• Accueil
  • > Recherche : concert mylene farmer 2013

Résultats de votre recherche

MERCI à Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 26 février 2014

 

 

myleneMOBILISATION – La chanteuse va fêter ses 30 ans de carrière. Pour l’occasion, un appel à financer la publication d’une demi-page de remerciement a été lancé par ses fidèles sur My Major Company.

Trente ans plus tard, Mylène Farmer se fait toujours aussi discrète dans les médias 

En mars 1984, une jolie rousse sortait son premier single baptisé  »Maman a tort ». Trente ans plus tard, Mylène Farmer est toujours là et cartonne toujours autant. Les preuves s’accumulent. Avec 4,7 millions d’euros, l’artiste s’est hissée en tête du classement des chanteurs les mieux payés en 2013, selon Challenge. Son dernier album Monkey Me, sorti en décembre 2012, a été certifié disque de diamant moins d’un mois après sa sortie. Sa tournée « Timeless 2013″ a rassemblée pas moins de 500 000 spectateurs sur 39 dates dans 14 villes et 5 pays. Pour finir, plus de 40 000 billets ont déjà été vendus pour la diffusion, le 27 mars, de son show futuriste « Timeless 2013 – Le film » dans 160 salles de cinéma en France.

Appel aux dons sur My Major Company

Pour fêter ses 30 ans de carrière, ses fans ont eu l’idée de publier une demi-page de remerciement dans Libération. Pour financer cette publication, ils ont créé un compte via My Major Company. Comme ils l’expliquent sur la page dédiée au projet, ils se sont inspirés de proches de Mylène Farmer qui avaient acheté dans le même quotidien, le 18 mai 1989, une pleine page avec écrit  »Mylène, ceux qui t’aiment te saluent ». Il était alors question de soutenir la chanteuse avant un de ses premiers grands concerts parisiens. Libération a, de son côté, décidé de soutenir les fidèles de l’artiste en divisant par deux le prix de la pub. Mardi soir, le compteur a déjà atteint les 3 313 euros, soit 35% de la somme totale. Il reste encore dix-neuf jours pour réunir la somme.

article paru sur  : http://www.metronews.fr/

 

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer : son show Timeless 2013 bientôt au cinéma

Posté par francesca7 le 18 janvier 2014

 

Pour accompagner la sortie du DVD de sa dernière tournée Timeless 2013, Mylène Farmer a réservé un joli cadeau à ses fans : le 27 mars, le show sera projeté sur grand écran dans plus d’une centaine de cinémas en France, Belgique et Suisse.

images (26)

2013 aura, sans conteste, été l’année de tous les records pour Mylène Farmer : dix concerts à Bercy qui affichaient «sold out», trente-neuf dates, quatorze villes, quatre pays, cinq cent mille spectateurs au compteur ! Bref, la chanteuse a – une fois de plus – prouvé qu’elle était bel et bien l’artiste la plus populaire de sa génération ! Et la « Farmer mania » n’est pas prête de s’arrêter ! En effet, au printemps prochain, histoire de prolonger le plaisir, sortira le DVD de cette tournée exceptionnelle.

Et comme Mylène Farmer est une pro de la communication, elle a mis au point un événement très spécial… le jeudi 27 mars 2014, à 20h précises, le film de sa tournée sera projeté sur grand écran dans plus d’une centaine de cinémas en France, Belgique et Suisse. Les cinémas Gaumont, Pathé, Kinépolis, Cap cinéma, Cinéville et des dizaines de cinémas indépendants ont répondu favorablement à cette initiative.

Ainsi, les fans de la chanteuse pourront (re)voir le concert dans une qualité inédite. Car le show a été filmé en CinémaScope avec trente caméras haute définition et mixé en son Dolby Surround 5.1, spécialement pour le cinéma. Ce qui fait de ce film, non pas un simple souvenir, mais une véritable oeuvre cinématographique !

mettre photo 1A

Les fans de Mylène Farmer pourront (re)voir la dernière tournée de leur idole en haute définition le 27 mars dans plus de cent salles de cinéma.

Décidément, les chanteuses vont envahir les salles obscures cette année. Mais pas en jouant la comédie dans un film.

Après Tal, qui fera l’objet d’un documentaire, Tal au cinéma, diffusé dans plusieurs salles à travers la France au mois de mars, la plus importante vendeuse de disques de l’Hexagone va elle aussi se retrouver à l’affiche des cinémas.

téléchargement (2)Le concert Timeless de Mylène Farmer sera en effet projeté sur plus de cent grands écrans en France, Belgique et Suisse. Le jeudi 27 mars 2014, à 20h précises, les fans de la chanteuse pourront découvrir le film de sa tournée Timeless dans une centaine de salles de cinéma. Filmée en Cinéma Scope avec trente caméras haute définition, mixée en son Dolby Surround 5.1, cette captation de concert se veut de haute qualité. Cette sortie en salles est destinée à promouvoir le DVD de la tournée, qui sera dans les bacs au même moment. L’événement devrait déclencher une nouvelle vague de Mylène-mania.

Plus de 500 000 personnes avaient assisté à la tournée Timeless de la chanteuse à l’automne 2013. Les médias avaient largement relayé l’impatience et la passion de certains fans, qui n’avaient pas hésité à camper des semaines durant devant le Palais omnisports de Paris-Bercy pour être au plus près de leur idole. Il faut dire que la star, rare sur les plateaux télé, l’est aussi sur scène : en près de 30 ans de carrière, Mylène Farmer n’a effectué que six séries de concerts…

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène FILMOGRAPHIE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

mylène farmer et son amour pour le cinéma

Posté par francesca7 le 14 janvier 2014

 

images (3)Si Mylène Farmer n’a jamais caché son goût pour le cinéma, à travers ses clips notamment, elle n’a joué que dans un seul film depuis le début de sa carrière. Un projet d’adaptation du roman « L’ombre des autres » de Nathalie Rheims était à l’étude depuis quelques années, mais la romancière vient de révéler qu’il n’était plus d’actualité.

Invitée sur le plateau du JT de 20h de TF1 en décembre 2006 à l’occasion de la sortie du CD/DVD »Avant que l’ombre… à Bercy », Mylène Farmer s’était exprimée au sujet de ses projets cinématographiques. Interrogée par Patrick Poivre d’Arvor, la chanteuse avait révélé qu’elle travaillait sur une adaptation du roman « L’ombre des autres » de Nathalie Rheims, sur la base d’un scénario de Claude Berri. L’artiste aurait alors incarné Tess, une scientifique bousculée par son appréhension du paranormal à la fin du vingtième siècle. Seulement, le réalisateur Claude Berri nous a quittés en janvier 2009, emportant avec lui le projet de film. On sait que le cinéma nécessite beaucoup de temps et d’importants investissements. Mylène Farmer l’avait rappelé lors de son intervention sur TF1. Sept ans se sont écoulés et il apparaît aujourd’hui clair que le film « L’ombre des autres » est définitivement enterré. 

C’est Nathalie Rheims qui l’a affirmé cette semaine lors de son passage sur le plateau de l’émission « C à vous », diffusée sur France 5. A la table d’Anne-Sophie Lapix pour présenter son nouveau livre « Maladie d’amour », la romancière a expliqué que le projet n’était plus du tout d’actualité puisqu’il reposait sur « un lien entre Claude et Mylène » : « Ça l’était tant que Claude était vivant, et qu’il était assez fou pour mettre à bien ce projet. Le cinéma est ce qu’il est, avec ses complexités. Ça a moins de sens aujourd’hui. Même si mon lien avec Mylène est toujours intense ». L’espoir pour les nombreux fans de la chanteuse de la revoir camper un rôle s’amenuise donc un peu plus. Si elle a toujours rêvé de cinéma, préférant dans sa jeunesse le Cours Florent au Conservatoire, Mylène Farmer n’a joué que dans un seul film à ce jour : « Giorgino » de Laurent Boutonnat (1994). Un échec cuisant !

« Timeless 2013 – Le Film » dans les salles obscures le 27 mars
Il faudra donc se contenter du film de sa dernière tournée « Timeless 2013″ pour voir Mylène Farmer sur grand écran. En partenariat avec Pathé Live, la chanteuse organisera le 27 mars la diffusion d’un de ses derniers concerts, capté à La Halle Tony Garnier de Lyon en septembre 2013, dans près de 150 salles de cinéma. Les lumières et le son étaient au rendez-vous pour ce spectacle à l’esthétique futuriste et faisant la part belle aux nouvelles technologies. En effet, Mylène Farmer a surpris en proposant avec « Timeless 2013″ un spectacle plus lumineux qu’à l’accoutumée, et qui a surtout marqué par la présence de robots danseurs haut de deux mètres à ses côtés. C’est son fidèle collaborateur François Hanss qui travaille actuellement sur le montage de ce film qui devrait paraître par la suite en DVD. Interrogé par Pure Charts, le directeur général de Pathé Live Thierry Fontaine a précisé que ce film sera « proposé en cinémascope », « ce qui est très rare pour ce genre de projet » a-t-il ajouté. Plus de 30.000 tickets pour cette séance unique ont déjà trouvé preneur.

source : http://www.chartsinfrance.net

 

Publié dans Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer aime être LIBRE

Posté par francesca7 le 7 janvier 2014

 

 

Exclu Gala – Mylène Farmer: « J’ai choisi une vie de liberté »

source http://www.gala.fr/

GALA 1

Heureux qui comme Mylène a fait un long voyage, avec la tournée Timeless 2013. Mais l’odyssée n’est pas finie. Après les sourires, le fragile équilibre d’être soi… Confessions.

Gala: Vous venez d’achever votre tournée Timeless 2013. Revenir à la vie normale se révèle-t-il plus vertigineux que de se lancer dans une pareille aventure?

Mylène Farmer: La fin d’une tournée est toujours un moment extrêmement brutal. C’est un peu comme la fin d’un voyage astral, il faut réintégrer son corps. Le choc est à la mesure des émotions partagées avec le public… Mais aussi avec les musiciens, les danseurs, les équipes, les proches… Il faut du temps pour reprendre le rythme du quotidien. Pour autant, je suis consciente de ne pas vivre une vie tout à fait «normale». Le mot qui me vient à l’esprit, c’est «réapprivoiser» le temps, justement. On ne s’habitue jamais à une telle charge d’émotion. Pendant une tournée, le corps et l’esprit déploient des trésors d’ingéniosité pour trouver la force. A présent, le moment est venu pour moi de lâcher prise… Et ce n’est pas simple…  

Gala: Le sentiment de solitude, à la fin d’une tournée, est donc plus une peine qu’un besoin?

Mylène Farmer: Ce n’est ni une peine, ni un besoin, mais une réalité. Après le dernier spectacle, il faut accepter de ne plus avoir rendez-vous avec des milliers de personnes. C’est ainsi. Mais l’éphémère rend aussi la scène magique et les échanges avec le public exceptionnels. Le sentiment de solitude qui s’en suit est le prix à payer.  

Gala: Vous avez pris les routes de France, de Belgique, de Suisse et même de Russie. Le dépaysement, la remise en question de vos habitudes parisiennes: cela vous demande-t-il un effort ou est-ce une attente?

M.F.: J’aime l’idée de rendez-vous. Aller au devant des autres avec sincérité et être reçue de cette façon si extraordinaire… C’est un bonheur et une chance. Je suppose que, comme tout le monde, j’ai des habitudes, mais ce n’est vraiment pas ma spécialité. Je m’ennuie vite. La normalité me fait peur. 

Gala: Vous n’êtes pas de ces artistes qui se créent des rituels en tournée?

M.F.: Je vais vous décevoir! Il n’y a ni rituels mystiques, ni incantations vaudous! (Rires) Mais pour être tout à fait honnête… Je me surprends à tout ranger, tout remettre droit dans ma loge, avant de la quitter. Pour le reste, il est question de concentration, de travail, de répétitions, de sport, de repos et, plus fondamental encore, de m’entourer d’esprits bienveillants qui essaient de me soutenir comme si j’allais courir un marathon. 

 GALA 2

Gala: Sur scène, vous étiez entourée de six musiciens, deux choristes et six danseurs. Avez-vous l’impression de recréer une famille à chaque tournée?

M.F.: Une famille recomposée, en quelque sorte. C’est l’occasion de retrouver les siens et de découvrir les nouveaux venus. Le lien entre tous ces talents est clé. L’esprit d’équipe m’aide beaucoup. Comme dans toute famille, on se redécouvre aussi avec le temps. C’est une source d’inspiration. Une tournée est une caravane qui vit à huis clos des moments intenses. On se sépare à la fin du voyage avec la promesse de se revoir…  

Gala: Quels étaient les défis de ce sixième spectacle?

M.F.: J’ai une pensée toute particulière pour Mark Fisher qui a imaginé le décor. Il nous a malheureusement quittés avant de voir le spectacle. C’était un homme discret, créatif et élégant. Je l’ai remercié chaque soir… Le principal défi artistique était de créer de l’intimité dans la démesure. Humaniser la technologie. Faire danser des robots sur une musique de Schubert… Les intégrer dans le spectacle non comme des « machines exceptionnelles », mais comme des partenaires de jeux… Philippe Stegemann, leur créateur, a aussi réussi cet exploit… Je ne remercierai jamais assez Jean-Paul Gaultier pour sa générosité, sa folie, son humilité. Ainsi que toutes les équipes pour leurs talents. Quant à l’effort physique, je remercie mes muscles d’avoir encaissé toutes ces courbatures!  

Gala: On a pu remarquer que vous mettiez désormais en avant votre voix.

M.F.: C’est un long travail sur soi. La voix est un révélateur de l’âme. Brel confessait que pour lui, chanter devant un public est anormal. Terriblement impudique. J’ai toujours partagé ce sentiment… Et pourtant… Cela passe par l’acceptation de soi et il faut au moins une vie pour s’accepter, ne serait-ce qu’un peu. Je ne suis pas encore totalement en paix avec cela, mais les pourparlers ont bien avancé…   

Gala: L’amour, comme une irrépressible «force qui va» selon la formule hugolienne, imprégnait très clairement la tournée. C’était un parti pris?

M.F.: Pour Victor Hugo, l’amour est une descente abyssale qui se termine dans le sang. L’homme amoureux qui détruit tout sur son chemin est mû par une force surnaturelle. Cela ne laisse pas beaucoup d’espoir. J’aime à penser que ce grand monsieur a aussi écrit Stella (poème sur la renaissance du monde, après sa destruction, ndlr). Une lueur peut-être? Reste à savoir si l’amour est de nature à détruire systématiquement. Je commence à comprendre pourquoi je préférais disparaître à la fin du spectacle dans un nuage de fumée! (Rires) 

Gala: En amour, le plus brûlant, pour vous, c’est: l’espérer, le vivre ou le pleurer?

M.F.: Le faire! Quand l’amour se conjugue au présent, les sens prennent le pouvoir.Au passé ou au futur, il laisse place à la raison et à son cortège de doutes qui exercent leur dictature impitoyable. 

Gala: Sur cette tournée, on vous a découverte souriante, non dénuée d’humour, voir même presque volubile…

M.F.: Les clowns tristes ne sont un mystère pour personne. Mais apparemment, les ténébreux drôles restent une énigme! L’humour est une antidote précieuse. Je n’ai jamais cessé de me le rappeler, même dans les moments les plus sombres. Un instinct de survie, je suppose…  

Gala: Le plaisir pour vous, aujourd’hui, c’est…

M.F.: Etre libre de partager les émotions simples du quotidien avec ceux que j’aime ou dans ma solitude apprivoisée … C’est dans cette liberté-là que je reconnais le plaisir. Entre l’ombre et la lumière, j’ai choisi la lumière. J’ai choisi une vie de liberté. Avant que l’ombre, je sais, ne s’abatte à mes pieds… 

Gala: La formule Timeless n’était pas sans évoquer l’idée d’immortalité. Est-ce pour vous: une ambition? Un espoir?

M.F.: L’immortalité?  Très peu pour moi. Timeless évoque plutôt l’intemporalité. S’extraire du sablier permet d’envisager la vie avec plus de sérénité, de recul. Dans un monde qui accélère, c’est un luxe aussi. L’immortalité est la promesse d’un ennui éternel, non? Je laisse cela aux dieux ou aux fous… Pour ma part, je vis chaque instant comme il vient. 

Gala: Le show inspirait un voyage dans le temps. Si vous le pouviez, reviendriez-vous dans le passé ou vous projetteriez-vous dans le futur?

M.F.: Le temps est une obsession humaine. Probablement le plus grand péché d’orgueil de l’homme. La vie d’un être est une parenthèse enchantée, avec de longues périodes de désenchantements. Le temps est un repère qui permet d’accumuler des souvenirs et donne une impression de cohérence à ce que l’on vit. Si les amnésiques dérangent, ils n’en sont pas moins vivants. Le bonheur se cache probablement dans le droit à l’oubli. 

Gala: Sont-ce vos souvenirs ou vos rêves à réaliser qui vous tourmentent le plus?

M.F.: Nous n’avons aucun pouvoir sur les rêves, même éveillés, ils sont intrusifs… Ils ne facilitent pas le bonheur… Mes souvenirs me laissent en paix, puisque pour la plupart, je les ai oubliés… Enfouis…. Égarés. 

Gala: Etes-vous capable d’indulgence et de pardon pour les proches qui vous auraient déçus?

M.F.: D’indulgence, je ne crois pas… Pour moi, il s’agit d’une posture, d’un renoncement à son instinct. J’ai le sentiment qu’avec l’indulgence, l’autre n’existe pas…  Le pardon, lui, me semble une nécessité. Pardonner, c’est prendre le chemin de la remise en question de l’autre et de soi. Chemin certes plus long, mais indispensable au bonheur. Pour les  bouddhistes, le pardon permet de savoir que rien ne sera plus jamais comme avant, unique condition pour progresser. 

Gala: A plusieurs reprises, durant la tournée, vous avez fait monter de jeunes enfants sur scène. Vous semblez extrêmement à l’aise avec eux. 

M.F.: Quand je croise leurs regards, ils me bouleversent… Une petite fille, dans mes bras au milieu de cette scène immense, émue aux larmes, est un moment fragile et fort.  

Gala: Vous avez fréquenté le Cours Florent. Si vous aviez le choix: à quel acteur donneriez-vous la réplique, devant la caméra de quel réalisateur?

M.F.: Si j’avais le choix? Steve McQueen dans un film de David Lean… Ou… Idris Elba dans un film de Jane Campion! 

Gala: Votre vie a déjà fait l’objet de biographies plutôt «romanesques». Etes-vous flattée, amusée ou irritée d’être «l’héroïne» de certains écrits?

M.F.: Je ne lis aucune biographie me concernant, mais je suis plutôt amusée par les extravagances qui circulent. Certains ont horreur du vide, alors ils donnent libre cours à leur imagination. C’est du fantasme, pas de l’information. Un signe de notre temps.

GALA à la une 

Gala: Un singe capuçin, prénommée E.T., a partagé votre quotidien pendant près de trente ans. Depuis plus d’un an, c’est au tour d’un berger suisse blanc, Liloup, aux allures de louve. Qu’est-ce que ces deux compagnons révèlent de vous? 

M.F.: Je les considère comme des intimes. Ce sont des êtres sensibles pour qui seul le regard suffit.Ils sont la preuve que l’on peut aimer au-delà des mots. 

Gala: A la fin de chacun de vos concerts, vous avez disparu dans un nuage de fumée. Vous quitterez le métier avec autant de douceur?

M.F.:  »S’il te plaît prends ma main, ne te fais plus attendre, il est temps de s’étreindre, il est temps de s’éteindre, une dernière cigarette ». Comme le chante si bien Saez… Je ne sais que vous répondre puisque… Je n’ai moi-même la réponse. Partir en fumée… De toutes façons… C’est inéluctable.  

Gala: Mylène Farmer est-elle une insatiable?

M.F.: « Souviens-toi que le Temps est un joueur avide qui gagne sans tricher, à tout coup! C’est la loi. » (elle cite le poème L’Horloge, de Baudelaire, ndlr) Jouons encore un peu... En attendant la fin de la partie.

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en CONFIDENCES, Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer : RECORD pour Timeless 2013

Posté par francesca7 le 3 janvier 2014

 

 

10 000 places en 4 heures ! C’est le record réalisé par Mylène Farmer pour la retransmission de son concert dans les salles de cinéma en mars prochain.

LE FILM

·         Mylène Farmer : carton annoncé dans les salles de cinéma pour Timeless 2013 !

  

Mylène Farmer : carton annoncé dans les salles de cinéma pour Timeless 2013 !

10 000 places en 4 heures ! C’est le record réalisé par Mylène Farmer pour la retransmission de son concert dans les salles de cinéma en mars prochain.

 images (1)

Il y a une semaine étaient mis en vente les premiers billets de la retransmission du concert de Mylène Farmer, Timeless 2013 le film, dans les salles de cinéma. Les fans se sont déjà mobilisés en très grand nombre puisque 10 000 billets se sont vendus en 4 heures le jour de la mise en vente, selon Thierry Fontaine, directeur général de Pathé Live, interrogé par nos confrères de PureCharts. 

Il se dit confiant sur le succès de cet événement (une date unique pour la diffusion du concert, le 27 mars 2014). « L’affiche de « Timeless 2013 » va être éditée et sera très bientôt affichée dans nos complexes« , a-t-il ajouté, indiquant qu’une nouvelle bande annonce allait être diffusée à partir du mois de janvier dans les salles. 

Mylène Farmer pourrait dépasser le record détenu par Florence Foresti qui avait réuni 82 000 spectateurs dans les cinémas pour la date unique de retransmission de son précédent spectacle

 

VIDEO Image de prévisualisation YouTube

 http://youtu.be/kt6qlNQtBxc

Pour réserver vos place pour « Timeless 2013, le film », cliquez ici.
(Billets en vente également sur  Fnacspectacles  / Carrefour Spectacles / France Billet)

 

Publié dans Mylène en VIDEOS, Mylène et des CRITIQUES, Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaires »

Belle Fin d’année 2013 avec Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 3 janvier 2014

 

NEWS CINÉ-SÉRIES Alors que le CD Live de sa dernière tournée enregistre des records de vente, Mylène Farmer prépare déjà la sortie du DVD Timeless 2013. Un dispositif exceptionnel permettra aux fans de visionner le show sur grand écran avant la mise en vente des supports vidéo.

 2014 avril-

L’année 2013 se termine bien pour Mylène Farmer. Son dernier tour de chant Timeless 2013 s’est achevé le 6 décembre avec pas moins de dix dates complètes à Paris-Bercy. Pour couronner ce succès, la chanteuse anticipe la sortie des supports vidéo de son live, prévue au printemps 2014. Un dispositif exceptionnel accompagnera le lancement du DVD.

En effet, un réseau d’une centaine de salles de cinéma, dont La Géode à Paris, diffusera le 27 mars prochain à 20 heures (il s’agit d’une séance unique) la captation des concerts que l’icône rousse a donné à Lyon en septembre dernier. Sans surprise, les chiffres de vente pour cette opération spéciale se sont envolés. En l’espace de quelques heures, 10 000 fans avaient déjà réservé leur siège pour l’avant-première.

En 2010, Mylène Farmer avait déjà proposé la diffusion de son live au Stade de France dans un nombre plus restreint de salles. D’autres artistes tels Florence Foresti ou M Pokora ont, depuis, adopté la même stratégie pour promouvoir les sorties DVD ou simplement permettre au plus grand nombre de visionner leurs shows dans des conditions inédites. 

Nouveau témoignage de la fidélité de son public, Mylène Farmer se classe deuxième des ventes avec près de 72.000 exemplaires vendus (physiques et digitaux) après une semaine seulement d’exploitation. Le mystère reste entier quant à un retour sur scène de la chanteuse. Néanmoins, si l’on en croit les rumeurs persistantes, elle pourrait revenir en fin d’année prochaine avec un nouvel album auquel participerait le groupe Muse. 

article paru sur http://lci.tf1.fr/cinema

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

PETITS SECRETS DE MYLENE FARMER

Posté par francesca7 le 27 décembre 2013

 

Malgré bientôt trente ans de carrière, Mylène Farmer reste la plus mystérieuse des artistes français. Ou presque… En plus de notre interview confidences dans Gala en kiosque ce mardi, nous vous dévoilons quelques petits secrets, jusque-là bien gardés.

De neige et de Breizh. Afin d’expliquer sa passion pour la neige, l’histoire a retenu sa naissance à Pierrefonds, au Québec, où son père, ingénieur, avait été affecté pour participer à la construction du barrage de Manicouagan. Mais Mylène Farmer, élevée par la suite avec sa sœur Brigitte et ses frères Jean-Loup et Michel, à Ville-d’Avray, en banlieue parisienne, ne garde que très peu de souvenirs du Canada. Ce que l’on sait moins, c’est que du sang breton coule également dans ses veines, puisqu’une partie de sa famille maternelle est effectivement originaire du Grand Ouest. Pour rajouter une pincée de celte, rappelons – cela ne saurait être totalement un hasard – que l’un de ses films cultes est La fille de Ryan de David Lean, tourné en Irlande, dont les paysages ne sont pas sans évoquer ceux de la Bretagne.

GALA 2

 

L’appel de la forêt. Depuis l’adolescence, la chanteuse, qui, quelques années plus tôt, se rêvait vétérinaire, est une cavalière émérite. Elle cultive également une certaine fascination pour les insectes. Mais ce sont deux créatures extra-ordinaires qui l’ont accompagnée dans son quotidien, ces dernières années. Pendant vingt-sept ans, Mylène a partagé, entre autres secrets bien gardés, sa passion du dessin avec E.T., un singe femelle capucin pour laquelle elle avait fait aménager une immense cage dans son domicile parisien. Depuis plus d’un an, suite à la disparition du primate à l’origine du titre de son dernier album, Monkey Me, la chanteuse promène à ses côtés un berger suisse blanc, prénommée Liloup. Cette chienne aux allures de louve a, pour les plus attentifs, déjà été mise à l’honneur dans le clip de sa chanson A l’ombre. De même, dans les coulisses de sa récente tournée Timeless 2013 de la chanteuse, les badges after-show affichaient la gueule de l’animal incroyablement photogénique.

 

Une amitié au long cours. Avant d’être repérée par Laurent Boutonnat, Mylène, passionnée par le jeu d’acteur, a fréquenté au début des années quatre-vingt le prestigieux Cours Florent, notamment aux côtés d’Isabelle Nanty et de Vincent Lindon. A ce jour, le comédien demeure un ami de Mylène et fait partie des rares célébrités entrées dans son cercle d’intimes. Aperçu parmi les spectateurs des premières représentations de la tournée Timeless 2013, à Bercy, en septembre dernier, il comptait de nouveau dans le public d’une de ses dates bruxelloises, à la mi-novembre. 

Muse et égérie. Niveau musique, Mylène aime tout particulièrement la discographie et la personnalité de Freddie Mercury, feu leader du groupe Queen. Parmi les vivants, elle s’intéresse de près à l’œuvre d’un autre iconoclaste, le jeune Belge Stromae. On l’a également aperçue au printemps dernier à un concert de l’évanescente Lana Del Rey, à l’Olympia. Mais c’est avec Matthew Bellamy, le chanteur du groupe Muse, qu’elle rêverait de chanter un duo. La chanteuse ne manque jamais une représentation parisienne du trio anglais. Affaire à suivre… 

Les fans de sa vie. On la dit «recluse». Elle déteste ce mot. Si elle tient au respect de sa vie privée, Mylène Farmer ne rechigne jamais à signer un autographe ou à se laisser prendre en photo par ses admirateurs. En marge de sa tournée Timeless 2013, attablée avec une demi-douzaine de convives dans une crêperie de Lille qui venait d’ouvrir, la chanteuse a poliment refusé de se laisser inviter par la jeune patronne des lieux, mais c’est avec plaisir qu’elle a accepté de dessiner un drôle de petit personnage sur un des murs de l’établissement pour preuve de son passage. Collector!

Retrouvez notre interview et nos photos exclusives de Mylène Farmer, dans Gala, en kiosque ce mardi. 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaires »

mylène Farmer se confie à gala.fr

Posté par francesca7 le 27 décembre 2013

 

article découvert sur GALA. décembre 2013

GALA3

Alors que sa tournée triomphale, Timeless 2013, s’achève, la chanteuse se confie sur ce grand rendez-vous avec son public, et sur la façon dont elle va reprendre le rythme du quotidien après cette série de concerts riche en émotions…

Gala : Vous venez d’achever votre tournée Timeless 2013. Revenir à la vie normale se révèle-t-il plus vertigineux que de se lancer dans une pareille aventure ?

Mylène Farmer : La fin d’une tournée est toujours un moment extrêmement brutal. C’est un peu comme la fin d’un voyage astral, il faut réintégrer son corps. Le choc est à la mesure des émotions partagées avec le public… Mais aussi avec les musiciens, les danseurs, les équipes, les proches… Il faut du temps pour reprendre le rythme du quotidien. Pour autant, je suis consciente de ne pas vivre une vie tout à fait « normale ». Le mot qui me vient à l’esprit, c’est « réapprivoiser » le temps, justement. On ne s’habitue jamais à une telle charge d’émotion. Pendant une tournée, le corps et l’esprit déploient des trésors d’ingéniosité pour trouver la force. A présent, le moment est venu pour moi de lâcher prise… Et ce n’est pas simple… 

Gala : Le sentiment de solitude, à la fin d’une tournée, est donc plus une peine qu’un besoin ?

Mylène Farmer : Ce n’est ni une peine, ni un besoin, mais une réalité. Après le dernier spectacle, il faut accepter de ne plus avoir rendez-vous avec des milliers de personnes. C’est ainsi. Mais l’éphémère rend aussi la scène magique et les échanges avec le public exceptionnels. Le sentiment de solitude qui s’en suit est le prix à payer. 

 

Gala : Vous avez pris les routes de France, de Belgique, de Suisse et même de Russie. Le dépaysement, la remise en question de vos habitudes parisiennes : cela vous demande-t-il un effort ou est-ce une attente ?

M.F. : J’aime l’idée de rendez-vous. Aller au devant des autres avec sincérité et être reçue de cette façon si extraordinaire… C’est un bonheur et une chance. Je suppose que, comme tout le monde, j’ai des habitudes, mais ce n’est vraiment pas ma spécialité. Je m’ennuie vite. La normalité me fait peur.

Retrouvez l’interview intégrale de Mylène Farmer dans votre magazine Gala n°1072, en kiosque mardi 24 décembre 2013.

 

Publié dans Mylène en CONFIDENCES, Mylène en INTERVIEW, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer fait la Une de Gala cette semaine

Posté par francesca7 le 26 décembre 2013

Après avoir cartonné sur scène grâce à sa dernière tournée intitulée Timeless 2013, qui a pris fin le 6 décembre à Nice, Mylène Farmer est revenue sur cette belle parenthèse dans les pages de Gala. La star y évoque le défi surmonté et le retour à une vie de solitude…

GALA à la une

 

Avec 420 000 billets écoulés pour les 39 dates de sa tournée en France, Belgique, Suisse et Biélorussie, Mylène Farmer s’est une fois encore imposée comme une figure incontournable de la scène musicale. La star était sur les routes pour défendre son dernier opus intitulé Monkey Me, dont le nouvel extrait Diabolique mon ange est désormais soutenu par un clip live. Sur scène, la chanteuse a enchaîné anciens et nouveaux tubes, dans une mise en scène futuriste dont les décors ont été imaginés par le défunt Mark Fisher. Un show intense sur lequel Mylène Farmer a tout donné. « Je remercie mes muscles d’avoir encaissé toutes ces courbatures !« , dit-elle avec humour dans Gala. Habillée par son ami Jean Paul Gaultier, la star a pris du plaisir à retrouver son public, mettant cette fois-ci l’accent sur sa voix qui est pour elle « un révélateur d’âme« . Mais si Mylène confirme avoir vécu de beaux moments, elle a depuis retrouvé le calme et la solitude…

« La fin d’une tournée est toujours un moment extrêmement brutal« , affirme la chanteuse. Baignée par l’euphorie du succès, lorsque soir après soir elle était applaudie par des milliers de fans transis d’admiration, Mylène Farmer vit aujourd’hui d’autres émotions. « Après le dernier spectacle, il faut accepter de ne plus avoir rendez-vous avec des milliers de personnes. (…) Le sentiment de solitude qui s’ensuit est le prix à payer« , dit-elle. Toutefois, bien loin de l’étiquette de chanteuse triste et renfermée, la chanteuse affirme qu’ »entre l’ombre et la lumière« , elle a choisi « la lumière » et « une vie de liberté« . C’est donc avec ses proches qu’elle partage de beaux moments ou avec ses compagnons de route, comme aujourd’hui son berger suisse blanc, Liloup. Un chien qui a pris le relais de son célèbre capucin.

Le concert Timeless 2013 sera diffusé en avant-première dans les cinémas Gaumont Pathé le 27 mars à 20h. La billetterie sera ouverte le 20 décembre prochain. Il donnera également lieu à un DVD qui sortira en 2014 alors que le CD live est déjà disponible dans les bacs. Et au pied des sapins, on devrait également trouver le calendrier 2014 de la chanteuse.

Thomas Montet

L’interview de Mylène Farmer est à lire dans Gala, en kiosques le 24 décembre 2013.

article paru sur www.purepeople.com

  

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Réserver pour Mylène Farmer cinéma

Posté par francesca7 le 24 décembre 2013

Découverte : concert de Mylène Farmer au cinéma

1

Après une tournée à guichets fermés et plus 500 000 spectateurs à travers 4 pays, « Timeless 2013″, le dernier concert de Mylène Farmer arrive sur grand écran le 27 mars prochain, pour une date unique.

Notez bien cette date, le 27 mars 2014 à 20h ! C’est la date à laquelle le concert de la star française sera projeté dans plus d’une centaine de cinémas partout en France, Belgique et Suisse. 

Les cinémas Gaumont et Pathé, Kinépolis, Cap’cinémas, Cinéville et des dizaines de cinémas indépendants seront partenaires de l’évènement.

Filmé spécialement pour le cinéma en format CinemaScope avec 30 caméras haute définition, ce show futuriste devrait offrir aux spectateurs une expérience optimale.

Les places sont en vente dès aujourd’hui 10h00 au tarif unique de 15 euros.

Pour réserver cliquez ici.
(Billets en vente également sur  Fnacspectacles  / Carrefour Spectacles / France Billet)

 

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18629563.html

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer crève l’écran 2014

Posté par francesca7 le 22 décembre 2013

Les billets pour le film de sa tournée Timeless s’arrachent déjà

 

titrait le journal SOURCE : http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars

 

concert_mylene_farmer_c_jean_paul_gaultier_leader

Pendant 4 mois, au fil des 39 dates de sa tournée Timeless 2013 en France, Suisse, Belgique et Russie, Mylène Farmer a fait danser quatre robots à ses côtés, sur scène. Aujourd’hui, elle affole les serveurs informatiques…

Mises en vente ce vendredi 20 décembre, les places pour assiste à la projection du film de la tournée Timeless 2013 de Mylène Farmer, dans plusieurs salles Pathé Gaumont de l’Hexagone, s’arrachent littéralement.

En moins d’une journée, ce sont en effet plus de 10 000 tickets qui se sont envolés! Réalisé par François Hanss, collaborateur de trente ans et auteur de plusieurs des clips de la chanteuse (Je te rends mon amourJe te dis tout..), le film, dont un teaser a été mis en ligne il y a quelques jours, ne sera pourtant pas à l’affiche avant le 27 mars prochain

La rousse Libertine détrône ainsi Florence Foresti, précédente détentrice du record du genre, qui avait vendu 2000 tickets de sa Foresti Party, dès le jour de leur mise sur le marché.

Icône vivante, Mylène Farmer peut compter sur son public pour honorer les rares mais précieux rendez-vous qu’elle lui donne. Au total, plus de 450 000 personnes l’ont applaudie lors de ses concerts Timeless 2013. Et alors que l’album live de ce show futuriste n’est sorti dans les bacs que le 6 décembre dernier,plus de 75 000 exemplaires ont déjà trouvé des oreilles attentives.

Timeless donc… et priceless aussi pour ses nombreux fans!

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaires »

Saga « Mylène Farmer fait son cinéma »

Posté par francesca7 le 22 décembre 2013

images (1)

CLIP : 1ère partie : la papesse du clip sur – News – Stars 

La chanteuse culte Mylène Farmer vient d’entamer une nouvelle série de concerts à Paris Bercy, qui sera suivie d’une

tournée en province intitulée « Timeless ». L’occasion de revenir sur les 30 ans de carrière de la star, de ses audaces visuelles à ses rendez-vous manqués avec le cinéma en passant par ses influences, ses collaborations et ceux qu’elle a elle-même inspirés. La première partie de cette saga en 3 volets est consacrée à ses clips légendaires…

Aux origines du mythe…

En empruntant son nom de scène à Frances Farmer, une actrice américaine des années 40 entrée dans la légende tragiquement après un internement psychiatrique qui l’a détruite, Mylène Gautier, comédienne formée au Cours Florent et coutumière des spots publicitaires, inscrit son univers dans l’enténèbrement et la perversion dès 1984 et la sortie de son premier titre, Maman a tort. Dans cette comptine torturée, la chanteuse débutante avoue poliment à sa maman être tombée amoureuse de son infirmière. Si elle ne cache pas à cette époque rêver de devenir actrice, dédiant par exemple une chanson de son premier album à l’une de ses idoles, Greta Garbo, le succès immense qui la propulse en quelques années au rang de star de la chanson française la conduit naturellement à remettre ses ambitions à plus tard pour embrasser pleinement l’autre belle carrière qui s’offre à elle.

 téléchargement (3)

C’est Laurent Boutonnat qui la sort de l’ombre. Il débute lui-même à l’époque, avec seulement un long-métrage à son actif, La Ballade de la féconductrice, sorti en 1980 et projeté au marché du film à Cannes. Il est interdit aux moins de 18 ans… alors qu’il n’en a lui-même que 17 ! Il devient le compositeur, le pygmalion, le jumeau, « l’autre » de Mylène Farmer. Ils inventent ensemble un univers visuel unique, cinématographique, référencé et peuplé de personnages marquants, épaississant le mystère qui entoure la jeune femme et qui ne la quittera plus jamais. 

1986 - Libertine : court-métrage d’une dizaine de minutes, inspiré du Barry Lyndon de Kubrick, entré dans la légende en particulier grâce à ses scènes de nue qui ont fait scandale. 

1987 - Tristana : deuxième court-métrage qui revisite le conte de Blanche Neige et les sept nains au coeur d’une Russie enneigée, et qui fait référence, entre autres, au Cuirassé Potemkine

1987 Sans Contrefaçon : projetée en avant-première au cinéma Max Linder, cette vidéo raconte la relation ambigüe entre un marionnettiste et un pantin désarticulé, qui n’est pas sans rappeler l’histoire de Pinocchio

1988 - Pourvu qu’elles soient douces (Libertine II) : suite de l’histoire de Libertine, se déroulant cette fois pendant la Guerre de sept ans. Il entre à l’époque dans le Livre des records en tant que clip le plus cher de l’histoire (3 millions de francs), le plus long (près de 18 minutes) et comportant le plus de figurants (500). 

1989 - Sans Logique : dans une ambiance rappelant les tableaux de Goya, une femme trompée, habitée par le Malin, se lance dans une corrida meurtrière avec son amant, sous le regard fasciné et pervers de gitans abimés par le temps. 

1989 - A quoi je sers ? : dans ce clip en noir et blanc, Mylène convoque les personnages qui ont peuplé ses premiers clips. Ils s’enfoncent ensemble au coeur d’ un rivage brumeux et incertain. 

1991 - Désenchantée : devenu l’hymne de toute une génération, cette chanson forte, politique pour les uns, personnelle pour l’artiste, est illustrée par un clip qui propulse la star dans ce qui ressemble à un camp de concentration où la révolte est le seul espoir de survie jusqu’à une fuite vers le bout du bout du monde, jusqu’à l’infini. 

1992 - Beyond My Control : le dernier clip réalisé par Laurent Boutonnat avant une longue période conduit Mylène au bûcher, en proie aux flammes, livrée aux loups, après avoir dévoré le cou puis le visage de son amant qui l’a trompée (lui aussi). On y entend la voix de John Malkovich, extraite du film Les Liaisons dangereuses, qui confesse « It’s beyond my control« . 

2001 - Les Mots : pour la sortie de son premier best-of, elle enregistre un duo avec le chanteur britannique Seal. Laurent Boutonnat revient à cette occasion derrière la caméra pour les diriger. Perdu en mer sur un radeau, le couple est finalement séparé par les vagues, le courant emportant l’amant.

Clipographie : Mylène vue par d’autres cinéastes

1992 - Que mon coeur lâche : dans ce premier clip aux allures légères, Luc Besson embarque sur Terre l’ange Mylène à qui Dieu donne pour mission d’enquêter sur ce qu’est devenu le sentiment amoureux. Réponse : il a été perverti par le sexe et détruit par le VIH. Le cinéaste joue au jeu de l’auto-référence en proposant une scène similaire à l’une de son film Nikita, sorti deux ans plus tôt. 

1995 & 1996 XXLL’instant X & Comme j’ai mal : Marcus Nispel, devenu par la suite réalisateur de films d’horreur (Massacre à la tronçonneuseVendredi 13…), met en scène une Mylène plus libérée, que ce soit sur le devant d’un train roulant à vive allure au milieu des plaines californiennes, ou dans un New York envahi par la mousse.

 téléchargement (4)

1996 - California : admiratrice d’Abel Ferrara, Mylène parvient à convaincre le réalisateur de la diriger aux côtés deGiancarlo Esposito dans les quartiers chauds de Los Angeles, sur un scénario qu’ils co-écrivent et qui met en parallèle le destin d’un couple de riches hollywoodiens et celui d’une prostituée et de son maquereau. 

1999 - L’Âme-Stram-Gram : basée sur une légende chinoise, cette vidéo de plus de 7 minutes est dirigée par Siu-Tung Ching (Histoire de fantômes chinois) qui dispose d’un budget d’environ 900 000 euros. Aux abords de la Muraille de Chine, deux jumelles sont traquées par des bandits. L’une est kidnappée, l’autre cherche alors à la retrouver… 

1999 - Je te rends ton amour : François Hanss, autrefois assistant-réalisateur de Laurent Boutonnat, plonge la star dans un bain de sang au milieu d’une église. Considéré comme blasphématoire, il est interdit d’antenne en version intégrale avant minuit. Il sort alors en VHS et le bénéfice des ventes est reversé au Sidaction. 

2000 - Optimistique-Moi : cette fois, Mylène fait appel à un réalisateur de clips et de publicités, Michael Haussman, qui a notamment oeuvré pour Madonna. Il pousse la chanteuse au centre d’un cirque dont elle tente de s’échapper… comme par magie. 

2001 - C’est une belle journée : à l’occasion de son premier clip animé, basé sur ses propres dessins, Mylène fait la rencontre de celui qui deviendra son compagnon, Benoît di Sabatino, un producteur spécialisé dans l’animation. Une suite sort deux ans plus tard sous forme de conte philosophique pour adultes, intitulé Lisa-loup et le conteur

2005 - Fuck Them All : le premier extrait du nouvel album de Mylène, Avant que l’ombre…, est illustré par un clip signé par le réalisateur espagnol Agustí Villaronga (El mar). 

2006 - Peut-être toi : après le dessin-animé, Mylène s’attaque au manga. Une sorte de Roméo et Juliettejaponisant qui se termine par la mort de deux amoureux, transpercés par la même flêche. La production est confiée à I.G., une société japonaise experte dans le domaine. 

2009 - The Farmer Project : respecté dans le monde de la publicité grâce à ses réalisations classieuses pour des spots de marques de luxe, Bruno Aveillan est en charge de ce court-métrage composé de deux clips (Dégénérationet Si j’avais au moins…), d’ailleurs diffusé en avant-première ici même, sur AlloCiné ! On y découvre une Mylène créature extra-terrestre aux ondes sensuelles venue répandre l’amour sur Terre et libérer les animaux de leurs cages.

Découvre ci-dessous The Farmer Project dans son intégralité : http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18629563.html

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS, Mylène et BIOGRAPHIES, Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaires »

Avis aux fans inconditionnels de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 21 décembre 2013

 

images (11)Plusieurs salles de cinéma diffuseront, le jeudi 27 mars 2014, le film « Timeless 2013″ ! L’occasion de revivre sur grand écran l’incroyable tournée de la chanteuse.

Si vous avez manqué la tournée Timeless 2013 de Mylène Farmer ou bien que vous y étiez mais que vous souhaitez absolument revivre ce moment scénique alors voilà une info qui risque de vous donner le sourire… Et pour cause, Polydor France annonce la diffusion, en exclusivité, du filmTimeless 2013 au cinéma le jeudi 27 mars 2014 !

Souvenez-vous, c’est le 7 septembre dernier, au Palais Omnisports de Paris Bercy, que Mylène Farmer entamait son Timeless Tour

Cette tournée, comptabilisant un peu plus de trente dates et réunissant plus de 500 000 spectateurs, a notamment fait escale à Lyon, Nantes, Strasbourg, Toulouse mais aussi Bruxelles, Moscou sans oublier Nice ; ville où la chanteuse a achevé son Timeless 2013 le 6 décembre dernier.

Si Mylène Farmer a sorti, le 9 décembre dernier, un double album audio de ce spectacle, la belle ne compte pas s’arrêter là et prévoit ainsi de sortir, en 2014, le DVD du concert.

Mais d’ici là, les fans de l’artiste pourront découvrir, en avant-première dans les salles obscures, les images du Timeless 2013.

Et oui, Polydor France a annoncé la diffusion, en exclusivité, du film au cinéma le jeudi 27 mars 2014.

Du côté des salles, plusieurs cinémas de la capitale participeront à l’évènement : GAUMONT PARNASSEGAUMONT OPERA COTE CAPUCINESGAUMONT CHAMPS-ELYSEES MARIGNANPATHE BEAUGRENELLEGAUMONT AQUABOULEVARDPATHE WEPLER et LA GEODE

Notez que la mise en vente des places pour découvrir Timeless 2013 au cinéma se fera le vendredi 20 décembre 2013 à 10h.

Infos pratiques : 

Projection du film Timeless 2013 au cinéma
Le jeudi 27 mars 2014
Horaire : 20h
Cinémas participants
Tarif : 15 €
Réservations !

Mise en vente le vendredi 20 décembre 2013 à 10h

 

article paru sur http://www.sortiraparis.com/scenes/concert-musique

Publié dans Mylène 2003 - 2004, Mylène dans la PRESSE, Mylène et BIOGRAPHIES, Mylène FILMOGRAPHIE | Pas de Commentaires »

Faire Noel avec Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 19 décembre 2013

 

images (1)Cinquième Noël avec un album pour Mylène Farmer. Après « Point de suture » en 2008, l’album live « N°5 On Tour » en 2009, « Bleu Noir » en 2010, le best-of « 2001-2011″ il y a deux ans et « Monkey Me » à l’automne 2012, la chanteuse rousse a publié le 9 décembre dernier son nouvel album live, « Timeless 2013″. Pour promouvoir ce disque, Mylène Farmer a choisi d’exploiter un titre vieux de trois ans.

 En effet, l’artiste a opté pour « Diabolique mon ange », l’un des titres présents sur « Bleu Noir », son huitième disque studio sorti en 2010. Et pour illustrer cette ballade qui accompagne l’album live, Mylène Farmer a réuni des images du film de sa tournée, réalisé par François Hanss (qui a déjà signé les vidéos de « Je te rends ton amour », « Innamoramento », « Redonne-moi » et « Je te dis tout » pour la chanteuse).

 Néanmoins, il va falloir patienter encore un peu avant de découvrir le « Timeless 2013″ en images dans son intégralité. Le concert sera proposé dans de nombreuses salles de cinéma le 27 mars 2014 prochain. L’ouverture des billetteries pour cet événement aura lieu ce vendredi. Une sortie physique en DVD et Blu-Ray pourrait avoir lieu dans la foulée.

Afin de promouvoir son album live « Timeless 2013″, Mylène Farmer a dévoilé la vidéo de « Diabolique mon ange », titre vieux de trois ans.

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer et Fr.Hanss

Posté par francesca7 le 14 décembre 2013

CLIP LIVE DIABOLIQUE MON ANGE dans 2 jours

 

 

C’est le réalisateur François Hanss sur son  facebook qui nous a dévoilé cet après-midi un compte-à-rebours pour le clip live officiel de DIABOLIQUE MON ANGE sur le site officiel éphémère.

 

RDV donc Vendredi à 17h00 sur http://live-timeless2013.com/

 Mylène Farmer et Fr.Hanss dans Mylène AU FIL DES MOTS

image  http://www.mylenefarmeressentiel.com/#!CLIP-LIVE-DIABOLIQUE-MON-ANGE-dans-2-jours/c1wr8/81F7F96C-FA46-41C1-866E-19B9BEBD3301

 

La chanteuse aime à proposer différents supports pour ses albums, et pour ce live 2013 les fans pourront l’acquérir en coffret Collector édition limitée / Double CD / Triple LP. La rondelle 2 du CD audio comprend une plage CDRom avec la bande annonce du film « Timeless 2013″ à sortir en 2014. Le coffret Collector proposera lui un livre disque 2 CD, le Blu Ray Pure Audio du concert et le pass de la tournée.

Les fans regrettent par contre que plusieurs titres n’aient pas été conservés pour la version audio du live… comme c’est souvent le cas, certaines pistes audios ont été supprimées au profit du DVD. Il faudra donc s’armer de patience pour revivre ou découvrir l’intégralité du dernier concert de Mylène Farmer. Si le CD live a une date de sortie, on ne sait pas grand chose du DVD qui est en cours de montage, après avoir été enregistré dans la ville de Lyon il y a quelques semaines. Habituée des technologies, la chanteuse pourrait proposer un DVD live filmé en ultra haute définition (4k). Réponses en cours d’année prochaine !

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer Timeless 2013 à Nice

Posté par francesca7 le 7 décembre 2013

sur scène

A quelques heures de la venue à Nice vendredi de Mylène Farmer et de son Timeless tour. Les premiers fans de la chanteuse ont campé devant le Nikaïa. Pour patienter, discussion sur les concerts passés.

On le sait, ses concerts sont des shows à son image: extravagants et sensibles. Entre le concert de vendredi, le dernier de sa tournée Timeless, la sortie de son album live le 9 décembre et le 4e trailer qui va avec… Période chargée pour les fans !

De la tournée 2013 de Mylène Farmer, il ne reste qu’une seule date : ce vendredi 6 décembre, à Nice. Comme après chaque tournée, la chanteuse prépare la sortie de son DVD live. Elle vient de dévoiler une bande annonce de plus de 4 minutes présentant des images inédites de ces concerts. Le film de « Timeless 2013″ sera disponible dans les prochaines semaines. La date officielle reste, pour l’heure, inconnue.

En attendant le DVD, c’est le coffret CD live que Mylène Farmer sortira le lundi 9 décembre prochain. Ce disque contiendra notamment le single « Diabolique mon ange », l’un des morceaux phares de la tournée, co-produit par le groupe de rock Archive.

Publiée le 4 déc. 2013 – Bande annonce DVD Timeless 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A l’occasion de la sortie de l’album live de Mylène Farmer, découvrez la bande annonce du concert « Timeless 2013 » Disponible en précommande : http://po.st/Timeless2013Store

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

le point final à une tournée triomphale de Mylène F.

Posté par francesca7 le 7 décembre 2013

2014 avril-

Article paru sur la presse de NICE-MATIN : http://www.webtimemedias.com

Mylène Farmer vendredi soir en concert à Nice au Palais Nikaïa. Un concert qui mettra le point final à une tournée triomphale entamée en septembre à Bercy. Une tournée pour laquelle la chanteuse libertine s’appuie sur ses deux derniers albums, tout en faisant la part belle à ses anciens succès. Si avec Mylène Farmer, le grand spectacle est toujours au rendez-vous, la star a néanmoins opté pour cette tournée pour une relative simplicité en étant plus vers le concert pur que dans la recherche du show à tout prix.

Mylène Farmer mettra le point final à Nice à sa tournée « Timeless 2013″ (DR)

3 jours avant la sortie de son nouvel album live « Timeless 2013« , Mylène Farmer mettra vendredi à Nice, au Palais Nikaïa, le point final à sa tournée du même nom. Une tournée triomphale puisque, depuis le premier concert donné en septembre à Bercy, la chanteuse libertine a réuni plus de 500 000 spectateurs dont certains n’hésitent pas à camper près d’une semaine devant les salles de spectacles pour être sûr d’être aux premières loges. Ces concerts 2013 s’appuient sur les deux derniers albums de Mylène Farmer « Monkey Me » et « Bleu noir » avec des titres comme « Diabolique mon Ange », son nouveau single. Mylène Farmer fait aussi la part belle à ses anciens succès comme « Les Mots« , « Désenchantée« , « Sans contrefaçon » ou « Rêver » qui clôture le show. La star a également concoctée une séquence piano/voix dans laquelle elle communique son émotion et son plaisir d’être au milieu de ses fans qui lui sont fidèles depuis des années.

le point final à une tournée triomphale de Mylène F. dans Mylène 2013 - 2014 Myl%C3%A8ne%20Farmer%20-%20Timeless%2002%20-%20Legende

La recherche d’une certaine simplicité

Une séquence qui donne la tonalité de cette tournée 2013, plus orientée vers le concert pur que vers le show à tout prix. Même si Mylène Farmer fait une entrée fracassante, sortant des entrailles d’une machine futuriste, elle se retrouve plusieurs fois  seule sur scène micro à la main avec les musiciens en arrière scène. Alors qu’elle avait habitué son public à une certaine démesure dans les effets, elle a manifestement opté cette fois pour une relative simplicité. Que les amateurs de grand spectacle se rassurent, ils n’ont pas été totalement oubliés et le show reste visuellement impressionnant, notamment lorsque des robots surgissent du sol pour danser avec Mylène Farmer  qui arbore toujours de magnifiques tenues signées Jean Paul Gaultier. Si la chanteuse n’est pas une grande communicante, elle parvient toujours à instaurer sur scène une véritable communion avec son public et nul doute que vendredi soir cette magie opérera encore au Palais Nikaïa.

Mylène Farmer – Palais Nikaïa – Vendredi 6 décembre à 20h00.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

Préparation pour le concert à Nice de Mylène F.

Posté par francesca7 le 6 décembre 2013

220px-Mylène_Farmer_NRJ_Music_Awards_2012

A quelques heures de la venue à Nice vendredi 6 Décembre 2013 de Mylène Farmer et de son Timeless tour. Les premiers fans de la chanteuse campent déjà devant le Nikaïa. Pour patienter, retour sur les concerts passés.

Trente tentes ont poussé devant le palais Nikaïa. Certains fans de la chanteuse dorment sur le bitume depuis plus d’une semaine, afin d’avoir une place au pied de la scène demain soir

Quand j’essaie d’exprimer cette passion, on me prend généralement pour une folle. Je crois que c’est un truc qui ne s’explique pas. »Le cœur a ses raisons que la raison ignore… Et, depuis des années, le cœur de Lina bat pour Mylène Farmer. Alors, quand il s’agit de la chanteuse à la chevelure rousse, il n’y a plus de raison qui tienne pour cette jeune Parisienne de 21 ans. Au point de poser ses vacances en fonction de la dernière tournée baptisée « Timeless ». Au point de se faire quatre nuits en tente sur le bitume du parking du palais Nikaïa en plein mois de décembre. Histoire d’être certaine d’être tout devant, demain soir, quand l’artiste de 52 ans chantera les premières notes d’un show que Lina a pourtant déjà vu sept fois ! « J’ai déjà fait les concerts de Paris, Lyon et Douai cette année,lance la demoiselle descendue sur la Côte d’Azur avec deux amies lyonnaises. À chaque fois, on essaie d’être contre les barrières de la fosse car c’est beaucoup plus fort. Pour y être, il faut malheureusement s’y prendre très en avance. Car à chaque tournée, c’est la surenchère. Nous sommes d’ailleurs loin d’être les fans les plus acharnés. »

« C’est à chaque fois différent » !

Difficile effectivement de contredire Lina. La jolie brune a eu beau arriver lundi, sa tente est assez loin de la porte d’entrée. Sur les trente installées, elle n’est qu’en milieu de peloton. Loin derrière ceux qui vivent au bord de la 202 depuis plus d’une semaine et qui se partagent une chambre d’hôtels pour se doucher.

De même, question fidélité sur la tournée, Lina ne soutient pas la comparaison avec certains. « Vendredi, ce sera mon quinzième concert, confesse Claude, 52 ans, originaire d’Ardèche. À chaque fois, c’est différent. La voix de Mylène change d’une date à l’autre. Et puis, il y a toujours quelque chose en plus. Par exemple, l’ajout d’un tour de danse ou de remerciements. Le show de vendredi devrait être particulièrement exceptionnel car c’est le dernier de la tournée. »

De là à dépenser 1.500 euros de billets et sans doute au moins autant pour les trajets… Cependant, quand on aime, on ne compte pas. « On préfère ne pas savoir combien ça nous coûte, avouent Chokri et Francki, qui en sont, eux, à leur huitième concert. Le plus important, c’est de profiter un maximum de Mylène Farmer qui se fait très rare sur scène. Ce sont toujours des moments magiques. Et puis, on aime aussi se retrouver entre fans. On partage notre passion. Et, quand on parle de Mylène, le temps passe vite. »

article du magazine http://www.nicematin.com

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Pourquoi ils aiment tant Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 4 décembre 2013

 

Publié dans la presse le 29/11/2013 sur : http://www.ladepeche.fr/article

 

 images (2)

Mylène Farmer a un public d’une extraordinaire fidélité. Certains font le siège du Zénith pour avoir les meilleures places. D’autres – la majorité – la suivent sans l’idolatrer mais avec une ferveur intacte.

Peu d’artistes arrivent à tisser avec leurs fans des liens aussi forts que Mylène Farmer. De tous horizons et de tous âges, ils n’ont d’yeux que pour «Mylène», dont ils suivent la carrière atypique, les tournées superlatives et la discrétion médiatique avec une ferveur rare. Mercredi, trois d’entre eux se sont retrouvés au Zénith autour de cette passion commune, ciment de leur amitié. Il y a, avant tout, Marina, infographiste à Toulouse et fan depuis… toujours.

«Dès le premier jour et la première chanson, Maman a tort, j’ai découvert une artiste hors-norme. Alors qu’elle a été démontée par tout le monde, je trouvais ses chansons ténébreuses et mélancoliques, mais tellement vraies. Quelque chose s’est construit. J’adorais ses clips extraordinaires, son premier album faramineux, ses costumes : le rêve absolu. J’en ai pleuré de rage de ne pas la voir en concert et me suis jurée – j’ai tenu parole – je ne plus jamais rater une tournée de Mylène. J’aime sa part d’ombre : elle est très timide et inaccessible. Elle donne énormément dans ses spectacles et, à l’instar d’un Nicola Sirkis que je suis allée voir récemment, elle a un vrai respect, une sincérité véritable, un réel amour pour son public. Elle se protège, après avoir été déboîtée par les médias, quand elle parlait de sida, d’homosexualité, des thèmes aujourd’hui bien dans les clous. On lui reproche de pleurer sur scène, toujours aux mêmes moments, mais c’est parce qu’elle est très émotive. A chaque fois, je me fais un concert parisien et un autre en région. A Toulouse, forcément, je serai là, après avoir vu celui de Bercy le 18 septembre dernier. Je suis fan, mais aussi critique quand il faut l’être, et il y avait quelques ratés : des robots qui ne marchaient pas, des problèmes de son… Une façon de préparer ses fans, je pense, à des choses plus simples à l’avenir.»

«Juste lui faire un bisou»

Marina se rendra au concert avec une amie, Hélène, qui a sa place, elle aussi, depuis un an : «Je ne vais pas voir les autres artistes, seulement elle. Elle donne tout à son public et lui transmet toutes ses émotions:

c’est magique, magnifique. J’aime surtout ses textes : ça parle beaucoup et c’est subtil à la fois…» Le troisième de la bande est Joffrey, jeune frère de Marina. Joffrey est trisomique, et sa sœur rêve de pouvoir un jour lui présenter Mylène Farmer, car elle sait que la star «fait beaucoup pour ses fans handicapés». Joffrey, qui avoue «écouter Mylène tous les jours», a une faible pour la chanson «Libertine» et les costumes que la chanteuse «super belle» porte dans le clip. Bien sûr qu’il aimerait la rencontrer. Pour lui parler, bien sûr. Mais avant tout «pour lui faire un bisou».

Mylène Farmer en concert samedi 30 novembre au Zénith de Toulouse (11, avenue Raymond Badiou). Complet.


Un live pour tous

La tournée 2013 de Mylène Farmer se terminera dans une semaine exactement, le vendredi 6 décembre à Nice. Et trois jours plus tard sera disponible en CD, DVD, téléchargement, etc. le nouveau live de la star, intitulé «Timeless 2013». Le concert a été enregistré à Lyon, à la Halle Tony Garnier, en septembre, au tout début de la tournée en province.

Yves Gabay

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer : un show grandiose au Zénith de Toulouse nov. 2013

Posté par francesca7 le 2 décembre 2013

 

 

images (22)28 000 spectateurs vont venir applaudir la chanteuse mardi 26, mercredi 27 et samedi 30 novembre 2013 à Toulouse. Tout sur un show spectaculaire qui affiche complet.

Nous ne l’avons pas vue de près mais nous pouvons affirmer une chose : Mylène Farmer est une femme, une vraie, pas une extraterrestre ni un robot (comme ces créatures d’acier et de haute technologie qui «dansent» avec elle sur scène). Deux indices concordent : la star de la chanson française transpire, légèrement, au-dessus de la lèvre supérieure et sur ses rondes pommettes; elle boit aussi, parfois, après une chorégraphie très physique, mais elle le fait à sa manière : en toute discrétion, en tournant le dos au public.

Dans les coulisses de Bercy, à Paris, un spectateur pas comme les autres nous le confirme : «Je connais Mylène Farmer depuis plus de 20 ans: c’est une femme extraordinaire». Et l’homme s’y connaît, à la fois en femmes, en célébrité et en secrets (rendus obligatoires, des années durant, contre son gré) puisqu’il s’agit de Salman Rushdie, l’immense écrivain.

Quelques mètres plus loin, on croise Luc Besson et madame, et puis des amis du show-biz qui se bisent à qui mieux mieux. Evidemment, on ne saurait réduire le public de Mylène Farmer au monde du spectacle, fasciné lui aussi par cette chanteuse à l’aura incroyable. Dans la salle, l’ambiance est familiale et hétéroclite : «vieux» couples qui se rappellent leurs années d’avant, gamins surexcités, ados rêveurs, gros moustachus en marcel, jeunes garçons filiformes qui se sont passé la bague au doigt…

Des fans, oui, mais incroyablement sages. Ils hurlent parfois «Mylène, on t’aime» mais restent le plus souvent paisiblement assis, voulant sans doute vivre pleinement cet instant de communion avec leur idole.

Un concert de Mylène Farmer

se joue en deux temps, qui s’entrecroisent continuellement. Il y a du grand show, parce que c’est ce qu’on attend d’elle : en prendre plein les mirettes, genre grand huit. De l’avis des connaisseurs, le millésime 2013 est moins spectaculaire que le précédent. On reste pourtant cloué sur le siège au moment du lancement du concert, sorte d’hommage au cinéma de science-fiction, de «2001, l’odyssée de l’espace» à «Alien» avec bombardement d’étoiles et musique ronflante.

Les confidences d’une reine

L’écran ne diffuse pas toujours des images aussi fracassantes, privilégiant l’accompagnement sobre, à l’exception de «Désenchantée» (ambiance «Mad Max», avec déluge de feu) ou de «A l’ombre», un des derniers tubes (magnifique et inquiétante vidéo qui évoque la peinture de Jérôme Bosch ou de Francis Bacon).

La danse joue aussi son rôle avec six beaux mâles, le plus souvent torse nu et affublés de curieux jupons sur leurs pantalons (signés Jean-Paul Gaultier). Mais ce qu’attend le plus le public, ce sont les moments d’intimité – certes relative – quand la star passe aux ballades, racontant l’amour qui fait mal, la passion mélancolique, le désastre des ruptures. «Les mots», susurrés d’une voix haut perchée, sont émouvants. Seulement accompagnée au piano, Mylène Farmer verse une larme sur «Je te dis tout» et poursuit avec un autre slow, «Et pourtant». La chanteuse est une reine, qui surplombe la foule, telle Cléopâtre, dans «Bleu noir». Elle sourit légèrement, multiplie les «merci» et va jusqu’à lâcher «Vous êtes magnifiques». En rappel, deux morceaux qu’on peut interpréter comme des confidences. «Inséparables» sont les fans et leur rousse préférée. «Rêver» avec eux ramène à un amour impossible. Au bout de deux heures de concert, la chanteuse échappe à sa prison de lumière. Un nuage blanc l’enveloppe avant de s’estomper. Roulements de tambours. Mylène Farmer a disparu de la scène. Une vraie femme ? Sans doute. Une apparition aussi, venue d’un autre monde.

Vous aimez Mylène à la folie? Envoyez-nous vos photos au Zénith de Toulouse sur le mail suivant: hub31@ladepeche.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

discrétion extrême : Arrivée de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 2 décembre 2013

 

Publié le 27/11/2013 dans la Presse : http://www.ladepeche.fr/article

 

images (20)Mylène Farmer, heureuse d’être sur scène./Photo Nathalie Delepine

 

Ses fans ne la verront que sur la scène du Zénith, ce soir encore et samedi. Ou alors, par une chance incroyable, derrière les vitres fumées de sa grosse voiture. Car avec Mylène Farmer, la discrétion entretient le mythe, depuis son arrivée en jet privé à sa chambre d’hôtel.

Ne la cherchez pas dans les rues de Toulouse, faisant son shopping entre deux gardes du corps. Mylène Farmer n’a pas l’habitude de montrer son joli minois dans les boutiques, effectuant toujours de rapides parcours entre son hôtel et le Zénith, sans détours inutiles. Quand on évoque les déplacements de la chanteuse avec son équipe, les visages se ferment, le silence s’installe. «Mylène estime qu’elle dit tout dans ses spectacles et ses disques, que sa vie privée ne regarde qu’elle, lâche une collaboratrice. Ses admirateurs l’ont compris depuis longtemps : ce sont des gens normaux qui la respectent.»

En chasse dans les hôtels

Christina, qui sera ce soir dans la «fosse or» du Zénith (tarif : 105 €) confirme cette impression : «J’adore Mylène depuis des années mais il ne me viendrait pas à l’esprit de lui courir après. Je m’arrête aux concerts, j’achète des objets. Le temps d’un spectacle je rêve et cela me fait du bien quelques jours». A Paris, il y a bien des ultrafans qui pistent la star et l’approchent quand elle sort de son domicile. «J’en connais qui ont pu lui adresser la parole, poursuit Christina. Elle est restée correcte, elle ne les a pas jetés; elle les a gentiment salués».

A Toulouse aussi, il existe quelques dizaines d’irréductibles (sur les 28 000 spectateurs du Zénith) qui ont fait le siège des hôtels de luxe, des allées Jean-Jaurès au Capitole. «Elle n’est pas chez nous mais plusieurs personnes l’ont demandée depuis ce week-end, raconte une réceptionniste du Grand Hôtel de l’Opéra. Certains veulent laisser des lettres (d’amour évidemment!) qu’on leur refuse, forcément».

Directeur général du Crowne Plaza, à deux pas de là, Didier Vincent a vécu en direct cette effervescence lors de la précédente tournée de la star, en 2009. «Tout s’est très bien passé, se souvient-il. Mylène Farmer est une diva mais reste discrète, avec un côté timide. Je l’ai accueillie, elle s’est montrée simple et charmante. Pour sa chambre, qu’elle n’a quasiment pas quittée de la journée, elle n’a rien demandé de spécial. Une retenue que j’ai ressentie avec les fans. Ils attendaient tranquillement, des heures et des heures. Ce n’a pas été le cas récemment avec les fans de Bruno Mars. Les gens étaient hystériques. On a été obligés de cacher sa voiture dans le patio pour qu’il puisse y monter et partir».


Gros retard pour le premier concert

Il s’en est fallu de peu, hier soir, au Zénith, pour que le premier des trois concerts toulousains de Mylène Farmer soit annulé. Pas parce que l’impressionnant dispositif du show n’était pas prêt mais à cause d’une panne des lumières de sécurité, censées éclairer le public…quand les plombs sautent. Après de longues recherches, le problème a pu être réglé. Mais cela a contraint les 9 300 spectateurs à attendre dehors dans le froid, ce qu’ils ont accepté de bonne grâce.

Le concert, quant à lui, a démarré à 21 h 20 (soit 50 minutes de retard) déployant son déluge de feu, d’effets spéciaux et de décibels dans une mise en scène grandiose. Outre ce spectacle énorme, les fans auront retenu que Mylène Former sait dire «merci», «c’est magique» et «c’est magnifique» et qu’elle verse immanquablement sa larme au moment de «Je te dis tout», un slow imparable. Les plus gênés par ce retard à l’allumage sont les marchands du temple. Ils ont eu moins de temps pour écouler leurs 25 objets du culte,de 5 € pour un stylo à 70 € pour un sweat-shirt.


images (21)À l’aéroport, une arrivée de chef d’Etat

A 15 h 15, hier, en provenance du Bourget, un petit Cessna blanc s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. L’avion a roulé jusque devant l’ancienne aérogare historique de Toulouse, devenue aérogare d’affaires. Une file de plusieurs voitures, une Citroën C 8 grise et deux fourgonnettes, qui patientaient depuis quelques instants en bord de piste, a gagné l’aéronef. En une dizaine de minutes, quelques bagages ont été chargés puis la C 8 s’est glissée au pied de l’avion. De Mylène Farmer, nulle apparition, tout au moins visible depuis l’aérogare. Précédé d’une voiture de la gendarmerie jusqu’à la sortie des pistes, le convoi a quitté l’aéroport en direction du centre-ville de Toulouse et de l’hôtel Pullman où la chanteuse réside pour deux nuits. L’arrivée de la star, que personne n’attendait dans la petite aérogare, s’est faite selon un scénario très discret digne d’un chef d’Etat. Car les voitures ne pénètrent ainsi que rarement dans l’enceinte de l’aéroport pour cueillir le visiteur à sa descente même de l’avion. La semaine dernière, Bruno Mars, pourtant célébrité mondiale, a, lui, improvisé un petit concert devant le personnel ravi alors qu’il passait par le bâtiment de l’aérogare. Le groupe californien, LMFAO, a lui aussi laissé un souvenir haut en couleur. Mylène Farmer elle-même, lors de sa dernière venue à Toulouse il y a quatre ans, avait franchi l’habituel portique, «tout emmitouflée», se souvient un personnel de l’aéroport. Et ses fans étaient nombreux à l’attendre dans une certaine cohue. Cette année, la star a choisi la plus grande discrétion.

J.-N. G. et F. Ab.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

MYLÈNE FARMER, PAR BENOÎT CACHIN

Posté par francesca7 le 1 décembre 2013

images (1) 1a

VIDEO. Journaliste et auteur d’un excellent ouvrage sur la chanteuse, le spécialiste analyse le succès phénoménal de la star qui se produit à Bercy 2013.

Elle se prénomme Mylène et son succès est total. Alors que Mylène Farmer s’apprête à donner un nouveau concert-événement à Bercy, pris d’assaut par les fans dont certains n’ont pas hésité à camper devant l’immense salle parisienne, la question est toujours la même : mais quel est le secret du succès de la chanteuse aux cheveux de braise ? Du talent, certainement, beaucoup de travail, aussi, mais encore une gestion d’orfèvre de son image qui séduit un public d’aficionados aussi hors-norme qu’énorme. Le mystère de son ultra-succès étant égal à celui de sa vie privée… 

Une question à laquelle ne pouvait répondre clairement que le grand spécialiste de la chanteuse (et de bien d’autres artistes) : le journaliste et écrivain Benoît Cachin, auteur d’un formidable ouvrage intitulé « Mylène Farmer au fil des mots » (éd. « Gründ« ). Un livre à l’égal d’un dictionnaire illustré des chansons de la star, qui éclaire les zones d’ombre de l’univers si particulier de la Farmer. Une édition revue et augmentée tout juste parue bénéficie de photos inédites illustrant les textes de tous ses albums et les paroles de son dernier album « Monkey me ».

 

http://www.dailymotion.com/video/x14ays6

 

 

NUIT D’HIVER DE MYLENE

http://www.dailymotion.com/video/xvzpa0

 

Publié dans Mylène en CONFIDENCES, Mylène en VIDEOS, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaires »

Nombreux sont les symboles Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 1 décembre 2013

1 (2)

article paru sur http://www.amagzine.com/

Tout a déjà été à peu près dit sur Mylène Farmer, vérités et un peu moins. Calculatrice, botoxée, niaise, stratège, femme d’affaires, névrosée, enceinte, psychanalysée, cosmonaute, « Mylène est un œuf »,  etc., il semble que la rousse déchaîne les rumeurs les plus folles. Des fans hystériques aux plus modérés, des critiques les plus acerbes aux plus complaisants, elle attise les passions. Une grande partie de la sphère médiatique la déteste ou, pire, adore la détester. Les billets de Christophe Conte me feront toujours hurler de rire, et ne m’empêcheront pas d’acheter ses disques. Et, en la matière, il n’a pas le monopole de la méchanceté : certains fans, déçus par telle ou telle chanson, par tel ou tel album, sont infiniment plus cruels. Il semble de bon ton, dans les sphères du bon goût des arts et des lettres, de lui cracher à la figure : ça doit ressembler à quelque chose. Mais de tout cela, « Mylène s’en fout ». Et puis, je suis désolé, la presse française, quand on veut flinguer un disque, on ne le fait pas sur trois pleines pages – j’en connais qui ont dû bien se marrer chez Polydor. Non, pour flinguer : trois lignes eurent suffi. Quant à cette question du snobisme, elle a été réglée une bonne fois pour toute par le snob ultime, j’ai nommé Marcel Proust, et ce il y a bien longtemps.« Ne jamais mépriser la culture populaire, même si celle-ci, parfois, nous méprise. » – ne cherchez pas l’auteur de cette phrase, c’est moi.

On vous l’a dit : à Amagzine, pas d’entrave, le savant et le populaire, le raffiné et le simple, peuvent et doivent cohabiter, pacifiquement.  J’aime Mylène Farmer. Et alors ? Pas au point de la défendre inconditionnellement, on le verra par la suite, mais je reste persuadé qu’on ne bâtit pas une carrière de 28 ans sur du vent, s’il n’y a rien derrière, rien qui ne touche les gens, ces cœurs de cible, ceux-là même qui achètent ses disques. Le marketing est une arme puissante, mais il ne fait pas tout.

Maintenant, quelques chiffres – ils sont éloquents : qui a placé treize titres en première position des hit-parades – c’est du jamais vu ? Qui a été plusieurs fois certifiée disque de platine ? QUI peut vendre en SIX HEURES plus de 150 000 places de concert, et 300 000 en tout après ajout de dates, et ce, UN AN même avant la date d’ouverture de la tournée ? QUI encore vend 150 000 exemplaires de son dernier album en première semaine de sortie, alors même que le lancement tardif – trois semaines avant la fin de l’année, peut constituer un handicap, et se place directement numéro un des ventes, quand des mégastars françaises voire mondiales ont vu leurs dernières productions rencontrer des fours plus que cuisants, qu’il s’agisse d’albums ou de tournées (oui, c’est de toi dont je parle, Lady Gaga ; notamment). Alors : merde !

L’album à présent. Pour être à peu près juste, je tâcherai d’en évoquer les faiblesses, pour finir sur ses forces. Les faiblesses : visuelles, avant tout : photo, très marquante il est vrai, Mylène décolorée en blond platine, sur un fond blanc d’hôpital, mais une typo approximative, une couleur et deux tons – noir, blanc, rouge. Le design : minimaliste, pour rester poli – Henri Neu, qu’as-tu fait de ton talent ? Avec un point crucial cependant : très visuel, le tout se remarque très bien. Parfait : c’est le but recherché, non ? Les chansons : presque comme d’habitude maintenant, un ensemble hétéroclite de perles et d’approximations grossières, qui auraient mérité un peu plus de temps et de travail, de production, pour les ciseler, les affiner. Certaines chansons sont franchement datées, avec une production électronique peu soignée, souvent efficace, mais cheap, alors que la France regorge de gens talentueux – ingénieurs, programmateurs, producteurs (« Allo, Philippe Zdar ? »), musiciens de sessions, etc. – et ce alors même que Laurent Boutonnat est quelqu’un de très doué, de talentueux, en atteste l’album « Avant que l’ombre… », leur meilleur disque à ce jour (avec « Anamorphosée », peut-être, autre débat). Certaines chansons frisent l’auto-parodie, ou la blague potache, une sorte de « Cap ou pas cap’ (de l’inclure dans le disque) ? » de mauvais goût – on pense à « Love Dance », sur lequel on ne s’étendra pas. Ces titres auraient peut-être mérité plus d’attention, qu’elle soit électronique ou à tonalité plus acoustique.

Les forces, à présent. Les ballades, notamment. Toujours très réussies, comme presque à chaque fois – « Quand », « A-t-on jamais les mots ». Ou certains mid-tempo. L’un des coups de génie de ce disque, c’est d’avoir ressorti des tiroirs, pour le moderniser, « Chloé », métamorphosée en « Nuit d’hiver », sorte de « Chloé 2012″, ballade électro-glauque glaciale, transpercée de rares paroles éparses et de quelques vocalises froides, glaciales, ironiques. « Chloé », le retour donc, Chloé qui n’en finit pas de se noyer, comme le petit Grégory. Morte, mais immortelle. Et, grande nouveauté chez la belle,  l’apparition de l’humour et de l’autodérision, palpable, flagrante sur le titre d’où l’album tire son nom, « Monkey Me » – « Si je suis sans guidon / Et j’y suis / Eh ben je me vautre ! ». Des mid-tempo  extrêmement bien construits, efficaces et puissants, gorgés d’optimisme, comme « A force de »*, véritable hymne à la vie – « A force de mourir / … / Moi j’ai envie de vivre. « , où l’on retrouve aussi, à plus petite dose, cette autodérision précédemment évoquée. L’album se conclut sur le bouleversant – osons le mot – « Je te dis tout », véritable déclaration d’amour à une fille imaginaire, chanson redoutablement bien écrite et composée avec, comme sur le titre précédent et quelques autres de l’album, des ponts absolument diaboliques de virtuosité technique, trouvailles encore inédites chez le duo infernal Farmer / Boutonnat. Et, quand par ailleurs, elle a le bon goût d’inviter Olivier de Sagazan à collaborer avec elle pour un de ses clips – en l’espèce, le premier single extrait, « A l’ombre », on ne peut, je pense, que saluer l’audace et le bon goût, pour ce choix que peu auraient fait, en ces temps de tiédeur et de mollesse visuelles (nd : il avait été contacté précédemment pour l’album « Bleu Noir » mais avait à l’époque décliné).

Un disque étonnant, synthèse de tous ses disques précédents et résolument tourné vers l’avenir ; Mylène, libérée de ses névroses, pure. Taillé pour la scène, fait pour les fans aussi, probablement, chez qui d’ailleurs il a rencontré un excellent accueil. Où la colonne « Plus » comporte plus de croix que la colonne « Moins ». A acheter, donc. Mylène, « Je te dis tout » : j’ai adoré ton disque. Malgré ses faiblesses. Compensées, et bien largement, par ses forces. Instantanément, je voulais le noter, pour être honnête, 3.5/5 car il comporte de grosses lacunes, mais par pure mauvaise foi, et en raison du plaisir qu’il me donne, je lui mettrai 4/5. C’est un beau disque. Merci. J’ai hâte de voir ce que ça va donner sur scène. Rendez-vous est pris.

Mylène Farmer « Monkey Me » 2012 Stuffed Monkey / Polydor // Universal Music, 4/5.

source : http://www.amagzine.com/

Publié dans Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaires »

Mylène et son fidèle collaborateur

Posté par francesca7 le 30 novembre 2013

 

Thierry Suc : «Je mets dans un écrin tous les désirs de Mylène Farmer»

Publié le 30/11/2013 à 03:57, Mis à jour dans la presse http://www.ladepeche.fr/

 

suc

Thierry Suc : «Je mets dans un écrin tous les désirs de Mylène Farmer»

Dans le show-business depuis 30 ans, Thierry Suc organise notamment les tournées de Calogero, Florence Foresti ou Louis Chedid. Manager et producteur de Mylène Farmer, il connaît parfaitement l’artiste.

Thierry Suc, 52 ans, n’a rien à voir avec la caricature du producteur à gros cigare, bagues en or et langage imagé. L’homme est posé, affable et souriant. Chez lui, aucun signe extérieur de richesse ou de pouvoir. Juste la volonté du travail bien fait, jusque dans le moindre détail, et l’envie de désacraliser un peu sa plus grosse cliente, la mystérieuse Mylène Farmer.

Vous souvenez-vous de votre première rencontre avec Mylène Farmer ?

C’était à Paris, en 1988, dans un restaurant. J’ai tout de suite eu conscience que c’était une artiste hors du commun. Dès l’année suivante, j’organisais une semaine de concerts au Palais des sports, à Paris. Chaque soir, la salle de 5 000 places était bourrée. Le phénomène était déjà là et il n’a cessé de s’amplifier depuis.

Pourquoi une telle fidélité depuis si longtemps ?

J’aime travailler avec Mylène parce que c’est une artiste complète. Elle s’intéresse à tous les aspects d’un spectacle : la technique, les costumes, les images, l’affiche… et la musique bien sûr. Elle connaît tout, sur le bout des doigts, pour tous les corps de métiers. Monter sur scène est un aboutissement. Mais avant cela, il y a eu 18 mois de réunions, de préparation. Pour Mylène, c’est sa façon, sa raison de vivre.

Comment expliquez-vous l’aura dont jouit Mylène Farmer ?

On ne peut pas tout expliquer. Nous avons une chance inouïe, incroyable. Ce que je constate, c’est que quand Mylène arrêtera, aucune autre artiste ne pourra la remplacer de cette manière. Elle est extraordinaire. Et l’attachement du public est du même ordre, tellement fort. Qui est capable de vendre 155 000 billets en une journée un an avant sa tournée ?

Quelle relation entretenez-vous avec l’artiste au quotidien. Est-ce facile de travailler avec une diva ?

Je suis producteur de tous ses spectacles depuis 1989 et je n’en ai pas manqué un seul. Le fait d’être le manager de Mylène Farmer évite les conflits avec elle. Je suis là pour mettre dans un écrin tous ses désirs. Nous travaillons toujours en collaboration. De toute façon, Mylène ne se met pas sur un piédestal. Elle est très proche des créateurs, de toutes les équipes. L’ambiance est très joyeuse. Un spectacle, c’est une famille de 130 personnes qui se crée. Nous sommes un peu tristes d’être si près de la fin de la tournée. Le 6 décembre à Nice, nous nous séparerons après 5 mois passés ensemble.

Aucune prolongation de la tournée n’est prévue ?

Non. Celle-ci a été fabuleuse. Nous avons constaté à nouveau une ferveur incroyable. Particulièrement à Minsk, Moscou et Saint-Pétersbourg fin octobre et début novembre. Chaque soir, 20 000 spectateurs reprenaient les chansons en phonétique.

La prochaine tournée est-elle déjà programmée ?

On ne sait pas encore s’il y en aura une. La décision de remonter sur scène appartient à Mylène. Aujourd’hui, rien n’est décidé.

 


images (9)«Elle ne fait jamais de caprice»

Lors des tournées, la vie de Mylène Farmer reste dictée par le spectacle à donner le soir. «Mylène arrive très tôt à la salle, explique Thierry Suc. Elle participe aux répétitions, se soumet aux maquilleuses, aux coiffeuses. Sa vie est très rythmée et le travail reste prépondérant. Le soir, elle rentre à l’hôtel et dort. Le lendemain, après le déjeuner, il est déjà temps de retourner à la salle.» A l’hôtel ou dans sa loge, Mylène Farmer ne réclame rien d’extraordinaire. «Dans sa loge, elle aime simplement ses objets à elle, ses fétiches et notamment beaucoup de livres. Mylène ne boit pas, n’exige rien, ne fait pas de caprice. C’est l’artiste la plus simple que je connaisse et je crois que c’est la marque des grands. Les caractériels, ceux qui sont arrogants avec les équipes ne m’intéressent pas», conclut Thierry Suc.

Propos recueillis par Jean-Marc Le Scouarnec

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Mylène et les défaillances techniques

Posté par francesca7 le 30 novembre 2013

téléchargement (5)

Manque de jus au Zénith de Toulouse. Mardi soir, le premier des trois concerts toulousains de Mylène Farmer a débuté avec une heure de retard, à 21 h 30, en raison d’une panne électrique. Le 12 novembre dernier, c’est Indochine qui a fait sauter les plombs. Dans le noir et sans sono, le groupe avait du coup improvisé une petite session acoustique pour le plus grand plaisir du public.

Interrogée par France 3, la direction du Zénith affirme qu’il s’agit de deux problèmes distincts. Pour le concert de Mylène Farmer, c’est le système d’éclairage des gradins qui a posé problème. Ce dispositif de sécurité permet en effet d’éclairer la salle en cas d’évacuation. Résultat : « les responsables de la salle et le producteur de la tournée ont pris la décision de tout vérifier avant de faire entrer le public », affirme Alain Dubout, le directeur du Zénith. Un retard à l’allumage qui n’a pas refroidi les fans venus très tôt pour obtenir la meilleure place possible et assister à la messe. de leur star. La chanteuse « Libertine » a pû dérouler son show Timeless sans fausses notes.

 

Gradins dans le noir, Mylène Farmer avec du retard

Les spectateurs et fans de Mylène Farmer ont simplement patienter un peu plus longtemps que prévu devant les grilles. Certains étaient d’ailleurs arrivés dès vendredipour être les premiers à entrer dans la salle. Pour Alain Dubout, le directeur du Zénithinterrogé par France 3, c’est une défaillance de l’éclairage des gradins qui est en cause : le dispositif de sécurité n’a pas été touché mais la direction de la salle et le producteur de la tournée ont pris la décision de tout vérifier avant de faire entrer le public. 

Lorsque la panne a été réparée, le concert a débuté normalement comme le montre cette vidéo d’une fan publiée sur les réseaux sociaux : 

Image de prévisualisation YouTube

Lors du show d’Indochine, « c’est la partie ‘tournée’ de l’enceinte qui a disjoncté. C’est sur cette partie électrique que se branchent les techniciens des productions qui s’installent au Zénith. Il a fallu ensuite prendre le temps de tout vérifier, de redémarrer l’électricité puis de remettre en service tous les équipements informatiques. Mais le groupe a vraiment joué le jeu et on les en remercie », ajoute Alain Dubout.

Pour éviter ce genre d’incidents à l’avenir, tout le système électrique va être testé prochainement. C’est à l’issue de cette vérification qu’il sera décidé ou non de faire des travaux de rénovation et de modernisation.

article de presse paru sur http://midi-pyrenees.france3.fr/

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaires »

12345...9
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...