Mylène, héroïne de fiction malgré elle

Posté par francesca7 le 30 mars 2014

 

 

4Côté « Backstage »

 

Au moment de la sortie du film d’Emmanuelle Bercot, Backstage, en 2005, la presse fait rapidement un parallèle entre l’héroïne, Lauren Waks, incarnée par Emmanuelle Seigner, et Mylène Farmer. Il s’agit, en effet, de l’histoire de Lucie, une adolescente « ordinaire » qui n’a d’yeux que pour une grande star de la variété française à l’univers mystique. Elle collectionne tout sur elle, tapisse les murs de sa chambre de posters et fait tout pour la rencontrer. Le destin la conduit alors à pénétrer dans la vie de son idole. Une rencontre aussi fascinante que violente.

 

La réalisatrice expliquait alors : « A l’origine de Backstage, il y a eu cette question : qu’est-ce qui se passerait si ces instants de quelques secondes se prolongeaient ? Qu’est-ce qui se passerait si le rapprochement illusoire entre une fan et son idole avait lieu, vraiment, physiquement, dans la durée que suggère la découverte de l’un par l’autre ? ». 

Si l’actrice avouait s’être plutôt inspirée de Marilyn Monroe dans son interprétation du personnage pour l’aspect psychologique, mais également de Debbie « Blondie » Harry pour la prestance scénique, Emmanuelle Bercot reconnaissait plus volontiers l’influence de Mylène Farmer sur son oeuvre. 

Elle confiait ainsi à DVDrama : « Je ne connais pas très bien les chansons, les spectacles de Mylène. Mais je me suis intéressée au phénomène qu’elle provoque. C’est la seule en France à faire ça. J’ai voulu faire une étude sur l’univers qu’elle avait mis en place, sur ce qui faisait qu’elle accrochait les jeunes et les moins jeunes. On peut dire Mylène, mais on pourrait aussi dire Madonna. Elles fonctionnent sur les mêmes codes, le sexe, la religion, l’ambiguïté sexuelle, le mystère, le morbide… J’ai repris un certain nombre de ces recettes pour créer le personnage de Lauren. Et pour moi, la comparaison s’arrête là.« 

 

Image de prévisualisation YouTube

 http://www.youtube.com/watch?v=R_ggHDEe5FQ

 

Côté onstage

 

5Concurrentes dans les années 80 de par leurs deux univers proches, Mylène Farmer et Jeanne Mas n’ont jamais travaillé ensemble mais cette dernière, l’une des têtes d’affiche du film Stars 80 sorti l’an dernier, lui a en quelque sorte rendu hommage à travers une séquence dont la mise en scène ne peut que faire penser à l’interprète de Désenchantée, jusqu’au look et à l’émotion à fleur de peau. 

Toutefois, Jeanne Mas a précisé dans une interview avec Le Point : »Franchement, je n’y ai pas pensé. Ce look m’a été proposé, je l’ai accepté sans aller chercher plus loin. S’il y a eu préméditation, cela s’est fait dans mon dos. À ceux qui trouvent à y redire, je dis soyez heureux, j’interprète deux artistes en un seul personnage. »

Quant à sa relation avec son ancienne « rivale », elle ajoute : « Je n’ai jamais eu de problèmes avec Mylène. Nous nous sommes connues dans ces années-là. On a voulu nous opposer et cela continue, c’est ridicule. Elle existait et j’existais. On se voyait, on en parlait. J’ai disparu, elle est restée, mais il n’y a aucun lien de cause à effet. Si je ne l’ai jamais revue depuis, je lui garde toute mon estime.« 

 

vue sur http://www.allocine.fr/article

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...