• Accueil
  • > Recherche : claire chazal

Résultats de votre recherche

Mylène DONNE SON AVIS SUR LE MARIAGE GAY

Posté par francesca7 le 4 février 2016

A Mylène

Invi­tée du JT de 20h dimanche soir en 2013, Mylène Farmer s’est expri­mée au sujet du mariage gay. Elle se dit favo­rable à cette union sans toute­fois accep­ter d’être porte-drapeau d’une commu­nauté.

La grande prêtresse de la commu­ni­ca­tion maîtri­sée n’al­lait certai­ne­ment pas s’en­ga­ger si direc­te­ment. Mylène Farmer, dont la force est juste­ment de se faire rare, a accordé une inter­view exclu­sive à Claire Chazal dimanche soir. Sur le plateau de TF1, la chan­teuse parais­sait parti­cu­liè­re­ment à l’aise, même si ce genre d’exer­cice relève de l’ex­tra­or­di­naire pour elle. Mylène Farmer est venue présen­ter son neuvième album Monkey memais aussi, parler d’elle.


Pour Claire Chazal, impos­sible de ne pas faire de lien entre le statut de la chan­teuse et l’ac­tua­lité. Depuis des années, Mylène Farmer s’est impo­sée dans le cœur de beau­coup d’ho­mo­sexuels comme une icône. A l’heure où la France s’in­ter­roge sur le mariage pour tous, la présen­ta­trice de la grande messe du 20h a donc cher­ché à savoir si son invi­tée était prête à s’en­ga­ger. Pour l’in­ter­prète de Oui mais non il n’est pas ques­tion «d’être un porte-parole». Cepen­dant pour Mylène Farmer le débat autour du mariage gay est «éton­nant puisqu’il s’agit tout simple­ment d’une ques­tion d’éga­lité entre hommes et femmes». La flam­boyante inter­prète ne veut pas s’en­ga­ger mais «ne voit pas pourquoi s’y oppo­ser», en tout cas de son point de vue.

source originale : http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/mylene_farmer_s_engage_mais_pas_trop_276341

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaires »

Si vieillir lui était compté

Posté par francesca7 le 14 novembre 2015

 Vieillir chez Francesca

      Pour la première fois, le visage n’est pas lisse. Le front est strié de rides d’expression. Les yeux sont creusés de cernes que le maquillage accentue. Les cheveux sont plaqués à l’arrière. Sur certains clichés, elle nous fixe avec gravité. Sur d’autres, elle semble perdue, le regard fuyant. Devant l’objectif de Peter Lindbergh, Mylène a accepté de se montrer telle qu’elle est, loin de l’imagerie diaphane véhiculée depuis ses débuts. Une femme à la quarantaine épanouie. Et ces petits défauts n’enlèvent rien à sa beauté. Au contraire, le photographe a réussi à faire affleurer sur son visage la sourde inquiétude qui nourrit l’artiste. Publiés dans la version française du magazine Vogue, ces clichés en noir et blanc ont créé un réel émoi parmi ses inconditionnels.  

      « Beaucoup de gens m’ont avoué que cette série leur avait montré une Mylène Farmer plus “vraie” », a confié Peter Lindbergh après la séance. Lors de la première rencontre entre le photographe et la star, en 1999, son intention avouée était précisément de « casser son image glamour cheveux roux et bouclés ». Pour parvenir à un tel résultat, le maquillage a été déterminant. S’il sert, d’ordinaire, à masquer les défauts, « nous avons choisi, pour cette séance, de renforcer au contraire ces imperfections ». 

Et, si l’on en croit Lindbergh, la star se serait montrée très satisfaite des clichés. « Cette série a été une sorte d’expérimentation pour Mylène, qui était curieuse de savoir ce qui pourrait en ressortir. Alors que, souvent, les acteurs et les musiciens que je photographie imposent des conditions précises, elle s’est montrée au contraire totalement ouverte à mes propositions. Je crois qu’elle a apprécié la complexité qui se dégageait de ces portraits. » 

     Une Mylène sans artifices, rattrapée par les marques du temps… Sans le défi artistique de confier son visage à l’une des plus prestigieuses signatures de la photographie, la chanteuse aurait-elle accepté d’écorner la belle image ? Peut-être que non. Pour l’esthète qu’elle est, voir sa jeunesse s’enfuir n’est absolument pas un sujet de réjouissance. Dès 1998, elle le dit dans une chanson de l’album Innamoramento, dont le titre Et si vieillir m’était conté, renvoie à un film illustre de Sacha Guitry : « La nuit de ses doigts de fer / A abîmé la chair / De sa rouille cruelle. » Mais pourquoi donc la vie, après avoir donné la beauté, s’acharne-t-elle à la reprendre ? La question ne cesse de hanter le poète depuis l’aube de l’humanité. Il est si cruel, en effet, de voir se faner la beauté des femmes que le XXIe siècle semble livrer une guerre sans merci contre cette infamie.

     Anticiper, n’est-ce pas la seule manière d’accepter l’inacceptable ? Sans doute, mais cela n’empêche pas de se battre pour freiner la course du temps. Interrogée par un journaliste russe en 2000, qui lui demande si elle songe avoir recours, un jour prochain, à la chirurgie esthétique, Mylène répond sans détour. « Je ne crois pas. Beaucoup de femmes avec le temps deviennent plus belles qu’elles n’étaient. Ceci dit, je souhaite rester attrayante longtemps encore ! » 

     Pour continuer à séduire son public, elle le sait, préserver la fraîcheur de ses traits est essentiel. Et la chanteuse relève le défi haut la main, comme le confirment tous ceux qui l’approchent. Daniela Lombroso, qui la reçoit en 2005 dans une émission de France 2, parle même d’un « teint de jeune fille ». En même temps, assumer son âge, pour Mylène, c’est aussi accepter de se montrer plus pulpeuse, avec ces formes plus féminines dont elle rêvait adolescente, lorsqu’elle se trouvait trop fluette. 

     Quand elle arpentera la scène du Stade de France, le 12 septembre 2009, la star fêtera en public ses quarante-huit ans. « C’est un pur hasard, jure-t-elle. Il y a longtemps que je ne fête plus mon anniversaire.  L’idée de réunir des personnes pour le célébrer me tétanise  ! » Quelle sera alors sa réaction devant des dizaines de milliers de fans hystériques ? Une immense émotion, sans aucun doute, provoquant un torrent de larmes, c’est inévitable. Chaque année, la chanteuse reçoit des centaines de cadeaux de ses admirateurs, envoyés à sa maison de disques ou à son domicile parisien. Impossible pour elle d’oublier la date de son anniversaire : ses fans ne manquent jamais de la lui rappeler. 

     À quarante-huit ans, bien des chanteuses ont pris leur retraite. Mylène est l’exception. Et il y a fort à parier que Jean Paul Gaultier, responsable des costumes de la prochaine tournée, s’apprête à dessiner des tenues de scène sexy en diable. S’exhiber en cuissardes, à la ville comme à la scène, ne lui fait pas peur. « Vieillir, je l’accepte parce que c’est une fatalité. Mais grandir, non  ! » La raison raisonnable, elle laisse ça à d’autres : quand il s’agit de s’habiller, seul compte le plaisir de se sentir désirable, pour soi et pour les autres. 

      Une sorte de fuite en avant ? Certains n’hésitent pas à le penser. « Vieillir devant son public est un risque énorme pour elle, un danger de voir s’écrouler le mythe qu’elle a échafaudé », me dit Christophe Mourthé. Il y aura donc fatalement un cap difficile. Pas facile, en effet, de se projeter dans un futur

lointain quand on a bâti sa carrière sur une image érotique. On le voit bien avec Madonna qui, à cinquante ans, en fait trop dans le côté exhibitionniste.  Certes, comparer les deux chanteuses est une entreprise contestable, un poncif auquel il faut s’empresser de tordre le cou. « Je pense que Mylène a une vision artistique plus profonde et plus riche que celle de Madonna, confie Mark Fischer. Peut-être est-elle moins fashion, mais à travers son travail, elle essaie de nous dire quelque chose au sujet de l’existence. » 

      C’est justement pour cette raison que la star française est à l’abri d’un tel écueil : son répertoire ne repose pas tout entier sur une image érotique. Il y a dans les paroles de ses chansons un regard posé sur l’existence, des messages d’une teneur universelle qui s’adressent à l’esprit et ne se fondent pas exclusivement sur le désir. Et puis, elle a prévenu : « Je sais que viendra le moment où je ressentirai la nécessité de me retirer. » Pas question, donc, pour elle de livrer le combat de trop, celui qui réduirait à néant vingt-quatre ans de carrière. A-t-elle pour autant l’intention de faire ses adieux dans les années à venir ? « Par respect pour le public, je n’utiliserai jamais cela comme un argument promotionnel », répond-elle à Jérôme Béglé, qui lui demande si le Stade de France sera son ultime concert. 

     Partir comme Greta Garbo, demeurer mythique en gardant l’image intacte… C’est une hypothèse qui n’est pas exclue, mais pas totalement séduisante non plus, tant elle exige de renoncer à un métier qui agit comme une drogue puissante, et surtout de ne plus répondre à la vague d’amour qui s’est abattue sur elle. Le retrait de la Divine, aussi bénéfique fût-il pour sa postérité, pourrait bien avoir en même temps gâché sa vie. 

     Mylène est-elle prête à un tel sacrifice ? Rien n’est moins sûr, d’autant qu’elle semble désormais comblée sur tous les plans. « Je souhaite faire ce métier le plus longtemps possible », confiait-elle en 2004.      Dès lors, on peut donc très bien imaginer qu’elle continue à publier des albums durant encore dix ou quinze ans – à condition, bien sûr, qu’un tel format musical continue d’exister. Si elle persévère dans cette voie, sans doute peut-elle aspirer à un destin à la Barbara, faire vivre le culte dans le cadre de salles intimistes, accompagnée par un seul piano. Une seconde carrière qui ne manquerait pas de panache. Certes, pour l’heure, elle clame encore son goût de la démesure, mais elle conçoit déjà l’instant où cet appétit aura disparu : « Je saurai quand viendra le moment où il faudra que je change. Non pas le fond de mon expression, mais la forme. » 

     Pour tous ceux qui imaginent Mylène comme une femme conduisant sa carrière d’une main ferme sans jamais trembler, le témoignage de Marie de Hennezel, qui a rencontré la star à plusieurs reprises, permet de nuancer le propos. Quelques mois après l’entrevue sur un plateau de télévision organisée par Jean-Luc Delarue, en 1996, la psychologue répond favorablement à une invitation à déjeuner. « C’est un moment qui m’a beaucoup marquée. C’était chez elle, dans un grand appartement. J’étais touchée qu’elle me fasse ainsi entrer dans son intimité. J’ai pu y voir toute la fragilité et la vulnérabilité de cette jeune femme. La solitude aussi. Car elle est l’objet de tant de projections que cela en devient comme une forme de prison. [...] On sent qu’elle est perméable, qu’elle capte les choses et je pense que c’est au prix d’une certaine solitude. Elle m’a vraiment beaucoup touchée. » 

     Une chanteuse prisonnière de l’image qu’elle s’est construite, condamnée à répondre au désir de Ceux qui l’aiment : telle est l’équation difficile que Mylène doit résoudre en permanence. Certes, son devoir d’artiste est d’exprimer ses émotions, mais elle ne peut que s’inscrire dans la continuité du fil qui la relie au public depuis toutes ces années. Elle l’avoue au détour de la chanson Si j’avais au moins… : « Et moi l’étrange paumée / Fiancée à l’enténèbrement. » Bien qu’elle ait terrassé ses fantômes intérieurs, ils continuent de la poursuivre, comme si elle ne pouvait leur échapper. Sur le plateau du 20 heures de TF1, face à Claire Chazal, elle avoue ainsi s’être amusée avec le mot Dégénération, comme pour adresser un clin d’œil à une autre de ses chansons, Désenchantée. 

    Si vieillir m'était conté Pour demeurer à la hauteur de sa légende, Mylène n’est-elle pas condamnée à ressasser inlassablement les mêmes thèmes, à jongler avec les mêmes états d’âme ? « Tout créateur se répète inlassablement et inexorablement », dit-elle. Elle n’a pas tort. Et c’est même ce qui la différencie d’une Madonna, caméléon qui s’épuise à épouser sans cesse les dernières tendances. La star française possède a contrario une extraordinaire constance. Son entêtement à toujours creuser le même sillon, sans tenir compte des modes, signe sa condition d’artiste véritable.  

     « Le sentiment d’abandon est quelque chose qui me hante », dit-elle. N’est-elle pas, au fond, dans la position de la femme aimée qui, par peur de décevoir son amoureux, se force à incarner son fantasme afin de rester désirable à ses yeux ? « Elle ne cesse de chanter son mystère sans jamais dire son secret », a dit Thierry Demazière à propos de Mylène. Il y a quelque chose de juste et de profond dans cette phrase. Et l’erreur de bien des biographes est sans doute d’avoir cru qu’un tel secret pouvait être exhumé. 

Mieux, que sa révélation pouvait expliquer l’œuvre comme une évidence. Et si cette part de mystère irrésolue ne constituait-elle pas, au fond, la clé d’un succès nourri par les seules projections du public ?

C’est bien connu, le secret est le meilleur terreau pour l’imaginaire. 

     Dire cela ne retire rien à l’exception de ce parcours, ni même à la singularité de l’œuvre. Car quoi qu’on écrive sur elle, Mylène Farmer restera, dans l’Hexagone, la chanteuse phare du dernier quart de siècle. Aussi inspirés que soient les mots employés pour la dépeindre, aucun n’atteindra jamais la puissance lumineuse d’une de ses chansons.

 

 

Extrait du livre : MYLÈNE par Hugues ROYER aux Editions Flammarion 2008

Publié dans MYLENE par H.ROYER | Pas de Commentaires »

UNE MYLENE SEREINE

Posté par francesca7 le 8 novembre 2015

 

Sereine. C’est ainsi que Mylène Farmer apparaît sur la couverture du nouveau numéro de Gala. La chanteuse a accordé la primeur de sa première interview pour la sortie de son dixième album à nos confrères, donnant à découvrir une artiste apaisée et confiante, comme si enfin Mylène se révélait à elle-même, à 54 ans. Toutefois, « la femme, elle, reste privée » a-t-elle rappelé, expliquant qu’« il faut une certaine dose de détermination, mais aussi de fragilité pour exercer ce métier ».

« L’écriture m’a fait voyager au-delà de toute espérance »

photo_1446484159 - Copie

L’interprète de « Sans contrefaçon » s’est tout de même fendue de quelques confidences au sujet de son état de santé, alors qu’elle était apparue les béquilles à la main sur le tournage de son dernier clip  »Stolen Car » au mois de septembre. « Le 16 mars dernier, j’ai glissé sur les pavés et je me suis fracturé tibia et péroné. La tête dans les étoiles, je ne l’ai eue qu’une fois plâtrée jusqu’à l’entrejambe. Immobilisée, j’ai eu tout mon temps pour écrire mon album et illustrer un beau conte philosophique, « L’étoile polaire » de Michel Onfray » a-t-elle déclaré, expliquant avoir compris que « le soutien de ceux que vous aimez est fondamental et qu’à tout malheur peut succéder une renaissance ». « Je devais être sous l’ordonnance d’une bonne étoile, car l’écriture et le dessin m’ont fait voyager au-delà de toute espérance durant cette longue période alitée » explique-t-elle.

« Interstellaires » dans la lignée de « Bleu noir » et « Anamorphosée »

Par conséquent,  »Interstellaires » se distingue dans sa discographie, même si Mylène Farmer n’a pas le sentiment de « changer », plutôt d’« avancer » et de « découvrir ». La chanteuse considère ce nouvel opus comme une « continuité dans le changement », à l’image de ses albums « Anamorphosée » (1995) ou « Bleu noir » (2010) . Ce nouveau projet est le fruit d’une collaboration avec Martin Kierszenbaum et The Avener, lequel a dit le plus grand bien de la chanteuse à Pure Charts.

« Quand il n’y a plus de place pour la différence, la pensée décline »

Lors de cet entretien fleuve, l’artiste s’est également confiée à propos de ses inspirations. Elle a rappelé que « la peur n’est pas un moteur » et ce qui la faisait évoluer était « l’ennui ou la crainte de l’ennui ». Quant à la sortie de son nouveau disque aux États-Unis sur le label de Martin Kierszenbaum, Mylène Farmer la considère comme « une jolie surprise » et « non pas un enjeu » : « L’idée d’une distribution outre-Atlantique est amusante ». La chanteuse n’a d’ailleurs « aucun regret » de ne pas avoir démarré de carrière en Amérique, comme on il lui avait été proposé il y a 20 ans. « Cela m’a permis de m’exprimer dans ma langue maternelle. C’était ma décision » a-t-elle dit.

« L’autre est essentiel à ma santé mentale »

mylène couverture
Les fans en apprendront davantage sur la dimension mystérieuse que la star s’évertue à entretenir. Elle explique dans l’entretien ne pas vouloir dialoguer sur les réseaux sociaux comme le font beaucoup d’autres artistes. « Il me semble que je suis, au contraire, très présente. Ce n’est pas de mon fait, certes. Mais je préfère laisser les gens s’exprimer librement, sans intervenir. Ce que j’ai à partager se trouve dans mes albums, mes clips, mes concerts, et plus rarement dans quelques interviews » a-t-elle souligné. En revanche, Farmer a confié n’être pas faîte pour la solitude, contrairement aux idées reçues et révèle, amusée, être « solitaire, indépendante, libre mais rarement seule… L’autre est essentiel à ma vie. Et à ma santé mentale ! ».

« L’esprit de meute est destructeur »

Se réservant de se prononcer sur des sujets d’actualité bouillants, Mylène Farmer a néanmoins répondu à une question concernant le départ de Claire Chazal du JT de TF1, et notamment sur le tollé médiatique engendré par celui-là. « Je trouve l’esprit de meute déroutant et destructeur. Il répond au diktat de la pensée unique, comme si les plus nombreux ou les plus influents détenaient la vérité. Ce rapport de force n’est pas nouveau, mais il a pris de l’ampleur dans le jeu médiatique. Quand il n’y a plus de place pour la différence, le dialogue, la contradiction ou la nuance, la pensée décline » a-t-elle conclu.

Jonathan HAMARD

En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Mylene-Farmer/news-99610.html#b9W0kk4HBTBpmGJV.99

Publié dans Mylène 2015 - 2016, Mylène dans la PRESSE, Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaires »

Le risque de l’absence

Posté par francesca7 le 2 novembre 2015

 

 

 téléchargement     Au piano, les premières notes d’Avant que l’ombre… résonnent comme un chant du cygne. Le public de Bercy sait qu’elle va disparaître. Et pour longtemps. Nous sommes le 29 janvier 2006. C’est le tableau final de la dernière date de cette série exceptionnelle de treize spectacles. Mylène est immobile, le regard dirigé vers le ciel, vêtue d’un manteau rouge sang brodé d’or et de pierres dessiné par Franck Sorbier. Au bout de quelques minutes, elle tourne le dos au public et se dirige lentement vers l’escalier, installé dans les coulisses de la scène afin de dégager une perspective – un horizon pour l’imaginaire. De chaque côté, des torches suspendues évoquent le décor conçu par Jean Cocteau pour La Belle et la Bête. 

      Un rideau d’eau, comme une pluie scintillante, sépare désormais la scène du public. Un souffle de fraîcheur se répand dans la salle. Elle gravit les marches une à une, dans un mouvement au ralenti, laissant la traîne de son manteau glisser sur le sol. Une reine en son palais. Puis, imperceptiblement, sans cesser de cheminer, elle se débarrasse de cette étoffe lourde comme un serpent le ferait d’une peau morte. 

Vêtue de sous-vêtements couleur chair, elle semble nue aux regards qui la fixent de loin. Et soudain, alors que le mot « passé » tombe en lettres d’eau, suscitant un formidable enthousiasme, elle se retourne vers la salle. Silhouette qui se découpe en ombre chinoise devant un nuage de fumée blanche, elle lève doucement la main et se fige dans cette position. Un dernier au revoir adressé au public, tandis que les deux immenses portes sculptées du décor se referment inexorablement sur elle.   Un immense vide. Dans la salle, des centaines de visages semblent perdus. Elle a été là, si proche et si lointaine, suspendue dans les airs, dansant ou pleurant au milieu de la fosse, traversant un pont suspendu, ne ménageant pas ses efforts pour que les spectateurs, de tous les côtés, Savourent sa présence.  

Et puis, plus rien. Rarement sortie de scène aura été aussi époustouflante. Toute la presse s’est d’ailleurs accordée à le reconnaître. Et le public ne s’y est pas trompé : il s’est rué sur le DVD du concert, commercialisé en novembre 2007 et vendu à près de cinq cent mille exemplaires. Encore un nouveau record. 

      Une sortie de scène qui en dit long, aussi, sur le souci qui anime Mylène de soigner le moment délicat où elle prend congé de ceux qui l’aiment. Accusée par ses détracteurs de théâtraliser ses départs pour susciter un manque chez ses fans, la star s’en est expliquée avec simplicité. « J’entretiens avec le public un rapport d’exigence, dit-elle. Je lui demande beaucoup et il me demande beaucoup. Cette relation exige la sincérité. C’est un peu comme un ami à qui vous ne donneriez pas de vos nouvelles et qui respecte ce silence parce que, précisément, il vous connaît bien. Ce silence annonce des retrouvailles encore plus belles. » 

      En même temps, il faut reconnaître que Mylène excelle dans ce jeu de cache-cache où la séduction n’est pas absente. Elle s’en amuse d’ailleurs elle-même en écrivant la chanson L’Histoire d’une fée, c’est…, qui figure sur la bande Originale du film Les Razmoket à Paris. Une commande, apparemment suggérée par Madonna – l’album est produit par Maverick, la société appartenant à la Ciccone –, que Mylène va détourner à son seul profit. Sans jamais évoquer les personnages du dessin animé, elle livre une clé aidant à comprendre sa personnalité. « Avant que minuit ne vienne / Attrapez-moi / Jeux de mains, jeux de M / Émoi », chante-t-elle avec malice, laissant entendre « aimez-moi ».  

Mylène

      Se faire rare pour maintenir le désir intact… La recette a longtemps fait ses preuves. Pourtant, elle porte en germe un risque que Mylène n’ignore pas : celui de lasser. Ainsi, en 2004, au moment de la sortie d’Avant que l’ombre… , son sixième album studio, le refus de la chanteuse d’en assurer la promotion va fragiliser son empire. À l’heure critique où le marché du disque s’est effondré de moitié, en partie à cause du développement des téléchargements illégaux via Internet, cette position intransigeante n’a rien arrangé. Lassés de voir leurs demandes d’interviews systématiquement rejetées, les médias ont boudé la chanteuse. Par un phénomène de contagion, sans doute, les radios ont moins diffusé les extraits de l’album, si l’on excepte Fuck Them All. Ainsi, la ballade Redonne-moi, jugée trop lente par les programmateurs, est-elle carrément passée à la trappe. Quant aux clips ayant illustré les singles de l’album, ils n’ont pas créé le choc attendu. Noyés dans la masse, ils n’ont pas laissé un souvenir aussi fort que nombre de vidéos précédentes.  

      Certes, le succès éclatant des concerts de Bercy, ainsi que le joli retentissement du duo avec Moby, Slipping Away – qui s’est hissé à la première place du Top 50 – ont tempéré ce sentiment. Mais les « ennemis mortels » évoqués par Mylène lors de son interview avec Thierry Demaizière sont déjà à l’affût, alléchés par l’odeur du sang, prêts à donner l’estocade finale au cas où ils sentiraient la belle flancher. Pensez donc ! Plus de vingt ans qu’ils attendent ça. Vingt ans que certains de ces artistes frustrés, chroniqueurs dans les médias ou programmateurs dans les radios, souhaitent déboulonner la statue de l’idole. Vingt ans qu’elle résiste sans pratiquer l’art des courbettes, dans une forme d’indifférence souveraine. Bras d’honneur insupportable qui alimente le ressentiment, forcément. Au début, bien sûr, les critiques l’ont affectée. Un article de Libération commentant un de ses passages sur scène a titré : « Mylène Farmer n’existe pas. » Il faut avoir la tête solide pour encaisser. À force d’être dénigrée par la presse, la chanteuse a fini par se bâtir une carapace. 

      Alors pas de quoi s’alarmer si les médias accueillent son nouvel album avec réserve. Une fois de plus, ils finiront par s’incliner devant la ferveur populaire. Car la star peut compter sur une armée de dizaines de milliers d’inconditionnels capables d’aller au combat pour elle. En août 2008, dès la première semaine de sortie du single Dégénération, ils ont été vingt-sept mille à se procurer le disque, propulsant la chanson au sommet du Top 50. Une première réponse cinglante à ceux qui ont trouvé Point de suture « sans surprise » ou « peu inspiré ». 

     Parce qu’elle n’est jamais aussi guerrière que dans l’adversité, Mylène a décidé de frapper fort pour son retour. Pas question de se répandre en interviews, mais pas question non plus de briller par  son absence, ce qui signifie bien cibler sa promotion. Un plan imparable en trois étapes.       

Une interview dans Paris Match en mars 2008 pour annoncer son retour sur scène. Une interview dans Têtu en septembre 2008, en direction du noyau dur de ses fans, avec une couverture qui frappe les esprits. Une apparition remarquée, vêtue d’un blouson de cuir noir, sur le plateau du journal de 20 heures de Claire Chazal le 31 août, sur fond de polémique avec Laurence Ferrari, à qui elle aurait refusé, quelques jours plus tôt, une interview en duplex.   Il n’en fallait pas davantage pour que la belle, sans déroger à sa ligne de conduite, semble soudain omniprésente. Son album, ses concerts, les nouveaux records, toute la presse en parle, et la Toile s’enflamme. Une fois de plus, elle a réussi à forcer ses détracteurs, qui rêvaient tant de la bouder pour que le public l’oublie, à parler d’elle sans pour autant condescendre à leur adresser la parole.  

      Parviendra-t-elle à réaliser son rêve de disparaître totalement tout en continuant à publier des albums ? Désormais, ce défi ne lui semble plus hors de portée. La preuve ? Alors que la plupart des journalistes ont largement commenté la photographie trash de la poupée recousue, aucun n’a souligné que, pour la première fois de sa carrière, la chanteuse était absente de la pochette. Tout juste trouve-t-on un portrait d’elle, de profil, à l’intérieur du livret – avec, sur l’épaule, une cicatrice composée de trois lettres qui semblent signifier, dans la langue hébraïque : « Avec la volonté de Dieu ». Ce qui confirme l’impression d’un effacement progressif : si l’on regarde les clips de ces dernières années, on constatera que la chanteuse est invisible dans trois d’entre eux, C’est une belle journée, Peut-être toi et Slipping Away.  

      Malgré tout, conjurer le risque de l’absence, elle le sait, demeure un exercice périlleux, surtout dans le monde contemporain. Se situer en marge de la société des people, qui repose sur un brouillage des lignes entre vie privée et vie publique, revient, bien sûr, à demeurer l’exception. Mais c’est aussi refuser de jouer le jeu, être menacée de disqualification. Contrairement à une Isabelle Adjani qui, après avoir préservé son mystère durant plus de vingt ans, est descendue dans l’arène people, durant l’été 2004, pour évoquer sa rupture avec Jean-Michel Jarre, Mylène tient bon. Dans l’Hexagone, elle demeure l’ultime figure d’un star-system finissant, désormais remplacé par l’avènement des people. « Vous savez, si on  y réfléchit bien, dit-elle, les conséquences de ce silence dont vous parlez auraient pu être un handicap à toute idée de succès. J’ai pris ce risque parce que je n’avais pas le choix. »  

     Combien de temps tiendra-t-elle encore ? Ne cédera-t-elle pas un jour au chant des sirènes, pour qu’on parle d’elle, à cette forme de troc par lequel, en échange de révélations intimes, un magazine est prêt à évoquer votre album ou le film dont vous faites la promotion ? Ce serait mal connaître Mylène. Qu’on ne compte pas sur elle pour démolir par un faux pas funeste la forteresse qu’elle a mis tant d’énergie à construire. Bien que de tempérament mélancolique, elle n’a aucun goût pour l’autodestruction.  

 

Extrait du livre : MYLÈNE par Hugues ROYER aux Editions Flammarion 2008

Publié dans MYLENE par H.ROYER | Pas de Commentaires »

Où est la génération Mylène

Posté par francesca7 le 21 mai 2015

A la sortie du single, nombreux sont ceux qui ont immédiatement tissé le lien avec Désenchantée. Mylène elle-même l’a confirmé, on peut donc le considérer comme une certitude. Il y a aussi, dans Dégénération, quelque chose qui joue avec le tube de Mylène Farmer, un écho en quelques sortes. Lors du journal de TF1, Mylène l’explique de la sorte : «j’ai surtout le sentiment que la nouvelle génération (…) est dans un monde d’une ultra-violence et que c’est un monde qui est très très téléchargement (3)difficile…»

Le constat sur la société actuelle est sévère. La France actuelle semble avoir engendré un tel «tumulte» que même Mylène, très discrète sur ses positions politiques, semble ressentir ce besoin de changement, cette aspiration à un mieux-être dont personne ne connaît exactement la teneur. Partis politiques en grande partie épuisés ou népotiques, misère sociale, stigmatisation des exclus… L’avenir est au moins aussi noir que le présent, et cet état pesant fait aussi le fond d’une partie des textes de l’album (Réveiller le monde et C’est dans l’air en particulier). C’est ce désarroi aussi qui provoque l’échec du «test statique» évoqué dans la chanson, c’est quand Mylène se demande ce qu’est devenu «sa» génération, c’est-à-dire les jeunes et moins jeunes qui la suivent depuis ses débuts que le beat revient sur la chanson, et qu’elle parvient à souhaiter que ça bouge, quitte à devoir s’arracher à son «sexy coma».

Les images du clip de Dégénération, avec leur ambiance totalitaire, où les militaires sont omniprésents viennent d’ailleurs clairement signifier la source de cette violence : elle est violence politique, morale, organisée… Restons toutefois mesurés : Mylène Farmer n’a pas non plus vocation à servir de nouveau messie, elle n’est pas porteuse d’un message rigoureusement construit, bref d’une politique. Le «j’sais pas moi» est en ce sens éloquent. C’est en terme de morale (au sens noble du terme) qu’elle se positionne, appelant à un changement qui, au-delà des régimes et des partis, s’adresse directement à l’Homme. Le clip de Bruno Aveillan, comme Mylène l’expliquait à Claire Chazal permet comme souvent de dresser un contrepoint au texte de la chanson… Une dégénération, un monde de violence ? Soit, mais là où la chanteuse n’apporte aucune solution plus concrète qu’un «faut qu’ça bouge», le réalisateur lui a suggéré de convertir cette violence en amour. L’idée a séduit Mylène. Il faut dire que c’est le remède qu’elle aussi propose dans Réveiller le monde, qui reprend de manière plus explicite les thématiques de Dégénération…

MysterFrizz du site http://www.innamoramento.net/

Publié dans Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaires »

Nagui vide son cœur sur Mylène

Posté par francesca7 le 12 août 2014

 

 

  »Je l’ai beaucoup écoutée, beaucoup interviewée et beaucoup aidée

au début de sa carrière.

Mais tout le monde n’a pas une bonne mémoire, surtout pas elle !« 

 http://www.dailymotion.com/video/x2386bh

http://www.dailymotion.com/video/x2386bh_nagui-tacle-le-manque-de-reconnaissance-de-mylene-farmer_tv?start=35

Mylène Farmer est très discrète dans les médias, réduisant au maximum ses apparitions télévisuelles. Elle privilégie les grosses émissions de variétés, et se rend régulièrement aux NRJ Music Awards, ou les plateaux des journaux télévisés, comme en attestent ses nombreux passages chez Laurent Delahousse ou Claire Chazal. En dehors de ces rares rendez-vous, la chanteuse cultive le mystère, une posture qui lui réussit puisque chaque sortie de disque est un événement et chaque tournée un succès.

images (5)Mais cette posture semble agacer Nagui.

L’animateur phare de France 2 n’a pas hésité, durant son émission « Tout le monde veut prendre sa place » à évoquer le cas de celle qui semble l’avoir délaissé sans raison. 

Face à un candidat, complètement fan de la rousse, Nagui va alors livrer ce qu’il a à lui reprocher, ce qu’il regrette aussi : lui reprochant d’avoir oublié ce qu’il avait fait pour elle « au début de sa carrière ».

Rares sont les apparitions télévisées de la très discrète Mylène Farmer … Pourtant, il en est un qui pensait pouvoir compter sur elle. 

Nagui aurait visiblement adoré l’avoir à ses côtés pour un de ses « Tarata » ou encore sur le plateau de « N’oubliez pas les paroles ».  

Je Cite Nagui : « Je l’ai beaucoup écoutée, et je l’ai même beaucoup interviewée et beaucoup aidée au tout début de sa carrière. Mais tout le monde n’a pas une bonne mémoire et surtout pas elle » 

 

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaires »

Symbolisme de Monkey Me

Posté par francesca7 le 25 juin 2014

images (5)Mylène Farmer sort Monkey Me, 9e album en presque trente ans de carrière. C’est le signe d’un retour à l’éclat sombre des arrangements de Laurent Boutonnat, synonyme de succès commercial. Son pygmalion a coécrit 12 chansons intenses et belles. Et la machine commerciale qui accompagne depuis toujours la sortie des disques de la diva pop, s’est aussi remise en marche.

Des DJs se sont emparés d’A l’Ombre, premier single de Mylène Farmerà l’occasion d’un hors-d’œuvre commercial dans les bacs, couplé avec l’annonce de la tournée Timeless. Déferlement de joie et invasion sur le net : 156.000 billets écoulés dans toute la France en une journée pour une tournée de 2013 qui passera par la Russie, la Belgique ou la Suisse. Des billets pour des dates supplémentaires sont en vente ce jour. Le business Mylène est florissant. Il ne connaît pas la crise. Après plus de 30 millions d’albums vendus, les prévisions sont optimistes, les deux précédents albums ayant été vendus à 800.000 exemplaires, Universal Music peut espérer plus en France et à l’étranger.

Boutonnat encore et toujours

images (4)

Pour les fans de Mylène, l’attente de l’annonce d’un concert est source de tension, pour les professionnels du disque et leurs communicants aussi. Deux ans après Bleu Noir, une collaboration en demi-teinte avec le New-Yorkais Moby, le Suédo-Marocain RedOne et les Anglais d’Archive, un événement est venu se greffer à la sortie de l’album Monkey Me. Le retour comme le messie du compositeur/réalisateur historique, Laurent Boutonnat.

Aujourd’hui, l’album est en vente et la tournée continue de stimuler beaucoup de monde : 156.000 places de concert pour la tournée Timeless ont été vendus en environ six heures, provoquant bugs informatiques, joie et énervement, « un moment de stress pour les fans »… raconte Noémi Junod, une admiratrice lyonnaise de la première heure qui a dégoté sa place pour le concert de la Halle Tony-Garnier et qui n’exclut pas de retourner la voir ailleurs. « C’est beaucoup de dépenses aussi… » ajoute-t-elle. En moyenne de 65 à 140 euros en France, jusqu’à 300 euros en Suisse, le marché le plus onéreux pour les fans de Mylène.

Mylène se fait rare sur les antennes mais a le soutien indéfectible de quelques medias. La radio NRJ surtout, qui suit l’artiste depuis ses débuts. Qu’on ne s’y trompe pas, une sortie d’un album de Mylène Farmer est un événement national et la radio valorise les événements relatifs aux artistes programmés. La chanteuse a su se renouveler et garder une forme de modernité précieuse pour une radio musicale qui rassemble un auditorat toujours jeune. Le directeur de l’antenne de NRJ, Gaël Sanquer rappelle que « l’histoire entre NRJ et l’artiste est très ancienne… »

NRJ qui privilégie l’actualité ne diffuse pas les anciennes chansons. Ce qui est en revanche le cas de sa petite sœur Chérie FM ou du réseau de radio public France Bleu qui diffuse des golds (anciens hits) de l’artiste. « Le nouveau catalogue ne correspond pour l’instant pas à ce que nous recherchons pour les antennes du réseau France Bleu » explique Dominique Bourron, le responsable de la musique de France Bleu.

De très nombreux fans

De quoi ravir sur les ondes les fans de la Mylène historique et ceux de la Mylène plus contemporaine. Le net est aussi un media d’exposition de choix pour les nouveaux titres de Mylène Farmer. La star n’a pas de site internet mais des fans animent des sites, proposent des flash-mobs de chorégraphie, organisés sur les réseaux sociaux, sur des chansons comme Désenchantée.

La Fnac, en France, a bien compris cette puissance de la Toile. Elle a organisé en partenariat avec Twitter, une écoute exclusive de l’album pour un petit groupe de fans. Tout tourne donc toujours autour des fans. Le plan média a été savamment orchestré par l’agence de communication 96B pour en toucher un maximum sans que le label historique Polydor n’intervienne.

Le « mystère Farmer » est orchestré avec des interviews données avec parcimonie (à TV Mag une semaine et demi avant la sortie de l’album, au journal de TF1 Claire Chazal ce dimanche et Têtu, un magazine visant la communauté gay). Quand on demande à Noémi Junod ce qu’elle pense du retour de Laurent Boutonnat dans la conception de cet album, elle est très enthousiaste, « C’est un immense bonheur ! Je n’ai jamais pas réellement accroché au travail de Mylène sans lui. Je continuais de la suivre bien sûr, mais je ne retrouvais pas cette patte qui m’était chère. Avec Boutonnat, c’est la possibilité pour les fans de croire à un retour au vrai son Farmer, et à ce qui a fait son succès.(…) »

Retour à l’essentiel

L’électro est passé par là avec des titres comme Love DanceTu ne le dis pas ou A l’Ombre formatés pour les boîtes de nuit. D’ailleurs, pour ce dernier titre remixé par entre autres, Guena LG ou OfferNissim, deux DJs déjà présents sur des titres plus anciens de la star. Un maxi-33 Tours avec huit versions a rempli les rayons des magasins de disques, pour maintenir le créneau du dancefloor.  Aujourd’hui, sur ce nouvel album, l’électro ne prend pas le dessus sur les douze chansons. Je te dis tout est du Boutonnat pur sucre, une des quelques ballades de l’album est un chef d’œuvre et se nomme Quand, sans doute un futur single.

L’ensemble signe le retour aux sonorités utilisées au cœur des années 90. Une référence au premier album prend la forme d’une chanson Nuit d’hiver, qui réveille le fantôme de Chloé, chanson glaçante de Cendres de lune née en 1986. Les fans saluent la voix de Mylène, des textes intéressants, le rythme plus entraînant peut-être grâce aux machines, les instruments organiques étant peu présents. Avec ces nouveaux morceaux « taillés pour la scène » dit Noémi Junod, cela ressemble à une réconciliation avec les fans.

Mylène Farmer Monkey Me (Polydor/Universal Music) 2012
Mylène Farmer en tournée à partir du 7 septembre 2013.

source : http://www.rfimusique.com

Publié dans Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaires »

MYLENE FARMER DANS LE TIMELESS des MEDIAS

Posté par francesca7 le 28 mai 2014

 

 

AVEC LES RADIOS

Mylène n’accordé aucune interview radio pour la promotion de Timeless 2013.

 

NRJ étant la radio partenaire des concerts de Mylène en France : comme elle l’a été pour tous ses précédents spectacles depuis le premier, le Tour 89, elle est donc la seule radio à avoir diffusé des spots publicitaires pour Timeless 2013 ; à partir du 1er octobre 2012 pour l’ouverture de la billetterie, puis lors d’une seconde campagne, à partir du 3 juin 2013, annonçant les dernières places disponibles.

cinema_gaumont_opera_capucines

 

Par ailleurs, pendant la tournée, RFM, MFM, ainsi que de nombreuses radios régionales ou locales ont proposé des concours avec des billets de concerts à la clé, mais aussi des reportages s’intéressant le plus souvent au phénomène des fans qui campaient devant les salles plusieurs jours, voire semaines, avant les concerts. Enfin, pour la première fois depuis le début de sa carrière, Mylène s’est tournée vers une autre radio que NRJ pour un partenariat officiel sur un événement ; c’est ainsi RFM qui a été choisie pour accompagner la diffusion de « Mylène Farmer – Timeless 2013 Le film » au cinéma. Cette station a également proposé de faire gagner des places pour une projection privée en avant première du film le 16 mars au Gaumont Capucines à Paris.

 

AVEC LA TELEVISION

TF1 fut la chaîne de télévision partenaire des concerts de Timeless 2013 en France (à l’instar du Mylenium Tour, Avant que l’ombre ;.. à Bercy, et le Tour 2009) Elle est la seule chaîne à avoir diffusé des spots publicitaires pour l’ouverture de la billetterie à partir du 2 octobre 2012, puis pour l’album live en décembre 2013, mais aussi une publicité, le soir de la première date, le 7 septembre (vers 20 H 45). En Belgique, c’est la chaîne RTL TV1 qui a assuré la promotion télévisée des concerts de Bruxelles.

 

Si Mylène est apparue aux NRJ Music Awards (diffusé le 26 janvier 2013 sur TF1) où elle a chanté « Je te dis tout », le deuxième single extrait de « Monkey Me », elle n’y a, cependant, nullement évoqué sa tournée. En revanche, elle a parlé de Timeless 2013 à l’occasion de deux interviews télévisées :

 

le 2 décembre 2013 – JT DE 20 H (TF1) – Présenté par Claire Chazal

Mylène est présente en direct à la fin du journal de Claire Chazal. L’interview est plutôt centrée sur l’album « Monkey Me », mais Mylène est cependant interrogée sur ses futurs concerts et sur le sens à donner au mot « Timeless » : « Timeless » c’était juste pour suggérer l’intemporalité. Et je serais bien incapable de dire si c’est la dernière (tournée), si il y en aura une prochaine .. je ne sais pas. Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir. C’est quelque chose qui m’angoisse terriblement, donc je vis, autant que faire se peut, dans le moment présent etc… on verra » !  Quant au contenu du spectacle, voici les seules informations que Mylène dévoile : « Des surprises, certainement. Quant aux duos, je ne sais pas. Là, nous sommes à une phase de création et je ne peux pas répondre à cette question ».

 

Sans titre

 

le 8 septembre 2013 – JT DE 20 H (France 2) – Présenté par Laurent Delahousse.

Nous sommes au lendemain de la première de Timeless 2013 à Bercy. L’entretien a été enregistré dans l’après-midi, Mylène étant en concert à Bercy ce dimanche soir.

 

L’occasion pour la chanteuse, d’évoquer ses retrouvailles avec son public après quatre ans d’absence sur scène : « Très émouvant pour moi .. C’est long pour moi. Pour eux probablement, mais pour moi aussi, beaucoup … C’est une fidélité mais qui est réciproque. La mienne aussi… Je ne sais pas si on entretient une fidélité. En tout cas, c’est quelque chose qui m’est offert. Et j’en suis consciente, et j’en sui heureuse… C’est probablement le moment, effectivement, où j’ai un vrai sentiment de liberté. Pas d’entrave, pas de… pas de tabou. Riens. Liberté »

 

Mylène met également en avant le travail colossal que constituent les préparatifs des concerts : « ça fait à peu près un an que nous travaillons sur ce spectacle avec Laurent Boutonnat qui travaille à mes côtés. Et il y a tellement, tellement, tellement de métiers tout autour. Aussi bien les lumières, les chorégraphies, etc… Le diable est dans le détail. Il faut veiller. C’est pour ça qu’on est obligés de travailler, travailler, de ressasser et.. pour enfin trouver une liberté ».

 

Toujours à propos des concerts, Mylène parle de son voyage prochain en Russie, et de la longue histoire qui la lie à ce public : « Je ne peux pas l’expliquer ; Je pense que c’est venu… Je vais dire .. spontanément…. On m’a beaucoup parlé, au début, des clips à l’époque de « Tristana » qu’on avait joué en langue russe justement. Et puis après, je crois qu’il y a quelque chose de commun qui est peut-être une âme, une âme tourmentée ; On dit « l’âme slave ». Et j’avoue qu’ils m’accueillent merveilleusement. J’ai hâte d’y aller » !

 

Enfin, elle est interrogée sur l’intemporalité évoquée par le nom de la tournée : « Je ne sais pas si c’est important ou non. En tout cas pour moi… dans 2000 ans, qui va se soucier de ma personne et de mes mots et de ma musique ? Non, ce n’est pas important. C’est le moment présent qui est important, c’est la scène et c’est ce que je vis actuellement ».

 

extrait du magazine Styx TIMELESS 2013 – page 54

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaires »

Mylène farmer et ses Duos

Posté par francesca7 le 14 janvier 2014

 

MUSE 1Mylène Farmer pourrait bien être de retour plus tôt que prévu. Alors que le film de sa dernière tournée « Timeless 2013″ investira les salles de cinéma le 27 mars, la chanteuse préparerait actuellement son prochain album avec le groupe Muse.

Il y a quelques semaines, des rumeurs ont fait écho d’un possible retour de Mylène Farmer en fin d’année. Selon plusieurs sources proches de celle-ci, un nouveau disque écrit avec le groupe britannique Muse est en préparation. Mais la chanteuse n’est pas du genre à s’étendre ni à révéler ses projets longtemps à l’avance. En 2012, son comeback s’était opéré de manière originale pour créer le buzz, annonçant ainsi la sortie de son neuvième album  »Monkey Me » et le lancement de la tournée « Timeless 2013″. Personne ne s’y attendait… ou presque. En effet, un guitariste avait déclaré quelques semaines plus tôt sur sa page Facebook qu’il travaillait sur un nouveau disque de Mylène Farmer. Le message avait été retiré dans l’heure. 

Un duo avec Matthew Bellamy après des duos avec Moby ?

Cette fois-ci, il semble que la chanteuse ne puisse pas conserver son secret très longtemps. Samedi 4 janvier, un reportage du JT de TF1 évoquant les évènements culturels majeurs de l’année 2014 a mentionné la possible sortie de « nouvelles chansons signées Mylène Farmer en collaboration avec le groupe Muse ». Le journaliste a par ailleurs ajouté que « ce projet encore secret » était bien sûr « source de toutes les rumeurs ». Cette semaine, le site Voici.fr officialise l’information. Selon lui, l’enregistrement de l’album, qui ne devrait pas sortir avant la fin du mois de novembre prochain, aura lieu fin janvier. Les chansons seront comme toujours écrites par Mylène Farmer, en français et en anglais, et les musiques seront composées par Muse. Un duo entre la chanteuse et le frontman Matthew Bellamy serait envisagé et certains titres seraient signés Darius Keeler (Archive), déjà aux crédits de l’album  »Bleu noir » de Mylène Farmer (2010). Darius Keeler avait d’ailleurs composé les musiques de « Light Me Up » et  »Diabolique mon ange », premier extrait du nouvel album live « Timeless 2013″ de la chanteuse.

Si elle se confirmait, cette collaboration entre Muse et Mylène Farmer n’aurait rien de surprenant. Interrogée par Claire Chazal en décembre 2012, la chanteuse avait déjà fait part de son admiration pour Matthew Bellamy. « C’est un artiste que je trouve absolument extraordinaire, époustouflant même » avait-elle confié, précisant que si elle avait un jour une chanson à reprendre, « ce serait « Guiding Light » » de Muse.

Habituée à travailler avec Laurent Boutonnat, compositeur de la plupart de ses tubes et réalisateur d’une bonne partie de ses clips, Mylène Farmer lui a déjà fait plusieurs infidélités par le passé en faisant également appel à RedOne et Moby pour son album « Bleu noir » (« Oui mais… non », « Lonely Lisa »..). La chanteuse a d’ailleurs partagé plusieurs duos avec Moby, notamment le tube « Crier la vie/Slipping Away » repris l’an dernier sur la scène de « Timeless 2013″, dont le film sera diffusé au cinéma le 27 mars 2014.

source : http://www.chartsinfrance.net

 LE FILM

Publié dans Mylène en DUOS | Pas de Commentaires »

Muse aurait trouvé sa muse en Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 11 janvier 2014

 

Muse. Une divine surprise qui promet de faire un maxi buzz.

  • Portrait des membres permanents
  •                                                        Muse aurait trouvé sa muse en Mylène Farmer dans Mylène 2013 - 2014 202px-Muse_1_          202px-Dominic_Howard_Muse_Live_In_Toronto dans Mylène et mes BLABLAS         
  •                                                            Matthew Bellamy         Dominic Howard            Christopher Wolstenholme

 

La rumeur courait depuis l’automne mais, depuis que Jean-Pierre Pernaut l’a laissé entendre dans son JT du 2 janvier sur TF1, le doute n’est plus permis. Partenaire de la star, la Une ne pourrait se permettre de faire courir un bruit dénué de fondement. La chanteuse elle-même avait d’ailleurs évoqué Muse en des termes très élogieux. Interrogée par Claire Chazal en décembre 2012, elle avait déclaré à propos de Mattew Bellamy, le leader du groupe : « C’est un artiste que je trouve absolument extraordinaire, époustouflant même. Et, si j’avais une chanson à reprendre, ce serait Guiding Light, que je trouve magnifique ».

Selon nos informations, la star entrera en studio fin janvier,pour enregistrer les titres composés par Muse, dont elle a écrit les paroles, en français et en anglais. L’album, qui ne sortira pas avant novembre, pourrait même contenir un duo avec Mattew Bellamy. Certains titres du disque seront également signés Darius Keeler, du groupe Archive, qui avait déjà écrit la partition de Diabolique Mon Ange pour la star – l’extrait choisi pour son dernier album live.

A 52 ans, après trente ans de carrière (qu’elle fêtera en mars prochain),Mylène Farmer, dont les derniers albums composés par Laurent Boutonnat avaient reçu un accueil critique mitigé, prouve son désir de surprendre musicalement. Mylène Farmer/ Muse ? C’est vrai que ça semble une rencontre improbable. Mais en même temps, on a vraiment hâte d’entendre ça…

FR Music – C’est la très bonne surprise de ce début d’année. Après le succès immense de sa tournée «Timeless 2013», Mylène Farmer se lance déjà dans de nouveaux projets. Pour cela, la chanteuse a décidé de s’entourer de l’un des groupes de pop rock les plus célèbres du moment : Muse.

Selon plusieurs rumeurs, dès la fin du mois, elle entrera avec Matt Bellamy et ses acolytes en studio. S’ils ont composé les mélodies, Mylène Farmer a écrit les paroles en français et en anglais. Un duo pourrait même être enregistré avec le leader du groupe. Enfin, on retrouvera également sur le prochain opus, la patte de Darius Keeler d’Archive, déjà à l’origine de «Diabolique Mon Ange».

 images (5)

Un faible pour Muse : Si Mylène Farmer a déjà travaillé avec les plus grands, dont Moby ou RedOne, elle semble avoir un très sérieux faible pour Muse, et particulièrement pour Mattew Bellamy. «C’est un artiste que je trouve absolument extraordinaire, époustouflant même. Et, si j’avais une chanson à reprendre, ce serait ‘’Guiding Light’’, que je trouve magnifique», confiait-elle déjà il y près d’un an à Claire Chazal. C’est d’ailleurs sur le plateau de TF1, que les premiers bruits rapportant une collaboration entre Mylène Farmer et Muse sont nés.

Depuis quelques années, la chanteuse alterne entre les duos très novateurs avec de jeunes artistes, et le confort de la création toujours riche avec Laurent Boutonnat. Cela semble lui réussir car autant «Bleu Noir» sorti en 2011 que «Monkey Me» paru deux plus tard ont affiché de très bon chiffres de ventes. De bonne augure pour son duo avec Matt Bellamy.

 source http://www.nrj.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer peut-être Un nouvel album en 2014 avec Muse

Posté par francesca7 le 22 octobre 2013

Mylène Farmer peut-être Un nouvel album en 2014 avec Muse   dans Mylène 2013 - 2014 muse_1_        muse2 dans Mylène AU FIL DES MOTS                muse-3

Alors qu’elle n’est qu’à la moitié de sa tournée Timeless 2013, Mylène Farmer se pencherait déjà sur un nouvel album. A en croire certains forums de fans, le prochain opus de la chanteuse serait enregistré avec le groupe Muse et sortirait fin 2014.
 

Des années 80 aux années 2000, Mylène Farmer prenait son temps. Trois, quatre, voire cinq années s’écoulaient entre chaque sortie d’album. Mais depuis Point de Suture (2008), le rythme s’est accéléré. Sans atteindre la productivité d’une Rihanna (un disque par an !), la chanteuse française a réduit ses absences, au risque de prendre son public de court, comme ce fut le cas avec l’inattendu Bleu noir (2010). 
Comment expliquer ce coup d’accélérateur ? Souriante lors de ses rares interviews et visiblement épanouie, Mylène a remisé ses crucifix, ses corbeaux et autres épouvantails. Ce bonheur retrouvé a semble-t-il relancé son inspiration.

Mais c’est surtout la collaboration de l’idole rousse avec d’autres artistes qui est à l’origine de ce regain de créativité. Sur Bleu noir, elle posait ses mots sur des mélodies composées par RedOne, Moby et Archive, s’échappant ainsi du binôme qu’elle forme depuis ses débuts avec Laurent Boutonnat et qui montrait de sérieux signes d’usure. Ces derniers ont d’ailleurs été confirmés par la décevant Monkey Me (2012). Serait-il temps pour l’auteur-interprète de faire une nouvelle infidélité à son complice de toujours ?

Selon certains fans, Mylène aurait déjà pris les devants et travaillerait avec le groupe anglais Muse !

Muse est incontestablement l’un des plus grands groupes de rock de la décennie 2000, aux côtés de Coldplay ou de Placebo. Avec à son actif cinq albums studios, si l’on inclue celui de l’année 2009, et de nombreux live, Muse est considéré comme l’un des meilleurs groupes à voir et à écouter sur scène.

Son goût pour le trio rock n’est plus un secret depuis qu’elle l’a qualifié d’« extraordinaire, époustouflant » lors de l’entretien accordé à Claire Chazal, dans le journal télévisé de TF1, le 2 décembre 2012. L’admiration est même réciproque, le chanteur Matthew Bellamy ayant déclaré : « Cette femme a un charisme énorme et a l’ambition de proposer des choses énormes. C’est vraiment une artiste que nous aimons beaucoup. »

A en croire les rumeurs, ce nouvel album sortirait en décembre 2014 et serait enregistré à partir du mois de janvier.

En savoir plus sur http://www.evous.fr/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaires »

Bouleversante Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 20 octobre 2013

 

 

Mylène Farmer déteste faire parler d’elle. Et plus encore que l’on parle d’elle. Quand elle n’est pas en tournée et qu’elle ne sort pas un album, elle est d’une discrétion rare. Jamais une petite phrase, pas une frasque, pas une prise de parole intempestive, pas une paparazzade orchestrée pour entretenir sa notoriété. Quand elle offre un disque ou des concerts à ses fans, elle consent à lever un (petit) coin du voile. 

Bouleversante Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS images-41

Ce dimanche, elle répondra aux questions de Claire Chazal sur TF1. En amont et en aval de cette interview, elle a accordé deux entretiens dans lesquels elle aborde des thèmes et des sujets sur lesquels elle ne s’était jamais exprimée. 

Dans TV Mag, elle évoque ses goûts en matière de télévision. « Il m’arrive de dévorer des séries comme Downton AbbeyDexter ouLes Tudors. » L’artiste est moins enthousiaste des émissions destinées à faire émerger de nouveaux talents musicaux : « Je suis toujours un peu gênée quand l’art devient un concours », confesse-t-elle pudiquement. Ce qui ne l’empêche pas de conserver une oreille très attentive pour les chanteurs émergents. « Je suis impressionnée par Muse. Et par Matthew Bellamy, qui est aussi fascinant que Freddie Mercury ! »

« Je suis bouleversée »

À l’occasion de la sortie de Monkey Me, son huitième album, Mylène Farmer avait annoncé une tournée dans toute la France. Six heures après l’ouverture des réservations, 156 000 billets avaient déjà été écoulés pour la tournée Timeless, établissant ainsi un nouveau record. Presque une habitude chez elle. « Je suis bouleversée à chaque fois ! Et, quelques instants plus tard, totalement affolée ! Il est impensable d’être blasée par un geste d’amour comme celui-ci. »

Pour le magazine Têtu qui sera en kiosque le 18 décembre, l’interprète de Désenchantée donne son avis sur quelques questions de société. Et avec humour : « Je préfère un mariage gay à un mariage triste. » À l’appui de sa prise de position en faveur du mariage pour tous, elle reprend la Déclaration des droits de l’homme : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Pour l’adoption, elle enfonce le clou : « Si c’est le droit pour des orphelins d’investir un foyer chaleureux, c’est un progrès. L’amour panse les plaies quand il est réel et authentique. » 

À l’appui de ses propos, l’artiste pose sous l’oeil de la photographe Nathalie Delépine vêtue d’un smoking et fumant un cigare ! Un hommage à « des femmes courageuses qui n’hésitaient pas à jeter le trouble dans une époque où les femmes étaient confinées au foyer ». 

Un clip hallucinant ! 

Samedi, à la fin de son journal de 20 heures, Claire Chazal a diffusé une petite minute du clip À l’ombre, premier extrait de Monkey Me. Réalisé par Laurent Boutonnat, il reprend le travail de l’artiste français Olivier de Sagazan. Son oeuvre est un mélange beau, et parfois dérangeant, de peinture et de sculpture qui joue avec les apparences et les peurs. Le travail de ce performer ressemble tellement à l’univers de la chanteuse que l’on se demande pourquoi l’un et l’autre ne se sont pas trouvés plus tôt.

Un apéritif de l’album qui sera disponible dès lundi 3 décembre 2013. Douze titres d’où émergent, outre la chanson Tu ne le dis pas qui donne toute la richesse de la voix de Mylène, un émouvant Je te dis tout ainsi qu’un tonique J’ai essayé de vivre. Des chansons servies par des textes très littéraires et très aboutis. Un album profond qui mélange des rythmes dance et des mélodies plus lentes. 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer aime rire, mais reste incomprise !

Posté par francesca7 le 12 octobre 2013


Mylène Farmer aime rire, mais reste incomprise ! dans Mylène 2013 - 2014 monkey-2913Quand on jette un coup d’oreille aux chansons de Mylène Farmer, certains thèmes récurrents ressortent très vite : la mort, le mal-être, la mélancolie… Ces imageries très sombres lui ont vite valu une étiquette de chanteuse déprimée, désenchantée, qui lui colle à la peau depuis le début de sa carrière. Hier soir, l’artiste était au JT de TF1 pour une de ces interviews qu’elle n’accorde que très rarement. Grosse surprise, elle y a annoncé que son nouvel album serait plus joyeux que les précédents.

Quand Claire Chazal lui demande d’expliquer le titre Monkey meMylène Farmer évoque E.T, son capucin : « J’ai pensé forcément à mon petit singe, avec qui j’ai vécu pendant 25 ans. Je pensais à ce côté facétieux, ce côté enjoué. » Il faut croire que cet aspect de la personnalité de l’animal a déteint sur la chanteuse, puisqu’elle ajoute ensuite : « Parfois j’ai l’impression d’être dans un vêtement trop étriqué. J’ai envie de rire, parfois, aussi. » Rire, tout à fait, vous avez bien lu.

A l’origine de cette soudaine gaieté, il y a avant tout son public, qui a fait exploser les ventes du pourtant très eurodance A l’ombre. Pour Mylène, c’est « une émotion immense ». « Je suis bouleversée et je pourrais pleurer là, maintenant, à cet instant », a-t-elle déclaré. Mais bien que plus enjouée qu’à l’époque de Bleu Noir, la chanteuse a encore des blocages en parlant de ses projets futurs. A propos de sa tournée Timeless 2013, elle déclare : « Je serais bien incapable de dire si c’est la dernière ou s’il y en aura une prochaine, je ne sais pas. Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir. C’est quelque chose qui m’angoisse terriblement. » Ouf, on avait cru l’espace d’un instant qu’elle avait changé.

source : http://www.voici.fr/news-people

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaires »

La ballade « Quand » par Mylène Déc. 2012

Posté par francesca7 le 19 septembre 2013


 La ballade « Quand » par Mylène Déc. 2012 dans Mylène et mes BLABLAS photo_1323450810

Mylène Farmer a dévoilé ce soir, en avant-première, une minute du clip de son nouveau single « A l’ombre », après le JT de 20 heures de Claire Chazal, auquel elle participera demain dimanche 2 décembre. Une minute pour créer l’évènement et toucher un maximum de téléspectateurs puisque c’est l’émission « Danse avec les stars » qui est diffusée ce soir sur TF1 et qui réunit chaque semaine plus de 5 millions de Français. C’est Laurent Boutonnat qui est aux commandes de cette nouvelle vidéo. A l’exception du clip du single « Du temps » l’an dernier, il n’avait pas réalisé de clip pour Mylène Farmer depuis « Beyond My Control » en 1992. Cette vidéo est inspirée par le travail de l’artiste français Olivier de Sagazan, pas si éloigné de celui de la chanteuse, et qui associe la peinture et la sculpture, pour un résultat dérangeant pour certains (Le Point.fr).

L’album « Monkey Me », qui compte douze titres dont la ballade « Quand », dévoilée sur le site de TF1 la semaine dernière, met en avant la voix de la chanteuse. Il ne compte que deux ballades et davantage de titres midtempo dont les mélodies sont une nouvelle fois imparables. On imagine déjà certains titres sur scène et ça tombe bien : parallèlement à la sortie de son nouvel opus, Mylène Farmer a annoncé son retour sur scène l’an prochain. Le « Timeless Tour », dont 160.000 places ont trouvé preneur en l’espace de 6 heures le 4 octobre - un record -, débutera le 7 septembre 2013 au Palais Omnisports de Paris-Bercy. 

Huit concerts y sont organisés, et il ne reste que quelques places. L’interprète de « California » sillonnera ensuite l’Hexagone en passant par les plus grandes salles pendant trois mois, à Nantes notamment, où le Zénith affiche sold out pour quatre soirs. Mylène Farmer s’envolera ensuite pour la Russie, la Belgique et la Suisse. Dans une interview accordée à TV Magazine, l’artiste a déclaré qu’elle aimerait transporter son prochain show au Canada, d’où elle est originaire.

 

Parution dans http://www.chartsinfrance.net/

 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaires »

Mylène farmer dévoile

Posté par francesca7 le 7 septembre 2013


Mylène farmer dévoile dans Mylène 2013 - 2014 mylene-1Ce n’est pas un secret : Mylène Farmer aime surprendre. Alors que tous les fans de la chanteuse attendaient le clip de son nouveau « A l’ombre » (sorti le 22 octobre 2012, à découvrir ici), voilà que la chanteuse nous dévoile celui de « Quand« , un autre titre de son nouvel album !

Une vidéo que nous vous proposons de découvrir. Rappelons que le nouvel album (le neuvième) de la star, Monkey Me, sortira le 3 décembre 2012 prochain dans les bacs, et qu’elle sera, la veille, l’invitée de Claire Chazal, au 20 heures de TF1. Ce, avant d’entamer, à l’automne 2013, une grande tournée !

Pour un retour, c’est un retour ! Il y a quelques jours, nous vous annoncions que Mylène Farmer allait sortir un nouvel album, et, surtout, que la chanteuse préparait une tournée (lire notre brève ici). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses fans attendaient ce grand moment avec impatience !

En effet, en seulement six heures, plus de 156 000 billets ont été vendus pour les 22 premiers concerts de la star ! Face à ce raz-de-marée, le producteur de la chanteuse a annoncé aujourd’hui que des dates supplémentaires de la tournée Timeless 2013 ont été ajoutées. Celle-ci débutera le 7 septembre 2013 à Paris-Bercy où Mylène Farmer se produira huit fois (jusqu’au 18 septembre 2013) avant de se rendre à Lyon, Nantes, Douai, Genève, Toulouse ou encore Bruxelles.

Rappelons que le neuvième album intitulé Monkey Me sortira le 3 décembre prochain dans les bacs…

Parution chez http://www.telestar.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer : son clip « A l’ombre » en exclusivité sur TF1

Posté par francesca7 le 21 juillet 2013

Mylène Farmer : son clip

écouvrez en exclusivité le nouveau clip de Mylène Farmer réalisé par Laurent Boutonnat, « A l’ombre », extrait de son album disponible lundi.

A l’ombre est le nouveau tube de Mylène Farmer, premier extrait de son nouvel album, « Monkey Me », qui sera disponible dès lundi. A l’occasion de la sortie de son neuvième opus studio, la star a choisi TF1 pour dévoiler en exclusivité son nouveau clip réalisé par Laurent Boutonnat. Vous avez pu voir les premières images après le journal de Claire Chazal, nous vous invitons à retrouver la vidéo dans son intégralité en suivant ce lien sur le site de TF1 & Vous.

Après ce cadeau de Mylène Farmer à ses fans, la chanteuse leur réserve une autre surprise en intervenant demain soir dans le journal de 20h de Claire Chazal, l’une de ses seules apparitions télévisées dans le cadre de la promotion de « Monkey Me ». A cette occasion, Claire Chazal lui posera une question parmi les nombreuses que les lecteurs de TF1 News ont déposé, un module que vous retrouverez peu après la diffusion du journal, sur notre site.

« Monkey Me » disponible lundi 3 décembre et en pré-commande sur itunes

Voir aussi le Lyrics Vidéo de la chanson « Quand » :

Parution sur http://lci.tf1.fr/culture/musique/exclu-tf1-mylene-farmer-devoile-le-clip-a-l-ombre-7704107.html

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer toujours médiatique

Posté par francesca7 le 16 juillet 2013

 Mylène Farmer toujours médiatique dans Mylène dans la PRESSE 1-2-300x160La chanteuse est ce week-end chez Claire Chazal, donne deux interviews dans la presse et dévoile un clip qui fera date.

Mylène Farmer déteste faire parler d’elle. Et plus encore que l’on parle d’elle. Quand elle n’est pas en tournée et qu’elle ne sort pas un album, elle est d’une discrétion rare. Jamais une petite phrase, pas une frasque, pas une prise de parole intempestive, pas une paparazzade orchestrée pour entretenir sa notoriété. Quand elle offre un disque ou des concerts à ses fans, elle consent à lever un (petit) coin du voile. 

Ce dimanche, elle répondra aux questions de Claire Chazal sur TF1. En amont et en aval de cette interview, elle a accordé deux entretiens dans lesquels elle aborde des thèmes et des sujets sur lesquels elle ne s’était jamais exprimée. 

Dans TV Mag, elle évoque ses goûts en matière de télévision. « Il m’arrive de dévorer des séries comme Downton AbbeyDexter ouLes Tudors. » L’artiste est moins enthousiaste des émissions destinées à faire émerger de nouveaux talents musicaux : « Je suis toujours un peu gênée quand l’art devient un concours », confesse-t-elle pudiquement. Ce qui ne l’empêche pas de conserver une oreille très attentive pour les chanteurs émergents. « Je suis impressionnée par Muse. Et par Matthew Bellamy, qui est aussi fascinant que Freddie Mercury ! »

« Je suis bouleversée »

À l’occasion de la sortie de Monkey Me, son huitième album, Mylène Farmer avait annoncé une tournée dans toute la France. Six heures après l’ouverture des réservations, 156 000 billets avaient déjà été écoulés pour la tournée Timeless, établissant ainsi un nouveau record. Presque une habitude chez elle. « Je suis bouleversée à chaque fois ! Et, quelques instants plus tard, totalement affolée ! Il est impensable d’être blasée par un geste d’amour comme celui-ci. »

Pour le magazine Têtu qui sera en kiosque le 18 décembre, l’interprète de Désenchantée donne son avis sur quelques questions de société. Et avec humour : « Je préfère un mariage gay à un mariage triste. » À l’appui de sa prise de position en faveur du mariage pour tous, elle reprend la Déclaration des droits de l’homme : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Pour l’adoption, elle enfonce le clou : « Si c’est le droit pour des orphelins d’investir un foyer chaleureux, c’est un progrès. L’amour panse les plaies quand il est réel et authentique. » 

À l’appui de ses propos, l’artiste pose sous l’oeil de la photographe Nathalie Delépine vêtue d’un smoking et fumant un cigare ! Un hommage à « des femmes courageuses qui n’hésitaient pas à jeter le trouble dans une époque où les femmes étaient confinées au foyer ». 

Un clip hallucinant ! 

Ce soir, à la fin de son journal de 20 heures, Claire Chazal diffusera une petite minute du clip À l’ombre, premier extrait de Monkey Me. Réalisé par Laurent Boutonnat, il reprend le travail de l’artiste français Olivier de Sagazan. Son oeuvre est un mélange beau, et parfois dérangeant, de peinture et de sculpture qui joue avec les apparences et les peurs. Le travail de ce performer ressemble tellement à l’univers de la chanteuse que l’on se demande pourquoi l’un et l’autre ne se sont pas trouvés plus tôt.

Un apéritif de l’album qui sera disponible dès lundi 3 décembre. Douze titres d’où émergent, outre la chanson Tu ne le dis pas qui donne toute la richesse de la voix de Mylène, un émouvant Je te dis toutainsi qu’un tonique J’ai essayé de vivre. Des chansons servies par des textes très littéraires et très aboutis. Un album profond qui mélange des rythmes dance et des mélodies plus lentes.

article paru dans Lepoint.fr décembre 2012

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène 2013, nouveaux clips

Posté par francesca7 le 28 février 2013

 

Mylène 2013, nouveaux clips dans Mylène 2013 - 2014 a1Mylène Farmer déteste faire parler d’elle. Et plus encore que l’on parle d’elle. Quand elle n’est pas en tournée et qu’elle ne sort pas un album, elle est d’une discrétion rare. Jamais une petite phrase, pas une frasque, pas une prise de parole intempestive, pas une paparazzade orchestrée pour entretenir sa notoriété. Quand elle offre un disque ou des concerts à ses fans, elle consent à lever un (petit) coin du voile. 

Ce dimanche, elle répondra aux questions de Claire Chazal sur TF1. En amont et en aval de cette interview, elle a accordé deux entretiens dans lesquels elle aborde des thèmes et des sujets sur lesquels elle ne s’était jamais exprimée. 

Dans TV Mag, elle évoque ses goûts en matière de télévision. « Il m’arrive de dévorer des séries comme Downton AbbeyDexter ou Les Tudors. » L’artiste est moins enthousiaste des émissions destinées à faire émerger de nouveaux talents musicaux : « Je suis toujours un peu gênée quand l’art devient un concours », confesse-t-elle pudiquement. Ce qui ne l’empêche pas de conserver une oreille très attentive pour les chanteurs émergents. « Je suis impressionnée par Muse. Et par Matthew Bellamy, qui est aussi fascinant que Freddie Mercury ! »

« Je suis bouleversée »

À l’occasion de la sortie de Monkey Me, son huitième album, Mylène Farmer avait annoncé une tournée dans toute la France. Six heures après l’ouverture des réservations, 156 000 billets avaient déjà été écoulés pour la tournée Timeless, établissant ainsi un nouveau record. Presque une habitude chez elle. « Je suis bouleversée à chaque fois ! Et, quelques instants plus tard, totalement affolée ! Il est impensable d’être blasée par un geste d’amour comme celui-ci. »

Pour le magazine Têtu qui sera en kiosque le 18 décembre, l’interprète de Désenchantée donne son avis sur quelques questions de société. Et avec humour : « Je préfère un mariage gay à un mariage triste. » À l’appui de sa prise de position en faveur du mariage pour tous, elle reprend la Déclaration des droits de l’homme : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Pour l’adoption, elle enfonce le clou : « Si c’est le droit pour des orphelins d’investir un foyer chaleureux, c’est un progrès. L’amour panse les plaies quand il est réel et authentique. » 

mf-presta1-201x300 dans Mylène dans la PRESSEÀ l’appui de ses propos, l’artiste pose sous l’oeil de la photographe Nathalie Delépine vêtue d’un smoking et fumant un cigare ! Un hommage à « des femmes courageuses qui n’hésitaient pas à jeter le trouble dans une époque où les femmes étaient confinées au foyer ». 

Un clip hallucinant ! 

Samedi, à la fin de son journal de 20 heures, Claire Chazal a diffusé une petite minute du clip À l’ombre, premier extrait de Monkey Me. Réalisé par Laurent Boutonnat, il reprend le travail de l’artiste français Olivier de Sagazan. Son oeuvre est un mélange beau, et parfois dérangeant, de peinture et de sculpture qui joue avec les apparences et les peurs. Le travail de ce performer ressemble tellement à l’univers de la chanteuse que l’on se demande pourquoi l’un et l’autre ne se sont pas trouvés plus tôt.

Un apéritif de l’album qui sera disponible dès lundi 3 décembre 2012. Douze titres d’où émergent, outre la chanson Tu ne le dis pas qui donne toute la richesse de la voix de Mylène, un émouvant Je te dis tout ainsi qu’un tonique J’ai essayé de vivre. Des chansons servies par des textes très littéraires et très aboutis. Un album profond qui mélange des rythmes dance et des mélodies plus lentes. 

REGARDEZ le clip À l’ombre diffusé en exclusivité sur TF1

Image de prévisualisation YouTube

article Paru dans Le Point.fr 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

A L’Ombre, clip hommage à O. de SAGAZAN

Posté par francesca7 le 31 janvier 2013

 

 

1er clip de l’album MONKEY ME : A l’OMBRE

Franck Desplanches. En est le Chorégraphe

Franck est né le 17 Décembre 1970 et à fait le Conservatoire classique Modern et Jazz.     Nous l’avons découvert pendant le Spectacle « Roméo et Juliette ».

    Aujourd’hui, il incarne le rôle du Maire dans la Comédie Musicale « Les demoiselles de Rochefort »

Image de prévisualisation YouTube

 

Le dernier clip de Farmer s’accapare le travail d’Olivier de Sagazan avec une efficacité effroyable. Le grand public va enfin découvrir un sacré artiste.

A l’aube de la sortie de Monkey me, huitième album très attendu de Mylène Farmer, la chanteuse en perte de vitesse dans les ventes de singles malgré la sortie d’A l’ombre et de sa myriade de supports à l’ancienne (2 maxi CD, 1 maxi 45 tours…), essaie de redonner de l’aplomb à sa carrière. Elle est au journal de 20h de Claire Chazal, annonce qu’elle préfère les « mariages gay aux mariages tristes » (on la comprend !), bon point pour son public source, et présente son nouveau clip, 

A l’ombreLa chanson, on la connaît, une mélodie entêtante, d’une efficacité propre à la chanteuse, et une musique qui a réduit un peu tous les efforts lyriques du titre. Maintenant, passons au clip. Une réussite indéniable signée Laurent Boutonnat, le gourou de la chanteuse qui réalisait dans les années 80 des mini films autour de ses tubes. Ici point de cinéma comme dans les années 80, même si certains plans de loups dans des studios poussiéreux évoquent Beyond my control ou Sans logique.

 A L'Ombre, clip hommage à O. de SAGAZAN dans Les Clips de Mylène a-lombre1

Des incrustations lissées de lumière de la star qui chantonne font tache dans une ambiance à la limite du glauque d’un cinéma d’épouvante, propre à l’univers d’Olivier de Sagazan.

C’est bel et bien le travail de l’artiste français iconoclaste qui est ici à l’oeuvre. Boutonnat et Farmer qui ne se sont jamais coupés de la réalité artistique contemporaine (rappelez-vous, ils ont même fait appel au subversif catalan Agusti Villaronga le temps d’une vidéo !), exhibe dans un travail esthétique qui lui sied bien, le travail d’argile sur visage de ce peintre/sculpteur au génie furieux. Des faciès décomposés, défigurés, remodelés, dans des gestes d’hystérie et de violence, qui redonnent des lettres de noblesse à l’art contemporain, côtoyant l’esprit de Bacon ou de Munch. Farmer oublie ses obsessions sexuelles pour revenir aux « points de suture » du corps et de l’âme. Une excellente idée, qui fera parler d’elle, faute de convaincre un grand public qui ne pourra pas toujours rallier une cause artistique aussi radicale.

On notera qu’Olivier de Sagazan fait l’objet d’une séquence ahurissante dans le nouveau documentaire écolo-psychédélique de Ron Fricke, Samsara, une double actualité qui va précipiter sa reconnaissance générale. On n’attendait que cela !

 a-lombre-2013 dans Mylène 2013 - 2014

Publié dans Les Clips de Mylène, Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaires »

Olivier de Sagazan et Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 30 janvier 2013

  

Au début de l’été, Mylène Farmer, star incontestée de la chanson française (en nombre de places de concerts et de disques vendus ces dix dernières années) avait contacté l’artiste peintre/sculpteur/performeur nazairien Olivier de Sagazan pour apparaître dans le clip de lancement de son nouvel album. Projet conclu et concluant depuis fin novembre. Sur le clip du morceau  À l’ombre, premier single de l’album, l’artiste apparaît en pleine performance (Transfiguration), devenant le fil conducteur de la vidéo du réalisateur fétiche de la chanteuse, Laurent Boutonnat. Superbe collaboration qui magnifie et singularise la collection des clips de Farmer, reconnue pour sa qualité. À voir sur le net.

Olivier de Sagazan né en 1959 à Brazzaville au Congo est un artiste français, peintre sculpteur et performer.

Sa performance Transfiguration est celle qui est la plus connue, on la retrouve dans le film de Ron Fricke Samsara, et elle inspira Laurent Boutonnat dans la réalisation du clip de Mylène Farmer  À l’ombre.

L’œuvre d’Olivier de Sagazan a fait l’objet d’une exposition au musée Denys-Puech de Rodez en octobre 2012.

 

A VOIR : Mouvement, n°61, octobre 2011, Dominique Vernis, Olivier de Sagazan : Figures d’outre-corps.

  • Elegy, n°71, 2011, 0riane G., Olivier de Sagazan : à vif.
  • Artension, n°110, octobre 2011, Olivier de Sargazan: l’homme autre.

 

Olivier de Sagazan et Mylène Farmer dans Mylène et L'ENTOURAGE masquea-300x199

 

Peintre, sculpteur, performer, photographe, Olivier de Sagazan fait de son corps le sujet de son œuvre depuis 10 ans. Il lui fait subir d’étranges métamorphoses qu’aucun miroir ne pourrait refléter. 
La série « Transfiguration » n’est pas seulement une trace de la performance du même nom ; elle retranscrit plastiquement la performance elle-même au travers d’œuvres où peinture et photographie se mêlent intimement.

 

Le dernier clip de Farmer s’accapare le travail d’Olivier de Sagazan avec une efficacité effroyable. Le grand public va enfin découvrir un sacré artiste.

A l’aube de la sortie de Monkey me, huitième album très attendu de Mylène Farmer, la chanteuse en perte de vitesse dans les ventes de singles malgré la sortie d’A l’ombre et de sa myriade de supports à l’ancienne (2 maxi CD, 1 maxi 45 tours…), essaie de redonner de l’aplomb à sa carrière. Elle est au journal de 20h de Claire Chazal, annonce qu’elle préfère les « mariages gay aux mariages tristes » (on la comprend !), bon point pour son public source, et présente son nouveau clip, 

Image de prévisualisation YouTube

 

—> Voir le site :  http://www.mouvement.net/critiques/critiques/figures-doutre-corps

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaires »

Mylène au JT du 2 décembre 2012

Posté par francesca7 le 6 janvier 2013


« Claire Chazal a reçu ce soir, dans son journal de 20h, Mylène Farmer à l’occasion de la sortie de l’album « Monkey Me », lundi dans les bacs. Une invitée exceptionnelle. »

Invitée exceptionnelle ce week-end durant le journal de 20 heures de Claire Chazal qui recevait la chanteuse Mylène Farmer, peu présente dans les médias et toujours un peu secrète. Présente pour faire la promotion de « Monkey Me », son nouvel album, Mylène Farmer s’est confiée durant plusieurs minutes au sujet de cet album, mais aussi de sa tournée qui débute en septembre 2013 et sera composée de nombreuses dates.

Mylène au JT du 2 décembre 2012 dans Mylène 2011 - 2012 mylene-et-chazal-300x130Ci-dessous, vous pouvez voir ou revoir l’interview de Mylène Farmer lors du journal de 20 heures de TF1 en replay histoire de ne pas en manquer une miette.

Invitée du JT de Claire Chazal hier soir, Mylène Farmer a évoqué son nouvel album, « Monkey Me » et expliqué être en faveur du mariage pour les couples homosexuels. Le tout avec toute la discrétion – et le mystère – qui  la caractérise.

Très discrète dans les médias, Mylène Farmer a accordé hier soir l’une de ses rares interviews télévisées à Claire Chazal lors du JT de 20 Heures de TF1. L’occasion pour la chanteuse d’évoquer la sortie de son neuvième album « Monkey Me », qui parait aujourd’hui. Un titre… en hommage à « mon petit singe, avec qui j’ai vécu 25 ans », explique Mylène Farmer.

Son nouvel album, Mylène Farmer le décrit comme « spontanée ». « Quand on écrit un album, ce sont les événements de vie qui sont explorés. C’est difficile de moi de dire si cet album est plus sombre ou plus joyeux que les précédents », explique-t-elle, ajoutant avoir été ravie de collaborer à nouveau avecLaurent Boutonnant, son compositeur fétiche qui lui a écrit ses plus gros tubes. « C’est un vrai jumeau, quelqu’un de grand talent, avec qui je travaillerai jusqu’à ma mort », affirme Mylène Farmer.« Après toutes ces années, il a encore cette capacité de m’émouvoir et de me faire pleurer sur trois accords ».

 

mylene-farmer-2012-300x200 dans Mylène en INTERVIEWLe mariage pour tous, « une simple question d’égalité »

Alors qu’elle entreprendra une grande tournée, « Timeless 2013″, à partir de septembre prochain, la chanteuse de 51 ans affirme qu’elle ne sait pas encore s’il s’agira là des derniers concerts de sa carrière. « Je n’arrive pas à ma projeter dans l’avenir, c’est quelque chose qui m’angoisse terriblement. Je préfère vivre le moment présent », indique-t-elle, précisant, qu’après toutes ces années, elle partage encore avec son public « une émotion immense » dont elle ne se lasse pas. « Cela me bouleverse. C’est quelque chose d’extraordinaire à vivre », raconte Mylène Farmer.

Si elle est l’une des icônes gays les plus emblématiques de l’Hexagone, Mylène Farmer ne tient pas particulièrement à s’immiscer dans le débat sur le mariage pour les couples homosexuels, qui fait rage en ce moment. « M’engager ou être le porte-parole (de la cause homosexuelle), certainement pas. Je fais mon métier, j’espère bien le faire, je le fais avec passion », affirme-t-elle, jugeant néanmoins que ce débat est « étonnant ». « C’est une question d’égalité, de droits de l’Homme tout simplement, et je ne vois pas pourquoi je m’y opposerais », explique sobrement Mylène Farmer, bien loin de la ferveur et du militantisme de ses consœurs anglo-saxonnes Lady GagaKylie Minogue ou Madonna sur la question des droits des homosexuels.

 

Regardez l’interview de Mylène Farmer au 20H de Claire Chazal : TF1 en replay

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaires »

Décembre 2012 – Mylène Farmer au JT

Posté par francesca7 le 8 décembre 2012

 

 

Décembre 2012 - Mylène Farmer au JT dans Mylène 2011 - 2012 tf11TF1 – Avez-vous regardé Mylène Farmer invitée du journal télévisé de TF1 présenté par Claire Chazal ? En effet, la belle rousse Mylène Farmer était invitée du JT de TF1 de ce Dimanche 2 Décembre 2012  pour présenter son nouveau clip vidéo « A l’ombre » présenté samedi soir en exclusivité sur TF1 ! Revivez l’interview vidéo de Mylène Farmer par Claire Chazal au JT de TF1 !

Mylène Farmer est une icône de la musique française notamment depuis ses titres  « Sans contrefaçon », « Pourvu qu’elle soient douces » ou encore « Désenchantée ». Pour son nouvel album intitulé « Monkey Me », Mylène Farmer était interviewée par Claire Chazalau Journal Télévisé de 20h de TF1 pour présenter entre autres sa ballade « Quand », dévoilée sur le site de TF1 la semaine dernière ou encore « A l’ombre » son nouveau single !

Le nouveau clip vidéo de Mylène Farmer « A l’ombre » a été réalisé par son complice Laurent Boutonnat et inspiré des oeuvres d’Olivier de Sagazan. Avez-vous vu l’interview de Mylène Farmer au JT de 20h de TF1 ? Si vous avez raté l’interview, n’hésitez pas à vous connecter au site TF1 Replay afin de revoir les images de Mylène Farmer au journal télévisé de TF1, animé par la journaliste Claire Chazal.

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Clip A L’OMBRE de Mylène F.

Posté par francesca7 le 7 décembre 2012

Mylène Farmer : ’A l’ombre’, le clip officiel est arrivé !

 

http://www.dailymotion.com/video/xvjffa

A l’ombre est le nouveau single de Mylène Farmer. Il s’agit du premier extrait de l’album Monkey Me, disponible le 3 décembre 2012. Découvrez son clip sur Evous.fr !

Le nouvel album de Mylène Farmer s’intitule donc Monkey Me, ou « Singe moi » en traduction littérale. Un album toujours entouré d’un voile de mystère et qui est partiellement dévoilé avec la mise en ligne de son premier extrait. Il s’intitule A l’ombre et s’inscrit dans la lignée des Du temps et Sois moi – Be Me… Ce titre écrit par Mylène et composé par Laurent Boutonnat est disponible en téléchargement légal depuis lundi 22 octobre dès 8h.« L’onde est si calme, un présage d’automne. La peur s’engage sur mon visage, le doute frissonne… », chante-t-elle.

 

Deux heures plus tard, la rousse idole était déjà au top des ventes. « Le nouveau titre de Mylene Farmer composé par Laurent Boutonnat est déjà N°1 sur iTunes ! », s’emballe Pascal Nègre, PDG d’Universal Music France, sur Facebook. A titre de comparaison, il a fallu 4 heures à Rihanna pour atteindre le même score avec son tube Diamonds. Il sort fin novembre 2012, sur les supports Single (à confirmer), Maxi, et Maxi Vinyl. Le 3 novembre, NRJ diffuse un remix de A l’ombre, signé Guena LG. A noter qu’une autre version alternative du titre a été réalisée par le duo The Young Professionals

Clip A L'OMBRE de Mylène F. dans Mylène 2011 - 2012 1-190x300Quant au clip, il a été réalisé par Laurent Boutonnat et est diffusé en exclusivité sur TF1, à la suite du JT de 20h, le samedi 1er décembre 2012. On y voit Mylène se couvrir le visage d’une boue grisâtre… Cette vidéo se base sur le travail – angoissant – de l’artiste français Olivier de Sagazan. A noter que le lendemain, elle répond aux questions de Claire Chazal, toujours sur la première chaine.

A 51 ans, la chanteuse partira sur les routes en 2013, en tournée internationale à travers la Suisse, la Belgique et la Russie. Dans l’Hexagone, le Stade de France a été délaissé au profit de plusieurs concerts à Paris-Bercy. Heureusement pour les fans, contrairement au spectacle Avant que l’ombre (2006) dont l’infrastructure gigantesque avait proscrit tout déplacement en province, Timeless 2013 sera présenté dans plusieurs régions, partant notamment à la rencontre du public à Strasbourg, Nantes, Lyon, Montpellier, ou encore Toulouse.

 

 

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

A l’Ombre de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 4 décembre 2012

Les premières images du clip « A l’ombre », premier extrait de l’album « Monkey Me », à paraître lundi, seront diffusées samedi soir sur TF1 et sur TF1 News.

 

A l'Ombre de Mylène Farmer dans Mylène 2011 - 2012 a-lombre-300x200Fans de Mylène Farmer, nous vous avions promis des surprises concernant votre star préférée, en voici une très belle ! En attendant de découvrir l’album « Monkey Me », disponible lundi, TF1 vous dévoilera samedi après le journal de 20h de Claire Chazal, vers 20h30, les premières images du nouveau clip « A l’ombre ». La vidéo sera également diffusée dans la foulée sur les sites du groupe TF1 dont TF1 News.

Mystère sur la teneur du clip mais TF1 News est en mesure de vous dévoiler que c’est Laurent Boutonnat qui l’a réalisé. Un retour derrière la caméra pour le complice de toujours de Mylène Farmer qui augure le meilleur. D’ailleurs, le duo s’est reformé, après la parenthèse « Bleu noir », pour la réalisation de ce neuvième album studio.

Mylène Farmer vous donne rendez-vous également dimanche soir dans le journal de Claire Chazal pour une interview exclusive, l’une des seules apparitions télévisées de la star pour la sortie de son dernier opus. A cette occasion, TF1 News vous donne la parole et vous permet de poser une question à la star. 

Publié dans Mylène 2011 - 2012, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaires »

Mylène Farmer sur TF1 – déc.2012

Posté par francesca7 le 2 décembre 2012

 

Alors que Mylène Farmer sera l’invitée du JT de Claire Chazal sur TF1 ce dimanche 2 décembre 2012 à l’occasion de la sortie de son nouvel album Monkey me prévue le lendemain, la chanteuse présentera ce soir sur tf1.fr son nouveau clip « A l’ombre réalisé par Laurent Boutonnat. Après la surprenante et jolie parenthèse Bleu Noir, qui nous avait séduit par le son proposé avec des collaborations avec Moby ou le groupe Archive, le duo Farmer/Boutonnat s’est reformé pour la réalisation de ce neuvième album studio et pour le plus grand plaisir de certains fans qui avaient eté désappointés par le précédent opus.

Mylène Farmer sur TF1 - déc.2012 dans Mylène 2011 - 2012 tf1La sortie d’un album de Mylène Farmer est toujours un événement, une des artistes-piliers de la chanson française et surtout une grande vendeuse de disques en France avec un public très fidèle. Alors qu’en est-il de ce Monkey Me ?

Nous avions été peu emballés par le premier single A l’ombre, un titre peu étonnant, dans la continuité de ce que nous avait habitué le binôme Farmer/Boutonnat avec des arrangements eurodances manquant de classe, Mylène Farmer paraissait via ce nouvel extrait avoir du mal à se renouveler. 

Mylène Farmer semble avec Monkey Me se détacher de plus en plus de ce mystère, de cette magie et de cette majesté qui la caractérisaient et qui en avaient fait son succès. Dans ce dernier album qui, il est sûr, est taillé pour la scène (la tournée Timeless 2013 débutera à Paris Bercy le 7 septembre 2013) entre ses sonorités le plus souvent électro et moins souvent pop rock, le très bon côtoie le moins bon. 

Rappel de l’album Mylène Farmer : Monkey Me

3 dans Mylène 2011 - 2012Le titre Be Me (titre inédit issu de son dernier best of, décrié par la majorité des fans et souffrant de sa mauvaise réputation) peut désormais dormir tranquille, il a trouvé bien pire que lui !

Quant aux points positifs, ils sont malheureusement peu nombreux. Un bel et surprenant morceau dans cet album : Nuit d’hiver. Cette piste offre une ambiance sombre et folle rappelant le Tour 89, avec quelques paroles chantées issues de Chloé. Assurément, l’introduction idéale pour la tournéeTimeless.

LISEZ http://www.ptitblog.net/Mylene-Farmer/

 

Publié dans Mylène 2011 - 2012 | Pas de Commentaires »

12
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...