Mylène la féline fait patte de velours

Posté par francesca7 le 17 mars 2015

 

1986-31A propos de la provocation :

A travers les textes et les images de mes chansons, oui, je provoque. Mais cette provocation sert à alimenter des sujets comme la mort, la nudité, rarement exposés dans les clips.

A propos de sa vision de l’amour :

Il faut faire de soi ce qu’on a envie. On peut avoir un grand amour et plusieurs autres différents. C’est un peu comme en littérature : on aime particulièrement un écrivain, mais d’autres auteurs peuvent nous apporter de nouveaux plaisirs…

A propos de la façon dont elle appréhende le rapport aux autres :

Je ne cherche pas que des rapports positifs. Le négatif apporte également une certaine jouissance. En fait, la recherche des plaisirs ne passe que par le vice !

A propos de sa propension à aimer des choses différentes :

J’aime basculer d’un extrême à l’autre. Par exemple, je rêve d’une maison avec des multitudes de pièces, et chacune recréerait une ambiance, un univers différent.

 source : TÉLÉ POCHE – 29 DÉCEMBRE 1986 – Entretien avec Sylvie N’Guyen

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...