Où est la génération Mylène

Posté par francesca7 le 21 mai 2015

A la sortie du single, nombreux sont ceux qui ont immédiatement tissé le lien avec Désenchantée. Mylène elle-même l’a confirmé, on peut donc le considérer comme une certitude. Il y a aussi, dans Dégénération, quelque chose qui joue avec le tube de Mylène Farmer, un écho en quelques sortes. Lors du journal de TF1, Mylène l’explique de la sorte : «j’ai surtout le sentiment que la nouvelle génération (…) est dans un monde d’une ultra-violence et que c’est un monde qui est très très téléchargement (3)difficile…»

Le constat sur la société actuelle est sévère. La France actuelle semble avoir engendré un tel «tumulte» que même Mylène, très discrète sur ses positions politiques, semble ressentir ce besoin de changement, cette aspiration à un mieux-être dont personne ne connaît exactement la teneur. Partis politiques en grande partie épuisés ou népotiques, misère sociale, stigmatisation des exclus… L’avenir est au moins aussi noir que le présent, et cet état pesant fait aussi le fond d’une partie des textes de l’album (Réveiller le monde et C’est dans l’air en particulier). C’est ce désarroi aussi qui provoque l’échec du «test statique» évoqué dans la chanson, c’est quand Mylène se demande ce qu’est devenu «sa» génération, c’est-à-dire les jeunes et moins jeunes qui la suivent depuis ses débuts que le beat revient sur la chanson, et qu’elle parvient à souhaiter que ça bouge, quitte à devoir s’arracher à son «sexy coma».

Les images du clip de Dégénération, avec leur ambiance totalitaire, où les militaires sont omniprésents viennent d’ailleurs clairement signifier la source de cette violence : elle est violence politique, morale, organisée… Restons toutefois mesurés : Mylène Farmer n’a pas non plus vocation à servir de nouveau messie, elle n’est pas porteuse d’un message rigoureusement construit, bref d’une politique. Le «j’sais pas moi» est en ce sens éloquent. C’est en terme de morale (au sens noble du terme) qu’elle se positionne, appelant à un changement qui, au-delà des régimes et des partis, s’adresse directement à l’Homme. Le clip de Bruno Aveillan, comme Mylène l’expliquait à Claire Chazal permet comme souvent de dresser un contrepoint au texte de la chanson… Une dégénération, un monde de violence ? Soit, mais là où la chanteuse n’apporte aucune solution plus concrète qu’un «faut qu’ça bouge», le réalisateur lui a suggéré de convertir cette violence en amour. L’idée a séduit Mylène. Il faut dire que c’est le remède qu’elle aussi propose dans Réveiller le monde, qui reprend de manière plus explicite les thématiques de Dégénération…

MysterFrizz du site http://www.innamoramento.net/

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...