• Accueil
  • > Recherche : mylene farmer by benoit

Résultats de votre recherche

des retours du 1er Bercy 2013 de Mylène

Posté par francesca7 le 14 septembre 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

Dimanche soir, Mylène Farmer donnait à à Bercy le second concert de sa tournée Timeless de 39 dates. Arrivé parmi les premiers, Patrick Le Lay mâchonne un chewing-gum et fait la bise à Nathalie Rheims, la meilleure amie de Mylène Farmer. Aussi imperturbable qu’un menhir, l’ancien patron de TF1 observe la fosse pleine à craquer. Le spectacle est aussi derrière lui. Chapeau haut de forme, bottes pointues, un clone de Johnny Depp, époque Pirates des Caraïbes, prend place dans les rangs VIP. Dans les couloirs, les boutiques sont prises d’assaut. Machines carte bleu à la main, les vendeurs n’arrêtent pas malgré le prix élevés des produits estampillés «MF»: 45 euros le tee-shirt manche longue. Les fans n’ont pourtant pas tous l’air de rouler sur l’or. Au bar, la mode est au Manhattan hot dog 100 % bœuf. «Contrairement aux fans de hard rock qui ne boivent que de la bière, ceux de Mylène sont surtout soda et champagne», confie le barman.

 

À la fois James Bond Girl et jeune fille fragile

Dans la pénombre, le directeur musical Yvan Cassar, qui a beaucoup minci, donne le coup d’envoi aux musiciens. Le public scande le prénom de sa diva. Elle arrive quelques minutes après à bord d’une capsule spatiale. À la fois James Bond Girl et jeune fille fragile aux jambes de sauterelle, elle semble perdue au milieu d’un décor trop grand. Sur les écrans géants, son image défile entrecoupée de projections futuristes. Sa combinaison dorée avec manches pailletées est l’un des six costumes dessinés par Jean-Paul Gaultier. En talons hauts, Mylène Farmer descend, avec prudence, l’escalier rétractable de son engin spatial. Il s’agit de ne pas de rater une marche comme cela lui était arrivé sur le perron de l’Élysée en 2010. Longues jambes, port altier: c’est la princesse Leia de Star Wars. Il ne lui manque que les tresses roulées en forme de macarons. John Nollet s’est contenté de relever les cheveux roux tout en laissant une mèche retenue par un nœud noir retomber sur l’épaule.

Micro à la main, elle entame son concert avec À force de, extrait de son dernier album Monkey Me, avec sa voix vocodée. «Bonsoir, vous allez bien? Reprenez moi!», lâche-t-elle à la foule conquise. Elle sourit, heureuse d’être là. D’emblée, elle s’approprie la scène et donne le ton d’un concert qui sera beaucoup plus optimiste et espiègle qu’habituellement. Mylène a envie de vivre et le public la suit dans un voyage qui durera deux heures, plus libérée qu’à son habitude sur scène.

 

Les robots, grande innovation du show

«Comme j’ai mal» et le tube «C’est une belle journée» suivent avec énergie. Pour cette troisième chanson, elle s’autorise une chorégraphie, entourée de six danseurs très virils mais pas encore tout à fait synchronisés. Les robots blancs de deux mètres de haut qui émergent du sol en et en fixant la foule de leurs yeux rouges puis bleu électrique, leur volent presque le vedette. Ils font preuve d’une sacrée souplesse et dansent gracieusement autour de la diva. «C’est extraordinaire, chuchote Marie-Agnès Gillot, bluffée à son voisin, le communiquant Arnaud Nouvion. Ils n’ont ni bras ni pieds mais comme on devine leurs épaules, leur cage thoracique et leur bassin, on s’identifie à eux.»

À la dernière note, les drôles de machines basculent en arrière et disparaissent dans les entrailles de Bercy. «Mylène les appelle ses danseuses ou ses filles, confie le producteur Thierry Suc. Nous les avons repérés dans une publicité Citroën, il y a trois ans et nous les avons achetés.» C’est la grande innovation du show. Mais la star et ses danseurs doivent respecter scrupuleusement un périmètre de sécurité: les robots déploient une telle force que le moindre coup aurait des conséquences dramatiques. Le tableau suivant s’ouvre dans le noir sur le rouge fluorescent des guitares électriques au son de Monkey me. Un fan qui a le sens de l’à-propos jette un singe en peluche sur scène. Dans les gradins VIP, seul Jérôme Béglé en connaît les paroles.

des retours du 1er Bercy 2013 de Mylène dans Mylène 2013 - 2014 farmerbercy13Des images de nuages bleus

Sur scène, la chanteuse parvient à renouveler son esthétique. Un duo virtuel avec Moby, quelques chansons de ses deux derniers albums comme Oui, mais non… C’est un des passages obligés de la soirée. La foule se pétrifie. On entendrait voler une mouche. «Yvaaaann», lance une voix quand le directeur musical de Mylène apparaît en contre-jour au piano, sur le devant de la scène. Cette séquence émotion débute par deux duos avec le chanteur américain Gary Jules, peu connu dans l’assistance. Bientôt, les larmes plus ou moins obligatoires des fans répondent sont à celles de leur star.Sans ces larmes, ce ne serait pas un vrai concert de Mylène Farmer. Sur les écrans qui surplombent Bercy, gros plan sur ses yeux embués. «Merci beaucoup, j’espère y arriver, là», lâche-t-elle d’une voix étranglée lors des premières notes de Et pourtant. Tout semble réglé comme une chorégraphie de plus.

Fixé sur le piano d’Yvan Cassar, un écran vidéo tout en longueur fait défiler des images de nuages bleus évanescents. Dans les gradins VIP, Lionel Baert, créateur de jeux télévisés, est épaté: «Quand Mylène tourne le dos pour s’hydrater, elle dépose sa bouteille dans un cache noir dissimulé sur le piano.» Cette séquence émotion est aussi le moment où les spectateurs qui n’adulent pas la chanteuse relâchent leur attention car cette communion est une affaire fans purs et durs.

«J’aimerais terminer sans pleurer mais je n’y peux rien»

La bête de scène reprend bientôt le dessus. Sur les gradins, le public se lève les tubes s’enchaînent. Les classiques de Mylène Farmer - DésenchantéeSans contrefaçon, XXL… - et les succès plus récents - Bleu noir et À l’ombre. Tout Bercy est debout, se trémousse, frappe des mains et chante en chœur. L’hystérie atteint son apogée quand une nacelle emmène la show girl – en bottes et robe noire gothique – au dessus de ses fans à cinq mètres au dessus du sol. Le spectacle touchera bientôt à sa fin. Les vigiles ouvrent déjà les portes et une souffle d’air frais s’engouffre dans la chaleur moite. Dans une lumière violette, Mylène Farmer, qui a revêtu une robe virginale, réapparaît le temps de Rêver, son message d’espoir: «J’aimerais terminer sans pleurer mais je n’y peux rien, n’en déplaisent à certains», dit-elle, le visage à nouveau mouillé de larmes.

«J’ai rêvé qu’on pouvait s’aimer au souffle du vent», chante-t-elle, les bras ouverts, au centre d’un cercle de faisceaux blancs mouvants. Une fée des neiges dans une boîte à musique. «Merci beaucoup, bonsoir!» Et elle quitte la scène, happée par un nuage de fumée. Yvan Cassar et ses musiciens finissent le morceau dans le noir. Les lumières se rallument, laissant le public pantois et conquis. Nathalie Rheims est aux anges et file féliciter sa copine en loge. Les invités descendent l’escalier qui mène à l’aftershow sous la scène en ne manquant pas de saluer, un quadragénaire bel homme et discret ; c’est Benoît Di Sabatino, le compagnon de la star. Cette tournée sera un succès. Commercial certes mais aussi artistique. Que l’on soit fan ou pas, chapeau bas devant pour le travail et le professionnalisme de Mylène Farmer. Elle ne laisse rien au hasard, pas même l’émotion, et rend à son public tout ce qu’il lui offre. On ressort du concert assourdi, aveuglé et ébahi. Interloqué aussi. Mais admiratif assurément.

 

article paru sur Le Fagaro.fr 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

Mylène en parle !

Posté par francesca7 le 14 septembre 2013

 

 

Mylène en parle ! dans Mylène 2009 - 2010 f1À l’occasion de la sortie de Bleu Noir, son huitième album, la mystérieuse Mylène Farmer a accepté de se confier, dans Paris Match, à son amie Nathalie Rheims. Dans cet exercice qu’elle accepte en de très rares occasions, ici agrémentée d’un portfolio sublime et intime, la chanteuse revient sur la genèse de ce disque et des changements qui l’accompagnent. Pour la première fois, son complice Laurent Boutonnat n’est pas de la partie : 

Suivez l’actualité de Mylène Farmer sur Facebook 

« Je ne me suis en aucun cas éloignée de lui. Après la tournée et les concerts au Stade de France, il s’opère une effrayante descente aux enfers malgré le succès, un vide sidéral, un manque. Vous recevez tant d’amour, de vibrations, autant de sensations qui vous donnent l’envie… d’écrire. Laurent a tout à fait compris mon besoin de créer. C’est aussi ça, la complicité. » Certes, mais pourquoi l’envie de créer sans lui ? Pour Bleu Noir, Mylène a fait appel à son ami Moby, à RedOne notamment sur le single Oui mais… Non, et au duo Archive, pour l’envoûtant Leila

Dans cet entretien, où elle n’évoque pas son projet de film adapté justement d’un roman de Nathalie Rheims, Farmer annonce son envie de remonter sur scène, « une dernière fois« . Elle évoque les critiques pas toujours constructives, comme celles d’un animateur qui l’avait accusée de faire du playback sur scène : « C’est impressionnant de voir à quel point certaines personnes se sentent grandies en dénigrant, en tentant de blesser (…) La critique est nécessaire ; la grossièreté, inutile.«  

Au détour d’une réflexion sur l’amour et la mort, Mylène glisse : « J’ai essayé la joie de vivre, mais ça n’a pas marché ! » Ne soyons pas de mauvaise foi, elle évoque seulement ses sources d’inspiration, pas sa manière de vivre. 

On apprend également que Mylène adore Faites entrer l’accusé et que l’homme idéal, pour elle, n’est pas Christophe Hondelatte, mais plutôt Jean Rochefort : « Un acteur unique, un homme d’une classe folle, un charme renversant. Je suis sensible à sa grande délicatesse, c’est un être totalement décalé, si émouvant aussi. Bref… magnifique. » Qui l’eût cru ? Nous, on l’aurait bien vue avec Tim Burton. Rappelons que dans la vraie vie, la belle Mylène vit une belle histoire depuis 8 ans avec Benoît Di Sabatino, réalisateur de films d’animation.

 

L’intégralité de cette interview est à découvrir dans Paris Match, en kiosque le 2 décembre 2010.

Publié dans Mylène 2009 - 2010, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Point de suture, chanson up tempo

Posté par francesca7 le 5 août 2013


                      Point de suture, chanson up tempo dans Mylène AU FIL DES MOTS images-231

Point de suture   arrive trois ans et demi après Avant que l’ombre 

 

C’est ainsi, le 25 août 2008, que les admirateurs découvrent ce septième album studio qui regorge de chansons up tempo. A commencer par le premier single, Dégénération,  qui permet à Mylène de renouer avec les dance floors….

Onze titres (dont un caché) se partagent ce nouvel album, enregistré à Bruxelles au studio ICP. Nettement plus électronique que le précédent, il présente aussi une couleur plus optimiste. Mylène le précise d’ailleurs à Paris Match dans une interview accordée dès le 20 mars 2008 dans une dépêche AFP. Et comme la belle s’offre un Stade de France (en fait il y en aura deux), il lui faut du sang neuf et des chansons qui mettent de l’ambiance dans cette arène de 80 000 places ! Dont acte.

Cet album comporte ainsi des titres très dansants (particulièrement dans leurs versions live et/ou remixées) : Dégénération, Appelle mon numéro, Je m’ennui, Paradis inanimé, Réveiller le monde, Sextonik et C’est dans l’air.

Restent deux ballades très farmériennes, Point de suture au centre d e l’album, et Si j’avais au moins… un nous duo avec Moby, Looking for My Name, et un titre caché, l’Ave Maria de Schubert, complètent ce strack-listing. Mylène écrit ici tous les textes (excepté l’Ave Maria bien entendu). Ils se révèlent nettement moins abscons que ceux d’Avant que l’ombre… en effet, Mylène semble renouer dans cet album avec ses premières amours ; des textes intéressants et forts certes, mais plus accessibles ; moins de jeux de mots, moins de mot-valises, moins de références littéraires évidentes. Mais tout est relatif : Mylène reste Mylène, et ses grand thèmes sont toujours présents ici.

A savoir l’espoir d’un monde meilleur, apaisé et rempli d’amour … On notera que, dans le livret, Mylène fait figurer une réplique d’Al Pacino dans le film L’impasse (Brian de Palma, 1993) qui éclaire le choix de ce titre : « Tout les points de suture du monde ne pourront me recoudre… » Dans une interview accordée au magazine gay Têtu en août 2008, voici ce que précise la chanteuse après avoir cité cette réplique :

« C’est aussi ce que je ressens. J’au pour ma part choisi l’ambiguité ; « Point de suture » ici au singulier, évoque aussi bien qu’il n’y a aucune possibilité de suturer les plaies que l’espoir de guérison »…

telechargement-8 dans Mylène AU FIL DES MOTSSans grande surprise, c’est Laurent Boutonnat qui compose tout l’album (excepté là encore Ave Maria). Comme toujours, il assure également la production, les arrangements, la programmation et les claviers. Toujours fidèle au poste, Jérôme Devoise s’occupe de la prise de son et du mixage. A la différence d’Avant que l’ombre … où Mylène assumait seule les chœurs, six choristes sont présentes en tout pour cet album. Côté visuel, Mylène fait fort là encore avec une poupée de représentant (une œuvre d’Etsuki Miura), couverture de points de suture  et au milieu d’outils chirurgicaux. Les photos sont du Japonais Atsushi Tani. Dans le livret, une seule photo (de Simon Hawk) de Mylène, de dos, la tête tournée de profil et une cicatrice avec points de suture sur l’épaule gauche … cinq singles seront extrait de cet album ; Dégénération, Appelle mon numéro, Si j’avais au moins… , C’est dans l’air et Sextonik. Notons que pour ce dernier titre, aucun clip ne sera tourné.

Alors qu’à l’époque la chanteuse affirmait qu’elle était d’une génération désenchantée, ici elle se demande où est passée sa génération… elle donne d’ailleurs un semblant d’explication au JT de 20 heures de TFA le 31 août 2008 : « J’ai surtout le sentiment que la nouvelle génération d ‘aujourd’hui est dans un monde de l’ultra-violence et que c’est un monde qui st très, très difficile. Est-ce une dégénération ? Je ne sais pas ! Je me suis un peu amusée, je l’avoue en toute humilité, avec le mot « dégénération » puisqu’il y avait eu « génération désenchantée. Mylène se livre en effet pour écrire cette chanson à un exercice styllistique autour d’onomatopées, d’allitérations et de musiques internes au texte. La lettre et/ou la sonorité X est ici sollicité (sexy – sexe – styx …) Fidèle à ses grandes thématiques, Mylène évoque également le ‘trauma », le « coma », le « Styx » encore … Un texte au final assez abscons, le seul de l’album, et qui permet à la elle de scander pour conclure : « J’sais pas moi / mais faut qu’ça bouge », une Mylène dans l’action à la veille de ses shows »

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 179 

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaires »

AVANT QUE L’OMBRE le spectacle

Posté par francesca7 le 24 juillet 2013

 

AVANT QUE L’OMBRE le spectacle dans Mylène AU FIL DES MOTS mf2000_126a-199x300Ce nouveau spectacle de Mylène Farmer en 2006 est, comme toujours, conçu par Mylène elle-même avec, à la direction artistique, Laurent Boutonnat, à la direction musicale Yvan Cassar, et à la production Thierry Suc.

Là encore, les moyens sont énormes pour concrétiser le vœu de la chanteuse. Le décor, réalisé par Mark Fisher, est particulièrement impressionnant. En entrant dans Bercy, les spectateurs découvrent tout d’abord deux énormes portes sculptées et dorées qui cachent la scène principale. Lorsque le spectacle commence, le public a pourtant la tête en l’air, puisque c’est du « ciel » que Mylène fait son entrée, allongée dans une capsule futuriste et habillée d’or. La capsule se pose sur une avancée en forme de croix aménagée au milieu de la fosse et reliée à al scène principale par un pont escamotable. Des hommes (qui ne sont pas les danseurs, mais des personnes recrutées dans une agence de sécurité…) arrivent alors et transportent la capsule sur la scène principale, à la verticale, alors que les portes s’ouvrent sur des écrans immenses.

Mylène se réveille alors, sort de sa capsule et commence à chanter Peut-être toi. Une entrée particulièrement impressionnante !

Derrière un immense rideau d’eau apparaît Mylène pour sa dernière chanson, Avant que l’ombre… ce rideau  s’ouvre pour laisser passer la chanteuse, et, dans un premier temps, sert d’écran géant. Il se referme derrière Mylène et affiche à l’arrière-plan de la chanteuse le mot « passé » et la silhouette de Mylène. Il ne s’agit pas cette fois d’une projection, mais bien d’eau dans l’eau formant images et mot… un résultat étonnant et un effet unique à l’époque. A la fin du titre, le rideau s’ouvre à nouveau pour laisser passer Mylène, qui retirant sa robe, monte un escalier puis disparaît. Les portes se referment alors, le spectacle est terminé.

Les costumes sont l’œuvre du couturier Franck Sorbier (elle n’en portera en fait que cinq), dont une robe-manteau rouge brodée absolument magnifique pour le final sur Avant que l’ombre .. Côté musiciens, l’équipe du précédent spectacle est renouvelée pour moitié. Des « anciens » Mylène retient Yvan Cassar et Eric Chevalier aux claviers, Abraham Laboriel Jr, à la batterie et Esther Dobong’Na Essienne et Hohanna Manchec aux chœurs. Sont donc nouveaux » : Pereduc Ap Gwyneed et Milton Mc Donald aux guitares, Paul Bushnelle à la basse et Nicolas Montazaud aux percussions. Les chorégraphies, quant à elles, sont assurées par Mylène – en collaboration avec Christophe Danchaud pour C’est une belle journée. Huit danseuses exécutent les chorégraphies (Ayo Berner Jackson, Christine Dejesus, Khetanya Jati Henderson, Tiffany Howard, Sharaya Howell, Edara Johnson, Christianna Toler et Naimah Willoughby), accompagnées par sept frères formant la troupe espagnole Los Vivancos.

Les Los Vivancos exécutent deux époustouflantes chorégraphies (un flamenco modernisé et une autre dans e toujours sans Mylène) après Porno graphique et entre C’est une belle journée et Ange, parle-moi, le temps que la chanteuse se change.

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 172 

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaires »

REMIXES de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 7 juin 2013

 

venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

REMIXES de Mylène Farmer dans Mylène AU FIL DES MOTS 2003c’est en décembre 2003 que sort l’album Remixes. Alors qu’en 1992 l’équipe Farmer avait sorti la compilation Dance Remixes agrémentée de trois inédits, ici il ne s’agit pas d’une compilation. En effet, onze remixes inédits composent cet album.

Inédits ? Oui et non. Oui, parce qui’l s’agit de nouveaux mixes des tubes de Mylène, et non, puisque tout le monde connait les chansons originales…. Quoi qu’il en soit, c’est un beau cadeau qui est fait ici aux admirateurs, et qui les aide à patienter en vue d’un nouvel album original (Avant que l’ombre… ne sortira qu’en avril 2005). Les titres qui ont la faveur des DH sont les suivants : Sans contrefaçon, L’instant X, l’Ame stram gram, C’st une belle journée, XXL, Je t’aime mélancolie, Pourvu qu’elles soient douces, Califonia, Libertine, Optimistique-moi et l’incontournable Désenchantée. Pour revisiter ses meilleurs titres, Mylène fait appel aux plus grands DJ français et internationaux.

Sous la direction artistique de Romain Bilharz et de Paul Van Parys (une première), onze DJ remixent donc les titres : JCA (Sans contrefaçon) – One T (L’instant X) – Full Intention (L’âme trame gram) – Devill Hard (C’est une belle journée) – JXL (XXL) – Felix Da Housecat (Je t’aime mélancolie) – Paul Oakenfold ( Pourvu qu’elles soient douces) – Romain Tranchart & Rawman (California) – Y Front ( Libertine) – Junior Jack ( Optimistique) – et Thunderpuss (Désanchantée).

La crème de la crème ! Cet album, encore aujourd’hui, divise les fans. En effet, certains prétendent que c’est un crime de lèse-majesté que d’avoir refait du neuf avec du vieux alors que les remixes originaux créés à l’époque de la sortie des titres suffisent amplement ; d’autres trouvent géniale ‘idée d’avoir revisité les succès de Mylène avec les plus grands noms de la scène house-dance, comme Madonna a pu le faire par exemple… Quoi qu’il en soit, l’album Remixes se vendra à 120 OOO exemplaires, ce qui est très peu au regard des ventes de la compilation Dance Remixes de 1992 mais, dans l’absolu, reste un très bon chiffre pour un disque de chansons déjà très connues.

Trois maxi monoface (sans photo) seront édités pour l’occasion : Sans contrefaçon (JCA Remix), Je t’aime mélancolie ( Felix da Housecat Remix) et enfin L’instant X (The X Key Mix by OneT).

A noter que le remixeur Devil Head, pur C’est une belle journée, est totalement inconnu. En lisant les crédits attentivement, on découvre que le programmateur du titre est Jérôme Devoise, ingénieur du son habituel de Mylène et de Laurent Boutonnat … De là, à penser que Devil Head, qui renvoie à la « tête du diable »’ – probablement ornée d’une crinière rousse réputée démoniaque – serait un pseudo de Mylène, il n’y a qu’un pas… Mais rien, bien entendu n’est confirmé.

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 148/220

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaires »

Mylène est tombée 7 fois

Posté par francesca7 le 2 mai 2013

 

Mylène est tombée 7 fois dans Mylène AU FIL DES MOTS e-foisTomber 7 fois… est en France la première chanson écrite et composée par Mylène. Pour ce titre, elle se fait rockeuse. Accompagnée de la chorale du Lycée français de Los Angeles dans les refrains, l’artiste délivre ici un message d’espoir : « Mais toujours vouloir pour soi / La lune, la lune / Même pour un nirvana / De fortune, la lune / Et si tu tombes 7 fois / Et si tu tombes 7 fois / Toujours se relever 8.

Aimant la formule, Mylène s’inspire ici d’un proverbe japonais, « Tomber sept fois et se relever huit fois », qui implique le non-renoncement, la volonté totale face à l’adversité ; « Faire les 400 coups / Se prendre des coups / Plutôt que la tiède », « Pas faire les choses à moitié / Mieux même si le prix à payer / Vaut être atypiques même si / L’un vous tire vers le bas / Vertébrés excentriques / Qu’un fossile usé ».

Mylène elle-même le confirme dans une interview du 31 octobre 1995 pour le magazine belge 7 Extra : « Je ne me donne pas le droit de tomber, en tout cas plus bas que terre. De plus, j’ai toujours cette volonté de relever la tête. « Tomber sept fois, se relever huit », c’es tune belle image. Cette notion de résurrection, cette envie de repartir. »

Un texte plein d’espoir donc et qui appelle même à la révolution avec ce vers ; « Et c’est un peuple qui se soulève ». Un écho à la chanson Désenchantée, mais sans le désespoir de cette dernière. Bien au contraire, ici la grande lucidité de Mylène sur notre inévitable fin semble laisser la place à la combativité propre à la vie !

A noter l’influence de Pierre Reverdy et de son poème P.O Midi (Quelques poèmes, 1916 : « Tout ceux qui ont peur sont debout / Les autres dorment ») dans ces vers de la chanson de Mylène : « Ceux / Qui ont peur sont debout / Les autres dorment mou / Se battre pour ses rêves… »

Si nous disons plus haut que Tomber 7 fois est la première composition de Mylène éditée en France, c’est que la chanteuse a déjà composé des titres. Pas pour elle certes, mais pour un album de rap-hip-hop qu’elle coproduit avec Henry Biggs (un étudiant américain qui donnait des cours d’anglais à Mylène à Los Angeles) et coréalise avec Thierry Rogen en 1994 (donc avant Anamorphosée). Il s’agit d’un EP de six titres écrits par Henry Biggs et cocomposés par Mylène ; Rhythmry, Third World, Hell et Hunger, Ain’t No Rhyme, Madeleine et To Builld a Harmony. Dans le magazine Mylène Farmer et vous, en 2006, Henry Biggs évoque ce projet :

« L’idée était celle d’une fusion entre la musique et les paroles qui seraient alternatives ; des messages profonds mêlés à une approche différente de la musique, ou alors des chansons composées comme des puzzles. En fait, c’est intéressant pour vos lecteurs d voir s’ils sont capables de « résoudre » l’énigme de chacune des chansons… Plusieurs paroles sont inspirées directement par des auteurs français comme Proust, Perec ou le mouvement Oulipo, par exemple. »

Une idée qui avait de quoi séduire Mylène en effet… Ce n’est qu’en 2006 que ce mini-album fut découvert en France via le label CD Baby, soit douze ans après sa création…. A noter également que Mylène assure les chœurs sur deux titres (même si elle n’est pas mentionnée comme choriste dans les crédits) : Ain’t No Rhyme et To Build a Harmony.

Dernière particularité : Mylène reprendra la musique de Madeleine pour en faire Et si vieillir m’était conté… en 1999 sur l’album Innamoramento.

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 97/220

 

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaires »

L’homme idéal pour Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 24 avril 2013

 

 

À l’occasion de la sortie de Bleu Noir, son huitième album, la mystérieuse Mylène Farmer a accepté de se confier, dans Paris Match, à son amie Nathalie Rheims. Dans cet exercice qu’elle accepte en de très rares occasions, ici agrémentée d’un portfolio sublime et intime, la chanteuse revient sur la genèse de ce disque et des changements qui l’accompagnent. Pour la première fois, son complice Laurent Boutonnat n’est pas de la partie :

L'homme idéal pour Mylène Farmer dans Mylène dans la PRESSE 4« Je ne me suis en aucun cas éloignée de lui. Après la tournée et les concerts au Stade de France, il s’opère une effrayante descente aux enfers malgré le succès, un vide sidéral, un manque. Vous recevez tant d’amour, de vibrations, autant de sensations qui vous donnent l’envie… d’écrire. Laurent a tout à fait compris mon besoin de créer. C’est aussi ça, la complicité. » Certes, mais pourquoi l’envie de créer sans lui ? Pour Bleu Noir, Mylène a fait appel à son ami Moby, à RedOne notamment sur le single Oui mais… Non, et au duo Archive, pour l’envoûtant Leila.

Dans cet entretien, où elle n’évoque pas son projet de film adapté justement d’un roman de Nathalie Rheims, Farmer annonce son envie de remonter sur scène, « une dernière fois« . Elle évoque les critiques pas toujours constructives, comme celles d’un animateur qui l’avait accusée de faire du playback sur scène : « C’est impressionnant de voir à quel point certaines personnes se sentent grandies en dénigrant, en tentant de blesser (…) La critique est nécessaire ; la grossièreté, inutile.« 

Au détour d’une réflexion sur l’amour et la mort, Mylène glisse : « J’ai essayé la joie de vivre, mais ça n’a pas marché ! » Ne soyons pas de mauvaise foi, elle évoque seulement ses sources d’inspiration, pas sa manière de vivre.

On apprend également que Mylène adore Faites entrer l’accusé et que l’homme idéal, pour elle, n’est pas Christophe Hondelatte, mais plutôt Jean Rochefort : « Un acteur unique, un homme d’une classe folle, un charme renversant. Je suis sensible à sa grande délicatesse, c’est un être totalement décalé, si émouvant aussi. Bref… magnifique. » Qui l’eût cru ? Nous, on l’aurait bien vue avec Tim Burton. Rappelons que dans la vraie vie, la belle Mylène vit une belle histoire depuis 8 ans avec Benoît Di Sabatino, réalisateur de films d’animation.

L’intégralité de cette interview est à découvrir dans Paris Match, en kiosque le 2 décembre 2010.

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Olivier Dahan et Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 22 octobre 2012

 

Olivier Dahan (né à La Ciotat, le 26 juin 1967), est un réalisateur et scénariste français.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Dahan

 

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAprès une enfance ciotadenne pendant laquelle il cotoiera le brillant enseignant qu’était Jean-Louis Escalère, Olivier Dahan entre à vingt ans, en 1987, à l’École d’art de Marseille où il obtient en 1991 le diplôme national supérieur d’expression plastique. Entre 1988 et 1997 il réalise sept courts métrages, des clips pour IAM, Mc Solaar, The Cranberries, Zucchero, etc. et participe à des expositions d’art. En 1994, Olivier Dahan met en scène pour la chaîne Arte son premier long métrage, Frères, dans la collection « Tous les garçons et les filles de leur âge ». Le film est sélectionné par le Festival international du film de Berlin. Il sort en salle en 1997 de même que Déjà mort, un drame dans l’univers désespéré de jeunes niçois fortunés et mal dans leur peau. Parmi les interprètes : Benoît Magimel, Clément Sibony et Zoé Félix.

En 2001, il tourne une adaptation du conte de Charles Perrault, Le Petit Poucet, puis un film sombre en 2002, La Vie promise avec Isabelle Huppert dans le rôle d’une prostituée à la recherche de son ex-mari. En 2003, les producteurs Alain Goldman et Luc Besson, lui proposent de réaliser Les Rivières pourpres 2 – Les anges de l’apocalypse, avec Benoît Magimel.

Au début de 2004, il envisage de tourner un film sur la vie d’Édith Piaf qu’il réalise en 2006 avec Marion Cotillard dans le rôle de la chanteuse mythique. Le film, La Môme, (titré en anglais La Vie en rose), fait l’ouverture du Festival de Berlin 2007. Marion Cotillard obtient en 2008 pour sa composition un Golden Globe, le BAFTA, British Academy of Film and Television Arts de la meilleure actrice ; le César de la meilleure actrice et l’Oscar de la meilleure actrice. L’Oscar du meilleur maquillage est aussi attribué à son équipe de maquillage.

En 2009 et 2010, il met en scène le spectacle Mozart, l’opéra rock, produit par Dove Attia et Albert Cohen.

En 2011, il réalise le vidéo clip du titre éponyme du 8ème album de Mylène Farmer, Bleu Noir.

En Mars 2011 Le réalisateur de La Môme s’associe à Mylène Farmer pour mettre en scène son nouveau clip, Bleu Noir. La carrière musicale de Mylène Farmer est parsemée de nombreux clips de qualité. Notamment ceux de ses débuts, réalisés par Laurent Boutonnat et pensés comme de véritables courts-métrages qui bouleversaient les codes du genre, montrant la chanteuse nue (Libertine), rendant hommage à de grands auteurs et réalisateurs (Stanley Kubrick, Edgar Allan Poe, Oscar Wilde…). Luc Besson (Que mon cœur lâche), ou Abel Ferrara (California) suivront.

Pour son dernier titre, Bleu noir, Mylène Farmer a fait appel à un nouveau réalisateur de renommée internationale : Olivier Dahan ( Les Rivières Pourpres 2 , La Môme ). L’homme a également mis en scène des clips pour Renaud , MC Solaar , IAM , France Gall ,Francis Cabrel ou encore Cali. Ici, il la filme en plan séquence et en noir et blanc.

 

Olivier Dahan et Mylène Farmer dans Mylène et L'ENTOURAGE mf2000_10a-200x300Avant de tourner sa comédie Les Seigneurs, Olivier Dahan s’est offert une récréation musicale en tournant le clip du dernier single de Mylène Farmer, Bleu noir, extrait de l’album du même nom. Un clip qui a été dévoilé sur le site officiel éphémère de la star française.

Olivier Dahan a choisi la sobriété du noir et blanc pour filmer une Mylène Farmer marchant dans des décors successifs de foret, de plaine enneigée, de nuit étoilée, d’explosions, de feux d’artifice… La chanteuse semble ainsi traverser les décors, les saisons parfois destabilisée et pas toujours cadrée sur la musique composée par Moby.

Mylène Farmer vient s’ajouter à une longue liste d’artistes mis en clip par Olivier Dahan. Le réalisateur a notamment signé les vidéos de groupes ou chanteurs tels que The Cranberries (Salvation…), Stephan Eicher (1000 vies), MC Solaar (Les temps changent), IAM (Planète Mars), Francis Cabrel (Hors saison) ou encore Raphaël pour Le Vent de l’hiver et Le bar de l’hôtel.

 

 

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Benoît Cachin nous parle de Mylène F

Posté par francesca7 le 22 juin 2012

 

Benoît Cachin nous parle de Mylène F dans Mylène dans la PRESSELe 12 septembre 2008, le journaliste Benoît Cachin revient sur l’interview de Mylène Farmer qu’il a effectuée pour le magazine gay « Têtu », la seule que la star a accordée à la presse pour la sortie de son album « Point de suture », et qui est parue le 20 août 2008. Il répond aux questions du public de la chanteuse lors d’un chat organisé par le quotidien gratuit « Métro », et dont voici la retranscription intégrale.

Bonjour M. Cachin. Vous qui avez interviewé Mylène Farmer, j’aimerais savoir si au cours de votre entretien vous l’avez trouvée distante ? Assez relâchée ? Détendue ? Vous semblait-elle « elle-même », naturelle ?

Elle était tout à fait naturelle, souriante, détendue. Vous savez, l’interview était prévue donc il n’y avait aucune raison pour qu’elle soit sur ses gardes.

Benoît, pensez-vous que Mylène cultive son côté mystérieux uniquement pour des raisons « commerciales » ?

Absolument pas ! On ne peut pas tenir 25 ans uniquement sur le marketing. Je crois que c’est sa nature profonde (discrète, réservée, mystérieuse). Donc elle ne se force pas, à mon avis…

Est-elle entourée de gardes du corps comme la presse le dit ? Si oui, pensez vous qu’elle se protège d’une peur ?

Je ne sais pas dans la vie courante… Lors de l’interview elle était seule…

Pouvez vous nous éclairer sur les relations qu’entretiennent Mylène et Alizée à l’heure actuelle ?

Grand sujet en effet ! Je crois savoir que les relations sont désormais distantes. Alizée a pris son envol et Mylène produit Lisa…

Selon vous, quelle chanson sera le titre d’introduction de ses concerts ? Le titre final ? Pensez vous que nous pourrions avoir droit à un titre inédit sur un single par exemple (le contenu de l’album étant court) ?
Alors là, c’est une colle ! Je me lance (mais ça n’engage que moi). Je pense que « C’est dans l’air » serait un titre parfait pour entrer en scène… Pour en sortir, « Ave Maria » bien sûr. Mylène reste Mylène. Quand aux inédits, Mylène en a souvent mis en « face B » alors pourquoi pas là ?

Bravo pour votre interview ! Y a-t-il eu des sujets tabou qu’elle vous a demandé, avant l’interview, de ne pas aborder ?
Non mais elle a refusé (avec gentillesse) de répondre à cinq ou six questions. Cependant, je ne voulais aborder que sa carrière pour, enfin, avoir d’autres sujets de conversation avec elle que le noir, la dépression et la solitude. Elle m’a d’ailleurs remercié à la fin de l’interview en me disant que ça lui faisait du bien de ne pas parler de singe ou de cercueil !!!

Comment expliquez vous un tel engouement pour Mylène Farmer ? Comment et sur quoi repose le mythe ?
Comment expliquer un engouement ? Question difficile et seul un psychanalyste pourrait y répondre je pense… Son mythe repose vraisemblablement sur son univers et sa discrétion. Plus les stars sont mystérieuses, plus elle nous fascinent, non ? Elle applique le système des grandes stars hollywoodiennes telles Greta Garbo ou Marlene Dietrich.

Le duo avec Moby est un peu surprenant, non ? Elle essaie de toucher un nouveau public ?
Je ne crois pas. On ne peut certes pas reprocher à Mylène de vouloir toucher un nouveau public, sinon elle aurait choisi de plus fédérateur je pense… Son duo avec Moby est dans la suite de « Crier la vie », leurs deux voix se mèlent parfaitement.

Quid de la relation entre Jean-Louis Murat et Mylène ?
Je ne sais pas. Murat est quelqu’un d’ingérable, capable de faire des compliments à Mylène le lundi et être limite insultant le mardi… Je ne pense pas qu’ils soient souvent en contact…

MF2000_108a dans Mylène dans la PRESSEVous avez écrit deux ouvrages sur Mylène Farmer. Vous a-t-elle dit ce qu’elle en pensait ?
Nous avons parlé du second, Influences. Le premier, le dictionnaire, n’a pas dû l’intéresser beaucoup car elle seule détient la vérité sur ses chansons. En revanche, elle était contente que, dans Influences, je mette en avant ses références pour que d’autres les découvrent et les aiment éventuellement. Elle a beaucoup aimé mon livre sur Etienne Daho que je lui avais offert à sa sortie.

Autour de quelles thématiques tournaient les questions sur lesquelles Mylène n’a pas souhaité s’exprimer ? Sur des sujets de société actuels ? Sur des choses plus personnelles ?
Sur d’autres personnalités ! Par exemple, je lui ai demandé pourquoi elle n’avait jamais posé pour Pierre & Gilles qui, il me semble, pourraient faire des clichés extraordinaires de Mylène. Elle n’a pas voulu répondre. Je n’ai pas mis ses réponses négatives à chaque fois, j’ai juste laissé celle concernant son projet d’album avec Polnareff. Et vous avez lu la réponse (ndlr : en effet, la réponse est on ne peut plus lapidaire !)

Quels sont les artistes qui influencent Mylène ?
Des poètes (Dickinson, Baudelaire, Verlaine…), des auteurs (Primo Levi, Francesco Alberoni…) mais aussi des peintres, des réalisateurs…

Mylène semble très inquiète pour son retour, notamment pour ses concerts au Stade de France. On ressent encore plus d’appréhension que d’habitude, un peur de décevoir. Elle dit qu’elle n’en dort pas, elle l’a encore souligné au J.T. de TF1… Vous en a-t-elle dit plus sur ses appréhensions ? Car quel challenge que de faire le Stade de France, sachant sa réelle timidité !
En effet ! Je ne sais pas si vous vous rendez compte : chanter devant 80 000 personnes !! Personnellement je ne dormirai pas non plus ! Elle n’a pas droit à l’erreur, d’autant que les gens se sont rués sur les places, ce qui prouve qu’il y a une réelle attente… La pression est énorme comme le show le sera, j’en suis persuadé !

Pourquoi donc Mylène Farmer plait tant aux gays ?
C’est LA femme par excellence. Les gays (mais attention à ne pas généraliser trop vite car il y a beaucoup de gays qui la détestent) aiment les femmes très féminines, très sophistiquées en apparence mais qui mènent leur vie « comme des hommes » (comme Vartan par exemple).

Comment expliquez vous l’acharnement des médias a l’encontre de Mylène Farmer ?
Je ne l’explique pas et j’en suis désolé. J’essaie, quand on demande mon avis, de mettre en avant que Mylène est une grande artiste et pas un produit markété comme les médias le prétendent souvent très vite. Malheureusement, dans mes interventions les journalistes ne retiennent souvent qu’une petite phrase bateau. En France, on ne pardonne pas facilement aux gens de réussir et, en plus dans le cas de Mylène, sans faire de promo à outrance !! Je regrette l’attitude des journalistes, vraiment !

J’aimerais savoir si Mylène vous a donné son avis sur tout le travail fait par les fans sur le net (sites, blogs, forums à son effigie…) ? Prend elle le temps, à votre avis, de venir voir ce qui se dit sur elle sur la toile ?
Si elle le fait elle ne le dira sûrement pas. Mais c’est humain de regarder ce qui se dit sur vous. Je pense qu’elle doit avoir des surprises avec l’attitude parfois tellement excessive de certains fans… Ceci dit elle a un grand respect de son public, internaute ou pas.

Pensez vous que l’âge pourrait pousser Mylène à cesser son activité artistique dans les prochaines années ? Ne craint-elle pas pourtant l’oubli de ses fans ? Ou restera t-elle présente, en assumant son âge, mais d’une façon différente ?
Thierry Suc me confiait que lui-même ne savait pas si Mylène allait arrêter un jour ou non, alors moi vous pensez… Mais je pense que oui (c’est un sentiment totalement subjectif), que Mylène arrêtera du jour au lendemain et qu’elle se consacrera à autre chose. De toute façon, il faut être réaliste, Mylène approche des 50 ans. Elle ne pourra pas assurer des shows pharaoniques encore très longtemps… Mais l’Olympia n’a pas l’air d’être pour demain…

Avez-vous des infos sur le second single de l’album, « Appelle mon numéro » ?
Non malheureusement… J’aurai préféré « C’est dans l’air », je sais je me répète, mais Mylène a besoin d’un tube !

Pensez vous qu’elle soit affectée par l’image souvent caricaturale qui est donnée d’elle ? A-t-elle des contacts dans le milieu artistique ou prend-elle ses distances ?
Oui elle a des amis dans le milieu, Etienne Daho en particulier. Elle se fout un peu de la caricature qui est donnée d’elle par certains (comme Nicolas Canteloup). Elle me le dit à demi-mot dans l’interview de « Têtu » d’ailleurs…

Vous aurait-elle donné quelques détails, dont elle aurait refusé la publication, concernant ses futurs shows comme les noms de certains musiciens ?
Non, ce fut catégorique ! En revanche, je ne crois pas qu’elle en soit là. Elle s’occupe des décors, je crois qu’ils vont être énormes, vous vous en doutez. D’ailleurs les décors sont toujours la partie qui est travaillée bien avant le reste, et ceci pour tout le monde.

Mylène est de plus en plus en compagnie de Nathalie Rheims. Savez-vous si son projet de film avance ?
Oui, mais un film peut mettre plusieurs années à se mettre en route. Le projet est toujours d’actualité mais pas avant 2010 je le crains…

LiensMyleneFarmerQue pense Mylene de ses fans « extrêmes » ?
Qu’ils sont extrêmes justement. Je pense que ça peut vraiment la troubler. Cette poignée de fans totalement hystériques font vraiment peur parfois et pas qu’à Mylène ! Il s’agit de musique et de divertissement. Le sort du monde ne dépend pas d’un disque ou d’un spectacle de Mylène. Des fois on a l’impression que pour eux oui. C’est souvent pathétique et toujours triste…

On devine que « Têtu » sollicite Mylène Farmer pour une interview depuis de nombreuses années, ce qu’elle semble avoir toujours décliné. Pourquoi maintenant ?
Eh bien non. « Têtu » n’a jamais été très tendre avec Mylène… Je me bats depuis des années avec la direction pour que nous parlions de Mylène. Il a fallu un changement de rédacteur en chef en juillet dernier pour que mon vœu devienne réalité. Merci à Gilles Wullus, le nouveau rédacteur en chef de « Têtu » qui, lui, n’a pas d’a priori sur Mylène à l’inverse de l’ancien…

Quelle période préférez-vous chez Mylène ?
J’ai 40 ans donc l’album « Ainsi soit-je… » fut un album important pour moi. Cependant, je ne suis pas un nostalgique de mes « tendres années » et j’aime toutes les périodes de Mylène. Sur chaque album je retrouve des chansons que j’aime et la Mylène que j’aime. Ma chanson préférée est « Laisse le vent emporter tout » donc pas une chanson des années 80, donc vous voyez je suis ouvert.

Avez-vous des pistes sur les blessures de Mylène ?
Non je ne suis pas son psy. En revanche, elle a un bon chirurgien visiblement, qui lui fait de beaux points de suture.

Benoît Cachin, pouvez-vous nous dire ce que vous trouvez de sexy chez Mylène ?
Son allure en général, c’est difficile à dire… C’est comme définir le charme de quelqu’un, on l’a ou pas…

Vous définissez Mylène comme une icône gay, comme si elle faisait parti de la culture gay… Sur quoi vous basez-vous pour définir la culture gay ?
Sur ce que plébiscitent les gays, c’est tout ! Allez à un concert de Johnny, vous verrez qu’après personne ne dira que le chanteur fait partie de la culture gay. En revanche, Mylène… Ceci dit il y a une autre question, encore plus intéressante : y a-t-il une culture gay ? Un beau sujet de philo je pense…

Avez-vous abordé ensemble le thème de la chirurgie esthétique ?
Non, car je sais rester gentleman. Plus sérieusement, l’interview n’était pas pour « Elle » ou « Marie-Claire » donc j’ai évité ce type de sujet…

Quelles sont vos convictions sur l’avenir de Mylène ? Toujours la chanson ? Cinéma ? Littérature ? Est-ce c’est un sujet tabou pour elle, une de celles auxquelles elle a refusé de répondre ?
Elle ne veut pas évoquer son futur en effet, après les concerts… Je pense qu’elle va nous surprendre en arrêtant de chanter et en se consacrant à tout autre chose (je pense à l’écriture comme vous). Mais ça n’engage que moi !

Qu’a pensé Mylène du livre du fan qui a passé deux ans devant chez elle ? Un peu fou non ?
Pour moi totalement surréaliste ! Non, nous n’avons pas parlé de lui, désolé.

Lorsque l’on rencontre Mylène, comme vous, on a tendance a être muet, intimidé, ou bien met-elle à l’aise ?
J’ai la chance de faire ce métier depuis longtemps et j’ai rencontré des tas de stars, dont Madonna. On s’habitue car je l’ai rencontrée pour une raison professionnelle, et pas dans le privé. Là, je pense que j’aurai été plus impressionné. Elle m’a mis à l’aise tout de suite avec un très beau sourire et une poignée de main ferme.

Cher Benoit, tout d’abord bravo pour cet interview. Enfin un peu de changements dans les entretiens avec Mylène Farmer… « Y faut qu’ça bouge… » Irez-vous voir Mylene l’année prochaine ? Si oui, ou ça ?

Bien sûr que je vais aller voir Mylène ! Je l’ai vue pour la première fois au Palais des Sports (ndlr : en 1989) et j’ai toujours suivi ses concerts. Normalement, je devrais être au Stade de France le 12 septembre 2009. Rendez-vous dans un an ?

Bonjour Benoît, pourquoi ne jamais véritablement mentionner Laurent Boutonnat en évoquant Mylène Farmer ? Auriez-vous aimé faire une interview avec lui ? Que pensez-vous de son travail ?
Oui j’aimerais beaucoup interviewer Laurent, mais il ne désire pas du tout s’exprimer. A côté de lui, Mylène est une grande communicative !!!! Merci à tous, c’était très sympa. A bientôt. Et vive Mylène et « Métro ».

source : Chat Metro.fr – 2009

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

MEILLEURES VENTES

Posté par francesca7 le 20 novembre 2011

MEILLEURES VENTES 220px-GoldeneLPAlbums  

Date
 

Titre  

Ventes
Chiffres Universal
 

Certification
 
France  

Certification
 
Suisse  

Certification
 
Russie
(depuis 2003)  

1986 

Cendres de lune 

0700000 !700000 !700 000 ex. 

double disque d’or 

1988 

Ainsi soit je… 

1800000 !1800000 !1 800 000 ex. 

disque de diamant 

disque d’or 

1989 

En concert 

0600000 !600000 !600 000 ex. 

disque de platine 

1991 

L’Autre… 

2200000 !2200000 !2 200 000 ex. 

disque de diamant 

disque d’or 

1992 

Dance Remixes 

0300000 !300000 !300 000 ex. 

disque de platine 

1995 

Anamorphosée 

1400000 !1.4E+6 !1 400 000 ex. 

disque de diamant 

disque d’or 

1997 

Live à Bercy 

0900000 !900000 !900 000 ex. 

 triple disque de platine 

disque d’or 

1999 

Innamoramento 

1300000 !1300000 !1 300 000 ex. 

disque de diamant 

disque de platine 

2000 

Mylenium Tour 

0700000 !700000 !700 000 ex. 

double disque de platine 

2001 

Les Mots 

1700000 !1700000 !1 700 000 ex. 

disque de diamant 

disque d’or 

2003 

RemixeS 

0200000 !200000 !200 000 ex.- 

disque d’or 

2005 

Avant que l’ombre… 

0800000 !800000 !800 000 ex. 

double disque de platine 

double disque de platine 

2006 

Avant que l’ombre… à Bercy 

0250000 !250000 !250 000 ex. 

disque d’or 

2008 

Point de Suture 

0800000 !800000 !800 000 ex. 

 triple disque de platine 

disque d’or 

double disque de platine 

2009 

N°5 On Tour 

0350000 !350000 !350 000 ex. 

double disque de platine 

2010 

Bleu Noir 

600000 !600000 !600 000 ex. 

disque de diamant 

disque d’or 

disque d’or 

*. Atteint en 2005 au classement Back catalogue 

**. no 1 pendant 19 semaines 

***. no 1 des compilations en 2001 et en 2002 

****. no 4 au Québec 

220px-GoldeneLP  Singles 

Singles (45T/CD 2 titres) 

Date  

Titre  

Certification
 
France  

Album  

Réalisateur
du clip
 

1984 

Maman a tort 

Cendres de lune 

Laurent Boutonnat 

1985 

On est tous des imbéciles 

— 

— 

Plus grandir 

Cendres de lune 

Laurent Boutonnat 

1986 

Libertine 

disque d’argent
(400 000 ventes) 

1987 

Tristana 

disque d’argent 

Sans contrefaçon 

disque d’or
(700 000 ventes) 

Ainsi soit je… 

1988 

Ainsi soit je… 

disque d’argent 

Pourvu qu’elles soient douces 

disque de platine
(900 000 ventes) 

1989 

Sans logique 

disque d’argent 

À quoi je sers 

— 

Allan (live) 

En concert 

1990 

Plus grandir (live) 

1991 

Désenchantée 

disque de platine
(1 300 000 ventes) 

L’Autre… 

Regrets
Duo avec Jean-Louis Murat 

disque d’or 

Je t’aime mélancolie 

disque d’or 

1992 

Beyond My Control 

disque d’argent 

Que mon cœur lâche 

disque d’argent 

— 

Luc Besson 

1995 

XXL 

disque d’argent 

Anamorphosée 

Marcus Nispel 

L’instant X 

disque d’or 

1996 

California 

disque d’argent 

Abel Ferrara 

Comme j’ai mal 

Marcus Nispel 

Rêver 

disque d’argent 

Laurent Boutonnat 

1997 

La poupée qui fait non (live)
Duo avec Khaled 

Live à Bercy 

Ainsi soit je (live) 

1999 

L’Âme-Stram-Gram 

disque d’argent 

Innamoramento 

Ching Siu-tung 

Je te rends ton amour 

disque d’argent 

François Hanss 

Souviens-toi du jour… 

disque d’argent 

Marcus Nispel 

2000 

Optimistique-moi 

disque d’argent 

Michael Haussman 

Innamoramento 

disque d’argent 

François Hanss 

Dessine-moi un mouton (live) 

Mylenium Tour 

2001 

L’histoire d’une fée, c’est… 

Les Mots 

— 

Les Mots
Duo avec Seal 

disque de platine
(600 000 ventes) 

Laurent Boutonnat 

2002 

C’est une belle journée 

disque d’or 

Benoît Di Sabatino 

Pardonne-moi 

Laurent Boutonnat 

2005 

Fuck Them All 

disque d’argent 

Avant que l’ombre… 

Agustin Villaronga 

Q.I. 

Benoît Lestang 

2006 

Redonne-moi 

François Hanss 

L’Amour n’est rien… 

Benoît Di Sabatino 

Peut-être toi 

Kusumi Naoko 

Slipping Away (Crier la vie)
Duo avec Moby 

disque d’or 

— 

Hugo Ramirez 

Avant que l’ombre… (live) 

Avant que l’ombre… à Bercy 

François Hanss 

2007 

Déshabillez-moi (live) 

2008 

Dégénération 

Point de Suture 

Bruno Aveillan 

Appelle mon numéro 

Benoît Di Sabatino 

2009 

Si j’avais au moins… 

Bruno Aveillan 

C’est dans l’air 

Alain Escalle 

Sextonik 

— 

2010 

Oui mais… Non 

Bleu Noir 

Chris Sweeney 

2011 

Bleu Noir 

Olivier Dahan 

Lonely Lisa 

Roy Raz 

 

* Le Top 50 n’a été créé qu’en novembre 1984.

 

MF2000_70a

 

Publié dans | Pas de Commentaires »

Interview Mylène dans Têtu…

Posté par francesca7 le 16 septembre 2011

 

Interview Mylène dans Têtu… dans Mylène 2007 - 2008 Mylene_Farmer_barbeEnfin, 20 août 2008, Mylène est à la une du magazine « Têtu » pour une interview exclusive illustrée par des clichés inédits de Robin 


C’est le journaliste Benoît Cachin qui a proposé cette interview pour « Têtu » à Thierry Suc. Mylène a accepté. La « Une » aurait été demandée. Apparemment, il n’était prévu aucune autre interview pour la presse écrite pour la sortie de Point de Suture avant que celle-ci ne soit décidée.

L’interview s’est déroulée le 31 juillet 2008, à 10 heures du matin, dans un salon du Park Hyatt, un grand hôtel près de la place Vendôme. (source: IAO - hiver 2008/2009) 

 

 

 

Question : Votre duo avec Moby, Slipping Away (Crier la vie), fut un beau succès, néanmoins vous restez toujours fidèle au compositeur de vos débuts, Laurent Boutonnat, Vous n’auriez pas envie de confier la composition et la réalisation d’un album à quelqu’un d’autre 

 

On peut tout imaginer ! Mais ce n’est pas d’actualité… Il s’agit de l’album Point de suture .. Je vis le moment présent.. Autant que faire se peut. 

 

Question : Et pourquoi pas un album 100 % Farmer car, peu de gens le savent, mais vous avez composé un titre sur l’album Anamorphosée et cinq sur l’album Innamoramento… 

 

 

Vous êtes têtu (rires de Mylène) 

C’est vrai, mais je préfère je crois, partager ces moments avec quelqu’un, rebondir, apporter une mélodie de voix sur un couplet ou un refrain… Je pourrais recommencer l’expérience, mais je n’en ressens pas vraiment la nécessité. 

 

Question : Votre tournée sera sans nul doute l’événement 2009, notamment vote passage au Stade de France. Sera-t-elle une rétrospective de vos vingt-cinq ans de carrière ou un spectacle axé sur la nouveauté en laissant un peu de côté vos anciens tubes… 

 

mylene farmerJe ne sais pas encore quels titres seront choisis… Mais il me semble assez évident qu’il y aura des titres issus de tous mes albums. A chaque fois que je pense, par exemple, à Désenchantée pendant un spectacle, c’st une émotion inscrite au plus profond de moi ! Le public s’est approprié cette chanson et me bouleverse quand il commence à chanter, à vibrer. C’est incroyablement fort… indescriptible ! 

 

Question : Envisagez-vous d’inviter des guests lors de votre tournée ? Nul ne sait !… 

Les concerts du Stade de France furent sold out en quelques heures. Cela vous aide-t-il à ne plus vous préoccuper de « l’aspect matériel » du spectacle ou, au contraire, ce ras de marée vous met-il encore plus la pression ? 

 

L’immense bonheur que le public m’a procuré en se manifestant de cette manière m’a d’abord fait verser quelques larmes… et s’est bien vitre transformé en une angoisse terrible ! Peur de décevoir… J’ai gravé dans mon cœur l’énergie transmise par seize mille personnes tous les soirs à Bercy, et je sais le cadeau qui m’est fait pour Stade de France, et la tournée… Pourvu que mon cœur ne lâche pas ! 

 

Question : En 2009, cela fera dix ans que vous n’aurez pas fait de tournée en province et à l’étranger. Etes-vous heureuse, impatience, de retrouver votre public « non parisien » ? 

 

A Bercy lors de mon dernier spectacle, le public n’était pas seulement parisien, il est venu de partout en France, et parfois, de l’étranger… Mais oui, je suis heureuse cette fois d’aller vers eux. Vous savez, ce public est unique. J’en suis consciente ! C’est lui qui me donne l’envie de me dépasser à chaque fois. Il m’aide à avancer. 

 

Question : Envisagez-vous de vous produire à nouveau en Russie ou, pour la première fois au Japon ou vous avez de nombreux fans ? 

 

Les dates des concerts viennent d’être définitivement calées pour la Russie, en Juillet 2009 ; J’en suis ravie. 

 

Question : Après la tournée, on annonce votre retour au cinéma. Où en est le projet de film, adaptation du roman de votre amie Nathalie Rheims, L’Ombre des autres 

 

mylene farmerC’est un projet qui me tien à cœur. Mais je préfère rester prudente. Nous ne savons pas encore quand le tournage aura lieu précisément. C’est en cours d’écriture. C’est une histoire et un rôle magnifique ! J’attends.. 

 

Question : Ce retour au cinéma est-il une challenge pour vous, au regard de l’échec commercial de Giorgino en 1994 ? 

 

Si c’est un échec commercial, il n’en reste pas moins que c’est un film que j’aime. Quant au « challenge », comme vous dites, j’y vois moi, plutôt le désir de refaire un film. Tout simplement. 

 

Il y a toujours beaucoup de rumeurs qui vous entourent. Par exemple, on prétend que vous avez acheté les droits de la comédie musicale Peau d’âne. Info ou intox ? 

 

C’est une énorme…. Anerie (rires) 

 

Dans ses mémoires, Michel Polnareff raconte votre projet d’album en commun. Projet assez vite avorté, selon lui. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

 

Non. 

 

Vous n’avez pas assez d’être enfermée dans un registre de chanteuse mélancolique, gothique, voire dépressive, alors que dans vos textes vous montrez un réel sens de l’humour et même du second degré ? Je pense précisément à des titres comme Je t’aime mélancolie ou l’Amour n’est rien, où vous semblez vous moquer de vous-même … 

 

Je ne me sens enfermée dans aucun registre. Je suis faite de tout cela et de bien d’autres choses. L’humour est ce qui rend la mélancolie supportable au quotidien. Le second degré est, me semble-t-il une hygiène de vie et rend les choses plus légères… Peut-être ceux dont vous parlez n’ont pas cotre curiosité ? C’est aussi leur droit après tout. 

 

De la même façon sur scène, vous êtes souriante, à l’aise, proche du public. Cependant, les journalistes et souvent le grand public, ne retiennent que les moments d’émotion sur Ainsi soit-je .. ou Redonne-moi … 

 

Cela me parait tout à fait normal. Pourtant, ces moments d’émotion n’existeraient pas sans tout le reste. De même que les mots prennent leur dimension grâce au silence qui les entoure. La scène est une rencontre privilégiée, un échange unique de plus de deux heures où toutes les émotions se bousculent. 

 

mylene farmerVous semblez sensible à l’enfance. Vous avez chanté une chanson sur la BO des Razmoket à Paris, doublé la voix de princesse Sélenia dans Arthur et les Minimoyz de Besson, et vous signez les paroles de la chanson générique du dessin animé Creepie. Quel rapport entretenez-vous avec l’enfance ? 

 

J’ai un rapport amnésique à l’enfance. Je n’ai aucun souvenir ou si peu. J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à travailler sur les projets que vous citez. 

 

Que pensez-vous du téléchargement illégal qui, succès oblige, vous touche de plein fouet ? Comme 52 artistes qui ont soutenu le projet de loi contre le téléchargement illégal, estimez-vous que « le projet de loi (…) nous donne de très bonnes cartes pour qu’internet, la culture et la création soient réconciliés » ? 

 

Je regrette qu’on en soit arrivé là et je m’interroge sur ce qui me paraît être un sujet de société plus profond. La possibilité de disposer gratuitement et à sa guise de l’œuvre d’un autre pour sa satisfaction personnelle. C’est une dévalorisation du travail des artistes, et que serait une société sans artistes ? Qui a intérêt à ce que cela arrive ? C’est absurde. 

 

Pour finir, imaginons qu’une personne ne connaisse absolument pas votre œuvre, par quoi lui diriez-vous de commencer pour vous connaître un peu ? 

 

Par le titre caché dans ce nouvel album, mais chut… c’est un secret !Drag and drop me

 

 

Publié dans Mylène 2007 - 2008 | Pas de Commentaires »

QI – Clip 2005

Posté par francesca7 le 9 septembre 2011

Réalisé par : Benoît Lestang
Diffusé le : Juillet 2005
Durée : 4’00 

 

VIDEO CLIPImage de prévisualisation YouTube 

 

Le clip Q.I est diffusé pour la première fois en télévision en juin 2005 (à 06h sur MCM puis à 07h en « clip des clips » sur M6 pour les amateurs de détails).

Etonnant:
Aucune censure pour le clip qui sera diffusé en intégralité en journée.
Mais, pour la publicité de l’album diffusée en juillet 2005 et comportant des images du clip, notamment celles sur lesquelles on voit les mains de Mylène pénétrer le dos de son partenaire, le Bureau de Vérification des Publicités a demandé à Universal Music d’effectuer un nouveau montage ne comportant pas ces images. Chose faite mais en réponse à cette censure, Universal Music a proposé la version censurée de la publicité en page d’accueil de son site internet.

en conséquence, QI a été souvent considéré comme un « malicieusement érotique » chanson. L’auteur, François Erwan Chuberre a déclaré ; « les paroles sont délicieusement pervers et la mélodie est entraînante comme une séance de gym tonique menée par Véronique et Davina » 

 

 

HISTOIRE de Q.I : 

 

QI - Clip 2005 dans Les Clips de Mylène 6383221_qDans le sombre d’une grande ville sous la pluie, un écran géant disposé sur un immeuble peine à afficher une Mylène sexy à souhait. Un homme marche dans son appartement. Ses fenêtres donnent directement sur cet écran. L’homme le regarde, le touche à travers la vitre humidifiée.

On retrouve une deuxième Mylène dans le même appartement, assise sur un fauteuil en cuir. Bas résille et talons aiguille, elle regarde son homme qui s’avère être un danseur de flamenco (Rafael Amargo). Il s’approche d’elle et lit un livre à ses pieds. Celle-ci, du bout de ses talons, commence à lui retirer sa chemise. Il se laisse faire, semble apprécier. L’homme se retrouver torse nu.

Les deux tourtereaux, derrière une vitre bleue opaque entament une chorégraphie dont on ne voit que les ombres. Ces images entrecoupent le clip jusqu’à sa fin.

Dans la bibliothèque, ils s’enlacent, s’embrassent, jouent de façon sensuelle. Assis l’un en face de l’autre sur un lit, les deux amoureux continuent leurs embrassades. Mylène passe les mains dans le dos de son mari torse-nu et les glisse sous sa peau. L’homme semble apprécier.

Les images s’accélèrent et s’entrecoupent de danse du mari, de l’écran géant, des ombres à travers les vitres bleues… CQFD.

Bref, un clip très esthétique où Mylène est sexy à souhait. Toutefois, pas de réel scénario et des fans déçus qui s’attendaient à un clip ultra sexy. Les rumeurs parlaient d’une censure du clip… 


A noter que le réalisateur, Benoît Lestang avait déjà travaillé avec Mylène dans la passé : c’est lui qui avait assuré les maquillages de « Giorgino ». Il a également crée la mythique marionnette de Mylène pour le clip « Sans contrefaçon« . 

 


mylene-farmer_clip_qi_003min dans Les Clips de MylèneAs a result, « QI » was often seen as a « mischievously erotic » song. 
French author Erwan Chuberre stated: « Lyrics are delightfully perverse and the melody is as catchy as a tonic gym workout conducted by Véronique and Davina. » 

Le réalisateur Benoît Lestang : son travail

Né le 14 Décembre 1964, Benoît Lestang a travaillé dans les années 80 pour le magazine spécialisé dans le cinéma fantastique Starfix.

Il est devenu l’un des maquilleurs les plus réputés du cinéma français. Il a travaillé sur de nombreux films dont « La cité des enfants perdus » (1995), « Le Hussard sur le toit » (1995), « Le Pacte des loups » (2001), « Arsène Lupin » (2003), « Le scaphandre et le papillon » (2007)… 

 

Il a écrit en 2002 le scénario du film d’horreur « Brocéliande » avec le réalisateur Doug Headline.

En 2005, il signe le scénario, la réalisation et le production d’un court-métrage intitulé « Protocole 33″.

D’une durée de 8’50, ce court-métrage à l’atmosphère mystérieuse et oppressante décrit la destinée d’un homme au bord du gouffre, qui, enfermé dans une cave, prendra un cachet qui le plongera dans des hallucinations étranges. « Protocole 33″ a été présenté en compétition dans la catégorie courts-métrages lors de la 13ème édition du Festival du Film Fantastique de Gérardmer en 2006. 

On retrouve dans ce court-métrage des effets visuels identiques à ceux utilisés dans le clip Q.I. lorsque Mylène enlace son partenaire jusqu’à faire pénétrer ses mains sous son épiderme.

Q.I. reste le seul clip réalisé par Benoît Lestang pour Mylène.

Benoît Lestang est le créateur de la marionnette du clip Sans Contrefaçon en 1987.

Il a travaillé sur les maquillages- effets spéciaux de Giorgino en 1993.

Enfin, il est resté fidèle à Laurent Boutonnat en collaborant à nouveau avec lui en tant que maquilleur sur Jacquou le Croquant sorti en Janvier 2007. Il met fin à ses jours en 2008

Rafael Amargo, de son vrai nom Jesus Rafael Garcia Hernandez est né en 1975 à Pinos Puento ville  d’Andalousie proche de Grenade.

Rafael Amargo, très connu en Espagne, est un danseur et chorégraphe spécialisé dans le flamenco. « Ses chorégraphies reflètent une conception à la fois traditionnelle et actuelle, parfois très proche de la danse contemporaine, elles ne perdent jamais le point de référence de l’essence du flamenco ».

En 1997, il a crée sa compagnie de danse, le compañia Rafael Amargo dont il fêtera les dix années d’existence avec un spectacle présenté à Barcelone en Août 2007.

Il a participé en tant que professeur de flamenco à l’émission « Operacion Triunfo » (l’équivalent de la Star Ac) en Espagne et a joué son propre rôle dans des épisodes de la deuxième saison de la série Un, Dos,Tres


Analyse et Réactions

173903633_smallQ.I. est l’un des clips de Mylène ayant suscité le plus de critiques négatives chez les fans. Beaucoup auront été déçus par l’extrême simplicité du scénario, le montage parfois approximatif créant un clip « lyophilisé, consommable, anodin ». Au final, sa durée brève et l’orientation « moderniste » de son esthétisme lui permettront de se fondre sans problème dans la masse des clips diffusés sur les chaînes musicales.

Le clip Q.I est le reflet de la fusion à l’extrême du corps et de l’esprit jusqu’à ce que deux êtres ne fassent plus qu’un. 

 

Bien que le sens du clip paraisse limpide, certains y verront un message tout autre. Mylène représenterait la mante religieuse qui « après la parade nuptiale et son accouplement, tue et dévore son amant ». Les mains s’enfonçant dans le dos du danseur en seraient le symbole et ce clip pourrait alors s’inscrire dans la continuité du single précédent « Fuck them all » aux accents très féministes. En outre, une telle interprétation permettrait de se référer à l’interview accordée par Mylène à l’émission « Sexy Folies » diffusée le 17 Décembre 1986 sur Antenne 2 et durant laquelle elle confiait: « Si j’avais à choisir ma vie (…) avoir trois, quatre hommes dans ma vie. Si j’avais une métaphore à faire, je prendrais volontiers la mante religieuse, c’est à dire que, si j’en avais le pouvoir, parce que bon je suis pas encore tombée dans la folie totale, mais je crois que couperais la tête volontiers. (Les hommes), Je les aime pas, c’est tout! » 

Interprétation au final très discutable tant la Mylène épanouie et souriante du clip Q.I. semble éloignée de la femme tourmentée de 1986.

Publié dans Les Clips de Mylène | Pas de Commentaires »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...