Mylène Farmer, l’ange pervers

Posté par francesca7 le 4 mars 2015

 

LE FIGARO -  4 OCTOBRE 1994 – Entretien avec Brigitte BAUDIN

giorgi-06A propos de sa personnalité :

­ Il faut se méfier de l’eau qui dort ! Je suis pétrie de contradictions, et peut­être meurtrière à mes heures !

Profondément timide et pudique, j’aime cependant les extrêmes, la démesure, provoquer, piétiner les tabous.

La tiédeur, la mollesse, la modération m’épouvantent. Je me sens aussi irrésistiblement attirée par le morbide, sans pouvoir en analyser la cause. Enfant, ma grand-­mère m’emmenait dans les cimetières. J’y ai probablement pris goût, ainsi qu’en lisant Edgar Poe, Stephen King et Henry James.

A propos du personnage de Catherine :

­ Catherine m’a séduite par sa fragilité, son étrangeté, par cette violence sourde, enfantine qui émane d’elle.

Mal armée pour se défendre, elle exprime ses émotions brutalement, simplement, sans passer par le tamis de la réflexion. Je me sens moi­même proche de cette animalité, de cette réponse immédiate et instinctive à toute agression extérieure.

A propos d’une actrice qu’elle admire :

­ Romy Schneider. Elle me fait pleurer de beauté et de talent.

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...