Mylène 2009 - 2010Dans « Europe 1 va plus loin » diffusé ce matin, la radio a retenu  la tournée 2009 de Mylène comme événement culturel qui va marquer l’année 2009.

Et pour une fois, des infos inédites!

On a appris :

- déjà plus de 250 000 billets vendus pour la tournée en Province ( + 160 000 places au Stade De France) et auxquels il faut ajouter les ventes pour les concerts en Belgique, Suisse, Russie, Ukraine, Lettonie.

- un troisième Stade de France aurait pu être rempli mais le SDF n’était pas disponible pour d’autres dates

- un spectacle qui s’annonce « pharaonique », « démesuré » selon ceux qui travaillent dessus

- le « chef d’orchestre » sera Yvan Cassar (donc petites infidélités à Johnny Hallyday)

- confirmation que Jean-Paul Gaultier créera les costumes

- les tubes cultes seront présents dont Libertine

- Si j’avais au moins… le nouveau single sera interprété lors des concerts

- Mylène très inquiète, gère tout elle-même concernant la préparation

- Mylène a choisi elle-même tous les musiciens et tous les danseurs

- Mylène s’entraîne actuellement avec un coach physique

- Répétitions: en studios en France et aux Etats-Unis puis à partir de mi-mars Mylène s’installera au Palais Nikaia à Nice pour deux semaines  pour les répétitions sur scène.

Barre de Séparation

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaires »

La troupe du n° 5 On Tour 2009

Posté par francesca7 le 24 septembre 2011

 

Esther Dobong était déjà choriste sur le Tour 1996, le « Mylenium Tour » et « Avant que l’ombre… à Bercy »

 

La troupe  du n° 5 On Tour 2009 dans Mylène 2009 - 2010 calendrier+2010+1« La société Artefact de Courthézon, dirigée par Dominique Lebourge, a signé un contrat pour réaliser  les décors des tournées de Mylène Farmer et de Johnny Hallyday. (…) Deux artistes que Dominique Lebourge connaît  bien. Johnny lui fait confiance pour la sixième fois ; Mylène Farmer pour la troisième. (…) 


Mylène Farmer  intervient dès la genèse du projet : « Elle a une idée précise de ce qu’elle veut faire. Au

contraire de Johnny, elle s’investit beaucoup et est présente à chaque réunion. Néanmoins, nous conservons notre part de créativité.  La discussion est permanente et le projet évolue jusqu’à la dernière touche ».

Nouvelle ville et nouvelle date annoncées pour la tournée 2009 de Mylène

Dernières rumeurs:
« Petite informations concernant les futures concerts de Mylène Farmer. Mylène Farmer est à Nice pour débuter  les répétitions générales avec les décors. Le spectacle reposera en grande partie sur des jeux avec différents écrans ainsi que de magnifiques effets pyrotechniques créés par les productions Rino Baldi avec qui Mylène a travaillé pour cette tournée. On retrouvera également des jeux d’eau et de feu. 


En ce qui concerne la setlist l’album Point de suture sera chanté dans sa quasi intégralité à l’exception de la chanson Sextonik qui a été écartée. Parmi les grands tubes on retrouvera Libertine, Sans Contrefaçon et Désenchantée ainsi que le tout premier succès Maman à tord. Seront chantés également l’âme-stram-gram et Je te rends ton amour. Parmi les chansons jamais interprétées on note la présence de We’ll never die et Pardonne-moi. »

source: forum mylenisme

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaires »

CLIP SI J’AVAIS AU MOINS – 2009

Posté par francesca7 le 19 septembre 2011

 

Date de tournage:  juin 2008 

Lieu de tournage: République Tchèque 

Réalisateur: Bruno Aveillan 

Durée: 05’30 

 

VIDECO CLIP 

Image de prévisualisation YouTube 

Le clip est la prolongation de Dégénération. L’ensemble de ces deux clips sera complété par une introduction, le tout formant The Farmer Project, réalisé par Bruno Aveillan, d’une durée de 13′09″. 

 

Il a été diffusé le vendredi 16 janvier 2009, à 00 h 30, sur M6

 

mysticisme de la chanteuse française

CLIP SI J’AVAIS AU MOINS – 2009 dans Les Clips de Mylène mylene-farmer-si-j-avais-au-moins-singleMylène Farmer s’était faite plus espiègle et plus sensuelle dans son dernier clip Apelle mon numéro. On la voyait se rouler dans un lit de fleurs ou de feuilles d’automnes. Un clip frais qui tranchait avec le précédent, Dégénération, premier extrait de son album Point de suture. Mais que les fans se rassurent, après cet intermède florale, Mylène Farmer est retournée à son registre de prédilection, le mystère et le mysticisme. Ainsi, son nouveau clip, Si j’avais au moins, présente une Mylène Farmer aux dons surnaturels, habillée comme l’héroïne du film Le Cinquième élément.
 
Si ce clip est le troisième extrait du dernier album de Mylène Farmer, il fait pourtant suite au titre Dégénération. Souvenez-vous, dans celui-ci,
Mylène Farmer était dans une salle d’opération, entourée de médecins et de soldats. Elle s’évadait alors de cet endroit lugubre en lançant des flammes d’amour et de désirs sexuels…Aussi, on a le sentiment que l’action du clip Si j’avais au moins se situe à la suite de Dégénération. Mylène Farmer, toujours dotée de pouvoirs surnaturels entre dans une salle emplie d’animaux servant pour les expériences scientifiques. Son pouvoir lui permet alors de guérir les blessures de ces êtres innocents, comme un petit chat ou même une biche.
 
Mylène Farmer reprend dans ce titre ses intonations de voix fluette et mystérieuse qui font son succès. Elle renoue ainsi avec la formule à succès de ses clips, véritables petits films qui nous entraînent dans son univers. Les fans de la jolie rouquine ne devraient pas être déçus !     
 
On attend désormais le prochain clip pour la suite de l’histoire !  

 

 

Synopsis:

MF2000_129a dans Les Clips de MylèneDans un pays imaginaire, au milieu de la nuit, deux policiers véreux sont surpris par l’apparition soudaine d’une créature luminescente. Alors que celle-ci prend une apparence humaine, les deux comparses paniquent et neutralisent violemment l’humanoïde… La créature se réveille, prisonnière dans un hôpital militaire sordide. Alors que des chercheurs s’apprêtent à pratiquer sur elle une série d’examens, elle se libère de ses liens. Incrédules dans un premier temps, ses geôliers se ressaisissent et tentent de la maîtriser. Mais face à l’emploi de la force physique, la créature répond en utilisant d’étranges pouvoirs qui transforment l’agressivité en énergie sensuelle… Peu à peu l’onde d’amour prodiguée par l’aliène se répand et brise l’oppression ambiante… La créature s’éloigne alors dans les coursives de l’hôpital et découvre un laboratoire d’expérimentation sur les animaux. Profondément choquée par tant de souffrance et d’injustice, elle utilise ses pouvoirs bienfaiteurs pour soigner, puis libérer les animaux, avant de redevenir énergie pure, fusionnant avec l’univers, s’éloignant ainsi de la folie des hommes…page en construction…

source: allocine.com

Première diffusion sur le net: le 09 janvier 2009


Infos / Anecdotes:

Le tournage a duré une semaine et s’est déroulé au mois de juin 2008 en République Tchèque à proximité de Prague dans un ancien hôpital psychiatrique.

On a pu découvrir une première partie de ce film dès le mois de juillet 2008 avec le clip Dégénération


Il n’avait alors pas été révélé que ce clip s’intégrait en fait dans un court-métrage et, véritable tour de force à l’heure des rumeurs sur le net, le secret sera entièrement préservé jusqu’à l’annonce, le 22 décembre, dans un communiqué officiel de la chaîne M6, de la diffusion en janvier du « Farmer Project »:

« Le vendredi 16 janvier 2009, entre 0h30 et 00h50, M6 diffusera en exclusivité le film inspiré de l’album de Mylène Farmer « Point de Suture » à l’occasion de la sortie de son dernier single « Si j’avais au moins… ». En préambule aux concerts des 11 et 12 septembre 2009 au Stade de France, la star a souhaité réserver aux téléspectateurs de M6 le programme-événement «THE FARMER PROJECT » réalisé par Bruno Aveillan. « Renouant avec ses films clips précurseurs tels que « Libertine » ou « Pourvu qu’elles soient douces », THE FARMER PROJECT est un film incluant les clips « Dégénération » et « Si j’avais au moins… », véritables courts métrages conçus pour ne faire qu’un. Ils seront complétés par un making’of réalisé lors des 7 jours de ce tournage. »

MF2000_151aLes chorégraphies sur la partie Dégénération ont été créées par Philippe Combes, directeur de la compagnie de danse Cave Canem (qu’il dirige avec Nataly Aveillan, la soeur de Bruno Aveillan). Ce sont des danseurs tchèques que l’on peut découvrir dans le clip.

Stéphane Levallois a créé le story-board du « Farmer Project » et beaucoup travaillé avec le réalisateur Bruno Aveillan sur le design de ce film.
Il a dévoilé sur son site internet quelques dessins de ce story-board 

 


Le petit singe que Mylène tient dans ses bras n’est pas son singe ET

Il était bien prévu dès le début de la conception du « Farmer Project » que les deux chansons de ce film seraient Dégénération puis Si j’avais au moins… 

Analyse de Hugues Royer

« The Farmer Project » vu par Hugues Royer, l’auteur de la biographie « Mylène » parue en 2008 aux éditions Flammarion.

 

 


« Soudain, elle se redresse, créature luminescente qui prend une apparence humaine, chevelure rousse balayée sur une silhouette gracile. 


 Elle est nue comme la vérité. Son pouvoir, elle le concentre entre ses mains qui se superposent, formant un mystérieux calice. Les deux policiers qui lui font face ont des sueurs froides d’avoir fait une rencontre aussi inquiétante. Alors qu’un rayon bleuté jaillit du bras droit de l’alien, ils lui tirent dessus, pris de panique, et le neutralisent. On connaît la suite : allongée dans un laboratoire, Mylène est scrutée sous toutes les coutures, comme une bête de foire. Puis elle s’éveille et fait voler en éclats les liens qui la retenaient prisonnière. Face à ses geôliers, elle répand une onde d’amour qui transforme l’agressivité de ses adversaires en énergie sexuelle. Et les chercheurs, bientôt rejoints par des militaires casqués, de s’adonner à une vaste étreinte collective, lente chorégraphie des corps dénudés. S’éloignant de ce lieu, la créature découvre dans une salle voisine un laboratoire d’expérimentation sur des animaux. Utilisant la magie, elle libère ceux-ci et les conduit vers la nature verdoyante. Avant de redevenir elle-même énergie pure et de quitter la Terre où elle n’aura fait qu’un passage éclair.

MF2000_07a D’aucuns prétendaient que son retour, avec l’album « Point de suture », en août dernier, n’apportait rien de neuf. Le court-métrage intitulé « The Farmer Project », réalisé par Bruno Aveillan, offre la preuve éclatante du contraire. Mylène Farmer y interprète un personnage qui, à l’instar de « Libertine », transcende la simple partition des deux chansons qui en forment la trame musicale, « Dégénération » et « Si j’avais au moins… » Dès ses débuts, se hissant au-dessus du lot, la chanteuse avait revendiqué l’image comme une priorité. Avec cette nouvelle fiction, elle enrichit sa légende d’une œuvre aussi puissante que l’ont été les premiers clips de Laurent Boutonnat. Certes, le scénario semble quelque peu inspiré du « Cinquième élément » de Luc besson, mais Mylène y a projeté sa mythologie personnelle. Ainsi lorsqu’elle libère les animaux, on peut relier cette séquence à une véritable anecdote de sa vie que je relate dans mon livre : dans un restaurant, elle avait exigé qu’on remette à la mer des homards et autres custacés destinés à la consommation et retenus dans un aquarium. Figure christique vêtue de simples bandelettes qui guérit par l’imposition des mains, le personnage qu’elle joue est si convaincant qu’il ferait presque oublier la chanteuse. Ce n’est pas la première fois que la star est dotée de pouvoirs surnaturels (c’était le cas dans « L’Âme-Stram-Gram »). Ce n’est pas la première fois non plus qu’elle se dissout dans l’ordre cosmique (elle devient poussière à la fin de « Fuck Them All »). Toutefois, on aurait tort de voir ici l’expression de quelque mégalomanie. Bien sûr, sa position de star lui offre une forme de toute puissance. A mon sens, « The Farmer Project » est plutôt la métaphore de l’artiste qui, parce qu’il est différent, est l’objet d’une curiosité malsaine de la part des autres, alors que sa seule vocation est de libérer ses semblables de leurs chaînes. Après vingt-cinq ans de carrière, Mylène Farmer prouve, avec ce court-métrage, à quel point elle reste une artiste exceptionnelle. Elle nous livre aussi un échantillon prometteur de ce que pourrait être le long métrage qu’elle envisage de tourner avec Bruno Aveillan. »

source: http://www.lepost.fr/article/2009/01/22/1395889_the-farmer-project.html 

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaires »

CLIP REDONNE-MOI – 2005

Posté par francesca7 le 18 septembre 2011

Réalisé par : François Hanss
Diffusé le : Janvier 2006
Durée : 4’22 

Paroles : Mylène Farmer
Musique : Laurent Boutonnat 

 

 

 

Vidéo clip

Image de prévisualisation YouTube 

Anecdote : Une partie du clip a été tourné dans les ateliers du Louvre. Jamais un clip n’avait été autant repoussé

 

 

Histoire du single 

 

La fin d’année 2005 est plutôt sombre pour les fans de Mylène.
Q.I, le deuxième single extrait de l’album Avant que l’ombre…, sorti début juillet, n’a pas rencontré le succès escompté et, depuis, c’est le silence total.
Au début de l’automne, rien à l’horizon, pas d’actu et une absence de Mylène dans les médias qui devient pesante et explique probablement en partie la chute progressive de l’album dans les classements.

Certaines rumeurs affirment que L’Amour n’est rien… sera le troisième single extrait d’Avant que l’ombre..., d’autres, plus pessimistes, avancent qu’il ne serait prévu aucun autre single extrait de cet album.

Il y aura bien un troisième single, les fans peuvent être soulagés, partiellement seulement, puisque le choix s’est porté sur Redonne-moi, sublime ballade mais, qui dès les premières écoutes apparaissait comme l’un des titres les moins évidents ou accessibles de l’album.

Un CD Promo est envoyé le 13 octobre. NRJ diffuse le titre pour la première fois le soir à 20 heures. On découvre une version plus courte que celle présente sur l’album, amputée du refrain avant le pont. Il était préférable d’être présent ce jour-là car les diffusions de ce titre allaient se faire rarissimes. Il n’intègrera jamais le top 100 des titres les plus joués en radio et chaque diffusion même sur une confidentielle station locale était saluée par les fans telle l’apparition du messie. 


Un magnifique CD Promo Luxe limité à environ 300 exemplaires est également proposé et alors annoncé comme étant le dernier Promo Luxe pour un single.

L’événement essentiel sera la prestation télévisée de Mylène le 12 novembre 2005 dans l’émission « Symphonic Show » sur France 2 présentée par Daniela Lumbroso. Il n’y aura aucune autre prestation chantée de Mylène en télévision durant toute l’ère Avant que l’ombre… et il faudra patienter jusqu’au 13 décembre 2008 et « Ça ne finira jamais » pour avoir le plaisir d’entendre à nouveau Mylène interpréter l’un de ses titres en télé. 

 

CLIP REDONNE-MOI – 2005  dans Les Clips de Mylène 1236802276_mylene-farmer-redonne-moi

 

 

 

Les télés de « Redonne-moi »

Redonne-moi – Interview – Symphonic Show 

Présentée par : Daniela Lumbroso
Chaîne : France 2
Diffusée le : 12 Novembre 2005 

 

 

 

 

Histoire de la chanson « Redonne-moi » : 

divers25 dans Les Clips de MylèneNous sommes début octobre. L’album « Avant que l’ombre » sorti le 18 avril 2005 commence à s’essouffler. Les fans attendent un troisième single décapant. Les titres « Aime », « Dans les rues de Londres » et « L’amour n’est rien » sont annoncés.

Mais voila qu’une nouvelle va en enchanter plus d’un ! Mylène Farmer aurait enregistré une émission télé appelée « Symphonic show » (présentée par Daniella Lombroso) pour promouvoir son album. Le titre « Redonne-moi » ! Le choix en étonne plus d’un et est loin de faire l’unanimité… mais l’attente d’une telle promo est enthousiaste.
Mi-octobre sont envoyés les promos aux radios. Le titre est peu diffusé. Une vraie désorganisation va alors s’en suivre…

Des premières photos du clip vont alors apparaître sur le net, puis disparaître selon les souhaits (et procès) de la star.

L’émission « Symphonic show » est confirmée mais repoussée plusieurs fois. Elle sera finalement diffusée le 12 novembre 2005 soit un mois après son enregistrement. Un second plan promotionnel est envoyé pour l’album, annonçant une opération d’envergure mi-novembre sur NRJ qui n’aura finalement pas lieu.

Le 6 décembre, les chaînes musicales reçoivent le clip mais ne doivent pas le diffuser tout de suite. Le single est annoncé pour début décembre, puis mi décembre puis finalement pour début janvier. On parle d’une édition limitée à 50 000 exemplaires.

Le 2 janvier 2005 sort enfin le single sous format digipak limité et ce 3 mois après l’envoi des promotionnels ! Quelques jours plus tard est diffusé le clip sur les chaînes du câble. Le clip plait aux fans. Un clip sobre, beau, simple de François Hanss (qui avait déjà réalisé « Je te rends ton amour » et « Innamoramento »). Une polémique naît alors auprès de M6 qui refuse de diffuser le clip, Mylène refusant de faire de la promo sur son antenne. 

 

 

Portrait François Hanss   

 

Réalisateur des clips 

-         
Je te rends ton amour 

-         
Innamoramento 

-         
Redonne-moi 

-         
et des vidéos des concerts 

-         
Mylenium Tour et 

-         
Avant que l’ombre…à Bercy 

 

laicite_05_les_sources_vues_par_le_realisateur_mai2008François Hanss, réalisateur de plusieurs clips de Mylène Farmer dont Je te rends ton amour a fait des études aux Beaux-Arts et est diplômé du conservatoire libre du Cinéma Français.
Son parcours professionnel est très étroitement lié à des projets de Mylène Farmer et Laurent Boutonnat.

En 1986, il écrit un article sur les coulisses du tournage du clip Libertine.
En 1988, il réalisé un documentaire sur le tournage du clip Pourvu qu’elles soient douces Les Clips Vol II paru en 1988. Intitulé: « Dans les coulisses de Pourvu qu’elles soient douces » que l’on retrouve sur la VHS

En 1991, il réalise un making-of sur le tournage du clip Désenchantée qui figure sur la VHS Les Clips Vol IV et sur la VHS et le DVD Music Videos Vol I.
Il réalise en 1993 un documentaire lors du tournage du film de Laurent Boutonnat Giorgino, documentaire qui reste inédit à ce jour.

En 1995, il réalise avec Nicolas Mercorele son deuxième court-métrage, L’homme qui marche debout qui remportera le grand prix du 5ème festival international du film de Mauriac.
En 1996, il collabore à nouveau avec Mylène Farmer en réalisant le making-of du tournage du clip California d’Abel Ferrara. On retrouve ce making-of sur la VHS Music Videos Vol II et le DVD Music Videos Vol II & III

 

  Son premier court-métrage de fiction, Le trou de la corneille avait été primé dans de nombreux festivals.

En 1999, François Hanss réalise pour la première fois un clip pour Mylène Farmer avec le sublime et controversé Je te rends ton amour


capture_f2_canefinirajamaisEn Septembre 1999, il filme les concerts de Bercy de la tournée Mylenium Tour. Ces images seront immortalisées sur la VHS et le DVD Mylenium Tour parus en Décembre 2000. François Hanns aura pendant cette période également été le réalisateur de eux clips de Mylène Farmer: Innamoramento avec une vidéo mêlant des images des concerts et des scènes filmées au bois de Vincennes et Dessine-moi un mouton, premier (et dernier) single extrait du live.

En 2002, François Hanss réalise avec Arthur-Emmanuel Pierre son premier long-métrage: le thriller Corps à Corps avec Emmanuelle Seigner et Philippe Torreton. Présenté au 21ème festival du film policier de Cognac en Avril 2003, le film sort dans les salles en France le 23 Avril 2003. Il ne rencontrera malheureusement pas un grand succés public.

En 2005, François Hanss réalise La Séparation . 0un téléfilm sur la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat diffusé sur France 3 le 02 Décembre 2005. 


François Hanss travaille à nouveau avec Mylène Farmer en réalisant en 2005 le clip Redonne-moi puis en Janvier 2006 le film du concert Avant que l’ombre…à Bercy pour le DVD paru en Décembre 2006 qui sera un énorme succès de ventes. A noter aussi concernant ce dernier DVD que le travail de François Hanss sera salué par de nombreux critiques
.  

 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaires »

Lifting pour Déshabillez-moi…

Posté par francesca7 le 17 septembre 2011

 

mylene farmer Le 5 mars 2007, sort Déshabillez-moi… Live, le deuxième sigle de l’album Live. C’est une reprise qui était déjà présente sur son deuxième album. Lors de ses derniers Bercy, Mylène avait offert un nouveau lifting à ce standard de Juliette Greco en lui donnant une dimension plus rock et plus énergique. Rarement la star s’est autant lâchée sur un titre : dynamique, coquine et espiègle, c’est le monde de Mylène ! 

 

Parallèlement, son tube Libertine connaît une deuxième vie grâce à un cover très particulier, version rock second degré, interprété par Les Suprêmes Dindes. Une curiosité qui nous fait néanmoins regretter l’original. 

 

Dans la famille « reprise », c’est le dandy disjoncté et classieux Julien Doré, l’heureux gagnant de La Nouvelle Star 2007 qui se charge de reprendre Moi, lolita… d’Alizée en juillet 2007. Une reprise qui tombe à pic pour fêter le prochain retour de la jeune chanteuse corse sur le devant de la scène. Et pourtant, si tout semble sourire au jeune artiste en herbe, Mylène s’oppose à ce qu’il change les paroles. Déçu, Julien Doré explique : 

 

-          Mylène a refusé. Je souhaitais glisser « aphorisme dadaïste » puis « bar blues » au lieu de « bas bleus » et « donner ma langue aux chattes »  la place de « chat ». elle a trouvé cela vulgaire alors qu’elle faisait chanter cela à une gamine de 14 ans en minijupe. Elle a raison, la vulgarité évolue

Publié dans Mylène 2007 - 2008 | Pas de Commentaires »

Petit mot sur Sextonik

Posté par francesca7 le 15 septembre 2011

 

 

Sextonik est le cinquième extrait du septième album studio de Mylène Farmer, Point de Suture. Texte le plus sexuel de l’opus, il est une ode aux  sextoys sur une musique électro

Parmi les goodies de la tournée 2009, un objet attire particulièrement mon attention : le sextoy « Sextonik » et son boîtier de rangement (cercueil) noir. 

 

Image vidéo : 

Image de prévisualisation YouTube 

 

Un vibromasseur « sobrement » présenté dans un petit cercueil de carton noir, voici la dernière trouvaille merchandising de Mylène Farmer

 

Ce gadget, en édition limitée est en vente uniquement sur la tournée de la chanteuse aux côtés des T-shirts et autres affiches et CD de la « Libertine » rousse. Il faut dire que Mylène Farmer n’est pas avare de ses charmes ou d’un vocabulaire imagé qui ponctue bon nombre de ses tubes. On se souvient du mini « scandale » du clip « Libertine » où elle apparaissait plus que dévêtue pendant une bonne partie de la vidéo

 

mylene farmer Le sexe, un thème phare, donc pour la jolie rouquine qui a baptisé son sextoys « Sextonik » du nom de la chanson éponyme qu’elle reprend dans ses concerts. Mais pour obtenir cet objet de tous les désirs il vous faudra rassembler trois conditions essentielles : aller à l’un de ses prochains concerts, être rapide car 1 000 exemplaires seulement seront commercialisés, mais aussi être prêt à débourser la « bagatelle » de 100 euros… 

 

Le single est paru le 31 août 2009 et se classe numéro un des ventes dès sa sortie et ce sans aucune promotion, sans aucun clip et avec très peu de diffusions en radio. 

 

Nouveau record pour Mylène Farmer classant ainsi neuf singles no 1 du Top 50. Elle établit aussi un autre record : elle est la seule artiste à ce jour à avoir classé tous les singles d’un seul et même album à la première place du Top 50. 

 

Malgré tout, ce titre est le single de Mylène Farmer le moins vendu de sa carrière avec 15 000 exemplaires vendus environ

Publié dans Mylène 2007 - 2008 | Pas de Commentaires »

Sextonik

Posté par francesca7 le 15 septembre 2011

PAROLES ET MUSIQUE de  SEXTONIK 

 

VIDéo 

Image de prévisualisation YouTube 

 

PAROLES DE SEXTONIK 

 

 

Sex sex sex sex sex tonik
Sex sex sex sex sex tonik

 

Sous tension
Mais pure
Nulle amertume
Un frisson
Sous pression
S’affine
L’endorphine

Compagnon

Sous caution
Les sages
Divine image
De l’addiction
Stimu-stimu-long
Vibrent les origines
Libertines
Libérons… Que j’aime le

Sex sex sex sex sex tonik
Sex sex sex sex sex tonik
Serial joueur un jouet sans cœur
C’est le
Sex sex sex sex sex tonik
Sex sex sex sex sex tonik
Cyber skin serial lover killer

D’ivoire ou de
Jade
Au verre aimable
Un simulacre
Stimule de nacre  
Dis-moi comme
J’extase

Sculpté de bois
Réjouis-moi
Rejoue-le

Sextonik dans Les Chansons de Mylène mylene-farmer_single_sextonik_cd-single_001

Publié dans Les Chansons de Mylène | Pas de Commentaires »

Si J’avais Au Moins – DECEMBRE 2008

Posté par francesca7 le 13 septembre 2011

  - Si J’avais Au Moins… est le nouveau single de Mylène Farmer. 


Mylène Farmer vient d’envoyer un nouveau titre aux radios. Il s’agit d’une ballade, Si J’avais Au Moins Revu Ton Visage, le troisième single extrait de l’album Point De Suture. Autant dire que ce choix partage ses fans que beaucoup ne comprennent pas. 

Le clip a été réalisé par Bruno Aveillan a qui l’on doit le clip de Dégénération. On apprend que le tournage des deux clips a eu lieu sur la même période en juin 2008 à Prague

 

Clip Mylène Farmer – Si J’avais Au Moins…ICI sur ce blog !  (Vidéo) 

Si J'avais Au Moins - DECEMBRE 2008 dans Mylène 2007 - 2008 01848716-photo-mylene-farmer-dans-le-clip-de-si-j-avais-au-moins

Le 22 décembre, un communiqué officiel précise que le clip Si j’avais au moins… s’intègre en fait dans un film, « The Farmer Project« . Voici le communiqué diffusé à l’époque: 


« Le vendredi 16 janvier 2009, entre 0 h 30 et 00 h 50, M6 diffusera en exclusivité le film inspiré de l’album de Mylène Farmer « Point de Suture » à l’occasion de la sortie de son dernier single « Si j’avais au moins… ». 


« Renouant avec ses films clips précurseurs tels que « Libertine » ou « Pourvu qu’elles soient douces« , THE FARMER PROJECT est un film incluant les clips 


« Dégénération » et « Si j’avais au moins… », véritables courts métrages conçus pour ne faire qu’un. Ils seront complétés par un making of réalisé lors des 7 jours de ce tournage. »
Mylene-Farmer-Stade-De-France-Si-J-avais-Au-Moins dans Mylène 2007 - 2008Si j’avais au moins entre directement à la première place du top single français s’écoulant à plus de 12 000 exemplaires en première semaine (plus du double par rapport au deuxième du classement). Un excellent démarrage d’autant plus que ce titre n’est proposé que sous deux supports, dont un très limité.

 C’est le septième single de Mylène qui obtiendra Le 17 janvier 2009, les « NRJ Music Awards 2009, Mylène battant alors son propre record déjà détenu avec Appelle mon numéro puisque aucun autre artiste français ou international n’a alors réussi à placer plus de cinq titres en tête du top singles

Il chutera assez rapidement ensuite, peu aidé par des diffusions radios quasi inexistantes (il ne dépassera pas la 60ème place de l’airplay radio en France).

Publié dans Mylène 2007 - 2008 | Pas de Commentaires »

Places de concert Avant que l’ombre

Posté par francesca7 le 11 septembre 2011

 

Dès le lendemain, la presse se fait abondamment l’écho de cet événement. Les places de concert de Avant que l’Ombre .. sont mises en vente, et très vite, les treize dites affichent complet. 22 000 billets partent dans la journée, et 40 000 en deux jours ! Notons que certains irréductibles en ont même acheté plusieurs pour voir leur star deux ou trois jours de suite, voire les treize soirs d’affilée ! 

 

Places de concert Avant que l’ombre dans Mylène 2005 - 2006 2005_pochette_00Si Mylène se fait toujours aussi discrète à propos de ses engagements dans diverses causes humanitaires, elle accepte néanmoins de collaborer à un album, Solidarité Asie produit par Universal et dont les bénéfices iront à l’association Action contre la faim, qui résulte des fonds au profit des pays d’Asie du Sud-Est, touchés par le tsunami. Rêver en version single est choisi pour figurer sur ce double album, qui sort le 17 Janvier 2005. Quant aux Enfoirés, après Libertine        , Sans contrefaçon  et autres C’est une belle , ils reprennent Désenchantée interprétée sur scène par Pascal Obispo et Zazie.

 

Les fans n’osent plus y croire. L’attente était devenue tellement longue qu’elle en était devenue insupportable et pourtant, Mylène est de retour ! C’est le mercredi 9 février de l’an 2005 qu’ils peuvent enfin entendre le dernier single au titre provocateur de Fuck them all (« Qu’ils aillent se faire foutre ») et ce, dès 6 heures du matin sur certaines radios comme NRJ ou RadioScoop. NRJ, la première station musicale française, célèbre comme il se doit le retour radiophonique de la star : Fuck them all passe toutes les trente minutes ! Mieux : le morceau est précédé d’un mini medley de ses plus grands tubes, avant qu’une voix caverneuse annonce : « Voici le nouveau son de Mylène Farmer » D’autres radios comme RTL, Europe 1 et Wit FM le diffuseront également dans le même temps, car aucune station n’a obtenu l’exclusivité d’une première diffusion !

Publié dans Mylène 2005 - 2006 | Pas de Commentaires »

Premier concert de Mylène

Posté par francesca7 le 10 septembre 2011

« Horloge, Dieu sinistre, Effrayant, Impossible » 

Source IAO7 avril 2006 – spécial Live 

Cinq ans après ses débuts dans la chanson et forte d’une poignée de tubes Mylène Farmer mont enfin sur scène. C’est Premier concert de Mylène dans CONCERTS DE MYLENE MFConcert89_04al‘événement de l’année 1989. Pour ce premier flash-back dans la carrière Live de la chanteuse, nous avons rencontré Gilles Laurent, co-concepteur du spectacle, Edwige Chandelier, l’une des danseuses de la troupe, et Bruno Fontaine, le directeur musical du concert. 

Tout juste auréolée de sa Victoire de la Musique de meilleure chanteuse pour l’année 1988, et alors que son second album « Ainsi soit je…» flirte déjà avec le million d’exemplaires vendus, Mylène annonce ses débuts sur scène pour le printemps 1989

Le Palais des Sports de Paris est réservé pour près de dix dates au mois de mai. Une tournée en province est programmée pour l’automne. Les places parisiennes se vendent si vite que, avant même le premier concert, deux dates sont ajoutées pour clore la tournée en décembre… ce sera à Bercy, la plus grande salle de la capitale ! 

Déjà très secrète sur ses projets, Mylène ne livre aucune clé sur ce qu’on peut attendre de ses débuts scéniques. Les journalistes ne parviennent pas à obtenir la moindre info sur le contenu du concert. Les rumeurs les plus folles courent alors dans les rédactions. On dit que Mylène sera nue, que des chevaux seront sur scène… Chacun s’attend en fait à retrouver les clips de la chanteuse en  Live. Le spectacle sera plus sobre que la vidéographie légendaire de la divine, mais tout aussi habité ! 

On y retrouve l’essence même de l’univers Farmerien de l’époque : la noirceur, le morbide, la sensualité, l’enfance, l’intemporalité. Mylène ne se contente pas d’enchaîner les chansons, elle construit un vrai spectacle, avec un début et une fin. Entre rires et larmes, la chanteuse étire ses tubes (« Pourvu qu’elles soient douces » frôle les 9 minutes, « Libertine » atteint les 12 !) et conquiert définitivement le public. 

MFConcert89_11a dans Mylène TOUR 1989Les tous premiers pas de Mylène sur scène se font à Saint Etienne le 11 mai 1989, une semaine avant les dates parisiennes. Le jour du premier Palais des Sports les amis de Mylène achètent une pleine page dans le quotidien « Libération ». Des lettres noires sur une page blanche, quelques mots, un encouragement : « Mylène ceux qui t’aiment te saluent ». Le concert est un véritable succès. Après le dernier show dans la capitale, une grande soirée est organisée dans les Jardins de Bagatelle où le tout Paris médiatique est convié. Mylène part ensuite se ressourcer en Inde, avant d’attaquer une grande tournée de trois mois. Entre temps, ses premiers pas sur scène lui ont inspiré une chanson : « A quoi je sers ». le titre sort en single et intègre le tracklisting des prochains concerts. 

Le périple en province se passe remarquablement bien, malgré deux ou trois dates annulées (en raison de réservations insuffisantes). Dans la carrière de Mylène, le Tour 89 reste celui qui compte le plus de concerts. Deux Bercy viennent conclure majestueusement cette belle rencontre entre l’artiste et son public. Après le tout dernier concert, une nouvelle soirée est organisée pour célébrer le succès de la tournée et de la chanteuse qui reçoit le premier disque de diamant de sa carrière, pour les ventes exceptionnelles de l’album « Ainsi soit Je…. ». 

Hélas, cette soirée sera gâchée par le comportement de Bertrand Le Page, le manager de Mylène. La chanteuse s’en sépare aussitôt. C’est la fin d’une collaboration mythique…

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1989 | Pas de Commentaires »

Mylène et Edwige Chandelier

Posté par francesca7 le 10 septembre 2011

Interview exclusive de EDWIGE CHANDELIER – Danseuse 

 

« Une scène a été coupée pour le clip de Allan » 

 

 

QUESTION / REPONSES 

Source IAO7 avril 2006 – spécial Live 

 

Mylène et Edwige Chandelier dans CONCERTS DE MYLENE barreClients

 

 

Comment est-vous arrivée sur cette tournée ? 

 

je connaissais Sophie Tellier l’éternelle rivale de « Libertine », NDLR). On avait travaillé ensemble sur plusieurs spectacles, comme « l’Amérique, de Fred Astaire à nos jours », une sorte de rétrospective des comédies musicales. Sophie y était surtout chanteuse, et moi danseuse. C’était entre 1987 et 1989. 

 

Elle vous a donc pistonnée auprès de Mylène ? 

 

Non. Elle m’a simplement informée qu’on recherchait des danseurs pour le premier spectacle de Mylène Farmer. J’ai donc donné photos et CV. Au départ, ce devait être une audition in peu privée parce que Mylène ne voulait pas se retrouver avec des milliers de personnes. Finalement, il y avait au moins 500 personnes ! C’était LA grande audition de l’année car on savait que ceux qui seraient choisis auraient du boulot pour un an. De surcroît, Mylène était la seule à proposer un spectacle très théâtralisé et très chorégraphié, donc c’était très intéressant pour les danseurs. 

 

Vous vous intéressiez à son travail avant cette tournée ? 

 

Ah oui, j’adorais ! J’aimais bien ses chansons, ses clips, son univers

 

Où et quand a eu lieu l’audition ? 

 

Je crois que c’était en février 1989. Et ça se déroulait dans les grands studios de répétition du Théâtre des Champs Elysées. 

 

Mylène était-elle là ? 

 

Oui, elle regardait beaucoup, mais intervenait très peu. 

 

Comment s’est passé le casting ? 

 

mr89jg dans Mylène TOUR 1989Sophie avait préparé une petite chorégraphie… sur « Sans logique » je crois. On passait par groupes de dix filles devant Mylène et Sophie. Il me semble que Bertrand Le Page, le manager de Mylène, était là aussi. Ça a duré des heures ! Après une première audition, assez peu de filles sont restées. Mylène a alors demandé à nous revoir. On a passé une seconde audition, quelques jours plus tard. Trois filles et quatre garçons ont été sélectionnés. 

 

Les danseurs ont été les mêmes tout au long de la tournée ? 

 

Non. Car un garçon et une fille nous ont lâchés au moment de la tournée en province, à l’automne 89 ; ils ont juste fait le Palais des Sports au mois de mai. 

 

Pourquoi cela ? 

 

Je crois qu’ils avaient des engagements par ailleurs. 

 

 

Mais vous n’êtes pas tenus par contrat d’aller jusqu’au bout de la tournée ? 

 

Si, bien sûr. Je ne sais pas comment ça s’est passé avec la production. Peut-être ont-ils trouvé un arrangement à l’amiable. 

 

Qui est parti ? 

 

Mariane Filali a prévenu deux ou trois jours avant le début de la tournée. Elle a été remplacée au pied levé par Dominique Martinelli qui avait déjà fait quelques télés avec Mylène. Chez les garçons, c’est Pascal Montrouge qui a quitté le navire ; il a été remplacé par Yann Jonas. 

 

 

Quand ont commencé les répétitions ? 

 

Deux ou trois semaines après les dernières auditions. Dans un premier temps, on a répété près d’un mois, dans ces mêmes studios du Théâtre des Champs Elysées. Puis on est parti répéter dix jours à St Etienne où l’on a donné un concert avant de faire le Palais des Sports. 

 

Comment était Mylène pendant les répétitions ? 

 

Elle était très gentille, très agréable. Mais ce n’était pas évident pour elle, dans la mesure où elle n’avait pas de formation de danseuse. Elle a énormément bossé. 

 

C’était de longues journées ? 

 

On répétait six ou sept heures par jour. Et Mylène avait, en outre, des répétitions avec les musiciens et les choristes. 

 

Au même endroit ? 

 

Non. Je crois me souvenir que c’était aux studios Hocco, à Vitry sur Seine. 

 

Y a-t-il eu d’autres imprévus ? 

 

Oui ! Lors de notre premier filage, les fermetures éclair des costumes ont éclaté à cause des chorégraphies. Du coup, il a fallu faire descendre tout l’atelier de Thierry Mugler à St Etienne pour refaire une partie des costumes afin qu’on puisse bouger dedans. C’était la grosse panique car on était à quelques jours de la première. 

 

1989_MarianneRosenstiehl_2-1_006Comment était l’ambiance pendant la tournée ? 

 

C’était très agréable. C’est vrai que les musiciens restaient de leur côté, et nous, danseurs, du nôtre. Mais ça marchait très bien comme ça. 

 

 

Mylène participait à cette vie de groupe ? 

 

Oui. On dînait souvent ensemble. Du moins quand elle était dans le même hôtel que nous car parfois, à cause de fans qui la pistaient, elle allait dans un autre hôtel. 

 

Elle faisait la route avec vous, dans le bus de la tournée ? 

 

Non. Elle était en voiture avec Bertrand Le Page, son manager, et Thierry Suc, le tourneur. Il est arrivé qu’elle prenne un ou deux danseurs avec elle en voiture. Et elle est venue deux ou trois fois  avec nous dans le car. 

 

Vous la sentiez porche de vous ? 

 

Oui. Même si nos rapports restaient essentiellement professionnels. Elle avait un certain charisme qui imposait le respect ; elle n’inspirait pas la tape dans le dos. Mais ça ne nous empêchait pas d’avoir des discussions très intéressantes. Elle venait parfois avec nous dans les loges, elle nous coiffait, elle nous offrait des petits cadeaux. Je me rappelle par exemple qu’on avait fait un peu de promo à la télé pour le spectacle – même s’il n’en avait pas vraiment besoin puisqu’ils ‘est rempli très vite – et Mylène nous a offert les tenues qui avaient été créées pour l’occasion par Plein Sud. Et à la fin de la tournée, on a tous eu un stylo Bulgari, et un peignoir griffé « Mylène Farmer – Tour 89 ». 

 

Et en comité plus restreint ? 

 

file_42_92Après la tournée, pour les besoins d’un clip, Laurent voulait brûler le décor. Il l’a donc fait reconstitué dans un champ à La Ferté Alais, en région parisienne. Et après le tournage, on a fait un grand repas tous ensemble – Mylène, Laurent, les musiciens, la production et les danseurs. 

 

Quelle relation avez-vous eu avec les fans de Mylène ? 

 

Dans la mesure où Mylène partait rapidement après sa sortie de scène, on servait souvent de palliatif aux fans qui l’attendaient après le concert. On en retrouvait à l’hôtel, au restaurant ; ils nous suivaient partout. Même après la tournée, je recevais des lettres et des coups de fil chez moi – je ne sais pas comment ils faisaient pour avoir mes coordonnées. Mais je n’ai pas donné suite parce que ça me faisait assez peur ce fanatisme. 

 

Pourquoi ? les fans étaient violents ? 

 

Non, pas du tout. Mais ils étaient souvent dans un état émotionnel qui me perturbait car j’ai du mal à comprendre le fanatisme à ce point. 

 

Vous n’avez jamais collaboré à nouveau avec Mylène après le Tour 89 ? 

 

Si, une seule fois. C’était juste après la tournée, pour les besoins du clip de « Allan ». 

 

Mylène a assisté au tournage ? 

 

Oui. Elle est même venue nous aider après car on peinait à se débarrasser de cette boue qui nous collait à la peau. Elle nous a séché les cheveux et nous a coiffées. 

 

Qu’avez-vous fait depuis cette tournée ? 

 

J’ai arrêté la danse presque aussitôt après. Je me suis lancée dans les relations presse. Puis dans le chant. Aujourd’hui, je chante (des chœurs pour Serge Lama, Hervé Vilard, Disney…) et j’enseigne le chant dans les écoles de formation.

barre de séparation

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1989 | Pas de Commentaires »

Le film du concert Mylène 1989

Posté par francesca7 le 10 septembre 2011

 

 

 

Le film du concert Mylène 1989 dans CONCERTS DE MYLENE Concert89K7 vidéo sortie en 1990 contenant 15 titres (Durée 90 mn). 

Prologue – L’horloge – Sans logique – Maman a tort – Déshabillez-moi – Puisque – Pourvu qu’elles soient douces – A quoi je sers… – Sans contrefaçon – Jardin de Vienne – Tristana – Ainsi soit je… – Libertine – Je voudrais tant que tu comprennes – Mouvements de lune

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1989 | Pas de Commentaires »

Vidéo TOUR 89

Posté par francesca7 le 10 septembre 2011

 

Image de prévisualisation YouTube 

 

Tour 89, Mylène Farmer pour la première fois sur scène 


La première tournée de Mylène Farmer, départ le 11 mai 1989 à Saint-Étienne, avec 46 dates dans 3 pays différents, notamment en France, en Belgique et en Suisse. Une équipe comprenant pas moins de 8 danseurs, 7 musiciens, 3 choristes et 50 techniciens, un chargement de 5 camions pour 38 tonnes de matériel. Fin de la tournée le 8 décembre 1989 à Paris Bercy, pour un budget estimé à l’équivalent aujourd’hui de 6 millions d’euros. Mylène Farmer a réunit lors de cette tournée plus de 300 000 spectateurs. 

 

Vidéo TOUR 89 dans CONCERTS DE MYLENE MFConcert89_07aMylène Farmer a interprétée lors du Tour 89

  • Prologue 

  • L’horloge 

  • Plus grandir 

  • Sans logique 

  • Maman a tort 

  • Déshabillez-moi 

  • Puisque 

  • Pourvu qu’elles soient douces 

  • Allan 

  • A quoi je sers…  (A partir de septembre) 

  • Sans contrefaçon 

  • Jardin de Vienne 

  • Tristana 

  • Ainsi soit je… 

  • Libertine 

  • Mouvements de lune (Partie I) 

  • Je voudrais tant que tu comprennes 

  • Mouvements de lune (Partie II) 

barre de séparation

 

MFConcert89_01a dans Mylène TOUR 1989Production du spectacle : Laurent Boutonnat – Thierry Suc

Direction artistique : Laurent Boutonnat 

Chorégraphies : Mylène Farmer 

Coordination des chorégraphies : Sophie Tellier 

Décor : Hubert Monloup 

Costumes : Thierry Mugler 

Coiffures : Rosa Perez Casais 

Maquillage : Pascal Thiollier 

Lumières : Jacques Rouveyrollis 

Lumières salle: Fred Peveri 

Son : Patrice Cramer 

Ingénieur retour son : Dominique Chalhoub 

Musiciens

  • Bruno Fontaine (Direction musicale/claviers) 

  • Yves Sanna (Batterie) 

  • Philippe (Drai Percussions) 

  • Slim Pezin (Guitares) 

  • Christian Padovan (Basse) 

  • Jean-Philippe Audin (Violoncelle) 

  • Carole Fredericks (Choriste) 

  • Beckie Bell (Choriste) 

 

 

MFConcert89_05aDanseurs

  • Sophie Tellier 

  • Edwige Chandelier 

  • Christophe Danchaud 

  • Bruno Balto 

  • Georges Barrier 

  • Alicia de la Fuente 

  • Yann Jonas 

  • Dominique Martinelli 

 

·         Production : Thierry Suc & Laurent Boutonnat 

·         Directeur de production : Thierry Teodor 

·         Assistant de Laurent Boutonnat : Paul Van Parys 

·         Assistants de Thierry Suc : Anne d’Assignies – Philippe Bascugana 

·         Administrateur de tournée : Marie-Thérèse Boisseau 

Publié dans CONCERTS DE MYLENE, Mylène TOUR 1989 | Pas de Commentaires »

Fuck them all – clip 2005

Posté par francesca7 le 9 septembre 2011

VIDEO 

Image de prévisualisation YouTube

Date de tournage:  Février 2005 

Réalisateur: Agustin Villaronga 

Lieu de tournage: Roumanie 

Durée: 05’04 

 

 

 fuck them all 

 Fuck them all – clip  2005 dans Les Clips de Mylène fuck-them-all1Dans un paysage enneigé, une femme sur son cheval, les cheveux au vent, galope à grande vitesse à travers les arbres. Elle s’approche peu à peu d’une sorte d’usine désaffectée. A l’intérieur de celle-ci, une cage est suspendue par des chaînes autour de laquelle veillent des corbeaux. On y retrouve une seconde Mylène aux cheveux courts et au visage tailladé prisonnière de celle-ci. La première femme s’aventure dans le bâtiment et s’arrête bientôt en dessous de cette cage qui est vide en la regardant fixement. Le clip est entrecoupé d’images des deux femmes à deux moments différents. Elle ramasse alors une pierre qu’elle jette contre un mur de l’usine qui se brise comme une glace. Elle se retrouve alors dehors, face à un corps couvert d’une couverture sur lequel règne un corbeau. Elle s’approche de la couverture, pousse le corbeau, la soulève et découvre la seconde femme aux cheveux courts, inanimée et glacée. Un passage de la main sur ses yeux les lui refermera. On comprend alors que la Mylène prisonnière attendait que sa sœur jumelle vienne la libérer. Trop tard ! 


Elle met alors sa main dans le corps de sa sœur et en ressort un sabre. Elle se dirige dans la forêt d’où s’envolent des dizaines de corbeaux et se retrouve sur une plaine enneigée sur laquelle résident de drôles d’épouvantails : une sorte de crâne d’oiseau et des voiles noirs déchirés qui flottent dans le vent comme habits. Bientôt Mylène commence à s’en prendre à eux, comme pour venger sa sœur jumelle décédée. A l’aide de son sabre, elle déchire les voiles des épouvantails et les décapite. Du sang noir sort de leurs yeux. Des plumes volent et la cadence s’accélère. Un corbeau renaît du sang noir. 


On revoit alors par saccades sa sœur prisonnière. Le « plafond » de sa cage qui est orné de longues piques commence à se baisser sur elle : son destin est tout tracé.
La première Mylène plante alors son sabre dans la neige puis se morcelle et se volatilise dans l’air. 

 


Budget estimé: environ 150 000 euros

Scénario de Mylène Farmer

Clip tourné en Roumanie début février 2005.
L’équipe qui logeait à l’Athénée Palace Hilton de Bucarest est restée une semaine sur place.
François Hanss était présent pour le tournage du making of du clip et Claude Gassian pour des photos du tournage.

Le clip est diffusé à partir du 09 mars 2005 d’abord dès 08 heures sur M6 puis sur toutes les chaînes musicales.

 

 


ANALYSE :

Après
California et L’Âme-Stram-Gram, Fuck them all est le troisième clip dans lequel on retrouve « deux Mylène« .

mylene-farmer-20050415-35170 dans Les Clips de MylèneUne Mylène aux cheveux courts est enfermée dans une cage qui deviendra son tombeau.
En parallèle, une seconde Mylène, cheveux longs, entièrement vêtue de noir arrive à cheval dans une usine désaffectée dans laquelle elle découvre la cage vide puis le corps sans vie de son « double ». Elle suivra alors des corbeaux qui la mèneront à des épouvantails qu’elle détruira avec un sabre trouvé planté dans le corps de la morte.

On retrouve dans ce clip de nombreux éléments si caractéristiques de l’univers de Mylène : les espaces enneigés (Tristana, Giorgino), les chevauchées à cheval  (Pourvu qu’elles soient douces), les chevaux noirs (Pourvu qu’elle soient douces, Pardonne-moi), la présence de deux Mylène (California, L’Âme-Stram-Gram), les corbeaux (Libertine, Sans logique).

Il s’agit d’un clip assez court mais probablement l’un des plus complexes et riches en symboles de toute la carrière de Mylène et qui soulève de nombreuses interrogations. 

 

Le personnage aux cheveux longs que l’on voit dès le début du clip est probablement l’âme vengeresse qui revient sur les lieux de souffrance et de mort. Toutes les séquences avec le personnage aux cheveux courts correspondent donc à des flash-back. Cette dernière représentation de Mylène rappelle bien évidemment la Mylène juvénile du clip Désenchantée. Doit-on y voir une suite?  

Le personnage enfermé dans une cage porte donc des cheveux courts mais aussi une tenue sexy. Probablement l’image de la femme moderne martyrisée jusqu’à la mort…mais par qui???, par ce que l’ Humain comporte de pire en lui ou tout simplement par les hommes ce qui nous rapprocherait alors des paroles de la chanson.

Ce personnage meurt écrasé par la partie supérieure de la cage qui s’abaisse progressivement sur elle. Cette cage semble donc être le symbole de cette oppression insupportable et mortelle. Les corbeaux, symboles de la mort ou plus précisément de ceux qui ont causé la mort sont très présents dans ce clip: ils ont écorché le visage de la morte alors qu’ils ne semblent pas voir l’autre Mylène dans l’usine confirmant qu’il ne s’agit que d’un « fantôme », qu’ils guideront  vers les épouvantails.

Le sabre avec lequel Mylène combattra les épouvantails est-il réel ou un symbole matérialisant l’arme de la haine qui a conduit à la mort de la femme et qui servira à présent pour la vengeance.

Mylène détruira les épouvantails à coups de sabre. De leurs yeux s’écouleront des larmes noires donnant naissance à de nouveaux corbeaux. Mylène plantera alors le sabre dans une tâche noire au sol inhibant alors la naissance d’un nouveau corbeau. On peut y voir la destruction de la genèse de cette haine qui avait abouti à sa mort. La vengeance semble avoir été accomplie et Mylène se transforme alors en poussière ou redevient simplement un esprit qu’emporte le vent. 

Les épouvantails de Martial Leiter

Martial Leiter est né à Fleurier (Suisse), en 1952. Il commença sa carrière comme dessinateur de presse dans divers journaux suisses, de 1974 à 1990. 


Depuis 1991, il collabore avec le Tagesanzeiger à Zurich, Le Temps à Genève, Die Wochenzeitung à Zurich, Die Zeit à Hambourg, Le Monde Diplomatique et Le Monde à Paris. Il expose depuis 1970 son travail de peintre-dessinateur dans des musées, centres culturels et très nombreuses galeries, en Suisse et à l’étranger. Il remporta de nombreux prix : Prix Alice Bailly, Lausanne (1979), Prix de la 9e Triennale Internationale pour gravures originales, Granges (1982), Prix de la Fondation pour les arts graphiques en Suisse, E.T.H, Zurich (1983), Prix culturel de l’Union Syndicale Suisse (1994). Il illustra des livres et publia certaines de ses œuvres, en particulier : Figures séquestrées, éditions Clin d’OEil (1981) ; Parodies, suite de 50 dessins tirés en mylene-farmer-2004-robin015-bigsérigraphie, éditions du Carabe (1983) ; Du monde moderne (1989) et Une autre planète (1993) aux éditions d’En Bas, Lausanne, et éditions Limmat Verlag, Zürich (pour la version en allemand). Il fut également créateur de décors de théâtre, entre autres : En attendant Godot de Samuel Beckett, Théâtre Populaire Romand, La Chaux-de-Fonds ; Le Faiseur de Balzac, Théâtre Populaire Romand, La Chaux-de-Fonds ; Jardin d’hiver de René Zahnd, Espace 2.21, Lausanne.

Martial Leiter est un talent hors du commun, aux multiples facettes, observateur aigu des failles de l’Histoire. Sa présence dans les grands journaux européens, « Le Monde », « Die Zeit » et bien d’autres, le propulse aux regards d’un public international par son trait, miroir sans complaisance, qui capte et traduit en virtuose une pensée d’une rare lucidité. Mais Leiter est aussi un poète inspiré, nourri de ressources infinies, émouvantes ou drolatiques. Il est attentif aux reflets infimes qui jalonnent la vie de chacun mais que si peu voient ; l’imaginaire de cet artiste déborde souvent le quotidien pour le sublimer, lui imprimer une fantaisie, une folie joyeuse et communicative qui nous embarque vers le rêvé. 


C’est de cette facette-là, rarement accessible au public, qu’est né le vol d’Epouvantails, que Martial Leiter a posé au milieu des blés dans le paysage du Val-de-Ruz et qui y vivra un cycle de saisons, de Juin 2004 à Mars 2005. 


sources: editions-du-heron.com; .sitedecernier.ch  

 

 

 

PORTRAIT DU REALISATEUR 

 

Agusti Villaronga est un réalisateur espagnol né en 1953.  

 

afb115e69ed1b8f2518bd756d2187ef7Il a débuté par la réalisation de trois court-métrages « Anta Mujer » (1975), « Al Mayurka » (1976) et « Laberint » (1980) qui ont reçu des récompenses notamment du ministère de la culture espagnol. 

 

Il réalise en 1985 son premier long-métrage, un thriller psycho-sexuel, « Tras el cristal/ In a Glass Cage » qui a la réputation d’être l’un des films les plus dérangeants des années 80 qui a choqué et divisé le public et aujourd’hui devenu culte. 

 

Le synopsis du film

« Klaus est un médecin nazi. Son plaisir est de torturer et tuer des enfants. Un jour, lors d’une crise de démence, il se jette d’un toit et en ressort handicapé, obligé de vivre dans une cage de verre qui lui sert de poumon. Quelques années plus tard, sa femme Griselda, n’arrivant plus à assumer les soins nécessaire, engage le jeune Angelo comme infirmier. Ce dernier découvre alors le journal de Klaus et se prend de passion pour ces pratiques de cet ancien SS. Il tue Griselda, s’habille en officier nazi et amène dans la chambre des enfants qu’il torture puis tue sadiquement… » 

 

A noter la fascination du réalisateur pour les gros plans anatomiques sur des torses, des mains ou des yeux. On retrouvera dans le clip Fuck them all un plan célèbre sur l’oeil de Mylène. 

« In a glass cage » recevra le Grand Prix du Festival de Barcelone. 

 

 (plus de détails sur ce film: http://www.devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=1118).  

En 1989, il réalise « El niño de la Luna » / « Moon child », une histoire d’enfants doués de pouvoirs surnaturels et tenus prisonniers dans un centre de recherches par des scientifiques qui essaieront d’utiliser leurs dons pour servir leurs propres desseins. 

 

 

Mylène et Agusti Villaronga

 

 

villaronga%2BmyleneLe clip Fuck them all est à ce jour la seule collaboration de Mylène Farmer et Agusti Villaronga.  On apprend dans le making-of du clip que c’est Mylène qui a contacté Agusti Villaronga, à sa grande surprise puisqu’il n’avait jamais réalisé de clips auparavant (et n’en a d’ailleurs pas réalisé d’autre depuis).

 

 Elle avait proposé les idées de la cage qui devient plus petite et des épouvantails. 

On peut découvrir dans ce making-of des dessins, petit story-board du clip. 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaires »

PARDONNE MOI – clip 2002

Posté par francesca7 le 9 septembre 2011

Date de tournage2002

Lieu de tournage: Studios Sets à Stains 

Réalisateur: Laurent Boutonnat 

Durée: 04’13 

 

 

Le clip a été intégralement tourné en studio sur deux jours.

Budget estimé environ 40 000 euros.

Dernier clip réalisé par Laurent Boutonnat pour Mylène à ce jour. 

 

 

vidéo CLIP PARDONNE MOI 

Image de prévisualisation YouTube 

« L’erreur du cinéma, c’est le scénario » (Fernand Léger) 

 

 

Laurent Boutonnat est décidément un réalisateur insaisissable, tournant des clips insaisissables. Après son retour derrière la caméra pour filmer Mylène Farmer dans Les morts, le cinéaste montre plus que jamais que ce sont ses muses qui s’adaptent à son cinéma et pas l’inverse. Alors que tout le monde attendait le retour de Mylène Farmer devant la caméra interprétant des personnages, grimée et surexploitée, Boutonnat se fond de plus en plus dans l’intimisme qu’il semble ne plus quitter depuis les clips de Nathalie Cardone de 1997-1998 : Laurent Boutonnat a changé, finies les grosses productions. Qu’il filme telle ou telle artiste, sa direction restera la même (MoiLolita formant une exception que nous détaillons à la rubrique correspondante). Mais justement quelle est cette direction ? 

 

Autant le dire, pour n’importe quel public ayant vécu le doux enthousiasme que chaque nouvelle sortie de clip suscitait jusqu’en 1992, Pardonne-moi ne peut-être que décevant. Tout ce qui faisait de chaque clip une œuvre de divertissement à part entière disparaît ici : plus de figurants, ni de personnages, ni de dialogues, ni d’action. La question la plus évidente alors à se poser est de savoir ce qu’il y a à gagner à se défaire de tout cela ? On remarque juste que tout ce que Boutonnat supprime depuis Mon ange (1998) a trait à la narration, au fait de s’attacher à d’autres structures que celle de l’image et de son discours. 

 

 

Laurent Boutonnat serait-il moins cinéaste qu’avant parce qu’il ne s’attache plus au narratif, dans le sens diégétique du terme ? 

 

Ceci expliquerait pourtant l’absence de troisième long-métrage après Ballade de la féconductrice et Giorgino. Pourquoi faire un long-métrage en s’encombrant de contraintes facultatives alors que seule l’image compte ? on peut bien sur tergiverser sur le bien fondé de cette démarche ; mais si on peut critiquer volontiers Pardonne-moi sur le divertissement et l’ambition, on ne peut lui reprocher son manque d’images. 

 

Certains seront peut-être déçus de ne pas voir apparaître ici d’analyse symbolique, pragmatique, énonciative ou même syntagmatique. Mais les clips de Laurent Boutonnat ne s’y prêtent plus. Laurent Boutonnat ne raconte plus (mis à part les clips réalisés pour Alizée, quelques maigres « histoires prétextes » comme celle de Les Mots et d’éventuels futurs clips diégétisés). Il serait en effet totalement vain de chercher les sous-traitances avec les paroles de la chanson, de trouver la fonction de l’homme à cheval, du serpent, ou de la poussière. La seule chose analysable dans Pardonne-moi est son réalisateur, ses goûts pour les images syncopées, l’esthétique à tout prix, et les ambiances inédites. 

 

 

PARDONNE MOI - clip 2002 dans Les Clips de Mylène mylene_farmer_pardonne-moi

 

Si les éléments que choisi Laurent Boutonnat pour chaque nouveau clip rappel les anciens, il apporte en outre à chaque fois un élément qui vient enrichir ce qu’il avait déjà mis en place et qui présente l’interprète sous un jour à chaque fois un peu différent. Dans cette optique, l’image la plus frappante n’est pas celle des yeux blancs, ou noirs (simple effet de frayeur par l’emploi des sensations descendantes) mais cette espèce de danse tribale au ralenti et au noir et blanc très contrasté et granulé, avec une Mylène Farmer qu’on imagine plongée dans la poussière de l’au-delà. 

 

Sur un fond très noir, les particules de cendres s’échappent des cheveux et donnent à la silhouette de la chanteuse en la suivant la très étrange allure d’un spectre. Dans ces plans magnifiques, l’interprète reste les yeux fermés, totalement inexpressive, comme si quelque chose de surhumain la guidait, l’avait sortie de la poussière où elle reposait depuis la nuit des temps. Seuls deux plans quasi-subliminaux surexposés la montreront hilare, la tête basculée en arrière, rendant du même coup l’ensemble de la dans et du clip dénués de sens et de logique. Reste ce chevalier mystérieux, lui aussi sur fond noir, qui galope sans fin et qui rythme la chanson. On peut sur ce point remarquer deux choses ; ses apparitions se font à des moments de la chanson où la répétition est aussi musicale, ce qui accroît l’idée d’un galop sans fin du cheval et la course de ce prince qui jamais n’arrivera à destination. 

 

0 dans Les Clips de MylènePour renforcer cette idée on peut remarquer aussi que le cheval n’avance pas, mais fait du sur place (la fumée en arrière plan reste immobile). La caméra n’est donc pas en travelling latéral mais en plan fixe, et amorce même à un moment un zoom arrière. Ainsi non seulement on ne peut que ressentir la quête vaine du prince, mais également jouir de la fluidité de sa cours, de la beauté de cette image irréelle en contre-plongée. Grâce à tout cela, Laurent Boutonnat côtoie au plus près ce qu’est le cinéma expérimental ; la prise de vue d’éléments à demi réels afin de les employer dans de nouvelles formes plastiques, et inventer du même coup une grammaire cinématographique différente qui provoque chez le spectateur des sensations nouvelles qu’il ne peut éprouver par le biais du cinéma traditionnel. 

 

Dans Pardonne-moi, plus que jamais, l’image ne peut être présente à l’écran que parce que c’est cette chanson qui est illustrée, alors qu’on peut aisément imaginer les images de LibertineSans Contrefaçon et même Ainsi soit je sur une autre musique de couleur approximativement équivalente. Ces images n’ont été inventées que parce qu’il y avait tel ou tel son dans la chanson, ces images sonnent juste par rapport aux effets musicaux tout simplement et ceci pour la première fois chez Boutonnat. Tout ceci pour dire que Laurent Boutonnat a continué d’évoluer dans sa manière d’appréhender le vidéo-clip, même si ça n’est pas dans la même direction que le public « pour lequel » il travaille. 

 

36934178Depuis 1997, de Mon Ange à Pardonne-moi en passant par Baïla Si et Les Mots, Laurent Boutonnat n’a cessé de tâtonner pour trouver ce qu’était vraiment un clip, ce qu’était vraiment une image, et donc ce qu’est réellement le cinéma. 

 

Pardonne-moi aurait pu être le seul vrai clip de Laurent Boutonnat, donc le dernier. Et si ce n’est pas le cas, un cap a de toute façon été franchi en le réalisant : se désintéresser intégralement de tout fonctionnement narratif pour ne se concentrer que sur l’image, quitte à ce qu’elle rende ivre tellement sa beauté ne renvoie à rien de connu. 

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaires »

Petite mise au point pour Mylène

Posté par francesca7 le 3 septembre 2011

 

Justement, en parlant de reproches avec Paris Match, Mylène revient sur cette accusation, émanant de certains de ses fans, qui ont, ces derniers temps, la désagréable impression d‘être pis pour « des vaches à lait » ! 

 

-          « Ne faites pas d’un cas isolé une généralité. Je veux qu’on sache que je n’ai jamais été à l’initiative d’un fan-club, ni officieux, ni officiel. Je n’adhère pas au culte de ma personnalité. Si quelqu’un ou quelques-uns ont décidé de leur plein gré de créer un fan-club, c’est sous leur entière responsabilité. Je ne suis pas opposée à la publication de leurs journaux car ils étaient de qualité. Mais, pour autant, leur destinée n’est pas de mo ressort et ils le savent très bien. En revanche, je suis toujours étonnée de voir certains média reprendre indéfiniment les mêmes fausses informations. » 

 

Petite mise au point pour Mylène dans Mylène 2001 - 2002 1760395400_smallEprouvant un sentiment d’injustice, et surtout redoutant que son public puisse la croire ingrate, Mylène poursuit : 

 

-          « Je ne pense pas qu’on « donne » nécessairement quelque chose en racontant sa vie dans les journaux. Je suis quelqu’un de très secret. Mon respect pour le public est sans ambiguïté. Mon implication morale, intellectuelle et sentimentale est la même, de l’écriture d’une chanson à la fabrication d’un clip, d’un tee-shirt ou d’un spectacle. Quand je donne un concert, il y a un investissement colossal sur scène aussi bien émotionnellement que financièrement ! » 

 

Comme Mylène apparaît très à l’aise dans ses réponses, une nouvelle question se pose alors : serait-elle enfin heureuse ? Celle, qui a tant chanté sa peur de vieillir, aurait-elle enfin trouvé le moyen de croquer la vie à pleines dents ? Lasse de son statut de star torturée, voudrait-elle se racheter une conduite pour pouvoir continuer à avancer sans crainte ? 

 

-          « Il y a une grande part d’enfance en moi, peut-être que je ne dois pas la quitter (…) Je sais qu’il y a un âge où on ne peut plus faire le Marsupilami sur scène .. (…) Je saurai ne pas faire le combat en trop. Partir avant de lasser ». 

 

Une affirmation qui a le chic de glacer d’effroi ses fans… Quoi ? Mylène prendrait cette retraite que tout le monde redoute depuis tant d’années ? Impossible. Mais la chanteuse peut se rassurer : au regard des excellentes ventes de sa compilation, elle n’est pas prête de lasser qui que ce soit ! 

Publié dans Mylène 2001 - 2002 | Pas de Commentaires »

Une fan de Mylène

Posté par francesca7 le 3 septembre 2011

 

Une fan de Mylène dans Mylène 2001 - 2002 1242510675_kate-ryan_minQuelques mois plus tard, un nouveau tube arrive de Belgique. L’interprète s’appelle Kate Ryan, elle n’a que 21 ans, et c’est une grande fan de Mylène. Normal : son tube s’intitule tout simplement Désenchantée qu’elle a repris dans une version plus dance et techno. De fait, Désenchantée redevient le tube de l’été et permet aux plus jeunes de redécouvrir u tire mythique. Forte de ce succès, Kate Ryan tentera, plus tard, de faire un nouveau « coup » en reprenant Libertine, mais le succès la boudera, preuve qu’il y a qu’une et unique Libertine ! 

 

 

 

En attendant, Mylène s’envole quelques jours au Maroc, un pays qu’elle avait découvert grâce Bertrand Le Page et qu’elle a toujours apprécié. Elle en revient avec un superbe cheval pur-sang arabe et un python dans ses bagages. Tous pensent à ce moment-là que la chanteuse va s’éclipser quelques temps comme elle a l’habitude de le faire avant de revenir avec un nouvel 2330385569_1 dans Mylène 2001 - 2002album ou dans un nouveau film comme les rumeurs aiment à le révéler. 

 

Mais non ! C’est avec le troisième extrait de sa compilation que Mylène fait parler d’elle, Pardonne-moi qui sort le 22 octobre 2002… Ce titre aux arrangements vaguement orientaux, écrit comme un bande originale de film, est accompagné d’un texte traitant une nouvelle fois de l’amour qui fait souffrir, de celui qu’on a perdu sans trop savoir pourquoi et qui est une jolie référence au film de l’un de ses réalisateurs favoris préférés, David Lean, le metteur en scène du magnifique Lawrence d’Arabie

 

La chanson est accompagnée d’un clip d’une sobriété étonnante signé Laurent Boutonnat. Le dernier qu’il mettra en scène pour Mylène jusqu’à ce jour. Le public plus habitué à des clips au budget faramineux n’adhère que très moyennement à cette idée, jugée trop simple et trop fade. Et du coup, le single ne remporte pas un grand succès. 

 

 

 

Voir le vidé clip de pardonne-Moi …ici sur ce blog !   

Publié dans Mylène 2001 - 2002 | Pas de Commentaires »

Clip BEYOND MY CONTROL – 1992

Posté par francesca7 le 2 septembre 2011

Date de tournage: 1992 

Lieu de tournage: Studios Sets à Stains  (France) Réalisateur: Laurent Boutonnat 

Durée: 05’05 

L’adultère en tant que trahison. Vengeance successives ..

VIDEO CLIP

Image de prévisualisation YouTube 

Déjà très occupé par la préparation du tournage de Giorgino, qui lui prend tout son temps, Laurent Boutonnat prend tout de même quelques jours pour réaliser un dernier court-métrage avec Mylène Farmer

Clip BEYOND MY CONTROL - 1992 dans Les Clips de Mylène fbefb0caMettre en images Pas de doute initialement prévu (suite de Libertine et Pourvu qu’elles soient douces) aurait nécessité beaucoup plus de préparation de temps, et donc d’argent, que celui-ci. Il tournera donc Beyond my Control en deux jours, aux studios de Stains avec Frédéric Lagache, le marionnettiste de Sans Contrefaçon, Christophe Danchaud en doublure masculine et  une danseuse. Le réalisateur dévie de sa narratologie filmique habituelle pour se concentrer sur des images syncopées, montées achronologiquement, mais contant tout de même, si ce n’est une histoire, du moins un « rassemblement thématique ». Dans un monde sur fond noir, dénué de décors, Boutonnat fait évoluer ses personnages autour d’objets et d’éléments forts de son univers. 

Le peu d’accessoires qui sont montrés sont en rapport avec un des deux thèmes de la chanson et du film ; soit le sexe, soit le sang. On y voit un lit à baldaquin, une meute de loups, une proie déchiquetée, un bûcher, un baiser sanguinolent et le vent, omniprésent dans l’œuvre de Laurent. Tous ces symboles mis côte à côte, juxtaposés, mélangés peuvent être interprétés de différentes façons. L’incinération en elle-même et la proie des loups peuvent être lues de manières différentes. Le bûcher et le vent qui ne s’arrête jamais de souffler évoque à nouveau un des films de chevet de Boutonnat :  Les Diables, de Ken Russel (1970). 

Pour la première fois après Plus Grandir (1985) Laurent Boutonnat est attaqué par la censure française. Ouvertement bâillonné par la chaîne M6, par Michel Drucker (alors sur TF1) et par le C.SA : Beyond my Control ne passera que très peu à la télévision française. Malgré la promesse des chaînes M6 et MCM de le diffuser après minuit, seule Canal Plus osera le programmer à n’importe quelle heure de la journée. On rappellera pour mémoire l’immortel verdict du C.S.A (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) : « Ce nouveau clip de Mylène Farmer n’est qu’un cocktail de sexe et de sang à la puissance mille ». 

Laurent Boutonnat oublie les adaptations cinématographiques de Roger Vadim (1959), Stephen Frears (1988) ou Milos Forman (1989) pour s’attacher au roman lui seul. Dans un décor épuré, seuls un bûcher et un lit à baldaquin se détachent d’un fond noir. Dans un mélange d’images sanguinolentes et parfois vaguement érotiques, deux amants se trompent et se vengent. Dans le rôle du mari, on reconnaîtra Frédéric Lagache

Comme pour brouiller une historie que tout le monde connaît ou a vécu, le réalisateur préfère la raconter en livrant certaines images mentales. On pense au symbole de la femme trompée, à cette image d’une Mylène Farmer ligotée sur un bûcher qui crie la douleur de la trahison dont elle est victime. 

Parallèlement à cela, une scène montrera l’époux volage dévoré par deux loups. On comprendra plus tard qu’ils étaient les outils de la vengeance de la femme trompée. L’histoire racontée de manière anachronique fait écho aux paroles de la chanson qui elles non plus, ne suivent pas l’ordre chronologique de l’action. Le texte lui-même commence par les pensées de la femme venant d’accomplir sa vengeance : 

            «  Je ne comprend plus pourquoi j’ai du sang sur les doigts. Dors en paix, je t’assure, je veillerai ta sépulture mon amour ». 

C’est bien plus tard dans le clip qu’on découvrira la cause de tout cela, dans les ébats crus d’une femme blonde dans les bras de l’homme infidèle. Surpris par la femme trompée, ils se font promettre des représailles, pourtant paradoxales ! 

            « Lâche. C’est plus fort que toi. Toujours en cavale, tu nous fais du mal. Ne t’éloigne pas de mes bras ». 

3a10cbe6 dans Les Clips de MylèneElle lâchera une meute de loups sur le mari volage, qui finira dévoré. Il réapparaîtra plus tard dans une image forte de sens. Un long baiser fougueux avec Mylène Farmer se transformera peu à peu en étreinte cannibale. Le sang sortant de la bouche des deux amants se répand sur leurs visages, matérialisant la passion malsaine qui les lie. Les images dans le désordre le plus complet se succèdent. Alors qu’un loup court en leur direction, tel un vampire la chanteuse embrasse l’épaule de son concubin, de laquelle perle une goutte de sang. Les flammes du bûcher petit à petit baissent d’intensité, alors que les loups s’acharnent sur une carcasse encore sanguinolente. 

Seule, derrière la fumée du brasier qui s’est éteint, Mylène Farmer est là, encore vivante. Maintenant vengée, les tourments de la trahison sont devenus cendres, tout est fini. Mais comme un poison qui ronge, les loups qu’elle avait lâchés l’attendent au bas de son piédestal. Bientôt dévorée par son propre objet de vengeance, la chanteuse encore ficelée regarde droit devant elle. Les loups en contrebas tournent autour d’elle en la fixant du regard. Par la solitude et la mort, voici comment Laurent Boutonnat décide de clore momentanément sa collaboration avec Mylène Farmer. Il ne réalisera plus de clip pour elle pendant dix ans. 

En savoir plus sur Beyond my Control 

860d4a04« Beyond my control » est le quatrième extrait de l’album « L’autre » (qui est déjà disque de diamant pour 1 000 000 d’exemplaires). La chanson « Pas de doute » était pourtant fortement pressentie comme nouveau single par les fans. Avec ce titre, bien que peu connu du grand public, Mylène Farmer va marquer les esprits avec un clip scandale ! En 1992, la chanteuse enchaîne succès sur succès : elle passe à l’état de mythe.Il est question dans ce texte de contrôle de soi, de dérision face à la lâcheté d’un homme mais aussi d’amour et de mort. Mylène veut régler ses comptes avec la gent masculine en tuant son amant volage : « Lâche ! C’est plus fort que toi« . 


La voix que l’on entend dans le refrain de la chanson « It’s beyond my control » est un sample de la voix de John Malkovich dans le film Les Liaisons dangereuses de Stephen Frears.
Le single sort avec les supports habituels (45T, maxi 45T et maxi CD). Mais ce titre est aussi l’occasion de présenter le premier CD single 2 titres, qui aujourd’hui est très recherché par les collectionneurs.

Mylène Farmer n’enregistre aucune télé pour promouvoir le titre : il faut dire qu’avec le clip qui a été préparé, la promotion se fera à son détriment ! 

Deux jours de tournage seront nécessaires au Studio Sets à Stains, lieu où avait été tourné le clip de « Plus grandir » en 1985. Mylène habillée d’une robe longue et ample marche en regardant loin devant elle. Le clip est entrecoupé par des ébats amoureux presque pornographiques, de Mylène qui brûle sur le bûcher, qui marche en chantant, les mains ensanglantées. Pour les scènes hot du clip, c’est Christophe Danchaud (danseur de ses 3 premières tournées) qui fait la doublure de l’homme infidèle Frédéric Lagache (déjà présent sur le clip de « Sans contrefaçon » dans le rôle du marionnettiste). A noter que ce sera le dernier clip de Laurent Boutonnat avant une longue période. Il faut qu’il prépare activement son long métrage « Giorgino » dans lequel Mylène joue le rôle principal.Le clip est envoyé aux télés et leur réaction ne se fait pas attendre : c’est la censure pure et dure ! Trop de sexe, trop de sang, trop de violence ! Toutes les chaînes refusent de le diffuser (hormis Canal + et MCM). La presse s’empare du scandale et diffuse allègrement les « premières images du clip scandale » !

A l’occasion de la sortie de ce titre, la radio NRJ prépare une surprise : un maxi 45T picture-disc collector édité à quelques 50 exemplaires ! Un vrai objet de convoitise pour les fans qui s’arrache à prix d’or, malgré les nombreux pirates qui circulent !

Au final, le single se vendra tout de même à quelques 200 000 exemplaires. Il clôturera également l’exploitation de « L’autre », à ce jour l’album le plus vendu de la chanteuse avec 1 800 000 exemplaires !

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaires »

1...151617181920
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...