• A toi Mylène

    a toi mylène

    Nos vies sont des larmes d'aquarelle Nous ne sommes reliés qu'à nous mêmes !

  • 1194bf15

  • Articles récents

  • Fleches-7

  • Tu peux me Rejoindre ICI si tu veux :

    notrepropreforce

    Mon FORUM : La Vie Devant Soi !
    ------
    http://devantsoi.forumgratuit.org/

    ------

  • Ma PAGE FACEBOOK

    facebook image-inde

    https://www.
    facebook.com/francoise.salaun.750

  • Méta

  • Visiteurs

    Il y a 9 visiteurs en ligne
  • Mylène Farmer

    Mylène Farmer

  • 1194bf15

  • Commentaires récents

  • Mylène Farmer

    Mylène Farmer

    • Album : ligne de vêtements
      <b>mylene-anthony-souchet</b> <br />
  • Mylène

    Mylène

  • Mylène

    Mylène

  • ANNONCE DU JOUR….

    MYLENE FARMER REVIENT AVEC UN NOUVEL ALBUM 2013 !!

    Le neuvième album studio de Mylène s’intitule donc Monkey Me. Après avoir baptisé sa société de production « Stuffed Monkey », le singe semble être l’un des animaux fétiches de la star… Il sort aux formats CD, Digipack, Collector et LP. En attendant sa parution le 3 décembre 2012, un premier single intitulé A l’ombre est mis en radio le 22 octobre …

    Côté Live aussi, les choses se précisent. La tournée Timeless 2013 débutera le 7 septembre 2013 avec plusieurs concerts à Paris-Bercy. D’autres dates sont ensuite prévues, entre Lyon, Nantes, Montpellier, Toulouse, ainsi que Moscou, Genève et Bruxelles. Pour l’heure, aucun spectacle au Stade de France n’est annoncé.

  • MF99_01a

  • Mylène Farmer

    mimi

    Si la mort est un mystère La vie n'a rien de tendre Si le ciel a un enfer Le ciel peut bien m'attendre...

  • -papillons-00041

  • Merchandising Mylène

    merchandising1

  • Francesca

    francesca7

  • octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « sept    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Mylène Farmer

    CLICHES-INEDITS-DE-SIMON-HAWK-2-3

  • Mylène on t’aime !

    mylène

  • Eh oui Mylène…. c’est dans l’air !

    253_image

    Dans le monde du spiritisme et de la magie commence une étrange histoire d’amour. Survivra t-elle à la menace des Autres ?

  • MYLENE FARMER

    MYLENE FARMER

  • MYLENE 2014

    MYLENE 2014

Chanson sur Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 25 juin 2014

 

VIDÉO. La jeune femme s’apprête à revenir sur le devant de la scène avec un sixième album sur lequel figure un titre au nom de son ex-productrice.

Image de prévisualisation YouTube

Alizée prépare son (énième) come-back et, pour l’occasion, s’est teinte en blonde, du nom de son sixième album studio lancé cette semaine par Sony Music. « Méfie-toi des blondes décolorées », prévient-elle sur le premier single dont le clip peroxydé a été divulgué fin avril. De là à y voir à un avertissement à l’attention d’une certaine Mylène Farmer, il n’y a qu’un pas que la presse people s’est empressée de franchir. 

téléchargement (6)Car sur la tracklist de ce nouveau disque figure un titre qui a immédiatement suscité le buzz : une chanson intitulée « Mylène Farmer ». L’ex-graine de star va-t-elle régler ses comptes avec celle qui fut son mentor et la révéla au grand public en 2000 avec « Moi… Lolita » ? Les deux artistes se sont séparées en 2004 et n’auraient plus jamais été en contact depuis. 

« Ce n’est pas un hommage », admet Alizée à propos de ce titre mystérieux composé par Pascal Obispo. « Je ne suis pas là à dire que je l’aime, qu’elle me manque, des trucs improbables, ce n’est pas du tout ça… » Dans une interview à Pure Charts, la gagnante de la quatrième saison de Danse avec les stars explique toutefois qu’il ne s’agit pas d’un réquisitoire contre Mylène Farmer. « Même si ça fait dix ans que je ne travaille plus avec elle, elle fait partie de ma vie. C’est l’artiste pour laquelle j’ai le plus de respect et d’admiration », affirme-t-elle.

« Je ne suis pas Mylène »

La chanson fait donc plutôt figure de récit doux-amer sur quelqu’un qui vit dans l’ombre de la chanteuse. « Je parle de la vie d’un fan de Mylène Farmer. Moi, je suis la personne qui vit avec ce fan. Cette personne avec qui je vis est fan à tel point qu’il voudrait que je sois comme Mylène. Mais je ne suis pas Mylène. Elle a beau être parfaite, ce n’est pas moi. » 

À l’évidence, l’autobiographie n’est pas loin, ce que reconnaît Alizée. La jeune femme, révélée à 16 ans et aujourd’hui âgée de 29 ans, a ressenti le besoin de régler « plein de problèmes dans (sa) tête » et d’exprimer ses sentiments en musique. Pour passer, enfin, à autre chose ? Pas si sûr : « On me parle tout le temps de Mylène, j’en parle tout le temps et j’en parlerai toujours. »

source lepoint.fr

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour lui consacrer un morceau ?

« Un petit clin d’oeil pour la remercier »

J’étais prête à en parler aussi parce que, cette année 2013, j’ai fait plein de choses et réglé plein de problèmes dans ma tête. Il restait cette petite parenthèse pas trop réglée. C’est bizarre pour moi car on m’en parle beaucoup et on ne la voit pas beaucoup. Evidemment, une personne qui s’en est approchée, on essaie d’en savoir plus auprès d’elle. On m’en parle tout le temps, j’en parle tout le temps et j’en parlerai toujours. Mais là j’étais prête à en parler plus. Et c’est aussi un petit clin d’œil pour la remercier. Dans mes chansons, je parle toujours des gens qui me tiennent à cœur. J’ai parlé de ma fille, dans « Plus de bye bye » je parle de Grégoire…. Et Mylène Farmer c’était une personne très importante dans ma vie et du coup j’en parle. Tout simplement.

En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Alizee/news-92506.html#LJxTQvFprvhMvySx.99

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et ALIZEE, Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer est toujours appréciée par Alizée

Posté par francesca7 le 19 juin 2014

 

Mylène Farmer est toujours appréciée par Alizée dans Mylène dans la PRESSECONFIDENCES – La chanteuse était invitée dans  »Le Grand 8 », mercredi, sur D8. Son nouvel album  »Blonde », son amoureux rencontré lors de  »Danse avec les stars », sa relation avec celle qui l’a lancée… la chanteuse s’est confiée sans rien cacher à Laurence Ferrari et à son équipe de filles.

A nouvelle couleur de cheveux, nouvelle personnalité. Invitée dans le Grand 8 mercredi sur D8, à l’occasion de la sortie de son album  »Blonde », Alizée a répondu sans détours aux questions de Laurence Ferrari et de ses acolytes. La chanteuse a notamment expliqué qu’elle avait voulu un opus  »fun et décalé » dans la lignée de ce qu’elle avait vécu cette année. Les cheveux teints en blond, elle a notamment expliqué :  »Comme toutes les filles j’ai des complexes mais maintenant je me sens bien en blonde. On se retourne plus facilement sur moi. »

 »Mylène Farmer, je l’aime toujours autant »

Si Alizée a davantage confiance en elle s’est grâce à  »Danse avec les stars 4 », concours qu’elle a remporté en novembre dernier.  »Danse avec les stars c’était compliqué pour moi car je suis très réservée et très pudique. J’ai dépassé tout ça et j’ai vécu une aventure incroyable qui m’a permis de m’épanouir », a-t-elle raconté. Cette aventure lui a aussi et surtout permis de rencontrer le danseur Grégoire Lyonnet qui est devenu son compagnon.  »Pendant ‘Danse avec les Stars’, j’ai vécu des choses incroyables, une histoire est née, comme je pensais que cela n’existait pas. »

Alizée a également cité son ancien mentor, Mylène Farmer, à qui elle a dédié un des titres de  »Blonde ».  »Mylène Farmer n’a pas écouté ce titre mais elle est au courant puisque ça a été la première informée. C’était ma première école et la meilleure des écoles. C’était une manière de lui faire un petit clin d’œil, je voulais la remercier. La dernière fois que je l’ai vu c’était il y a dix ans. Mais on ne sait jamais de quoi la vie est faite, si on doit se recroiser, on se recroisera. Je l’aime toujours autant », a-t-elle conclu.

source http://www.metronews.fr

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Mes Courants Electriques : monologue du vagin

Posté par francesca7 le 13 juin 2014

 

    Voilà un album homogène. C’est sur, personne ne sera surpris par le ton de telle ou telle chanson. Après plusieurs écoutes on peut ressentir l’impression d’avoir écouté 11 fois les 2 mêmes chansons, ce qui ne n’arrive pas pour des albums comme Innamoramento ou même Gourmandises. D’autre part on peut ne pas reconnaître comme d’accoutumée les compositions de Laurent Boutonnat instinctivement dès les 2 premières notes.

    En fait le tout manque singulièrement d’énergie (dans les mélodies et dans le phrasé, alors que les arrangements s’en sortent). On pouvait s’attendre à des gros tubes « bien bourrins » comme la chanson Gourmandises, mais à la place on a une espèce de divagation insipide sur les éternels thèmes de l’amour et de la solitude à la sauceWhat For, c’est à dire finalement assez plate et « pleine de bons sentiments ». Se détachent la splendide musique de Tempête, la légèreté ludique de Toc De Mac qui amusera à coup sûr par son texte et sa mélodie entêtante encore dans un an, et dans une moindre mesure J’ai pas vingt ansHey! amigo!, et sûrement A contre-Courantqui promet de devenir un single-phare de l’album.

 

Mes Courants Electriques : monologue du vagin dans Mylène et ALIZEE jpva

 

    En ce qui concerne les paroles, à part A Contre-Courant et J’en ai marre, nous résumerons ça par « confus ». Qu’à voulu faire Mylène Farmer ? De l’emphase ? Fragments incompréhensibles de phrases et abstraction narrative omniprésentes à l’appui, aucun univers ne se dégage vraiment de l’album, si ce n’est celui du 1eropus, par projection. Dans la majorité des chansons la poésie n’est plus au service du thème de celle-ci, mais au service d’elle même, ce qui peut donner l’impression en somme qu’Alizée chante la plupart du temps pour ne rien dire. Pourquoi par exemple ne pas être allé plus loin dans les parallèles avec le film de Jeunet ? (Amélie m’a dit) avec la vie de Napoléon ? (Tempête) Peut-être parce que Mes Courants Electriques se destine à un public différent de celui d’ Innamormento, qui accepte mal le concept « d’album labyrinthe ».

    Si on s’attache à une chanson en particulier : L’e-mail a des ailes, on peut toutefois lire à travers les lignes un hommage à Laurent Boutonnat. Certes son nom est cité en jeu de mots au dernier vers du dernier couplet de la chanson « Son souffle qui m’entrouvre, qui déboutonna ma vie ». (Des Boutonnat : ma vie)? Les rapprochements ne s’arrêtent pas là et on peut voir dans le premier vers du deuxième couplet la fonction de Boutonnat explicitement nommée : « L’au…teur, un coeur ». Le « clavier » dont on parle au deuxième vers du troisième couplet est celui d’un ordinateur, c’est le thème de la chanson; mais il n’est pas difficile de penser au clavier de Laurent Boutonnat qui nappe tout l’album d’Alizée, et cette chanson en particulier, jusqu’à s’autoparodier (cf. le pont musical de la chanson).

    En effet, un album bien « dans l’air du temps », à écouter, mais en faisant autre chose en même temps. Mylène et Laurent ont cherché pour Alizée un nouveau style, et l’ont (malheureusement ?) trouvé. Il plane tout au long de l’album une homogénéité suave qui fait que Mes Courants Electriques forme un tout, ou tout tourne autour du personnage d’Alizée, du moins de l’attraction qu’elle est sensée exercer sur nous. Pourtant, même si cet album a pour lui la cohérence, il lui manque cette touche Boutonnesque (et/ou Mylènienne au choix) et si attractive de morbidité noire, de mélancolie malsaine, qu’on retrouvera probablement dans le prochaine album de Mylène Farmer et dans son livre. Inabouti mais très rafraîchissant.

Jodel, le 2 avril 2003

 

Publié dans Mylène et ALIZEE, Mylène et Boutonnat | Pas de Commentaire »

Alizée, c’est difficile !

Posté par francesca7 le 4 mai 2013

 

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Alizée : « En France, c’est difficile de grandir »

Deux ans après [musique:25454 "Psychédélices"], son troisième album qui n’a pas rencontré le succès escompté, Alizée est de retour. L’ancienne protégée de Mylène Farmer, révélée par le carton international « Moi… Lolita », a désormais dix ans de carrière, et dévoile un nouvel opus aux influences rétro et électro. Baptisé [musique:363298 "Une enfant du siècle"], l’album est sorti ce lundi, précédé du single [musique:360910 "Les Collines (Never Leave You)"].

A l’occasion de la sortie de l’album, Alizée a répondu aux questions d’Ozap. Elle en dit plus sur cet album que certains considèrent comme branché ou bobo, et sur ce qui l’a poussée à collaborer avec le groupe Institubes. Inspirée par ce qui se passe à l’étranger, Alizée avoue qu’elle n’est plus très touchée par ce que proposent les artistes français aujourd’hui. Elle fait également part de son expérience et de sa perception de l’évolution de l’industrie musicale ces dix dernières années, et révèle aussi qu’elle ne participerait pas à l’Eurovision si on le lui proposait. Entretien….

« Je suis bien dans mes baskets »

Alizée, c'est difficile ! dans Mylène et ALIZEE alizee

Ozap : Ton nouvel album s’appelle « Une enfant du siècle ». Pourquoi ce titre ?
Alizée : Ah Ah. Déjà je pense que je suis une enfant du siècle, je me sens bien dans ma vie, bien dans ce siècle. Je suis bien dans mes baskets. Et en même temps, cet enfant du siècle, ce n’est pas seulement moi, ça peut être aussi – comme cet album est différent, concept – ça peut être Edie Sedgwick. C’est un personnage qui revient souvent dans mes chansons, ça peut être tous les jeunes mannequins de l’époque, ça peut être ma fille qui est née en 2005, et aussi toutes les personnes qui écouteront cet album, et aussi mes fans puisqu’on est un peu de la même génération.

C’est un album un peu rétro pourtant…n’est-ce pas un peu contradictoire?
Je suis un peu dans ce siècle-là. On me demande souvent « Quel siècle? ». Finalement ce n’est peut être pas seulement un siècle.

Tu es nostalgique de ce qui s’est passé avant ?
Je suis née en 84, tous les sons, toute la musique des années 80, c’est vraiment les premières notes de musique que j’ai pu entendre donc oui, je suis vraiment nostalgique de cette époque-là. Après il y a le bon son et le mauvais son des années 80, comme pour toutes les époques et toutes les musiques. Mais je trouve qu’il y a de bons trucs. Je pense que la musique c’est un peu comme la mode, c’est une boucle, on revient toujours à un moment ou un autre aux années 70, aux années 80, et là pour le coup, c’est les années 80.

« En France, c’est difficile de grandir »

L’année dernière, Patricia Kaas avait été choisie pour représenter la France à l’Eurovison, grâce à son rayonnement international. Si on te l’avait proposé, ça t’aurait tenté ?
Non, c’est pas trop mon truc. C’est une énorme responsabilité de représenter un pays. Déjà, quand je vais au Mexique, les gens me disent que je représente la France alors que ce que je fais ce n’est pas forcément la France, c’est juste la langue qui fait ça. Donc non, ce n’est pas un truc qui me brancherait.

Lire l’interview en entier ici : http://www.ozap.com/actu/interview-alizee-album-enfant-siecle-eurovision/332810

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Mylène adhère

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

Cette jeune fille corse, née un 21 août en 1984 a Ajaccio, a été prénommée Alizée car ses parents sont de grands adeptes de la planche à voile. 

 

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Mylène adhère dans Mylène et ALIZEE Alizee_Hannah-LiliD’après certaines sources son vrai prénom serait Jennifer et d’après d’autres, Alizée serait son vrai prénom de naissance: la chanteuse a été photographiée alors qu’elle portait un collier où étaient inscrits les prénoms Alizée, Annily (sa fille) née en 2005 et Jérémy (son époux)

Enfant, après avoir pris des cours de danse, elle fait sa première apparition télévisée dans l’émission Graines de star sur M6, où elle termine finaliste à deux reprises en reprenant l’un des standards d’Axelle Red, Ma Prière. La règle de ce radio crochet télévisuel aurait voulu qu’elle revienne mettre son titre une troisième fois en jeu et, pourtant, sans raison apparente, le jeune adolescente disparaît subitement de l’émission. Un an plus tard, Laurent Boyer, l’animateur de l’émission, se souvent : 

 

-          On nous a expliqué qu’elle n’était pas disponible pour des raisons personnelles, que je comprends mieux maintenant. C’est-à-dire qu’elle préparait son titre, elle était en contrat d’exclusivité (…) et ils se réservaient la primeur de son prochain passage à la télévision. 

 

Après plusieurs contre temps, le single Moi… Lolita sort le 4 juillet 2000. Il s’agit d’un titre écrit en hommage au roman de Nabokov, Lolita, et dans lequel la jeune brunette reprend le personnage de cette adolescente qui séduit les hommes, de préférence nettement plus âgés… 

 

 

Alizée, après sa participation à l’émission Graines de star, est repérée par la chanteuse Mylène Farmer, qui lui écrit deux albums avec Laurent Boutonnat. Son premier single, Moi… Lolita, fut un des tubes de l’été 2000 en France et connut un grand succès en Europe et en Asie.

 

barre bleu sc

 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Mylène Parraine Alizée

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

1984 – 2000 : Les débuts 

 

Alizée passe toute son enfance en Corse. À 4 ans, elle intègre l’école de danse de Monique Mufraggi. Elle participe ainsi aux galas de fin d’année de l’école, dès l’âge de 5 ans, obtenant le rôle principal d’un spectacle consacré à Pocahontas en 1995. La Mylène Parraine Alizée dans Mylène et ALIZEE alizee-5même année, elle remporte le concours Dessine-moi un avion : son dessin est choisi pour être reproduit sur un appareil MD 83 de la compagnie AOM

 

À partir de 1997, au sein de son école de danse, Alizée commence à suivre également des cours de chant et de comédie. En 1999, elle s’inscrit à l’émission Graines de star diffusée sur M6. Le 25 février 2000, elle y interprète Ma prière d’Axelle Red et est plébiscitée par le public, lui permettant de se qualifier pour l’émission suivante, où elle sera alors éliminée. Ces prestations sont cependant remarquées par Mylène Farmer et Laurent Boutonnat qui souhaitent produire ensemble une jeune interprète. 

 

Moi… Lolita

Le 4 juillet 2000, moins de trois mois après sa dernière apparition à Graines de star, paraît le premier single d’Alizée : Moi… Lolita. Le titre, écrit par Mylène Farmer et composé par Laurent Boutonnat, ne tranche pas de leur style habituel, entre un texte regorgeant de double sens et des nappes de synthé très présentes, jusqu’à la construction même de la chanson et l’esthétique du clip, signé Boutonnat.

 

Celui-ci installe Alizée comme une lolita. Le single est un véritable succès (restant plus de 7 mois dans le Top 10 des meilleures ventes de singles en France) et participe en Europe au lancement de la mode lolita (déjà représentée internationalement par des chanteuses comme Britney Spears et Christina Aguilera) auprès des adolescentes, entraînant l’apparition de jeunes chanteuses dans les mois qui suivent, comme Lori ou Priscilla.

 

En 2000, Mylène Farmer et Laurent Boutonnat décident de produire la chanteuse Alizée, en lui écrivant son premier album Gourmandises. C’est dans ce disque que se trouve le titre Moi… Lolita, qui permet à la jeune Corse de devenir très populaire dans le monde entier. Après plusieurs succès (L’Alizé, Gourmandises, J’en ai marre, J’ai pas vingt ans, etc.), ses mentors travaillent sur la conception de son premier spectacle en 2003, juste après la sortie de son second album Mes Courants Électriques… En deux albums, Alizée a vendu plus de 6 millions de disques. Elle poursuit désormais sa carrière sans ses anciens producteurs.

2472383291_1 dans Mylène et ALIZEE

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée 2000

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2000 – 2001 : Gourmandises et le succès international

Avec plus d’un million et demi de singles vendus à 16 ans, Alizée publie son premier album Gourmandises le 28 novembre, toujours signé Farmer/Boutonnat. Celui-ci développe les mêmes thématiques de l’adolescence et des premiers émois sexuels.

Alizée 2000 dans Mylène et ALIZEE alizee-20070523-259990Le second single, L’Alizé, se place n°1 des ventes en France, et se vend à 700 000 exemplaires. Le succès de Moi… Lolita ne s’étant pas encore démenti, Alizée réussit du même coup à placer deux titres dans le Top 3 pendant deux semaines. Début 2001, elle remporte le NRJ Music Awards de la Révélation francophone, après un M6 Award gagné fin 2000. Elle est également nommée dans une catégorie similaire aux Victoires de la musique (un prix finalement remporté par Isabelle Boulay) et est invitée à rejoindre la troupe des Enfoirés.

 

L’album Gourmandises atteint les 1 300 000 exemplaires, et les deux derniers extraits, Parler tout bas et Gourmandises, sont tous deux disques d’argent. Après l’été 2001, Alizée disparait totalement des écrans français (à l’exception de sa seconde participation aux Enfoirés) pour se concentrer sur la promotion internationale de Moi… Lolita.

Après avoir interprété ce titre aux Pays-Bas lors d’un concert à Amsterdam, elle se rend en Russie, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, et au Royaume-Uni où le succès du titre lui permet de se produire dans l’émission Top of the Pops. Moi… Lolita atteint la première place des ventes dans plusieurs pays (Italie, Espagne, Israël, Chine…) et Alizée remporte début 2002 le World Music Award de la meilleure exportatrice française (plus de 4 millions de disques dans le monde en un album).

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée 2003

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2003 : Mes courants électriques

 

Alizée 2003 dans Mylène et ALIZEE alizee002Début 2003, Alizée annonce son retour. Elle affiche un nouveau look, plus féminin (elle a alors fêté ses 18 ans) et évoque son souhait de se détacher de l’image de lolita pour un album aux sonorités plus rock. La promotion télévisée du premier single, J’en ai marre ! est ainsi accompagnée d’une chorégraphie qui met en valeur la féminité de la chanteuse. Cette danse suggestive sert d’ailleurs d’inspiration aux créateurs du jeu World of Warcraft pour la danse de l’Elfe de la nuit.

 

Le single atteint la 4e place du Top 50 en France, où il reçoit un disque d’or. Elle l’interprète notamment lors de l’Eurobest en mars, où elle rencontre Jérémy Chatelain qui s’y rend avec la Star Academy 2 (et qui deviendra son mari le 6 novembre suivant, à Las Vegas). L’album Mes Courants Électriques sort en mars 2003. Il est à nouveau très marqué par l’omniprésence de Mylène Farmer, qui écrit tous les titres (dont Laurent Boutonnat compose les musiques), et qui dessine les tenues d’Alizée.

Elle tourne une publicité au Japon pour les gâteaux Elise, avec J’en ai marre ! en musique de fond (rebaptisée Mon bain de mousse). Ce titre se classera également en tête des hit-parades de plusieurs pays, notamment en Corée du Sud ou encore à Taïwan.

L’album Mes Courants Électriques connait le succès (environ 400 000 exemplaires vendus en France), ce qui reste toutefois inférieur à celui de Gourmandises. Le clip du second single, J’ai pas vingt ans !, annonce une tournée commençant le 26 août 2003 par une semaine à l’Olympia, qui affiche complet. Un dernier extrait, À contre-courant sort en octobre, tandis qu’Alizée poursuit sa tournée en France, en Belgique et en Suisse. Celle-ci s’achève le 17 janvier 2004, au Zénith de Paris.

Barre scintillante

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Mylène – Alizée séparation

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2004 – 2007 : Les années de silence

 

Mylène - Alizée séparation dans Mylène et ALIZEE 84778-alizee-637x0-1Un album et un DVD live de la tournée sont mis en vente en novembre 2004, mais ne bénéficient d’aucune promotion, malgré l’envoi aux radios du titre Amélie m’a dit. Le DVD se classera N°1 à sa sortie. Il marquera la dernière collaboration d’Alizée avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat.

 

L’absence médiatique d’Alizée devient alors totale, la jeune femme étant enceinte. Elle donne naissance à une petite fille prénommée Annily, dans la nuit du 28 au 29 avril 2005, enfant qu’elle a eue avec Jeremy Chatelain, et met sa carrière entre parenthèses. La presse people lui consacre toutefois plusieurs articles car le nom d’Alizée surgit, avec d’autres, parmi les « faux » listings de l’affaire Clearstream.

 

Après plusieurs rumeurs annonçant un retour imminent, notamment en collaboration avec le groupe Indochine, Alizée quitte Universal pour signer chez RCA (Sony BMG) en août 2007. Entre temps, elle est devenue une star au Mexique où son album En concert a atteint les sommets des charts, et le titre Moi… Lolita a été remis en lumière grâce à la version de Julien Doré.

 

En 2007, elle devient sa propre productrice pour son troisième album, Psychédélices, composé en grande partie par son mari Jérémy Chatelain. L’album lui a permis d’asseoir sa renommée au Mexique, où elle a donné une série de concerts à guichets fermés en juin 2008.

Mais depuis la séparation avec Mylène Farmer et Laurent Boutonnat, elle peine dans sa carrière de chanteuse, quitte à prendre des risques musicaux qui ne séduiront ni son public de la première heure, ni le grand public.

Barre scintillante

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée

Posté par francesca7 le 17 octobre 2011

2007 – 2009 : Retour avec Psychédélices, et succès mexicain

 

Alizée dans Mylène et ALIZEE 1044_sLe single choisi pour promouvoir l’album Psychédélices est Mademoiselle Juliette, présenté en radio le 27 septembre 2007. L’album Psychédélices sort le 3 décembre, produit par Alizée elle-même, et comporte essentiellement des collaborations de Jean Fauque et Jérémy Chatelain, mais aussi de Oxmo Puccino, Daniel Darc ou Bertrand Burgalat.

 

Si l’album est un échec en France, où il se serait écoulé à 50 000 exemplaires, Alizée rencontre un grand succès au Mexique où elle reçoit un disque d’or. Preuve de cet intérêt, la venue de la chanteuse au mois de février 2008 provoque de telles émeutes qu’une séance de dédicaces prévue doit être repoussée, tandis qu’Universal édite le best-of Tout Alizée pour le seul marché mexicain, pour lequel elle recevra un nouveau disque d’or durant sa tournée.

 

Celle-ci, intitulée Psychédélices Tour, commence le 18 mai 2008 par une date à Moscou, mais est surtout marquée par 5 dates au Mexique, dans les plus grandes salles du pays (et notamment l’Auditorium National de Mexico où 10 000 spectateurs l’ont acclamée deux soirs consécutifs). D’autres dates ont lieu en Amérique du Sud et en Europe de l’Est, mais celles prévues au Grand Rex à Paris, sont annulées. La promotion continue avec le titre Fifty Sixty, permettant à l’album d’atteindre les 200 000 copies dans le monde. En octobre 2008, Alizée remporte au Mexique un Luna’s Award lors de la cérémonie Las Lunas del Auditorio, en tant que « meilleur artiste pop international », devant notamment Gwen Stefani et Avril Lavigne.

barre séparation scintillante

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Alizée parrainée par Mylène

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

2010 : Une enfant du siècle

 

Alizée parrainée par Mylène dans Mylène et ALIZEE 1391711-alizeeSon nouvel album, Une enfant du siècle, produit en partie par le groupe électro Chateau Marmont, est sorti le 29 mars 2010. Salué par la critique et réalisant un bon buzz pour le changement radical de style, ce disque, réunissant de jeunes producteurs du label Institubes (Chateau Marmont, Rob…), est toutefois un échec commercial en France.

En 2011, elle participera à nouveau au spectacle des Enfoirés.

alizee%2525252Bbob%2525252Bhairstyle dans Mylène et ALIZEE

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Listes des albums et singles…… Alizée

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

 

                   Albums                                                        Singles 

 

Année               

Titre 

Année 

Titre 

2000 

Gourmandises 

2000 

Moi… Lolita 

2003 

Mes courants électriques 

 

L’Alizé 

2004 

En concert 

2001 

Parler tout bas 

2007 

Psychédélices 

 

Gourmandises 

Tout Alizée 

2003 

J’en ai marre ! / I’m fed up! 

2010 

Une enfant du siècle 

 

J’ai pas vingt ans / I’m not twenty 

 

   

À contre-courant 

 

  2004 

Amélie m’a dit 

 

  2007 

Mademoiselle Juliette 

 

  2008 

Fifty-Sixty 

 

  2009 

La Isla Bonita 

 

  2010 

Limelight 

 

   

Les collines (Never Leave You) 

 

 

DVD 

  • Listes des albums et singles…… Alizée dans Mylène et ALIZEE alizee-corsicajaccio-vip-blog-com-263007alizeechrM6chrawardschr22004 : Alizée en concert : #1 en France 

  • 2007 : sortie du CD + DVD En concert au Mexique (disque d’or) 

  • 2007 : sortie du CD + DVD Tout Alizée au Mexique 

 

 

Tournées et Concerts 

 

 

 

Récompenses

 

  • M6 Awards : 

    • Révélation francophone (2000) 

  • NRJ Music Awards : 

    • Révélation francophone (2001) 

    • Meilleur Site internet musical (2001) 

  • Sacem 2001 : 

    • Prix Vincent-Scotto (2001) 

  • alizee3-150x150 dans Mylène et ALIZEEHit FM Award (Russie) 

    • Award pour « Moi… Lolita » (2001) 

  • World Music Award 

    • Meilleure exportatrice féminine de disques (2002) 

  • Las Lunas Del Auditorio (Mexique) 

    • Meilleur artiste pop international (2008) 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Histoire du clip de Moi… Lolita

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

 

Histoire du clip de Moi… Lolita dans Mylène et ALIZEE 1126-5s-430x360-Croppedc’est la première fois en huit ans que Laurent Boutonnat a pour mission de coller des images et une histoire sur un texte de Mylène Farmer. Après avoir composé la musique de Moi… Lolita et lui avoir laissé le soin d’écrire les paroles, Laurent Boutonnat réalise  assez tardivement ce clip très attendu. Bien qu’il tourne comme à sa grande époque, en pellicule 35 mn, il ne travaille plus avec la même bande de copains tels Carine Sarfati pour les costumes ou Jean-Pierre Sauvaire pour la lumière. 

 

 

Ce clip est bien sûr éloigné de ceux que Laurent Boutonnat réalisait pour Mylène Farmer il y a huit ans. Ce qui est étrange en revanche, c’est qu’il est aussi éloigné de ceux qu’il faisait pour Nathalie Cardone il n’a pas encore si longtemps…. Pour elle il avait soit renoué avec ses mises en scène à grand spectacle, soit donné dans le laconique qui jouait essentiellement sur une certaine image de la chanteuse ou le ciel nuageux de Mon Ange (1999). 

 

En rase campagne, un homme d’une trentaine d’année court après une jeune fille de quinze ans. Elle s’arrête. L’homme est gêné, visiblement très impressionné par la jeune Lolita. Il lui déclare sa flamme et il veut juste savoir si elle l’aime. Les regards sont tendres, la déclaration sincère. La réponse de Lolita est celle-ci : « T’as pas 200 francs ? Merci, je te les rendrai ? ». Dans cette introduction de clip, Laurent Boutonnat vient de nous présenter le personnage de Lolita. En une phrase on sait à qui a à faire. Tout le reste du film ne sera qu’une longue confirmation. Les 200 francs en poche, Lolita rentre chez elle sans un regard pour le garçon amoureux. Il restera sur la route, attendant un nouveau signe de vie de la mineur dont il est tombé amoureux. Se prostitue-telle ? Lui a-t-elle laissé croire un possible amour ? Lolita est tout simplement une fille qu’o aime regarder, et à qui on donnerait tout. On reconnaît à son arrivée dans la cours de sa maison le vocabulaire de Laurent Boutonnat. Le léger travelling avant latéral qu’il utilise pour introduire un lieu rappelle ceux de l’orphelinat de Giorgino (1994) ou celui de la maison cubaine d’Hasta Siempre (1997). Sa mère lave le linge et sa petite sœur de 6 ans est assise sur les marches de la maison (telle « poulette » dans l’auberge de Giorgino). La mère s’avance de Lolita pour l’insulter, lui faire de violentes remontrances quand à sa tenue et son retard. Lolita prend sa sœur, se change et part à travers les champs avec elle. Elles rejoindront le bus qui les amènera en ville. L’homme aura beau courir, il ne parviendra pas à le rejoindre avant son départ. Il pourra juste apercevoir la jeune fille partir dans son bus, par les vitres arrières. 

 

alizee_-_moi_lolita dans Mylène et ALIZEELe soir même, elle est dans une discothèque où, au milieu des filles sur-maquillées et très peu vêtues, elle danse sans se cacher d’être la plus jeune en ce lieu. Peu à peu tous les regards convergeront vers elle. Qu’elle danse au milieu de la piste ou qu’elle se remaquille dans les toilettes, autant les hommes que les femmes tombent sous le charme, dans sa petite robe légère, on ne peu t rien faire d’autre que de l’aimer. Lolita a posé sa petite sœur sur un tabouret de bar où elle regarde sa grande sœur devenir un phénomène. 

 

L’homme de la campagne est là. Il vient d’entrer dans la discothèque où il regarde médusé Lolita qui danse au milieu des gens âgés de dix ans de plus qu’elle. Lolita n’y prête pas attention, le principal pour elle semble être le nombre de regards qu’elle attire, et non pas leur identité. La petite sœur se met maintenant elle aussi à danser sur son tabouret en regardant Lolita sur la piste. On verra finalement les deux sœurs rentrer au petit matin, main dans la main, sur une route de campagne. C’est cette petite l’unique objet de son attention. La petite dira juste à sa sœur : « Moi, je suis un peu fatiguée ». Pas de réponse ; elles s’en vont toutes deux au loin, l’homme amoureux est encore là derrière qui suit Lolita, et qui la suivra probablement longtemps… 

 

 

hqdefaultOutre les mouvements de caméra et des images rappellent Giorgino, on peut aisément pousser le raisonnement beaucoup plus loin en ayant pour ligne de mire la comparaison entre ce titre et le film. Tout d’abord, les paroles ne peuvent que recréer une certaine paranoïa qui nous rappelle celle de Catherine : »C’est pas ma faute ». On peut aussi étendre certaines phrases à l’autisme dont elle était victime : « Quand je donne ma langue au chat, ils sont tous prêt à se jeter sur moi ». C’est aussi Lolita qui « rêve de loups », alors que c’est précisément ce qu’on reprochait à Catherine ; qui aurait rêvé aux loups lors de la noyade des orphelins. Quant à l’intro du titre, au violon, il rappelle le thème de la bande originale de Giorgino qui passerait en boucle ; au tout début du clip, on assiste d’ailleurs à une scène figurant, dans la mise en scène et dans la réalisation à une séquence de Giorgino, qui correspond à la véritable première apparition de Mylène Farmer dans le film… Nous évoquons ici la scène où Giorgio vient de sortir de l’auberge, traverse la place du village et rattrape par le bras Catherine qui s’enfuit. Elle se retourne alors pour lui demander de réclamer de le payer… dans Lolita, c’est elle qui demande au jeune homme la même chose. 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Paroles de Moi…. Lolita !

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

Vidéo : Image de prévisualisation YouTube 

 

Moi je m’appelle Lolita
Lo ou bien Lola du pareil au même
Moi je m’appelle Lolita
Quand je rêve aux loups
C’est Lola qui saigne
Quand fourche ma langue
J’ai là un fou rire
Aussi fou qu’un phénomène
Je m’appelle Lolita
Lo de vie, Lo aux amours diluvienne

Refrain:
C’est pas pas ma faute
Et quand je donne ma langue au chat
Je vois les autres
Tous prêts à se jeter sur moi
C’est pas ma faute à moi
Si j’entends tout autour de moi
L – O – L – I – T – A
Moi lolita

Moi je m’appelle Lolita
Collégienne aux bas
Bleus de méthylène
Moi je m’appelle Lolita
Coléreuse et pas
mi-coton mi-laine
Motus et bouche qu n’dis pas
A maman que je suis un phénomène
Je m’appelle Lolita
Lo de vie, Lo aux amours diluviennes

***Refrain X2***

Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita, Lolita

***Refrain X3***

Paroles de Moi…. Lolita ! dans Mylène et ALIZEE 62721

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

HISTOIRE DU CLIP L’ALIZEE

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

 

HISTOIRE DU CLIP L’ALIZEE dans Mylène et ALIZEE 35763772L’Alizé, le second single de Alizée n’avait pas été lcipé par Laurent Boutonnat. Non pas qu’il n’ait pas été inspiré par la chanson, mais celui-ci était trop occupé par le mixage de l’album « Gourmandises ». Comme Laurent Boutonnat est impliqué dans la carrière d’Alizée il prend volontiers la caméra pour des essais clipesques quand même, toujours très éloignés de ses réalisations d’antan. Ici, Laurent Boutonnat a l’idée de la suite, comme il l’a fait une quinzaine d’années auparavant avec Mylène Farmer. On pouvait prédire au clip de Moi… Lolita une suite dans les mois qui viendraient. Tout se prêtait à suivre le destin de cette fille, à laquelle le réalisateur avait tout donné pour que le spectateur s’y intéresse. La caméra toujours en contre plongée accentue la taille « réduite » de Alizée et la rend charismatique, la prenant plastiquement pour une star alors qu’elle était alors inconnue du public. 

 

 

 

Pour ce clip, 10 jeunes filles ont été sélectionnées pour interpréter les poupées vivantes. On peut remarquer que certaines bougent les bras alors que d’autres ont leurs membres raidis, les bras pliés, comme les poupées anciennes, en porcelaine. Des masques thermoformés et peints à la main ont été fabriqués sur mesure. Ils sont en fait, faits d’un plastique spécial, qui a pris la forme des têtes de poupées sous l’effet de la chaleur et d’un même moule appliqué pendant la cuisson. Les robes qu’elles portent ont été confectionnées en s’inspirant des robes qui habillaient les poupées anciennes. Tous les décors, eux sont naturels. Grande faculté de Laurent Boutonnat de s’adapter au milieu, à prendre ce que l’environnement lui donne. On se souvent du cimetière de Regrets auquel il n’avait rien changé, dont il s’était servi des recoins, des couleurs, des défauts. 

 

L’acteur qui joue le jeune homme amoureux de Alizée est Jérôme Devoise, l’assistant mixeur du studio Guillaume Tell complice de Laurent Boutonnat depuis 4 ans ; il a travaillé sur l’album de Nathalie Cardone et évidemment sur celui d’alizée. C’est sans doute en se rendant compte de la photogénie évidente de cet ingénieur du son que Laurent Boutonnat lui donna sa chance en interprétant cet homme aux attirances troubles, à la fragilité non-dissimulée. 

 

alizee_-_l%b4_alize dans Mylène et ALIZEECes vieilles poupées aux cheveux arrachés, aux moins mal positionnées, ces baignoires miniatures, une table de nuit en bois, un coffre à jouets ouvert et vide tout cela est baigné dans cette pluie millénaire qui ne s’arrêtera qu’à la fin de la crise de l’adolescence. Les jouets sont baignés dans cette boue insipide. On peut remarquer à droite du lit de Lolita un autre lit vide, probablement celui de sa petite soeur présente dans Moi… Lolita. Les murs de la maison sont encore debout. Les fondations acquises à l’enfance restent indestructibles, mais c’est l’intérieur qu’il faut combler, alors que tout a été vidé par l’adolescence. Dans tout ce bazar post-enfantin, une poupée attire toutefois notre attention. Elle est d’une blancheur terrifiante, regarde nulle part car ses yeux sont creux. Elle est posée sur une chaise à bébé, immobile. Elle est de porcelaine et vêtue d’une combinaison bleue ciel. Cette poupée parfait, à la conception maîtrisée, n’est pas ici symbole d’enfance, c’est l’image de Lolita, ce qui restera d’elle après ses tourments. L’enfance, elle c’est l’ours en peluche maladroitement cousu que Lolita ne veut pas lâcher. C’est lui qui la quittera prochainement, pas la poupée. 

 

 

1199696566_smallComme souvent dans les films de Laurent Boutonnat, il ne se passe rien pendant la première moitié. C’est seulement lorsqu’on devient familier avec l’univers formel, les lieux et les personnages qu’il nous entraîne dans la seconde partie de son univers teint d’onirisme…. 

 

Enfin bref, là où on pouvait voir la superficialité dans Moi… Lolita, avec son cortège de discothèque, de billets de banque et de maquillage, ici tout semble intérieur, plus rien n’est matériel. Du Boutonnat éloigné et léger on arrive à du « sur-Boutonnat », comme on en avait encore jamais vu, comme un Regrets animé, un Mon Ange diégétisé. 

 

Le thème de l’enfance qui ne nous quitte jamais n’est pas d’une grande originalité, mais jamais réalisateur n’aura véhiculé cette idée sur ce mode onirique et autant poétique. 

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Paroles de l’Alizée de Alisée

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

VIDEO CLIP Image de prévisualisation YouTube 

 


Send « L’alizee » Ringtones to your Cell  

 

Tous les vents,
Balayent les mots de coeur
Moi, j’suis comme le vent :
L’esprit à mille à l’heure,
Je juge sans doute trop vite
C’est ok, tant pis
C’est juste là, je m’agite
Je grandis, l’amour aussi 

C’est au gré du vent
Que j’aime vagabonder,
Moi, je suis comme le vent
J’embrasse toute une armée
De rêves et de bleuets,
Me plonger dedans

Je sais ce que je sais
Même si j’pleure tout l’temps
Alors, dis. 

Arrêtez
De me dire que le vent a tourné
C’est pas vrai
S’il te plait
Arrêtez
De dire que l’adolescence, c’est :
Qu’on n’sait pas, car moi
J’ai trouvé mon amour
C’est un souffle, c’est doux un vent
d’amour :
C’est léger, c’est l’alizé,
Moi, je dis que l’amour
Se boit jusqu’à la lie
Ce qu’elle veut, A-LIZEE l’a toujours 

Comme le vent
Emporte les mots de coeur
Dans un ouragan
Tourbillon mille à l’heure
Je suis sans doute comme lui
C’est ok, je suis
Aux portes de ma vie
Je grandis, l’amour aussi 

C’est aux quatre vents
Que j’aime être logée
Moi, je suis comme le vent
J’emporte tous mes secrets
Dans un jardin d’Eden
M’allonger dedans,
J’espère que cet hymen
Durera longtemps
Alors, dis. 

 

 

Spectacle vidéo « j’ai pas vingt ans » Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

Histoire du clip d’Alizée

Posté par francesca7 le 16 octobre 2011

 

Histoire du clip d'Alizée dans Mylène et ALIZEE alizee_-_j-ai_pas_20_ansAu petit matin, Alizée qu’on reconnaît à ses cheveux mi-longs et à sa silhouette longiligne regarde le soleil qui se lève à l’horizon, alors que ses premiers rayons n’éclairent encore que les nuages supérieurs… Elle est assise sur un banc public, immobile, bercée par le son de ces oiseaux qui ne chantent qu’à l’aube. Nostalgie de temps qui passe ? Ode lancinante à la vingtaine qui approche ? Calme avant la tempête ?

 

Cette aube devant laquelle Alizée est en admiration est bien sûr celle de la vie qui commence, et ces oiseaux qu’on entendra plus de la journée sont ceux qui résonnent encore à dix huit ans, mais plus à vingt. C’est parce qu’on « est vieux à vingt ans » qu’Alizée les écoute une dernière fois et regarde ce ciel illuminé, avant que le soleil ne l’aveugle et ne la marque trop. Alisée a le temps.

 

 

On reconnaît une fois de plus l’épure vers laquelle semble vouloir tendre Laurent Boutonnat si ce n’est dans son cinéma, mais au moins dans ses clips. Tout est dit une fois de plus en un plan, sans fioriture, sans décors, sans figurants ni costumes ni intrique. Le bas du cadre correspond au sol dont la matière est inconnue, le hors champ est inexistant, Alizée dans e plan n’est nulle part puisque son propos n’a aucun besoin d’être situé.

 

Aucun besoin alors de s’attarder sur ce pauvre banc public qui n’intéressera désormais plus personne, au-delà de l’enfant qui se meut en adolescente dans Parler tout bas, c’est ici l’adolescente qui devient adulte, propulsée dans la course au vieillissement, délaissée par la paix qui veillait jusqu’alors sur elle, placée dans la nouvelle position qui la marquera à vie : la scène.

 

 

hqdefault dans Mylène et ALIZEEC’est ici aussi qu’on bascule dans le clip à proprement parler, Alizée trône au milieu d’une immense scène toute à la gloire, entrée de douze danseuses, de quatre musiciens et d’un impressionnant dispositif d’éclairage digne d’un concert au Stade de France. Seul élément commun ; le ciel qu’alizée pouvait voir lorsqu’elle était assise sur son banc est toujours là. Laurent Boutonnat glisse une particularité, une trouvaille qui se remarque. Dans Je t’aime Mélancolie, Laurent Boutonnat alternait astucieusement les plans de combat avec les ballets et pendant ceux-ci, Mylène Farmer ne regardait jamais la caméra, reprenant peut-être sans le savoir la structure du métaclip. Dans Baïla Si les danseurs et danseuses étaient torses nus sans distinction de sexe, et Nathalie Cardone en regards-caméra était montrée à grands renforts de travellings latéraux ultrarapides. Dans J’ai pas vingt ans, Alizée est la seule à être éclairée, toutes les danseuses et les musiciens restent dans l’ombre, ou du moins dans un contre-jour qui les aplatit et ne nous fait distinguer que leurs cheveux long, éléments assez faible pour déterminer si la chanteuse est entourée exclusivement de garçons ou de filles. Détail sans importance lorsqu’on imagine toute une génération dans ces silhouettes sveltes et anonymes.

 

35763772Inutile donc de poursuivre cette analyse tant le reste devient prévisible, la chorégraphie se calme pendant le pont, puis reprend de plus belle, le cadrage devient oblique, Farmer en coulisses appuie sur l’interrupteur du stroboscope, Alizée est décoiffée, et côté musiciens, ça devient carrément hard-core, on se croirait pendant une impro de Slopkonot. Ensuite, il sera difficile pour Laurent Boutonnat de trouver à l’Olympia le pendant de son effet de fin de clip ; les projecteurs explosent un à un faisant retomber sur la scène des centaines d’étincelles rougeoyantes. C’est finalement là que les barrières se brisent le mieux ; lorsque Laurent Boutonnat se décide enfin à casser ses jouets, à se foutre des rè qu’il aurait dû se fixer ; un peu à l’image de ses débuts en 1985 quand il mettait un grand coup de pied dans la fourmilière du vidéo-clip mondial.

 

C’est dans le concert futuriste qu’il se sent davantage à l’aise (il est co-responsable de la tournée 1996 de Mylène Farmer) et se dépêche donc en accélérant le montage de nous exposer son dépliant-test de l’Olympia 2003 de la petite. C’est alléchant certes, mais à part les 53 premières secondes du clip, le reste ne revêt guère d’intérêt si ce n’est pour les cinquantenaires amateurs de la plastique des copines de l’âge de leurs filles.

Publié dans Mylène et ALIZEE | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...