• Accueil
  • > Recherche : mylene farmer photos inedites

Résultats de votre recherche

MYLENE FARMER cultive des amitiés inat­ten­dues

Posté par francesca7 le 17 avril 2016

 

 Sans titre

C’est un joli conte illus­tré, qui vient de paraître ce 12 novembre. L’histoire d’une belle rencontre, aussi. En asso­ciant leurs talents sur L’étoile polaire, le philo­sophe Michel Onfray, à la plume, et la chan­teuse Mylène Farmer, au pinceau, ont créé la surprise. Le fonda­teur de l’univer­sité popu­laire de Caen n’est pour­tant pas le premier esprit vif à céder aux charmes de la rousse liber­ti­ne…

Ses fans, comme ceux qui partagent son inti­mité, connais­saient son goût pour les textes de Charles Baude­laire, Guillaume Apol­li­naire ou encore Primo Levi. Avec L’étoile polaire, conte philo­so­phique conçu à quatre mains avec Michel Onfray, les médias découvrent sa curio­sité pour la pensée vivante, libre et contem­po­raine. Etran­gère à son époque, soli­taire et égocen­trique, Mylène Farmer? Quelques uns, et pas des moindres, vous diraient l’exact contrai­re…

Michel Onfray…

« Une artiste libre, auto­nome, indé­pen­dante, souve­raine », qui repré­sente « un style, un ton, un carac­tère, un tempé­ra­ment, une vie sans paillettes, sans arti­fices, vraie »… Ses détrac­teurs, pisse-vinaigre et pisse-copie, habi­tués à compres­ser la pensée en sentences défi­ni­tives, lui repro­che­ront de faire le portrait de l’être qu’il aime­rait voir en son miroir. Vrai que le philo­sophe et fonda­teur de l’uni­ver­sité popu­laire de Caen, fils d’ou­vrier agri­cole, auto­pro­clamé « orphe­lin de la gauche », athée tendance anar­chiste, s’est imposé comme une rock-star dans son genre. C’est pour­tant bien le portrait de Mylène, aussi discrète qu’il est devenu incon­tour­nable, que Michel Onfray, profa­na­teur des esprits anes­thé­siés et sculp­teur d’une certaine morale esthé­tique, faisait dans Le Point, il y a quelques semaines. Ensemble, lui à la plume, elle au pinceau, ils viennent de publier  L’étoile polaire (Gras­set), conte dans la lignée du Petit Prince de Saint-Exupéry, œuvre poétique sur la trans­mis­sion et la réali­sa­tion de soi. Impro­bable, la rencontre entre l’hé­roïne de la variété française et le hérault d’une nouvelle pensée française s’est faite par l’in­ter­mé­diaire d’Anne Carrière, éditrice de Lisa-Loup et le conteur, premier essai illus­tré de Mylène, en 2003, et, plus récem­ment, de Fragile, recueil de photo­gra­phies inédites de la chan­teuse réali­sées par Sylvie Lancre­non. A l’époque, Carrière espère confron­ter Onfray à un psy dans un livre d’en­tre­tiens. Il préfère porter L’étoile polaire, dont il vient de termi­ner l’écri­ture. Anne Carrière en remet le manus­crit à Mylène Farmer. La parti­ci­pa­tion de Michel Onfray à une émis­sion de Radio Clas­sique durant laquelle il fait diffu­ser Je te rends ton amour, un des titres les plus person­nels de « l’ange roux », préci­pite la colla­bo­ra­tion. « Profon­dé­ment touchée » et « fière », Mylène lui envoie un texto de remer­cie­ment et bien­tôt ses aqua­relles. Qui s’as­semble, au-delà des appa­rences, se ressemble. Si l’icône Farmer appré­cie la liberté et l’hu­mour du maître-à-penser, L’étoile polaire, objet litté­raire élaboré à quatre mains, raconte une bles­sure fonda­trice que ces deux orphe­lins de père ont en commun : comment survivre à un parent aimé et admiré dont la dispa­ri­tion a dépeu­plé le monde…

mylène

Marie de Henne­zel…

Le 17 décembre 1995, Jean-Luc Dela­rue accueille Mylène, qui vient de sortir son album Anamor­pho­sée, sur le sofa de son émis­sion domi­ni­cale Déjà le retour. On l’avait quit­tée folle blafarde hurlant aux loups dans les bois sombres de Gior­gino, film incom­pris de Laurent Bouton­nat. Après un exil cali­for­nien, elle nous revient sexy et souriante, en tech­ni­co­lor. Cheve­lure rele­vée, longue robe rose et talons hauts, elle maîtrise tous les codes d’une séduc­tion à l’amé­ri­caine. La profon­deur en plus.  La psycho­logue et psycho­thé­ra­peute Marie de Henne­zel est annon­cée comme invi­tée de la chan­teuse. Dans un livre  préfacé par François Mitter­rand, La mort intime : ceux qui vont mourir nous apprennent à vivre (Robert Laffont), la clini­cienne raconte son expé­rience en soins pallia­tifs et auprès de malades du sida. L’ou­vrage a boule­versé Mylène Farmer. La lecture du Livre tibé­tain de la vie et de mort de Sogyal Rinpo­ché l’avait déjà aidée à mieux appré­hen­der la fini­tude de l’être humain. La sagesse de Marie de Henne­zel est un baume pour l’ar­tiste dite morbide, qui confiera, des années plus tard, son regret de n’avoir pu embras­ser la dépouille de son père, Max Gautier. Inter­viewée sur leur rencontre par un site de fans, en 2005, l’au­teure de La mort intime, elle, se souvien­dra d’un « certain contraste entre une extra­va­gance physique, exté­rieure, et une grande matu­rité inté­rieure, une profon­deur ». Entre temps, elle aura été invi­tée à l’un de concerts de la chan­teuse à Bercy, en 1996, et, plus surpre­nant, dans son domi­cile pari­sien pour un déjeu­ner. Pour Marie de Henne­zel, aujourd’­hui membre du comité d’hon­neur du collec­tif Plus digne la vie, Mylène Farmer a « quelque chose d’un ange, dans le sens où l’ange est le messa­ger, comme Hermès dans la mytho­lo­gie. On sent qu’elle est perméable, qu’elle capte les choses. »

Salman Rush­die…

Condamné par l’aya­tol­lah Khomeini pour héré­sie et blas­phème envers l’is­lam, en 1989, l’au­teur des Versets sata­niques – faux scan­dale reli­gieux et vraie critique litté­raire des prophètes corrom­pus- est tombé en béati­tude devant la rousse liber­tine, il y a vingt ans. D’or­di­naire réputé pour le tran­chant de sa plume, aigui­sée, comme celui de sa parole, décom­plexée, l’écri­vain indo-britan­nique prête à Mylène « la voix d’un ange déchu. » Long­temps forcé à vivre dans la clan­des­ti­nité, il rencontre la chan­teuse, elle-même prison­nière de sa célé­brité, à Londres, à la fin des années quatre-vingt-dix. Tous deux assistent à un vernis­sage de l’aqua­rel­liste Fran­cesco Clemente, proche de Rush­die. Comme deux papillons désépin­glés, ils se frôlent et font le tour de l’autre, lors d’un dîner qui s’en­suit. Elle est séduite par son achar­ne­ment à déjouer la mort, son raffi­ne­ment et son cynisme very british. Il est fasciné par son aura, sa beauté et son mystère. L’icône classe et l’ico­no­claste se rever­ront plusieurs fois. A Londres, Los Angeles et Paris, où Rush­die sera même présenté à E.T., le singe capu­cin de la chan­teuse ! Bien que deve­nus proches, en témoigne une photo de Mylène et de Milan Rush­die, fils de Salman, dévoi­lée par l’écri­vain sur Twit­ter, au début de l’été 2014, ils conti­nuent de s’ad­mi­rer l’un l’autre. « Son profes­sion­na­lisme m’épate. Après l’un de ses derniers concerts, elle m’a confié qu’elle souf­frait d’une angine et d’une fièvre. Et pour­tant, elle n’en avait rien laissé paraître à ses fans ! », nous décla­rait l’au­teur, peu après la fin de la tour­née Time­less de son amie, en décembre 2013.

David Lynch…

Fils prodige et prodigue de l’Amé­rique, aujourd’­hui dispersé entre la pein­ture, le design, la musique et la promo­tion de la médi­ta­tion trans­cen­dan­tale, le réali­sa­teur de Blue Velvet, Twin Peaks et Mull­hol­land Drive – entres autres œuvres sur la dualité et la mons­truo­sité en chacun de nous  – a d’abord obsédé Mylène Farmer en tant que cinéaste. Le citant à maintes reprises parmi ses metteurs en scène favo­ris depuis le début de sa carrière, la chan­teuse n’hé­site pas à utili­ser une réplique du film Elephant Man dans un de ses titres, Psychia­tric, en 1991. « I am not an animal, I am a human being » :ce cri déses­péré du héros John Merrick, homme difforme réduit à n’être qu’une bête de foire, fait écho chez Mylène, déjà plus que singu­lière dans l’in­dus­trie du spec­tacle. En 1988, on l’a faite monter sur la scène des Victoires de la musique,  moins pour la grati­fier du prix de l’in­ter­prète fémi­nine que pour l’ex­hi­ber telle une chimère, une erreur de la créa­tion. Ecoeu­rée, elle n’y revien­dra plus, réser­vant ses élans à qui les vaut. Quand Ciby 2000, société de Fran­cis Bouygues produi­sant et distri­buant le cinéma de David Lynch, orga­nise une soirée en l’hon­neur de ce dernier, à Paris, à la fin des années quatre-vingt-dix, « l’ange roux », convié, appa­raît. Farmer et Lynch n’ont pas appris la même langue, mais ils déclinent un même langage.Ces deux misfits se recon­naissent, échangent et restent en contact. Bien qu’a­po­li­tique, en octobre 2007, Mylène gravit ainsi le perron de l’Ely­sée pour voir son ami décoré des insignes d’of­fi­cier de la Légion d’hon­neur par Nico­las Sarkozy. A l’is­sue de la céré­mo­nie, inter­pel­lée par un jour­na­liste d’Eu­rope 1, elle confiera, dans un franc sourire : « Dites simple­ment  à vos audi­teurs que j’aime David Lynch ! »Elle retrou­vera plus discrè­te­ment le cinéaste en janvier 2014, alors qu’il inau­gure une expo­si­tion de ses photos, inti­tu­lée Small stories, à la Maison Euro­péenne de la Photo­gra­phie, dans le quatrième arron­dis­se­ment de la capi­tale. « Génie touche-à-tout » et « mystique bouillon­nant » selon la chan­teuse, le réali­sa­teur, ex-étudiant en arts plas­tiques, l’au­rait égale­ment initiée à la litho­gra­phie, tech­nique d’im­pres­sion périlleuse, de façon « rassu­rante ».

claude berri et mylène

Claude Berri…

Malgré sa dispa­ri­tion en 2009, le cinéma français ne l’a pas oublié. Le grand public, non plus. A lui seul, tantôt réali­sa­teur,  tantôt produc­teur, souvent les deux, Claude Berri aura généré près de 50 millions d’en­trées en salles. Tchao Pantin, Jean de Florette, Manon des Sources, Germi­nal, Ensemble, c’est tout, Trésor, mais aussi Tess, Banzaï, L’ours, L’amant, La Reine Margot, Ma femme est une actrice, Asté­rix et Obélix : Mission Cléo­pâtre ou encore Bien­ve­nue chez les Ch’tis… Diffi­cile d’énu­mé­rer les succès ciné­ma­to­gra­phiques, critiques et popu­laires, auxquels son nom fut asso­cié, sans perdre son souffle. Auto­di­dacte du 7eme art, Claude Lang­mann, de son vrai nom, n’avait pas seule­ment du flair pour pres­sen­tir le goût des autres. Ce grand pudique, à la mine parfois sombre mais aux avis toujours éclai­rés, avait égale­ment l’œil d’un esthète. A la tête d’une impres­sion­nante collec­tion d’œuvres d’art contem­po­rain à la fin de sa vie, l’homme acheta une gouache de Magritte dès ses trente-six ans, ouvrit une gale­rie dans laquelle il exposa, Yves Klein et Daniel Buren, entre autres, au tout début des années quatre-vingt-dix, et rassem­bla ses ultimes coups de cœur dans un espace de 280 mètres carré à son nom, en 2008. C’est par l’in­ter­mé­diaire de sa dernière compagne, Natha­lie Rheims, qu’il rencontre Mylène Farmer, à l’aube des années 2000. Natha­lie vient de publier son premier roman, L’un pour l’autre, qu’elle fait suivre à Mylène. Celle-ci l’en remer­cie – par textos – avant de l’in­vi­ter chez elle en Corse. Une amitié, encore entre­te­nue par une conver­sa­tion télé­pho­nique quoti­dienne, est née. Claude Berri succombe à son tour. Après avoir vu l’icône Farmer sur scène, il assure à son entou­rage n’avoir pas vécu pareille révé­la­tion depuis…

Edith Piaf ! Un projet d’adap­ta­tion de L’ombre des autres, autre roman de Natha­lie Rheims, avec Mylène dans le premier rôle, est bien­tôt lancé. Il ne survi­vra pas à la mort de Berri. Le dernier nabab du cinéma français et sa compagne auront néan­moins aidé leur amie à crever un autre écran : celui de sa réserve. C’est tous les trois qu’ils se rendent ainsi à l’édi­tion 2006 de la Foire Inter­na­tio­nale de l’Art Contem­po­rain (FIAC), grand rendez-vous de la vie pari­sienne. Le 15 janvier 2009, au cime­tière de Bagneux où l’on enterre Claude Lang­mann-Berri, un voile noir – le col déroulé de son pull – cache le visage de Mylène. Si la vie a une fin, ce jour-là, le chagrin n’en avait pas.

Article paru sur gala.com

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Tourner la page avec Mylène

Posté par francesca7 le 29 octobre 2015

                                         

 

     Tourner la page MylèneTout commence comme dans un rêve. Ce matin-là de l’année 1996, Amélie Nothomb reçoit l’appel d’une journaliste de Vogue qui souhaite organiser des interviews croisées de personnalités. « Choisissez n’importe quelle vedette qui soit située soit à Paris, soit à Londres », précise son interlocutrice. « La première personne à qui j’ai pensé était Mylène, explique la romancière, parce que depuis plusieurs années j’aimais beaucoup ce qu’elle faisait, notamment l’album Ainsi soit je, qui est à mon goût le plus beau et dans lequel j’adore tout. J’ai donc donné une liste au Vogue allemand avec Mylène Farmer au sommet, me disant : “Mylène est inaccessible mais on peut toujours rêver.” Une semaine après, à ma grande surprise, Vogue m’a rappelée en me disant : “Mylène Farmer est OK pour l’interview. Elle a lu vos livres et aime beaucoup ce que vous écrivez…” Je tombe par terre : elle a lu mes livres, c’est le comble ! »

 

     Rendez-vous est pris à l’hôtel de Crillon, le 22 décembre 1995. C’est Mylène qui organise tout, choisit son photographe, Marianne Rosenstiehl. « Je suis arrivée en métro, poursuit Amélie, et j’ai été accueillie comme une reine. On m’a dit : “Attendez, mademoiselle Farmer va venir.” Elle est enfin arrivée, maquillage télé, coiffure, habillement incroyable et tout et tout… J’étais très impressionnée, mais le contact s’est très bien passé. Mylène a été charmante. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit comme cela. Je m’attendais en fait à quelque chose de beaucoup plus distant. Elle était extrêmement disponible, réservée c’est vrai, mais ouverte. Elle parle avec beaucoup d’intelligence. Elle réfléchit beaucoup à ce qu’elle dit et ce qu’elle dit n’est jamais banal. » 

     Pour la séance de photos, c’est le staff de Mylène qui prend Amélie sous son aile. « Sa coiffeuse et son habilleuse sont venues s’occuper de moi pour que je n’aie pas l’air trop ridicule à côté de la star. On s’est beaucoup amusées pendant cette séance, Mylène y étant beaucoup plus hardie. Ceci a duré environ cinq heures. » La belle entente se poursuit au-delà du travail. « Après, visiblement, le courant était passé, puisque Mylène m’a demandé si j’étais libre le soir. Nous sommes donc allées dans un restaurant japonais en compagnie de Jeff Dahlgren, Thierry Suc et Marianne Rosenstiehl. » 

     Un contact qui passe aussi bien entre deux personnalités aussi atypiques, et l’on se dit que peut-être se noue le début d’une amitié… C’est ensuite que le rêve d’un jour va déboucher sur un grand vide. 

Quelques semaines plus tard, pourtant, Mylène laisse un message sur le répondeur d’Amélie. Elle ne semble pas au mieux de sa forme et exhorte la romancière à la rappeler. Ce que fait Amélie aussi sec, sans réussir à parler à l’idole de vive voix. Par la suite, elle reçoit un appel de Thierry Suc. Il lui explique que Mylène serait très honorée de pouvoir inclure un texte signé d’elle dans le programme de sa tournée. Flattée, Amélie se met au travail avec sa passion habituelle. Et faxe quelques pages dans la foulée. Hélas ! il sera jugé « trop long » par la star, qui le fait dire à Amélie par le biais de Thierry Suc.

Pas de problème, Amélie rédige en un quart d’heure l’article qui sera finalement retenu, où elle cite le fameux mot de Baudelaire, « Le beau est toujours bizarre », pour dépeindre la chanteuse.  

     Plusieurs mois se passent. Toujours aucune nouvelle de Mylène. Par chance, le « Tour 96 » passe par Bruxelles, où vit Amélie Nothomb. La romancière, qui ne veut rater l’événement pour rien au monde, achète deux places. Le jour du spectacle, elle reçoit un appel du staff de la star : « Naturellement, Amélie, vous êtes invitée. » Un geste qui n’efface pas l’amertume. Même si, avec le recul, l’auteur de Hygiène de l’assassin estime que Mylène lui a fait « un très beau cadeau » en partageant une journée entière avec elle, les rendez-vous manqués qui ont suivi lui laissent un goût d’inachevé. Dans la préface de La Part d’ombre, une analyse très fouillée de l’univers farmerien, Nothomb évoque d’ailleurs une « muraille de glace » que la chanteuse dresse entre elle et les autres et qui la rend « prisonnière ».  

      Pour croiser la route de Mylène, sans doute faut-il accepter d’être uniquement de passage. Ce qu’elle peut offrir à cet instant-là, ce don de sa personne qui semble entier, et même chaleureux, rien negarantit qu’il se reproduira. Pour cette adepte du « Nevermore » cher aux romantiques, l’existence doit ressembler à une quête insatiable de sensations inédites. Afin de fuir la tiédeur, il faut éviter tout risque de bégaiement. Lorsque Mylène pressent qu’une seconde entrevue sera moins intense que la première, elle préfère ne pas donner suite. C’est ainsi. Se forcer ne servirait à rien.  D’ailleurs, elle ne se force en rien.  

      Si l’on devait établir la liste de ceux qui ont attendu en vain un coup de fil de Mylène, sans doute serait-elle longue. Mais, davantage encore que ces rencontres furtives qui ont pu faire naître des espoirs déçus, égratignures vite pansées, certains collaborateurs historiques, écartés de la route de la chanteuse, en ont gardé une forme d’aigreur. Jean-Claude Dequéant, le compositeur de Libertine, est de ceux-là. Dès 1987, alors que son tube a fait basculer le destin de la chanteuse, le duo Boutonnat/Farmer prend ses distances. « Ce sont eux qui se séparent de moi. Je suis assez contrarié : mon nom n’est jamais cité nulle part, même pas dans les propos de Mylène – une évocation de temps en temps, ça fait toujours plaisir. Je l’exprime avec un peu de véhémence et l’on finit par se quitter. » 

      farmer-Avec le recul, Dequéant comprend mieux les motivations de cette rupture artistique : la chanteuse et son mentor fonctionnent en circuit fermé et veulent le moins possible dépendre des autres. Elle va écrire les paroles, lui les partitions : ainsi, ils seront les seuls artisans de leur succès. « Laurent devait prouver qu’il était capable lui-même de fabriquer des tubes aussi forts que Libertine [...] La suite lui a donné raison puisqu’il y a eu d’autres chansons formidables nées de son cerveau et de celui de Mylène. J’ai par exemple une grande admiration pour Désenchantée ou C’est une belle journée. »  

      À deux, ils se créent une bulle où, finalement, les autres ne seront jamais que de simples figurants. Et malheur à ceux qui voudraient s’octroyer un premier rôle : à se croire indispensable, on s’attire une sanction d’autant plus implacable. Bertrand Le Page, dont le comportement devenait ingérable, en a fait les frais. Mais d’autres se sont vus remerciés sans avoir pour autant commis la moindre faute. Le cas de Christophe Mourthé est sans doute différent, puisque c’est lui qui coupe les ponts avec la chanteuse. Jugeant que ses talents ne sont pas reconnus à leur juste valeur, il décide de mettre fin à leur collaboration en 1987, après des vacances particulièrement tendues. Pour que la star comprenne sa décision, il boycotte le rendez-vous qu’elle lui a fixé. Un geste ensuite lourd à assumer. Car Mylène ne le contactera plus. Et il faudra dix ans au jeune photographe pour faire son deuil. « Quand vous entendez ses chansons à la radio et que vous la voyez à la une des magazines, les blessures ont du mal à se refermer », dit-il. 

     Une fois la page tournée, difficile de revenir en arrière. Elsa Trillat le sait. Pour elle aussi, la porte s’est soudain fermée à double tour, avec tout ce que cela suppose d’amertume. Des années plus tard, elle croise la chanteuse dans un aéroport. Toutes deux avaient été si complices par le passé que la photographe, intriguée par cet heureux hasard, tente de renouer le contact. En vain. « Derrière ses lunettes de soleil, Mylène est restée distante. Elle m’a dit avoir trop souffert pour envisager de me revoir. C’était une fin de non-recevoir, polie mais ferme. »  

      Pour Sophie Tellier aussi, la coupure est douloureuse. Au début des années 1990, la chorégraphe souhaite travailler davantage « pour elle » et moins « dans l’ombre des artistes ». Au moment de Giorgino, elle espère tout de même décrocher un rôle, comme Laurent Boutonnat le lui aurait laissé entendre des années auparavant. Mais quand elle en parle à Mylène, elle s’entend répondre : « C’est un film international, donc le casting est international. » Une douche froide. Sans doute, d’ailleurs, la star n’imagine-t-elle pas à quel point Sophie se sent blessée. Ainsi, lorsque la chanteuse l’appelle à la rescousse, depuis New York, pour l’aider à choisir ses danseurs pour la tournée de 1996, la chorégraphe dit non. « Toutefois, je lui laisse mon assistant, l’un des danseurs, Christophe Danchaud, ainsi que Valérie Bony – des gens en qui elle a confiance 360. » Depuis, plus aucune nouvelle. Et pourtant, malgré une cassure professionnelle qu’elle reconnaît avoir provoquée, Sophie Tellier aurait aimé revoir Mylène.

Il faut croire que, lorsque vous lui dites non une fois, les ponts sont coupés à jamais… 

     Faut-il en déduire que la star serait une manipulatrice prompte à exploiter le talent des autres avant de les jeter aux orties lorsqu’elle n’a plus besoin d’eux ? Certains ne sont pas loin de le penser. Pour Christian Padovan, musicien de la première heure, la chanteuse sait jouer de sa timidité afin d’obtenir ce qu’elle veut de ses collaborateurs. « C’est sa séduction. Personne n’est dupe, mais on préfère ne pas savoir si c’est de la manipulation ou pas. » Toutefois, dans ce débat, il convient de distinguer le ressenti de la réalité. Car s’il est désagréable d’avoir le sentiment qu’on s’est servi de vous, peut-on reprocher à une artiste de chercher à obtenir le meilleur de ceux qui l’entourent ? Philippe Séguy pousse le raisonnement plus loin : « Toute création se nourrit de la sève des autres, me dit-il. C’est le principe de tous les grands artistes. Dès que l’autre est dépulpé, il n’a plus de raison d’être. » 

     Certes. Mais l’art d’utiliser le talent des autres peut aussi s’exercer sans cynisme, avec respect. 

C’est ce que fait Mylène, y compris dans sa manière de rompre. Dès qu’elle décèle chez ses collaborateurs des frustrations ou des velléités d’indépendance, elle ne cherche pas à les retenir. Pourquoi leur compliquerait-elle la tâche ? La vraie question serait plutôt : pourquoi diable s’acharnent-ils à vouloir revenir après avoir tenté de partir ? Certes, travailler avec elle est toujours un choix. Il suppose une part d’abnégation, de soumission aussi, non à sa personne mais aux choix artistiques qu’elle a décidés. « Qui m’aime me suive », fredonne-t-elle dans L’Amour n’est rien… Mais elle n’oblige personne à l’aimer. 

     Mylène n’est pas de ceux qui s’encombrent du passé. Survivre dans ce milieu si dur, c’est se projeter sans cesse dans le futur. Quitte à réécrire l’histoire, du moins à effacer les souvenirs qui ne font pas sens dans son parcours. François, qui partagea un stage d’équitation avec Mylène à Conches en 1979, l’a appris à ses dépens.  

     Un soir de 1988, il aperçoit l’ex-cavalière à la télévision dans « Lahaye d’honneur », une émission en direct sur TF1. Ni une ni deux, il grimpe sur sa moto et fonce dans les studios de La Plaine-Saint-Denis pour des retrouvailles qu’il espère chaleureuses. La chanteuse se trouve à l’arrière d’une voiture, sur le point de quitter les lieux. Autorisé à s’approcher d’elle par Bertrand Le Page, il se présente. Mais bientôt, son enthousiasme retombe. « Elle ne me reconnaît pas. Ai-je changé à ce point ? Lorsque je lui rappelle les stages d’été, elle me répond simplement : “Écoutez, j’ai la mémoire qui flanche.” Alors, j’essaie d’évoquer un maximum de souvenirs, en un temps record, mais rien n’y fait. Elle a déjà un statut de star. On ne se reverra jamais, malheureusement. »  

   mylène   La chanteuse aurait-elle menti ce jour-là ? Rien ne permet de l’affirmer. Pour elle, qui a le sentiment d’avoir commencé à exister avec la chanson, il est naturel que ce qui relève de sa préhistoire se soit en partie évaporé. La fameuse phrase de Nietzsche, « l’oubli est la manifestation d’une santé robuste », s’applique à merveille dans le cas de Mylène. Pour affronter le présent avec l’énergie nécessaire, encore faut-il ne pas être encombré de scories du passé ; à plus forte raison quand ce passé vous rappelle que vous n’avez pas toujours été une star reconnue et adulée. C’est l’hypothèse, en tout cas, que forge Sophie Tellier lorsqu’elle réfléchit sur la question. « Le passage de la petite Mylène toute timide à ce qu’elle est devenue maintenant me fascine. C’est plutôt cette mutation, la construction du personnage, que je trouve incroyable. Elle a su retenir les conseils de Bertrand Le Page, c’est l’une de ses qualités : elle emmagasine très vite et elle est très bosseuse. Elle a appris le chant sur le tas, puisqu’au départ elle ne chantait pas du tout. La danse également, elle a gardé tout ça, on ne peut pas le lui enlever. Peut-être qu’elle ne désirait plus vraiment me voir parce que je suis “un témoin” de tout ce travail et de toute cette transformation. »

      Là encore, n’allons pas prêter à la chanteuse une dureté qui la rendrait insensible à la souffrance d’autrui. Même dans une histoire d’amour, rien n’est simple : celui qui rompt n’est pas forcément le bourreau, face à une innocente victime. Que Mylène soit capable de se détourner de personnes qui lui ont beaucoup apporté, c’est un fait. Qu’elle le fasse, aux dires de certains, avec indifférence, ce n’est, en revanche, absolument pas avéré. Au contraire, tout porte à croire qu’à chaque fois se produit un déchirement, un sacrifice nécessaire mais coûteux. 

      C’est sans doute le sens de sa reprise, lors de la tournée 1989, de la chanson de Marie Laforêt, Je voudrais tant que tu comprennes. À qui songe-t-elle en l’interprétant ? Quel souvenir peut provoquer un tel torrent de larmes ? La réponse n’appartient qu’à Mylène. Pourtant, une chose est sûre : les paroles lui vont comme un gant. « Je voudrais tant que tu comprennes / Toi que je vais quitter ce soir / Que l’on peut avoir de la peine / Et sembler ne pas en avoir. » C’est le thème de la rupture qui est clairement évoqué ici. Une séparation froide et irréversible, mais qui cache en réalité une souffrance. « Le cœur blessé on peut sourire / Indifférente apparemment », chante-t-elle. Combien de collaborateurs, d’amis, d’amants peut-être, ont-ils ressenti cette cruelle absence quand la chanteuse s’est détournée d’eux ? Sans doute faut-il voir cette chanson comme une lettre d’adieu qu’elle aurait pu adresser à chacun d’eux. 

      Oui, on peut tourner des pages qui sont autant de visages sans être un monstre. Que celui qui voudrait jeter la pierre à Mylène s’interroge sur son propre passé. Qui pourrait se targuer d’avoir cheminé sans laisser personne sur le bas-côté ?

 

Extrait du livre : MYLÈNE par Hugues ROYER aux Editions Flammarion 2008

Publié dans MYLENE par H.ROYER | Pas de Commentaires »

Un livre de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 10 août 2015

La chanteuse publiera au mois de mai un livre de photos troublantes et sensuelles. Un corps-à-corps avec… de l’argile, orchestré par Sylvie Lancrenon.

 FRAGILE de mimi

Les éditions Anne Carrière publie le 15 mai 2015 Fragile, un livre de 90 photos inédites de Mylène Farmer. La chanteuse avait déjà signé Lisa-Loup et Le Conteur, un conte philosophique, en 2003 et Avant que l’ombre… À Bercy, une galerie d’images de scène de sa tournée. Elle s’essaye cette fois-ci à un troisième genre en prêtant son corps, son visage et sa peau à un véritable ouvrage d’art… À l’automne dernier, Mylène Farmer a posé pour Sylvie Lancrenon. Ensemble, elles ont réalisé une série (en couleur, noir et blanc et sépia) où l’artiste se mélange à la glaise et à l’argile. Cette seconde peau change son apparence sans la déformer, accentuent sa sensualité, dévoile des détails de ses pieds ou de ses mains. Bref, même les meilleurs connaisseurs de l’interprète de « Désenchantée » découvriront d’elle des facettes et des poses jamais vues.

Le livre de 168 pages est imprimé sur un luxueux et épais papier. De temps à autre, des extraits de textes de chanson viennent ponctuer ces images. Fragile rappelle bien entendu le mot « argile », mais est également le résumé de ce mélange de douceur, de fragilité et de force qui se dégage de ce travail. Le livre révèle l’histoire d’un corps et la rencontre de deux femmes (Mylène Farmer et Sylvie Lancrenon) qui ont additionné leurs créativités pour les mettre au service de l’émotion. Cet ouvrage (vendu 45 euros) sans artifice ni trucage frappe par son épure. Du talc, de l’argile et de l’eau… Rien de plus ! Pas de rideau rouge ni de pampilles ; pas de lourdes étoffes ni de lumières aveuglantes ; et pas d’accessoires ni de prétextes… Fragile, ou l’éloge de la simplicité !

 

Publié dans FRAGILE | Pas de Commentaires »

INTERVIEW DE Yannik Provost – Tout sur Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 17 juillet 2015

 

 

Mylène Farmer : une grande astronaute en vente sur www.edilivre.com/

 1540-1

« Une grande astronaute » : c’est dans ces termes que Mylène Farmer aimerait que l’on se souvienne d’elle. Une grande conquérante de l’imaginaire. La seule artiste féminine française à avoir marqué son empreinte sur quatre décennies, passant du métier de mannequin pour publicités à la scène du stade de France vingt-cinq ans plus tard. De nombreux ouvrages lui ont été consacrés, tentant en vain de percer le secret de sa réussite. « On invente ma vie, mes émotions » disait-elle en 2006. Alors pour raconter la carrière de Mylène Farmer, qui de mieux que Mylène Farmer elle-même ?

 

Trente ans de carrière sont retracés dans cet ouvrage, uniquement réalisé à partir de propos de l’artiste puisés dans plus de trois cent cinquante interviews de presse, à la radio ou télévisées, de 1984 à fin 2013.

 

Yannik Provost bonjour ! Votre livre est réalisé à partir des propos de l’artiste, puisés dans plus de trois cent cinquante interviews presse, radio ou télévisées, de 1984 à 2014. On imagine que le travail de recherche a dû être long et laborieux ?

 

Pour réaliser « Mylène Farmer : une grande astronaute », plus de deux ans m’ont été nécessaires. Je me suis beaucoup basé sur le site d’un confrère, Mylene-interviewed.c.la. Woodstock (co-webmaster également de mon site Web Innamoramento.net) y recense l’intégralité des retranscriptions des interviews de la chanteuse depuis 1984. J’ai tout relu, mais j’ai également réécouté et revisionné toutes ses interviews (fichiers vidéos, audio…), pour retrouver le ton des réponses, par exemple.

 mylène6

Vous précisez que votre livre ne contient ni rumeurs, ni bruits de couloirs. Une volonté de respecter l’artiste et sa vie privée ? 

Plus qu’une volonté, cela découle surtout du principe même de l’ouvrage : ce sont les mots de la chanteuse, ou en tous cas ceux qui nous sont parvenus… avec la déformation possible que l’on connaît pour certaines interviews de presse écrite, des années 80 surtout ! Les journalistes se plaisaient alors à parfois romancer ou exagérer certains propos ! Mais j’ai pris le parti de conserver ces interviews tout de même : déjà, parce qu’il est bien subjectif de juger que tels passages sont exagérés de l’intervieweur, mais également parce que le livre se veut une « image » de l’artiste construite à partir des interviews de 1984 à 2013. Pour que ce soit plus clair : je ne prétends pas qu’il s’agit là d’une autobiographie où tout est vrai, où tout a été dit à 100% par l’artiste de façon certaine ; c’est uniquement une biographie construite à partir de ses interviews, que le journaliste ait exagéré des réponses, ou que Mylène elle-même se soit amusée (et c’est le cas) à inventer des anecdotes, qu’importe, c’est une image que l’on peut avoir de sa carrière et de sa vie par rapports à ses interviews.

 

On sent dans votre avant-propos une grande précaution à préciser que ne voulez pas parler au nom de Mylène Farmer. Pourquoi ? La peur d’être mal compris par les fans dans votre démarche ? Ou là encore une précaution vis-à-vis de la chanteuse ? 

Les deux : je voulais que ma démarche soit claire, bien comprises, que ce soit par le public ou par l’entourage de la chanteuse. Pour évoquer de nouveau ma réponse suivante, évidemment que si on imagine Mylène lire cette biographie, elle rigolerait de beaucoup de passages, ne se souviendrait pas avoir dit ça, ou ne se retrouverait pas dans certains chapitres. J’en reviens au principe du livre : je ne prétends pas avoir écrit une fausse autobiographie de la manière qu’aurait pu le faire la chanteuse pour ses 30 ans de carrière ; je prétends avoir écrit une fausse autobiographie à partir des interviews publiées !

 

D’ailleurs, question inévitable : la chanteuse et/ou son équipe ont-ils été mis au courant de votre livre ? Lui avez-vous envoyé ? 

Au courant oui, mais pour l’envoi ce sera dans quelques jours !

 

Parlons du choix des chapitres ! Comment avez-vous fait pour regrouper les dires de la chanteuse sous des grands thèmes comme « Eléments biographiques », « Carrière », « Métier » et « Personnalité » ? Cela doit-être un véritable casse-tête non ? Comment avez procédé ? 

Un casse-tête, c’est le terme ! Concrètement, j’ai tout relu/réécouté/revu, à chaque réponse je « notais » cela comme allant dans telle catégorie, tel futur chapitre… Certaines parties ont ensuite fusionné, tout a pris un ordre chronologique… Il faut savoir qu’à la base, « Mylène Farmer : une grande astronaute » devait être uniquement axé sur ce que la chanteuse a pu dire pour expliquer ses textes et clips (ce qui correspond au final à la partie « centrale » de l’ouvrage dans la table des matières). Et finalement, j’ai pris mon courage à deux mains et je me suis dit que ce serait bête de ne pas en profiter pour faire ce travail pour la moindre de ses phrases, que ce soit au sujet de ses goûts cinématographiques ou ses souvenirs d’enfances à regrouper. Je sais pertinemment que des passages du livre peuvent paraître… « lourds » ? Je veux parler de tout ce qui se retrouve par n’être qu’un listing, dans le genre « J’aime tel artiste, et lui, et lui, et je me souviens avoir eu un album d’untel ». Il fallait vraiment ne pas perdre un seul mot, un seul souvenir, donc on retrouve ces espèces de listing ou des passages redondants.

 

L’artiste accorde désormais peu d’interview. On imagine forcément qu’une mise à jour de votre livre est plutôt lointaine ? Elle ne vous facilite pas la tâche sur ce coup-là ! 

Je ne pense pas qu’il y aurait un jour une mise à jour ! Déjà parce qu’effectivement il n’y aura pas beaucoup de « matière » à l’avenir, mais aussi parce que j’aime bien l’idée que le manuscrit se soit arrêté fin 2013, pile pour les trente ans de carrière.

 

Les médias et les biographes se targuent souvent dans leur promotion de vouloir « percer le mystère Farmer » ! Ma question est simple ! Avez-vous réussis à travers les propos de la chanteuse à percer son mystère ? 

D’un point de vue personnel, en tant que fan, réaliser ce livre m’a beaucoup appris ! On a beau avoir déjà tout lu ou tout entendu sur elle, lorsque tout est réuni comme ça, et non perdu à travers des commentaires de journalistes ou au milieu d’autres réponses de l’artiste moins « intéressantes », on peut se concentrer sur l’essentiel. Des anecdotes précises, des rêves qu’elle a racontés avoir fait certaines nuits, des explications sur des paroles de chansons alors même que l’on avait oublié qu’elle ait formulé ces explications un jour…

 

Le succès de la chanteuse ne semble pas vouloir fléchir puisque après les succès en billetterie de sa tournée, du film du concert, le public achète aujourd’hui en masse le DVD Timeless ! Et pourtant elle est quasi muette dans les médias. Comment expliquer ce phénomène ? 

Mylène Farmer l’a défini très bien, dans le titre de la préface du livre photos « Avant que l’ombre… à Bercy » publié en 2006 : c’est « inexplicable » !

 

Votre premier ouvrage sort aux Éditions Edilivre. Qu’est-ce qui vous as convaincu à rejoindre cette maison d’édition ?  

Une fois le manuscrit terminé, dans une première version « courte », il y a plus d’un an, j’ai commencé à l’envoyer à plusieurs maisons d’éditions : des plus connues aux plus petites. Beaucoup de lettres de refus pendant des mois, et puis un jour « Edilivre » m’a répondu, en janvier dernier. Ce n’est pas la parfaite maison d’édition, puisqu’elle imprime les exemplaires à la commande, mais c’est bien mieux que rien ! Sans ça, le livre n’existerait toujours pas à l’heure actuelle. Je reçois même encore aujourd’hui parfois des lettres de refus pour des envois que j’ai pu faire en décembre dernier à des maisons d’éditions…

 

Plus de 4400 « J’aime » sur la page Facebook consacré à votre livre avant même sa sortie. C’est un véritable plébiscite des fans pour ton bouquin. Est-il envisageable, si le succès est au RDV, que votre ouvrage sorte un jour en librairie ? 

 Pas sous cette maison d’édition. Mais si un autre éditeur est intéressé par la suite évidemment… ! Je ne pense pas que le livre sera un grand succès de vente comparé aux autres publiés sur la chanteuse. Et pour cause : le prix ! Edilivre étant basé sur l’impression à la commande, cela engendre un coût assez élevé (surtout pour un pavé de 434 pages au format 170*270). Prix que j’ai tout de même pu arriver à faire réduire juste avant la sortie, malgré les apparences…

 

C’est votre premier livre. Cela-t-il donné envie de réitérer l’expérience ? 

Non ! Je ne suis pas écrivain, c’était uniquement un exercice de style pour celui-ci, un travail que j’aurais pu faire uniquement pour une rubrique de mon site Web. Mais en livre, c’est beaucoup plus lisible et appréciable.

 

Vous reversez directement à l’association Arc-en-ciel, qui réalise les rêves d’enfants hospitalisés, l’intégralité de vos droits d’auteurs. Pourquoi ne pas vouloir récolter le fruit de votre travail ? 

Tout ce que je fais depuis onze ans est à but non lucratif. La publicité que l’on peut parfois voir sur mon site Web ne me sert qu’à financer mes serveurs, ou même investir dans l’achat de documents/photos inédits pour les offrir aux fans de la chanteuse. Pour le livre, c’est dans le même esprit, et après tout je n’ai fait que le composer : ce sont les mots de la chanteuse, ce serait étrange de gagner de l’argent sur ça ! Pour chaque livre commandé via Edilire.com, l’association touchera 20% à la fin de l’année. 

Mylène Farmer s’est elle-même engagée avec cette association il y’a quelques années en rendant visite à des enfants malades dans des hôpitaux. C’est ce qui vous a poussé à choisir cette association plutôt qu’une autre ?  

Effectivement, pousser le concept jusqu’au bout ! Mais aussi parce que j’avais déjà été en contact avec eux l’hiver dernier, lorsque je leur avais versé le surplus de cagnotte pour la publication dans « Libération » que j’avais organisée pour les 30 ans de carrière de l’artiste.

 

En 2003 vous avez créé sous le pseudo « Ptigénie » le site Innamoramento.net qui connait désormais un succès croissant auprès des fans de la chanteuse. Est-il facile de gérer un site web sur Mylène Farmer ? On sait que les fans de la chanteuse sont très exigeant … 

Aujourd’hui, c’est devenu plus facile, puisque je me suis habitué depuis onze ans au « fonctionnement » des fans sur Internet. Je sais pertinemment que quoi que l’on fasse, les statistiques et autres probabilités feront que certains ne seront pas contents ! C’est une règle immuable qui vaut évidemment pour la vie en générale. Parfois je lis des choses sur mon site, ou sur moi, qui peuvent faire mal parce ce sont des choses qui ne me correspondent pas. On parle sans savoir… Je vais prendre un exemple tout bête qui m’a marqué cet hiver : lorsque j’ai organisé la publication de la demi-page dans le quotidien Libération pour les trente ans de carrière, j’ai été contraint de mettre en bas de celle-ci les noms des donateurs ayant participé à hauteur de 100€ à la cagnotte. J’ai alors pu lire sur un forum que j’avais organisé tout cela dans le but égoïste de m’offrir mon propre nom dans un quotidien… Sauf que dès le départ, il était hors de question pour moi d’inscrire mon nom dans cette petite liste. Lorsque la demi-page a été publiée, ces personnes n’étaient pas très prolixes pour faire remarquer que mon nom n’y figurait pas. En règle générale, il est plus facile de spéculer de façon négatives sur des intentions, que d’imaginer un instant que, oui, il est possible de faire des choses « juste comme ça », pour partager une passion. Mais dans la grande majorité, les retours que j’ai sont très sympathiques, sur Facebook, Twitter, par mails… et me donnent envie de continuer à tenir ce site encore longtemps !

 

« Une grande astronaute » : c’est dans ces termes que Mylène Farmer aimerait que l’on se souvienne d’elle. Mais vous Yannik,  avec quels termes aimeriez-vous qu’on l’on souvienne de vous ? 

J’aime bien une citation que j’avais trouvée, en slogan de mon site à une époque : « Une chose n’a de valeur que si elle est peut-être partagée ». On ironise souvent à mon propos pour ce mot, « partage », que j’emploie encore et encore comme un illuminé qui verrait le monde en mode Bisounours, petits papillons et champs de fleurs à perte de vue. On me demande souvent, en privé, si je n’ai pas des fichiers inédits (photos, vidéos…) sur Mylène Farmer qui ne seraient pas sur mon site, et que je pourrais montrer discrètement (c’est bien connu, un secret, c’est une chose que l’on ne dit qu’à une personne à la fois). Je réponds toujours  que tout est sur mon site ! Je n’ai aucun plaisir à garder quelque chose pour moi sur mon PC. Ou, en tout cas, si c’est pendant un temps le cas pour des photos inédites (par exemple) non publiées, c’est qu’elles le seront bientôt et que ce n’est qu’une question de temps, pas de « je garde ça pour moi youhou ». Et l’anniversaire du site, ou la fête de Noël, est toujours une bonne occasion pour publier ce genre de choses ;)

 

Interview réalisée par Rozier Sébastien sur http://www.linstant-interview.com/#!yannik-provost/c6e

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et BIOGRAPHIES, Mylène et les AUTEURS, MYLENE UNE GRANDE ASTRONAUTE | Pas de Commentaires »

Un livre de Mylène Farmer en 2015

Posté par francesca7 le 14 mars 2015

 

La chanteuse publiera au mois de mai un livre de photos troublantes et sensuelles. Un corps-à-corps avec… de l’argile, orchestré par Sylvie Lancrenon.

farmer-3116300-jpg_2750273_652x284

Les éditions Anne Carrière publieront le 15 mai Fragile, un livre de 90 photos inédites de Mylène Farmer. La chanteuse avait déjà signé Lisa-Loup et Le Conteur      , un conte philosophique, en 2003 et Avant que l’ombre   À Bercy, une galerie d’images de scène de sa tournée. Elle s’essaye cette fois-ci à un troisième genre en prêtant son corps, son visage et sa peau à un véritable ouvrage d’art… À l’automne dernier, Mylène Farmer a posé pour Sylvie Lancrenon. Ensemble, elles ont réalisé une série (en couleur, noir et blanc et sépia) où l’artiste se mélange à la glaise et à l’argile. Cette seconde peau change son apparence sans la déformer, accentuent sa sensualité, dévoile des détails de ses pieds ou de ses mains. Bref, même les meilleurs connaisseurs de l’interprète de « Désenchantée » découvriront d’elle des facettes et des poses jamais vues.

Le livre de 168 pages est imprimé sur un luxueux et épais papier. De temps à autre, des extraits de textes de chanson viennent ponctuer ces images. Fragile rappelle bien entendu le mot « argile », mais est également le résumé de ce mélange de douceur, de fragilité et de force qui se dégage de ce travail. Le livre révèle l’histoire d’un corps et la rencontre de deux femmes (Mylène Farmer et Sylvie Lancrenon) qui ont additionné leurs créativités pour les mettre au service de l’émotion. Cet ouvrage (vendu 45 euros) sans artifice ni trucage frappe par son épure. Du talc, de l’argile et de l’eau… Rien de plus ! Pas de rideau rouge ni de pampilles ; pas de lourdes étoffes ni de lumières aveuglantes ; et pas d’accessoires ni de prétextes… Fragile, ou l’éloge de la simplicité !

Jusqu’à présent, quasiment aucune information n’avait filtré au sujet de cet ouvrage qui contiendra 90 photos. Bien informé, Le Point révèle aujourd’hui qu’il est le résultat d’une collaboration avec la photographe Sylvie Lancrenon. Cette dernière est connue pour avoir travaillé avec des mannequins et actrices, notamment Emmanuelle Béart, et quelques chanteurs dont Johnny Hallyday. Pour « Fragile », elle a réalisé un shoot qui mélange le corps de la chanteuse à de la glaise et de l’argile. Un concept qui n’est pas sans rappeler le clip « A l’ombre » de Mylène (2012), lui-même inspiré par la transfiguration d’Olvier de Sagazan ! « Cette seconde peau change son apparence sans la déformer, accentue sa sensualité, dévoile des détails de ses pieds ou de ses mains » révèlent nos confrères, précisant par ailleurs que cette ouvrage de 168 pages a été réalisé « sans artifice ni trucage » et qu’il est ponctué par des textes de chansons de Mylène Farmer.
 

Le Point – Publié le 05/03/2015

 

Publié dans Mylène 2015 - 2016, Mylène Autrement, Mylène dans la PRESSE, Mylène et BIOGRAPHIES, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Styx Magazine spécial Mylène Farmer Timeless 2013

Posté par francesca7 le 26 avril 2014

homestyx

Un magazine de 60 pages sur papier luxe (avec deux posters) qui proposera de revivre Timeless 2013 au jour le jour.

Plus de 20 photos inédites et exclusives du photographe Robin.

Image de prévisualisation YouTube



Tirage limité.
image sur PC
Sommaire :
-avant le tour
-le tour jour après jour
-review du concert
-ils ont fait la tournée : portraits de l’équipe et interviews de Carole Lasnier, Laszlo Bordos, Koen Peeters, Philippe Stegemann…
-le merchandising
-les médias
-les critiques de presse
-le single « Monkey me »
-le single « Diabolique mon ange »
-le live

Prix : 25 euros sur le site : http://www.sunset-publishing.net/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

MYLÈNE FARMER, PAR BENOÎT CACHIN

Posté par francesca7 le 1 décembre 2013

images (1) 1a

VIDEO. Journaliste et auteur d’un excellent ouvrage sur la chanteuse, le spécialiste analyse le succès phénoménal de la star qui se produit à Bercy 2013.

Elle se prénomme Mylène et son succès est total. Alors que Mylène Farmer s’apprête à donner un nouveau concert-événement à Bercy, pris d’assaut par les fans dont certains n’ont pas hésité à camper devant l’immense salle parisienne, la question est toujours la même : mais quel est le secret du succès de la chanteuse aux cheveux de braise ? Du talent, certainement, beaucoup de travail, aussi, mais encore une gestion d’orfèvre de son image qui séduit un public d’aficionados aussi hors-norme qu’énorme. Le mystère de son ultra-succès étant égal à celui de sa vie privée… 

Une question à laquelle ne pouvait répondre clairement que le grand spécialiste de la chanteuse (et de bien d’autres artistes) : le journaliste et écrivain Benoît Cachin, auteur d’un formidable ouvrage intitulé « Mylène Farmer au fil des mots » (éd. « Gründ« ). Un livre à l’égal d’un dictionnaire illustré des chansons de la star, qui éclaire les zones d’ombre de l’univers si particulier de la Farmer. Une édition revue et augmentée tout juste parue bénéficie de photos inédites illustrant les textes de tous ses albums et les paroles de son dernier album « Monkey me ».

 

http://www.dailymotion.com/video/x14ays6

 

 

NUIT D’HIVER DE MYLENE

http://www.dailymotion.com/video/xvzpa0

 

Publié dans Mylène en CONFIDENCES, Mylène en VIDEOS, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaires »

Styx et IAO de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 6 juillet 2013

Les deux magazines paruent respectivement le 20 avril et début mai derniers, tous deux 100% consacrés à l’actu de MylèneFarmer, sont toujours disponibles en ligne…

 Styx et IAO de Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS styx-240x300
Petit récap!

Styx Magazine

Prix de vente: 18 euros (frais de port pour la France inclus)
Composition: 36 pages / Format 24×30 cm
Contenu:
– Photos inédites de: Nathalie Delépine, John Nollet, Marianne Rosenstiehl…
– Retour sur l’album Monkey Me, ses singles, ses clips… 
– Référentiels
– Interviews:Olivier de Sagazan, TYP, Guéna LG…

Tirage limité à 2000 exemplaires!
En vente exclusivement sur: http://www.styxmagazine.net/

IAO magazine « Meli-Melo »

Prix de vente: 25 euros
Composition: 36 pages // format 24×34 cm
Photos inédites de: Nathalie Delépine, Laurent Zabulon…
Journal de bord des actus depuis la sortie de Monkey à aujourd’hui
Interviews: Olivier de Sagazan, Mario Luraschi

Tirage limité. Nombre d’exemplaire non communiqué.
De nombreux anciens numéros du fanzine sont encore dispo, dépéchez vous!
En vente exclusivement sur: http://www.iaomag.fr/boutique.html

 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Sites Officiels de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 22 mars 2013

 Sites Officiels de Mylène Farmer dans Mylène et BIOGRAPHIES mylene1-221x300

Bercy 2006

www.mylenefarmerbercy2006.com 

Date d’ouverture : 17 décembre 2004 - Fermé 
Ce site fut le premier site officiel ouvert par le staff de Mylène Farmer. Mis en ligne lors de la mise en vente des places pour les concerts « Avant que l’ombre… à Bercy » en 2006, on pouvait y acheter en ligne des packages contenant des places de concert, des nuits d’hôtel et des billets de train. Ce site est le seul des mini-sites officiels qui n’existe plus aujourd’hui. 

L’amour n’est rien…

http://www.lamournestrien.com 

Date d’ouverture : 28 mars 2006 - Fermé 
Mis en ligne le lendemain de la sortie du single dans le commerce, ce deuxième mini-site permettait de voir en ligne le clip de « L’amour n’est rien.. ». Le site est un succès puisqu’en quelques jours, on dénombre plus de 400.000 visionnages, et quelques semaines plus tard, plus de 600.000. Il faut dire que les publicités diffusées à la télévision pour promouvoir le single mettaient clairement en avant l’URL du site. 

Lonely Lisa

http://www.lonely-lisa.com 

Date d’ouverture : 15 septembre 2008 
Ce site n’est pas consacré à la promotion du travail de Mylène Farmer. D’ailleurs, son nom n’apparait nulle part. Il s’agit d’un projet de « site communautaire de l’ennui » sur lequel elle propose aux visiteurs de publier leurs créations de toutes sortes (musique, textes, dessins…). Le site ouvre le 15 septembre 2008. Avant cela, on pouvait voir sur le site un compte à rebours menant à la date d’ouverture. Quasiment dès sa mise en ligne, le site compte plus de 5.000 inscrits, mais malheureusement la fréquentation décline rapidement. L’intérêt est relancé après le « Tour 2009″ de la chanteuse, lorsque le site propose une nouvelle version, le 03 novembre 2009.. Aujourd’hui, le site compte près de 8.000 inscrits. 

Point de suture

http://www.pointdesuture-lesite.com 

Date d’ouverture : 17 avril 2009 - Date de fermeture : décembre 2011 
Huit mois après la sortie de l’album « Point de suture », Universal met en ligne, en accord avec Mylène Farmer, un site destiné à assurer sa promotion sur le Net. Outre trois designs différents (aux couleurs du « Farmer Project » ou de la poupée du livret de l’album), ce site nous propose un « widget » permettant de visionner les quatre clips extraits de l’album (et pouvant être partagés sur la toile, notamment sur l’incontournable Facebook). Le site propose également un rappel de la tracklist de l’album et des dates de la tournée, et une rubrique Photos, qui est en réalité une galerie de captures du « Farmer Project »

Tour 2009

http://www.mylenefarmer-tour2009.com 

Date d’ouverture : 30 avril 2009 
Quelques jours avant le lancement du « Tour 2009″, ce nouveau site officiel est mis en ligne. Il propose une vidéo teaser signée Alain Escalle. Cette vidéo annonce la mise en ligne d’images du spectacle dès le lendemain de la première, et laisse à voir l’oeil de Mylène qui s’ouvre et se referme. Comme on le découvrira quelques jours plus tard, ces images sont celles qui introduisent le spectacle. Vous noterez que sur la vidéo ‘teaser’ que nous vous proposons de télécharger ci-dessous, les inscriptions indiquant la mise en ligne d’images du spectacle ne sont pas présentes, vous ne pourrez voir qu’un écran noir entre les apparitions de l’oeil de Mylène. Ce n’est donc pas la vidéo telle qu’elle apparaissait alors sur le site. Le 03 mai à 15h, des extraits du spectacle (« Dégénération »« Rêver » et « Libertine ») sont donc visibles. La vidéo est aujourd’hui toujours en ligne sur le site et totalise, un an après, près de 250.000 visionnages. 
Télécharger la vidéo ‘teaser’ (1’35) 
Télécharger la vidéo ‘premiers extraits du spectacle’ (2’25) 
Télécharger la vidéo ‘teaser’ republiée sur le site d’Escalle en 2010 (2’11) 

Stade de France

http://www.mylenefarmer-stadedefrance.com 

Date d’ouverture : 08 mars 2010 
Près d’un mois avant la sortie très attendue des supports du film « Mylène Farmer – Stade de France », ce nouveau site est mis en ligne. Et le moins que l’on puisse dire est que de nombreuses réjouissances seront proposées au public durant les quelques semaines entre l’ouverture du site et la sortie des supports, le 12 avril ! Au moment de son ouverture, le site propose déjà de quoi faire saliver les fans : un décompte des jours menant à la date de sortie, six photos inédites du spectacle (signées Robin), et, deux vidéos : le teaser du film « Stade de France », qui figurait déjà sur certains supports de l’album « N°5 on tour » sorti en décembre 2009, et « Avant la lumière », une nouvelle vidéo montrant l’ambiance dans le stade avant le début du spectacle, notamment pendant la diffusion du remix de « Sextonik ». Mais la raison d’être de ce site n’est pas uniquement d’accroître l’impatience des fans, c’est aussi par son biais que sont présentés et proposés en précommande les supports DVD, Blu-Ray et Collector du film, à partir du 11 mars. De petites vidéos de présentation de ces supports sont d’ailleurs proposées, et pour l’anecdote, certains fans réussirent à les récupérer avant la date prévue en fouillant dans le code XML du site ! En outre, ce site a également servi à la mise en vente des places de cinéma pour la diffusion du film en avant-première dans 19 cinémas de France. 
Par la suite, le staff s’amuse à jouer avec les nerfs des fans, en distillant au compte-goutte, tous les lundis et jeudis, divers extraits du film et de ses bonus : un extrait de« Libertine » de près de 1’30 (le 18 mars), un extrait des bonus concernant les costumes, avec interview de Jean-Paul Gaultier (le 22 mars), un extrait de « Rêver » de près de 1’45 (le 25 mars), et le clip live de « Paradis inanimé », une semaine et demie avant sa diffusion TV, en totale exclusivité (le 29 mars). 

Télécharger la vidéo teaser « Stade de France » (2’40) 
Télécharger la vidéo « Avant la lumière » (1’56) 
Télécharger la vidéo présentant le coffret collector (0’52) 
Télécharger la vidéo présentant les livres-disques (0’31) 
Télécharger l’extrait de « Libertine » (1’38) 
Télécharger l’extrait du bonus consacré aux costumes, « Ecorchée vive » (2’33) 
Télécharger l’extrait de « Rêver » (1’46) 
Télécharger le clip live de « Paradis inanimé » (4’43) 
Télécharger le teaser J-3 (0’08) 
Télécharger le teaser J-2 (0’08) 
Télécharger le teaser J-1 (0’08) 

Bleu Noir

http://www.mylenefarmer-bleunoir.com 

Date d’ouverture : 04 novembre 2010 - Date de fermeture : 22 décembre 2011 
Télécharger la vidéo teaser du clip « Oui mais… non » (0’17) 

Je te dis tout

http://www.jetedistout.com 

Date d’ouverture : 28 janvier 2013 

 

 

 

 

Publié dans Mylène et BIOGRAPHIES, Mylène et mes BLABLAS | 2 Commentaires »

Cachin écrit Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 13 novembre 2012

Interview de Benoît CACHIN, suite à la sortie du livre sur MYLENE FARMER en octobre 2012 : « Au fil des Mots« ….

Cachin écrit Mylène Farmer dans Mylène et BIOGRAPHIES livre-mylene1

1) Qui êtes-vous ? ! 
Un journaliste, passionné et spécialiste de chansons françaises, notamment de Mylène Farmer.

2) Quel est le thème central de ce livre ? 
L’univers et les chansons de Mylène Farmer. Un tour d’horizon complet de sa carrière de « Maman a tort » en 1984 à « Du temps » en 2011 en passant par tous ses tubes (« Libertine », « Sans Contrefaçon », « XXL », « Les Mots », « Oui mais… non »…) et ses 5 spectacles. Le tout accompagné de 80 photos dont 40 sont inédites. Du jamais vu !

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ? 
«On hante toujours les mêmes lieux, seules les personnes avec lesquelles on voyage changent parfois. L’important, c’est que la magie des mots opère.» Mylène Farmer, 2008.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ? 
« Ainsi soit-je… » sans aucun doute. Cette chanson de Mylène lui colle à la peau et décrit parfaitement son univers, ses angoisses, ses peurs. Une chanson égocentrique à la base qui devient universelle en parlant à tous et à toutes.

5) Qu’aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ? 
Les références littéraires, cinématographiques, picturales distillées par Mylène dans toutes ses chansons. Une belle façon de découvrir Charles Baudelaire, Edgard Allan Poe, Primo Lévy, mais aussi Stanley Kubrick, David Lean, Greta Garbo ou Egon Schiele….

Publié dans Mylène et BIOGRAPHIES, Mylène et des CRITIQUES, Mylène et les AUTEURS | Pas de Commentaires »

Sortie d’un nouveau livre sur Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 13 novembre 2012

« Mylène Farmer : au fil des mots » de Benoît Cachin chez Gründ (Paris, France)

Sortie d'un nouveau livre sur Mylène Farmer dans Mylène 2011 - 2012 livre-myleneparu en Octobre 2012-11-13

  • Editeur : Gründ, Paris, France
  • Prix : 24.95 €
  • Date de sortie : 10/10/2012
  • GENCOD : 9782324003646

 

Résumé

Les textes des chansons de Mylène Farmer laissent apparaître une artiste sensible qui n’hésite pas à s’y livrer corps et âme. Ils promettent un voyage riche dans l’univers d’une chanteuse à la carrière immense.

Il suffit de reprendre Au filées mots l’intégralité de ses chansons qui esquissent en filigrane ses influences littéraires, poétiques, picturales et cinématographiques.

De Maman a tort à Du temps en passant par Libertine, Pourvu qu’elles soient douces, Désenchantée, XXL, L’Ame-stram-gram, Les Mots, Fuck Them All, Dégénération ou Oui mais… non, la magie des mots opère toujours, celle des images aussi. Ce sont ici près de 80 photographies – plus de la moitié sont inédites -, qui offrent l’artiste vue par les plus grands depuis près de trente ans. Dans l’intimité, en voyage ou sur scène, entre mystère et désir, le plaisir est total.

«On hante toujours les mêmes lieux, seules les personnes avec lesquelles on voyage changent parfois. L’important, c’est que la magie des mots opère.»

80 photos dont 40 inédites Ce livre est un objet de collection pour les nombreux fans de Mylène Farmer, l’artiste française la plus fascinante.

Benoît Cachin se passionne très jeune pour la chanson française. Après une maîtrise de littérature comparée à la Sorbonne, il devient, à partir de 1993 ; rédacteur en chef et/ou journaliste pour différents médias (presse magazine, radio, télévision…).
En parallèle de son activité journalistique, il écrit une dizaine d’ouvrages de référence sur la chanson française et le cinéma. À partir de 2005, Benoît Cachin publie des livres sur Sylvie Vartan, Michel Polnareff, Etienne Daho ou encore Michel Serrault En 2006, il écrit deux Iivres sur Mylène fermer : Le Dictionnaire des chansons de Mylène Farmer et Influences.

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Magazines sur Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 30 juillet 2012

 

Les magazines traitants exclusivement de Mylène Farmer sont apparus au début des années 1990, suite à son plus gros succès jusqu’à maintenant, Désenchantée. Mais il n’en existe aucun ayant une valeur officielle, tout comme les Fan Clubs, ou un site officiel (il existe des sites officiels mais de ses projets, pas de elle à proprement parler), Mylène Farmer a déclaré ne pas vouloir encourager le culte de sa personne.

Magazines sur Mylène Farmer dans Mylène et les AUTEURS Gala614

  • Fanzines :

Titre

Editeur

Gérants

Périodicité

notes

Mylène Farmer International Fan Club (MFIFC) Raven Inc. Réalisation et rédaction:

  • Jean-Rémy Gaudin-Bridet
  • Michaël Mouilleron
  • Jean-François Kowalski
trimestriel
1993 à 2001
30 numéros
D’abord en noir et blanc à lecture à double sens puis vers la fin en couleur et sens de lecture classique mais avec une meilleure qualité de papier
Mylène Farmer Magazine Wolf Production (1996-2003)
Oméga (2003-2004)
Rédacteurs :

  • Olivier Chalumeau (le fondateur)
  • Adeline Cazenave
  • Wilfried Pasquier
  • Chris Dumas
  • Hubert X
  • David Marguet
  • Dounia Guechra
trimestriel
1996 à 2004
31 numéros
5 hors-séries
Cendres de Lune Mylène Farmer Fan Club de Belgique (MFFCB) Brigitte Graindorge
Alexandre Peeters
trimestriel
1998 à 2001
13 numéros
Certains articles sont rédigés en flamand
Instant-Mag Éditions Tear Prod Directeur de la publication :

  • Jean-François Kowalski

Rédacteur en chef :

  • Caroline Bee

Rédacteurs :

trimestriel
2000 à 2005
20 numéros
7 hors-série
4 calendriers
Le magazine « luxueux et décapant », les onze premières couvertures montraient Mylène Farmer le visage caché. Aux débuts accessible seulement par correspondance puis en kiosque à partir du numéro 8. Sa spécialité par la suite fut d’exploiter le phénomène de collection des fans en proposant a chaque numéro, y compris un hors-série, plusieurs couvertures différentes avec des photos inédites.
Bulle de chagrin Mylène Farmer Fan Club de Belgique et Bulle de Chagrin biannuel
2004
2 numéros
abonnement sur internet
Mylène Farmer et vous Éditions Tear Prod Directeur de la publication :

  • Jean-François Kowalski

Rédacteur en chef :

  • Maxime Le Men
mensuel
2004-2006
bimensuel
2006
trimestriel
2007
23 numéros
1 hors-série
IAO ConfidentialGroup Rédacteurs :

  • Olivier Chalumeau (le fondateur)
  • Franck Besnier
  • Julie Bidet
  • Stéphane Franlène
  • Erwan Chuberre
bimensuel
2005 à 2006
9 numéros
3 hors-séries
IAO Neko Olivier Chalumeau
Franck Besnier
bimensuel
2009
4 numéros
Pour le retour de Mylène Farmer, ils publient de nouveau IAO dans un format plus grand et de meilleure qualité, il est beaucoup plus cher, 19 €, contre 6 € auparavant.

 photo1-3-magazines-mylene-farmer-annee-1991-1992-3xcxax9w1002755 dans Mylène et les AUTEURS

Publié dans Mylène et les AUTEURS | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer et B.di Sabatino

Posté par francesca7 le 27 mars 2012

 

Mylène Farmer et B.di Sabatino dans Mylène et L'ENTOURAGE 209006Benoît Di Sabatino est un réalisateur et producteur français spécialisé dans les animations.

Il est le co-fondateur et le co-président actuel, avec son frère Christophe Di Sabatino, du groupe Antefilms devenu MoonScoop par la suite, leader européen de la création, production et exploitation de séries animées dans le monde entier.

Il a été président du directoire de Carrere Group jusqu’à sa démission le 4 décembre 2008.

Sa petite amie est Mylène Farmer.

Ca aurait pu passer inaperçu tant la une de Paris Match est discrète à propos de l’interview que la Star rousse a accordé au journaliste, Jérôme Béglé. La belle Mylène Farmer ne fait pas la une, juste un petit encard qui signale cette interview. Pour l’édition belge dont la couverture est accordée à Sophie Marceau, rien ne signale que le magazine a obtenu une interview de l’artiste…pourtant, l’interview est déjà annoncée sur tous les forums et/ou sites consacrés à la mystèrieuse chanteuse.

1562568002_small_1 dans Mylène et L'ENTOURAGESi Paris Match n’a pas fait grand bruit de cette interview, la toile s’en est chargée car Mylène Farmer sait créer l’évènement. L’interview montre une artiste qui est loin de l’image pop glacée qu’on veut bien généralement lui coller. Le journaliste d’ailleurs en interview sur le site de Paris Match explique que la flamboyante rousse est loin d’être le personnage distant, froid et mélancolique qu’on veut trop souvent faire endosser. C’est une femme qui sait s’amuser, rire.

Dans l’article, illustré par de superbes photos de Claude Gassian, Mylène apparaît mutine comme un personnage de manga (dixit le magazine). Une Mylène qui semble avoir envie de communiquer avec le journaliste. Elle explique son envie de scène et le pourquoi de ce Stade de France en 2009. Elle confirme par ailleurs qu’il y aura bien une tournée. Que le choix du 12 septembre 2009 n’a rien à voir avec le fait que ce sera le jour de son anniversaire. Elle parle de la relation privilègiée qu’elle entretien avec son public et va même jusqu’à raconter comment elle a rencontré l’homme de sa vie, le réalisateur de films d’animation, Benoît Di Sabatino.

L’article permet également de lever un court instant le voile qui recouvre le nouvel album de Mylène. Un album qui devrait être plus électro avec des titres « up tempo ». Enfin, La jolie rouquine évoque les rapports qu’elle entretien avec la mort et l’au-delà.

Une interview intéressante à lire dans le Paris Match du 20 au 26 mars 2008 ou à consulter dans son intégralité sur www.parismatch.com

Voici a vu en exclusivité le premier documentaire consacré à Mylène Farmer, diffusé les 10 et 11 avril sur M6 Music Hits.

À l’occasion de la sortie très attendue de son nouveau DVD Live Mylène Farmer : Stade de France le 12 avril 2010, la chaîne M6 Music Hits consacre un week-end entier à la star. Pour l’occasion, elle diffusera un documentaire inédit de 54 minutes réalisé par Shana De Lacroix.

C’est la première fois, en vingt-cinq ans de carrière, que la chanteuse est l’objet d’un portrait télé aussi fouillé. On y apprend notamment comment la star a utilisé la provocation dans ses clips pour s’imposer au premier plan. Et comment elle a réussi à faire de son refus de communiquer une véritable stratégie de communication.

110706090600890193Le reportage aborde aussi la relation de Mylène avec son compagnon, Benoît Di Sabatino. Des révélations qui filtrent à travers de nombreux témoignages, dont celui d’Alizée, de Laurent Boyer, d’Alain Escalle, mais aussi de Sophie Tellier, la rivale de Libertine, de la photographe Elsa Trillat, ou encore de Hugues Royer, journaliste à Voici, auteur d’une biographie de la star.

Cerise sur le gâteau, le doc diffuse des images inédites des derniers concerts de Mylène, mais nous n’en dirons pas plus, pour laisser quelques surprises aux fans, qu’on imagine scotchés devant leur télé, ce week-end-là…

Mylene Farmer n’est plus aussi secrète que ça, elle se montre. L’amour que lui porte Benoit Di Sabatino, rencontré lors du tournage du clip C’est une belle journée, y est pour beaucoup. Bronzage seins nus aux Seychelles, jet-ski en Corse, chute sur le perron de l’Elysée, Mylène assume tout maintenant et ne s’isole plus.

Dans l’album de la chanteuse de 2005, Avant que l’ombre, on note que l’inspiration lui vient de Benoit, confirmé par celui de 2008. Et elle n’hésite pas à montrer à tout le monde tout l’amour qu’elle lui porte. A 49 ans, la chanteuse, qui se cachait, vit au grand jour avec celui qui fait battre son coeur.

Source : magazine gala du 24 mars 2010

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Mylène, Belle de Scène..

Posté par francesca7 le 8 janvier 2012

Livre Mylène Farmer, Belle de scèneMylène Farmer : Belle de scène

 

Titre: Belle de scène

Auteur: Julien Wagner

Édition: K&B

Type de livre: Rétrospective sur les concerts de MF

Aspect physique: Beau livre Broché

Date de parution: Mai 2006

Prix Fnac: 26 €


Belle de scène – Livre de Julien Wagner

Le livre Mylène Farmer, Belle de scène a la particularité de faire une rétrospective sur les 4 tournées de la chanteuse (Tournée 89, 96, Mylenium Tour en 2000 et Avant que l’ombre… à Bercy en 2006). Ce livre de Julien Wagner est illustré par des photos officielles de Marianne Rosenstiehl et Claude Gassian, ainsi que par certains documents d’archives. Coulisses, anecdotes et nombreuses photos.

 Présentation de l’éditeur

Si l’on a beaucoup écrit sur Mylène Farmer, aucun livre n’a encore mis l’accent sur ce qui fait l’une des particularités de la star : ses concerts gigantesques, dont les derniers en date, à Bercy en 2006, ont remporté un triomphe. Mylène Farmer, belle de scène tient à rendre hommage à cet aspect essentiel de l’œuvre de la chanteuse : la rencontre avec le public. Ce livre, illustré par des photos officielles de Marianne Rosenstiehl et Claude Gassian, ainsi que par certains documents d’archives, revient avec précision sur les quatre spectacles de la chanteuse (1989, 1996, 1999 et 2006). Pour la première fois, des collaborateurs ont accepté de parler de la préparation et des coulisses de ces concerts : musiciens, décorateurs, danseurs, choristes, coiffeurs, costumiers… Ils livrent des anecdotes passionnantes, émouvantes et parfois drôles. Mylène Farmer, belle de scène est un ouvrage indispensable pour tous les amateurs de cette diva de la scène, jamais égalée en France.Mylène, Belle de Scène.. dans Mylène et BIOGRAPHIES MF2000_69a

Biographie de l’auteur

Julien Wagner est rédacteur en chef du magazine Mylène Farmer et vous et webmaster du site Internet de référence mylenefarmeriscalled.net.
Ce fin connaisseur de Mylène est également auteur de théâtre.

 résumé du livre

‘Belle de scène’ retrace les quatre tournées de l’artiste (qui se sont déroulées en 1989, 1996, 1999 et 2006), avec entretiens exclusifs de ses collaborateurs les plus proches (couturiers, danseurs, musiciens, décorateurs, coiffeurs, choristes.. .), anecdotes inédites, documents d’archives et photos officielles de Marianne Rosenstiehl et Claude Gassian.

 

http://www.amazon.fr/Myl%C3%A8ne-Farmer-Belle-Julien-Wagner/dp/291595707X

Publié dans Mylène et BIOGRAPHIES | Pas de Commentaires »

Le Référentiel Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 5 janvier 2012

Livre Mylène Farmer et vous, Le référentielMylène Farmer et vous : Le référentiel

 

Titre: Le référentiel (MF et vous)

Auteur: Collectif

Édition: K&B

Type de livre: Référentiel

Aspect physique: Livre Broché

Date de parution: octobre 2005

Prix Fnac: 25 €


Mylène Farmer et vous, Le référentiel – Discographie et vidéographie

Ce référentiel recense l’intégralité des visuels discographiques et vidéographiques de Mylène Farmer. (Plus de 500 visuels et plus de 40 Photos exclusives de Mylène Farmer).

 Ce référentiel est très incomplet, il manque beaucoup de référence et n’inclut même pas les cotes.
un peu déçue par la qualité des photos.

 Mylène Farmer est, avec Johnny Halliday, la chanteuse la plus collectionnée en France. Proposé par le magazine Mylène Farmer et vous, le mensuel de référence sur Mylène Farmer vendu en kiosques, ce référentiel constitue le premier argus discographique et vidéographique sur la chanteuse à sortir en librairies. Il recense l’intégralité des supports discographiques et vidéographiques de la star, depuis son premier titre Maman a tort jusqu’au dernier album Avant que l’ombre… soit plus de 500 visuels couleur au total ! Ces supports, présentés en recto/ verso, sont annotés et agrémentés des références et du détail des chansons. Cet argus comporte également les photographies en grand format des splendides objets de collection qui ont contribué à façonner le mythe. Enfin, cet ouvrage est illustré par une quarantaine de photos de la star, pour la plupart inédites et datant de toutes les époques.

Ce luxueux support s’adresse évidemment au collectionneur, au fan, mais aussi au simple curieux qui voudrait découvrir tout le travail visuel et graphique réalisé autour de Mylène Farmer. Une indispensable rétrospective visuelle et discographique autour de 20 ans d’une carrière foisonnante.

 http://www.amazon.fr/Myl%C3%A8ne-Farmer-vous-Maxime-Men/dp/2915957010

 

                                                                                             barre fleur et coccinelle

Publié dans Mylène et BIOGRAPHIES | Pas de Commentaires »

Les années Sygma de Mylène

Posté par francesca7 le 4 janvier 2012

 Myléne Farmer : Les années Sygma

 

Titre: Les années Sygma

Auteur: Sylvain Sennefelder et Maxime LeMen

Édition: Tear Prod

Type de livre: Livre de photos

Aspect physique: Livre Broché

Date de parution: 14 mars 2005

Prix Fnac: 28 €


Les années Sygma – Livre de photos de Sylvain Sennefelder et Maxime LeMen

Le livre de photos Les années Sygma de Sylvain Sennefelder et Maxime LeMen succède à un livre de photos inédites de Mylène compilées par Christophe Mourthé initialement prévu. On retrouve ici certains de ses clichés, ainsi que ceux de Marianne Rosensthiel et André Rau pour l’agence Sygma. On a pu voir la plupart de ces photos dans le fanzine Instant-Mag.

 Une très belle présentation sur papier satiné 170 gr très adapté à l’impression de photos.Un dos carré-collé qui semble très résistant et bien fini.144 pages d’un trésor photographique.

Une petite introduction d’une demi-page présente la création de l’agence Sygma et sa fusion avec Corbis dont le patron n’est autre que Bill Gates en personne. Suit une biographie de Mylène Farmer. En 5 pages nous découvrons tout sur notre petite chanteuse. Eh oui bien que je sois un fan j’ai appris encore quelques petites choses que j’ignorais.

S’ouvre alors l’album de photos proprement dit : plus de textes à lire uniquement des photos et encore des photos pour le plaisir des yeux. Et pour moi qui suit un passionné d’images je suis vraiment RAVI.

*** L’ALBUM DE PHOTOS ***

L’album s’ouvre sur deux photos en double page : La première est une véritable mise en valeur du regard de Mylène associé au regard du Léopard sur lequel elle est adossée. Je connaissais cette photo mais là c’est encore plus flagrant, la photogravure étant d’une qualité exceptionnelle. Sur la deuxième on voit Mylène en robe de mariée le regard vide et une rose jaune dans la main et le contraste avec la précédente pourrait être choquant si la couleur sombre du fonds ne rappelait pas la première photo.
Je ne vais pas vous décrire chaque photos il y en aurait pour des plombes.

Suivent des photos « portrait » en gros plans ou en plan américain : des photos exceptionnelles qui tranchent sincèrement avec les photos un peu charme dans lesquelles on a l’habitude de voir notre chanteuse.

Vous découvrirez aussi des photos de mode car notre chère Mylène, avant d’être la star que l’on connaît, poser pour des publicités.

Des photos, encore des photos, des photos de concerts, des photos prises lors du tournage de ses clips, de son film Giorgino, des photos de voyage, des photos qui mettent en avant l’amour de Mylène pour les animaux, des photos plus érotiques et à la page 121 celle que je préfère.

La plupart des photos sont en couleurs, huit seulement sont en noir et blanc. Un choix sans doute délibéré. Les « Black and White » sont des photos de la vie privée de Mylène prises dans un gymnase. Personnellement, je trouve que les photos couleurs permettent de visualiser le regard noisette et si expressif de Mylène.

***CONCLUSION ***

Ce livre est bien sûr indispensable aux fans de Mylène mais il peut être aussi un outil de travail pour les photographes débutants ou chevronnés. Les photographes de Sygma sont des pros et lors de mon prochain shoot j’essaierai de les égaler (je dis bien j’essaierai mais pour l’instant je n’ai pas de modèle rousse – une excuse valable quand même !).

Mylène Farmer, les années Sygma nous propose une véritable rétrospective photographique couvrant l’essentiel de la vie artistique de notre idole au casque roux.

Je vous conseille ce livre, que vous soyez fan ou non, car le travail photographique est exceptionnel. Un livre à mettre dans toutes les bibliothèques

 http://www.amazon.fr/Myl%C3%A9ne-Farmer-ann%C3%A9es-Sylvain-Sennenfelder/dp/2915957002

 

                                            gifs papillons

Publié dans Mylène et BIOGRAPHIES | Pas de Commentaires »

La naissance du mythe Mylène

Posté par francesca7 le 29 décembre 2011

La naissance du mythe Mylène dans Mylène et BIOGRAPHIES 476143800Livre Mylène Farmer, La naissance du mythe

 

Titre: La naissance du mythe

Auteur: Collectif

Édition: Oméga

Type de livre: Livre de photos collectif

Date de parution: mai 2004

Prix Fnac: 30 €

 

 


                                             La naissance du mythe – Livre de photos collectif

 Avec le livre Mylène Farmer, La naissance du mythe on retrouve comme pour le Picture Book des photos censées être inédites, alors qu’elles ont juste connu un nouveau recadrage… Livre à acheter uniquement par correspondance.

 Cet ouvrage réunit les contributions de nombreux spécialistes, conservateurs, enseignants, historiens d’art réunis autour du mythe Picasso.

Trente ans après la mort de l’artiste, les auteurs s’interrogent sur son parcours artistique, de la fondation du cubisme au surréalisme et à ses autres périodes. Ils envisagent également les liens avec les personnalités qui ont partagé sa vie. Les interventions traitent du rapport de Picasso à la photo et à la reproduction, à l’écriture, au dessin et à la couleur et, au-delà de la création artistique, au monde contemporain dont il reste acteur.

                                                                          gifs papillons

 

 

 

Publié dans Mylène et BIOGRAPHIES | Pas de Commentaires »

Clip Du Temps en 2011

Posté par francesca7 le 10 décembre 2011

DU TEMPS……. (clip officiel) 

 

Sorti le 9 décembre 2011 

tournage les 24 et 25 novembre. 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

On finissait par se demander s’il arriverait un jour, et c’est un joli cadeau pour les fans : le clip de l’inédit Du temps est truffé d’images relatant l’ambiance de sa dernière tournée. C’est donc une Mylène au naturel, la plupart du temps sans maquillage, qu’on aperçoit sur des plans fugaces qui semblent dérobés par un paparazzi. Une Mylène qui, pour la première fois, nous donne en partage certains moments de complicité avec ses proches (on aperçoit notamment Laurent Boutonnat, Anthony Suchet et Thierry Suc). 

Cerise sur le gâteau, la star nous fait une chorégraphie très farmerienne (on ne l’avait pas vue danser dans un clip depuis Je t’aime mélancolie, en 1991).  De quoi regarder la vidéo des dizaines de fois sans se lasser, pour ne pas rater une miette de cette Mylène rieuse et bondissante. 

Etrangement, ce clip sonne presque comme un au revoir. Pourvu que… Non, non, non. 

Mylène Farmer revient avec un nouveau clip « Du temps » afin de promouvoir et annoncer son second best of en vingt-sept années de carrière « Best-Of 2001-2011 », qui couvre sa dernière décennie artistique.

Dans ce clip, vous verrez des images inédites de Mylène Farmer dans la forêt, dans un Hôtel, au restaurant Etc…
Clip Du Temps en 2011 dans Les Clips de Mylène
Best-Of 2001-2011 actuellement dans les bacs avec également « Sois-moi (Be me) », un autre titre inédits. Un beau cadeau de noël en perspective… 

 

 

C’est aujourd’hui, un peu plus d’un mois après la sortie du titre, que Mylène Farmer a levé le voile sur la vidéo de « Du Temps« , premier inédit extrait de son nouveau best-of intitulé « 2001.2011″ et paru lundi. Surprise : on y découvre la célèbre chanteuse rousse dans une chorégraphie, ce qui n’était pas arrivé depuis 1991 et « Je t’aime mélancolie ».

 

Mylène Farmer fait donc quelques pas de danse dans cette nouvelle vidéo, tournée sur fond noir avec un sol mouillé. Le tout est entrecoupé d’images off, issues notamment de la séance photo qui a servi au livret de l’album « Bleu Noir ». La sortie de ce clip devrait aider « Du Temps » à se refaire une santé dans les charts français : lors de sa sortie, début novembre, le titre était parvenu à se hisser en huitième position avant de chuter de 70 places la semaine suivante jusqu’à la sortie, en troisième semaine. 

 

 Sorti lundi, « 2001.2011″, le deuxième best-of de Mylène Farmer aura pour but de faire aussi bien que « Les Mots », paru il y a dix ans. Il contient deux inédits : « Du Temps » et « Sois Moi – Be Me », un titre qui a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux suite à une forte ressemblance du refrain avec le « Gimme More » de Britney Spears. Cette sortie de best-of est plutôt rapide étant donné que « Bleu Noir », le dernier album studio de la chanteuse, n’est paru qu’en décembre 2010 et que le troisième single extrait, « Lonely Lisa« , ne remonte qu’à juin dernier 

 

D’après les rumeurs, la séance photos de Mylène Farmer aurait été réalisée il y a trois semaines pour le magasine Citizen K. Certains clichés représenteraient Mylène habillée en Jean Paul Gaultier, « lançant des ballons en l’air ». 

 

 

Source : https://www.facebook.com/pages/Influence-Le-Site/105094112866410

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaires »

BELLE DE SCENE Mylène

Posté par francesca7 le 8 novembre 2011

Résumé du livre

BELLE DE SCENE Mylène dans Mylène et mes BLABLAS 9782915957075Belle de scène‘ retrace les quatre tournées de l’artiste (qui se sont déroulées en 1989, 1996, 1999 et 2006), avec entretiens exclusifs de ses collaborateurs les plus proches (couturiers, danseurs, musiciens, décorateurs, coiffeurs, choristes.. .), anecdotes inédites, documents d’archives et photos officielles de Marianne Rosenstiehl et Claude Gassian.

Informations [pratiques] 

Prix éditeur : 29.9 eurosPrix Fnac.com : 28.41 euros 

Nombre de pages : 117 pages     ISBN : 9782915957075 

> Commandez le livre « Mylène Farmer 

Actualités

Ils en parlent
Parmi les collaborateurs et
artistes qui ont bien voulu participer à l’ouvrage, on retrouve les couturiers Franck Sorbier et Dominique Borg, le coiffeur pour stars John Nollet, les musiciens Bruno Fontaine et Jean-Philippe Audin, les décorateurs Xavier Grobois et Jean-Michel Laurent, la troupe des Los Vivancos…

 

Les extraits de « Mylène Farmer, belle de scène » 

La première phrase
MF90_152a dans Mylène et mes BLABLASA la fin des années 80, il est une énigme qui demeure, plus pernicieuse que celle du Sphinx, plus mystérieuse que l’emplacement supposé de l’Atlandide : Mylène Farmer sait-elle chanter autrement qu’en play-back ? 

 

La phrase à retenir
La déesse est donc humaine. Amen. 

 

Morceau choisi
Une musique angoissante retentit. Un moine encapuchonné vient ouvrir la porte des immenses grilles, qui s’écartent comme par magie, dévoilant un cimetière chic de discothèque, baigné par des fumigènes. Un tic-tac bien connu se fait entendre. Soudain, dans un halo de lumière ocre, une dame en noir apparaît, entre deux tombes, en haut des marches, lointaine tout d’abord, drapée dans une cape sombre. Mylène est là, coiffure à catogan, main [... ] 

chapitre : 1 – Danse avec les mortspage : 24éditeur : K&B 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Supports de Giorgio

Posté par francesca7 le 22 octobre 2011

 

La chanson : il n’y a pas d’ailleurs 

 

  • Édition Prestige 2 DVD (sortie le mercredi 5 décembre 2007) : 

    • DVD 1 : Le film remasterisé 

      • Langues : anglais(vo) (Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1), français (Dolby Digital 5.1) 

      • Sous-titres : français 

 

Supports de Giorgio dans Mylène et GIORGINO giorgino

  •  
    • DVD 2 : Les bonus 

      • Making of de plus de 30 minutes : interview de Mylène Farmer, Jeff Dahlgren, Laurent Boutonnat 

      • Dessins de production 

      • Galerie photos 

      • Teaser et la bande annonce de 1994, plus la bande annonce inédite de 2007 

 

  •  
    • Livret 48 pages : interviews de 1994 de Jeff Dahlgren, Mylène Farmer, Laurent Boutonnat, photos inédites, documents de productions 

 

  • Édition 1 DVD (sortie le mercredi 17 avril 2008 uniquement en  Russie éditions « Cinema Prestige ») : 

    • DVD : Le film remasterisé 

      • Langues : Anglais, Russe 

      • Sous-Titres : Français, Russe 

 

Bande Originale 

 

1994 : Édition Originale 

  1. Giorgino – Ouverture 

  2. Le vent et la neige 

  3. La route de Chanteloup 

  4. Les montagnes noires 

  5. En calèche 

  6. A Catherine 

  7. Giorgino – Thème 

  8. Levée du corps 

  9. L’abbé Glaise 

  10. Giorgio et les enfants 

  11. La nursery 

  12. Retour à l’orphelinat 

  13. L’armistice 

  14. Giorgio et Catherine 

  15. Docteur Degrâce 

  16. Morts pour la France 

  17. Les femmes dans l’église 

  18. Les funérailles 

  19. Petit Georges 

  20. Sombres souvenirs 

  21. Le Christ et les cierges 

  22. Menteur 

  23. Le marais 

  24. Giorgio – Final

3388330032708 dans Mylène et GIORGINO 

 

2007 : Réédition en boitier Super Jewel Box (Lundi 3 décembre 2007) 

  1. Giorgino – Ouverture 

  2. Le vent et la neige 

  3. La route de Chanteloup 

  4. L’orphelinat (Inédit) 

  5. Les montagnes noires 

  6. En calèche 

  7. A Catherine 

  8. Giorgino – Thème 

  9. Levée du corps 

  10. L’abbé Glaise 

  11. Giorgio et les enfants 

  12. La nursery 

  13. Retour à l’orphelinat 

  14. L’armistice 

  15. La valse des baisers (Inédit) 

  16. Giorgio et Catherine 

  17. Docteur Degrâce 

  18. Morts pour la France 

  19. Les femmes dans l’église 

  20. Les funérailles 

  21. Petit Georges 

  22. Sombres souvenirs 

  23. Le Christ et les cierges 

  24. Menteur 

  25. Le marais 

  26. Giorgio – Final 

Anecdotes 

  • Les décors ont été construits du 15 septembre 1992 au 15 décembre 1992. 

  • Le tournage a eu lieu de janvier 1993 à avril 1993 en ex-Tchécoslovaquie, à Prague et dans les plaines de Slovaquie allant jusqu’à des températures de -30 °C. 

  • Dix heures de rushes ont été tournées. 

  • Il a fallu près d’un an pour arriver au montage définitif du film. 

  • La première version du film durait près de 4 heures, elle fut refusée par Pathé.

 

GiorginoPhotos03

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaires »

Publicité autour de Giorgino

Posté par francesca7 le 21 octobre 2011

DVD sorti en 2007 (Durée 184 mn).
Bonus : Making of – Films annonce / Teasers – Galeries photos / planches décors animées – Livret collector de 48 pages comprenant des planches de photos inédites, un story-board et une interview de Mylène Farmer.

Publicité  autour de Giorgino dans Mylène et GIORGINO photo1-mylene-farmer-giorgino-edition-limitee_film-x-arab-gratuit-4x5xbx0w295105

Publié dans Mylène et GIORGINO | Pas de Commentaires »

Giorgino

Posté par francesca7 le 15 octobre 2011

Giorgino est un film français (1994) réalisé par Laurent Boutonnat.

Giorgino dans Mylène FILMOGRAPHIE 1227215730_giorgino-filmCelui-ci a écrit ce drame à partir des années 1970 et en a composé et produit l’ensemble des musiques. Cette œuvre permet à Mylène Farmer de faire ses débuts dans le cinéma dans le rôle de Catherine. Les conditions de tournage sont particulièrement difficiles en raison des conditions climatiques et du perfectionnisme du réalisateur Laurent Boutonnat. En raison de la distribution internationale, le film fut tourné en langue anglaise. 

Malgré un budget élevé de 80 millions de francs, Giorgino, sorti le 5 octobre 1994, n’est resté que quatre semaines à l’affiche et a totalisé 69000 entrées sur le territoire. Il fut descendu par la critique à sa sortie, étant jugé comme un « long clip » trop noir (il dure près de 3 heures). 

Cet échec retentissant affectera profondément Laurent Boutonnat, qui ne réalisera plus les clips de sa muse Mylène Farmer pendant près de dix ans. Il rachètera tous les droits de son film, qui ne sera diffusé que quatre fois sur Canal+ à la fin de l’année 1995. Cependant, suite à la demande des fans et au succès de son long-métrage suivant, Jacquou le croquant, il acceptera de sortir le film en double DVD le 5 décembre 2007. « Film maudit » pour certains, il est désormais considéré comme culte par nombre de critiques. 

Synopsis 

Octobre 1918. Sitôt rendu à la vie civile, le jeune docteur Giorgio Volli part à la recherche du groupe d’enfants dont il s’occupait avant la guerre. Mais bien vite, sa quête prend l’allure d’une partie de cache-cache avec la mort : Giorgio se retrouve dans un vieil orphelinat bordé de marais inquiétants et de hordes de loups, où il y fait la rencontre de la mystérieuse Catherine. 

Distribution 

Supports  

  • giorgino_z2hd dans Mylène FILMOGRAPHIEÉdition Prestige 2 DVD (sortie le mercredi 5 décembre 2007) :  

    • DVD 1 : Le film remasterisé 

      • Langues : anglais(vo) (Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1), français (Dolby Digital 5.1) 

      • Sous-titres : français 

    • DVD 2 : Les bonus 

      • Making of de plus de 30 minutes : interview de Mylène Farmer, Jeff Dahlgren, Laurent Boutonnat 

      • Dessins de production 

      • Galerie photos 

      • Teaser et la bande annonce de 1994, plus la bande annonce inédite de 2007 

    • Livret 48 pages : interviews de 1994 de Jeff Dahlgren, Mylène Farmer, Laurent Boutonnat, photos inédites, documents de productions 

  • Édition 1 DVD (sortie le mercredi 17 avril 2008 uniquement en

     Russie éditions « Cinema Prestige ») : 

    • DVD : Le film remasterisé 

      • Langues : Anglais, Russe 

      • Sous-Titres : Français, Russe 

Bande Originale  

[dérouler]  

1994 : Édition Originale 

1.Giorgino – Ouverture 

2.Le vent et la neige 

3.La route de Chanteloup 

4.Les montagnes noires 

5.En calèche 

6.A Catherine 

7.Giorgino – Thème 

8.Levée du corps 

9.L’abbé Glaise 

10.Giorgio et les enfants 

11.La nursery 

12.Retour à l’orphelinat 

GiorginoPhotos3013.L’armistice 

14.Giorgio et Catherine 

15.Docteur Degrâce 

16.Morts pour la France 

17.Les femmes dans l’église 

18.Les funérailles 

19.Petit Georges 

20.Sombres souvenirs 

21.Le Christ et les cierges 

22.Menteur 

23.Le marais 

24.Giorgio – Final 

[dérouler]  

2007 : Réédition en boitier Super Jewel Box (Lundi 3 décembre 2007) 

1.Giorgino – Ouverture 

2.Le vent et la neige 

3.La route de Chanteloup 

4.L’orphelinat (Inédit) 

5.Les montagnes noires 

6.En calèche 

7.A Catherine 

8.Giorgino – Thème 

9.Levée du corps 

10.L’abbé Glaise 

11.Giorgio et les enfants 

12.La nursery 

13.Retour à l’orphelinat 

14.L’armistice 

15.La valse des baisers (Inédit) 

16.Giorgio et Catherine 

17.Docteur Degrâce 

18.Morts pour la France 

19.Les femmes dans l’église 

20.Les funérailles 

21.Petit Georges 

22.Sombres souvenirs 

23.Le Christ et les cierges 

24.Menteur 

25.Le marais 

26.Giorgio – Final 

[dérouler][enrouler] 

Anecdotes  

  • giorgino2Les décors ont été construits du 15 septembre 1992 au 15 décembre 1992. 

  • Le tournage a eu lieu de janvier 1993 à avril 1993 en ex-Tchécoslovaquie, à Prague et dans les plaines de Slovaquie allant jusqu’à des températures de -30 °C. 

  • 80 heures de rushes ont été tournées. 

  • Il a fallu près d’un an pour arriver au montage définitif du film. 

  • La première version du film durait près de 4 heures, elle fut refusée par Pathé. 

Publié dans Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaires »

Deux nouveaux livres sur Mylène

Posté par francesca7 le 8 octobre 2011

Deux nouveaux livres sur Mylène dans Mylène 2011 - 2012 arton16793
Biographie – Mylène Farmer, d’ombres et de lumières

Tout d’abord une nouvelle biographie qui doit paraître demain mercredi 19 janvier aux éditions City.
« Mylène Farmer, d’ombres et de lumières »
par Alice Novak 


Voici la présentation de l’ouvrage par l’éditeur:

« Qui est-elle vraiment ? Diva géniale qui occupe le devant de la scène depuis plus de vingt ans, Mylène Farmer cultive le goût de la discrétion, voire du secret. Loin des clichés, l’auteur nous révèle ici l’autre visage de Mylène, sa part d’ombre et de mystère, formant une personnalité multiple.

On découvre ainsi la petite fille marquée par son enfance qui lui donna un goût immodéré pour la liberté. Dans ces pages se révèle aussi la femme fragile aux nombreuses fractures, une femme aux sentiments toujours à fleur de peau.

Cette biographie décrypte également le parcours flamboyant d’une grande professionnelle qui sait parfaitement orchestrer sa carrière, en jouant habilement la carte de la provocation. Autant de facettes qui expliquent le phénomène Farmer : une artiste essentielle, au-delà des modes.

La biographie de Mylène Farmer : dans l’ombre et la lumière d’une artiste hors normes. »

272 pages / Prix : 17,90 €

2753576126_1_15_jlm6DndH dans Mylène 2011 - 2012Mylène Farmer d'ombre et de lumière : Qui est-elle vraiment ?

Le livre est en vente sur amazon.fr et fnac.com : voici un  lien direct : http://www.amazon.fr/Myl%C3%A8ne-Farmer-dombre-lumi%C3%A8re-est-elle/dp/2352884985 


ET

« NRJ – Une saga en musique »

Un livre à paraître le 03 mars 2011 chez Verlhac Editions.

Mylène devrait figurer dans le livre, elle d’ailleurs mise en avant dans l’argumentaire de cet ouvrage.

« Voici la première histoire illustrée d’un acteur majeur et trublion récurrent du paysage radiophonique français. Depuis maintenant 30 ans, NRJ s’est imposée comme un vecteur essentiel de la musique en France, ceci en forçant régulièrement le passage dans l’intérêt constant de la liberté des ondes et de l’écoute illimitée de la musique. 


Regorgeant de photos inédites et de multiples anecdotes, NRJ : une saga en musique retrace l’itinéraire mouvementé et passionnant d’une petite radio fondée par Jean-Paul Baudecroux et Max Guazzini en juin 1981, qui s’est transformée au fil des ans en un groupe media de stature internationale. NRJ : une saga en musique est une approcheà 360° : récit entrepreneurial, bible graphique, profusion de témoignages d’artistes que cette station a aidés dans leur développement artistique, etc. Dans la lignée d’une vision de la musique : l’histoire de Deutsche Grammophon, voici un second opus consacré à l’étude poussée et visuelle d’un grand acteur de la musique en France. 

NRJ : une saga en musique intéressera autant les nostalgiques des débuts de cette station pendant les années 80, que la communauté graphiste, les historiens des médias, sans oublier tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin aux sagas entrepreneuriales françaises. Inclus: CD des grands moments de la station. »

Auteurs :
Leonidas Kalogeropoulos est spécialiste du groupe NRJ.
Pierre de Bonneville est le publicitaire d’NRJ depuis ses débuts.
Richard Darbois, voix emblématique de la station.
Jean-Paul Baudecroux, Max Guazzini (Stade Français) et
Alain Weill (Next Radio TV, RMC), membres historiques d’NRJ.

Interviews d’artistes «historiques» (Mylène Farmer figure dans la liste). 192 pages, 300 photos – 25 x 29 cm portrait – Relié + jaquette + 1CD – Prix public 35€ – j’ai un lien :   mais pas d’image….

MF2000_146a

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

CD 2 titres, CD Maxi, Maxi Vinyle – Calendrier

Posté par francesca7 le 24 septembre 2011

 

 Le 03 novembre, Appelle mon numéro est disponible dans les bacs sous trois supports (CD 2 titres, CD Maxi, Maxi Vinyle).

CD 2 titres, CD Maxi, Maxi Vinyle - Calendrier dans Mylène 2009 - 2010 mylene-farmer-appelle-mon-numeroCe titre permet  à Mylène d’obtenir son 6ème numéro 1 au top singles français, un record qu’aucun autre artiste français ou international n’avait alors atteint.

Appelle mon numéro se maintient mieux dans les charts que  Dégénération ou tous les singles issus de l’album précédent Avant que l’ombre… 

 

Le merchandising officiel Point de Suture est proposé par le site charmandising.com à partir du 25 novembre et commercialisé (fait rare pour un merchandising) à partir du 08 décembre.

Outre les classiques tee-shirts, casquettes (dont une collector numérotée et limitée à 1000 exemplaires), badges est proposé pour la première fois depuis 1996 un calendrier officiel acheter en ligne ici .

Treize photos, inédites pour la quasi totalité, de Mylène par Robin, provenant de la même série que celles ayant illustré l’interview dans « Têtu » en août. 

 

Le 12 décembre mise en vente d’un coffret collector limité et numéroté (2 070 exemplaires) proposant un mobile Sony Ericsson W980 unique avec un contenu exclusif.

 La vente se fait exclusivement sur un site internet et au Studio SFR à Paris dans un espace spécialement dédié à Mylène et son univers avec en particulier des visuels géants du clip Appelle mon numéro.

 

 

Publié dans Mylène 2009 - 2010 | Pas de Commentaires »

Nouvelles dates pour Mylène

Posté par francesca7 le 17 septembre 2011

 

mylene farmerLe jour de la mise en vente des billets pour les deux premiers concerts, c’est la folie totale, et tous les serveurs informatiques de billetterie disjonctent face à l’incroyable engouement. Du jamais vu pour une artiste française, n’en déplaise à notre Johnny national ! Les places se vendent en deux heures à peine. 

 

Heureusement, une nouvelle date est annoncée pour le 11. Alors que tous ses fans se sont jetés sur ce qu’ils croyaient être le premier et unique concert, Mylène annonce un autre concert, la veille. Résultat ; ces mêmes fans réservent leur place pour être les premiers à la voir sur scène. Au final, la star a vendu près de 160 000 billets en quelques heures pour deux shows prévus un an et demi plus tard ! 

 

Un record que même Madonna n’a pas réussi à battre pour ses deux concerts au Stade France de septembre 2008. 

 

Alors que beaucoup de fans n’ont pas pu cacheter les précieuses places, d’autres, cupides, profitent de la situation pour tenter de revendre des billets sur eBay entre 200 et 900 euros la place ! Aussitôt, une pétition circule sur le net. Parallèlement, l’équipe de Mylène approuve et encourage cette initiative qui regroupe près de 5000 signatures. 

 

Pour le remplissage de la tournée en province, à Genève et à Bruxelles, les places sont mises en vente au compte-gouttes dès le mois d’avril 2007. Durant plusieurs semaines, pour chaque Stade ou Zénith complet, une nouvelle date est annoncée…. 

 

 

Une semaine avant la mise en vente des billets, la star avait accordé une interview à Paris Match, entretien illustré de photos inédites de Claude Gassian. Retrouvons ici une artiste peu avare de confidences et bourrée d’humour. Elle avoue adorer le fraisier confirme son amour pour la démesure, nous parle de l’homme de sa vie qui « est d’abord tombé amoureux du petit personnage d’une de mes chansons » et son nouvel album qui sera plus électro que jamais et nous confie que les réunions de travail de sa nouvelle tournée n’ont pas encore débuté. De cette interview, nous retiendrons une phrase devenue culte aujourd’hui : 

 

-          Ne vous inquiétez pas, le prochain album annonce le réveil d’une femme qui vit avec un orang-outang dans la pénombre la plus complète !

 

 

Publié dans Mylène 2007 - 2008 | Pas de Commentaires »

12
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...