• Accueil
  • > Recherche : mylene farmer bleu noir

Résultats de votre recherche

Mylène, un look électrique

Posté par francesca7 le 15 décembre 2012

 

Mylène, un look électrique dans Mylène et mes BLABLAS f12-200x300Ce n’est pas la première fois que la chanteuse française se retrouve en tête des ventes de singles. Selon le site Pure Charts, À l’ombre est le treizième titre de Mylène Farmer à se placer numéro un de ce classement.

Deux ans après Bleu Noir, elle revient avec un neuvième album, Monkey Me, qui sort le 3 décembre 2012. Sur la pochette de ce dernier, la belle rousse apparaît avec un nouveau look, cheveux blancs et yeux bleus électriques.

Sa prochaine tournée, intitulée Timeless 2013 , ne commencera qu’en septembre 2013. Une fois de plus, l’interprète de Libertine a battu des records, en vendant les places pour ses vingt-deux concerts en seulement quelques heures.

Elle a rarement été aussi présente sur la scène musicale. Il y a deux ans, Mylène Farmer sortait « Bleu Noir », son huitième album studio. Porté par les singles « Oui mais… non« , « Bleu Noir » et « Lonely Lisa« , l’opus s’était fait sans le collaborateur mythique de la rousse incendiaire, Laurent Boutonnat. En effet, Mylène Farmer s’était notamment entourée de RedOne, connu pour ses productions pour Lady Gaga.

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Critique Mylène – Bleu noir

Posté par francesca7 le 13 décembre 2012

Critique: Mylène Farmer – Bleu noir (2010)

  parution chez http://dimanchematin.com/

Depuis Cendres de lune, 1er album studio de Mylène Farmer paru en 1986, chaque nouveau disque est attendu plus que le précédent.  Et la démone rousse a su livrer la marchandise à maintes reprises.  Que ce soit par le biais de Anamorphosée, L’autre ou même Point de suture,Mylène a toujours su offrir à ses fans des albums d’une qualité remarquable avec, à tout coup, des pièces fracassantes qui ont marqué l’univers musical. Désenchantée, L’instant X et Sans contrefaçon en sont que quelques exemples.

Critique Mylène - Bleu noir dans Mylène et des CRITIQUES mylene-farmer-2012-300x200Par contre, avec son dernier opus, Bleu noir, Mylène déçoit.  Le premier extrait radio Oui mais non laisse présager un album semblable aux précédents avec des mélodies accrocheuses, intenses et touchantes mais il n’en est rien.  À part Oui mais non, le reste de l’album est un enchaînement lourd et pénible de chansons ternes, mornes et sans saveur.  Dès la première écoute du nouvel album de la grande et séduisante rousse, on perd l’intérêt.  On cherche l’étincelle, la flamme, l’intensité.  On y trouve rien de tout ça.  On retrouve plutôt des ballades sirupeuses saupoudrées d’un brin de trip-hop et de musique new age.  Que s’est-il donc passé?

Lorsqu’on jette un coup d’œil au petit livret qui accompagne l’album, on comprend immédiatement ce qui manque.  Laurent Boutonnat.  Son complice de toujours est absent de Bleu noir. Mylène a décidé de s’impliquer davantage pour son plus récent disque.  Elle a laissé de côté le talent exceptionnel de Boutonnat pour faire confiance à Moby, Red One et Darius Keeler.  Pour ce qui est de Moby, nul besoin de présentation, le chanteur qui a prêté sa voix au succès de Mylène en 2006 Slipping away, signe 5 des titres du dernier album de la chanteuse d’origine québécoise.  Quant à Red One, à qui l’on doit entre autre Just Dance & Poker Face de Lady Gaga, il signe trois titres dont Oui mais non. Finalement, Darius Keeler, qui a connu un succès mitigé avec son groupe de trip-hop/ rock progressif Archive, signe quant à lui, les 3 autres pièces de l’album de Mylène.

Choix surprenants de collaborateurs, résultats décevants.  Ceux qui aiment Mylène ne l’aiment pas seulement un peu; ils l’adorent.  Ils l’adulent.  Et de leur servir un tel album est honteux.  Par contre, à la défense de la chanteuse née sous le nom de Mylène Gautier à Pierrefonds, on se doit de souligner qu’elle fêtera ses 50 bougies en septembre de cette année.  Et comme plusieurs autres artistes; un virage musical plus smooth n’est pas si hors du commun rendu à un certain âge.  Tout de même dommage pour ses fidèles fans qui ont trippé comme de véritables groupies sur la démone rousse depuis maintenant 25 ans…

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaires »

Monkey My décembre 2012

Posté par francesca7 le 12 décembre 2012

A dix jours de la sortie de son neuvième album, « Monkey Me », décembre 2012,  la star française se confie dans un entretien exclusif accordé à TV Magazine. Voici quelques extraits de cette interview.

Encore un peu plus d’une semaine de patience pour les fans de Mylène Farmer. Son nouvel album, « Monkey Me », sera disponible le 3 décembre 2012. Pour les faire patienter, la star, que l’on sait réservée et avare d’apparitions dans les médias se confie à TV Magazine, disponible avec certains quotidiens nationaux et régionaux. Un entretien exclusif dans lequel l’interprète de « Désenchantée » revient sur ses retrouvailles avec Laurent Boutonnat, le challenge que représente l’attente du public pour ses concerts qui démarreront en septembre prochain ou encore l’intérêt constant dont elle fait l’objet sur Internet.

 Monkey My décembre 2012 dans Mylène dans la PRESSE mf_timeless_2013-f5df41-202x300Le journaliste, Walter Choubert, démarre l’entretien sur la question qui taraude beaucoup de fidèles de la star, pourquoi un album deux ans  »seulement » après « Bleu noir », son précédent, elle qui met souvent le double de ce temps pour livrer un nouvel opus, elle répond qu’il s’agit  »probablement d’un manque et de l’envie de remonter sur scène ». Elle précise que « Bleu noir » n’était pas une infidélité par rapport à Laurent Boutonnat, simplement  »le fruit de rencontres avec Moby, Archive et RedOne », d’autant que son partenaire historique  »travaillait de son côté sur d’autres projets ».

« Ne pas décevoir et se décevoir »

Au cours de l’interview, Mylène Farmer avoue être  »beaucoup impressionnée par Muse« ,  »fascinée par la vitesse de l’information », son amour pour les animaux… Elle revient aussi sur la préparation de son prochain spectacle :  »on ne veut pas décevoir ni se décevoir. On a donc un an pour se préparer à embrasser le regard de tous ceux qui ont la générosité d’attendre ».

Et la suite ? Le journaliste lui pose la question qui revient sans cesse lors de ses différentes et rares rencontres avec la presse, si elle a déjà fixé une date pour arrêter de se produire sur scène ou enregistrer des disques. Elle affirme ne pas se projeter dans l’avenir, concluant l’entretien par un joli  »quand le désir n’existera plus, alors je me volatiliserai ». L’attente que suscite ce nouvel album, le neuvième, et la vitesse à laquelle se sont vendues les places de ses prochains concerts, laisse espérer que Mylène Farmer ne prendra pas sa retraite de sitôt.

Article paru sur http://lci.tf1.fr/culture/musique/mylene-farmer-quand

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

A L’ombre – Mylène 2012

Posté par francesca7 le 9 décembre 2012

Mylène Farmer signe son 13ème numéro un en 30 ans de carrière

A L'ombre - Mylène 2012 dans Mylène 2011 - 2012 11-190x300Avec « A l’ombre », Mylène Farmer classe son treizième titre en tête des charts français, à peine un an après y avoir placé « Lonely Lisa », troisième extrait de l’album « Bleu noir » (2010). La chanteuse bat ainsi son propre record. Depuis « Dégénération » en 2008, l’artiste a hissé presque tous ses singles en pole position du Top, à l’exception des morceaux live (« Paradis inanimé ») et de l’inédit « Du temps », sorti à l’occasion de la parution du « Best-of 2001-2011″ (2011).

C’est en 1988 que Mylène Farmer s’est emparée pour la première fois de la tête du Top Singles avec « Pourvu qu’elles soient douces », qui y est resté cinq semaines consécutives. En 1991, la chanteuse classait « Désenchantée » en tête, pendant neuf semaines. En 1995, le rock-électrique du titre « XXL » se positionnait numéro un, puis il a fallu attendre 2006 et le duo « Crier la vie » enregistré avec Moby pour que Mylène Farmer reprenne de la hauteur, son duo « Les mots » (2001) avec Seal s’étant échoué sur la deuxième marche du podium. Depuis, des titres comme « C’est dans l’air », « Appelle mon numéro » et « Oui mais… non » se sont succédé.

6 dans Mylène 2011 - 2012 Retrouvez notre chronique de l’album « Monkey Me » de Mylène Farmer.

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

La nature insolite de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 9 décembre 2012

 

INTERVIEW -À l’occasion de la sortie de son album Monkey Me et de sa tournée, la chanteuse française se confie. (Avec TV Magazine) en Novembre 2012 par LE FIGARO.

 

La nature insolite de Mylène Farmer dans Mylène en INTERVIEW au-tf1-2012Son nouvel album, Monkey Me, sortira le 3 décembre. Douze titres composés par Laurent Boutonnat sur des textes de Mylène Farmer. Un mélange éclectique où cohabitent des morceaux pop-rock émergeant d’une base électrique, de sons de batterie, de guitares et de saxo. Les paroles manient les thèmes chers à l’interprète, mais teintés d’une fraîcheur et d’une poésie qu’on ne lui connaissait pas. En exclusivité pour TV Magazine, Mylène Farmer se livre à un exercice rare pour elle: l’interview-confession. Voici la star comme vous ne la lirez jamais.

TV MAGAZINE – Mylène Farmer, votre dernier album remonte à deux ans. Vous nous aviez habitués à des intervalles plus longs…

Mylène Farmer- Oui. Je ne m’en rends pas compte. Deux ans dans un monde chronophage, où chaque jour engloutit le temps, cela paraît une éternité. Il s’agit probablement d’un manque et de l’envie de remonter sur scène.

Monkey Me marque la reformation de votre tandem artistique avec Laurent Boutonnat. Qu’est-ce que votre «infidélité» vous a apporté?

Il ne s’agit pas d’infidélité! Mon précédent album, Bleu noir, n’était autre que le fruit de rencontres avec Moby, Archive et RedOne. Ils m’ont proposé des chansons qui ont provoqué mon désir et l’envie d’écrire… C’est aussi simple que ça. En outre, Laurent Boutonnat travaillait de son côté sur d’autres projets.

On vous connaissait rousse et vous vous montrez blonde platine sur l’album et les affiches de votre tournée. Que s’est-il passé?

Moi aussi, je me connaissais rousse! (Rires.) Mais sous le roux se cachent d’autres couleurs. Ne sommes-nous pas tous constitués de mille facettes? Celle-ci avait envie de vivre…

Quel look allez-vous adopter pour votre tournée? Et quelles surprises avez-vous concoctées pour ces concerts?

Je ne peux y répondre maintenant. Mais, puisque vous l’évoquez, le mot surprise sera bien au rendez-vous.

Une nouvelle fois, vous avez battu le record de réservations en un minimum de temps. Cela vous touche-t-il encore?

Je suis bouleversée à chaque fois! Tellement bouleversée… Et, quelques instants plus tard, totalement affolée! Il est impensable d’être blasée par un geste d’amour comme celui-ci. C’est un véritable cadeau et une responsabilité aussi. On ne veut pas décevoir ni se décevoir. On a donc un an pour se préparer à embrasser le regard de tous ceux qui ont la générosité d’attendre.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui écoutent vos chansons pour garder de l’espoir dans un monde aussi dur?

Le monde a toujours été dur. Sous certains aspects, il l’est peut-être moins aujourd’hui, même s’il est autrement cruel. Moins solidaire, plus solitaire aussi. Je ne peux que penser à ceux qui sont bien plus malheureux, dans le besoin ou cloués sur un lit d’hôpital, et me dire qu’il faut affronter la vie et trouver des pépites dans des moments simples, ces moments qui sont souvent à portée de soi, mais qu’on ne voit plus. Être aimé de quelqu’un ou d’un plus grand nombre reste l’essentiel de la vie. Se préoccuper d’autrui rend meilleur.

On vous dit solitaire. Pouvez-vous nous décrire une de vos journées quand vous ne travaillez pas?

2012 dans Mylène en INTERVIEWVous voulez dire quand je ne travaille pas comme une personne qui doit se rendre quotidiennement à son bureau? (Sourire.) C’est un grand privilège de n’avoir pas le sentiment de travailler, même lorsque je finis une séance de studio à 2 heures du matin ou lorsque je sors de scène exsangue. C’est du travail, mais je ne le vis pas comme un poids ni comme une obligation. C’est un choix et une immense chance. Je dois certainement partager ce sentiment avec toutes les personnes passionnées par ce qu’elles font. Mais je suis, c’est vrai, d’une nature solitaire. J’ai besoin de m’occuper de mes animaux, de dessiner, de nager, de regarder des films et je retrouve mes amis avec d’autant plus de plaisir…

Quels sont les journaux et les émissions de télévision que vous suivez régulièrement?

Je ne regarde pas beaucoup la télévision finalement, surtout en période de travail. Mais j’ai toujours aimé les débats, quand les points de vue sont exprimés avec respect. La télévision est un média parfois trop pressé pour traiter le fond des choses. Je n’aime pas le cynisme systématique et la télévision bruyante. Il m’arrive de dévorer des séries comme Downton Abbey,Dexter ou Les Tudors et je regarde toujours avec autant de bonheur Un jour, un destin. Dans le fond, je ne recherche pas l’information à tout prix… Je la laisse me cueillir au détour d’un article, d’un reportage.

L’industrie musicale souffre et les ventes de CD ne cessent de baisser. Imaginez-vous un jour ne plus pouvoir sortir de disques?

Chaque époque a connu la disparition d’un support. Il y aura toujours des disques physiques, même si le digital annonce une ère nouvelle. En tout cas, il y aura toujours un rapport affectif à l’objet quel qu’il soit. Les albums ou une autre forme restant à inventer rencontreront toujours un public. La musique existait dès la naissance de l’humanité.

Que pensez-vous des télé-crochets? Est-ce un miroir aux alouettes, un mal nécessaire ou le seul moyen aujourd’hui d’être découvert?

Je ne peux pas juger cette génération d’émissions puisque je ne les connais pas bien. Mais je suis toujours un peu gênée quand l’art devient un concours.

Le Québec, où vous êtes née, est en proie à de violents mouvements protestataires. Avez-vous conservé des attaches là-bas?

La violence m’a surprise dans ce pays, à la réputation modérée. Je n’y ai conservé malheureusement aucune attache… Si ce n’est l’envie d’y retourner pour ses paysages de neige et peut-être transporter le prochain spectacle là-bas…

Quels artistes récents vous semblent dignes d’intérêt?

Je suis impressionnée par Muse. Et par Matthew Bellamy, qui est aussi fascinant que Freddie Mercury!

Que pensez-vous des réseaux sociaux et des sites si nombreux qui vous sont consacrés?

Je suis fascinée par la vitesse de l’information et la possibilité pour de nombreuses personnes de partager instantanément des sujets communs. Je pense aussi à ceux qui n’y ont pas accès. Avec qui partagent-ils leurs passions? Aussi, je ne m’attarde pas sur les sites qui me sont consacrés. J’aurais l’impression d’entrer, sans y avoir été invitée, dans une pièce où les gens parlent de moi.

Une photo vous montre avec un gibbon. Est-ce celui que vous avez adopté il y a plusieurs années?

Non. E.T. était un singe capucin, plus menu. Elle a partagé ma vie pendant plus de vingt-cinq ans. Il s’agit ici de Betty, une demoiselle de 4 ans, qui a été volée lorsqu’elle avait 3 mois et retrouvée huit mois plus tard. J’ai croisé son chemin grâce à Vincent Lindon, qui m’a un jour envoyé une petite vidéo d’elle sur le tournage de son film Augustine . J’ai immédiatement contacté le parc zoologique du bois d’Attilly, où elle vivait. C’est une rencontre inoubliable, une émotion tellement forte. Elle était d’une douceur incroyable. Quant à E.T., elle me manque terriblement…

L’avez-vous remplacée?

Non. Elle restera l’unique.

Avez-vous déjà décidé d’une date à laquelle vous arrêteriez de vous produire sur scène ou d’enregistrer des disques?

C’est, semble-t-il, une question qui taraude beaucoup les médias, mais, vous savez, il y a dix ans déjà, on me demandait: «Quand saurez-vous que ce n’est pas le combat de trop?». Je ne me projette pas dans l’avenir. Trop angoissant. Quand le désir n’existera plus, alors je me volatiliserai.

Publié dans Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaires »

A l’Ombre de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 4 décembre 2012

Les premières images du clip « A l’ombre », premier extrait de l’album « Monkey Me », à paraître lundi, seront diffusées samedi soir sur TF1 et sur TF1 News.

 

A l'Ombre de Mylène Farmer dans Mylène 2011 - 2012 a-lombre-300x200Fans de Mylène Farmer, nous vous avions promis des surprises concernant votre star préférée, en voici une très belle ! En attendant de découvrir l’album « Monkey Me », disponible lundi, TF1 vous dévoilera samedi après le journal de 20h de Claire Chazal, vers 20h30, les premières images du nouveau clip « A l’ombre ». La vidéo sera également diffusée dans la foulée sur les sites du groupe TF1 dont TF1 News.

Mystère sur la teneur du clip mais TF1 News est en mesure de vous dévoiler que c’est Laurent Boutonnat qui l’a réalisé. Un retour derrière la caméra pour le complice de toujours de Mylène Farmer qui augure le meilleur. D’ailleurs, le duo s’est reformé, après la parenthèse « Bleu noir », pour la réalisation de ce neuvième album studio.

Mylène Farmer vous donne rendez-vous également dimanche soir dans le journal de Claire Chazal pour une interview exclusive, l’une des seules apparitions télévisées de la star pour la sortie de son dernier opus. A cette occasion, TF1 News vous donne la parole et vous permet de poser une question à la star. 

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

QUAND de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 4 décembre 2012

MYLÈNE FARMER DÉVOILE L’INÉDIT « QUAND », EXTRAIT DE L’ALBUM « MONKEY ME »

Alors que les fans attendaient le clip de « A l’ombre », Mylène Farmer a surpris cet après-midi en dévoilant une lyric video de « Quand », autre titre de son album.

QUAND de Mylène Farmer dans Mylène 2011 - 2012 mylene-et-chazal-300x130Le retour musical de Mylène Farmer ne se passe pas aussi bien que la chanteuse aurait pu l’espérer. Deux ans après « Bleu Noir », la rousse incendiaire a dévoilé le mois dernier « A l’ombre« , premier extrait d’un nouvel album, « Monkey Me », attendu le 3 décembre. Un titre écrit par Mylène Farmer en personne et dont la composition est signée Laurent Boutonnat. Mais le résultat a divisé les fans, certains reprochant au titre d’être daté, d’autres le hissant comme l’un de ses meilleurs singles.

 Cela n’a pas empêché « A l’ombre » d’entrer directement à la quatrième place des ventes en première semaine avant de chuter très lourdement la semaine suivante. Mais alors que l’on attendait le clip de « A l’ombre », Mylène Farmer a pris tout le monde de court en dévoilant cet après-midi une lyric vidéo de « Quand« . Une stratégie étonnante mais que la chanteuse avait déjà utilisée pour « Bleu Noir » en proposant « Leïla » sur internet. Mylène Farmer opte donc pour une ballade sur une histoire d’amour, dans le style de ce qu’elle a pu faire par le passé. Reste à savoir si « Quand » sera le nouvel extrait de « Monkey Me »…

 

A découvrir ici : http://www.ozap.com/actu/mylene-farmer-devoile-quand-nouveau-titre-de-son-album/444219

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer sur TF1 – déc.2012

Posté par francesca7 le 2 décembre 2012

 

Alors que Mylène Farmer sera l’invitée du JT de Claire Chazal sur TF1 ce dimanche 2 décembre 2012 à l’occasion de la sortie de son nouvel album Monkey me prévue le lendemain, la chanteuse présentera ce soir sur tf1.fr son nouveau clip « A l’ombre réalisé par Laurent Boutonnat. Après la surprenante et jolie parenthèse Bleu Noir, qui nous avait séduit par le son proposé avec des collaborations avec Moby ou le groupe Archive, le duo Farmer/Boutonnat s’est reformé pour la réalisation de ce neuvième album studio et pour le plus grand plaisir de certains fans qui avaient eté désappointés par le précédent opus.

Mylène Farmer sur TF1 - déc.2012 dans Mylène 2011 - 2012 tf1La sortie d’un album de Mylène Farmer est toujours un événement, une des artistes-piliers de la chanson française et surtout une grande vendeuse de disques en France avec un public très fidèle. Alors qu’en est-il de ce Monkey Me ?

Nous avions été peu emballés par le premier single A l’ombre, un titre peu étonnant, dans la continuité de ce que nous avait habitué le binôme Farmer/Boutonnat avec des arrangements eurodances manquant de classe, Mylène Farmer paraissait via ce nouvel extrait avoir du mal à se renouveler. 

Mylène Farmer semble avec Monkey Me se détacher de plus en plus de ce mystère, de cette magie et de cette majesté qui la caractérisaient et qui en avaient fait son succès. Dans ce dernier album qui, il est sûr, est taillé pour la scène (la tournée Timeless 2013 débutera à Paris Bercy le 7 septembre 2013) entre ses sonorités le plus souvent électro et moins souvent pop rock, le très bon côtoie le moins bon. 

Rappel de l’album Mylène Farmer : Monkey Me

3 dans Mylène 2011 - 2012Le titre Be Me (titre inédit issu de son dernier best of, décrié par la majorité des fans et souffrant de sa mauvaise réputation) peut désormais dormir tranquille, il a trouvé bien pire que lui !

Quant aux points positifs, ils sont malheureusement peu nombreux. Un bel et surprenant morceau dans cet album : Nuit d’hiver. Cette piste offre une ambiance sombre et folle rappelant le Tour 89, avec quelques paroles chantées issues de Chloé. Assurément, l’introduction idéale pour la tournéeTimeless.

LISEZ http://www.ptitblog.net/Mylene-Farmer/

 

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

Chronique de Bleu Noir

Posté par francesca7 le 1 décembre 2012

 

Tout le monde s’est extasié d’un duo enregistré pour le compte du nouvel album de Line Renaud, voire de la participation de la dame à un album hommage aux Australiens d’INXS (pour un duo plutôt réussi avec Ben Harper) : Mylène Gautier est bien l’ultime représentante de la chanson francophone à provoquer pareille dilatation de la poitrine des fans à la moindre de ses productions (et ce huitième album studio n’est pas la moindre de ses productions), et à faire considérer une simple interview comme un pur don du ciel. Que sa stratégie d’un silence marketing traduise – ou pas – une profonde névrose relationnelle n’a que peu d’importance : du point de vue du tiroir-caisse, cela fonctionne indubitablement. Alors, poursuivons de même, et dans la ligne froidement analytique d’une radioscopie de Bleu Noir. 

Chronique de Bleu Noir dans Mylène et des CRITIQUES photo_1299510476-300x236Les douze pièces (dont deux versions de « Inséparables ») du disque sanctionnent en premier lieu une absence, celle de Laurent Boutonnat, compagnon musical de toujours, apparemment désormais retenu sur le plateau de tournage de son prochain film, L’Ombre des autres (ne hurlons pas au loup de la séparation : Mylène Farmer y incarnera le rôle de Tess). Sans nul doute le résultat critique plus que mitigé de l’effort précédent (Point de suture, 2008) est pour beaucoup dans cet éloignement temporaire. En tout état de cause, ont donc été préférés au compositeur de « Désenchantée » le créateur de « Bad Romance » pour Lady GaGa, RedOne, Moby (on se souvient de duos antérieurs sur « Sleeping Away » en 2006 et « Looking For My Name », 2008), ou Darius Keeler, des Britanniques d’Archive. C’est bien sûr le premier qui a fourni le single en avant-poste « Oui mais…non », chanson qui a d’ores et déjà battu tous les records de téléchargement. 

La volonté d’offrir des articulations thématiques à l’opus transfigure dans l’agencement des thèmes, classés dans l’évident désir d’instaurer des climats qui perdurent (quatre chansons composées par Moby, puis trois mélodies de Keeler). En outre, et au détour d’un refrain (« Lonely Lisa »), la chanteuse en appelle à la révolution comme insurpassable processus de création : convenons toutefois que les deux productions de RedOne, clins d’œil un peu patauds à destination des radios, ne font qu’arpenter les sentiers convenus d’un electro efficace certes (pour ce qui est de l’appel à la danse), mais pas vraiment novateur. Moby parvient , quant à lui, malgré un nombre limité d’innovations harmoniques, à timidement extraire la patronne des gonds de la convention. On sera plus intéressé, et pourquoi pas intrigué, par les climats oniriques générés par les amples vagues synthétiques d’Archive : les trois pièces (les plus longues de la sélection, avec près de cinq minutes chacune) génèrent le mystère nécessaire à Farmer pour lui permettre de développer ses charmes (au sens d’envoûtement) troubles. 

Et, naturellement, Mylène Farmer, signataire de l’ensemble des textes du disque, y visite encore et encore ses obsessions (grosso modo : Eros et Thanatos sont dans un bateau), dans un aura de solitude, élevé à hauteur de l’un des beaux-arts. Seule exception (peut-être, car nous ne quittons pas ici le rivage des spéculations) : « Leïla » peut raisonnablement être considéré comme une appréciation personnelle de la situation politique en Iran, et plus particulièrement du sort qui y est réservé aux femmes. 

Bleu Noir (par ailleurs appellation d’un renommé centre de tatoo parisien) se veut plus aérien, voire insouciant, que les précédentes productions de Farmer : s’il atteint son but, l’album ne répond pas forcément à l’angoissante question, qui manifestement taraude la chanteuse. Á savoir : comment ne pas considérer la cinquantaine qui vient (qui est là, plutôt), comme une pure abomination ? 

Comme à l’accoutumée, l’album bénéficiera d’une édition standard, d’une version limitée, ainsi que d’une production en coffret collector. Mais contrairement aux sessions précédentes, il n’est pas prévu que Bleu Noir s’accompagne d’une tournée des scènes françaises et européennes. 

Article de Christian Larrède paru chez http://www.music-story.com/

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaires »

Le label de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 1 décembre 2012

Décision de Polydor pour le label de Mylène Farmer

confidences de Guéna LG (Remixeur de Oui mais… non)

 

Le label de Mylène Farmer dans Mylène en CONFIDENCES fanalexandra3-221x300Guéna, c’est la première fois que tu remixes officiellement Mylène Farmer, est-ce un désir de ta part ou la maison de disque de la chanteuse qui est venue à toi ?
C’est Polydor, le label de Mylène Farmer qui m’a proposé de remixer le titre. Ca tombait bien, j’apprécie depuis longtemps ce que fait Mylène Farmer.

Pourquoi tes remixes n’apparaissent justement pas sur le Maxi CD du titre Oui…mais Non sorti dans le commerce le 06/12 dernier ? Comment est né ce remix en vérité ?
Mon remix n’apparait pas car on m’a demandé de travailler sur Oui…Mais Non, une fois la première salve de remixes réalisée. Polydor souhaitait des remixes un peu plus punchy et dynamiques que ce qui avait été réalisé jusqu’alors. J’imagine par contre que mon remix sortira plus tard sur un autre support, aussi bien en physique qu’en digital.

Est-il prévu que tes versions (Radio et Club Mix) fassent l’objet d’un nouveau support physique (2 supports promos ont été distribués aux radios) ou d’une sortie digitale ?
Je ne sais pas quel est le plan exact à ce niveau, mais je pense qu’on pourra se les procurer d’une manière ou d’une autre prochainement.

Tu es connu pour avoir remixé Lady GAGA et Sophie Ellis Bextor : pour son retour Mylène a fait appel pour son titre Oui mais…Non à Redone, le faiseur de tube de Lady Gaga, ainsi qu’à Chris Sweeney, réalisateur des clips de Sophie E.B ! Y-vois tu un lien ?
C’est drôle car je n’avais pas fait le rapprochement. Je ne pense pas qu’il y ait de lien. J’ai réalisé bon nombre de remixes pour les artistes internationaux de Polydor et c’est pour celà qu’on m’a contacté, tout simplement parce que ma touche semblait coller avec ce qu’ils recherchaient.

Que penses tu de la version single (non remixée) de Oui mais…Non par Redone ?
Que du bien, je suis ravi de ce renouvellement opéré par Mylène Farmer et Oui…Mais Non est un des plus gros tubes de ces dernières années pour l’artiste. L’album Bleu Noir est une belle réussite et je prends un réel plaisir à l’écouter. Même si éclectique, il me semble que l’album colle parfaitement à Mylène, avec une production aussi adaptée que léchée.

Quel univers as tu exploré pour ton remix du titre Oui mais…Non ? C’est un remix plutôt calibré pour les radios ou le dancefloor ?
Les deux je pense, car même si la base est assez club, la mélodie et les arrangements sont très pop. J’ai gardé toutes les parties vocales, comme dans 99% de mes remixes, car je considère que le plus beaux des instruments, c’est la voix. J’ai essayé de mélanger des sons sont à la fois dark, trance, avec beaucoup de nappes, mais aussi des sonorités plus légères et un peu plus « happy » sur le refrain. Pour moi, Mylène Farmer, c’est un peu ça, un mélange de mélancolie et de joie/espoir, j’ai essayé de garder ce mélange chaud/froid, en rajoutant de belles montées trancy. La batterie est très sèche, assez percutante, un peu comme le font Offer Nissim et Yinon Yahel qui sont deux artistes que j’apprécie également. Je voulais quelque chose qui soit assez gay également au niveau des sonorites, mais je crois que c’est un peu la touche de tous mes remixes de toute manière ;

Combien de temps a duré la réalisation de ton remix ?
Trois bonnes semaines, comme l’ensemble de mes remixes. Tout est venu assez vite au niveau des idées et de la réalisation.

La maison de disque t’as t’elle donné des directives , des tendances pour créer ton remix ?
Aucune, mis à part qu’ils voulaient quelque chose qui puisse être efficace, énergique, passable en radios comme en clubs.

Mylène ou son équipe ont-ils écoutés ton remix, as-tu eu un retour de la maison de disque à ce sujet ?
Oui, bien sûr, et rien ne peut sortir sans leur validation, ce qui normal et le cas pour chaque artiste. Tout le monde a été content de mon travail à ce que j’ai compris. On m’a même dit que Mylène l’avait personnellement apprécié et qualifié de très bon remix. Je suis ravi qu’elle ait pu apprécier ma version de son titre.

Est-ce toi qui a décidé de créer 2 versions ou un désir de la maison de disque de Mylène ?
Je livre toujours une version courte et une version longue de mes remixes.

A chercher dans Farmer Addict  de février 2011

Publié dans Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer analgésique – critique

Posté par francesca7 le 23 novembre 2012

Une critique rédigée par Arno Mothra journaliste et écrivain qui publie régulièrement des articles sur le monde de la musique dans différents webmagazines et à qui l’on doit le livre « A myléne analgésique« 

(citer) Bleu de méthylène, encre de Chine et cirro-cumulus

par Arno Mothra

Après deux opus envers lesquels l’accueil critique s’est avéré plutôt mitigé (reprochant majoritairement un manque de renouvellement), Mylène Farmer a décidé de chambouler ses propres codes pour la sortie de Bleu Noir, son huitième album studio, fraîchement disponible en téléchargement légal. En guise de changement, force est de constater que la belle n’a pas fait les choses à moitié : collaboration avec d’autres artistes, détachement provisoire d’avec Laurent Boutonnat, communication généreuse et maîtrisée, image plus humaine, promo en grande pompe… De quoi déboussoler suffisamment pour créer un buzz médiatique jusqu’alors inédit chez la chanteuse, ainsi qu’une curiosité aiguisée autour du projet.

 Mylène Farmer analgésique - critique dans Mylène et des CRITIQUES fanalex3

La carapace se craquelle

S’il n’existe – heureusement – aucun avis objectif en matière de critique musicale, il faut bien avouer qu’à la découverte du nouveau disque d’un artiste que l’on apprécie particulièrement (ici en l’occurrence : Mylène), on se laisse facilement déborder par une ferveur ou un rejet excessifs. Dans ce cas de figure, il ne serait pas superflu de penser avec le recul nécessaire que Point de Suture se révélait être l’album le plus inégal et routinier du tamdem Farmer / Boutonnat, dans la forme autant que dans le fond (redondance de certaines compositions, arrangements à la traîne), malgré des qualités à souligner (premier single à effet uppercut, duo atypique et planant avec Moby, efficacité, énergie).

Construit sur des critères opposés, Bleu Noir apparaît comme l’antithèse complète d’Avant que l’Ombreet Point de Suture. D’apparence plus zen par la douceur de ses arrangements et les voix brutes, ce nouvel opus ne peut cependant nullement s’assimiler à un apaisement. Son titre ambigu – jouant ouvertement sur le contraste – se révèle par ailleurs plutôt approprié puisque les images que l’on peut lui prêter sont multiples : la nuit, l’ombre, l’éclaircie, un temps instable oscillant entre le soleil et la pluie, la blessure, l’eau, l’encre, un sentiment paradoxal, une dichotomie du calme et de l’oppression. Pour l’anecdote, outre le prénom Leila qui signifie « nuit » en arabe, il est à noter que « bleu noir » est la traduction littérale d’un autre prénom, Krishna, l’une des plus importantes divinités de l’hindouisme ; anecdote somme toute inutile mais cocasse lorsqu’on connaît l’attachement de Mylène Farmer pour la spiritualité, les religions, les divinités et le symbolisme.

À travers Bleu Noir, la chanteuse se déleste de son attirail de diva afin de se livrer plus concrètement, de façon plus intime et moins chargée. Exit donc la garçonne de « Sans contrefaçon » et, plus récemment, l’entité divine de « Dégénération » : en 2010, Mylène confie ses doutes et ses peurs en entendant bien casser certains clichés qu’on lui attribue (sic !).

« Les yeux bleus vont aux cieux, les yeux noirs au purgatoire »

Déchargée de son aura sulfureuse (hormis sur le ludique « Oui mais… non », lequel confond les jeux sexuels à l’uniformité artistique sur ton de comptine enfantine) mais toujours aussi elliptique, Mylène explore ici les différents niveaux de la mélancolie et de la passion, passant par l’espoir malgré la souffrance (« Bleu noir »), la perte d’un être cher (« Toi l’amour »), l’addiction destructrice (« Diabolique mon ange »), la solitude intérieure (« Moi je veux… »), la lassitude – voire le suicide – (« N’aie plus d’amertume »), l’ennui entraînant un besoin d’échappatoire (« Lonely Lisa »), le désespoir et l’abandon de soi (« M’effondre » et « Light me up »). Ici, le champ lexical se partage la part entre le céleste (« ange », « dieu », « âme », « éternel », « cloître » [qui a remplacé le monastère d’Innamoramento]) et l’impression de chute, de démolition personnelle (« s’effondrer », « se dissoudre », « funeste », « bataille », « sombre »). Loin de compter niaisement des histoires d’amour, Mylène Farmer établit un bilan de ses angoisses, sans véritablement chercher à faire de la poésie, bien que les sens de lecture multiples s’immiscent ici et là (« Toi l’amour »).

Musicalement, les pistes composées par Darius Keeler d’Archive remportent tous les suffrages par leur trip-hop tour à tour jazzy (« Light me up »), électronique (« Leila ») et vintage (« Diabolique mon ange »). Moby, s’il ne s’éloigne généralement pas de son registre habituel, offre quant à lui des compositions plus synthétiques, ambient et familières (« Moi je veux… », le très 18 « Bleu noir », « N’aie plus d’amertume », « Toi l’amour », à cheval entre « Where you end » et « Slipping away »), avec un sursaut de génie sur « M’effondre », sombre, hypnotique et bouleversant, évoquant avec justesse La Haine de Mathieu Kassovitz (« L’important ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage », « Jusqu’ici tout va bien »).

Remarquons qu’en plus d’une réalisation commune Moby / Farmer sur les titres précédemment cités, le final assez dépouillé « Inseparables » est écrit et composé entièrement par le New-yorkais, sans l’intervention de Mylène qui se contentera quant à elle de réadapter le titre en français. Un partage on ne peut plus rare.

Couleur froide / nature morte

Évidemment, malgré une cohérence indéniable dans sa globalité, Bleu Noir comporte quelques aspects à débattre. Primo : les textes moins alambiqués de l’auteur sur certains textes. Si Mylène Farmer semble assumer les thèmes qu’elle souhaite désormais privilégier, on pourrait en revanche regretter un vocabulaire plutôt convenu et peu aventureux sur quelques titres (« Moi je veux… »), le terme « amour » se voyant éculé à l’envi entre des rimes quelque peu faciles. Deuxio : les deux morceaux produits par RedOne. Si leur efficacité et leur énergie permettent d’assurer un équilibre au sein du disque, leurs arrangements putassiers brisent partiellement la cohérence de Bleu Noir et font pâle figure à côté du reste. Grand bien nous fasse, David Guetta n’est pas dans le coup, c’est déjà ça. Et enfin, tertio : l’habillage esthétique. On ne boudera pas notre plaisir à voir que la belle rousse est en phase avec son art et avec elle-même, qu’elle ne ressent pas le besoin d’imposer un univers particulier afin de faire voyager par sa musique. Un bon point donc. Cependant, comment jauger un graphisme aussi brouillon et grossier ? Ces fautes de frappe récurrentes et cette mise en page aussi bâclée qu’amateur ? On aura connu Henry Neu nettement plus inspiré et Mylène perfectionniste.

 128870_jul4chbnx5p6ccgcxmgxhzlwq3twtr_mylene-farmer-by-guen-29-12-2010_h195350_l-228x300 dans Mylène et des CRITIQUES

« Jusque là tout va… Jusque là tout va bien »

Doux sans s’empêtrer dans le mollasson et le fade, ni même la ballade lacrymale à quoi l’on associe l’artiste un peu trop automatiquement, l’opus transporte vers des sensations de légèreté et de solitude, une nudité de l’esprit, aidées par une performance vocale plus technique, expérimentale et neuve.

S’il ne manquera pas de faire réagir et d’inciter à la division de par ses rythmes mid tempo, Bleu Noir se dérobe telle une surprise aboutie et audacieuse, mélancolique, échappant aux sentiers grossiers sur lesquels l’industrie du disque souhaite actuellement nous acheminer (dans le mainstream, s’entend). Ni novateur ni particulièrement différent du style estampillé Farmer (Moby respectant l’empreinte de Boutonnat sans se renier), ce huitième album, à prendre tel un secret murmuré à l’oreille, est sans aucun doute, malgré un faible potentiel commercial, ce que Mylène a créé de mieux depuis Innamoramento. Une prise de risque réussie entre new age, pop électro et trip-hop, qui devrait se dévoiler au fil du temps et des écoutes.

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer Awards 2013 ?

Posté par francesca7 le 17 novembre 2012

Mylène Farmer aux NRJ Music Awards 2013 ?

 

Mylène Farmer a été primée à plusieurs reprises lors des cérémonies passées desNRJ Music Awards. Elle s’y produisait même en live en 2003, 2009, 2011 et 2012. Quid de 2013 ?

Venue récupérer un « Award de Diamant » très accessoire, Mylène Farmer avait accepté l’invitation lancée en 2012 par les NRJ Music Awards. Elle en avait même profité pour interpréter son single Du temps en playback, à la grande joie du public cannois. 

Ce dernier pourra-t-il encore applaudir la star lors de la prochaine édition de la cérémonie, le 26 janvier 2013 ? Son nouvel album Monkey Me sortant quelques semaines plus tôt, on a toutes les raisons d’y croire. Par ailleurs, Mylène n’a jamais caché la sympathie nourrie envers cet événement qui récompense les artistes en se basant exclusivement sur le vote du public. A suivre donc…

Image de prévisualisation YouTube

Après s’y être produite en 2011, Mylène Farmer avait été notablement snobbée par lesNRJ Music Awards 2012. Pas même une petite nomination pour celle qui avait pourtant remporté un joli succès avec son album Bleu Noir, porté par le tube Oui… mais non ! Une situation jugée injuste par de nombreux fans. Ces derniers auraient au moins espéré voir la vidéo de Lonely Lisa figurer dans la catégorie « Clip de l’année ».

Mais à y regarder de plus près, ces nominations ne sont pas surprenantes. Loin de refléter une réalité commerciale ou artistique, la cérémonie cannoise se contente de récompenser les « artistes maison », playlistés par NRJ. Après avoir promu l’actualité de Mylène Farmer pendant de longues années, la radio joue timidement ses singles dorénavant. Il n’est donc pas étonnant qu’elle ait été évincée de la sélection… 
Pour le plaisir, retrouvez ci-dessous la prestation de Mylène aux NRJ Music Awards 2003. Elle y livrait une interprétation toute en émotion de la ballade Rêver, accompagnée au piano par Yvan Cassar.

Pour être informé des dernières news concernant  Mylène Farmer, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Musique.evous ici

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer : Monkey Me

Posté par francesca7 le 10 novembre 2012

 

Achetez ici l’album Monkey Me de Mylène Farmer

Le neuvième album studio de Mylène Farmer s’intitule Monkey Me. Il sortira le 3 décembre 2012. Un premier extrait intitulé A l’ombre est dévoilé au mois d’octobre.

Mylène Farmer : Monkey Me dans Mylène 2011 - 2012 3C’est Noël avant l’heure pour les fans de Mylène Farmer. Eux qui sont habitués à passer des mois de disette, sans aucune nouvelle de leur rousse idole, frôlent aujourd’hui la crise de foie. En l’espace de quelques heures, ils ont ainsi appris le titre du nouvel opus de la chanteuse, sa date de sortie, les premières dates de sa prochaine tournée, ainsi que son affiche officielle. Une fois n’est pas coutume, les voilà gâtés ! 

Le neuvième album studio de Mylène s’intitule donc Monkey MeAprès avoir baptisé sa société de production « Stuffed Monkey », le singe semble être l’un des animaux fétiches de la star… Il sort aux formats CD, Digipack, Collector et LP. En attendant sa parution le 3 décembre 2012, un premier single intitulé A l’ombre est mis en radio le 22 octobre. 

Comme l’a révélé sur Facebook le batteur Loïc Pontieux, le disque a été enregistré durant l’été. Il comprendrait une douzaine de titres, tous en français et notamment la chanson-titre qui aurait pour thème la double identité… Par ailleurs, le successeur de Avant que l’ombre(2005), Point de suture (2008) et Bleu Noir (2010) est bel et bien le fruit d’une nouvelle collaboration avec Laurent Boutonnat, comme l’avait déjà suggéré le biographe Hugues Royer.

 

Côté live aussi, les choses se précisent. La tournée Timeless 2013 débutera le 7 septembre avec plusieurs concerts à Paris-Bercy. D’autres dates sont ensuite prévues, entre Lyon, Nantes, Montpellier, Toulouse, ainsi que Moscou, Genève et Bruxelles. Pour l’heure, aucun spectacle au Stade de France n’est annoncé. Ouverture de la billetterie le 4 octobre 2012 !

Pour être informé des dernières news concernant Mylène Farmer, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Musique.evous ici

Tracklisting :
1. Elle a dit
2. A l’ombre
3. Monkey Me
4. Tu ne le dis pas
5. Love dance
6. Quand
7. J’ai essayé de vivre…
8. Ici-bas
9. A-t-on jamais
10. Nuit d’hiver
11. A force de…
12. Je te dis tout

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Interview confession de Mylène

Posté par francesca7 le 3 novembre 2012

Mylène Farmer : L’interview confession !

 Paru sur http://www.evous.fr/

Alors que son album Bleu noir vient de dépasser les 600 000 exemplaires vendus, Mylène Farmer a accordé une interview à TV Magazine. Un entretien surprenant, dans lequel la star se confie en toute intimité, livrant ses peines, ses doutes, ses joies. Morceaux choisis.

 

Interview confession de Mylène dans Mylène en INTERVIEW fanfrancoise3-300x216Quel regard portez-vous sur votre carrière ? 
C’est un long chemin fait de choix, de rencontres heureuses… Un long fleuve tumultueux. Mais surtout une très longue et passionnante conversation avec le public et cela me rend heureuse.

Quel est le grand regret de votre existence ? 
De n’avoir pu partager mes émotions avec deux êtres disparus trop tôt de ma vie… Une absence trop présente, dont je souffre chaque jour.

Bleu noir est le premier disque que vous ayez fait sans Laurent Boutonnat. Est-ce une rupture définitive ou une passade ? 
Bleu noir est tout sauf une passade ! Il s’agit bien de chansons qui sont incarnées, qui sont des moments de la vie. De ma vie ! Laurent préparait un film et le fait de réaliser moi-même ce disque était un choix de ma part. Mais il est certain que nous nous retrouverons tous les deux.

Quelle est la chose la plus précieuse que vous possédiez ? 
Mes incertitudes.

La suite dans TV Magazine daté du 17 juillet
Propos recueillis par Walter Choubert

Pour être informé des dernières news concernant Mylène Farmer, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Musique.evous ici

Publié dans Mylène en INTERVIEW | 1 Commentaire »

Un dimanche en famille avec Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 1 novembre 2012

 

A la fin de la séance de Photographier avec Elsa Trillat (photographe) raconte :

 Mylène vient vers moi et me demande ce que je fais le reste de la journée. C’est dimanche et je n’ai rien prévu. Elle m’invite alors à passer la fin de l’après-midi avec elle, chez sa mère qui habite dans la maison familiale non loin de là. Je me rappellerais toujours la tête que fait Bertrand à ce moment-là ! A priori, ce genre d’invitation n’est pas fréquent de la part de Mylène. Ils montent alors dans l’Austin Mini blanche de Bertrand. Je les suis dans ma Mini bleue et noire. Direction Chaville. On arrive dans la maison. Mylène me présente sa mère, ses deux frères et sa sœur.

Un dimanche en famille avec Mylène Farmer dans Mylène dans la PRESSE mf_nmaIls regardent « Starsky & Hutch » à la télé ! Je me rappelle d’ailleurs qu’à un moment, il y a une secte dans cet épisode qui répète inlassablement : « Gloire à Satan, Gloire à Satan », et on se met à danser en cercle autour de la table en les imitant ! Puis Mylène sort le champagne. Et on discute de plein de choses. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, c’est une famille très unie. Mylène a de très bons rapports avec sa mère. Ceci étant, je me rappelle qu’une fois, sa mère a fait une projection de photos de famille. J’ai vu Mylène bébé, elle était bien costaude. Ravie, Mylène se tourne vers moi et me dit : « Tu vois, quand je suis née, j’ai déchiré les entrailles de ma mère ! ». Mais bon, je ne me suis pas sentie dans la famille Addams pour autant. La maison est, elle aussi, tout ce qu’il y a de plus normale : grande, avec plein de chambres, vu que c’est là qu’ils ont tous vécu en arrivant du Canada. Je passe un moment merveilleux. Vraiment. Je m’entends particulièrement bien avec Brigitte, la sœur de Mylène, et Michel, le cadet de la famille. Je les ai beaucoup revus dans les quelques années qui ont suivi. On aurait pu en profiter pour faire des photos de famille, ça se fait souvent pour « Match ». Mais Mylène est contre. C’était clair dès le départ. D’autant que la famille est encore assez perturbée par la mort du papa. C’est assez récent. Moins d’un an, je crois. D’ailleurs, je me rappelle qu’en arrivant dans la maison, j’ai vu une sorte de vase au milieu de la pièce principale. J’ai demandé ce que c’était, et Mylène m’a répondu « C’est mon père ». Je reviendrai plusieurs fois dans la maison familiale avec Mylène qui y amène régulièrement son linge sale, elle n’a pas de machine à laver dans son appartement parisien. Je me souviens de parties de ping-pong mémorables dans le jardin. Mylène est extrêmement douée à ce jeu.

Le lendemain, j’envoie les photos au labo. Je les récupère dans la journée. Je demande à Mylène de venir les voir au journal, c’est plus pratique. Plus tard, elle « profitera » de sa position vis-à-vis de moi pour me faire d »placer avec une table lumineuse chez elle. Mylène arrive donc au journal avec Bertrand. Elle regarde les photos. Elle en retire. Je me dis : « Mon Dieu ! Elle n’aime pas ». Finalement, elle n’en retire pas tant que ça. Mieux, elle met des croix sur plein de diapos. Quand elle met une croix, c’est qu’elle aime beaucoup. Pour la séance prise chez Bertrand, elle a mis cinq croix à certains ektas, elle est visiblement folle de cette série ! Je crois qu’à partir de là, elle s’est sentie en confiance face à mon objectif. En tout cas, un mois après, elle ne travaille plus avec Christophe Mourthé. Le papier sort dans « Match ». Dès lors, on commence à s’appeler beaucoup. Et à se voir plusieurs fois par semaine. Mais pas dans les palaces ou les grands restos. Elle n’a pas beaucoup d’argent à l’époque. Elle m’explique qu’elle n’a toujours pas touché les royalties pour « Libertine » parce que ça prend du temps ce genre de choses. Donc c’est plutôt resto chinois. Et McDonald’s à fond ! On passe des journées entières chez elle, rue Quincampoix, assises par terre à manger des hamburgers en sirotant du Coca, à regarder la télé, et surtout à refaire le monde, avec E.T. sur la tête qui nous pouille les cheveux. On lui donne des feuilles et des stylos, et il fait des dessins. Il est incroyable ce singe, il sait même reboucher les feutres ! Je devrais dire « elle » d’ailleurs puisque c’est une fille. Quelques mois plus tard, à Noël, Mylène a eu Léon. Elle m’a dit que quand il ferait des bébés avec E.T., elle m’en donnerait un. Ma mère, qui garde déjà mes chats et mon chien quand je pars en reportage, n’est pas vraiment pour ! En parlant de mon chien, Popcorn, une petite célébrité à « Paris Match », je me souviens que Mylène l’aimait beaucoup. Elle n’était pas spécialement fan des chiens. Mais c’était un cocker gold, il était roux comme elle !

mylene6-300x274 dans Mylène dans la PRESSEA l’époque, quand on n’est pas chez Mylène, on organise des parties de Trivial Pusruit chez Bertrand. Surtout le dimanche après-midi. On hait tous le dimanche ! En fin de journée, pendant que les garçons se prélassent, Mylène et moi sommes de corvée de vaisselle. Imaginez Mylène avec des gants Mapa !

Mylène est fan de Peter Gabriel à l’époque. Elle prend des polaroïds de lui quand il passe à la télé ! C’est aussi la période où elle a un livre fétiche qu’elle tient absolument à me faire voir. Mais j’ai toujours refusé de le regarder. C’est un bouquin de photos de monstres de la nature, du genre des enfants nés avec des écailles de crocodile ! Ca l’intéresse vraiment ! Ou plus exactement, ça l’intrigue. Ce n’est vraiment pas de la curiosité malsaine. Juste une envie de comprendre. Comme une enfant.

Parution dans le Mylène Farmer Magazine – en 2003

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Olivier Dahan et Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 22 octobre 2012

 

Olivier Dahan (né à La Ciotat, le 26 juin 1967), est un réalisateur et scénariste français.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Dahan

 

Description de cette image, également commentée ci-aprèsAprès une enfance ciotadenne pendant laquelle il cotoiera le brillant enseignant qu’était Jean-Louis Escalère, Olivier Dahan entre à vingt ans, en 1987, à l’École d’art de Marseille où il obtient en 1991 le diplôme national supérieur d’expression plastique. Entre 1988 et 1997 il réalise sept courts métrages, des clips pour IAM, Mc Solaar, The Cranberries, Zucchero, etc. et participe à des expositions d’art. En 1994, Olivier Dahan met en scène pour la chaîne Arte son premier long métrage, Frères, dans la collection « Tous les garçons et les filles de leur âge ». Le film est sélectionné par le Festival international du film de Berlin. Il sort en salle en 1997 de même que Déjà mort, un drame dans l’univers désespéré de jeunes niçois fortunés et mal dans leur peau. Parmi les interprètes : Benoît Magimel, Clément Sibony et Zoé Félix.

En 2001, il tourne une adaptation du conte de Charles Perrault, Le Petit Poucet, puis un film sombre en 2002, La Vie promise avec Isabelle Huppert dans le rôle d’une prostituée à la recherche de son ex-mari. En 2003, les producteurs Alain Goldman et Luc Besson, lui proposent de réaliser Les Rivières pourpres 2 – Les anges de l’apocalypse, avec Benoît Magimel.

Au début de 2004, il envisage de tourner un film sur la vie d’Édith Piaf qu’il réalise en 2006 avec Marion Cotillard dans le rôle de la chanteuse mythique. Le film, La Môme, (titré en anglais La Vie en rose), fait l’ouverture du Festival de Berlin 2007. Marion Cotillard obtient en 2008 pour sa composition un Golden Globe, le BAFTA, British Academy of Film and Television Arts de la meilleure actrice ; le César de la meilleure actrice et l’Oscar de la meilleure actrice. L’Oscar du meilleur maquillage est aussi attribué à son équipe de maquillage.

En 2009 et 2010, il met en scène le spectacle Mozart, l’opéra rock, produit par Dove Attia et Albert Cohen.

En 2011, il réalise le vidéo clip du titre éponyme du 8ème album de Mylène Farmer, Bleu Noir.

En Mars 2011 Le réalisateur de La Môme s’associe à Mylène Farmer pour mettre en scène son nouveau clip, Bleu Noir. La carrière musicale de Mylène Farmer est parsemée de nombreux clips de qualité. Notamment ceux de ses débuts, réalisés par Laurent Boutonnat et pensés comme de véritables courts-métrages qui bouleversaient les codes du genre, montrant la chanteuse nue (Libertine), rendant hommage à de grands auteurs et réalisateurs (Stanley Kubrick, Edgar Allan Poe, Oscar Wilde…). Luc Besson (Que mon cœur lâche), ou Abel Ferrara (California) suivront.

Pour son dernier titre, Bleu noir, Mylène Farmer a fait appel à un nouveau réalisateur de renommée internationale : Olivier Dahan ( Les Rivières Pourpres 2 , La Môme ). L’homme a également mis en scène des clips pour Renaud , MC Solaar , IAM , France Gall ,Francis Cabrel ou encore Cali. Ici, il la filme en plan séquence et en noir et blanc.

 

Olivier Dahan et Mylène Farmer dans Mylène et L'ENTOURAGE mf2000_10a-200x300Avant de tourner sa comédie Les Seigneurs, Olivier Dahan s’est offert une récréation musicale en tournant le clip du dernier single de Mylène Farmer, Bleu noir, extrait de l’album du même nom. Un clip qui a été dévoilé sur le site officiel éphémère de la star française.

Olivier Dahan a choisi la sobriété du noir et blanc pour filmer une Mylène Farmer marchant dans des décors successifs de foret, de plaine enneigée, de nuit étoilée, d’explosions, de feux d’artifice… La chanteuse semble ainsi traverser les décors, les saisons parfois destabilisée et pas toujours cadrée sur la musique composée par Moby.

Mylène Farmer vient s’ajouter à une longue liste d’artistes mis en clip par Olivier Dahan. Le réalisateur a notamment signé les vidéos de groupes ou chanteurs tels que The Cranberries (Salvation…), Stephan Eicher (1000 vies), MC Solaar (Les temps changent), IAM (Planète Mars), Francis Cabrel (Hors saison) ou encore Raphaël pour Le Vent de l’hiver et Le bar de l’hôtel.

 

 

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Nikos Aliagas et Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 22 octobre 2012

 

Image illustrative de l'article Nikos Aliagas Aliagas, de son vrai nom Nikólaos Aliágas (en grec ), est un journaliste, animateur de télévision, animateur de radio, acteur et chanteur franco-grec, né le 13 mai 1969 à Paris.

Nikos Aliagas est né en France de parents grecs : son père Andreas Aliagas, tailleur de profession (il a notamment réalisé les costumes d’Alain Delon dans le film Borsalino ou des tenues pour Christian Dior et Nina Ricci), a émigré en France en 1964 et rencontré sa mère Harula sur les barricades en mai 1968. Sa famille est originaire de Missolonghi et de Lefkada – son grand-père y tient toujours un café. Il suite une scolarité dans une école tenue par des prêtres orthodoxes à Châtenay-Malabry et prend la nationalité française à l’âge de 18 ans. Il a fait des études à La Sorbonne, puis a débuté sa carrière à Paris sur Radio France Internationale (1988), puis sur Radio Notre-Dame (1992), une fois ses études achevées.

Il a une sœur cadette prénommée Maria, qui est son assistante dans sa boîte de production.

De 1993 à 1999, il est journaliste sur la chaîne européenne d’informations en continu Euronews. En parallèle, il présente le journal sur la chaîne TMC .En 1998, il est repéré par la productrice Estelle Gouzi, qui l’engage pour la nouvelle émission de Christine Bravo, Union libre. De 1999 à 2001, il est chroniqueur représentant la Grèce dans cette émission consacrée à l’Union européenne, présentée par Christine Bravo sur France 2. Avec cinq autres chroniqueurs de cette émission, il participe à Fort Boyard en juin 2001. Il est en même temps présentateur, à Athènes, du journal télévisé de 20 h 30 d’Alter. Il est repéré par Étienne Mougeotte, qui le fait venir sur TF1 pour présenter Star Academy à partir de 2001 jusqu’en décembre 2008.

Le 28 janvier 2012, il présente les NRJ music awards pour la quatrième fois en présence Mylène Farmer et Jean-Paul Gaultier.

Du 25 février 2012 au 19 mai 2012 il présentera le nouveau télé-crochet de TF1, The Voice : la plus belle voix avec Virginie de Clausade

A l’occasion de la sortie de son album « Bleu Noir » qui sort dans les bacs lundi 6 décembre, Mylène Farmer a répondu aux questions de Nikos lors d’une interview exclusive en tête-à-tête…

Cela faisait 12 que la grande Mylène Farmer n’avait pas accordé une interview à NRJ… Aujourd’hui le mal est réparé et c’est le non moins élégant Nikos Aliagas qui a eu l’honneur de ce précieux entretien.

Nikos Aliagas et Mylène Farmer dans Mylène et L'ENTOURAGE fanflorine2-300x224L’animateur du 6/9 a eu la chance de rencontrer la plus mystérieuse des chanteuses françaises dans la suite d’un grand palace parisien. Nikos explique qu’il rencontré une Mylène Farmer aux cheveux très courts, tout à fait détendue et naturelle, totalement attentive à ses questions.

Celle dont le nouvel album Bleu Noir sort ce lundi parle notamment de sa collaboration avec Moby et le producteur Red One, de son stress permanent avant de monter sur scène et de ses éventuels projets au cinéma…

Une question demeure… Mylène Farmer sera-t-elle présente aux NRJ Music Awards 2011 qui auront lieu le 22 janvier prochain à Cannes ?

Le 28 janvier 2012, de nombreuses personnalités se donneront rendez-vous au Palais des Festivals de Cannes, à l’occasion des NRJ Music Awards. Une cérémonie qui sera marquée par la présence exceptionnelle de Mylène Farmer !

Pour la quatrième année consécutive, Nikos Aliagas présentera, en direct de Cannes, les NRJ Music Awards, qui seront retransmis sur TF1 le samedi 28 janvier dès 20h50. Cette douzième édition accueillera de nombreuses stars de la chanson, comme Justin Bieber, David Guetta, Coldplay ou encore la chanteuse française Mylène Farmer

 Cet événement musical, qui récompense les meilleurs chanteurs français et internationaux de l’année 2011, sera rythmé par la remise de 11 trophées : celui de la révélation francophone de l’année, de la révélation internationale de l’année, de la chanson internationale de l’année… Les téléspectateurs ont jusqu’au 15 janvier minuit pour soutenir leur star préférée sur le site MyTF1 et NRJ.fr. Une catégorie sera ouverte au vote du public en direct de l’émission : celle de la chanson française de l’année.

Mylène Farmer interview Nikos (partie 1) Vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Page Web pour Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 8 octobre 2012

Page Web pour Mylène Farmer dans Mylène 2011 - 2012 mf_timeless_2013-f5df41-101x150    LE WEB A DEJA OUVERT UNE PAGE POUR ACCUEILLIR LE SPECTACLE QUE SERA TIMELESS

Les fans de Mylène Farmer ont de quoi se réjouir : après deux ans d’absence, la chanteuse sortira un nouvel album dans quelques semaines… avant de partir en tournée à la rentrée 2013 !

Les rumeurs disaient vrai. Deux ans après la sortie de son album « Bleu Noir », Mylène Farmer fera son retour dans les prochaines semaines en publiant un nouvel opus. Intitulé « Monkey Me », celui-ci devrait être disponible dans les bacs le 3 décembre prochain, selon des sources concordantes. Le premier extrait de l’album sera, quant à lui, dévoilé dès le 22 octobre.

 

Voyez vous-même : http://www.timeless2013.com/

 

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaires »

TIMELESS pour Mylène

Posté par francesca7 le 8 octobre 2012

 

Deux ans après la sortie de « Bleu Noir », Mylène Farmer publiera son neuvième album « Monkey Me » le 3 décembre, avant une tournée à l’automne 2013, a annoncé la star jeudi dans un communiqué.

Le premier extrait de l’album de la très discrète diva sera diffusé sur les radios à partir du 22 octobre.

La tournée, intitulée « Timeless 2013″, débutera le 7 septembre 2013 à Paris-Bercy. Douze dates (deux par ville) sont déjà annoncées à Lyon, Montpellier, Nantes, Strasbourg, Douai et Toulouse entre le 24 septembre et le 27 novembre.

Des concerts sont également programmés à Genève, Moscou, Saint-Petersbourg et Bruxelles.

La billetterie pour ces concerts sera ouverte à partir du 4 octobre.

L’affiche de la tournée « Timeless 2013″ offre une première surprise aux fans de Mylène Farmer. La star, qui a fait de sa chevelure rousse sa signature, y apparaît les cheveux teints en blond platine.

TIMELESS pour Mylène dans Mylène 2013 - 2014 mf_timeless_2013-f5df4-202x300

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaires »

Monkey Me, l’album de Mylène Farmer 2012

Posté par francesca7 le 27 septembre 2012

Mylène Farmer : Nouvel album ’Monkey Me’ le 3 décembre

Le neuvième album studio de Mylène Farmer s’intitule Monkey Me. Il sortira le 3 décembre 2012. Un premier extrait sera dévoilé au mois d’octobre.

Monkey Me, l'album de Mylène Farmer 2012 dans Mylène 2011 - 2012 xvwpaqls1-300x243C’est un peu Noël pour les fans de Mylène Farmer. Eux qui sont habitués à passer des mois de disette, sans aucune nouvelle de leur rousse idole, frôlent aujourd’hui la crise de foie. En l’espace de quelques heures, ils ont ainsi appris le titre du nouvel opus de la chanteuse, sa date de sortie, les premières dates de sa prochaine tournée, ainsi que son affiche officielle. Une fois n’est pas coutume, les voilà gâtés ! 

Le neuvième album studio de Mylène s’intitule doncMonkey MeAprès avoir baptisé sa société de production « Stuffed Monkey », le singe semble être l’un des animaux fétiches de la star… En attendant sa parution le 3 décembre 2012, un premier single au nom encore secret sera mis en radio le 22 octobre. 

Comme l’a révélé sur Facebook le batteur Loïc Pontieux, le disque a été enregistré durant l’été. Il comprendrait une douzaine de titres. Par ailleurs, le successeur de Avant que l’ombre (2005), Point de suture (2008) et Bleu Noir (2010) serait le fruit d’une nouvelle collaboration avec Laurent Boutonnat, comme l’avait déjà suggéré le biographe Hugues Royer.

Côté live aussi, les choses se précisent. La tournée Timeless 2013 débutera le 7 septembre avec plusieurs concerts à Paris-Bercy. D’autres dates sont ensuite prévues, entre Lyon, Nantes, Montpellier, Toulouse, ainsi que Moscou, Genève et Bruxelles. Pour l’heure, aucun spectacle au Stade de France n’est annoncé. Ouverture de la billetterie le 4 octobre 2012 !

Pour être informé des dernières news concernant Mylène Farmer, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Musique.evous ici

 

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

Nouvel Album Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 27 septembre 2012

 Nouvel album le 3 décembre 2012

Un nouvel album de Mylène Farmer sortira à la fin de l’année 2012. Il s’agirait d’un disque composé par Laurent Boutonnat. A en croire le batteur Loïc Pontieux, il aurait été enregistré au mois d’août…

Nouvel Album Mylène Farmer dans Mylène 2011 - 2012 Encore-une-chanson-Mylene-Farmer-invitee-d-honneur_image_article_paysage_new-300x202Si Mylène Farmer s’est faite discrète ces derniers mois, c’est pour une bonne raison. Elle travaillerait en effet sur son prochain album, dans le plus grand secret. A en croire Hugues Royer, auteur d’une biographie non officielle sur la chanteuse, il s’agirait d’un nouvel opus composé en intégralité par le complice de toujours, Laurent Boutonnat. « Alors qu’il a pu être question, au départ, d’un panachage mêlant d’autres talents, Laurent Boutonnat a souhaité être le seul maître d’oeuvre », avance l’écrivain. 

Succédant à Avant que l’ombre (2005), Point de suture (2008), Bleu Noir (2010) et au best-of 2001-2011, ce 9e album studio baptisé Monkey Me sortira dès le 3 décembre 2012, précédé d’un premier single… Le 4 septembre, le batteur Loïc Pontieux (qui était crédité sur l’opus Avant que l’ombre…) écrit sur Facebook : « A enregistré au mois d’août le dernier album de Mylène Farmer. » De quoi aiguiser l’impatience des fans ! 

Selon Hugues Royer, la présence sur le disque de Laurent Boutonnat s’explique par le souhait de créer un album « calibré pour la scène ». Nombreux sont en effet ceux qui espèrent une nouvelle tournée pour 2013, avec peut-être même un grand concert au Stade de France

Alors que le projet Xtended Tour est finalement tombé à l’eau, cette tournée excite déjà les passions. D’autant plus que, selon certains, il pourrait bien s’agir de la toute dernière…

Pour retrouver notre sélection des concerts à Paris en 2012, cliquez ici
Et pour l’agenda 2012 des concerts dans toute la France, cliquez là ! 

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer et Martial Leiter

Posté par francesca7 le 14 septembre 2012

 

Mylène Farmer et Martial Leiter dans Mylène et L'ENTOURAGE sriimg20080618_9234262_2Martial Leiter, né le 14 avril 1952 à Fleurier, est un dessinateur suisse.

D’abord dessinateur en machines à Yverdon-les-Bains, il participe à de nombreux fanzines de ses amis. Puis peu à peu ses dessins en noir et blanc, généralement sombres et sans texte, sont demandés par les principaux journaux suisses et parisiens.

Après avoir fini l’école obligatoire, Martial Leiter se lance dans un apprentissage de dessinateur en machines, métier qu’il exercera pendant six mois. A 17 ans, il loue une salle dans le Jura et y expose ses dessins. La même année, il se voit proposer une bande dessinée. Dans les deux cas, il remporte un grand succès. Marial Leiter donne aussi bien dans le décor de théâtre, dans la sculpture et dans le dessin que dans le dessin de presse.


En 2003, Martial Leiter collabore à la revue d’art « TROU » avec un travail sur les désastres des guerres; pour l’édition de tête (100 exemplaires numérotés et signés) il a créé une estampe. De juin 2004 à mars 2005, ses 300 épouvantails hantaient en pleine nature à Cernier. Mylène Farmer s’inspirera de cette œuvre pour son clip Fuck them all.

 Dans son clip Fuck them all, Mylène Farmer s’est inspirée de l’exposition d’épouvantails de l’artiste suisse Martial Leiter sensés représenter l’âme humaine dans ses pires états. Le sombre et brillant Martial Leiter est doublement mis en vedette à Neuchâtel, à travers une double exposition au Musée d’art et d’histoire et au Centre Dürrenmatt. Visite guidée à travers le regard d’un complice de longue date, l’ancien éditeur Rolf Kesselring

 Martial Leiter, fait remarquable, ne peut restituer sa sensibilité que par le noir. Il en a besoin. Est-ce à dire qu’il souffre d’une affection de la vue? Serait-ce son esprit qui ne peut redonner qu’à travers l’encre noire la face souvent obscure de notre vie? En définitive, Martial Leiter serait-il comme un alchimiste cherchant la voie au noir afin de parfaire et de finaliser sa quête? Difficile à dire avec certitude.

Pourtant, par moment, l’utilisation de fonds de soutien aux teintes falotes, insignifiantes, presque anodines, où les déclinaisons de ces nuances grises qui deviennent bleutées à force, pourraient faire penser que la tentation de la couleur est présente. Mais ces touche sont si subtiles, tellement ténues, que là encore rien n’est certain.

1996-Marianne-Rosenstiehl-006b-211x300 dans Mylène et L'ENTOURAGELa seule chose qui éclaire le spectateur, c’est la netteté de la critique. Dans chaque dessin, chaque illustration, Leiter nous met en face de nous comme un miroir, un réflecteur, sans indulgence, presque brutal. Ce que je peux dire de tout ce travail, c’est qu’à travers cette apparente dureté, Martial Leiter propose, au genre humain, une immense tendresse, un cri fraternel et à la limite du désespoir, le cri d’un homme qui veut attirer l’attention de ses semblables. Il fait penser à un enfant gesticulant pour nous signaler nos erreurs, nos excès, nos crimes.

Si, apparemment, son œuvre est noire, elle demeure pleine d’une espérance. De l’idée d’un monde meilleur ou en tout cas différent. Plus que bien des êtres savants qui tentent de nous montrer les chemins à suivre, il est celui qui nous permet, a contrario et si on sait lire et comprendre son travail, toutes les voies encore possibles dans ce monde de plus en plus dément et brutal.

Courez à Neuchâtel! C’est un conseil d’ami. Visitez les deux expositions qui lui sont consacrées. Pour votre plus grand plaisir, vous n’en reviendrez pas totalement indemnes.

 

Les Éditions du Héron feront paraître ses dessins récents, sous le titre Leiter, dans la collection « arts graphiques ».

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Mylène farmer pour 2013

Posté par francesca7 le 6 septembre 2012

Mylène Farmer en concert : Nouvelle tournée en 2013 ?

Les rumeurs se multiplient sur le compte de Mylène Farmer et sa prochaine tournée. Aura-t-elle bien lieu en 2013 avec une mise en vente des billets dès 2012 ? Un concert au Stade de France serait-il au programme ?

Alors qu’elle est au coeur de l’actualité en raison de son best-of 2001-2011Mylène Farmer fait en parallèle l’objet de nouvelles rumeurs. Outre la mise en radio éventuelle de Sois moi – Be Me, c’est la sortie éventuelle d’un nouvel album original qui fait la joie des fans. Il s’agirait d’un disque prévu pour les fêtes de fin d’année… 

Mylène farmer pour 2013 dans Mylène 2013 - 2014 MyleneFarmer-BleuNoir-286x300

Autre rumeur digne d’intérêt, celle évoquant une nouvelle tournée. A en croire plusieurs fans, des concerts seraient ainsi prévus pour 2013, entre les mois d’octobre et de décembre.« Mylène serait en train de réfléchir à une stratégie pour un retour flamboyant, indique ainsi sur son blog Hugues Royer, auteur de la biographie non officielle Mylène. Elle envisage une tournée pour 2013 qui passerait par le Stade de France. Bien évidemment, ce scénario n’a rien d’officiel. Mais avouez qu’il réjouirait plus d’un fan… » Un ou des concerts au Stade de France précèderaient cette série de spectacles, éventuellement en septembre 2013. 

Au mois de mai 2012, des dates sont annoncées par certains sites. On parle alors deconcerts à Paris, Nice, mais aussi Lyon, Lille et Strasbourg. Mais quelques heures plus tard, le producteur Thierry Suc déclare n’avoir « jamais confirmé cette information »

Pour être informé des dernières news concernant Mylène Farmer, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Musique.evous ici

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer 2012

Posté par francesca7 le 6 septembre 2012

Mylène Farmer : Un nouvel album en décembre 2012 ?

 

Un nouvel album de Mylène Farmer pourrait sortir à la fin de l’année 2012. Il s’agirait d’un disque composé par Laurent Boutonnat. A en croire le batteur Loïc Pontieux, il aurait été enregistré au mois d’août..

Mylène Farmer 2012 dans Mylène 2011 - 2012 1995-Herb-Ritts-004b-214x300

Si Mylène Farmer s’est faite discrète ces derniers mois, c’est pour une bonne raison. Elle travaillerait en effet sur son prochain album, dans le plus grand secret. A en croire Hugues Royer, auteur d’une biographie non officielle sur la chanteuse, il s’agirait d’un nouvel opus composé en intégralité par le complice de toujours, Laurent Boutonnat. « Alors qu’il a pu être question, au départ, d’un panachage mêlant d’autres talents, Laurent Boutonnat a souhaité être le seul maître d’oeuvre », avance l’écrivain. 

Succédant à Avant que l’ombre (2005), Point de suture (2008),Bleu Noir (2010) et au best-of 2001-2011, ce 9e album studio pourrait sortir dès le mois de décembre 2012, précédé sans doute d’un premier single… Le 4 septembre, le batteur Loïc Pontieux (qui était crédité sur l’opusAvant que l’ombre…) écrit sur Facebook : « A enregistré au mois d’août le dernier album de Mylène Farmer. » De quoi aiguiser l’impatience des fans ! 

Selon Hugues Royer, la présence sur le disque de Laurent Boutonnat s’explique par le souhait de créer un album « calibré pour la scène ». Nombreux sont en effet ceux qui espèrent une nouvelle tournée pour 2013, avec peut-être même un grand concert au Stade de France
Alors que le projet Xtended Tour est finalement tombé à l’eau, cette tournée excite déjà les passions. D’autant plus que, selon certains, il pourrait bien s’agir de la toute dernière…

Pour retrouver notre sélection des concerts à Paris en 2012, cliquez ici
Et pour l’agenda 2012 des concerts dans toute la France, cliquez là ! 

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

PARIS MATCH parle de Mylène

Posté par francesca7 le 4 septembre 2012

 

Mystérieuse, elle craint le désir des autres mais, pour la sortie de « Bleu Noir », Mylène Farmer s’est confiée à Nathalie Rheims.

Paris Match. Tu n’as jamais été aussi belle et épanouie. As-tu des ­secrets de beauté ?
Mylène Farmer. La seule chose importante est d’aimer et d’être ­aimée. C’est bien la seule certitude que j’ai aujourd’hui. Et la beauté ­dépend du regard que l’on pose sur les gens. Quand ce regard est celui de l’être aimé ou tout simplement celui de la bienveillance, il agit comme un baume enchanteur. La chance qui m’est donnée de vivre en harmonie avec ce que je fais est alors mon secret de beauté, c’est un lien fragile que je m’efforce à la fois de remettre en cause et de protéger.

Qu’es-tu capable de faire aujourd’hui et que tu n’aurais pas pu faire hier ?
MF : Affronter des regards quand j’entre dans un lieu public sans ­vouloir fuir l’endroit dans la fraction de seconde. Souffrir d’un manque de confiance en soi, d’une timidité qui vous fait parfois passer pour quelqu’un de distant, de froid, n’est pas un atout majeur pour faire un métier public. Pourtant, depuis longtemps déjà, je n’ai eu d’autre choix que de dépasser mes peurs, les surmonter, n’en être pas – ou plus – l’otage. Quand j’y pense, c’est d’une violence inouïe de dépasser ce handicap… Seules les personnes qui sont de vraies timides peuvent ­comprendre ce par quoi l’on passe pour y parvenir.

“Bleu noir” est le premier album que tu fais sans Laurent Boutonnat. Pourquoi t’es-tu éloignée de lui ?
MF :Je ne me suis en aucun cas ­éloignée de lui. Après la tournée et les concerts au Stade de France, il s’opère une effrayante descente aux enfers malgré le succès, un vide sidéral, un manque. Vous recevez tant d’amour, de vibrations, autant de sensations qui vous donnent l’envie… d’écrire. Laurent a tout à fait compris mon besoin de créer. C’est aussi ça, la complicité. Nous nous retrouverons pour le prochain ­album.

As-tu conscience que cet album est plus sombre que les précédents ?
MF :Non… pas vraiment… Cet ­album, comme son titre, “Bleu noir”, l’indique, passe de la lumière au sombre puis à l’obscurité. Ou l’inverse, je ne sais plus.

 

PARIS MATCH parle de Mylène dans Mylène dans la PRESSE benoitmylenecorse2-300x198

                                »La Corse est mon refuge »

On te dit solitaire, voire recluse. ­Travailler avec une nouvelle équipe fut-il un travail compliqué ?

MF : Je m’adapte à de nouvelles ­manières de travailler si tant est que l’on respecte ma “bulle”, mes ­silences, autant que je respecte moi-même l’autre. Je suis quelqu’un de solitaire. Mais j’ai aussi un grand ­besoin de l’autre et je réfute le terme “recluse”… Quand j’étouffe, je prends un train, un avion, et vais voir d’autres cieux… C’est une ­liberté, une chance inestimable de pouvoir voyager quand j’en ressens le désir ou la nécessité. Face à un paysage de neige, je suis émue. J’ai grandi au ­Canada, je suis certaine que cette ­attirance pour les paysages immaculés vient de là-bas. Le grand froid a un parfum très particulier, un son qui lui est propre. J’ai retrouvé cette même émotion quand je suis allée en Russie découvrir Saint-Pétersbourg, en plein hiver. Au bord de la Neva, ses canaux gelés… on guette Catherine II de Russie…

D’autres endroits que tu aimes ?
La Corse est mon refuge. Le jour venu, la tentation pourrait être la Toscane. M’apaiser devant des ­collines d’oliviers et de vignes…

Tes biographes écrivent les mêmes clichés sur toi. Qu’as-tu à cacher ?
Je n’ai pas de biographe, c’est certainement pourquoi ce sont les mêmes clichés.

mylene-farmer_1987_christophe-mourthe_tournage-clip-tristana_151t-220x300 dans Mylène en INTERVIEWDans ce qui a été écrit à propos de toi, qu’est-ce qui t’a fait le plus ­sourire ?
J’ai entendu parler de bain de jus de tomate, qui m’aurait conduite à une “phobie attractive” du sang, et de lit-cercueil. Je crois que tous les fantasmes me font ­sourire quand il ne s’agit pas de mes proches ou de ma vie privée. Pourtant, quand on me rapporte les médisances d’un animateur de jeu télévisé, quant à mon prétendu play-back sur scène, je finis par me demander si je ne préfère pas l’histoire tout aussi fausse du jus de ­tomate. C’est ­impressionnant de voir à quel point certaines ­personnes se sentent grandies en dénigrant, en tentant de blesser… Il s’agit bien souvent de gens qui rêveraientd’une vie ­meilleure. Encore faut-il en être à la hauteur. Je crois à la vertu de la décence. La critique est nécessaire ; la grossièreté, inutile.

Es-tu obsédée par l’idée de laisser une trace de toi après ta mort ?
Obsédée, non. Le moment ­présent m’importe. Laisser une trace… dans le cœur de quelques personnes, j’espère que oui.

Qu’aimerais-tu que l’on dise de toi ?
“C’était une grande astronaute.”

Quel regard portes-tu sur la variété française ? Y a-t-il des artistes qui t’intéressent ?
J’ai découvert Stromae, ce jeune artiste vraiment original. J’aime beaucoup son titre “Alors on danse”, sa silhouette, son phrasé et son timbre de voix si particuliers. Il dit des choses graves sur un ton léger.

Pourquoi as-tu enregistré un duo avec Line Renaud ?
Je l’ai rencontrée lors d’un dîner et, comme chacun semble le dire, quand on croise le regard bleu de Line… une magie s’opère. C’est une femme belle, décalée et ­charmeuse. Je suis instinctive, le désir l’emporte dans ces moments-là. Son énergie ­vitale est impressionnante. Mais c’est aussi quelqu’un qui doute, c’est imperceptible mais touchant.

Tu navigues continuellement entre Eros et Thanatos. L’amour et la mort sont-ils tes deux seules sources d’inspiration ?
Il y a aussi la solitude. L’isolement. J’ai essayé la joie de vivre, mais ça n’a pas marché !

La politique t’intéresse-t-elle ? As-tu de l’estime pour ceux qui nous ­gouvernent ?
J’ai de l’estime pour le courage de tous ceux qui acceptent cette lourde responsabilité sans abuser de leur pouvoir.

Quelle est ton image idéale du couple ?
Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre : l’intelligence complice.

Comment t’imagines-tu dans dix ans ?
Ailleurs…

Interview de Nathalie Rheims – Paris Match 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaires »

1...34567...9
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...