Un album en hommage à Mylène Farmer 2014

Posté par francesca7 le 21 décembre 2013

 

Alors que vient de sortir l’album live de sa dernière tournée « Timeless 2013″, Mylène Farmer plancherait d’ores et déjà sur un nouveau projet. Mais à l’occasion de ses 30 ans de carrière, c’est un disque hommage qui verrait le jour en 2014, selon le ténor Christophe Caul.

Mylène Farmer devrait encore faire couler beaucoup d’encre l’an prochain. Après des rumeurs faisant écho d’une possible collaboration avec Muse sur un nouvel album enregistré au mois de janvier, voilà que le ténor Christophe Caul s’empare de Twitter pour faire quelques révélations. Inconnu du grand public et seulement suivi par une soixantaine de followers, le chanteur lyrique a annoncé hier qu’il travaillait actuellement sur « un projet exceptionnel avec #mylenefarmer », ajoutant dans la foulée qu’il s’agissait d’« un projet pop/lyrique ». Rapidement, ces deux tweets ont été supprimés sans aucune explication, puis remplacés par le message suivant : « Le nouveau groupe lyrique « Camerata Illuminata » prépare son premier album en collaboration avec une immense star…. :)  ».

photo_1387191962

Dans le sillage de « Génération Goldman » ?

Ceci n’est pas sans nous rappeler la bourde du musicien Loïc Pontieux, qui avait annoncé au mois d’août 2012 qu’il était passé en studio pour un nouvel album de la chanteuse. On connait le sens du teasing de Mylène Farmer, sans doute déçue de voir son comeback ainsi annoncé alors qu’elle le préparait dans le plus grand secret depuis plusieurs mois. Là aussi, le message posté par Loïc Pontieux sur sa page Facebook avait immédiatement été supprimé. Un mois plus tard, la chanteuse annonçait la sortie de son neuvième album « Monkey Me »

Seulement, il semble que Christophe Caul ait parlé un peu vite. S’il a également évoqué l’«enregistrement studio » qui aura lieu « le 15 janvier » et une séance photo qui se déroulera dans Paris, allant même jusqu’à répondre à une internaute en affirmant qu’il s’agissait du « nouvel album studio de MF », il a tenu à mettre les choses au clair en début d’après-midi. « Précision : Le projet n’est pas AVEC MF mais autour des chansons de MF, interprétées par le groupe « Camerata Illuminata » » a-t-il tweeté. Il semble donc que Mylène Farmer soit la prochaine artiste à voir sa discographie passée à la moulinette comme l’a été celle de Jean-Jacques Goldman avec« Génération Goldman » volumes 1 et 2. Pour l’heure, aucune information officielle n’a été annoncée à ce sujet. Mais la sortie de ce projet tombe à point nommé puisque Mylène Farmer célèbrera en 2014 ses 30 ans de carrière.

article de Jonathan HAMARD paru sur http://www.chartsinfrance.net/Mylene-Farmer/news-89639.html

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaire »

Faire Noel avec Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 19 décembre 2013

 

images (1)Cinquième Noël avec un album pour Mylène Farmer. Après « Point de suture » en 2008, l’album live « N°5 On Tour » en 2009, « Bleu Noir » en 2010, le best-of « 2001-2011″ il y a deux ans et « Monkey Me » à l’automne 2012, la chanteuse rousse a publié le 9 décembre dernier son nouvel album live, « Timeless 2013″. Pour promouvoir ce disque, Mylène Farmer a choisi d’exploiter un titre vieux de trois ans.

 En effet, l’artiste a opté pour « Diabolique mon ange », l’un des titres présents sur « Bleu Noir », son huitième disque studio sorti en 2010. Et pour illustrer cette ballade qui accompagne l’album live, Mylène Farmer a réuni des images du film de sa tournée, réalisé par François Hanss (qui a déjà signé les vidéos de « Je te rends ton amour », « Innamoramento », « Redonne-moi » et « Je te dis tout » pour la chanteuse).

 Néanmoins, il va falloir patienter encore un peu avant de découvrir le « Timeless 2013″ en images dans son intégralité. Le concert sera proposé dans de nombreuses salles de cinéma le 27 mars 2014 prochain. L’ouverture des billetteries pour cet événement aura lieu ce vendredi. Une sortie physique en DVD et Blu-Ray pourrait avoir lieu dans la foulée.

Afin de promouvoir son album live « Timeless 2013″, Mylène Farmer a dévoilé la vidéo de « Diabolique mon ange », titre vieux de trois ans.

Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS | Pas de Commentaire »

Le DVD live « Timeless 2013″ au printemps

Posté par francesca7 le 17 décembre 2013

Le rendez-vous est pris le 27 mars 2014 selon le label Polydor/Universal de Mylène Farmer. En revanche, la liste officielle des complexes participant à l’évènement n’a pas encore été dévoilée. Il faudra se montrer patient jusqu’au vendredi 20 décembre pour en savoir un peu plus. C’est à cette date qu’est programmée l’ouverture de la billetterie.

mylene-farmer_reference_article

aujourd’hui j’ai lu en avant première sur le site http://www.chartsinfrance.net/Mylene-Farmer/news-89625.html ceci : 

le film « Timeless 2013″ en avant-première le 27 mars 2014

Entamée par une résidence dans la capitale début septembre, la tournée « Timeless 2013″ de Mylène Farmer s’est terminée le 6 décembre à Nice. La chanteuse en propose l’audio à travers un double-album live publié la semaine dernière, et fait monter la pression autour de la sortie du film au printemps prochain en annonçant sa diffusion dans les salles de cinéma le 27 mars 2014.

Le DVD de la dernière tournée de Mylène Farmer, capté à la Halle Tony Garnier de Lyon à la fin du mois de septembre, sera sans l’ombre d’un doute commercialisé dans la foulée. Il est le fruit d’un long travail de sélection des images, réalisé par François Hanss, proche de la chanteuse puisqu’il a déjà œuvré sur ses précédents DVD live « Mylenium Tour » (2000), « Avant que l’ombre… à Bercy » (2006) et « Stade de France » (2010). On doit également à François Hanss plusieurs clips de Mylène mylene-farmer-pochette-diaboliqueFarmer dont ceux des titres « Je te rends ton amour » et « Je te dis tout », mais également celui de son nouveau single live « Diabolique mon ange », dévoilé vendredi dernier à l’occasion de la sortie de l’album de la même tournée lundi 9 décembre dernier.

Décliné en trois formats, l’album « Timeless 2013″ comporte la plupart des titres interprétés sur scène par la chanteuse durant les quatre derniers mois. La setlist de ce show futuriste présente une majorité de chansons extraites de ses deux derniers albums  »Bleu noir » (2010) et  »Monkey Me »(2012), ainsi que quelques tubes plus anciens tels que « Désenchantée » et « Sans contrefaçon ». Beaucoup regretteront néanmoins de ne pas voir figurer sur les supports l’intégralité des titres interprétés, dont « Et pourtant » et « Elle a dit ».

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Clip de « Diabolique mon ange »

Posté par francesca7 le 14 décembre 2013

 : Mylène Farmer dévoile les images de « Timeless 2013″

Après « Monkey Me », place à « Diabolique mon ange ». C’est le titre que Mylène Farmer a choisi pour assurer l’exploitation de son nouvel album live « Timeless 2013″. Découvrez son clip sur Pure Charts !

 téléchargement (4)

Va-t-elle faire plier Stromae avec son nouvel album live ? Le chanteur belge caracole en tête du Top Albums avec « Racine carrée » depuis 14 semaines, et personne ne semble en mesure de lui passer devant. A moins que… Mylène Farmer publie cette semaine « Timeless 2013″, la captation audio de son dernier spectacle, dont elle a extrait le titre « Diabolique mon ange ». Envoyé aux radios il y a quelques jours dans une version raccourcie, le nouveau single de Mylène Farmer est à présent doté d’un clip tiré du film « Timeless 2013″, actuellement en cours de montage en vue d’une commercialisation en début d’année prochaine.

Quelques images de ce film ont été dévoilées à travers un teaser vidéo accompagnant le double-CD. Le public a donc droit à de nouvelles images du film « Timeless 2013″ avec ce clip, sur le même principe qu’en 2009 avec la sortie de l’album live « N°5 on Tour ». Il y a quatre ans, la chanteuse proposait le clip live de « C’est dans l’air ». Cette fois-ci, c’est donc avec le titre « Diabolique mon ange », paru en 2010 sur l’album « Bleu noir », qu’elle entend défendre son nouveau disque.

Cependant, il ne devrait pas être beaucoup diffusé, les radios ayant déjà très peu soutenu les singles « A l’ombre »« Je te dis tout » et « Monkey Me », extraits du dernier album « Monkey Me » de Mylène Farmer. D’autant plus que les morceaux enregistrés en public sont généralement boudés par les programmateurs. La chanteuse devra donc compter sur son clip signé François Hanss, à travers lequel le public découvre véritablement la scène de « Timeless 2013″.

 Découvrez le nouveau clip « Diabolique mon ange » de Mylène Farmer : http://www.chartsinfrance.net/Mylene-Farmer/news-89502.html

Résolument moderne, le show « Timeless 2013″ tranche avec les précédents spectacles de Mylène Farmer, plus sombres. La chanteuse, qui a évolué vocalement, excelle sur le titre « Diabolique mon ange », tout comme sur « A force de » et « Bleu noir ». Parmi les points forts de cette tournée : l’entrée en scène, laissant imaginer que la chanteuse débarque sur terre en descendant de son vaisseau spatial, les robots dansants qu’il l’accompagnent sur « C’est une belle journée » et « Inséparable », et la reprise chaque soir du titre « Mad World » en duo avec l’Américain Gary Jules, présent à ses côtés. « Timeless 2013″ a rassemblé 500.000 spectateurs et devrait continuer de faire rêver les fans de la chanteuse, qui craignent qu’il s’agisse de sa dernière tournée.

par Jonathan HAMARD

Publié dans Les Clips de Mylène, Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer Timeless 2013 à Nice

Posté par francesca7 le 7 décembre 2013

sur scène

A quelques heures de la venue à Nice vendredi de Mylène Farmer et de son Timeless tour. Les premiers fans de la chanteuse ont campé devant le Nikaïa. Pour patienter, discussion sur les concerts passés.

On le sait, ses concerts sont des shows à son image: extravagants et sensibles. Entre le concert de vendredi, le dernier de sa tournée Timeless, la sortie de son album live le 9 décembre et le 4e trailer qui va avec… Période chargée pour les fans !

De la tournée 2013 de Mylène Farmer, il ne reste qu’une seule date : ce vendredi 6 décembre, à Nice. Comme après chaque tournée, la chanteuse prépare la sortie de son DVD live. Elle vient de dévoiler une bande annonce de plus de 4 minutes présentant des images inédites de ces concerts. Le film de « Timeless 2013″ sera disponible dans les prochaines semaines. La date officielle reste, pour l’heure, inconnue.

En attendant le DVD, c’est le coffret CD live que Mylène Farmer sortira le lundi 9 décembre prochain. Ce disque contiendra notamment le single « Diabolique mon ange », l’un des morceaux phares de la tournée, co-produit par le groupe de rock Archive.

Publiée le 4 déc. 2013 – Bande annonce DVD Timeless 2013

 

Image de prévisualisation YouTube

 

A l’occasion de la sortie de l’album live de Mylène Farmer, découvrez la bande annonce du concert « Timeless 2013 » Disponible en précommande : http://po.st/Timeless2013Store

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

le point final à une tournée triomphale de Mylène F.

Posté par francesca7 le 7 décembre 2013

2014 avril-

Article paru sur la presse de NICE-MATIN : http://www.webtimemedias.com

Mylène Farmer vendredi soir en concert à Nice au Palais Nikaïa. Un concert qui mettra le point final à une tournée triomphale entamée en septembre à Bercy. Une tournée pour laquelle la chanteuse libertine s’appuie sur ses deux derniers albums, tout en faisant la part belle à ses anciens succès. Si avec Mylène Farmer, le grand spectacle est toujours au rendez-vous, la star a néanmoins opté pour cette tournée pour une relative simplicité en étant plus vers le concert pur que dans la recherche du show à tout prix.

Mylène Farmer mettra le point final à Nice à sa tournée « Timeless 2013″ (DR)

3 jours avant la sortie de son nouvel album live « Timeless 2013« , Mylène Farmer mettra vendredi à Nice, au Palais Nikaïa, le point final à sa tournée du même nom. Une tournée triomphale puisque, depuis le premier concert donné en septembre à Bercy, la chanteuse libertine a réuni plus de 500 000 spectateurs dont certains n’hésitent pas à camper près d’une semaine devant les salles de spectacles pour être sûr d’être aux premières loges. Ces concerts 2013 s’appuient sur les deux derniers albums de Mylène Farmer « Monkey Me » et « Bleu noir » avec des titres comme « Diabolique mon Ange », son nouveau single. Mylène Farmer fait aussi la part belle à ses anciens succès comme « Les Mots« , « Désenchantée« , « Sans contrefaçon » ou « Rêver » qui clôture le show. La star a également concoctée une séquence piano/voix dans laquelle elle communique son émotion et son plaisir d’être au milieu de ses fans qui lui sont fidèles depuis des années.

le point final à une tournée triomphale de Mylène F. dans Mylène 2013 - 2014 Myl%C3%A8ne%20Farmer%20-%20Timeless%2002%20-%20Legende

La recherche d’une certaine simplicité

Une séquence qui donne la tonalité de cette tournée 2013, plus orientée vers le concert pur que vers le show à tout prix. Même si Mylène Farmer fait une entrée fracassante, sortant des entrailles d’une machine futuriste, elle se retrouve plusieurs fois  seule sur scène micro à la main avec les musiciens en arrière scène. Alors qu’elle avait habitué son public à une certaine démesure dans les effets, elle a manifestement opté cette fois pour une relative simplicité. Que les amateurs de grand spectacle se rassurent, ils n’ont pas été totalement oubliés et le show reste visuellement impressionnant, notamment lorsque des robots surgissent du sol pour danser avec Mylène Farmer  qui arbore toujours de magnifiques tenues signées Jean Paul Gaultier. Si la chanteuse n’est pas une grande communicante, elle parvient toujours à instaurer sur scène une véritable communion avec son public et nul doute que vendredi soir cette magie opérera encore au Palais Nikaïa.

Mylène Farmer – Palais Nikaïa – Vendredi 6 décembre à 20h00.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Préparation pour le concert à Nice de Mylène F.

Posté par francesca7 le 6 décembre 2013

220px-Mylène_Farmer_NRJ_Music_Awards_2012

A quelques heures de la venue à Nice vendredi 6 Décembre 2013 de Mylène Farmer et de son Timeless tour. Les premiers fans de la chanteuse campent déjà devant le Nikaïa. Pour patienter, retour sur les concerts passés.

Trente tentes ont poussé devant le palais Nikaïa. Certains fans de la chanteuse dorment sur le bitume depuis plus d’une semaine, afin d’avoir une place au pied de la scène demain soir

Quand j’essaie d’exprimer cette passion, on me prend généralement pour une folle. Je crois que c’est un truc qui ne s’explique pas. »Le cœur a ses raisons que la raison ignore… Et, depuis des années, le cœur de Lina bat pour Mylène Farmer. Alors, quand il s’agit de la chanteuse à la chevelure rousse, il n’y a plus de raison qui tienne pour cette jeune Parisienne de 21 ans. Au point de poser ses vacances en fonction de la dernière tournée baptisée « Timeless ». Au point de se faire quatre nuits en tente sur le bitume du parking du palais Nikaïa en plein mois de décembre. Histoire d’être certaine d’être tout devant, demain soir, quand l’artiste de 52 ans chantera les premières notes d’un show que Lina a pourtant déjà vu sept fois ! « J’ai déjà fait les concerts de Paris, Lyon et Douai cette année,lance la demoiselle descendue sur la Côte d’Azur avec deux amies lyonnaises. À chaque fois, on essaie d’être contre les barrières de la fosse car c’est beaucoup plus fort. Pour y être, il faut malheureusement s’y prendre très en avance. Car à chaque tournée, c’est la surenchère. Nous sommes d’ailleurs loin d’être les fans les plus acharnés. »

« C’est à chaque fois différent » !

Difficile effectivement de contredire Lina. La jolie brune a eu beau arriver lundi, sa tente est assez loin de la porte d’entrée. Sur les trente installées, elle n’est qu’en milieu de peloton. Loin derrière ceux qui vivent au bord de la 202 depuis plus d’une semaine et qui se partagent une chambre d’hôtels pour se doucher.

De même, question fidélité sur la tournée, Lina ne soutient pas la comparaison avec certains. « Vendredi, ce sera mon quinzième concert, confesse Claude, 52 ans, originaire d’Ardèche. À chaque fois, c’est différent. La voix de Mylène change d’une date à l’autre. Et puis, il y a toujours quelque chose en plus. Par exemple, l’ajout d’un tour de danse ou de remerciements. Le show de vendredi devrait être particulièrement exceptionnel car c’est le dernier de la tournée. »

De là à dépenser 1.500 euros de billets et sans doute au moins autant pour les trajets… Cependant, quand on aime, on ne compte pas. « On préfère ne pas savoir combien ça nous coûte, avouent Chokri et Francki, qui en sont, eux, à leur huitième concert. Le plus important, c’est de profiter un maximum de Mylène Farmer qui se fait très rare sur scène. Ce sont toujours des moments magiques. Et puis, on aime aussi se retrouver entre fans. On partage notre passion. Et, quand on parle de Mylène, le temps passe vite. »

article du magazine http://www.nicematin.com

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Pourquoi ils aiment tant Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 4 décembre 2013

 

Publié dans la presse le 29/11/2013 sur : http://www.ladepeche.fr/article

 

 images (2)

Mylène Farmer a un public d’une extraordinaire fidélité. Certains font le siège du Zénith pour avoir les meilleures places. D’autres – la majorité – la suivent sans l’idolatrer mais avec une ferveur intacte.

Peu d’artistes arrivent à tisser avec leurs fans des liens aussi forts que Mylène Farmer. De tous horizons et de tous âges, ils n’ont d’yeux que pour «Mylène», dont ils suivent la carrière atypique, les tournées superlatives et la discrétion médiatique avec une ferveur rare. Mercredi, trois d’entre eux se sont retrouvés au Zénith autour de cette passion commune, ciment de leur amitié. Il y a, avant tout, Marina, infographiste à Toulouse et fan depuis… toujours.

«Dès le premier jour et la première chanson, Maman a tort, j’ai découvert une artiste hors-norme. Alors qu’elle a été démontée par tout le monde, je trouvais ses chansons ténébreuses et mélancoliques, mais tellement vraies. Quelque chose s’est construit. J’adorais ses clips extraordinaires, son premier album faramineux, ses costumes : le rêve absolu. J’en ai pleuré de rage de ne pas la voir en concert et me suis jurée – j’ai tenu parole – je ne plus jamais rater une tournée de Mylène. J’aime sa part d’ombre : elle est très timide et inaccessible. Elle donne énormément dans ses spectacles et, à l’instar d’un Nicola Sirkis que je suis allée voir récemment, elle a un vrai respect, une sincérité véritable, un réel amour pour son public. Elle se protège, après avoir été déboîtée par les médias, quand elle parlait de sida, d’homosexualité, des thèmes aujourd’hui bien dans les clous. On lui reproche de pleurer sur scène, toujours aux mêmes moments, mais c’est parce qu’elle est très émotive. A chaque fois, je me fais un concert parisien et un autre en région. A Toulouse, forcément, je serai là, après avoir vu celui de Bercy le 18 septembre dernier. Je suis fan, mais aussi critique quand il faut l’être, et il y avait quelques ratés : des robots qui ne marchaient pas, des problèmes de son… Une façon de préparer ses fans, je pense, à des choses plus simples à l’avenir.»

«Juste lui faire un bisou»

Marina se rendra au concert avec une amie, Hélène, qui a sa place, elle aussi, depuis un an : «Je ne vais pas voir les autres artistes, seulement elle. Elle donne tout à son public et lui transmet toutes ses émotions:

c’est magique, magnifique. J’aime surtout ses textes : ça parle beaucoup et c’est subtil à la fois…» Le troisième de la bande est Joffrey, jeune frère de Marina. Joffrey est trisomique, et sa sœur rêve de pouvoir un jour lui présenter Mylène Farmer, car elle sait que la star «fait beaucoup pour ses fans handicapés». Joffrey, qui avoue «écouter Mylène tous les jours», a une faible pour la chanson «Libertine» et les costumes que la chanteuse «super belle» porte dans le clip. Bien sûr qu’il aimerait la rencontrer. Pour lui parler, bien sûr. Mais avant tout «pour lui faire un bisou».

Mylène Farmer en concert samedi 30 novembre au Zénith de Toulouse (11, avenue Raymond Badiou). Complet.


Un live pour tous

La tournée 2013 de Mylène Farmer se terminera dans une semaine exactement, le vendredi 6 décembre à Nice. Et trois jours plus tard sera disponible en CD, DVD, téléchargement, etc. le nouveau live de la star, intitulé «Timeless 2013». Le concert a été enregistré à Lyon, à la Halle Tony Garnier, en septembre, au tout début de la tournée en province.

Yves Gabay

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer : un show grandiose au Zénith de Toulouse nov. 2013

Posté par francesca7 le 2 décembre 2013

 

 

images (22)28 000 spectateurs vont venir applaudir la chanteuse mardi 26, mercredi 27 et samedi 30 novembre 2013 à Toulouse. Tout sur un show spectaculaire qui affiche complet.

Nous ne l’avons pas vue de près mais nous pouvons affirmer une chose : Mylène Farmer est une femme, une vraie, pas une extraterrestre ni un robot (comme ces créatures d’acier et de haute technologie qui «dansent» avec elle sur scène). Deux indices concordent : la star de la chanson française transpire, légèrement, au-dessus de la lèvre supérieure et sur ses rondes pommettes; elle boit aussi, parfois, après une chorégraphie très physique, mais elle le fait à sa manière : en toute discrétion, en tournant le dos au public.

Dans les coulisses de Bercy, à Paris, un spectateur pas comme les autres nous le confirme : «Je connais Mylène Farmer depuis plus de 20 ans: c’est une femme extraordinaire». Et l’homme s’y connaît, à la fois en femmes, en célébrité et en secrets (rendus obligatoires, des années durant, contre son gré) puisqu’il s’agit de Salman Rushdie, l’immense écrivain.

Quelques mètres plus loin, on croise Luc Besson et madame, et puis des amis du show-biz qui se bisent à qui mieux mieux. Evidemment, on ne saurait réduire le public de Mylène Farmer au monde du spectacle, fasciné lui aussi par cette chanteuse à l’aura incroyable. Dans la salle, l’ambiance est familiale et hétéroclite : «vieux» couples qui se rappellent leurs années d’avant, gamins surexcités, ados rêveurs, gros moustachus en marcel, jeunes garçons filiformes qui se sont passé la bague au doigt…

Des fans, oui, mais incroyablement sages. Ils hurlent parfois «Mylène, on t’aime» mais restent le plus souvent paisiblement assis, voulant sans doute vivre pleinement cet instant de communion avec leur idole.

Un concert de Mylène Farmer

se joue en deux temps, qui s’entrecroisent continuellement. Il y a du grand show, parce que c’est ce qu’on attend d’elle : en prendre plein les mirettes, genre grand huit. De l’avis des connaisseurs, le millésime 2013 est moins spectaculaire que le précédent. On reste pourtant cloué sur le siège au moment du lancement du concert, sorte d’hommage au cinéma de science-fiction, de «2001, l’odyssée de l’espace» à «Alien» avec bombardement d’étoiles et musique ronflante.

Les confidences d’une reine

L’écran ne diffuse pas toujours des images aussi fracassantes, privilégiant l’accompagnement sobre, à l’exception de «Désenchantée» (ambiance «Mad Max», avec déluge de feu) ou de «A l’ombre», un des derniers tubes (magnifique et inquiétante vidéo qui évoque la peinture de Jérôme Bosch ou de Francis Bacon).

La danse joue aussi son rôle avec six beaux mâles, le plus souvent torse nu et affublés de curieux jupons sur leurs pantalons (signés Jean-Paul Gaultier). Mais ce qu’attend le plus le public, ce sont les moments d’intimité – certes relative – quand la star passe aux ballades, racontant l’amour qui fait mal, la passion mélancolique, le désastre des ruptures. «Les mots», susurrés d’une voix haut perchée, sont émouvants. Seulement accompagnée au piano, Mylène Farmer verse une larme sur «Je te dis tout» et poursuit avec un autre slow, «Et pourtant». La chanteuse est une reine, qui surplombe la foule, telle Cléopâtre, dans «Bleu noir». Elle sourit légèrement, multiplie les «merci» et va jusqu’à lâcher «Vous êtes magnifiques». En rappel, deux morceaux qu’on peut interpréter comme des confidences. «Inséparables» sont les fans et leur rousse préférée. «Rêver» avec eux ramène à un amour impossible. Au bout de deux heures de concert, la chanteuse échappe à sa prison de lumière. Un nuage blanc l’enveloppe avant de s’estomper. Roulements de tambours. Mylène Farmer a disparu de la scène. Une vraie femme ? Sans doute. Une apparition aussi, venue d’un autre monde.

Vous aimez Mylène à la folie? Envoyez-nous vos photos au Zénith de Toulouse sur le mail suivant: hub31@ladepeche.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

discrétion extrême : Arrivée de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 2 décembre 2013

 

Publié le 27/11/2013 dans la Presse : http://www.ladepeche.fr/article

 

images (20)Mylène Farmer, heureuse d’être sur scène./Photo Nathalie Delepine

 

Ses fans ne la verront que sur la scène du Zénith, ce soir encore et samedi. Ou alors, par une chance incroyable, derrière les vitres fumées de sa grosse voiture. Car avec Mylène Farmer, la discrétion entretient le mythe, depuis son arrivée en jet privé à sa chambre d’hôtel.

Ne la cherchez pas dans les rues de Toulouse, faisant son shopping entre deux gardes du corps. Mylène Farmer n’a pas l’habitude de montrer son joli minois dans les boutiques, effectuant toujours de rapides parcours entre son hôtel et le Zénith, sans détours inutiles. Quand on évoque les déplacements de la chanteuse avec son équipe, les visages se ferment, le silence s’installe. «Mylène estime qu’elle dit tout dans ses spectacles et ses disques, que sa vie privée ne regarde qu’elle, lâche une collaboratrice. Ses admirateurs l’ont compris depuis longtemps : ce sont des gens normaux qui la respectent.»

En chasse dans les hôtels

Christina, qui sera ce soir dans la «fosse or» du Zénith (tarif : 105 €) confirme cette impression : «J’adore Mylène depuis des années mais il ne me viendrait pas à l’esprit de lui courir après. Je m’arrête aux concerts, j’achète des objets. Le temps d’un spectacle je rêve et cela me fait du bien quelques jours». A Paris, il y a bien des ultrafans qui pistent la star et l’approchent quand elle sort de son domicile. «J’en connais qui ont pu lui adresser la parole, poursuit Christina. Elle est restée correcte, elle ne les a pas jetés; elle les a gentiment salués».

A Toulouse aussi, il existe quelques dizaines d’irréductibles (sur les 28 000 spectateurs du Zénith) qui ont fait le siège des hôtels de luxe, des allées Jean-Jaurès au Capitole. «Elle n’est pas chez nous mais plusieurs personnes l’ont demandée depuis ce week-end, raconte une réceptionniste du Grand Hôtel de l’Opéra. Certains veulent laisser des lettres (d’amour évidemment!) qu’on leur refuse, forcément».

Directeur général du Crowne Plaza, à deux pas de là, Didier Vincent a vécu en direct cette effervescence lors de la précédente tournée de la star, en 2009. «Tout s’est très bien passé, se souvient-il. Mylène Farmer est une diva mais reste discrète, avec un côté timide. Je l’ai accueillie, elle s’est montrée simple et charmante. Pour sa chambre, qu’elle n’a quasiment pas quittée de la journée, elle n’a rien demandé de spécial. Une retenue que j’ai ressentie avec les fans. Ils attendaient tranquillement, des heures et des heures. Ce n’a pas été le cas récemment avec les fans de Bruno Mars. Les gens étaient hystériques. On a été obligés de cacher sa voiture dans le patio pour qu’il puisse y monter et partir».


Gros retard pour le premier concert

Il s’en est fallu de peu, hier soir, au Zénith, pour que le premier des trois concerts toulousains de Mylène Farmer soit annulé. Pas parce que l’impressionnant dispositif du show n’était pas prêt mais à cause d’une panne des lumières de sécurité, censées éclairer le public…quand les plombs sautent. Après de longues recherches, le problème a pu être réglé. Mais cela a contraint les 9 300 spectateurs à attendre dehors dans le froid, ce qu’ils ont accepté de bonne grâce.

Le concert, quant à lui, a démarré à 21 h 20 (soit 50 minutes de retard) déployant son déluge de feu, d’effets spéciaux et de décibels dans une mise en scène grandiose. Outre ce spectacle énorme, les fans auront retenu que Mylène Former sait dire «merci», «c’est magique» et «c’est magnifique» et qu’elle verse immanquablement sa larme au moment de «Je te dis tout», un slow imparable. Les plus gênés par ce retard à l’allumage sont les marchands du temple. Ils ont eu moins de temps pour écouler leurs 25 objets du culte,de 5 € pour un stylo à 70 € pour un sweat-shirt.


images (21)À l’aéroport, une arrivée de chef d’Etat

A 15 h 15, hier, en provenance du Bourget, un petit Cessna blanc s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Toulouse-Blagnac. L’avion a roulé jusque devant l’ancienne aérogare historique de Toulouse, devenue aérogare d’affaires. Une file de plusieurs voitures, une Citroën C 8 grise et deux fourgonnettes, qui patientaient depuis quelques instants en bord de piste, a gagné l’aéronef. En une dizaine de minutes, quelques bagages ont été chargés puis la C 8 s’est glissée au pied de l’avion. De Mylène Farmer, nulle apparition, tout au moins visible depuis l’aérogare. Précédé d’une voiture de la gendarmerie jusqu’à la sortie des pistes, le convoi a quitté l’aéroport en direction du centre-ville de Toulouse et de l’hôtel Pullman où la chanteuse réside pour deux nuits. L’arrivée de la star, que personne n’attendait dans la petite aérogare, s’est faite selon un scénario très discret digne d’un chef d’Etat. Car les voitures ne pénètrent ainsi que rarement dans l’enceinte de l’aéroport pour cueillir le visiteur à sa descente même de l’avion. La semaine dernière, Bruno Mars, pourtant célébrité mondiale, a, lui, improvisé un petit concert devant le personnel ravi alors qu’il passait par le bâtiment de l’aérogare. Le groupe californien, LMFAO, a lui aussi laissé un souvenir haut en couleur. Mylène Farmer elle-même, lors de sa dernière venue à Toulouse il y a quatre ans, avait franchi l’habituel portique, «tout emmitouflée», se souvient un personnel de l’aéroport. Et ses fans étaient nombreux à l’attendre dans une certaine cohue. Cette année, la star a choisi la plus grande discrétion.

J.-N. G. et F. Ab.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène et les défaillances techniques

Posté par francesca7 le 30 novembre 2013

téléchargement (5)

Manque de jus au Zénith de Toulouse. Mardi soir, le premier des trois concerts toulousains de Mylène Farmer a débuté avec une heure de retard, à 21 h 30, en raison d’une panne électrique. Le 12 novembre dernier, c’est Indochine qui a fait sauter les plombs. Dans le noir et sans sono, le groupe avait du coup improvisé une petite session acoustique pour le plus grand plaisir du public.

Interrogée par France 3, la direction du Zénith affirme qu’il s’agit de deux problèmes distincts. Pour le concert de Mylène Farmer, c’est le système d’éclairage des gradins qui a posé problème. Ce dispositif de sécurité permet en effet d’éclairer la salle en cas d’évacuation. Résultat : « les responsables de la salle et le producteur de la tournée ont pris la décision de tout vérifier avant de faire entrer le public », affirme Alain Dubout, le directeur du Zénith. Un retard à l’allumage qui n’a pas refroidi les fans venus très tôt pour obtenir la meilleure place possible et assister à la messe. de leur star. La chanteuse « Libertine » a pû dérouler son show Timeless sans fausses notes.

 

Gradins dans le noir, Mylène Farmer avec du retard

Les spectateurs et fans de Mylène Farmer ont simplement patienter un peu plus longtemps que prévu devant les grilles. Certains étaient d’ailleurs arrivés dès vendredipour être les premiers à entrer dans la salle. Pour Alain Dubout, le directeur du Zénithinterrogé par France 3, c’est une défaillance de l’éclairage des gradins qui est en cause : le dispositif de sécurité n’a pas été touché mais la direction de la salle et le producteur de la tournée ont pris la décision de tout vérifier avant de faire entrer le public. 

Lorsque la panne a été réparée, le concert a débuté normalement comme le montre cette vidéo d’une fan publiée sur les réseaux sociaux : 

Image de prévisualisation YouTube

Lors du show d’Indochine, « c’est la partie ‘tournée’ de l’enceinte qui a disjoncté. C’est sur cette partie électrique que se branchent les techniciens des productions qui s’installent au Zénith. Il a fallu ensuite prendre le temps de tout vérifier, de redémarrer l’électricité puis de remettre en service tous les équipements informatiques. Mais le groupe a vraiment joué le jeu et on les en remercie », ajoute Alain Dubout.

Pour éviter ce genre d’incidents à l’avenir, tout le système électrique va être testé prochainement. C’est à l’issue de cette vérification qu’il sera décidé ou non de faire des travaux de rénovation et de modernisation.

article de presse paru sur http://midi-pyrenees.france3.fr/

Publié dans Mylène 2013 - 2014 | Pas de Commentaire »

nouveau calendrier de Mylène 2014

Posté par francesca7 le 29 novembre 2013

 

Mylène Farmer intime pour son calendrier 2014  

Alors que le Timeless Tour de Mylène Farmer s’achève le 6 décembre prochain, la chanteuse entend prolonger le plaisir avec ses fans puisqu’elle sortira fin novembre un calendrier 2014 illustré de photos prises dans l’intimité de sa tournée triomphale. En voici quelques clichés.


2014 mylene-farmer

Les meilleures choses ont une fin. Aussi, après trente-neuf concerts (2 heures de spectacle chaque soir) joués à guichets fermés, la tournée Timeless de Mylène Farmer s’achèvera le 6 décembre prochain au palais Nikaia de Nice. Or, la rouquine n’entend pas laisser ses fans orphelins après cela. Mieux. Le 28 novembre, la chanteuse publiera son calendrier 2014, constitué de photos prises dans les coulisses de sa tournée, histoire de prolonger la magie du Timeless Tour tout au long de l’année.

Peut-être cette plongée dans l’intimité de Mylène version « on the road again » parviendra-t-elle à apaiser la colère des fans de la chanteuse. L’idole flamboyante s’attire aujourd’hui les foudres de son public car l’album live (prévu le 7 décembre prochain) se retrouve amputé de pas moins de trois chansons, à savoir Elle a dit, Et pourtant et Je te dis tout, titres qui selon les fans de Mylène Farmer représentent des moments d’intense émotion à vivre en live. D’ailleurs, les commentaires de mécontentement fusent sur le site Mylene.net. Ces derniers parviendront-ils à faire entendre raison à leur idole avant la sortie du disque ? On leur souhaite en tout cas. Car après tout, c’est peut-être un détail pour vous, mais pour les inconditionnels de Mylène, cela veut dire beaucoup.

 

 

en confidence : à travers les textes de mylène Farmer

2014 aout-Mylène Farmer a débuté sa nouvelle tournée samedi 7 septembre à Paris-Bercy, ses fans s’étaient arrachés les places en quelques heures seulement. La chanteuse, très discrète a réussi à rester au top des ventes et à garder un public fidèle et éclectique.

Atlantico : La chanteuse Mylène Farmer a entame une nouvelle tournée qui a débuté ce week-end à Paris-Bercy. Au travers de ses textes très torturés et jouant sur l’ambiguïté, quel portrait « psychologique » pouvons-nous faire de la star ?

Antoine Bioy : Il est vrai que Mylène Farmer possède l’image d’une chanteuse torturée, pourtant il ne s’agit pas de l’essentiel de son univers, et par ailleurs ce dernier a beaucoup évolué avec des chansons plus légères, privilégiant parfois l’esthétique au contenu, comme ses récentes incursions dans l’electro-pop. Il n’en est pas moins vrai que son panorama artistique reste emprunt d’une certaine mélancolie ; une mélancolie « presque heureuse », dirait Amélie Nothomb. 

Au sein de cet univers forcément intime et tout en contraste, Mylène Farmer montre différentes facettes. Elle peut incarner tour à tour la figure de la femme enfant, de la prostituée, de la dévoreuse d’hommes, etc. C’est en cela que son univers fascine : il est complexe, multiple, parfois en effet ambiguë, et chacun peut y lire une dimension de lui-même. 

Mais le personnage Mylène Farmer est aussi tout en contraste : elle peut créer un lien intime avec ses fans dans la fureur d’un concert, peut évoquer la difficulté de vivre sur un air gai, ou bien sembler évoquer des émotions simples en les parant de références culturelles parfois élitistes. 

Chez Farmer, le lien à l’autre n’est chez elle jamais totalement simple et se vit facilement sur un mode évitant. Pourtant, sa démarche reste sincère et l’intime est recherché dans des moments d’exception telles que ses concerts où l’on touche l’autre sans vraiment être dans un contact direct. Là est sa vraie ambiguïté. 

Quelles sont ses chansons les plus emblématiques, pourquoi ? Qu’évoquent-elles ?  

Libertine avait marqué les esprits par son appel à la sexualité et annonçait son premier N°1 au classement des ventes : « Pourvu qu’elles soient douces ». Pour autant, le top trois des chansons les plus connues est certainement « Sans contrefaçon » en numéro 1 suivi de « Désenchantée », et peut-être dans une mesure un peu moindre, « Rêver ». 

Il est vrai que les chansons emblématiques restent ses chansons mélancoliques, comme « Ainsi soit Je » ou plus récemment « Point de suture » qui constitue sans doute l’un des titres le plus typique de l’univers Farmer : raffiné, authentique, sensuel, et toujours une « pointe féroce » qui donne à sa mélancolie un relief particulier : « Les nuits sont chaudes/ Mon sang chavire et tangue / Bateau fantôme / Qui brûle / Je suis tempête et vent / Ombre et lumière / Se jouent de l’amour / Mes vagues reviennent / Mes flots sont si lourds ».

Quels sont ces thèmes de prédilection et pourquoi fonctionnent-ils ? Quel public est touché par ses textes ?

L’une des grandes forces de « l’univers Farmer » est d’offrir un miroir au public. Au fil des clips, des textes, des scénographies sur scène, la chanteuse aborde des thèmes universels : l’enfance, la passion, les amours contrariés, la sexualité, la finitude… Mais ils ne sont d’ailleurs pas qu’abordés, ils sont incarnés par la chanteuse : elle met en scène ses personnages et les fait vivre, parfois au fil de plusieurs clips, par exemple « Dégénération » et « Si j’avais au moins ». 

L’essentiel du public Farmer est composé de deux vagues : ceux qui l’ont découverte dans les années 1980, et qui ont une quarantaine d’année actuellement, et ceux qui l’ont suivie plutôt depuis les années 1990. Les années 2000 ont confirmé sa place d’artiste d’exception, mais n’ont pas vraiment apporté de nouveaux « adeptes ». Si Mylène Farmer peut être appréciée à tous les âges, c’est généralement au moment de l’adolescence qu’on la découvre et que son univers « parle ». Il semble en effet, comme un conte, aborder et prévenir des secrets de la vie, des avenirs heureux ou non possible, et bien sûr de la fin de chacun. L’univers passionnant fait que le public, une fois touché, ne le lâche pas et c’est la raison pour laquelle, actuellement, un public d’une grande diversité se retrouve pour ses concerts.  

Qu’est-ce que Mylène Farmer dit d’elle dans ses chansons ? Que confie-t-elle d sa personnalité ?

A peu près rien. Et pourtant, les gens ont l’impression qu’elle parle d’elle à travers ses textes. Mais en y regardant de plus près, elle reste dans le général. Elle parle de l’amour en général, de la mort. Mais ce n’est jamais abordé personnellement. C’est cela qui touche aussi le public finalement. C’est parce que ses paroles ne sont pas personnalisées que son public s’identifie beaucoup à elle. C’est sa grande force. Elle construit de l’intime à travers son œuvre alors même que celui-ci est très universel. Contrairement à d’autres chanteurs, il y a des éléments de sa vie personnelle, de mise en relief de sa propre histoire à l’intérieur de son univers. Par exemple, elle est capable de parler de la naissance d’un enfant ou de l’enfance en général sans jamais que l’on arrive à savoir exactement de quoi il en ressort pour elle. Si on prend Désenchantée, c’est un hymne à la révolte et à l’enfance mais à aucun moment elle ne fait appel à sa propre enfance. C’est toute l’ambigüité du personnage. Elle arrive à construire un propos autour de l’intime sans jamais livrer quelque chose de personnel. Mais elle évoque suffisamment bien les problèmes pour que son public se sente concerné, s’y reconnaît.

Mylène Farmer, entretient-elle quelque chose de commercial autour de sa part de mystère où n’arrive-t-elle pas à se confier ?

Je ne crois pas du tout à une forme de réserve. Malgré ce qu’elle dit ce n’est pas dans sa nature profonde d’être éloignée des médias. Souvenez-vous, dans les années 1980, elle faisait le Jacky show par exemple. Elle arrive en réalité à se mettre en scène dans des shows pharaoniques comme peuvent le faire les grands timides. Mais elle arrive à le faire car le lien au public n’est pas un lien où il y a un vrai contact. Elle perçoit le public comme une masse en face d’elle. 
Mais il y a aussi une dimension marketing. Ce n’est pas non plus un ange Mylène Farmer, c’est une femme d’affaires. Du coup, cela fait partie de son univers. Elle en joue. 

Mylène Farmer a-t-elle plus tendance à se confier en interview ou dans ses textes ?

Quand elle est en interview, elle est souvent mal à l’aise. Du coup, elle y va en sachant qu’elle ne voudra rien dire. Mais il faut essayer de comprendre son univers comme une tentative de poésie. C’est-à-dire qu’elle essaye de créer de l’émotion. L’enchevêtrement des phrases et des mots qu’elle emploie est très rythmique. C’est certainement son ambition : arriver à évoquer des  thèmes qui procurent de l’émotion à son public tout en en livrant le moins possible d’elle-même. Elle ne se confie pas, ni en interview, ni dans ses textes, en revanche elle donne une forme d’émotion à ses fans et cela au-delà des histoires qu’elle pourrait raconter. Elle faisait de même dans ses clips ultra-scénarisés. 

2014 avril-Les fans campent depuis le début de la semaine devant la salle de Bercy, les places se sont arrachées en quelques heures seulement. Que vont chercher les fans dans cette personnalité si particulière ? Etre fan de Mylène Farmer, est-ce une façon de se démarquer et d’exprimer sa singularité ?

Être fan est avant tout une façon de trouver sa singularité. Au contact – même imaginaire – de celle que l’on apprécie, on apprend à se connaître soi-même. Premier temps, on s’identifie à la star au travers du personnage et de son imaginaire, puis on apprend à découvrir l’artiste pour ce qu’elle est et non seulement pour ce qu’elle donne, à mesure que l’on se découvre soi, différent et unique à la fois. Mais la grande force de Mylène Farmer c’est de faire du lien entre les individus. Par exemple, ceux que vous citez ne campent pas que pour leur star : ils se connaissent entre eux, se retrouvent, lient pour certains des liens amicaux d’une grande force, parfois plus ! Au travers de leur star, les fans vivent des émotions fortes, et cela aussi est important.  

Pourquoi touche-t-elle un public si large et si éclectique ?

On pourrait voir Mylène Farmer comme un écran de projection : elle est le support de tous les fantasmes car incarne des visages très différents au fil des histoires qu’elle déroule dans ses clips, sur scène, etc. Son talent scénique en fait également une performeuse hors pair qui explique aussi que certaines personnes qui n’apprécient pas totalement ses titres viennent la voir pour les show qu’elle propose. Ces derniers sont unanimement reconnus pour la qualité de la direction artistique et la grande générosité de ce qui est offert au public. A la fois grandiose, intime, authentique et d’une maîtrise très pensée. C’est tout cela à la fois, Mylène Farmer. 

article paru en sept. 2013  

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaire »

MYLENE en concert à DOUAI

Posté par francesca7 le 29 novembre 2013

2014 mai

  Vingt-sept mille spectateurs à Douai pour Mylène Farmer

Il fallait du courage pour attendre, sous une pluie glaciale, l’ouverture des portes de Gayant-expo. Mais hier, les fans de Mylène Farmer ne se sont pas laissés si facilement décourager. Certains avaient déjà pris position jeudi, devant l’entrée de la halle polyvalente douaisienne. Et ont même dormi sous la tente. Une poignée de fans seulement. Mais leur nombre s’était considérablement étoffé hier après-midi. Malgré la pluie glaciale, tous n’attendaient qu’une chose : que les portes de la salle s’ouvrent enfin. Ainsi Paul et Danièle, de Feignies, près de Maubeuge. Ils ont la soixantaine et avouent apprécier beaucoup cette artiste «intergénérationnelle ».

« On l’a déjà vue à Paris, au stade de France ». Et Paul de préciser, bien à l’abri sous un auvent : « C’était en septembre, et il faisait bien meilleur… » Difficile d’imaginer le contraire… Ceci dit, ils venaient juste d’arriver et n’avaient pas eu le temps de voir leurs doigts bleuir de froid. « À Paris, il y avait des tentes partout. Même jusqu’au bord du périphérique. Quatre-vingt mille personnes, ça fait du monde… »

Mylène Farmer, ils l’ont découverte en écoutant des disques et en regardant des DVD. «Parce qu’on ne la voit pas souvent passer à la télé. Elle sait se faire désirer… » Ils avaient eu l’occasion d’apercevoir sur le net quelques morceaux choisis de son nouveau spectacle, et espéraient que la prestation serait à la hauteur de leurs attentes. « On est très excités ! »

Pas moins de 9000 personnes avaient acheté leurs précieux sésames pour mercredi soir, premier des trois concerts prévus cette semaine à Gayant-expo Douai.

Arrivés souvent très tôt – certains étaient déjà là dès jeudi dernier – beaucoup avaient attendu sous une pluie glaciale que les portes s’ouvrent enfin, avant de pouvoir aller se masser dans le parterre et les gradins. Et ils ont dû patienter encore une bonne demi-heure après le début annoncé, avant de voir enfin apparaître leur idole sur scène. Une entrée en matière digne de La Guerre des étoiles avec, en décor, une gigantesque parabole lumineuse.

Ils voulaient un grand show, ils l’ont eu

Les moyens techniques déployés par l’artiste sont d’ailleurs impressionnants. Pas moins de vingt-neuf camions, dont un uniquement pour les costumes et le merchandising, plus six bus ! Du très lourd.

Il faut bien cela pour transporter autant d’éclairages destinés à illuminer la star et lui permettre notamment de se promener au-dessus de son peuple, comme à l’extrémité d’une échelle de pompiers. Sans oublier les fameux robots, la grande nouveauté de cette tournée 2013.

Question chorégraphies, pour le reste, la belle a pris un peu de retrait, laissant sa horde deboys, assurer le spectacle.

Un sujet parfaitement maîtrisé. Trop peut-être…

Restent encore deux séances : ce soir et samedi soir, avec à chaque fois autant de spectateurs.

Mais pas pour les retardataires. C’est complet depuis longtemps. 

 

article J.-F. G. du magazine http://www.lavoixdunord.fr

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer avant le concert à Gayant-expo à Douai

Posté par francesca7 le 23 novembre 2013

 

article paru sur http://www.lavoixdunord.fr

images (7)


Une vingtaine de tentes ont poussé devant l’entrée de Gayant-expo depuis samedi. 
On se souvient qu’en l’an 2000, en plein hiver, et en 2009, on avait constaté le même phénomène. En croisant ces dates avec les vieux programmes de la salle de spectacles douaisienne, on trouve le lien de cause à effet : Mylène Farmer. C’est elle l’idole qui envoûte ses fans, les transformant en campeurs transis.

Prenons les quatre qui, hier matin vers 11 heures, gardaient ce mini-village de tentes coincé entre une départementale et une voie de chemin de fer pour tenter de comprendre comment la passion les a pris. Dans l’ordre croissant des âges il y a Alicia (21 ans), venue de Lille, Vanessa (25 ans), d’Épernay, Corinne (31 ans), de Lille également et Grégory (32 ans), de Paris. Ces quatre-là ont la passion sereine, évidente, au point qu’ils n’essaient même pas de la justifier. Et qu’elle soit comprise ou pas est le cadet de leurs soucis.

Mylène : le coup de foudre, « une émotion qui monte »

Ils ont découvert « Mylène » en écoutant une chanson, un disque, et leur vie a pris un autre tournant. « C’est avec l’album Innamoramento que j’ai découvert Mylène. J’ai ressenti plein d’émotions. Je l’ai écoutée en boucle et à partir de là j’ai tout acheté », indique Alicia. Pour Corinne, c’est à travers l’album Live à Bercy que la rencontre a eu lieu : « C’est d’abord une émotion qui monte, qui nous fait passer progressivement vers quelque chose de beau. » Après un tel coup de foudre, pas question d’en rester là : achat de toute la discographie d’abord, et assister à ses concerts ensuite. Pas à un seul, mais à un maximum, en fait le seul moyen de voir la star.

Ils assistent deux fois au même concert en deux jours

Des concerts, ils en ont tous plus de dix au compteur : Toulouse, Nantes, Paris-Bercy, Bruxelles… Certains vus deux fois de suite. D’ailleurs Grégory en verra deux sur les trois que Mylène Farmer donne à Douai. Dans ses spectacles, Mylène Farmer est apparemment transfigurée car l’idole, qui a compris que ce qui est précieux est rare, et qui gère en conséquence ses apparitions médiatiques, est décrite par un de nos interlocuteurs comme «hyper accessible ».

« Il faut bien un endroit pour se laver, aller aux toilettes, faire une bonne nuit de temps en temps »

Pour ces gens qui sont colporteur de presse, vendeuse dans une poissonnerie, employé dans un hôpital, le coût de cette passion est loin d’être anodin. Le déplacement, le prix du billet, plus… le prix de l’hôtel. Car les tentes posées devant Gayant-expo sont davantage un moyen de s’assurer une place au premier rang, pour être au plus près de l’idole. « Mais il faut bien un endroit pour se laver, aller aux toilettes, faire une bonne nuit de temps en temps», précise Vanessa. D’où la tente et la chambre d’hôtel. Les occupants des autres tentes étaient d’ailleurs au chaud dans leur chambre pendant que nos quatre fans gardaient le mini-camping.

Il est plaisant de constater que ces fans, dont certains se sont déjà croisés à d’autres concerts comme Vanessa et Grégory, toujours dans la partie camping qui garantit une place au premier rang, constituent une franc-maçonnerie sans malice. Alicia, qui n’a pas les moyens de se payer une chambre d’hôtel, profite de celle des autres. Et les fans qui vont arriver après n’essaieront pas, le jour du concert, de passer devant ceux qui ont été les premiers à planter leurs tentes. Car nos campeurs, tous en possession d’un billet « fosse or », qui leur garantit d’être devant la scène, font tous ces sacrifices pour une seule raison : «pouvoir échanger un regard, un sourire, une émotion avec Mylène. » Respect.

 téléchargement (3)

Copy_of_13DOUAI.1.Douai_01ART3

Mylène Farmer fait frémir

l’hôtellerie douaisienne

Au Volubilis, à deux cents mètres de Gayant-expo, on sent un « effet Mylène Farmer », comme en 2009, quand l’artiste était venue donner un précédent concert. « Trente à trente-cinq de nos chambres sont réservées pour cet événement », indique la direction de cet établissement trois étoiles. Dont quelques-uns par quelques clients particuliers qui ont réservé depuis samedi mais qui dorment une nuit sur deux à l’hôtel, et le reste du temps dans une des tentes qu’ils ont plantées à deux cents mètres (lire ci-contre). Mylène Farmer jouant trois soirs quasiment d’affilée à Douai, et vu l’habitude de certains fans d’assister à plusieurs concerts de suite, la direction espère bien quelques réservations supplémentaires. Au B and B à Cuincy, on sent aussi la bonne influence de la star : «Pour le 20 (date du premier concert douaisien de Mylène Farmer), no us n’avons plus beaucoup de chambres. »

Ce surcroît d’affluence ne se fait pas sentir dans tous les établissements de Douai et sa périphérie, mais il est réel. Réel mais modeste. C’est un public de milliers de personnes qui va venir à ces trois concerts, dont certains de loin qui hésiteront sans doute à rouler quelques centaines de kilomètres juste après le concert s’ils sont venus en voiture. Quant à ceux qui sont venus en train, il faudra bien qu’ils attendent le lendemain. Dans ces conditions on aurait pu s’attendre à une avalanche de réservations. C’est loin d’être le cas.

En attendant, comme nous avons pu le constater avec les premières personnes arrivées, ce public est tout ce qu’il y a de plus tranquille et seront des clients impeccables : les fans de Mme Farmer sont des gentlemen.

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Point sur MYLÈNE FARMER AU PALAIS 12

Posté par francesca7 le 20 novembre 2013

Rires d’enfant et larmes de diva hollywoodienne, la chanteuse a signé une prestation millimétrée pour le premier de ses trois concerts complets au Palais 12. Voilà ce qu’on en retiendra.

téléchargement (4)

1 – LA SALLE

Un parking géant à côté de la salle, un station de métro à moins de cinq minutes à pied, des stewards pas encore bien briefés mais courtois, des bars où on ne fait pas la file, des distributeurs self-service de snacks et de boissons et, c’est le plus important, une acoustique optimale… Le Palais 12 a décidément beaucoup d’atouts pour nous faire oublier Forest National. Seul bémol: les accès aux différentes sections de la salle ne sont pas suffisamment bien indiqués. Une question d’habitude sans doute…

2 – LE PUBLIC

Arrêtons les clichés. Mylène attire plusieurs générations (et pas forcément désenchantées) de fans. Une majorité de couples hétérosexuels, des mamans venues avec leur fille, des vieux potes que la vie de famille a éloignés mais qui se font une sortie « chez Mylène » comme on va « à Indochine », des jeunes et des moins jeunes qui n’arrêtent pas de regretter les années 80 et aussi beaucoup de néerlandophones. L’effet Kate Ryan sans doute… Pour l’anecdote, on a vu aussi un sosie de Johnny, un mec avec un T-shirt AC/DC et un autre avec celui du « Paradize tour »… Mais ça, c’était peut-être un technicien de Nicola Sirkis venu en repérage.

3 – LA MYLÈNE

Toujours en voix, professionnelle jusqu’à la pointe des pieds, elle reste d’une élégance folle (merci Jean-Paul Gaultier) et continue à entretenir avec abnégation le mythe Mylène. Elle este particulièrement touchante quand elle pouffe de rire et exécute comme un gosse ses chorégraphies  qui tiennent plus du mime que de la performance physique (notamment sur C’est une belle journée ou Désenchantée). On l’aime moins quand elle pleure sur commande à chaque représentation (pendant Les Mots) ou lorsqu’elle va extraire des premiers rangs une fillette -qui, bien sûr, n’était pas là par hasard- pour un pas de danse scénarisé qui sonne complètement faux.

téléchargement (5)4 – LE SHOW

Entrée sur scène, fondu au noir, grue qui l’amène au-dessus du public, écrans, plates-formes qui font apparaître et disparaître les musiciens, poursuite mauve sur la chevelure de l’épuisant pianiste Yvan Cassar… Tout est réglé comme un programme de la Nasa.  Le truc génial, ce sont ces robots qu’elle a vus dans une pub télé pour Citroën et qu’elle a perfectionné depuis.  Même Kraftwerk n’a pas fait mieux. Comme on l’a déjà écrit après son concert à Bercy, les deux morceaux chantés avec Gary Jules (la reprise de Tears For Fears Mad World et Les Mots) sont particulièrement bluffants.

5 – LES SURPRISES

Il n’y en pas et c’est le seul regret.  Mylène ne prend plus aucun risque et, tout en introduisant fort logiquement ses nouvelles chansons dans son répertoire de scène, elle reproduit exactement les mêmes codes depuis ses débuts. Son seul enjeu et de rester fidèle à l’image que le public a d’elle. C’est pour ça qu’on l’aime ou qu’on la déteste.

 

Mylène Farmer se produit encore les 15 et 16/11 au Palais 12.

article paru sur http://www.moustique.be

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène pour un monde d’Initiés

Posté par francesca7 le 17 novembre 2013

 

Toujours aussi insaisissable, la star française est au Palais 12 pour trois soirs.

images (5a)

Grâce à Mylène Farmer, ses fans découvrent du pays, ça c’est sûr. Au propre comme au figuré. Au propre, parce qu’on a croisé, mercredi soir, au Palais 12 de Bruxelles, des Québécois, des Français et des Suisses qui suivent presque à la trace les déplacements de leur préférée. Le matin même, certains arpentaient les pavés de Bruges avant de se rendre à Anvers au lendemain du concert. Au figuré, puisque « Timeless », nom de la dernière tournée de la star française est un grand spectacle de 2 heures, intergalactique, interstellaire, intersidéral – pour ne pas dire sidérant. « Timeless » (éternel) porte bien son nom qui voit Mylène Farmer, 53 ans, en paraître, sur scène, une bonne dizaine de moins.

« Timeless » est la sixième tournée de Mylène Farmer (sur la place depuis 1984) entamée début septembre à Paris et qui devrait prendre fin le 6 décembre. Côté chiffres, très parlants : 39 concerts, 450 000 exemplaires écoulés de son 9e album studio « Monkey Me », 420 000 places vendues dont trois Palais 12 (45 000 spectateurs).

Sur le coup de 21 h, Mylène Farmer fait son apparition après une longue, très longue intro dans des tunnels angoissants et claustrophobes. Le voyage semble interminable, c’est sans doute le prix à payer pour rallier l’univers si particulier de l’artiste. Celle qu’en son temps on surnommait la rousse la plus tourmentée de la variété française semble aujourd’hui quelque peu apaisée. Elle arbore un sourire angélique, façon Julie Andrews de « La Mélodie du bonheur ».

Un monde pour initiés

Premier morceau : « A force de » (« mourir, je n’ai pas su te dire/Que j’ai envie de vivre/Donner envie de vivre »). L’on comprend assez bien les paroles (dans le sens auditif ; pour leur signification, c’est une autre affaire, disons que sa poésie laisse la porte ouverte à toutes les fenêtres). Bonne nouvelle pour l’acoustique de cette tout fraîche salle de grande capacité sise à Bruxelles. Le show mis en scène par le fidèle Laurent Boutonnat et scénographié par Mark Fisher a tout l’heur de s’y déployer. A chaque fin de morceau, les lumières s’éteignent, le temps de mettre en place un nouveau décor, une nouvelle chorégraphie, parfois, aussi, de changer de toilette et peut-être, pour la chanteuse, de reprendre son souffle – même si elle ne se meut pas de façon démesurée. Ci et là, on la sent presque mal à l’aise. Surprenant pour celle qui se révèle si bonne actrice. Depuis le début, elle pleure sur les mêmes chansons – foi de ces fans qui, pour certains, en sont à leur cinquième date (sur la même tournée !). Ceci explique peut-être cela : il faut être initié pour pénétrer le monde de Mylène, pas étonnant dès lors que l’on soit resté complètement hermétique. On ne frissonne même pas quand elle laisse le chanteur californien Gary Jules (Tears for Fears) poser sa noble voix sur un dépouillé « Mad World » (1982) et l’accompagner sur « A-t-on jamais », avec l’unique piano d’Yvan Cassar (cela nous change, quand elles sont mises en avant, des caricaturales batterie et guitares voire de la pop techno). Etonnamment, ce sont les robots qui, émergeant de temps à autre du plancher, dégagent quelque humanité.

La chanteuse s’entoure aussi, régulièrement, de six danseurs bodybuildés au corps luisant. Mais c’est le public masculin qui se montre le plus démonstratif. Ainsi quand la belle souffle « pose une main/sur mon front/sur mes seins » (« Je te dis tout »), c’est un « oh oui » qui surgit du milieu de l’assemblée. Une assemblée à la rencontre de laquelle elle ne manquera pas de partir plus tard, grâce à un bras télescopique intégré, lui aussi, dans le dispositif scénique. La voilà transportée. C’est ce qu’elle voulait, non ?

article paru sur http://www.lalibre.be/culture/musique

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Timeless laisse des mécontents

Posté par francesca7 le 17 novembre 2013

 

 

images (15)Il manque trois chansons dans la tracklist du prochain CD live de la star. Du coup, certains fans veulent boycotter l’album, qui sortira le 7 décembre prochain.

Alors que sa tournée Timeless 2013, qui s’achève à Nice le 6 décembre, est un véritable triomphe, Mylène Farmer vient de provoquer la colère de ses fans les plus intransigeants. En effet, l’album live très attendu, qui doit permettre de prolonger la magie de ces concerts, a été amputé de pas moins de trois chansons ! Il s’agit de Et pourtantElle a dit et Je te dis tout, des titres qui suscitent, sur scène, une vive émotion. D’où l’énorme déception de certains. « C’est la première fois que je suis vraiment déçu. J’attendais le CD live pour Et pourtant qui m’avait terriblement ému », a écrit, en réaction, un inconditionnel de la rousse sur le site mylene.net.

Pourquoi la star a-t-elle retiré trois titres de son album live ? Pour certains, la raison est évidente : il s’agit surtout de ballades qui avaient généré quelques fausses notes sur scène, d’autant que Mylène avait versé quelques larmes en les fredonnant ; pas question, donc, de graver ces imperfections sur un CD. D’autres avancent des raisons techniques : il s’agit d’un double CD dont la seconde galette intègre une partie DVD ; il a donc fallu écourter le concert pour proposer un montage en images du show.

Toujours est-il que certains admirateurs de Mylène ne décolèrent pas. Pire, ils menacent de boycotter l’album. « Si la tracklist de la tournée n’est pas complète, je n’acheterai pas », avertit un anonyme. Et ils sont nombreux à déplorer cette nouvelle, qui a suscité pas moins de 1244 commentaires de fans déçus sur mylene.net.

Si le management de Mylène Farmer ne s’est pas encore prononcé sur le sujet, la chanteuse ne devrait pas, toutefois, se montrer trop inquiète quant aux ventes de son futur album. Même amputé de trois chansons, le CD, qui sort peu avant les fêtes de Noël, risque de faire un carton sous le sapin. Sans contrefaçon…

article paru sur http://www.voici.fr/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

M.Drieberg et Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 16 novembre 2013

MICHAEL DRIEBERG (PRODUCTEUR DE SPECTACLES)

téléchargement (3)Michael Drieberg, l’organisateur des deux shows suisses de Mylène Farmer [ndlr : Directeur général de Live Music Production], reste serein quant au montage de la structure d’un coût d’un million de francs.

Michael, comment s’est déroulé le montage?
Ça nous a pris 10 jours. Nous nous sommes occupés des gradins de 8000 places, des bars, de l’agencement du backstage ou des rideaux de 18m de haut. Ils ne sont pas là que pour faire joli. On voulait que les gens se sentent comme dans un cocon, comme dans une vraie salle de spectacle et pas dans une halle d’exposition. Et, évidemment, c’est aussi pour l’acoustique même si avec les 8000 personnes dans les gradins le son sera déjà bien absorbé.

Le montage s’est effectué en deux temps…
C’est inhabituel. On a dû préparer le terrain en amont en calculant par exemple au laser les point d’accroche de la scène. Ainsi, quand toute la structure arrive, deux jours avant le premier concert, les techniciens savent exactement où la poser.

Palexpo est une halle d’exposition et non une salle de spectacle. Quelles ont été les contraintes ? 
Il y a pas mal de surprises. Certains points on les connaissait. D’autres on les a découvert petit à petit. Comme par exemple l’impossibilité d’utiliser les lumières de la halle. Ce sont des spots qui mettent un certain temps pour s’allumer. Ce qui veut dire que quand on les éteint on ne peut pas les rallumer directement. Niveau sécuritaire, ce n’est pas bon. Donc, on a tout dû éclairer avec d’autres projecteurs. Et pour les utiliser il faut une structure. Et pour accrocher cette structure à 20m de haut il faut des grues. On doit aussi installer les toilettes, tirer de l’eau chaude pour les douches, préparer un restaurant en backstages pour 400 personnes. D’ailleurs, pour ce point, on a dû installer des extracteurs d’air pour que l’odeur de la nourriture ne se répande pas dans la salle.

images (24)Produire deux concerts de Mylène Farmer à Palexpo, c’est un pari risqué financièrement ? 
Le risque était surtout lié au coût des gradins. Sans eux, impossible d’atteindre la qualité d’écoute requise pour ce type de concert. Cette structure représente un surcoût de 600’000 francs. Conséquence, le prix de la place assise est plus élevé comparativement à la France. Par contre, le tarif des places debout est identique à celui pratiqué en France.

Que pensez-vous de tout le mystère qui entoure Mylène Farmer ?
On a dit au début que c’était un argument marketing. Mais comme ça fait trente ans que ça dure, c’est devenu une marque de fabrique. C’est aussi une manière de préserver la magie de son show. Le secret, c’est aussi sa façon de vivre. Elle vit cachée. Elle n’apparaît jamais dans la presse people.

En tant qu’organisateur, ce secret vous a-t-il causé des soucis ?
C’est cauchemardesque même! Surtout en 2009, au Stade de Genève. C’était le premier show de sa tournée des stades. Aucune photo ne devait filtrer, y compris pendant ses répétitions. Avec une grue, on a dû occulter les fenêtres de l’hôtel qui jouxte le stade de la Praille pour que personne ne puisse prendre de photos de la scène. On avait aussi des agents de sécurités sur le toit du stade.

Comment résumeriez-vous son show «Timeless» ?
Mylène, il faut l’avoir vu une fois sur scène. Ce n’est pas que de la musique mais tout un univers. C’est un spectacle futuriste, en avance technologiquement. Les gens seront surpris. 

interview 17/10/2013

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer à Montpellier en concert à l’Arena

Posté par francesca7 le 6 novembre 2013


article paru sur http://www.midilibre.fr

Deux heures de show spectaculaire et parfois tendre. Encore ce mercredi et samedi, à Pérols (Hérault), mardi soir dans une Park & Suites Arena comble et comblée.
Mylène Farmer à Montpellier en concert à l'Arena dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-41

Première surprise dans la salle : pas de dress code. On sait que Mylène Farmer va décliner du Gaultier sur mesures mais on l’attend en jean et T-Shirt. Pas plus de rousses que d’habitude non plus mais davantage d’hommes sans femmes que pour Rihanna. A 20 h 30, le public est prêt mais pas elle. Le moins qu’on puisse attendre avec cette artiste qui n’a honoré que six tournées en près de trente ans de carrière, c’est d’attendre un peu…

Une intro high tech pour une artiste venue d’ailleurs

Après une demi-heure, le noir et le grand aaaaaaaaaaahhhhh libérateur. Et commence alors une intro high tech qui nous fait comprendre d’emblée que Mylène n’est pas d’ici, qu’elle vient d’ailleurs, qu’elle est une étoile, une production indestructible issue d’un foudroyant chaos. Le contraire de la voisine de palier, quoi. Et c’est comme ça qu’on l’aime, évidemment. Le type responsable de la scénographie, Mark Fisher, doit être un fils caché de Kubrick qu’on a abandonné plusieurs années à Disneyland… C’est en blanc, telle une divinité que Mylène Farmer ouvre son récital (peut-on appeler ça comme ça ?) par A force de. Elle enchaîne, toujours seule en scène, avec Comme j’ai mal.

Des danseurs « mimi » mais des enchaînements « Danse des canards »

Les musiciens peuvent alors surgir des profondeurs, cachés en partie par la chevelure bas-Moyen-Âge d’Yvan Cassar, maître à orchestrer de la variété française depuis une bonne vingtaine d’années. Il y a de l’épate mais pas encore d’extase. On sourit avec de jolis robots et une première chorégraphie qui montre que Mylène est restée trop longtemps loin de la Terre. Ses garçons sont “mimi”, mais leurs enchaînements, c’est limite danse des canards.

Transitions laborieuses

Sur Monkey Me, titre phare de son dernier album, elle-même ne bouge pas très bien. On regrette aussi que la débauche technologique comme son besoin irrépressible de changer de godasses pour un oui pour un non rendent un peu laborieuses les transitions. Le spectateur a l’impression d’être sur des montagnes russes, un coup en haut, un coup en bas. Un interlude rappelle Kubrick, encore, puisque les robots sont d’abord accompagnés du trio opus 100 de Schubert, celui-là même qui accompagnait les peines de cœur de Mrs Lyndon. Mais on se réjouit trop vite et un truc bien bourrin, bien technoïde, fait qu’on se demande si l’on n’a pas rêvé cette pépite du romantisme allemand.

Après le déluge techno, version cabaret

Une techno parade donc, pour robots à yeux rouges mais soudain la récompense. Avec quatre titres d’une séquence plus apaisée, plus “ballade”, dont deux sont partagés avec l’excellent Garry Julesnotamment pour ce magnifique duo bilingue, Les Mots. Sur l’écran géant, on est passé au noir et blanc, l’orchestre s’est calmé, la pluie de météorites a cessé…La belle pleure un peu au milieu de Je te dis tout, envoyée façon cabaret près du piano…

Elle survole son public

Après un nouvel interlude d’Yvan Cassar, la Désenchantée revient avec des grandes bottes noires, avec des danseurs en camisoles et des araignées géantes un peu partout. Elle utilise ensuite un bras articulé géant pour survoler son public et les piétons du “carré d’or” comprennent pourquoi ils ont payé plus cher que les piétons du fond…

Robe rouge et danseurs idem dans des costumes inspirés des arts martiaux annoncent Sans contrefaçon, succès ancien puis Mylène déroule avec charme jusqu’au final et un titre joli, Rêver.

Mylène est passée comme un rêve, parfois un peu perdue dans une mise en scène privilégiant l’artifice, mais généreuse et visiblement heureuse de retrouver physiquement son public. On ne chipotera donc pas devant cette belle et longue histoire d’amour.

retrouvez l’original sur http://www.midilibre.fr/2013/10/02/une-mylene-epatante,764455.php

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène au retour de Nantes

Posté par francesca7 le 3 novembre 2013

 

Mylène au retour de Nantes dans Mylène 2013 - 2014 images-25

 

 

 

Mardi et mercredi, mais aussi ce soir et demain, Mylène Farmer va faire le plein au zénith de Nantes. Plus de 34 000 spectateurs au total.

Mardi soir, pour sa première sortie nantaise, les spectateurs, venus d’un peu partout en France et même de plus loin… ont d’abord attendu 1/2 heure avant que l’artiste ne pénètre sur scène. Mais l’intro était tellement magique, avec un son et lumières en 3D remarquable que ses fans ne lui en ont pas voulu. Comme d’habitude, avec Mylène Farmer, les shows sont travaillés à la perfection, tant au niveau des lumières que de la chorégraphie, des tenues et naturellement de la musique. Avec cette année, en prime, un orchestre qui monte de l’au-delà, des danseurs body-buildés qui ont séduit, d’étranges robots mécaniques dont la danse s’est avérée communicative et une extraordinaire grue téléscopique qui permet à la chanteuse de voler au-dessus de ses fans.

Image de prévisualisation YouTube

Ravis, ceux-ci n’ont pas manqué de reprendre en chœur ses plus grands succès, de pleurer d’émotion avec elle… mais surtout de danser, agiter des ballons rouge et blanc. Au final, tout le monde est reparti ravi après deux heures d’un spectacle parfaitement maîtrisé.

Seul bémol, les seules photos autorisées à publier ont été prises à Bercy, puisque seuls ses photographes peuvent prendre la star. Regrettable, car l’ambiance nantaise de mardi soir n’avait rien à envier à la capitale. Qu’importe, tout le monde aura pu saisir quelques instants magiques des concerts avec son smartphone.

article paru http://www.presseocean.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

MYLÈNE FARMER : TRACKLIST DE L’ALBUM 2013

Posté par francesca7 le 1 novembre 2013


 MYLÈNE FARMER : TRACKLIST DE L’ALBUM 2013 dans Mylène 2013 - 2014 1

Le 9 décembre prochain, Mylène Farmer sortira l’album live « Timeless 2013 » de sa tournée à succès du même nom. Il s’agit du 6ème album live de la chanteuse depuis « N°5 on Tour » en 2009.

Après avoir sorti son album « Monkey Me » en décembre 2012, Mylène Farmer est partie sur les routes de France avec un passage remarqué au Palais omnisport de Paris Bercy où la chanteuse a donné 10 concerts.

Cette tournée phénoménale qui affiche quasiment complet chaque soir se terminera le 6 décembre prochain à Nice. Mais les fans de la chanteuse peuvent se rassurer puisque 3 jours plus tard, l’album live « Timeless 2013 » sortira en trois éditions différentes. Il sera disponible en « Coffret Collector Edition Limitée », « Double CD » et en «Triple LP ».

Concernant le DVD/Blu-ray du spectacle, il faudra semble-t-il patienter encore un peu puisque ce dernier ne devrait pas voir le jour avant le début de l’année 2014. La bande-annonce de « Timeless 2013 Le Film » sera néanmoins présente en bonus sur le CD Rom.

Découvrez la tracklist de l’album « Timeless 2013 » :
Timeless Genesis
A force de…
Comme j’ai mal
C’est une belle journée
Monkey Me
Slipping Away (crier la vie) – en duo avec Moby
Oui mais… Non
Mad World – en duo avec Gary Jules
Les Mots – en duo avec Gary Jules
Désenchantée
Bleu Noir
Diabolique mon ange
Sans contrefaçon
Je t’aime mélancolie
XXL
A l’ombre
Inséparables
Rêver

article paru sur http://www.quai-baco.com

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

émotion de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 1 novembre 2013


Entre tendresse et grand spectacle, la divine rousse a présenté un show sans fausses notes vendredi soir pour sa première halte à Genève, le 18 octobre 2013.

Elle est arrivée comme une déesse, vêtue d’une robe blanche vaporeuse, sous un déluge d’étoiles électroniques, façon Star Wars. Vendredi soir, dans une hall 6 de Palexpo aux trois quart comble, Mylène Farmer n’a pas raté son entrée. Ni sa sortie d’ailleurs, ponctuée de quelques larmes filmées en gros plan. «Vous allez me manquer, c’est sûr», a lancé la star à son public, peu avant de disparaître dans un épais rideau de fumée.

 émotion de Mylène Farmer dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-5

Entre ce début intergalactique et cette fin toute en émotion, un concert parfait, deux heures d’une performance parfaitement agencée. Plutôt techno dans sa partie initiale, intimiste au milieu, pour finir avec les grands tubes incontournables que sont «Désenchantée», «Sans contrefaçons» et autres «Je t’aime mélancolie». «Avec moi!», réclame Mylène en tapant dans ses mains dès l’entame de «Comme j’ai mal», alors que le concert ne fait que commencer. Dans la salle, les fans répondent au quart de tour, entonnant les paroles qu’ils connaissent par cœur. Sur scène, juste après, deux robots articulés aux yeux lumineux, ondulent au rythme de «C’est une belle journée».

C’est une belle soirée, en fait, portée notamment par un superbe duo avec Gary Jules sur «Les mots», épuré juste ce qu’il faut et soutenu par le piano d’Yvan Cassar. Plus tard, une petite fille installée au premier rang est invitée par la star à monter sur scène. Elle se love dans les bras de Mylène tandis que celle-ci revisite un de ses tout premiers tubes, «Maman a tort». Rideau, bientôt. «J’ai rêvé qu’on pouvait s’aimer», chante encore la divine rousse en regardant la foule droit dans les yeux. Des yeux humides, de part et d’autre.

images-4 dans Mylène TIMELESS 201324 Heures avant le spectacle : Visite dans la Halle 6, transformée pour le concert de la star.

La belle et la bête. Mylène Farmer et la Halle 6. La rousse la plus intrigante de la pop dans le hangar le plus vaste de Palexpo, monstre de béton et d’acier, 27’000 m2 au sol, 18 mètres jusqu’au plafond de ce Léviathan de tôle assoupi devant l’aéroport.

Mylène sur scène, ce sera vendredi et samedi. En attendant, dans la Halle, il n’y a rien d’autre que la dalle grise et froide. Et les cloisons métalliques tout autour, immenses. Michael Drieberg, de Live Music, a décidé de faire là le concert de la diva française.

«Où donc!?» s’étonnait la production de la chanteuse. Un an a passé et le projet, unique sur la tournée Timeless, s’est mis en route. L’Arena trop petite, c’est la Halle 6 qui s’y colle, comme pour Depeche Mode en 2009. «Le plus difficile était de trouver un mois disponible.»

Les premiers camions sont arrivés. Pas encore les semi-remorques de l’artiste, ceux-là n’arriveront que jeudi. Ce qu’il a fallu construire, douze jours avant le premier concert, ce sont les trois gigantesques gradins, 8000 sièges fixés boulon après boulon, à la main. Et qu’il faudra encore numéroter sans la moindre erreur. «Les gradins, c’est 600 000 francs de frais, explique Michael Drieberg. La sécurité du public est à ce prix. Nous avons fait appel à une entreprise lyonnaise, la seule capable de monter pareille infrastructure.» Les mêmes travaillent pour la Coupe du monde au Brésil. «On m’a assuré que ça ne tomberait pas!»

Développement dans les éditions payantes du lundi

de Tribune Libre de Genève : http://www.tdg.ch/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer peut-être Un nouvel album en 2014 avec Muse

Posté par francesca7 le 22 octobre 2013

Mylène Farmer peut-être Un nouvel album en 2014 avec Muse   dans Mylène 2013 - 2014 muse_1_        muse2 dans Mylène AU FIL DES MOTS                muse-3

Alors qu’elle n’est qu’à la moitié de sa tournée Timeless 2013, Mylène Farmer se pencherait déjà sur un nouvel album. A en croire certains forums de fans, le prochain opus de la chanteuse serait enregistré avec le groupe Muse et sortirait fin 2014.
 

Des années 80 aux années 2000, Mylène Farmer prenait son temps. Trois, quatre, voire cinq années s’écoulaient entre chaque sortie d’album. Mais depuis Point de Suture (2008), le rythme s’est accéléré. Sans atteindre la productivité d’une Rihanna (un disque par an !), la chanteuse française a réduit ses absences, au risque de prendre son public de court, comme ce fut le cas avec l’inattendu Bleu noir (2010). 
Comment expliquer ce coup d’accélérateur ? Souriante lors de ses rares interviews et visiblement épanouie, Mylène a remisé ses crucifix, ses corbeaux et autres épouvantails. Ce bonheur retrouvé a semble-t-il relancé son inspiration.

Mais c’est surtout la collaboration de l’idole rousse avec d’autres artistes qui est à l’origine de ce regain de créativité. Sur Bleu noir, elle posait ses mots sur des mélodies composées par RedOne, Moby et Archive, s’échappant ainsi du binôme qu’elle forme depuis ses débuts avec Laurent Boutonnat et qui montrait de sérieux signes d’usure. Ces derniers ont d’ailleurs été confirmés par la décevant Monkey Me (2012). Serait-il temps pour l’auteur-interprète de faire une nouvelle infidélité à son complice de toujours ?

Selon certains fans, Mylène aurait déjà pris les devants et travaillerait avec le groupe anglais Muse !

Muse est incontestablement l’un des plus grands groupes de rock de la décennie 2000, aux côtés de Coldplay ou de Placebo. Avec à son actif cinq albums studios, si l’on inclue celui de l’année 2009, et de nombreux live, Muse est considéré comme l’un des meilleurs groupes à voir et à écouter sur scène.

Son goût pour le trio rock n’est plus un secret depuis qu’elle l’a qualifié d’« extraordinaire, époustouflant » lors de l’entretien accordé à Claire Chazal, dans le journal télévisé de TF1, le 2 décembre 2012. L’admiration est même réciproque, le chanteur Matthew Bellamy ayant déclaré : « Cette femme a un charisme énorme et a l’ambition de proposer des choses énormes. C’est vraiment une artiste que nous aimons beaucoup. »

A en croire les rumeurs, ce nouvel album sortirait en décembre 2014 et serait enregistré à partir du mois de janvier.

En savoir plus sur http://www.evous.fr/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer tout en qualité sur Scène

Posté par francesca7 le 22 octobre 2013

 Mylène Farmer tout en qualité sur Scène dans Mylène 2013 - 2014 mylene-farmer_reference_article

Annoncé depuis plus d’un an, le  »Timeless 2013«  de Mylène Farmer se dévoilait samedi dernier au Palais Omnisports de Paris-Bercy. Sont prévues dix représentations dans la capitale, avant une tournée qui emmènera la chanteuse jusqu’en Russie cet automne. La première, samedi soir, a laissé le public partagé. La faute sans doute à quelques imprécisions que l’interprète a aussitôt tenté de gommer le lendemain, hier soir, donnant à voir et entendre une prestation menée d’une main de maître pendant un tout petit peu plus de deux heures. C’est le temps que dure ce spectacle survitaminé et déroutant. Grâce à « C’est une belle journée » et  »Oui mais non« , multipliant les poses lascives dans son fauteuil écru, Mylène Farmer met tout le monde d’accord. Elle est pour l’occasion entourée de (seulement) six danseurs, mais aussi de cinq robots que l’on retrouvera à plusieurs reprises sur scène. Le titre « Slipping Away/Crier la vie » est interprété en duo avec Moby, seulement présent sur écrans géants, contrairement à Gary Jules, qui accompagnera la chanteuse « tous les autres soirs » pour reprendre avec elle « Mad World », puis « Les mots ». Le tableau « émotion » est réussi, et pas trop long, avec une Mylène très juste dans ses interprétations de  »Je te dis tout » et « Et pourtant ». C’est d’ailleurs l’un des points forts de ce spectacle : le chant est impeccable ! Notamment sur « Diabolique mon ange », extrait de son album  »Bleu noir » (2010).

S’ensuit une ribambelle de tubes (« Désenchantée », « Sans contrefaçon »…), sur lesquels Mylène Farmer danse peu. Dommage ! Mention spéciale à « Je t’aime mélancolie ». L’artiste apparaît vêtue d’une combinaison rouge sang, très sexy, pour une chorégraphie réinventée. Après la « surprise » « Maman a tort », repris le temps de deux couplets, Mylène Farmer entonne « XXL » dans une version stylée, puis  »A l’ombre », dont les arrangements plus contemporains sont plus séduisants que ceux de la version originale. Souriante, l’artiste entre ensuite en communion avec son public sur le titre « Inséparables », avec lequel elle semble lui adresser un message d’adieu, avant de regagner sa soucoupe volante dans un épais nuage de fumée au son de « Rêver« .

On se dit alors que Mylène Farmer réussit son pari audacieux, celui de surprendre un public pourtant acquis d’avance. Dans une ambiance futuriste, l’artiste propose un vrai concert, dans l’émotion, « n’en déplaise à certains » clame-t-elle en conclusion.

Un spectacle futuriste au rythme de « Monkey Me » et « Bleu noir »

mimi-live dans Mylène TIMELESS 2013Rien à voir avec le « Tour 2009″, à travers lequel Mylène Farmer avait mis en relief l’univers électro-gothique de « Point de suture ». Cette année, la chanteuse voulait prendre des risques en s’aventurant sur un terrain qui ne lui est pas familier, offrant à un public chauffé à bloc par un remix de son titre « A l’ombre » un show plus lumineux et résolument moderne. Ne cherchez pas de statues géantes aux allures de cadavre, la Mylène 2013 prend le parti d’une scène épurée, sobrement ornée de faisceaux lumineux et d’écrans géants permettant de profiter du détail de six costumes tous plus originaux les uns que les autres, signés Jean-Paul Gaultier. 

20h50. La salle est plongée dans le noir avant d’être illuminée par un rideau scintillant, masquant une scène gigantesque qu’on peine à imaginer rentrer dans les Zénith de province. Un écran géant s’allume pour une visite des tréfonds d’un vaisseau spatial, jusqu’à ce que la nacelle descende du plafond de Bercy. En haut d’un escalier, une porte ronde façon « Stargate » s’ouvre pour laisser apparaître la chanteuse, ovationnée, scintillante dans son costume crème moulant, la chevelure lâchée façon « Libertine ». Au milieu de stroboscopes et de spots illuminant la scène et la salle, Mylène Farmer entonne « A force de », extrait de son dernier album « Monkey Me ». S’enchaînent alors sans temps morts des titres cultes de sa discographie, et d’autres moins connus, dans une déferlante de lumières. La setlist est bien pensée et a le mérite de ne pas faire redite avec celle du « Tour 2009″.

Extrait de l’article paru sur Article de Jonathan HAMARD sur http://www.chartsinfrance.net

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

vidéos officielles de la tournée « Timeless 2013″

Posté par francesca7 le 19 octobre 2013

 vidéos officielles de la tournée

Article sur http://www.chartsinfrance.net

Le 7 septembre 2013, Mylène Farmer donnait le coup d’envoi de sa nouvelle tournée « Timeless 2013″, annoncée un an plus tôt et pour laquelle près de 420.000 billets se sont écoulés. C’est au Palais Omnisports de Paris-Bercy que la chanteuse a entamé son tour de chant. Dix représentations étaient prévues, et deux restent encore à honorer ce week-end. D’emblée, la critique s’est montrée élogieuse, à l’exception d’un article récemment publié par le journal Ouest France, qui attend néanmoins la chanteuse de pied ferme au Zénith de Nantes le 8 octobre. Car c’est bel et bien en province que Mylène Farmer se produira à compter du 24 septembre, première date de sa résidence lyonnaise à la Halle Tony Garnier. L’artiste a prévu de donner quatre shows dans la grande salle, et c’est d’ailleurs là que le DVD de « Timeless 2013″ sera capté en vue d’une sortie physique dans les prochains mois.

Mylène Farmer se rendra ensuite au Park&Suite Arena de Montpellier pour trois soirs à compter du 3 octobre, au Zénith de Strasbourg les 15 et 16, au Gayant Expo de Douai du 20 au 23 novembre, à Toulouse du 26 au 30, avant de chanter au Zénith de Clermont-Ferrand le 3 décembre et au Palais Nikaïa de Nice le 6. Entre la fin du mois d’octobre et le début du mois de novembre, la chanteuse s’envolera également pour la Suisse, la Belgique, la Russie et la Biélorussie, où elle devrait présenter le même spectacle, ponctué par ses dernières chansons.

Car ce sont les titres de ses deux derniers albums « Bleu noir » (2010) et  »Monkey Me » (2012) qui sont les mieux mis en valeur. Dans une ambiance futuriste et accompagnée de ses robots danseurs, Mylène Farmer interprète notamment sur scène son tube  »Oui mais… non », les singles »Je te dis tout » et « A l’ombre », et n’oublie pas ses fans de la première heure en reprenant quelques-uns de ses classiques dont « Je t’aime mélancolie » et « Sans contrefaçon ». Quelques images de ce spectacle ont été dévoilées lors de différents reportages télé ces derniers jours. Des images officielles aujourd’hui rendues publiques, à découvrir sur le site suisse LiveMusic. De quoi faire patienter les plus fervents admirateurs d’ici la sortie du DVD. 

 l’entrée de Mylène Farmer (« Timeless 2013″) :

Image de prévisualisation YouTube

  »Oui mais… non » de Mylène Farmer (« Timeless 2013″) :

Image de prévisualisation YouTube

Le démarrage de cette tournée coïncide avec le lancement d’un nouveau single, « Monkey Me », envoyé aux radios dans deux versions différentes. Des supports physiques seront disponibles à partir du 7 octobre, jour de la sortie de nouvelles éditions 33 Tours de ses anciens disques « Bleu Noir » (2010), « Point de suture » (2008), « Innamoramento » (1999) et « Ainsi soit-je… » (1988).


 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

12345
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...