Le concert approche pour Mylène

Posté par francesca7 le 19 août 2011

 

 

Le concert approche pour Mylène dans Mylène 1989 - 1990 MyleneFarmerTour89La date fatidique approche et les fans sont impatients de voir leur idole « en vrai ». Cela fait si longtemps qu’ils l’attendent. Elle qui comprend si bien leurs fêlures, leurs recherches d’identité, elle qui est devenue leur guide…

 

Le seul détail qui inquiète certains est sa voix : grands amoureux de son répertoire, ils sont cependant conscients que Mylène n’est pas ce qu’il est convenu d’appeler une « chanteuse à voix ». Si elle avait décidé de faire une petite salle intimiste comme le Casino de Paris, ils ne se seraient pas fait autant de soucis, mais vouloir remplir une salle comme le Palais des Sports, c’est une autre affaire !

 

Et ce n’est pas une certaine presse médisante qui peut les rassurer, à l’instar du magazine Paroles et Musique : « Rassurons tout de suite les admirateurs du pantin mécanique : il y aura foule au Palais des Sports pour acclamer ses clips sans âme – mais avec beaucoup de chair – sa voix, sa flamme – mais avec beaucoup d’ampères. Play-back, vous avez dis play-back ? »

 

Face à ces critiques, Mylène répond simplement :

 

-          « Je sais que je vais être attendue au tournant. Des gens aimeraient bien placer ma tête sous une guillotine. Mais je ne les laisserai pas me la couper. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour ne pas laisser tomber la lame ! Cependant, par provocation, je l’affûte ! »

 

Quant au choix d’une aussi grande salle que le Palais des Sports :

 

-          « Je déteste les lieux intimistes, qu’ils aient ou non une âme ; ils m’empêchent d’y trouver du plaisir« . (L’Humanité Dimanche, 17 mars 1989)

 

Amoureuse des défis et sourde aux stériles bavardages au sujet de sa voix, la chanteuse relève la tête pour continuer son travail sans relâche. Chant, danse, entraînement physique. Jamais elle n’a eu autant le sentiment de jouer sa propre vie ! Et pour être au top de sa forme, elle suit les directives d’un diététicien et chef de renom, Emmanuel Engrand qui lui mitonne des petits plats constitués de poisson, légumes, crudités et jus de tomates !

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Mylène prépare le Tour 89

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 Beaucoup de travail pour le Tour 89 

 

 

 

Mylène prépare le Tour 89 dans Mylène 1989 - 1990 tour89Responsable de la sonorisation, Thierry Rogan est bien évidemment de la partie. Ce concert restera d’ailleurs pour lui l’une de ses plus belles expériences professionnelles. Lui qui a presque suivi la carrière de Mylène depuis ses débuts est pressé de la voir enfin exister devant une foule.

 

Parmi les musiciens engagés sur cette tournée? se trouvent les meilleurs du moment et notamment le guitariste Slim Pezin, un « grand » qui a déjà travaillé avec Johnny Hallyday et Claude François. Il sera celui sur lequel Mylène pourra se reposer quand elle connaîtra des périodes de découragement. Les chœurs sont assurés par Carole Fredericks et Becky Bell. Bruno Fontaine , musicien classique à l’origine, est aux claviers. Il est aussi le chef de tous les artistes présents sur ces concerts dont Yves Sanna à la batterie, une autre pointure qui a lui aussi déjà tourné avec Johnny Hallyday.

 

En bourreau du travail qui en veut toujours plus pour être à la hauteur, Mylène s’entraîne comme une véritable athlète. Tous les matins, elle fait ses cinq kilomètres de footing dans le bois de Boulogne en compagnie de « Rambo » (le rival de Libertine et le violeur de Plus grandir à et se plie à ses trois ou quatre heures de danse chaque après-midi au Studio des Champs-Elysées. D’une nature plutôt maigre, la jeune femme se muscle et son corps commence à prendre des formes. Exit la période de l’androgyne de Sans contrefaçon, une sirène est en train de naître !

 

Entre-temps, l’album Ainsi soit je remporte la récompense suprême en tant étant sacré disque de diamant, soit un million d’exemplaires vendus depuis sa sortie. Pas étonnant alors que les billets de ses concerts s’arrachent comme des petits pains : en seulement deux jours, les dates parisiennes affichent complet !

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Le Grand Saut Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

  /  11 mai 89 

 

 

Le Grand Saut Mylène dans Mylène 1989 - 1990 2326816287_small_1Le 11 mai 1989, c’est la date fatidique du premier concert de rodage à Saint-Etienne dans une salle de configuration identique à celle du Palais des Sports, une habitude que reprendra Mylène pour le lancement de ses futures tournées. Toute l’équipe de direction et les financiers de la maison de disques Polydor ont fait le déplacement de Paris pour l’occasion avec en tête, Marc Lumbroso, le grand directeur. 

 

Pour ce premier soir, Mylène est extrêmement nerveuse. Dans sa loge décorée d’affiches de films de David Lean, de clichés de Greta Garbo  et des livres  les plus chers à son cœur, la chanteuse a bien du mal à respirer normalement et ses jambes ne cessent de trembler. Jamais elle n’a connu un trac aussi angoissant. Elle se rappelle de cette jeune fille toute timide qui avait tant de mal à prendre la parole en public lors de ses premiers cours de théâtre. Elle aimerait revenir en arrière. Même si elle a toujours aimé l’idée d’exister à travers le regard de l’autre, elle est soudain assaillie de doutes. 

 

Heureusement, Laurent Boutonnat la rejoint pour la rassurer. Il n’a jamais un seul instant douté d’elle. Il sait qu’elle sera parfaite ! Mylène pense alors très fort à son père qui aurait tant aimé assister à cette grande première et c’est ainsi qu’elle réussit à vaincre sa timidité légendaire pour affronter cette première scène et se donner à son public. 

 

Après ce premier show, Mylène demande à Slim Pezin de la raccompagner à Paris. A la suite de la soirée organisée pour fêter la réussite de cette première représentation, ils quittent Saint-Etienne en compagnie de Patrick Bourgouin, le saxophoniste. Dans la nuit, la voiture fonce à grande vitesse et, après quatre heures de routes, les garçons déposent la chanteuse devant la porte de son domicile parisien. Comme Mylène ne souhaite pas se retrouver seule, elle leur propose de monter prendre un dernier verre, mais les garçons, peu habitués à un tel comportement « anti-star », déclinent l’invitation. Par discrétion, chacun retourne donc chez soi. Mylène s’endort toute seule, des étoiles dans les yeux. Elle a réussi son pari et une immense joie s’empare de son corps fatigué, rompu, mais tellement heureux !

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Mylène au palais des sports

Posté par francesca7 le 18 août 2011

Mylène au palais des sports dans Mylène 1989 - 1990PARIS, à nous deux…. 

Une fois le tour de chauffe passé, tous les journalistes se battent pour décrocher la moindre information sur cet unique concert avec cette brûlante et indécente question sur les lèvres : « Mylène chante-t-elle  en play-back ou non ? » Les plus vicieux laissent même des messages sur les répondeurs des protagonistes du concert en continuant: « Alors, c’est vrai qu’elle ne chante pas et que tout est sur des bandes ?« 

Le 18 mai 1989, c’est le jour de la première parisienne au Palais des Sports. Pour l’occasion, des amis de Mylène achètent une pleine page dans Libération, le journal  qui aime tant descendre en flèche la chanteuse, avec ce message : « Mylène, ceux qui t’aiment te saluent ! »

  

patrick-poivre-d-arvor dans Mylène 1989 - 1990La chanteuse en profite même pour participer, juste avant son entrée en scène, au Journal de 20 heures sur TF1, présenté par son ami de toujours, Patrick Poivre d’Arvor, l’heureux possesseur du pantin original du clip de Sans contrefaçon.

Même si le trac la dévore toujours autant, elle semble plus détendue. Il faut dire qu’elle est tellement pressée de pouvoir enfin fermer le bec de tous ses détracteurs qui pensent qu’elle n’est qu’une chanteuse à clips, incapable de se défendre sur une vraie scène ! Et ma foi, le spectacle est gigantesque ! Digne de l’attente qu’il a suscitée depuis de longs mois !

Le décor envahissant toute la scène est glauque à souhait avec une grille monumentale qui s’ouvre en grinçant et des pierres tombales jonchant le fond de la scène. Du jamais vu en France ! Tout ce spectacle grandiose est merveilleusement mis en lumière – du rouge et du bleu – par Jacques Rouveyrollis. Les portes ouvertes, le public est enfin invité à pénétrer dans les ténèbres de l’univers « Farmer« , la chanteuse renouant durant différents tableaux avec les personnages de ses clips qui ont contribué à son succès.

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

ENTREE en Scène tour 89

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

 

ENTREE en Scène tour 89 dans Mylène 1989 - 1990 0Alors qu’une angoissante musique retentit dans la salle, un moine encapuchonné vient ouvrir les immenses grilles du cimetière reconstitué sur la scène. Le show débute sur L’Horloge avec une Mylène coiffure à catogan, au visage aussi grave que sa voix. Nous sommes encore loin des entrées grandioses qu’elle nous proposera plus tard, mais l’effet est bien là et le public hurle hystériquement lors de l’apparition de son idole.

 

Un public qui chante plus fort que la chanteuse sur Sans contrefaçon, qui connaît les paroles de Libertine par cœur et qui rit aux éclats face aux irrésistibles facéties  et grimaces de l’imposante Carole Fredericks qui joue le rôle de la mère de Mylène sur Maman a tort. Toujours en osmose avec la chanteuse, les spectateurs tremblent de désir en admirant la belle se débattre dans une camisole de vinyle noire sur Déshabillez-moi et vident toutes les larmes de leur âme sur Ainsi soit je et sur ce troublant final, Je voudrais tant que tu comprennes, une reprise de chanson de Marie Laforêt. Une idée que Bertrand Le Page a soufflé à Mylène étant lui-même fan de celle qui est encore aujourd’hui surnommée « la fille aux yeux d’or » tellement son regard est pénétrant.

 

Félicitations ! Le pari de Mylène est réussi et Paris est conquis !

 

Toute cette magie n’était pas qu’une illusion. Avec élégance et classe, la chanteuse était bien là entourée de ses danseurs tout aussi nobles qu’elle et ses musiciens aux doigts de fée. Et même si par excès de timidité, la belle est restée un tant soit peu en retrait de son public, sans vraiment oser s’adresser à lui pour l’affronter, l’éclat de son regard ne trompait pas ; la jeune femme était absolument ravie de fouler cette scène.

 

 Une bête de scène venait de naître.

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

je voudrais tant que tu comprennes

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

a été premièrement interprétée par Marie la Forêt. 

 

Marie la Forêt et Mylène Farmer, deux superbes artistes dans un registre différent certes, mais oh combien talentueux.

 

vidéo :  Image de prévisualisation YouTube

 

je voudrais tant que tu comprennes dans Mylène 1989 - 1990 mylene-farmer3Mylène Farmer n’a jamais caché son admiration pour la chanteuse et comédienne Marie Laforêt. Si les points communs entre les deux chanteuses ne sont pas évidents à première vue, ils peuvent le devenir en s’approchant un peu plus de la partie la plus personnelle de l’œuvre de Marie Laforêt. On peut trouver par exemple des réminiscences de « Prière pour aller au paradis » en 1972 signée paroles et musique Marie Laforêt (qui empruntait à cette époque le pseudonyme de Françoise They pour signer ses chansons) dans « Jardin de Vienne » (1988) de Mylène Farmer. Deux titres qui ne furent pas des tubes mais qui font souvent partie du panthéon des admirateurs de ces deux artistes. 

Il y eut ensuite cette émission de télévision du 14 janvier 1987 dans laquelle Mylène Farmer interpréta avec Guy Béart la chanson « Frantz » qui avait été un immense succès par Laforêt et Béart en 1965. Ce duo est l’occasion de d’entrevoir un peu de légèreté et d’humour dans l’univers de l’interprète de « Libertine » qui n’en serait pas dénuée par ailleurs à la ville dit-on, tout comme ne l’est pas la fantasque interprète de « Viens, viens »… Mais la rencontre “physique” entre les deux femmes aura lieu quelques mois plus tard sur le plateau d’une émission de décembre 1987 (voir en fin d’article). 

 

Voir En image :  Image de prévisualisation YouTube

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Gros titres pour Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

La presse est unanime. 

 

 

Gros titres pour Mylène dans Mylène 1989 - 1990 MF80_88a« Royale Mylène Farmer » titre l’Est Républicain, « Panache hystérique » poursuit L’Humanité. Même les plus méfiants admettent que cette Mylène Farmer, ce produit issu du courant des vidéo-clips, vient enfin d’atteindre ses galons de star. Trois mois auparavant quand on lui parlait de sa voix, elle disait :

 

-          « J’ai énormément le trac, mais j’ai une grande envie. Je déteste les petites salles qu’elles aient une âme ou non. La petitesse des endroits m’empêchent d’y trouver du plaisir. Etre à l’avant-scène en proie à son public tout neuf, ce sera comme un viol permanent. La scène, c’est l’orgasme, ce moment d’apothéose, d’extase et d’anéantissement. »

 

Après ces quelques dates parisiennes, la chanteuse aurait pu s’offrir des vacances bien méritées avant d’aller à la rencontre de son public de province. Mais c’est mal la connaître et elle enregistre dans la foulée un inédit qu’elle écrit un soir de blues, à la sortie de l’un des premiers concerts. Une nouvelle chanson aux paroles désespérées, mais au rythme dansant qui reprend l’une des phrases préférées des dépressifs.

 

A quoi je sers.

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Messages fans du Tour 89

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 Le dernier concert eu lieu au Zénith de Paris :

 

Messages fans du Tour 89 dans Mylène 1989 - 1990 mylene-farmer_presse_la-depeche_19-05-2009_001

 

 

 

 

Messages de fans….

mylene-farmer_presse_la-depeche_10-05-2009_006 dans Mylène 1989 - 1990

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

clip A quoi je sers…

Posté par francesca7 le 18 août 2011

Clip Vidéo de A QUOI JE SERS 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Réalisé par : Laurent Boutonnat
Diffusé le : Juillet 1989
Durée : 4’58

Au bord d’un étang, une femme tenant une valise à la main, attend au bord de l’eau. A travers le brouillard et la nature, la silhouette d’un homme dans une barque se dessine. Il s’approche de Mylène et la fait monter dans le bateau. A l’aide d’un long bâton, l’homme pousse dans les fonds marins pour faire avancer l’embarcation. Lentement et entre les herbes, tous deux se dirigent vers l’inconnu. Bientôt, d’autres silhouettes se dessinent. Elles marchent dans l’eau et rejoignent Mylène. Ces personnages sont en réalité les figurants des clips précédents : le marionnettiste de « Sans contrefaçon », la rivale de « Libertine », le torero de « Sans logique », Rasoukine de « Tristana » et le capitaine anglais de « Pourvu qu’elles soient douces ». Tous marchent sans savoir où ils vont…

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Mylène recherche sa voie lactée

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

Mylène recherche sa voie lactée dans Mylène 1989 - 1990Evidemment,  nous pourrions penser que Mylène a alors tout pour être heureuse : ses disques se vendent par millions, ses concerts sont salués par la presse et ses fans sont de plus en plus nombreux à attendre des heures et des heures devant chez elle. Et pourtant, la voici qui jette, comme un pavé dans la mare, ce nouveau single avec cette interrogation sur le sens de son existence. Ses plus grands admirateurs prennent alors peur.

 

Ils sont les mieux placés pour savoir que pour leur idole, être une chanteuse célèbre n’a jamais été une fin en soi :

 

-          « Vivre de la chanson trop longtemps, je ne pourrai pas. C’est mutilant pour l’esprit. »

 

Et puis, n’aime-t-elle pas à répéter à qui veut l’entendre que l’un de ses rêves les plus fous serait de tout quitter pour connaître un jour le même destin qu’une Diane Fossey, cette éthologiste américaine qui consacra sa vie aux gorilles jusqu’à en trouver la mort le 27 décembre 1985 ? Et ce n’est pas le clip de A quoi je sers, filmé comme un symbole suicidaire du premier achèvement d’une œuvre et d’une première vie d’artiste qui pourra les rassurer.

 

Cette nouvelle vidéo est tournée en extérieur sur le lac de Grandlieu, à Passay en Loire- Atlantique en août 1989. Laurent Boutonnat prend le parti d’y « suicider » tous ses héros, soit la méchante rivale de Libertine, le séduisant marionnettiste de Sans contrefaçon, le valeureux capitaine anglais de Pourvu qu’elles soient douces et l’amant félin de Sans logique.

 

D’un commun accord avec Mylène, il semble vouloir achever l’œuvre la plus noire de la chanteuse avant de passer à autre chose. Mais à quoi ?

 

Aucune réponse n’est donnée ; d’où cette forte angoisse qui étreint le cœur des fans les plus assidus… Quelques mois plus tard, quand les décors de la tournée seront à leur tour brûlés pour les besoins d’un futur clip, Laurent Boutonnat achèvera cette destruction. Pour la réalisation du clip de A quoi je sers, comme il n’existe aucun album à promouvoir, le réalisateur est débarrassé de toute obligation promotionnelle. Aussi jouit-il d’une liberté totale quant à la réalisation de cette vidéo sombre, remplie de langueur et de symboles. Une unique valise à la main, Mylène se laisse guider par un passeur qui lui fait traverser le fleuve des enfers en direction d’un affluent qui sépare les vivants des morts….

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

A quoi je sers…

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

Si A quoi je sers… se termine par des points de suspension c’est sans doute pour exprimer un état de lassitude plus qu’une réelle interrogation métaphysique. La voix même de Mylène est plutôt lente, venant d’outre tombe, comme si d’une certaine manière elle commençait à se dissiper. 


A quoi je sers... dans Mylène 1989 - 1990 2648598294_small_1La chanson prend une allure de bilan où Mylène se demande quelle est sa place (« Je cherche en vain ma voie lactée » « Je n’ai pas su me diriger »), Le texte d’A quoi je sers… reflète tout d’abord de véritables doutes sur l’existence de Dieu. Et l’expression « Mais mon Dieu de quoi j’ai l’air » semble plus ressortir  du domaine rhétorique que de la véritable confession. Et même si Mylène s’adresse à Dieu il semble que ce soit à un Dieu sans implication dans nos vies, seulement spectateur, muet, bref, sans secours extérieur…. 


Sans Dieu créateur d’une nature humaine, laquelle assure le sens de la vie de chacun puisque toute personne serait déterminée par elle, le sens de notre vie est incertain, révisable à tout moment, et sa consistance réside dans la fragilité de son choix. Sans croyance en Dieu l’homme est donc totalement libre, c’est-à-dire auteur de ce qu’il a à être. 


Quand Mylène pense qu’elle ne sert à rien elle ne fait rien de plus que de vivre cette liberté angoissante, c’est-à-dire d’assumer le fait qu’elle n’est destinée à rien de précis et qu’elle peut tout aussi bien continuer à chanter que de faire quelque chose de totalement différent. On peut donc imaginer que Mylène, en rédigeant ce texte, pointe une angoisse spécifique à l’artiste qui se demande si c’est vraiment cette vie qu’elle veut avoir ; bien plus, si même son métier est assez consistant pour donner un sens à sa vie et le préserver de pensées déstabilisantes, mélancoliques, et mêmes maladives (« Poussière brûlante la fièvre a eu raison de moi / Je ris sans rire je vis je fais n’importe quoi / Et je divague»). 


Ainsi, se résigner à n’être rien d’important c’est toujours vivre en décalage avec soi-même et se demander sans cesse si le choix qui gouverne notre vie est le bon ou même satisfaisant pour être heureux. Cette liberté, qui s’apparente de près à un véritable fardeau, se fait d’autant plus présente dans le texte avec la répétition de « J’ai peur du vide ». Toujours selon Sartre, le vertige est la situation emblématique de l’angoisse dans la mesure où elle illustre les affres de la liberté. Avoir peur du vide c’est surtout avoir peur de s’y jeter, c’est-à-dire la prise de conscience, devant le précipice, que rien ne m’empêche de m’y précipiter. L’angoisse est donc la peur de soi, c’est-à-dire la reconnaissance de sa liberté qui est telle que je suis tout à fait libre de me jeter ou non dans le vide puisque je suis seul auteur de mes choix. N’est-ce pas une telle angoisse dont parle Mylène ici ? Ne prend-elle pas conscience de sa propre liberté ? Ne trouvant aucun sens à sa vie qui lui préexisterait, ou qui serait pris en charge par un Dieu bienveillant, bref, reconnaissant sa liberté, n’est-il pas compréhensible qu’elle soit elle-même victime de vertige ? Mais de quel vertige ? Celui qu’elle peut avoir devant tous les choix qui se proposent à elle après ses premiers concerts. Et si elle décidait de tout arrêter ? A-t-elle l’étoffe pour maintenir un niveau d’exigence aussi élevé ? 

 

Mylène choisira de continuer et trouvera la force de faire les choix qui seront les bons. Mais cela au prix d’un certain sacrifice. Pour continuer, une certaine part d’elle devra mourir. Ce qu’illustre parfaitement le clip d’A quoi je sers…

Le clip met en scène ce texte puisqu’il rappelle au spectateur que Mylène peut choisir d’arrêter, que son sentiment de n’être rien d’important ne disparaîtra pas aussi facilement après quelques années de succès. En toute honnêteté, Mylène nous informe ici, peut-être aussi, de son insatisfaction. Il y a sans doute mieux à faire, plus de travail à fournir. Ce sentiment d’inutilité trahit alors une certaine déception. Quand on connaît le sens de sa vie c’est que l’on adhère pleinement à nos projets, à ce qu’on aspire. Ici, en disant « je sers à rien du tout », Mylène semble exprimer ses doutes. A la plus grande joie de ceux qui l’accompagneront ou qui la découvriront dans ses prochaines métamorphoses.

410px-Dawn_-_swifts_creek dans Mylène 1989 - 1990Cette chanson est alors une preuve de l’honnêteté de Mylène et de son souci de rester libre pour créer du neuf. D’accepter l’angoisse de la liberté pour rester talentueuse et surprenante. Mylène nous apprend ici qu’elle accepte, et qu’elle acceptera, de mourir pour se dépasser. Et le sentiment des admirateurs de Mylène à son égard est le même que celui de Nietzsche quand il écrit dans le prologue de Ainsi parlait Zarathoustra … qui se compose de discours, de paraboles, de poésies et de chants répartis en quatre livres. Bien que l’ensemble puisse au premier abord présenter une apparence disparate, Eugen Fink a souligné la forte unité de ce poème. En effet, Zarathoustra commence par annoncer la mort de Dieu, condition préalable à l’enseignement du Surhomme, abordé dans le prologue et dans le premier livre, où la parabole du chameau constitue une annonce de son destin. Le deuxième livre expose la pensée de la Volonté de puissance, qui est la pensée du dépassement de soi conduisant au Surhomme. Puis le troisième livre tourne autour de l’Éternel Retour, affirmation la plus haute de la Volonté de puissance et idée sélectrice destinée à poser les conditions qui dans l’avenir permettront l’avènement du Surhomme. La dernière partie tourne autour des hommes supérieurs et de la tentation de la pitié qui est pour Nietzsche la tentation nihiliste par excellence. C’est pour Zarathoustra le dernier obstacle à l’affirmation de la vie et le début d’une nouvelle transfiguration, avec laquelle l’œuvre se termine, transfiguration vers l’amour et la joie symbolisés par le lion devenu docile et rieur et entouré d’une nuée de colombes

Voir la source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ainsi_parlait_Zarathoustra

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Face B de à Quoi je sers

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

 

Face B de à Quoi je sers  dans Mylène 1989 - 1990 discosingle_10_aquoijesersHistoire de semer encore plus le trouble dans l’esprit de ses fans, une face B est enregistrée, La Veuve noire qui reprend en boucle la musique d’introduction de A quoi je sers. Encore un titre qui ressasse le thème de la mort artistique de la chanteuse : Tu périras ce soir de mai… 

 

Mais, c’est mal connaître Mylène qui n’est décidément pas prête de tout abandonner. 

 

Avant de débuter la promotion de ce nouveau single qui sort en Juillet 1989, elle s’envole pour l’Inde accompagnée par sa nouvelle amie, la photographe se stars, Marianne Rosentiehl qui a remplacé Elsa Trillat. 

 

C’est elle à présent, l’œil professionnel et avisé qui fixe Mylène en permanence. Après son triomphe au Palais des Sports, la chanteuse a en effet pris conscience de son formidable pouvoir sur les autres. Même si elle s’en doutait, ses spectacles lui ont confirmé son immense popularité. Elle demande donc à la photographe de la suivre au cours de son périple, afin de prendre des cliqués qu’elle pourra faire publier dans la presse en ayant soigneusement pris soin de les choisir préalablement.

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

La Veuve noire

Posté par francesca7 le 18 août 2011

   

La Veuve noire dans Mylène 1989 - 1990 62402_617759346_0_H152636_LLa Veuve Noire a pour l’essentielle un caractère qui correspond bien à son animal: elle est rusée, manipulatrice, assez cruelle, plutôt sournoise et possède un humour noir caractéristique (y compris lorsqu’elle est du côté des maximals). Elle n’a pas beaucoup de scrupules, et trahit sans hésiter, même si elle est généralement fidèle à un chef précis (Mégatron dans les 2 premières saisons, puis Optimus par la suite). Ses connaissances en technologie, sans égaler celles de Tarentula, restent non négligeables. Finalement, il s’avèrera en outre qu’elle possède tout de même un bon fond, probablement éveillé par les sentiments qu’elle éprouve pour Silverbot. 


Comme beaucoup des maximals, la personnalité de la Veuve Noire a totalement changé dans Beast machines: elle ne fait absolument plus preuve ni de cruauté ni de sournoiserie, et se montre même plutôt généreuse désormais. Son sens de l’humour noir semble aussi avoir été mis de côté. Elle conserve toutefois sa ruse, son habileté à l’infiltration et sa malice habituelle. 

Ou alors titre tiré de La Maison des Morts de Guillaume Apollinaire …. 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

A quoi je sers en TV

Posté par francesca7 le 18 août 2011

  Les apparitions 

 

De retour à Paris, accompagnée de Slim Pezin à la guitare, Mylène participe à quelques émissions de télévision pour assurer la promotion de A quoi je sers et vendre les dernières places de sa tournée. Par chance, elle a le luxe de pouvoir enfin choisir ses apparitions. Si possible sans interview et en play-back avec une scène assez éloignée de son public. 

 

 

VIDEO Image de prévisualisation YouTube

 

 

Comme une certain presse lui a énormément fait de mal depuis le début de sa carrier, en la dénigrant sans cesse, elle choisit à présent le silence, quitte à être encore plus mal comprise. Ce dernier single se vend néanmoins à plus de 120 000 exemplaires. 

 

Un joli score pour une chanson écrite sur un thème si difficile. Paradoxalement, le mythe est en train de naître… Un mythe qui semble savoir ce qu’elle veut et surtout ce qu’elle refuse : que l’on parle d’elle sans son autorisation. Une règle qu’elle mettra en pratique face à l’écrivain Patrick Milo….. 

 

Video TV à quoi je sers  Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

1ère Biographie de Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 PREMIERE BIOGRAPHIE – Patrick Milo 

1ère Biographie de Mylène dans Mylène 1989 - 1990Aussi étrange que cela puisse paraître, il aura fallu six années pour qu’une première biographie soit consacrée à la vedette alors que Mylène fait déjà beaucoup parler d’elle depuis plusieurs années. Est-ce parce qu’elle a toujours refusé de communiquer sur sa vie personnelle et que cela a de quoi décourager n’importe quel biographe qui préfère écrie sur la vie d’un artiste avec qui il peut collaborer ? 

C’est possible. Et pourtant, Patrick Milo décide de faire le premier pas. Comme il sait que cette étrange chanteuse fascine le grand public, il arrive à convaincre l’éditeur Albin Michel de lui consacrer un livre devant être publié au moment de ses premiers concerts. 

032c177 dans Mylène 1989 - 1990L’ouvrage s’appelle tout simplement Mylène Farmer. C’est un livre composé de photos inédites de la star qui la montrent de ses débuts à 1989.

Hélas, les clichés en noir et blanc sont mal cadrés, mal découpés et, surtout, les textes qui dévoilent des anecdotes sur sa formidable ascension sont trop racoleurs pour la star avec des titres de chapitre comme Mylène et la sodomie ou Mylène et le sadomasochisme. Du coup, plutôt que de se sentir flattée par ce premier essai, Mylène exige que ce livre qu’elle juge irrespectueux, soit retiré de la vente ! 

Elle attaque l’auteur en justice et gagne son procès. Les exemplaires de cette première biographie sont donc retirés et ce, une semaine après sa sortie nationale en mai 1982158055167_small_19. Pas de chance pour l’écrivain ! la seule consolation, reste que son ouvrage est une pièce de collection, son prix étant estimé aujourd’hui à plus de 220 €

Le 30 mai 1989 paraît la première biographie sur Mylène Farmer. L’artiste mécontente de la mise page ; les photographies sont coupées par la reliure et mécontente du texte qu’elle trouve vulgaire, attaque en justice l’auteur et l’éditeur. Mylène gagne face à Patrick Milo et les éditions Albin Michel. Le livre est retiré de la vente. Après cet épisode, Mylène donne son accord et participe à une biographie. 

En mars 1991 sort Mylène Farmer – Ainsi soit elle par Philippe Seguy aux éditions Tallandier. 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Mylène sur les chemins de France

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

La tournée de Mylène qui va durer trois mois débute comme prévu le 19 septembre 1989 à Grenoble ; impatiente, la France l’attend de pied ferme et chaque date remporte le même succès. « Mylène Farmer : ça déménage« , titre l’Echo du Centre le 10 octobre 1989

 

mylene farmerFidèle à ses promesses lors de ses dernières interviews, Mylène fait bénéficier les villes de province du même spectacle que celui qui a été donné au Palais des Sports de Paris. 

 

Dans chaque ville, le public se ressemble. Il va de l’étudiant propret au jeune gai androgyne, tout en passant par le pur rocker, qui contrairement aux apparences, ne s’est pas trompé de concert : c’est bien Mylène Farmer qu’il est venu applaudir ! 

 

Au fur et à mesure que les dates s’enchaînent, Mylène prend de plus en plus d’assurance et devient la reine de son spectacle, à tel point que Slim Pezin voit en elle un Claude François au féminin, tellement le public lui donne d’amour. Et même si Mylène reste une femme fragile, elle sait exactement où elle veut mener sa carrière. 

 

Plus les dates se succèdent et plus elle se sent sûr d’elle, ce qui lui permet de hausser la voix quand un détail du spectacle la chagrine. Et gare à ceux, musiciens ou danseurs, qui commettent le moindre faux pas lors de ce show à la Broadway ! Mais aucun d’entre eux ne lui en veut car tout ce petit monde garde un souvenir ému de cette luxueuse tournée, qui bénéficie de formidables conditions matérielles et psychologiques. L’air grave de la professionnelle à qui on ne le fait pas, Mylène convoque parfois celui qui a commis une erreur dans sa loge pour faire le bilan. 

 

 

  

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Mylène et les émotions

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

 

mylene farmerLorsque Mylène rejoint la scène, la chanteuse redevient cette troublante interprète qui se sert à ravir de son côté comédienne. Quand elle pleure sur tel ou tel titre, elle pleure vraiment, contrairement à ce que de mauvaises langues peuvent dire. Même lors des répétitions, les larmes ont souvent raison d’elle et Mylène, penaude, se retrouve alors dans l’incapacité de continuer à chanter. 

 

C’est la preuve que les textes qu’elle écrit sont si personnels qu’elle éprouve souvent des difficultés à les interpréter jusqu’au bout. Et même quand elle chante les mots des autres, si le texte la touche (comme Je voudrais tant que tu comprennes…, la séquence grande émotion de son final), il lui arrive de ne pas pouvoir réprimer ses larmes : 

 

-          « là, j’ai senti les larmes me monter aux yeux. Au début, j’ai refusé de les laisser couler, puis j’ai fini par admettre que cette fausse pudeur n’était que lâcheté devant un public qui demandait des émotions vraies. » 

 

 

Et des émotions, Mylène en donnera des cargaisons entières au cours de tous ses concerts… Après, est-il nécessaire de souligner, sans dévoiler sa vie privée, avec tout ce travail abattu, et malgré l’amour des ses fans, qu’elle rechercher encore l’amour avec un grand A ? Cet amour qui ne lui a pas encore souri et qu’elle attend de pied ferme ! Qu’à cela ne tienne. Mylène sait être patiente et avance sans se plaindre durant cette tournée, en se levant de bonne heure tous les jours pour continuer son entraînement sportif ! 

 

Heureusement, Laurent Boutonnat et Thierry Suc veillent sur elle. Et quand son moral est au plus bas et que son physique ne suit plus, ils sont toujours présents pour lui redonner un souffle d’énergie.

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Costumes de Thierry Mugler

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

 

Costumes de Thierry Mugler dans Mylène 1989 - 1990 2055882973_small_1L’ancien collège de Mylène du cours Florent, Thierry Mugler, signe les nombreux costumes du concert, et s’ils sont somptueux, ils ne sont guère adaptés à un spectacle de cette envergure. Entre le lourd manteau de Tristana qui pèse une tonne et le col à jabot fermé de Libertine, la chanteuse a de quoi suer en plus de ses harassantes chorégraphies ! 

 

Et pourtant, elle chante et danse en bluffant toute cette équipe qui pensait rencontrer une petite étoile des hit-parades sans humanité ni réel talant. 

 

Les musiciens qui pensaient cela feront très vite leur mea culpa car ils apprécient la chanteuse et reconnaissent sa vitalité positive, jamais ils ne l’ont vu se plaindre. Peur eux, Mylène est une chic fille qui n’a que faire des compliments hypocrites venant de telle ou telle personne du show-biz. Elle n’est pas le genre de femme à être attirée par tout ce qui vit et n’est pas une mondaine, car seul compte son travail. 

 

Constater par vous-mêmes, les différentes témoignes de son équipe / Interview Bruno Fontaine et Edwige Chandelier et Gilles Laurent (sur ce blog) 

 

Parallèlement à cette première tournée, une autre artiste est sur les routes : Jeanne Mas. Mylène sait que beaucoup vont vouloir faire la comparaison, aussi il n’est pas question de se laisser dépasser par cette chanteuse ! 

 

C’est avec le souvenir d’un moment exceptionnel ancré au plus profond de la mémoire que le public attend impatiemment que son idole sorte enfin l’album live qui lui permettra de revivre tous ces instants magiques. C’est chose faite le 7 DECEMBRE 1989, justement à l’heure du premier Bercy de Mylène où 17 000 spectateurs l’attendent avec fébrilité. 

 

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Faux pas de Le Page

Posté par francesca7 le 18 août 2011

Le faux pas du Dandy Le Page 

 

 

En concert est enfin dans les bacs et tous se ruent sur cet album qui a été enregistré les 20 et 21 octobre 1989 à Bruxelles et qui est mixé par Thierry Rogen. 

 

Faux pas de Le Page dans Mylène 1989 - 1990 f956ffe9En concert paraît d’abord en double album, accompagné d’un superbe livret comprenant des photos signées Marianne Rosentiehl. Par ailleurs, c’est aussi la dernière fois qu’un album de Mylène est édité par Bertrand Le Page car la chanteuse et Laurent Boutonnat ont créé en octobre 1989, leur propre société d’édition musicale, Requiem Publishing. Tout comme l’album Cendres de lune, ce live ressortira en 2005 dans un nouveau boîtier CD. 

 

La tournée est donc enfin terminée. L’édition du journal France Soir du 8 décembre 1989 titre : « Mylène Farmer a gagné à Bercy : » Ces deux derniers concerts ont en effet clôturé dans l’apothéose cette tournée marathon, et c’est avec l’accord de Polydor que Bertrand Le Page décide d’organiser une grande fête au cours de laquelle on doit remettre à Mylène son disque de diamant certifié par l’album Ainsi soit je

 

 

Pour que tout soit fabuleux et démesuré comme il en rêve, il invite le 8 décembre 1989 plus de 500 personnes à l’école des Beaux-Arts, à Saint-Germain-des-Prés, pour célébrer la formidable réussite de sa protégée. Il veut quelque chose de très star et de très solennel, digne de la diva qu’il est certain d’avoir façonnée. Il invite ainsi tout le gratin du show-biz et de la presse. 

 

Hélas pour lui, cette soirée, qui devait être aussi extraordinaire qu’un feu d’artifice du 14 juillet, est un véritable flop. Alors qu’il ne souhaitait que faste et fanfare, le disque de diamant est remis par Alain Lévy, PDG de Polydor, à la jeune star pendant que tous les convives ont le nez plongé dans leur assiette. Personne ne fait attention et le drame éclate. Le manager entre dans une foudroyante colère en brisant des chaises. Face à ce scandale naissant, Mylène menace de sortir de la salle sur le champ s’il ne se calme pas immédiatement, mais c’est déjà trop tard car de nombreux invités ont déjà pris congé. 

 

Le lendemain, Mylène qui s’était pourtant habituée à tous ces débordements, n’en peut plus : son manager vient ce soir-là de dépasser les limites du raisonnable. Elle en parle à Laurent Boutonnat et ils décident d’un commun accord de se séparer de ce génie du spectacle. Bertrand Le Page se sent trahi par celle qu’il surnommera la « mygale » avant de confier plus tard à la presse : « Mylène m’a tué » !

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Nouveau manager Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

Nouveau manager : Thierry Suc 

 

 

 

Nouveau manager Mylène dans Mylène 1989 - 1990 autrenrj-1Depuis le divorce professionnel et personnel d’avec Bertrand Le Page, c’est Thierry Suc, jugé plus apte à gérer les intérêts de la chanteuse, qui devient son nouveau manager; en effet, la chanteuse ressent le besoin d’être entourée par une personnalité moins excentrique. Une époque s’achève. 

 

 

Thierry Suc a le même âge que Mylène et Laurent Boutonnat.

 

C’est déjà un homme d’affaires très performant, propriétaire de plusieurs sociétés dans l’immobilier et dans le spectacle. Il a justement débuté sa carrière dans la production du concert en prenant en charge les premières tournées de Jean-Jacques Goldman et de Jean-Luc Lahaye. Toutefois, il n’est pas le seul à contribuer financièrement aux concerts de Mylène car des sociétés comme Toutankhammon, Polygram et Tuxedo Tour se greffent sur l’aventure.

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Album « En Concert » Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 sort en janvier 1990 

 

 

 

Album En janvier 1990 sort le premier extrait de l’album En Concert, et c’est le titre Allan qui est l’heureux élu. Le clip de ce nouveau single comporte les premières images du concert mélangées à l’univers sombre et tourmenté de l’écrivain américain Edgar Allan Poe, le Allan dont il est question ! Sur la bande vidéo, Mylène a le visage en sueur et les mèches de cheveux collées sur son front, les images diffusées sont morbides à souhait, et nous retrouvons la chanteuse propulsée par magie face à un cimetière, le regard triste. Ensuite, tout n’est plus qu’orage, cheval fou et nuit irréelle face à une photo du pète qui brûle… 

 

Saluons un inédit en face B, la première version de Psychiatric offerte au public, reprenant la célèbre phrase issue du film Elephan Man de David Lynch. « I’m not an animal, I’m juste an human being« . Psychiatric que l’on retrouvera l’année suivante sur l’album l’Autre… dans une deuxième version. 

 

Si le titre Allan remporte un joli succès d’estime sans être un tube (il se vend à 80 000 exemplaires), le deuxième single extrait de l’album sort le 12 mai 1990. Et là, c’est une surprise générale ! En effet, Mylène décide d(offrir une deuxième jeunesse à Plus grandir, son troisième 45 tours qui n’avait pas rencontré le succès escompté en 1985. Le clip de Plus grandir live reprend tout simplement les différents passages du concert avec l’objectif de résumer en un titre de 4,10 minutes tout le contenu du live. Mylène danse, chante, rit et pleure. 

 

 

 

Le single Plus grandir live bénéficie de nombreux supports comme un Picture Disc (le premier de sa carrière) et un maxi CD très réussi. Cet extrait reste l’outil principal dont Mylène use pour faire la promotion de la sortie du film même si cette deuxième vie n’entraîne pas un nouveau tube car les ventes atteignent  peine les 70 000 exemplaires. Mais, ce n’est pas dramatique et la chanteuse reste lucide malgré le fait que cette chanson lui soit très personnelle ; ce titre n’a jamais été voué à devenir le grand tube qu’elle espérait. Fortement éprouvée par la tournée, elle décide de prendre du recul. 

 

-          « Je crois qu’on a besoin de sa cacher après une scène… Il y a eu beaucoup d’émotion (…) En sortant de scène, on est complètement vidé mais comblé d’émotion, c’set difficile à exprimer… » 

 

 dans Mylène 1989 - 1990

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

la voix de Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

 

Laurent Boutonnat excelle dans l’art de créer des refrains diablement entêtants. Cela tient certainement au fait que la plupart des mélodies se limitent à seulement quelques notes qui s’enchaînent pour former un ensemble marquant et difficile à se retirer de la tête. Le deuxième couplet reprend, le refrain est répété, puis vient le pont, encore un des points forts de Laurent. la voix de Mylène dans Mylène 1989 - 1990 a1y3otfrIl introduit généralement dans cette partie instrumentale au milieu d’un morceau un nouveau gimmick instrumental, ultra entêtant donc ultra efficace, qui sera répété en boucle jusqu’à la fin de la chanson. Parmi les ponts les plus magistraux de Laurent, on notera le synthé de « Sans contrefaçon », les fausses trompettes de « Désenchantée », la guitare de « California », la fausse flute d’« Innamoramento », le clavier de « Je t’aime mélancolie », les guitares électriques de « Que mon cœur lâche »… Beaucoup de ponts bénéficient également de chœurs, de Mylène ou d’autres, comme sur « L’amour naissant » et ses chœurs africains. Pour Mylène, on retiendra les ponts de « Sans logique », « Optimistique-moi », « L’amour n’est rien… » et beaucoup d’autres. 


Après ce pont, les refrains reprennent, répétés en boucle avec ce fameux gimmick musical. La chanson se termine éventuellement par une fin instrumentale, appelée outro, comme « Avant que l’ombre… », « Innamoramento », « L’histoire d’une fée, c’est… », « Ainsi soit je… »… 

 

Tout cela est diablement efficace donc. Mais la musique de Laurent ne se limite heureusement pas à cet aspect commercial et plus formaté. Il lui arrive parfois de se lâcher totalement et d’offrir de véritables bijoux, originaux, décalés, de véritables OVNI dans la production française. Chaque album dispose d’au moins un titre de ce genre. « Chloé », « La ronde triste », « Psychiatric », « Alice », « Mylenium », « Porno Graphique », mais encore « Vieux bouc », « The Farmer’s conclusion », « Nobody knows ». Beaucoup de faces B inédites sont des titres de cette teneur, comme « L’annonciation », « Mylène is calling » ou « Effets secondaires ». Ces titres n’obéissent à aucune règle, sont un festival expérimental de sons étranges, de voix déformées, de samples… Ainsi les couplets d’« Alice » sont chuchotés, la voix de Mylène déformée rythme toute la chanson « Psychiatric », « Mylene is calling » réutilise – selon la légende – un message que Mylène aurait laissé sur le répondeur de Laurent… Ces titres, méconnus du grand public, sont des merveilles d’originalité.

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Video du Concert 89-Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

Video du Concert 89-Mylène dans Mylène 1989 - 1990Au même moment, la vidéo du concert sort enfin dans le commerce et les ventes atteignent rapidement les 30 000 exemplaires alors que l’album s’est déjà vendu à plus de 600 000 copies, un score exceptionnel pour un album live ! 

 

Le résultat du film réalisé par Laurent Boutonnat est unique et reçoit le prix de la meilleure vidéo musicale. Quelques années plus tard, un proche de Bertrand Le Page, alors technicien sur cette tournée, nous apprendra que la majorité des images furent filmées pour l’occasion dans les mêmes conditions qu’un long métrage, c’est-à-dire sans public, mais avec les musiciens, Mylène et ses danseurs. 

 

 

Par ailleurs, il existe un document amateur d’une durée de 90 minutes d’images brutes sur les préparations, les coulisses et le tournage du film du concert intitulé Backstage 89 qui circule sous le manteau. Si cette vidéo pirate dérange, c’est en raison d’un gros plan sur un appareil à bandes magnétiques. Questions : à quoi aurait-il servi ? 

 

Etait-il un support de la voix de Mylène quand, essoufflée par certaines chorégraphies, elle n’arrivait plus à chanter ou servait-il tout naturellement à faire diffuser les sons studios nécessaires pour le besoin de certains effets sonores, comme la porte du cimetière qui grince ou les tic-tac de l’horloge ? 

 

 

La deuxième partie de ce film pirate est tournée en extérieur en janvier 1990 à La Ferté-Allais, près de Fontainebleau dans un immense champ éloigné de la route avec le décor de la tournée légèrement modifié. Aucun éclairage n’est ajouté et tout est filmé en lumière naturelle. C’est ici que son réalisés les génériques de début et de fin du film En Concert ainsi que l’introduction du clip Allan   et du plan de l’ouverture du clip de Plus grandir live . Une BMW noire arrive et se gare. Mylène sort de la voiture, la cigarette aux lèvres. Aidée par sa costumière Carine Sarfati, elle enfile une robe noire, grelottant de froid. Les traits tirés, on lit aisément la fatigue sur son visage

 

En concert, n’a jamais été présenté comme la retranscription fidèle du concert donné au Forest national de Bruxelles ! Au contraire, il est clairement cité en qualité de long-métrage réalisé par Laurent Boutonnat, assisté par François Hanss. Le réalisateur a voulu faire un film maîtrisé du début à la fin avec des cadrages inédits. Un travail de qualité pour le perfectionniste qu’il est. Tout simplement ! A l’heure actuelle, cette vidéo du concert n’est plus commercialisée, Universal ayant cessé son activité VHS en juillet 2004. Chaque Noël, la rumeur voudrait qu’une version DVD soit proposée aux fans.

 

 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Absence médiatique de Mylène

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

Alors que Mylène se doute qu’un nouvel écrivain risque de profiter de son absence médiatique prévue pour ces prochains mois pour sortir une nouvelle biographie, elle prend les devants en contactant l’écrivain Philippe Séguy alors journaliste à Point de vue-Images du monde pour la rédaction d’un essai sur elle. 

 

Si cette biographie ne sera pas non plus officielle, au moins sera-t-elle un beau livre avec de jolies photos en couleur et bien cadrées. Mylène est tellement conciliante avec l’auteur qu’elle lui accorde même plusieurs entretiens particuliers dans sn appartement parisien en lui offrant le droit d’y insérer des clichés d’elle bébé et des peintures de son cru ! 

 

Absence médiatique de Mylène dans Mylène 1989 - 1990 ainsisoitelleA défaut d’être clairs et limpides, les textes sont poétiques et métaphoriques. Laurent Boutonnat n’est pas oublié, car en dernière partie du livre, un portrait lui est consacré. Bien évidemment, avant d’avoir l’autorisation de cette publication, les textes sont longuement lus, commentés et corrigés par Laurent Boutonnat et Mylène qui diront de cet ouvrage lors de sa sortie : « Ce n’est pas officiel, mais au moins ce livre est beau« . Ainsi soit elle devient à son tour une pièce rare pour les fans… 

 

 

 

 

 

 

  

1990 dans Mylène 1989 - 1990    restera pour la chanteuse une année de réflexions et de préparatifs quant à son futur retour sur le devant de la scène. La jeune femme se lance dans la lecture de nouveaux auteurs comme Cioran qui lui inspirera les plus beaux textes de son futur album. Elle se perfectionne dans les différentes techniques de peinture, s’occupe plus que jamais de ses deux singes, E.T et Léon qu’elle avait un peu délaissés lors de cette première tournée

 

Elle se met sérieusement à l’anglais grâce aux célères cours Berlitz, car si elle souhaite expatrier son talent, elle est contrainte de passer par cette étape ! Et justement, ce projet est d’actualité, notamment pour la promotion de Douces, qui sort en septembre 1990, pour laquelle Mylène doit faire quelques apparitions télévisées dans différents pays d’Europe? C’est ainsi qu’elle peut rester ses progrès en anglais en Allemagne et en Grande-Bretagne. 

 

Hélas, le succès ne sera pas au rendez-vous et le titre Douces se retrouve très rapidement chez les soldeurs  alors qu’en France le prix de ce collector commence à monter considérablement. 

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

Le « Collector » Mylène 90

Posté par francesca7 le 18 août 2011

 

 

Le « Collector » : c’est l’un des termes qui colle à la carrière de Mylène. 

 

En effet, doucement, mais sûrement, elle devient une chanteuse à collectionner au même tire qu’ un Johnny Hallyday. Et cet engouement pour les supports en éditions limités, Mylène l’a parfaitement compris. D’où ce réel souci de perfection apporté aux objets commercialisés qui sont étudiés et validés par ses propres soins.

 

D’où ce réel souci de perfection apporté aux objets commercialisés qui sont étudiés et validés par ses propres soins. Et même si les singles de Mylène se comptent encore sur les doigts d’une main, il faut y ajouter les remixes, les bandes originales des clips, les Pictures Discs, les envois promos aux radios et les éditions limitées. De quoi ravir le collectionneur fanatique !

 

A la sortie de Douces, Polydor édite même un coffret promotionnel incluant une courte biographie, un disque, une cassette vidéo et un briquet griffé « Farmer« , le tout agrémenté d’un film avec des images des clips et du concert… soit le parfait kit « Farmer » pour tous nos amis étrangers qui ignorent encore son existence.

 

La maison de disques touche même du côté du marché japonais qui a la réputation d’adorer les Français, de Sophie Marceau à Sylvie Vartan, en passant par Alain Delon !

 

Hélas pour Mylène et son envolée loin de nos frontières, si l’Espagne, la Russie et l’Allemagne mordent un peu à l’hameçon, c’est échec ailleurs…

 

Pour Mylène, le premier concert est déjà un lointain souvenir. Dès sa sortie de scène, elle se repose quelques mois avant de buter l’écriture des textes de ses futures chansons en délaissant celle fois-ci les poètes.

 

Elle début ce travail dès le mois de septembre de l’année 1990.

Publié dans Mylène 1989 - 1990 | Pas de Commentaire »

12
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...