Mylène en concert à Nantes

Posté par francesca7 le 16 octobre 2013

Mylène en concert à Nantes dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-4

Depuis le 19 septembre 2013, les tentes s’accumulent sur les pelouses du Zénith de Nantes. Ce mardi vers midi, une centaine de fans étaient déjà rassemblés devant les grilles, devant l’attente du concert de ce soir.

Mardi, vers midi. Devant le Zénith de Nantes, une vingtaine de tentes a fleuri sur la pelouse. Et devant les grilles d’entrée, ils sont une petite centaine à patienter. Et la file d’attente ne cesse de grossir, de minute en minute. Dans les rangs, chacun patiente, armé de couvertures de survie, de sandwich. Ce soir, c’est le grand soir. Mylène Farmer s’installe quatre soirs au Zénith.

Au milieu de la file, Didier, Sébastien et Jérôme attendent gaiement. Ils ont chacun posé une semaine de vacances pour s’organiser. « Je suis Mylène en concert depuis 1999 et j’ai un billet pour les quatre dates nantaises », raconte Didier, 32 ans, originaire de Nantes. « C’est tellement rare que je m’offre ce plaisir de passer ces soirées avec elle. » Un budget – un billet en fosse or vaut 105 euros -, qui vaut le coup. Car à en croire ses fans, Mylène est dotée de toutes les qualités : « Elle a beaucoup de simplicité, de naturel, de discrétion. Et elle est talentueuse », raconte Sébastien, venu de Rennes. Les trois visent le deuxième rang et sont parés à l’attente. « Quand le show commence, les 12 heures d’attente sont vite oubliées. »

Installés depuis le 19 septembre

Mais les mieux lotis sont ceux qui occupent la tête de la file. Comme le groupe de Mariane et Sophie, originaires de Tours. Elles ont planté leur tente au Zénith le 21 septembre. « On ne comptait pas venir si tôt », confessent-elles. « Mais Vincent, un fan nantais, nous a appelées disant qu’il était là depuis le 19. Alors il faut suivre. »

Pour garder les premières places, elles se sont organisées. « On a continué à travailler, mais on s’est relayé par équipe de quatre ou cinq, toutes les semaines. » Et la vie au grand air ne leur fait pas peur : « On a fait pareil à Paris en septembre. On est équipé. » D’ailleurs Nantes n’est qu’une étape. La plupart des fans comptent déjà suivre la chanteuse rousse dans ses prochaines scènes : Genève, Bruxelles, ou encore Toulouse. « Mylène est tellement rare, fait des tournées tous les 4 ans, qu’on essaie de suivre. Ça vaut le coup dans une vie de s’offrir des petites parenthèses ! »

http://www.metronews.fr/nantes

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer aime rire, mais reste incomprise !

Posté par francesca7 le 12 octobre 2013


Mylène Farmer aime rire, mais reste incomprise ! dans Mylène 2013 - 2014 monkey-2913Quand on jette un coup d’oreille aux chansons de Mylène Farmer, certains thèmes récurrents ressortent très vite : la mort, le mal-être, la mélancolie… Ces imageries très sombres lui ont vite valu une étiquette de chanteuse déprimée, désenchantée, qui lui colle à la peau depuis le début de sa carrière. Hier soir, l’artiste était au JT de TF1 pour une de ces interviews qu’elle n’accorde que très rarement. Grosse surprise, elle y a annoncé que son nouvel album serait plus joyeux que les précédents.

Quand Claire Chazal lui demande d’expliquer le titre Monkey meMylène Farmer évoque E.T, son capucin : « J’ai pensé forcément à mon petit singe, avec qui j’ai vécu pendant 25 ans. Je pensais à ce côté facétieux, ce côté enjoué. » Il faut croire que cet aspect de la personnalité de l’animal a déteint sur la chanteuse, puisqu’elle ajoute ensuite : « Parfois j’ai l’impression d’être dans un vêtement trop étriqué. J’ai envie de rire, parfois, aussi. » Rire, tout à fait, vous avez bien lu.

A l’origine de cette soudaine gaieté, il y a avant tout son public, qui a fait exploser les ventes du pourtant très eurodance A l’ombre. Pour Mylène, c’est « une émotion immense ». « Je suis bouleversée et je pourrais pleurer là, maintenant, à cet instant », a-t-elle déclaré. Mais bien que plus enjouée qu’à l’époque de Bleu Noir, la chanteuse a encore des blocages en parlant de ses projets futurs. A propos de sa tournée Timeless 2013, elle déclare : « Je serais bien incapable de dire si c’est la dernière ou s’il y en aura une prochaine, je ne sais pas. Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir. C’est quelque chose qui m’angoisse terriblement. » Ouf, on avait cru l’espace d’un instant qu’elle avait changé.

source : http://www.voici.fr/news-people

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

mylène, critique de fan

Posté par francesca7 le 10 octobre 2013


mylène, critique de fan dans Mylène 2013 - 2014 mylene-farmer_inside_2013Quand on suit Mylène Farmer depuis toutes ces années, on attend beaucoup d’elle. Trop, sans doute. C’est pourquoi j’ai tardé à commenter sa prestation à Bercy. Je suis venu pour le deuxième show, dimanche, et reparti avec une pointe de déception. Surtout à cause de la voix, qui n’était pas toujours en place, ce qui gâche un peu l’émotion des ballades – par exemple, le duo sur Les Mots avec Gary Jules a été un peu sacrifié ce soir-là. Et puis, la scénographie  futuriste m’a semblé un peu éloignée de l’univers tourmenté de Mylène. J’ai trouvé aussi que les chorégraphies manquaient d’énergie. Alors, bien sûr, l’entrée en scène m’a bluffé et j’ai adoré les robots. Bien sûr, j’ai trouvé Mylène douce et chaleureuse. Bien sûr, les tenues de scène sont sublimes. Néanmoins, ce soir-là, je suis resté sur ma faim.

Mais ça, c’était dimanche. Quand j’y suis retourné hier, c’était une tout autre chanson. Mylène a remarquablement chanté, y compris dans les notes aiguës, et tout a changé. J’ai retrouvé la Mylène que j’aime, ce filet de voix capable de tenir 15000 personnes en haleine, comme suspendues à ses lèvres. Elle a peu pleuré hier soir, à part sur Je te dis tout. Elle était magnifique, silhouette toujours gracieuse, plus détendue,  plus précise aussi dans les pas de ses chorégraphies. Sur Diabolique est mon ange, par exemple, elle a fait un sans-faute vocal et créé une belle émotion dans la salle.

Comme la voix était maîtrisée, j’ai mieux apprécié les autres aspects du show. La setlilst, par exemple, très cohérente, donne la part belle aux chansons les plus positives de Mylène. Ce n’est pas un hasard si elle a insisté sur le fait qu’elle est « quelqu’un de vivant » face à Laurent Delahousse. Après avoir véhiculé des messages sur le mal de vivre, nombre des titres retenus (A Force de, Comme j’ai mal, Slippin Away, Bleu Noir, Et Pourtant, XXL, Rêver) nous invitent à regarder la beauté du monde et nous aimer davantage.

Et puis, techniquement, ce spectacle est un tour de force magistral. Le déluge de lumières est phénoménal ; chaque chanson possède son propre écrin de couleurs. L’entrée en scène est, pour moi, sans la plus réussie de sa carrière – à égalité avec celle du Mylenium Tour. Quant à la sortie de scène, si j’ai préféré celle de Bercy 2006, je dois reconnaître que sa simplicité est signifiante – elle m’a évoqué la désintégration à la fin du clip de Fuck Them All.

Le plus joli tour de force de Mylène, c’est d’avoir réussi à nous surprendre en cassant le moule de ses shows précédents. Ainsi, la présence de Gary Jules permet de faire passer en douceur ce qui pouvait, sur la tournée 2009, apparaître comme un « tunnel » de ballades. Ainsi, encore, elle n’interprète que cinq titres de son dernier album, laissant une chance d’exister à des titres jamais entendus sur scène. Après un voyage parmi les morts, la chanteuse nous projette dans un futur éternel.

Quant à la présence de Mylène, que j’avais trouvée un peu timide dimanche, elle s’affirme peu à peu. On ressent une femme tendre et drôle, fragile et forte en même temps. Une belle de scène plus qu’une bête de scène. Une femme qui a embarqué avec elle des personnes qui n’étaient pas fans au départ. Je n’ai entendu que louanges après le concert – bien sûr, le bouche à oreille est excellent sur la danse des robots. Et il y a fort à parier que les dernière places disponibles ne le resteront pas longtemps. Qu’on aime Mylène ou pas, Timeless 2013 est une tournée qui fera date…

paru sur http://www.voici.fr/musique/mylene-farmer-timeless-2013     

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer à la UNE de Le Progrès (Lyon)

Posté par francesca7 le 10 octobre 2013

 

  • le journal titrait :  Concert. Mylène Farmer : un show abracadabrantesque et poétique en date du 25/09/2013 , voici le contenu :

Mylène Farmer à la UNE de Le Progrès (Lyon) dans Mylène 2013 - 2014 en-rouge

Hier soir. Dans un déluge d’effets, le show de Mylène Farmer n’oublie pas l’intimité. Moments forts et moments de grâce devant près de 12 000 personnes.

Des tourbillons de lumières sur des écrans géants. Des milliers de téléphones portables scintillants dans l’ombre de la fosse. Mylène Farmer arrive au milieu d’un big-bang, comme une extraterrestre débarquant d’un vaisseau spatial. Objectif Lyon !

La mélodie de « A force de » est déjà lancée, la diva rousse et gracile apparaît, au centre d’une débauche d’effets. Elle se tient droit comme un « I », comme un défi lancé aux 12 000 spectateurs de la Halle.

Le public est chaud comme du métal en fusion. Une simple question de la chanteuse : « Vous allez bien ? » et la réponse ressemble à une éruption. Une clameur qui accompagne le premier changement de tenue de la soirée. La longue cape blanche s’est transformée en ensemble près du corps. Mylène lance « Comme j’ai mal », en s’approchant de la fosse. Le son est parfait, comme un CD posé sur une platine de bonne facture. On distingue tous les instruments, à défaut de voir les musiciens, encore en retrait, laissant Mylène Farmer un peu seule en piste.

Heureusement, elle est rejointe par deux amis. Deux robots dégingandés aux yeux lumineux qui ondulent aux rythme de « C’est une belle journée ». Musiciens et danseurs ont rejoint la fête, et le tableau est saisissant, entre la grâce animale des corps et la mécanique domptée des robots blancs…

C’est « Monkey Me » qui prend la suite, portée par un riff de guitare. Une mélodie sinueuse, calibrée pour la voix de Mylène Farmer. Après « Oui mais non », retour des robots pour un interlude plein de poésie, qui permet à Mylène de revenir avec un invité et une surprise.

Gary Jules à ses côtés, le duo enchaîne « Mad World » de Tears for Fears. « Les Mots » profitent du même traitement épuré et intimiste, transformant la halle en un cabaret enchanté par le piano de Yvan Cassar.

« Elle est quand même incroyable. Quel autre artiste propose un spectacle aussi ambitieux et pourtant populaire ? », s’enflamme Denis, un dentiste venu du pays de Gex, passer la semaine à Lyon et applaudir les quatre shows de son idole.

Après « Et Pourtant », arrive «Désenchantée » qui ramène beaucoup à leur prime jeunesse, tout comme «Sans contrefaçon » ou « XXL », des tubes anthologiques. « Le show s’appelle Timeless » et elle est vraiment intemporelle », conclut le fan dentiste.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

mylène et l’affaire judicaire de Carcassonne

Posté par francesca7 le 7 octobre 2013

mylène et l’affaire judicaire de Carcassonne dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-10

Le musicien carcassonnais avait attaqué Mylène Farmer pour contrefaçon. Identique au nom de la tournée de la chanteuse, le nom de son spectacle, «Timeless» avait pourtant été déposé avant.

Débouté. Débouté et dégoûté, Serge André a appris la décision du tribunal de grande instance de Marseille avec amertume. Non seulement la justice donne raison à la chanteuse Mylène Farmer en ne reconnaissant pas la contrefaçon dont le musicien carcassonnais s’estime victime, mais elle enfonce le clou en le condamnant par ailleurs à verser 14 000 € de dommages et intérêts répartis à parts égales entre le producteur de la chanteuse, TS Production et Universal, la maison de disques qui organise sa tournée. Une décision «incompréhensible» pour le musicien carcassonnais.

L’antériorité du nom «Timeless» non reconnue

Reprenons le fil de l’affaire. En mai dernier, Serge André attaque Mylène Farmer pour concurrence déloyale et contrefaçon. La chanteuse a en effet intitulé sa tournée 2013 «Timeless» sans vérifier que le nom avait déjà été déposé auparavant par Serge André. La musique de ce concert néosymphonique joué au foyer d’Alzonne en décembre 2012 avait été déposée à la Sacem en 2009, et le nom Timeless, enregistré en tant que spectacle à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) en 2012.

«Normalement, en matière de propriété intellectuelle, c’est l’antériorité qui fait foi», s’étonne Serge André. Une antériorité que le tribunal de grande instance de Marseille n’a pas reconnue. Pis ! Il considère même que le dépôt du nom à l’INPI revêt un caractère frauduleux.

Dès lors, deux options se dessinent pour le musicien. Soit il fait appel de la décision de justice mais il doit d’ores et déjà verser les 14 000 € sans être sûr de les récupérer si l’appel lui est favorable, soit il essaie de négocier à l’amiable avec TS Production et Universal. Une deuxième hypothèse qui paraît plus probable si l’on s’en tient aux poids respectifs des comptes en banques des protagonistes. «Contrairement à eux, les 14 000 € je ne les ai pas. Je ne peux pas lutter. C’est vraiment le pot de terre contre le pot de fer», juge ainsi Serge André qui relativise : «J’ai bien conscience qu’il y a des choses plus graves dans la vie, mais d’un point de vue moral, cette affaire me laisse un goût amer.»


Timeless, un concert-concept

Créé en 2011 par Serge André, Timeless est un spectacle néosymphonique singulier. Pour l’occasion, le compositeur carcassonnais a convaincu une cinquantaine de musiciens et chanteurs professionnels et amateurs des tous âges, venus d’horizons aussi divers que le lyrique, le metal, la variété ou la fanfare.

Le concept est plutôt original : chacun, quel que soit son lieu de résidence, a reçu les partitions et les fichiers audio chez lui et les a travaillés seul. Puis tous ont convergé à Carcassonne pour une mise en place à la veille de la représentation.

article du journaliste Jean-Louis Dubois-Chabert paru dans LA DEPECHE.FR

voici d’ailleurs des images de ce dont il s’agissait de ce concert 2012 du même nom par S.André :

Image de prévisualisation YouTube

La justice a ainsi donné raison à la chanteuse Mylène Farmer en ne reconnaissant pas la contrefaçon dont le musicien s’estime victime. Par ailleurs, la justice l’a condamné à verser 14.000 € de dommages et intérêts répartis à parts égales entre le producteur de la chanteuse, TS Production et Universal, la maison de disques qui organise sa tournée. Pour Serge André, cette décision est «incompréhensible».

Tenaillé entre l’envie de faire appel ou de négocier, Serge André doit entendre retentir en lui des paroles de « Maman a tort » . Ça disait : « J’ai mal ».

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène et des CRITIQUES, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaire »

CLIP cryptique de Monkey me (2013)

Posté par francesca7 le 7 octobre 2013


CLIP cryptique de Monkey me (2013) dans Les Clips de Mylène images-12Après les deux extraits « A l’ombre » et « Je te dis tout », Mylène Farmer poursuit l’exploitation vidéo de son dernier album avec la chanson-titre. La chanteuse se produira en tournée en France jusqu’au 6 décembre 2013.

Mylène Farmer n’a plus rien à prouver. Celle qui vient de se produire quasiment tout le mois de septembre à Paris-Bercy peut donc se permettre de dévoiler un clip étonnant pour son nouveau singleMonkey me, comme le nom de son dernier album, déjà écoulé à 500 000 exemplaires depuis sa sortie.

Une vidéo entièrement en noir et blanc dans laquelle un singe en 3D détruit des immeubles en pagaille. Pas de présence de la chanteuse à l’écran pour un rendu pour le moins expérimental et un concept global assez cryptique.

Musicalement, la chanson indique la tonalité assez rock de l’album, pour lequel elle a retrouvé son vieux complice Laurent Boutonnat. La chanteuse de 52 ans poursuivra sa longue tournée au moins jusqu’au 6 décembre 2013. Selon toute logique, elle pourrait également se retrouver parmi les artistes prénommés aux prochains NRJ Music Awards, dont la cérémonie aura lieu cette année le 14 décembre à Cannes.   Image de prévisualisation YouTube

présenté sur la presse metronews….

 

Publié dans Les Clips de Mylène, Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

dans le MidiLibre.fr : un invitation Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 6 octobre 2013

 

Montpellier : revivez le concert de Mylène Farmer avec vos photos

dans le MidiLibre.fr : un invitation Mylène Farmer dans Mylène 2013 - 2014 images-16

Des internautes qui ont assisté au premier concert de Mylène Farmer à l’Arena, mardi soir, partagent leurs souvenirs avec vous. 

Vous avez été nombreux à nous envoyer des images du concert exceptionnel, mardi soir, de Mylène Farmer à l’Arena à Montpellier. Voici une sélection des meilleures contributions pour vous faire revivre des instants magiques. Nous vous proposons en prime, une vidéo, extraite du tube de Mylène Farmer « Sans contrefaçon », adressée par un internaute.

Pour se mettre dans l’ambiance 

De quoi se rappeler des souvenirs émouvants ou se mettre dans l’ambiance avant les autres concerts. Merci à tous et bon concert à ceux qui auront la chance d’y assister ce soir ou samedi ! Continuez à nous envoyer vos photos à l’adresse suivante : midilibre.internet@gmail.com pour enrichir notre diaporama. 

à voir ici : http://www.midilibre.fr/2013/10/02/montpellier-revivez-le-concert-de-mylene-farmer-a-l-arena,764621.php

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

presse sur le TIMELESS 2013 – Mylène

Posté par francesca7 le 6 octobre 2013


 presse sur le TIMELESS 2013 - Mylène dans Mylène 2013 - 2014 images-1

La presse s’est révélée nettement séduite par le spectacle proposé, soulignant l’inventivité des décors, la prestation convaincante de Mylène, le soin apporté à la setlist, ainsi que l’émotion ressentie sur certains morceaux (notamment Je te dis tout, extrait de l’album Monkey Me).  Le Monde : « Mylène Farmer met de côté les imageries les plus sombres, tout comme les accroches libertines. Elle propose un show pop et techno, qu’elle porte plutôt bien vocalement, tourné vers la joie amoureuse et le romantisme plus que vers le mal-être qu’elle a pu explorer à d’autres périodes. »  Paris-Match : « Visuellement, le show est impressionnant. Le charme de Mylène opère plus que jamais. Peu importe sa voix parfois au bord de la rupture, Mylène est bel et bien intemporelle, plus que jamais, faite pour durer… »  Le Parisien : « Bluffants, ces danseurs d’acier aux yeux rouges venaient se mêler aux chorégraphies. A bientôt 52 ans, la chanteuse a fait se lever Bercy sur Désenchantée. »  20 Minutes : « Après quatre ans d’absence, la discrète du showbiz s’épanouit dans un show conçu comme un écrin autour de sa personnalité gothico-flamboyante. Un show cosmique, organique… Mylène Farmer cultive son aura hors-norme. Populaire et lointaine. Pop et diva. Quinquagénaire, au physique de Libertine. »  Europe 1 : « Des spectateurs ravis des deux heures qui se sont offertes à eux. La plupart des fans confessent de la même manière leur joie d’un show qui, seul petit regret, n’a pas surpassé en qualité, en surprise et en gigantisme ceux présentés en 2006 et 2009. »  L’Express : « C’est en tout cas une chanteuse plus incarnée, plus charnelle, plus calme aussi, et même en retrait dans les six chorégraphies du show de deux heures, mais qui tient d’une main de dentellière un spectacle divisé en plusieurs périodes. »  

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Le Point : « Une fois encore, Mylène Farmer, Laurent Boutonnat et Thierry Suc n’ont pas lésiné sur la mise en scène, le son et les lumières. Parmi les moment forts de la mise en scène, signalons l’envol de Mylène au-dessus des spectateurs, suscitant une immense clameur dans la salle. » Et vous ? Avez-vous aimé le concert 2013 de Mylène Farmer ? Donnez-nous votre avis en cliquant ici. Retrouvez prochainement notre critique et en attendant, découvrez ci-dessous quelques vidéos amateurs.

En savoir plus sur http://www.evous.fr  

 

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Philippe Stegemann pour Timeless 2013 de Mylène

Posté par francesca7 le 5 octobre 2013

  Robots de Philippe Stegemann

Robots de Philippe Stegemann

Sur sa tournée « Timeless 2013« , Mylène Farmer s’est entourée de robots-danseurs qui assurent le show et sont une des surprises du concert. Les confidences de Philippe Stegemann, le roboticien qui les a programmés.

Sur scène à Bercy, le 11 septembre 2013. Mylène Farmer les appelle « ses filles ». Des danseuses ? Il n’y en a aucune sur sa dernière tournée, « Timeless 2013« , qui a débuté le 7 septembre à Bercy. Non, elles, c’est plutôt le gabarit 115 kilos, deux mètres de haut. Des robots. La chanteuse française de tous les records, habituée des mises en scène spectaculaires, a encore une fois créé la surprise avec sesrobots-danseurs, une première mondiale pour un show de cette envergure. D’autant que ces robots à usage habituellement industriel ne sont pas un élément parmi d’autres du décor, mais sont intégrés aux chorégraphies et assurent même un peu plus de 4 minutes du spectacle à eux seuls.

Au troisième morceau, deux bras articulés blancs portant un masque aux yeux lumineux font leur apparition sur scène. Présence menaçante. Mylène Farmer les regarde l’un, puis l’autre, d’un air attendri qui les habille aussitôt d’humanité, avant d’entamer les premiers pas de danse de C’est une belle journée. Les robots embrayent, mimant les mouvements de la star. Six danseurs de chair et d’os rejoindront le tableau, les robots devant. Et ça fonctionne, le public est archi-conquis.

« Montrer que la robotique peut être artistique »

Le marionnettiste, derrière les vedettes de métal de Timeless 2013, s’appelle Philippe Stegemann. Ce spécialiste en automatismes et en robotique a créé en 2006 sa société de prestations en robotique, après 18 ans passés à programmer des robots industriels. Musicien amateur, il s’amuse alors à programmer des robots pour qu’ils bougent en rythme sur de la musique. En 2008, il crée sa première chorégraphie en hommage à Daft Punk, vite repérée sur YouTube. Ce qui l’incite à creuser ce filon en créant une deuxième activité, roboLounge, dédiée à l’événementiel. « L’idée, c’est de s’amuser avec la robotique et de montrer que cela peut être artistique. J’essaie d’humaniser les robots, de les rapprocher des gens », explique-t-il.

Image de prévisualisation YouTube

Ce type de chorégraphie (préprogrammée ou en temps réel) est principalement destiné à être produit sur scène. Les possibilités d’emploi de ces robots dans le cadre culturel et artistique sont sans limites.

Son business fonctionne bien et prend même progressivement le pas sur son activité de conseil dans l’industrie. La société réalise des prestations dans des salons professionnels, pour créer du trafic sur les stands des exposants. Jusqu’à ce que la production de l’émission « La France a un incroyable talent » le remarque, et l’invite à participer au divertissement de M6. Robolounge va jusqu’en demi-finale avec une chorégraphie de trois robots se battant au sabre laser. C’est là que l’équipe de Mylène va le repérer. « Anthony Souchet, le meilleur ami de Mylène, m’a appelé en 2012 pour me rencontrer. J’ai cru à une farce. Il m’a expliqué qu’ils avaient envie de quelque chose de futuriste pour le concert. » De fait, les tableaux avec les robots ont quelque chose de froid mais s’intègrent parfaitement à l’univers de Timeless, dont l’affiche donnait déjà le ton.

La musique de l’interlude a été composée en fonction des robots

Au départ, Robolounge a créé le tableau de C’est une belle journée en travaillant sur les vidéos de la chorégraphie. Puis l’idée d’assurer le premier interlude, pendant lequel la chanteuse change de tenue au bout d’environ 35 minutes de spectacle, s’est imposée. Et là, ce ne sont pas les robots qui se sont adaptés à la chorégraphie, mais le directeur musical, Yvan Cassar, qui a composé la musique en fonction des robots. « Il a consulté nos vidéos et a très bien analysé notre registre, confie Philippe Stegemann. Cela cadre parfaitement, avec une montée en puissance en partant de la musique classique pour aller vers du dubstep. Chaque tableau a une émotion particulière. »

 En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr      

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS, Mylène et L'ENTOURAGE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène en duo avec Gary Jules

Posté par francesca7 le 2 octobre 2013


Lors de son passage à Paris Bercy dans le cadre de sa tournée « Timeless 2013″, Mylène Farmer invite Gary Jules pour partager un moment intime sur Mad world (reprise de Tears for Fears) et Les mots. Magnifiques duos !

Image de prévisualisation YouTube

Comme pour sa dernière tournée (Tour 2009), Mylène Farmer a fait appel au maître de la scénographie de concerts, Mark Fisher (décédé récemment, architecte de scènes pour U2, Madonna et Tina Turner). Ce dernier a conçu une structure métallique gigantesque rappelant l’intérieur de vaisseaux spatiaux. Cette thématique futuriste, faisant écho au nomTimeless, est exploitée dès l’arrivée sur scène de la chanteuse.

Accompagné d’images psychédéliques qui plongent le public dans un dédale de couloirs, le visage de l’icône se dessine sur des écrans à LED. Et c’est un œil en spirales qui permet à la chanteuse d’apparaître sur la chanson A force de…, extraite de son dernier album Monkey Me. Les 15 000 spectateurs reprennent alors en chœur le refrain de ce titre. Mylène Farmer est parée d’une robe/combinaison signée Jean-Paul Gaultier(dessinateur des 6 costumes de scène) qui lui confère les traits d’une héroïne fantastique hors du temps.

Chansons récentes et les duos
 

Mylène en duo avec Gary Jules dans Mylène 2013 - 2014 farmerbercy4garyjules-2013Parti pris marquant de ce concert : Mylène Farmer a choisi beaucoup de titres récents de son répertoire. La plupart des chansons sont issues des deux derniers albums Bleu Noir (Oui… mais non ; Diabolique mon ange ; Inséparables) et Monkey Me (A l’ombre, Elle a dit). Le show fait également la part belle aux duos. Le premier est un échange virtuel en vidéo avec Moby (Sleeping Away). Pour les deux suivants, Mylène Farmer partage la scène avec Gary Jules (chanteur californien). Ils interprètent Les Mots (chanté auparavant avec Seal) et la reprise de Mad World (Tears for fears).

Néanmoins, quelques grands succès des années 80/90 tels Sans contrefaçon (réorchéstré avec des sonorités asiatiques), XXL, Je t’aime mélancolie ou l’incontournable hymne farmerien Désenchantée ponctuent le concert. Chacun de ces succès entraîne systématiquement la liesse, témoignage de la fidélité inconditionnelle du public. Le spectacle alterne entre tubes efficaces chorégraphiés (Mylène Farmer y est alors entourée de six danseurs et même de robots articulés) et chansons au piano (Et pourtant ; Rêver), privilégiant la communion avec la salle.

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en DUOS, Mylène en VIDEOS, Mylène et L'ENTOURAGE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

mylène et Incroyable talant 2013

Posté par francesca7 le 2 octobre 2013

mylène et Incroyable talant 2013 dans Mylène 2013 - 2014 farmerbercy5vynil-2013

Un des passages TV de roboLounge sur « La France a un incroyable talent »:
Pour la tournée, Philippe Stegemann a utilisé deux robots de 2 mètres et trois de 2,30 mètres. Il s’agit de machines employées à l’origine sur les chaînes de fabrication des industries pharmaceutique ou des semiconducteurs, par exemple. A part l’ajout d’un masque en carbone conçu spécialement par Robolounge, ils ne sont pas modifiés. « Mais on utilise des paramètres jamais utilisés dans l’industrie, notamment des accélérations et des décélérations qui leur donnent des mouvements souples », explique le fondateur. Pour ce spectacle, tous les mouvements sont pré-programmés, mais ils pourraient aussi être programmés pour réagir au BPM ou au style de musique, sur un set non connu à l’avance.

La musique de l’interlude a été composée en fonction des robots

Au départ, Robolounge a créé le tableau de C’est une belle journée en travaillant sur les vidéos de la chorégraphie. Puis l’idée d’assurer le premier interlude, pendant lequel la chanteuse change de tenue au bout d’environ 35 minutes de spectacle, s’est imposée. Et là, ce ne sont pas les robots qui se sont adaptés à la chorégraphie, mais le directeur musical, Yvan Cassar, qui a composé la musique en fonction des robots. « Il a consulté nos vidéos et a très bien analysé notre registre, confie Philippe Stegemann. Cela cadre parfaitement, avec une montée en puissance en partant de la musique classique pour aller vers du dubstep. Chaque tableau a une émotion particulière. »

Effectivement, l’effet est saisissant. Seuls sur scène, sur une adaptation de Schubert, les cinq robots-danseurs forment un ballet esthétique, puis mettent le feu sous les lasers en bougeant comme des danseurs hip-hop. On oublie complètement qu’ils ne sont même pas humanoïdes, tant l’articulation du cou, du « bassin » et des « épaules », plus le masque, suffit à imaginer des bras et des jambes. Timeless est moins coquin que les précédents shows de la star, dommage car sinon elle aurait pu signer la première chorégraphie « robo-érotique », tant on a l’impression que ces robots peuvent tout jouer.

Image de prévisualisation YouTube

« On a travaillé avec Mylène sur l’introduction de la chanson »

Les choses sont plus compliquées quand Mylène et les danseurs sont à côté des robots, car ils doivent respecter une distance de sécurité correspondant à leur rayon d’action. Mieux vaut éviter le choc avec un robot de 115 kg en rotation à pleine vitesse… C’est pourquoi, à ces moments là, ils n’effectuent que des mouvements latéraux. En cas de pépin, Philippe Stegemann a cependant constamment dans la main un poignée de validation et un arrêt d’urgence.

En tout, la préparation du show a duré un an. « L’équipe de Mylène est très pro, très unie, et attentive. Cela m’a beaucoup aidé, ne venant pas du métier. » Philippe Stegemann a même travaillé en direct avec la star, qui s’est investie aussi dans cet aspect du spectacle. « Ca lui plaisait et ça l’intéressait. C’est très agréable de travailler avec elle. On a travaillé ensemble sur les détails de l’introduction de C’est une belle journée. J’ai été très surpris par la rapidité avec laquelle elle a compris les problématiques techniques, elle pourrait être ingénieur. »

Une belle aventure, donc, pour ce pionnier de la robotique artistique, à laquelle la tournée Timeless 2013 offre une formidable exposition, au moment où la robotique française, plutôt en pointe dans le monde, est soutenue comme un des secteurs industriels d’avenir par François Hollande. D’ailleurs, Philippe Stegemann ne dit pas tout, mais on devine que cette visibilité s’est déjà traduite en contacts pour de futurs projets. « C’est la chance d’une vie ! Je suis sur un nuage », dit-il encore étonné.

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer et ses costumes à gogo

Posté par francesca7 le 29 septembre 2013

 

Ouverture du Timeless 2013….Deux heures plus tard, après une pluie de bulles, elle s’est envolée dans un tourbillon de fumée. Entre-temps, six changements de costumes signés Jean-Paul Gaultier. Du plus sobre -un costume-cravate sur corset- au plus futuriste -une combinaison saumon à la crème- en passant par le plus convenu -lolita ténébreuse. C’est d’ailleurs cette lolita qui fait lever Paris-Bercy sur le tube «Désenchantée», entourée de ses six danseurs en camisole.

Image de prévisualisation YouTube

Sur scène, les chorégraphies renvoient aux moulinets de bras plébiscités par les années 1990. Pas de quoi surprendre le public largement trentenaire et quadra, prêt à débourser entre 65 et 140 euros, pour voir Mylène Farmer dans une de ses dix dates à Bercy.

Etonnant, théâtral et glaçant

Le plus étonnant: cinq robots, des bras d’usine articulés que prolongent des visages menaçants, qui dansent sensuellement en rythme. Le plus théâtral : la longue rampe de lancement qui fait se déplacer Mylène Farmer au dessus de la fosse et des fans qui ont campé depuis plus d’une semaine devant Bercy.

Le plus glaçant: des vidéos d’hommes grimaçants qui se décomposent comme dans une toile de Francis Bacon. Le plus lumineux: un plafond d’éclairages rouge feu sur les musiciens, suivi par un gigantesque anneau de lumière autour de la chanteuse. La performance de Mylène Farmer demeure toutefois timide. C’est un filet de voix parfois étouffé par le mur de son ou par ses choristes.

Image de prévisualisation YouTube

Pop et diva

Elle se révèle davantage avec ses invités américains, virtuel avec Moby en écran géant sur «Slipping Away», ou sur scène avec Gary Jules. En duo, leur reprise du «Mad World» de Tears for Fears et leur interprétation des Mots, juste accompagnés par un piano, cherchent l’émotion. Mylène Farmer, elle, verse des larmes sur deux chansons. C’est une exception: elle sourit sans cesse.

A bientôt 52 ans -jeudi prochain, elle fait relâche à Bercy pour son anniversaire-, Mylène Farmer cultive son aura hors-norme. Populaire et lointaine. Pop et diva. Quinquagénaire, au physique de Libertine. «Timeless» donc. «C’était la première fois, c’est toujours perturbant et c’était magique», s’exclamait-t-elle, samedi soir. Mylène continue d’entretenir l’illusion.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Chansons emblématiques de Mylène

Posté par francesca7 le 28 septembre 2013

Image de prévisualisation YouTube

Chez Farmer, le lien à l’autre n’est chez elle jamais totalement simple et se vit facilement sur un mode évitant. Pourtant, sa démarche reste sincère et l’intime est recherché dans des moments d’exception telles que ses concerts où l’on touche l’autre sans vraiment être dans un contact direct. Là est sa vraie ambiguïté.  Quelles sont ses chansons les plus emblématiques, pourquoi ? Qu’évoquent-elles ?   Libertine avait marqué les esprits par son appel à la sexualité et annonçait son premier N°1 au classement des ventes : « Pourvu qu’elles soient douces ». Pour autant, le top trois des chansons les plus connues est certainement « Sans contrefaçon » en numéro 1 suivi de « Désenchantée », et peut-être dans une mesure un peu moindre, « Rêver ».  Il est vrai que les chansons emblématiques restent ses chansons mélancoliques, comme « Ainsi soit Je » ou plus récemment « Point de suture » qui constitue sans doute l’un des titres le plus typique de l’univers Farmer : raffiné, authentique, sensuel, et toujours une « pointe féroce » qui donne à sa mélancolie un relief particulier : « Les nuits sont chaudes/ Chansons emblématiques de Mylène dans Mylène 2013 - 2014 images-18Mon sang chavire et tangue / Bateau fantôme / Qui brûle / Je suis tempête et vent / Ombre et lumière / Se jouent de l’amour / Mes vagues reviennent / Mes flots sont si lourds ». Quels sont ces thèmes de prédilection et pourquoi fonctionnent-ils ? Quel public est touché par ses textes ? L’une des grandes forces de « l’univers Farmer » est d’offrir un miroir au public. Au fil des clips, des textes, des scénographies sur scène, la chanteuse aborde des thèmes universels : l’enfance, la passion, les amours contrariés, la sexualité, la finitude… Mais ils ne sont d’ailleurs pas qu’abordés, ils sont incarnés par la chanteuse : elle met en scène ses personnages et les fait vivre, parfois au fil de plusieurs clips, par exemple « Dégénération » et « Si j’avais au moins ». 

Mylène Farmer a débuté sa nouvelle tournée samedi 7 septembre 2013 à Paris-Bercy, ses fans s’étaient arrachés les places en quelques heures seulement. La chanteuse, très discrète a réussi à rester au top des ventes et à garder un public fidèle et éclectique.

L’essentiel du public Farmer est composé de deux vagues : ceux qui l’ont découverte dans les années 1980, et qui ont une quarantaine d’année actuellement, et ceux qui l’ont suivie plutôt depuis les années 1990. Les années 2000 ont confirmé sa place d’artiste d’exception, mais n’ont pas vraiment apporté de nouveaux « adeptes ». Si Mylène Farmer peut être appréciée à tous les âges, c’est généralement au moment de l’adolescence qu’on la découvre et que son univers « parle ». Il semble en effet, comme un conte, aborder et prévenir des secrets de la vie, des avenirs heureux ou non possible, et bien sûr de la fin de chacun. L’univers passionnant fait que le public, une fois touché, ne le lâche pas et c’est la raison pour laquelle, actuellement, un public d’une grande diversité se retrouve pour ses concerts.  

source http://www.atlantico.fr/

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène, c’était hier à LYON le 24 Sept 2013

Posté par francesca7 le 25 septembre 2013

Mylène, c’était hier à LYON le 24 Sept 2013 dans Mylène 2013 - 2014 a-lyon

A la Halle Tony Garnier

Site exceptionnel de 17 000 m2, la Halle Tony Garnier est une salle modulable aux multiples facettes pouvant accueillir des concerts, des spectacles, des salons et des expositions.

Construite en 1914, cette Halle qui porte le nom de son architecte, a accueilli l’Exposition Internationale de 1914, puis a servi d’usine d’armement pendant la première guerre mondiale et d’hôpital militaire pour enfin devenir le marché aux bestiaux des abattoirs à partir de 1928. Sauvée de la démolition et inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques en 1975, c’est seulement en 1988 que la Halle fut entièrement rénovée afin d’accueillir des manifestations variées. Une seconde rénovation a été également réalisée en 1999-2000.

La Halle Tony Garnier présente aujourd’hui la plus vaste superficie couverte sans piliers en Europe, avec une charpente métallique d’envergure. Malheureusement, un trafic énorme pour accèder à ce site et un trafic non moins énorme pour pouvoir en sortir…. Bref ! elle était là, avec une demi-heure de retard d’accord, mais elle était là, toujours aussi belle, un peu moins dynamique peut-être, mais si douce et gentille, la Belle Mylène ; sa voix toujours si exquise à nos oreilles avisées !

mylène Farmer jusqu’au au 28 Septembre 2013- Devenue le « Bercy » de Lyon depuis sa transformation dans les années 1990 en salle de concerts et d’expositions, la Halle Tony Garnier 

La particularité de la Halle Tony Garnier est que pour les concerts, cette salle est modulable en fonction du nombre de spectateurs. La salle peut ainsi accueillir de 5 000 à 18 000 personnes (assis et debout confondus).

La Halle Tony Garnier a été rénovée en 2000. On ne peut pas dire que l’on soit réellement bien assis dans les gradins, et d’autant plus qu’une chaleur étouffante sur les hauteurs ne permet pas de pouvoir se sentir réellement à l’aise. Mais heureusement, Mylène a su faire oublier tous ces tourments du corps en transpiration, par les élans de l’esprit en communication avec notre idole préférée…

Bref, ce fut une belle soirée et Mylène reste Mylène avec tout l’amour que mes 3 filles et moi lui portons….

 coeurs_1-572a6 dans Mylène AU FIL DES MOTS

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Peut-on connaître Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 25 septembre 2013

Peut-on connaître Mylène Farmer dans Mylène 2013 - 2014 images-3

Qu’est-ce que Mylène Farmer dit d’elle dans ses chansons ? Que confie-t-elle de sa personnalité ?

A peu près rien. Et pourtant, les gens ont l’impression qu’elle parle d’elle à travers ses textes. Mais en y regardant de plus près, elle reste dans le général. Elle parle de l’amour en général, de la mort. Mais ce n’est jamais abordé personnellement. C’est cela qui touche aussi le public finalement. C’est parce que ses paroles ne sont pas personnalisées que son public s’identifie beaucoup à elle. C’est sa grande force. Elle construit de l’intime à travers son œuvre alors même que celui-ci est très universel. Contrairement à d’autres chanteurs, il y a des éléments de sa vie personnelle, de mise en relief de sa propre histoire à l’intérieur de son univers. Par exemple, elle est capable de parler de la naissance d’un enfant ou de l’enfance en général sans jamais que l’on arrive à savoir exactement de quoi il en ressort pour elle. Si on prend Désenchantée, c’est un hymne à la révolte et à l’enfance mais à aucun moment elle ne fait appel à sa propre enfance. C’est toute l’ambigüité du personnage. Elle arrive à construire un propos autour de l’intime sans jamais livrer quelque chose de personnel. Mais elle évoque suffisamment bien les problèmes pour que son public se sente concerné, s’y reconnaît. Mylène Farmer, entretient-elle quelque chose de commercial autour de sa part de mystère où n’arrive-t-elle pas à se confier ? Je ne crois pas du tout à une forme de réserve. Malgré ce qu’elle dit ce n’est pas dans sa nature profonde d’être éloignée des médias. Souvenez-vous, dans les années 1980, elle faisait le Jacky show par exemple. Elle arrive en réalité à se mettre en scène dans des shows pharaoniques comme peuvent le faire les grands timides. Mais elle arrive à le faire car le lien au public n’est pas un lien où il y a un vrai contact. Elle perçoit le public comme une masse en face d’elle. Mais il y a aussi une dimension marketing. Ce n’est pas non plus un ange Mylène Farmer, c’est une femme d’affaires. Du coup, cela fait partie de son univers. Elle en joue. 

images-4 dans Mylène et des CRITIQUESMylène Farmer a-t-elle plus tendance à se confier en interview ou dans ses textes ?

Quand elle est en interview, elle est souvent mal à l’aise. Du coup, elle y va en sachant qu’elle ne voudra rien dire. Mais il faut essayer de comprendre son univers comme une tentative de poésie. C’est-à-dire qu’elle essaye de créer de l’émotion. L’enchevêtrement des phrases et des mots qu’elle emploie est très rythmique. C’est certainement son ambition : arriver à évoquer des  thèmes qui procurent de l’émotion à son public tout en en livrant le moins possible d’elle-même. Elle ne se confie pas, ni en interview, ni dans ses textes, en revanche elle donne une forme d’émotion à ses fans et cela au-delà des histoires qu’elle pourrait raconter. Elle faisait de même dans ses clips ultra-scénarisés. Les fans campent depuis le début de la semaine devant la salle de Bercy, les places se sont arrachées en quelques heures seulement. Que vont chercher les fans dans cette personnalité si particulière ?

Etre fan de Mylène Farmer, est-ce une façon de se démarquer et d’exprimer sa singularité ?

Être fan est avant tout une façon de trouver sa singularité. Au contact – même imaginaire – de celle que l’on apprécie, on apprend à se connaître soi-même. Premier temps, on s’identifie à la star au travers du personnage et de son imaginaire, puis on apprend à découvrir l’artiste pour ce qu’elle est et non seulement pour ce qu’elle donne, à mesure que l’on se découvre soi, différent et unique à la fois. Mais la grande force de Mylène Farmer c’est de faire du lien entre les individus. Par exemple, ceux que vous citez ne campent pas que pour leur star : ils se connaissent entre eux, se retrouvent, lient pour certains des liens amicaux d’une grande force, parfois plus ! Au travers de leur star, les fans vivent des émotions fortes, et cela aussi est important.  

Pourquoi touche-t-elle un public si large et si éclectique ? On pourrait voir Mylène Farmer comme un écran de projection : elle est le support de tous les fantasmes car incarne des visages très différents au fil des histoires qu’elle déroule dans ses clips, sur scène, etc. Son talent scénique en fait également une performeuse hors pair qui explique aussi que certaines personnes qui n’apprécient pas totalement ses titres viennent la voir pour les show qu’elle propose. Ces derniers sont unanimement reconnus pour la qualité de la direction artistique et la grande générosité de ce qui est offert au public. A la fois grandiose, intime, authentique et d’une maîtrise très pensée. C’est tout cela à la fois, Mylène Farmer. 

source : http://www.atlantico.fr/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

Un casting prestigieux pour Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 25 septembre 2013


 

Un casting prestigieux pour Mylène Farmer dans Mylène 2013 - 2014 images-24Les costumes sont une nouvelle fois signés Jean Paul Gaultier. Six tenues de scène de couleurs blanche, rouge, puis noire, et une somptueuse robe constellée de centaines de strass Swarowski aux reflets orangés. Contrairement à une des nombreuses rumeurs qui ont couru ces jours derniers, Mylène n’apparaîtra pas en blond platine, elle conserve ses cheveux roux. John Nollet a créé une coiffure qui n’est pas sans rappeler « Libertine ». Yvan Cassar sera au clavier et signe la direction musicale du spectacle. Mylène est entourée de six danseurs français, les chorégraphies sont de Christophe Danchot, de Mylène Farmer et de Franck Desplanches pour la chanson « À l’ombre »… Six musiciens et deux choristes – dont Esther, soeur de la chanteuse Princess Erika – complètent l’équipe. Mark Fisher a conçu la scénographie. Cinq robots se promènent sur scène dans un décor hyper futuriste, des lasers, le spectacle est conçu comme un voyage intemporel. Olivier de Sagazan, concepteur du clip « À l’ombre », était également de la partie. 

Une set-list très étudiée

Mylène Farmer entre en scène avec « À force de… » (album Monkey Me), puis interprète « Comme j’ai mal » (album Anamorphosée), et enchaîne avec « C’est une belle journée », premier titre chorégraphié. De nombreuses surprises émaillent ce show de deux heures, rappels compris : un duo virtuel avec Moby, des titres comme « L’instant X » ou « Sans contrefaçon » se refont une beauté avec de nouvelles orchestrations. Et deux autres titres, dont « Les mots », sont interprétés en duo sur scène avec Gary Jules, un auteur-compositeur-interprète américain de haut niveau. Parmi les moments forts de la mise en scène, signalons l’envol de Mylène au-dessus des spectateurs, suscitant une immense clameur dans la salle. 

Au final, les 15 000 spectateurs de Bercy en 2013 sont sortis ébahis de ce premier rendez-vous de la tournée Timeless. « Ce concert est une tuerie », clamait l’un. « C’est fantastique », reconnaissait un autre, à peine le dernier rappel achevé à 23 h 5.

Un programme « hyper » collector

Il se présente comme une boîte à crayons Caran d’Ache d’autrefois en métal de couleur rouge et numérotée. À l’intérieur, un livre regroupe 23 portraits de Mylène Farmer signés Bettina Rheims. Des photos ultra glamour où la chevelure rousse de l’artiste est mise en valeur. C’est la première fois que Mylène pose pour cette photographe. Une partie de ces clichés sera publiée dans Paris Match la semaine prochaine.

Des records, encore des records

La tournée Timeless 2013 s’arrête pour 10 soirs à Bercy. Les 156 000 places ont été vendues en quelques heures. L’ensemble des 39 dates (France, Belgique, Suisse, Biélorussie et Russie) attirera 450 000 spectateurs. Une fois encore, Mylène Farmer, Laurent Boutonnat et Thierry Suc n’ont pas lésiné sur la mise en scène, le son et les lumières. Cent trente personnes travaillent depuis de longues semaines sur le show, et vingt-quatre semi-remorques sillonneront la France pour transporter infrastructures, éléments de décor et costumes.

Une entrée spectaculaire

Lorsque les lumières s’éteignent, un mur d’images donne l’impression aux spectateurs de pénétrer dans un gigantesque vaisseau spatial. On est comme happé dans un dédale de couloirs et de boyaux. Quelques minutes encore, puis la musique et les lumières se réveillent. Au loin, on aperçoit un oeil, il grandit puis s’ouvre. Mylène trône dans son centre, tel James Bond dans ses génériques. On découvre alors la chanteuse en haut d’un grand escalier. Elle descend quelques marches, le spectacle commence..

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer, incontournable !

Posté par francesca7 le 23 septembre 2013

 

Mylène Farmer, incontournable ! dans Mylène 2013 - 2014 sur-scene

 

 

  Lorsqu’on s’appelle Mylène Farmer, nul besoin de première partie pour chauffer la salle et faire patienter le public. Il faut dire que certains spectateurs campent devant Bercy depuis plus d’un mois, alors quelques minutes de plus ne leur font pas peur ! A 21 heures précises, les lumières de Bercy s’éteignent sous les hurlements des fans. Le public se retrouve transporté dans une autre dimension : une pluie d’étoiles formant peu à peu le visage de la star jaillit sur les écrans. Soudain, une explosion nous propulse à bord d’un vaisseau spatial au bout duquel la chanteuse apparaît enfin sur scène. Vêtue d’une combinaison blanche créée par son ami Jean-Paul Gautier, Mylène Farmer descend les marches et entame son concert en chantant A force de, extrait de son dernier album Monkey Me. Elle semble heureuse d’être là, joue avec son public, lance un « Bonsoir ! J’espère que vous allez bien !« , et s’approprie entièrement la scène. 

Les tubes s’enchaînent : Comme j’ai mal, Oui mais…non et C’est une belle journée. C’est sur cette dernière chanson que d’étranges créatures s’invitent sur scène. « Ses danseuses ou ses filles » comme elle les appelle, sont en réalité des robots blancs de deux mètres de haut aux yeux rouges perçants, avec lesquels elle danse et s’amuse. Après Monkey Me, Mylène Farmer s’accorde un duo virtuel avec Moby en reprenant Slipping Away / Crier la vie. Elle enchaîne ensuite sur Elle a dit, extrait de son dernier album, et se trompe même dans les paroles de la chanson. « Voilà comment on peut se tromper sur une chanson ! », lance-t-elle en riant, avant de la reprendre depuis le début. Au moins, on a la preuve qu’elle chante bien en live !

Séquence émotion. La rousse rejoint les coulisses pour changer de costume, pendant que les robots s’offrent une danse réglée au millimètre, avant de disparaître sous la scène pour laisser la place à la séquence émotion. Le directeur musical Yvan Cassar joue quelques notes sur son piano noir sur le devant de la scène. Le chanteur Gary Jules (mais si, vous avez tous déjà entendu sa chanson Mad World) arrive sur scène pour interpréter son tube, accompagné par le public qui connaît la chanson par coeur. Il est rejoint par la star qui entonne les dernières notes avec lui, avant d’interpréter la chanson Les Mots en duo. Mylène Farmer reprend ensuite Je te dis tout et Et pourtant… C’est en larmes qu’elle cède de nouveau sa place à un interlude de quelques minutes pendant lequel ses danseurs se livrent à une chorégraphie rythmée.

Bercy conquis. Mylène Farmer revient ensuite dans une combinaison rouge, les premières notes de la chanson retentissent, et le public se lève déjà :Désenchantée fait toujours un carton.« Chanter cette chanson est toujours un plaisir pour moi, pour mes musiciens et pour mes danseurs… Elle est à vous ! »,confie-t-elle en riant à la foule en liesse. Suivent les tubes Sans contrefaçon, Je t’aime mélancolie  et XXL. Le public est debout, chante et danse au rythme des tubes. « Petit exercice de mémoire ! »,lance-t-elle. Les notes de son premier succès retentissent : Maman a tort est entonné deux fois uniquement par le public devant une Mylène épanouie. Après quelques minutes de flottement, elle revient sur scène dans une combinaison blanche pour une dernière chanson : Rêver. Dernière séquence émotion au terme de laquelle la belle disparaît mystérieusement dans un nuage de fumée.

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

MUSIQUE – FARMER «Timeless 2013»

Posté par francesca7 le 21 septembre 2013

La chanteuse féerique est partie pour 39 dates à travers 14 villes et 5 pays, notamment la Russie.

Après quatre ans d’absence, la discrète du show-biz s’épanouit dans un show conçu comme un écrin autour de sa personnalité gothico-flamboyante. Un show cosmique, organique. A 21h06 précises, Mylène Farmer atterrit sur scène en traversant un sas de vaisseau spatial. Elle interprète d’abord «A Force de», extrait de son neuvième album studio, Monkey me, vendu à 450 000 exemplaires.

Image de prévisualisation YouTube

 Six changements de costumes

Deux heures plus tard, après une pluie de bulles, elle s’est envolée dans un tourbillon de fumée. Entre-temps, six changements de costumes signés Jean-Paul Gaultier. Du plus sobre -un costume-cravate sur corset- au plus futuriste -une combinaison saumon à la crème- en passant par le plus convenu -lolita ténébreuse. C’est d’ailleurs cette lolita qui fait lever Paris-Bercy sur le tube «Désenchantée», entourée de ses six danseurs en camisole.

Sur scène, les chorégraphies renvoient aux moulinets de bras plébiscités par les années 1990. Pas de quoi surprendre le public largement trentenaire et quadra, prêt à débourser entre 65 et 140 euros, pour voir Mylène Farmer dans une de ses dix dates à Bercy.

MUSIQUE – FARMER «Timeless 2013» dans Mylène 2013 - 2014 images-12Etonnant, théâtral et glaçant

Le plus étonnant: cinq robots, des bras d’usine articulés que prolongent des visages menaçants, qui dansent sensuellement en rythme. Le plus théâtral: la longue rampe de lancement qui fait se déplacer Mylène Farmer au dessus de la fosse et des fans qui ont campé depuis plus d’une semaine devant Bercy.

Le plus glaçant: des vidéos d’hommes grimaçants qui se décomposent comme dans une toile de Francis Bacon. Le plus lumineux: un plafond d’éclairages rouge feu sur les musiciens, suivi par un gigantesque anneau de lumière autour de la chanteuse. La performance de Mylène Farmer demeure toutefois timide. C’est un filet de voix parfois étouffé par le mur de son ou par ses choristes.

Pop et diva

Elle se révèle davantage avec ses invités américains, virtuel avec Moby en écran géant sur «Slipping Away», ou sur scène avec Gary Jules. En duo, leur reprise du «Mad World» de Tears for Fears et leur interprétation des Mots, juste accompagnés par un piano, cherchent l’émotion. Mylène Farmer, elle, verse des larmes sur deux chansons. C’est une exception: elle sourit sans cesse.

A bientôt 52 ans -jeudi prochain, elle fait relâche à Bercy pour son anniversaire-, Mylène Farmer cultive son aura hors-norme. Populaire et lointaine. Pop et diva. Quinquagénaire, au physique de Libertine. «Timeless» donc. «C’était la première fois, c’est toujours perturbant et c’était magique», s’exclamait-t-elle, samedi soir. Mylène continue d’entretenir l’illusion.

Article paru dans les News People.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

VAISSEAU SPATIAL pour une Mylène avangardiste

Posté par francesca7 le 21 septembre 2013


D’un rideau perlé, qui coulisse, apparaissent des étoiles qui se rassemblent pour former le visage de la chanteuse avant de laisser place à un tournoiement de lumières interstellaires, jusqu’à un vaisseau spatial avant que des structures mouvantes ne forment un sas d’où Mylène Farmer apparaît pour chanter A force de. Un déploiement technologique que l’on retrouvera à l’occasion de quelques autres tableaux : des bras articulés avec un visage robotique aux déplacements fluides (C’est une belle journée), une projection d’araignées stylisées (Désenchantée), des animations de mécaniques d’horlogerie (Je t’aime mélancolie), un corps dont les torsions évoquent des tableaux de Francis Bacon (A l’ombre)…

Image de prévisualisation YouTube

A cet aspect, bien dosé dans le déroulé, qui évite que le regard s’épuise et réserve des surprises, répondent plusieurs moments sobres, en contraste. Quelques lumières, la chanteuse seule avec son orchestre dirigé par le pianiste Yvan Cassar durant Elle a ditDiabolique mon ange ou lors du duo avec le chanteur californien Gary Jules pour une reprise de Mad World (1982) de Tears for Fears suivi de Les Mots et le rituel moment intime, voix et piano avec Cassar.

Dernier élément, les passages chorégraphiés, avec six danseurs, soit sur de récents titres comme Oui mais non (avec des multiplications en ombres chinoises des danseurs) ou des classiques retravaillés comme Sans contrefaçon.

En 2013, Mylène Farmer met de côté les imageries les plus sombres, tout comme les accroches libertines. Elle propose un show pop et techno, qu’elle porte plutôt bien vocalement, tourné vers la joie amoureuse et le romantisme plus que vers le mal-être qu’elle a pu explorer à d’autres périodes. En complicité rieuse, cela donne un joli plus de vie à la mécanique du grand spectacle.

VAISSEAU SPATIAL pour une Mylène avangardiste dans Mylène 2013 - 2014 images-14

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaire »

interview de Mylène pour Timeless 2013

Posté par francesca7 le 19 septembre 2013

interview de Mylène pour Timeless 2013 dans Mylène 2013 - 2014 images-22

Mylène Farmer était l’invitée du JT de Laurent Delahousse, dimanche soir dernier sur France 2. La chanteuse a répondu comme toujours poliment et posément à une interview hors du temps et qui a été suivie par 7,4 millions de téléspectateurs.

Mylène Farmer, qui a entamé une série de concerts à Bercy dont les places se sont vendues en un temps record, n’est pas du genre à se plier à l’exercice de la promo. Cela fait partie de son mystère et sans doute de son intégrité. Elle remplit sans promo et sans peine, les salles de concert et vend une quantité de disques que même la crise n’a pas limitée. J’ai beaucoup de respect pour cette artiste qui cultive une star-attitude à “l’ancienne” à une époque où l’on sait tout sur tout le monde. Même l’intime, même l’indigeste et l’indicible. C’est pour cela sans doute que j’attends toujours beaucoup d’un entretien avec Mylène Farmer que j’ai moi-même interviewée il y a une quinzaine d’années nous dit l’auteur de ce passage : isabelle aithnard dans blogs lexpress Mylène Farmer répond à toutes les questions, ne se dérobe pas et quand ça devient trop personnel, elle sait esquiver avec panache. C’est un auteur après tout, elle sait donc (ab)user des mots pour vous faire ravaler les vôtres.

Image de prévisualisation YouTube

A bientôt 52 ans, Mylène Farmer est une femme forte et intelligente pas un petit être fragile qu’il faudrait ménager sous prétexte qu’elle a cette allure frêle, mi-faon mi-oiseau tombé du nid. Je n’ai donc pas compris qu’on lui pose les questions convenues, semblables à celles qu’on adresse à des jeunes femmes comme Selena Gomez et autres stars américaines formatées, cornaquées… Ces questions interchangeables, sans  effet ni relief qu’on ne trouverait évidemment pas sur les fiches du plus mauvais des stagiaires de chez Taddéi, Ardisson ou Pascale Clark. Une interview que je ne qualifierais pas de TIMELESS ( intemporelle) mais de out of time… hors du temps. Et même out of tune (qui sonne faux comme quelqu’un qui chante faux).

retrouver l’article en son entier ici  

« Ce n’est pas la dernière fois qu’on vous verra sur scène ?« , demande Laurent Delahousse. Dimanche 8 septembre, le présentateur du « 20 heures » de France 2 se fait l’écho, dans un entretien pré-enregistré, de l’interrogation qui agite une partie des fans de Mylène Farmer. Et si la tournée « Timeless 2013″, sixième de la chanteuse depuis 1989, était l’ultime grand spectacle de l’artiste, dont la carrière a commencé en 1984 ? « J’ai le sentiment que c’est toujours la dernière fois, donc je ne sais pas répondre à cette question », dit-elle.

Pour l’heure, la tournée de Mylène Farmer est prévue jusqu’au 6 décembre 2013, à Nice, avec passages dans de vastes salles à Lyon, Montpellier, Nantes… Et des visites en Suisse, Russie, Belgique. Depuis le 7 septembre et jusqu’au 21, c’est au Palais omnisports de Paris-Bercy (PoPB). Trente-neuf concerts, 420 000 places vendues, de nombreuses soirées affichant complet depuis des mois. Comme au PoPB, ce dimanche 8 septembre 2013, pour deux heures de spectacle, mis en scène par l’auteur-compositeur, producteur et cinéaste Laurent Boutonnat et scénographié, comme en 2006 et 2009, par Mark Fisher (mort le 25 juin).

Quand il est arrivé sur France télévisions en 2006, Laurent Delahousse avait l’ambition de changer la formule du JT, traditionnelle accumulation de reportages de 2 minutes sur les sujets du jour. Il voulait faire un journal plus long, qui laisserait la place à des reportages de plusieurs dizaines de minutes et des débats avec des invités qui réagissent aux sujets. Exactement l’inverse du journal télé français classique. Mais là, bauf, moi aussi je suis déçue des questions…

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en CONFIDENCES, Mylène en INTERVIEW, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

marée humaine au spectacle de Mylène

Posté par francesca7 le 17 septembre 2013

marée humaine au spectacle de Mylène dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-2À 20h20, le 8 septembre 2013, les murs de Bercy se mettent à trembler, le son explose. Des longs faisceaux blancs jaillissent et font scintiller les nuages de vapeur d’eau qui flottent au dessus des gradins. Il fait déjà chaud. Mylène Farmer fera son apparition à 20h50 mais les fans sont déjà déchaînés: pour chauffer la salle, la sono ne diffuse que du Mylène. Certains ont passé la nuit dehors, sous une tente, pour être sûr de se retrouver au premier rang. Les bras en l’air, ils forment une impressionnante marée humaine.

Isabelle Boulay, l’autre rousse de la chanson, prend place au premier rang des gradins réservés aux VIP. Portables à la main, la foule prend des photos en hurlant «Isabelle!» puis «Juuuuuulien!» quand Julien Doré en blouson noir gagne sa place. Il est accompagné d’Olivier Kahn, l’agent qui monte dans le cinéma (Louise Bourgoin, Joey Starr, Mathilde Seigner…). Badge backstage en sautoir sur son costume sombre, John Nollet, coiffeur de Vanessa Paradis, de Monica Belluci et, bien sûr, de Mylène Farmer grimpe quatre à quatre les gradins VIP. Ses cheveux sont tortillés au sommet du crâne. «Vous avez la même coiffure», glisse-t-on à Julien Doré que la remarque amuse beaucoup. À 20h50 précises, Bercy est plongé dans le noir. La clameur monte de la fosse. Un beau ciel étoilé apparaît au plafond. Des faisceaux blancs et bleu fendent l’obscurité et électrisent la foule.

La danseuse étoile Marie-Agnès Gillot devise avec Thierry Messonnier, en charge du protocole à l’Opéra de Paris. Venu en chapeau, ce dandy a eu droit à une inspection en règle de la sécurité: «C’est la première fois qu’un vigile demande à voir l’intérieur de mon couvre-chef», s’amuse-t-il. Derrière lui, Caroline Loeb, qui chantait C’est la ouate en 1986, picore du pop corn. François Ozon, le réalisateur de Jeune & jolie, et Mathieu Gallet, président de l’INA, se faufilent au bar. Jérôme Béglé, journaliste au Point et grand ami de Mylène Farmer, confie: «Son producteur Thierry Suc met tous les soirs 350 places en vente pour casser le marché noir.»

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaire »

LES ACTU 2013 de Mylène

Posté par francesca7 le 17 septembre 2013

 

LES ACTU 2013 de Mylène dans Mylène 2013 - 2014 images-8- Samedi 7 septembre 2013 (07h56) : 

TV : i-tv le journaliste de la matinal est fan de Mylène, plusieurs duplex sont prévus tout au long de la journée sur i-tv en direct de Bercy! à voir sur i-tv ce matin régulièrement 

- Samedi 7 septembre 2013 (07h45) : 

TV : D17 special mylène aujourd’hui dans le top2000 à 15h45 pendant 1 heure! 

- Samedi 7 septembre 2013 (07h44) : 

tv:absolument stars M6 une annonce de la tournée a été faite dans l’émission de dimanche dernier, avec diffusion du teaser officiel, à revoir sur replay encore ce jour! 

- Vendredi 6 septembre 2013 (20h57) : 

A l’instant sur le twitter du journaliste Anthony Martin: Demain 18h15 sur #RTL morceaux choisis de l’interview que Mylène Farmer m’avait accordée sur sa tournée en 2009, joli souvenir #Timeless2013 

- Vendredi 6 septembre 2013 (20h33) : 

Précisions: l’interview de Mylene ce dimanche sur France2 sera diffusée dans le cadre de l’émission « 20h30 le dimanche » émission de 10 minutes juste après le JT. 

- Vendredi 6 septembre 2013 (14h56) : 

La choriste Esther vient de publier sur son Facebook « Very soon !! » avec l’affiche de Timeless 2013 

- Vendredi 6 septembre 2013 (13h56) : 

Reportage sur MF et les fans qui campent au JT de 13h de France 2 

- Vendredi 6 septembre 2013 (13h30) : 

Reportage sur MF et les fans qui campent devant Bercy au JT de 13h de TF1, avec des extraits du clip « Je te dis tout » et « A l’ombre » 

- Vendredi 6 septembre 2013 (09h27) : 

Pleine page sur MF dans Direct Matin 

- Jeudi 5 septembre 2013 (21h12) : 

Info zénith de Nantes: Capacité de la fosse Or environ 1700 personnes. L’accueil pour les personnes Fosse Or sera décidé fin septembre avec la production. 

- Jeudi 5 septembre 2013 (17h50) : 

NRJ fait gagner des places pour le concert de Mylène du 07 septembre ! 

- Jeudi 5 septembre 2013 (12h21) : 

De nouvelles places seront disponibles pour éviter le marché noir selon TSProd. 

- Mercredi 4 septembre 2013 (20h14) : 

Encart dans la section culture du Libération aujourd’hui. « 35 le nombres de Bercy » 

- Mercredi 4 septembre 2013 (14h20) : 

Les barrières pour gérer les gradins et la fosse à l’extérieur de Bercy ont commencé à être installées 

- Mercredi 4 septembre 2013 (13h55) : 

Article Web LCI/TF1 : http://lci.tf1.fr/culture/musique/mylene-farmer-les-fans-deja-prets-pour-le-lancement-de-sa-tournee-8258450.html 

voir la suite sur le site d’origine : http://www.innamoramento.net/mylene-farmer/news-flash/

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et mes BLABLAS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

des retours du 1er Bercy 2013 de Mylène

Posté par francesca7 le 14 septembre 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

Dimanche soir, Mylène Farmer donnait à à Bercy le second concert de sa tournée Timeless de 39 dates. Arrivé parmi les premiers, Patrick Le Lay mâchonne un chewing-gum et fait la bise à Nathalie Rheims, la meilleure amie de Mylène Farmer. Aussi imperturbable qu’un menhir, l’ancien patron de TF1 observe la fosse pleine à craquer. Le spectacle est aussi derrière lui. Chapeau haut de forme, bottes pointues, un clone de Johnny Depp, époque Pirates des Caraïbes, prend place dans les rangs VIP. Dans les couloirs, les boutiques sont prises d’assaut. Machines carte bleu à la main, les vendeurs n’arrêtent pas malgré le prix élevés des produits estampillés «MF»: 45 euros le tee-shirt manche longue. Les fans n’ont pourtant pas tous l’air de rouler sur l’or. Au bar, la mode est au Manhattan hot dog 100 % bœuf. «Contrairement aux fans de hard rock qui ne boivent que de la bière, ceux de Mylène sont surtout soda et champagne», confie le barman.

 

À la fois James Bond Girl et jeune fille fragile

Dans la pénombre, le directeur musical Yvan Cassar, qui a beaucoup minci, donne le coup d’envoi aux musiciens. Le public scande le prénom de sa diva. Elle arrive quelques minutes après à bord d’une capsule spatiale. À la fois James Bond Girl et jeune fille fragile aux jambes de sauterelle, elle semble perdue au milieu d’un décor trop grand. Sur les écrans géants, son image défile entrecoupée de projections futuristes. Sa combinaison dorée avec manches pailletées est l’un des six costumes dessinés par Jean-Paul Gaultier. En talons hauts, Mylène Farmer descend, avec prudence, l’escalier rétractable de son engin spatial. Il s’agit de ne pas de rater une marche comme cela lui était arrivé sur le perron de l’Élysée en 2010. Longues jambes, port altier: c’est la princesse Leia de Star Wars. Il ne lui manque que les tresses roulées en forme de macarons. John Nollet s’est contenté de relever les cheveux roux tout en laissant une mèche retenue par un nœud noir retomber sur l’épaule.

Micro à la main, elle entame son concert avec À force de, extrait de son dernier album Monkey Me, avec sa voix vocodée. «Bonsoir, vous allez bien? Reprenez moi!», lâche-t-elle à la foule conquise. Elle sourit, heureuse d’être là. D’emblée, elle s’approprie la scène et donne le ton d’un concert qui sera beaucoup plus optimiste et espiègle qu’habituellement. Mylène a envie de vivre et le public la suit dans un voyage qui durera deux heures, plus libérée qu’à son habitude sur scène.

 

Les robots, grande innovation du show

«Comme j’ai mal» et le tube «C’est une belle journée» suivent avec énergie. Pour cette troisième chanson, elle s’autorise une chorégraphie, entourée de six danseurs très virils mais pas encore tout à fait synchronisés. Les robots blancs de deux mètres de haut qui émergent du sol en et en fixant la foule de leurs yeux rouges puis bleu électrique, leur volent presque le vedette. Ils font preuve d’une sacrée souplesse et dansent gracieusement autour de la diva. «C’est extraordinaire, chuchote Marie-Agnès Gillot, bluffée à son voisin, le communiquant Arnaud Nouvion. Ils n’ont ni bras ni pieds mais comme on devine leurs épaules, leur cage thoracique et leur bassin, on s’identifie à eux.»

À la dernière note, les drôles de machines basculent en arrière et disparaissent dans les entrailles de Bercy. «Mylène les appelle ses danseuses ou ses filles, confie le producteur Thierry Suc. Nous les avons repérés dans une publicité Citroën, il y a trois ans et nous les avons achetés.» C’est la grande innovation du show. Mais la star et ses danseurs doivent respecter scrupuleusement un périmètre de sécurité: les robots déploient une telle force que le moindre coup aurait des conséquences dramatiques. Le tableau suivant s’ouvre dans le noir sur le rouge fluorescent des guitares électriques au son de Monkey me. Un fan qui a le sens de l’à-propos jette un singe en peluche sur scène. Dans les gradins VIP, seul Jérôme Béglé en connaît les paroles.

des retours du 1er Bercy 2013 de Mylène dans Mylène 2013 - 2014 farmerbercy13Des images de nuages bleus

Sur scène, la chanteuse parvient à renouveler son esthétique. Un duo virtuel avec Moby, quelques chansons de ses deux derniers albums comme Oui, mais non… C’est un des passages obligés de la soirée. La foule se pétrifie. On entendrait voler une mouche. «Yvaaaann», lance une voix quand le directeur musical de Mylène apparaît en contre-jour au piano, sur le devant de la scène. Cette séquence émotion débute par deux duos avec le chanteur américain Gary Jules, peu connu dans l’assistance. Bientôt, les larmes plus ou moins obligatoires des fans répondent sont à celles de leur star.Sans ces larmes, ce ne serait pas un vrai concert de Mylène Farmer. Sur les écrans qui surplombent Bercy, gros plan sur ses yeux embués. «Merci beaucoup, j’espère y arriver, là», lâche-t-elle d’une voix étranglée lors des premières notes de Et pourtant. Tout semble réglé comme une chorégraphie de plus.

Fixé sur le piano d’Yvan Cassar, un écran vidéo tout en longueur fait défiler des images de nuages bleus évanescents. Dans les gradins VIP, Lionel Baert, créateur de jeux télévisés, est épaté: «Quand Mylène tourne le dos pour s’hydrater, elle dépose sa bouteille dans un cache noir dissimulé sur le piano.» Cette séquence émotion est aussi le moment où les spectateurs qui n’adulent pas la chanteuse relâchent leur attention car cette communion est une affaire fans purs et durs.

«J’aimerais terminer sans pleurer mais je n’y peux rien»

La bête de scène reprend bientôt le dessus. Sur les gradins, le public se lève les tubes s’enchaînent. Les classiques de Mylène Farmer - DésenchantéeSans contrefaçon, XXL… - et les succès plus récents - Bleu noir et À l’ombre. Tout Bercy est debout, se trémousse, frappe des mains et chante en chœur. L’hystérie atteint son apogée quand une nacelle emmène la show girl – en bottes et robe noire gothique – au dessus de ses fans à cinq mètres au dessus du sol. Le spectacle touchera bientôt à sa fin. Les vigiles ouvrent déjà les portes et une souffle d’air frais s’engouffre dans la chaleur moite. Dans une lumière violette, Mylène Farmer, qui a revêtu une robe virginale, réapparaît le temps de Rêver, son message d’espoir: «J’aimerais terminer sans pleurer mais je n’y peux rien, n’en déplaisent à certains», dit-elle, le visage à nouveau mouillé de larmes.

«J’ai rêvé qu’on pouvait s’aimer au souffle du vent», chante-t-elle, les bras ouverts, au centre d’un cercle de faisceaux blancs mouvants. Une fée des neiges dans une boîte à musique. «Merci beaucoup, bonsoir!» Et elle quitte la scène, happée par un nuage de fumée. Yvan Cassar et ses musiciens finissent le morceau dans le noir. Les lumières se rallument, laissant le public pantois et conquis. Nathalie Rheims est aux anges et file féliciter sa copine en loge. Les invités descendent l’escalier qui mène à l’aftershow sous la scène en ne manquant pas de saluer, un quadragénaire bel homme et discret ; c’est Benoît Di Sabatino, le compagnon de la star. Cette tournée sera un succès. Commercial certes mais aussi artistique. Que l’on soit fan ou pas, chapeau bas devant pour le travail et le professionnalisme de Mylène Farmer. Elle ne laisse rien au hasard, pas même l’émotion, et rend à son public tout ce qu’il lui offre. On ressort du concert assourdi, aveuglé et ébahi. Interloqué aussi. Mais admiratif assurément.

 

article paru sur Le Fagaro.fr 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer au Bercy 2013

Posté par francesca7 le 14 septembre 2013

 

 

Mylène Farmer au Bercy 2013 dans Mylène 2013 - 2014 farmerbercy2013Coup d’envoi de la tournée évènement Timeless 2013 samedi 7 Septembre 2013 au soir à Paris-Bercy. Comme à son habitude, Mylène Farmer a vu les choses en grand et le public a répondu présent. Description détaillée du show triomphal de l’icône dans un univers hyper-futuriste.

Elle a commencé par la chanson de son dernier album « À force de », symbolique de ce qu’elle a pu incarner depuis 30 ans – son côté subversif et sa part d’ombre – tout en montrant qu’elle est autre chose aujourd’hui, et nous aussi.

Pour le premier concert de sa tournée, Mylène Farmer a essayé de se renouveler. Elle a fait venir un chanteur presque inconnu sur scène pour interpréter une chanson en duo, ainsi qu’un de ses titres, « Les mots ». C’était assez inattendu et positif, ça permet de casser la starification.

Le décor futuriste correspondait parfaitement au thème de sa tournée, « Timeless », avec des robots qui sortaient de nulle part et nous fixaient, des images de vaisseaux spatiaux. Les jeux de lumière, ajoutés au film sur un immense écran géant et aux éléments de décor accrochés au plafond étaient très intéressants. Nous avions vraiment l’impression d’être dans un vaisseau qui nous transportait ailleurs. Il faut prendre le temps de dire qu’on est passé à autre chose par rapport à la tournée de 2009. Comme beaucoup, on a vu le DVD des dizaines de fois, mais on doit simplement accepter que les choses soient un peu différentes cette année.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer sur France 2 en 2013

Posté par francesca7 le 9 septembre 2013

 : « Il y a plus la place pour la réflexion et moi je veux…

 

Invitée du journal de 20h de France 2, dimanche 8 septembre 2013, elle a répondu aux questions sur sa préparation physique qui a duré six mois.

Image de prévisualisation YouTube

Débarquant d’une capsule spatiale après un long voyage façon « retour vers le futur », la très rare Mylène Farmer a donné samedi 7 septembre, le coup d’envoi de sa tournée « Timeless 2013″ avec une première série de dix concerts au Palais-Omnisports de Bercy, à Paris. Invitée du journal de 20h de France 2, dimanche 8 septembre, elle a répondu aux questions sur sa préparation physique qui a duré six mois.

 Mylène Farmer sur France 2 en 2013 dans Mylène 2013 - 2014 mylene-farmer_inside_right_content2013C’est une femme secrète mais pas mystérieuse selon son producteur Thierry Suc qui a reçu les reporters de France 2. L’artiste, qui se montre rarement dans les médias français, explique l’absence de promotion avant sa tournée : « Ce n’est pas un exercice que je travaille », dit-elle, « Y a plus la place pour la réflexion et moi je veux réfléchir »,confie-t-elle. Chaque concert de la star qui fêtera ses 52 ans le 12 septembre, est un événement, tant celle-ci limite ses apparitions et concerts

Le premier concert à Bercy a eu lieu hier : Comment l’artiste allait-elle sceller ses retrouvailles avec le public, quatre ans après deux concerts désormais mythiques au Stade de France? A 21h05, quand la salle se plonge dans le noir, l’immense rideau s’ouvre peu à peu sur une scène… vide. Pas de musiciens, ni de micros. Juste un vaste écran géant sur lequel s’affiche une constellation étoilée formant le visage de Mylène. Puis le rythme se casse, un film nous entraine à l’intérieur d’un boyau, sorte de voyage au centre d’une planète inconnue. Progressivement des rampes lumineuses s’élèvent jusqu’à former un tunnel au fond duquel un œil surgit. Celui de Mylène, qui finit par s’ouvrir laissant apparaître la chanteuse sous les hurlements de la foule.

 http://www.francetvinfo.fr/cultu…

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaire »

12345
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...