Laurent en collaboration étroite avec Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 11 février 2014

 

Ainsisoi2Le second album écrit par Mylène et Laurent est : AINSI SOIT JE qui sortira fin 1987 ; Laurent Boutonnat crée pour l’occasion sa première société de production discographique : Toutankhamon SA du nom du pharaon égyptien persécuté par le clergé d’Amon. Cette société, basée au 24 rue d’Aumale dans le neuvième arrondissement de Paris a depuis cessé ses activités. Résident toujours à cette adresse, il fonda la société Requiem Pulishing avec Mylène Farmer. Le clip du premier extrait Sans Contrefaçon (remake de la Ballade de la Féconductrice) passera en exclusivité à la télévision le soi du réveille 1988, créant l’événement. Suivront le clip d’ainsi soit Je et surtout film grandiose de Pourvu qu’elles soient Douces, suite de Libertine tourné deux ans auparavant. Le clip sera d’ailleurs nominé aux Victoires de la musique. Il en écrit l’histoire avec le scénariste Gilles Laurent, auquel il présentera le synopsis du film ébauché lorsqu’il avait 18 ans : Girogino. Tout deux travailleront dessus pendant quatre ans. Un producteur lui propose alors de financer le film. A ne se fera pas, alors Laurent réécrira l ’histoire. Depuis que le cinéaste produit lui-même ses courts-métrages, il peut se permettre des budgets colossaux comme celui nécessaire à la réalisation de Sans Logique (1989). Ce film aura nécessité un aménagement coûteux des studio d’Arpajon.

Mais Laurent Boutonnat est aussi homme d’affaire, producteur ambitieux, il se serait fait aider financièrement par l’Etat français en 1988 (grâce à Jack Lang). Un réalisateur-producteur aidé aussi par l’europe  de 1987 à 1994 qui finançait une partie du budget de ses clips pour disaient-ils « une aide à l’expérimentation », car Boutonnat, comme Luc Besson, utilisaient à l’époque de nouveaux logiciels d’effets spéciaux encore en développement .

Pendant que sa collègue fait la promotion de l’album, Laurent Boutonnat prépare un spectacle qui va lui permettre de sublimer sont univers en l’extrapolant sur une scène. C’est notamment pour cela qu’il crée le 19 janvier 1989 la société Heathcliff SA (du nom du héros des Hauts de Hurlevent) qui lui permettra de produire sa journée et ses prochains films. Après un essai transformé à Saint Etienne (après lequel Boutonnat tournera le symbolique A quoi je sers) puis deux semaine sà guichets fermés au Palais Des Sports de Paris, le show parcourra la France en 60 dates dont deux à Bercy. Pour la première fois Mylène se forte de près aux fans : cette espèce de monde parallèle où les chansons remplacent les pensées, et où les poses tiennent lieu d’action. Laurent Boutonnat pense lui  au film qu’il tirera de cette tournée. Durant  2 soirs à Bruxelles il filmera lui-même le concert à l’aide de grands moyens de prise de vue (Loumas, steady-cam, le tout sur support 35 mn) et Bétacam). D’autres scènes extérieures seront tournées dans les environs d’Arpagon et s’intégreront au film lors du montage. Celui-ci justement durera près d’une année. Laurent Boutonnat s’associe à Mylène Farmer le 26 octobre 1989 pour créer à l’occasion de la sortie du double album En Concert une société d’éditions phonographiques, Requiem Publishing, qui édite depuis tous les disques de la chanteuse sans exception. La sortie en salle et sur vidéo se fera finalement le 25 septembre 1990

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...