• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 30 mai 2014

CRITIQUES DE PRESSE sur le Timeless 2013

Posté par francesca7 le 30 mai 2014

 

 

Si l’album « Monkey Me » a reçu très peu d’éloges de la part de la presse, Mylène Farmer a beaucoup plus convaincu avec son show futuriste Timeless 2013. C’est en tout cas ce qu’i faut retenir des différentes critiques formulées à l’égard de la cinquième tournée – et sixième spectacle – de la chanteuse, ce malgré quelques avis négatifs.

2009-05-25-les-larmes-de-mylene-inondent-le-zenith1

 

Des critiques élogieuses dans l’ensemble

Avant même que la première date du nouveau spectacle de Mylène n’ait lieu le 7 septembre au Palais Omnisports de Paris-Bercy, ‘assiduité des fans-campeurs attendant leur star devant la grande salle, dès le 11 août 2013, faisait déjà culer beaucoup d’encre … Rares sont les artistes qui, au bout de trente ans de carrière (ou presque), génèrent une attitude aussi poussée chez une partie de leur public : il reste donc compréhensible que les médias en soient, encore aujourd’hui, très étonnés, et le relèvent dans leurs articles ; Cependant, et fort heureusement, le 7 septembre au soir, les journalistes se sont focalisés sur l’essentiel : le show… 

Dès le 8 septembre au matin, les premiers articles donnent le ton : « grandiose », « impressionnant » et « spectaculaire » sont les termes que l’on retrouve le plus couramment dans la presse et sur Internet. Il y a « un effet Mylène incontestable » selon Direct Matin, alors que Télé Loisirs évoque très brièvement « un show bien huilé », « Imposant et millimétré », selon l’hebdomadaire belge Télé Moustique, Timeless 2013 est également très bien accueilli par Le Figaro. La journaliste Lena Lutaud ne connaissait visiblement pas très bien Mylène Farmer. Elle est, semble-t-il, ressortie conquise par la « bête de scène » qu’est la chanteuse : « Chapeau bas pour le travail et le professionnalisme de Mylène » lâche-t-elle même en conclusion d’un article très descriptif.

 

Dimension futuriste et prouesse technique

Si les costumes, signés Jean Paul Gaultier, sont très souvent mentionnés dans les articles, aucun avis tranché ne ressort cependant à leur sujet. En revanche, la mise  en scène ainsi que le décor signés Mark Fisher font quasiment l’unanimité. Europ 1 et Métronews remarquent en effet la volonté d’ouverture vers un univers « futuriste ». Par ailleurs, les références au cinéma se multiplient : Europe 1 évoque « Alien » quand Midi Libre pense à Stanley Kubrick en voyant l’immense scène brillante et épurée, ainsi que les projections modernes sur écran géant ; Le Figaro et Métronews eux comparent la chanteuse à la princesse Leia de la saga « Star Wars », tandis que Direct Matin estime que le déluge de lumières de ce show pourrait bien faire pâlir d’envie Georges Lucas. A noter que ce même quotidien se montre tout de même un peu taquin lorsqu’il parle d’un « vide immense » pour décrire la scène de Timeless 2013. 

Unanimité également pour les robots, qui interviennent à plusieurs reprise durant le spectacle et créent la surprise sur le tableau de « C’est une belle journée ». TF1, Le Figaro, et Voici estiment que « c’est LE truc dont toit le monde va parler », tandis que L’Avenir y voit « une prouesse technique ». Le Parisien parle de « serpents robotisés à taille humaine », et Le Matin (quotidien Suisse) de « bras d’usine surmontés d’un masque menaçant », évoquant une « technologie glacée » qui contraste avec la performance humaine. C’est d’ailleurs l’un des autres points marquants qui revient le plus souvent dans la critique : le paradoxe entre la chaleur que dégage le filet de voix de la chanteuse, et l’aspect beaucoup plus froid des robots.

La voix de Mylène justement … Paris Match en parle de façon positive, tout comme Le Monde, qui estime que le show est « plutôt bien porté vocalement ». Nice Matin, pour sa part, rappelle que « malgré son gigantisme, le spectacle reste un vrai tour de chant », quand PureCharts.fr y voit même « une qualité d’interprétation jamais égalée », avec « un chant impeccable ». Seuls 20 minutes et Voici demeurent sceptiques en parlant d’une voix trop « étouffée ». Le magazine people, qui fait allusion aux « fausses notes » de la chanteuse, se moque même gentiment d’elle en se demandant « quand Mylène arrêtera de fumer ».

73f94b4ae6235

 

Des chorégraphies ennuyeuses et pauvres ?

Heureusement, 20 Minutes se montre plus flatteur en présentant la star comme « souriante » sur scène, quand Paris Match la perçoit « plus calme et charnelle ». Plus dur, Midi Libre pense qu’elle ne bouge pas très bien. Ses danseurs non plus, selon le même journal qui a assisté aux shows de Park&Suites Arena à Montpellier, et qui qualifie les chorégraphies (rarement évoquées dans les médias d’ailleurs) de « danse des canards ». Cet article est même très acide : selon le journaliste, « les transitions sont laborieuses », et Mylène est « un peu perdue au milieu des artifices ». On parle alors de « montagnes russes », avec « un coup haut et un coup bas ». Avis radicalement différent pour Le Figaro Magazine, selon lequel les danseurs sont des « athlètes très en rythme ». 

Mais c’est la critique de Ouest France qui est le plus sévère à l’égard du spectacle : malgré « une première demi-heure impeccable », Michel Troadec regrette des « chorégraphies ennuyeuses et pauvres », « un décor futuriste mal exploité », et « des images qui ne sont plus impressionnantes ». Faut-il le prendre comme un avertissement formulé par un nostalgique du Tour 2009 (ayant d’ailleurs, à cette occasion, interviewé la star pour le quotidien le 7 mai 2009) ? Une sévérité que l’on retrouve également dans La Tribune de Genève, pour qui le concert – par « certaines habitudes de scène » perdant de leur authenticité à être « répétées à chaque concert » – peine à séduire les « profanes sympathisants, non adorateurs de la déesse tombée sur terre ». 

Il n’en reste pas moins que les journalistes ont vu de nombreux autres points forts dans ce Timeless 2013, comme une « setliste inventive » selon Métro, qui oscille « entre classiques et nouveautés » selon Europe 1 et Télé Moustique ; Cette dernière publication note d’ailleurs que la chanson « Comme j’ai mal » n’avait pas été reprise depuis 1996 ; bien vu. Il est vrai que nous sommes loin de la setlist-best of du Tour 2009. La plupart des journalistes ont donc bien remarqué que peu de tubes avaient été prévus pour laisser davantage de place aux deux derniers albums, « Bleu noir » et « Monkey Me ». 

La séquence émotion plus appréciée

Si la critique s’avère donc plutôt positive, mais néanmoins plus contrastée que pour la précédente tournée, la grande majorité des médias a été sensible à la dualité entre l’aspect exceptionnel du show et la forte émotion qui s’en dégage, notamment sur la ballade « Je te dis tout », où les larmes de Mylène ont une nouvelle fois inspiré les journalistes ; Cependant, un peu ironisent sur ce qu’ils présentaient auparavant comme un jeu d’actrice. Le Progrès parle, pour sa part, d’ »un traitement intimiste et épuré, transformant la halle en un cabaret enchanté par le piano d’Yvan Cassar », quand le quotidien La Montagne note même une communion des larmes de l’artiste avec « celles de ses fans ». La séquence émotion, avec ses quatre ballades à la suite, et donc plutôt bien perçue, et semble donner un certain crédit au spectacle, la présence de Gary Jules pour les reprises en duo des tubes « Mad World » (de Tears fort Fears) et « les mots » ayant été particulièrement remarquée. 

En conclusion, ce spectacle est une « mise en orbite réussie » agrémenté d’un « déploiement technologique » en faisant l’une des tournées de Mylène les plus appréciées des journalistes. A noter cependant que les médias régionaux se sont souvent davantage attardés sur le rapport entre la chanteuse et ses fans plutôt que de donner une vraie opinion sur la qualité du show. De nombreuses interviews de spectateurs ayant attendu longuement devant les différentes salles de spectacle sont en effet parues, énième témoignage du fantasme que l’artiste incarne toujours aujourd’hui…. 

extrait du magazine Styx TIMELESS 2013 – page 56

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

MERCHANDINSING DU TIMELESS 2013

Posté par francesca7 le 30 mai 2014

 

 

A

GOBELET vendu avec une consommation à partir du concert du 15 novembre 2013, au Zénith de Strasbourg, Mais non proposé sur le site charmandising.com

 

 

coffret briquet métal – fonctionne au gaz et livré vide

 

 B

 

la peluche Monkey Me hauteur 25 cm – ce singe a les yeux vairons, un bleu et l’autre marron.

 C


Les porte-clés « Monkey Me » hauteur 8 cm – existe avec ou sans le logo MF sur le verso

 D

et tout plein d’autres articles encore……

 

3188607247_1_2_OP3AVU7B

 

 

Publié dans Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...