Mi ange, mi démon ; Mylène et Margot

Posté par francesca7 le 16 septembre 2014

 

TÉLÉ POCHE du 13 MARS 1989 Entretien avec Margot REAL

1989-03-b« Après le Palais des Sports, je crois que je vais changer, m’épanouir, avoir plus confiance en moi. »

A propos de ses nombreux paradoxes, souvent mis en évidence par les médias :

- Paradoxe est un mot que j’aime, qui me va bien. Peut-être une des clés de ma personnalité…

A propos de sa réaction en demie teinte le soir des Victoires de la Musique en novembre 1988 :

- J’ai été blessée, c’est tout. C’est le choix du public qui compte avant tout !

A propos du régime alimentaire auquel elle est contrainte pour préparer son premier spectacle :

- J’ai toujours mangé de façon aberrante ! Bonbons, biscuits… j’ai horreur de me mettre à table ! Je me suis refait une éducation.

A propos de ce futur spectacle et de son ressenti :

- Le compte à rebours a commencé. Cela me remplit d’angoisse et d’exaltation. Ce sera à la fois une mort et une naissance. Je me suis décidée à monter sur scène après la sortie de mon deuxième album.

C’est fabuleux d’imaginer six mille personnes qui se sont déplacées juste pour vous. Je ressens déjà l’émotion puissante, extraordinaire que l’on doit éprouver. En même temps, je perçois un danger : celui engendré par la surenchère du succès. Je veux rester lucide, d’ailleurs je l’ai toujours été. Pour moi, la vie, le travail, c’est quelque chose de sérieux, de dramatique – dans le bon sens du terme -, avec des moments d’une force inouïe.

Après le Palais des Sports, je crois que je vais changer, m’épanouir, avoir plus confiance en moi. J’ai constamment besoin d’être rassurée.

A propos de ses angoisses :

- Je ne suis pas simple, mais je ne suis pas au Top 50 des névrosés !

A propos de sa détermination dans sa carrière :

- Je n’ai jamais été grisée par le succès. Je l’ai voulu. Je savais que je l’obtiendrais. Je crois en ma destinée : ma vie est un divorce énorme avec la normalité. Je savais que la vie ‘comme tout le monde’ n’était pas pour moi.

1989-03-aA propos de son adolescence :

- J’étais passionnée d’équitation et j’ai passionnément détesté l’école, le lycée, l’autorité…Je suis restée deux jours en classe de Terminale et j’ai claqué la porte !

A propos de l’importance de sa carrière dans sa vie personnelle :

- J’ai commencé à exister le jour où je suis devenue chanteuse. Une amitié unique, sans faille, sans usure, me lie depuis à Laurent. Il écrit la musique de mes chansons, certains textes, réalise mes clips…C’est mon alteego. Grâce à mon travail, je me suis construite, cultivée. J’ai fait l’apprentissage de la vie.

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...