LA RENARDE OUVRE SA FENETRE

Posté par francesca7 le 9 juin 2015

MF2000_152aVAR MATIN - 24 MAI 1996 

JOURNALISTE(S) :P HILIPPE DUPUY 

À la veille de la première représentation du Tour 96, cette interview a lieu au Zénith de Toulon, où Mylène répète le spectacle depuis dix jours. L’article nous apprend d’ailleurs qu’un filage (représentation intégrale en conditions réelles) a lieu tous les soirs. 

À propos du spectacle qu’elle prépare :

-J’avais envie d’un show impressionnant et j’espère qu’il le sera. Je préfère l’idée de méga show plutôt que quelque chose de plus intimiste. J’y viendrai peut-être, mais pour l’instant j’ai envie de grand spectacle. 

À propos des répétitions, plus précisément :

-En fait, on a répété deux semaines à Los Angeles avec les danseurs puis les musiciens séparément. Ici, on essaye de tout faire tenir ensemble : c’est comme un grand puzzle qui se met en place pièce par pièce.

 

À propos de la brièveté de la tournée : (avant d’être interrompue puis reportée à la fin de l’année suite à l’accident de Mylène, la tournée ne devait s’étaler en effet que sur un mois, nda)

-Oui, mais c’est comme ça que je les aime ! (rires) 

À propos de la comparaison avec Madonna :

-C’est une référence un peu obligée pour un show féminin avec des danseurs, non ? En tout cas, ce n’est pas un fardeau à porter. J’apprécie cette artiste qui a beaucoup de talent, qu’on le veuille ou non. Si on parle de références en matière de spectacles, j’ai beaucoup aimé les spectacles de Peter Gabriel ou de U2, mais aussi celui d’Alanis Morisette, par exemple, dans un registre plus intimiste. 

À propos du fait qu’elle n’est pas montée sur scène depuis plusieurs années :

-Il y a eu le film (« Giorgino », nda) qui m’a pris trois ans, et encore une année où j’avais envie d’arrêter et de réfléchir. Et puis, j’appartiens à cette famille de personnes qui s’ennuient dans la répétition des choses : je ne fais pas systématiquement un disque puis une tournée. En fait, celle-ci n’est que ma deuxième. Jouer en public, c’est une émotion très belle mais très violente. J’ai besoin pour cela de me sentir prête, de trouver un vrai sang neuf. 

À propos du contrôle qu’elle a de son image :

-C’est vrai que je suis une vraie ‘control-freak’ et forcément, cela vous isole. Mais je suis aussi probablement un petit peu plus ouverte aujourd’hui. Non pas que je découvre les rapports humains –j’ai toujours aimé rencontrer des gens d’horizons différents. Comme tout le monde, j’ai mes moments de crises où j’ai du mal à communiquer avec les autres, mais ce n’est pas si dramatique que ça en a l’air. Non, non je vous promets, ça va, là ! (rires) Néanmoins, je continuerai à ne pas donner d’interviews et à ne pas me justifier, parce que je n’en éprouve aucun besoin.

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...