Mylène Farmer, la reine du clip

Posté par francesca7 le 16 juillet 2014

Magazine SALUT de JUILLET 1987

 

Entretien avec Jean-Pierre FESTIN

1A propos de la démarche de ses premiers clips :

- L’intérêt, c’était d’innover. Généralement, les clips, c’est une explication du texte en image. Nous, Laurent et moi, ce qui nous intéresse, c’est d’extrapoler. Nous avons en commun l’amour du cinéma, nous avons donc orienté nos clips -je déteste ce mot mais je ne crois pas que court métrage musical soit plus adéquat- vers une tendance cinématographique.

A propos des moyens financiers parfois réduits :

- Nous n’avons jamais voulu prendre le parti de faire appel à des sponsors.

A propos du fait qu’elle est vraiment actrice dans ses clips :

- Dans « Libertine », j’étais toujours Mylène Farmer. Mylène Farmer plongée dans un salon libertin. Dans « Tristana », ma personnalité s’est occultée au profit du personnage que j’interprétais. Pour la première fois aussi, j’avais des dialogues. En russe de surcroît. Et de plus, j’ai eu un rapport d’actrice avec la caméra.

A propos de ses velléités d’actrice :

- C’est l’avenir qui nous le dira ! J’aime la chanson. J’aime autant le cinéma. Il est évident que les clips sont une approche vers ce métier de comédien. A la base, plus jeune, je voulais d’abord faire du cinéma. Le goût pour la chanson m’est venu plus tard… Depuis les clips, j’ai forcément reçu des propositions. Mais je dois être très, très vigilante. Pour me préserver. Si je choisis de tourner dans un film qui s’avérera mauvais, ce n’est pas seulement la chanteuse qui en pâtira…

A propos de ses projets musicaux :

- Nous avons prévu de sortir mon deuxième album courant octobre. Ou peut-être plus tard. S’il est prêt ou non.

Il ne faut pas bâcler. Pour l’instant, Laurent travaille sur le scénario d’un long métrage. Il a déjà esquissé les deux tiers des chansons du prochain album. Je vais le remettre au travail cet été et je commencerai à écrire mes textes lorsqu’il sera plus avancé.

A propos du tandem professionnel qu’elle forme avec Laurent Boutonnat :

- Nous sommes un groupe très soudé. Laurent est quelqu’un de doué. Doué pour l’écriture. Doué pour l’image.

Doué pour la musique… Il est doué pour tout en somme… Ah non ! Il est nul vraiment en équitation !

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...