• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 18 décembre 2013

FR3 GRAND EST – MÉLANGE 3 TEMPS Avec Mylène F.

Posté par francesca7 le 18 décembre 2013

 

 1984-05-b

Émission du 6 NOVEMBRE 1984 – Présenté par Yannick PENAGOS

Mylène est présente sur le plateau de cette émission musicale avec un jeune groupe de rock local, Crisis.

Après que celui-ci se soit exprimé, l’animateur fait intervenir Mylène, vêtue d’une tenue jamais vue alors pour la promotion de « Maman a Tort » : un haut violet à col roulé vert surmonté d’une veste jaune.

Yannick Penagos : M ylène, en ce qui vous concerne, ça se passe très, très bien pour un premier disque : c’est un énorme succès !

Mylène Farmer : Ca va !

YP : Ca a changé beaucoup de choses pour vous, ce succès ?

MF : Ha, question difficile ! (rires) ‘Changé beaucoup de choses’, oui dans la mesure où c’est un métier qui n’a pas vraiment de structure : on se lève pas à huit heures, on ne se couche pas à dix heures. Ca change forcément des choses, oui.

YP : Et cette chanson (« Maman a Tort », nda), on peut la situer à quelle époque, cette histoire ? C’est une histoire donc qu’on peut situer à quelle époque dans une vie ? On choisit ?

MF : Heu…Oui, je vous laisse choisir, mais ça peut se situer en 1984 par exemple, ça peut se situer dans un hôpital psychiatrique aussi avec…

YP : Un enfant ?

MF : Avec un enfant, une adolescente même, pourquoi pas une jeune fille qui peut être sensibilisée par une infirmière…

YP : Je voudrais qu’on parle un peu du look (Yannick Penagos se tourne d’abord vers le chanteur du groupe Crisis, au look typique des années 1980 avant de se tourner à nouveau vers Mylène).

 M ylène, en ce qui vous concerne, vous choisissez ou vous êtes conseillée ? C’est un travail d’équipe ? Comment ça se passe pour adopter un look ?

MF : Pour l’instant, c’est un travail d’équipe. C’est-à-dire, je ne prends pas tout seule l’initiative, je propose et puis mes producteurs donnent leur accord. Voilà !

YP : M ais alors, il y a tout : il y a la coiffure, il y a les vêtements, les couleurs…

MF : Non, la coiffure, j’ai toujours eu cette coiffure et ça, j’y tenais. Et quant aux vêtements, ben j’ai répondu, c’est…

YP : Dans les projets assez proches, je crois savoir qu’il y a une version anglaise de « Maman a Tort »…

MF : Oui, là je travaille en studio actuellement pour sortir une version anglaise pour qu’elle soit aussi exportable dans différents pays comme l’Italie, comme l’Allemagne ou la Suède… (« My Mum mis Wrong » ne sera finalement curieusement distribué qu’en France en cette fin d’année 1984, nda)

YP : Et puis des projets un peu plus éloignés, un 45-tours je crois ?

1984-05-aMF : Voilà, je vais sortir un prochain 45-tours je pense aux alentours de décembre, janvier sur lequel il y aura deux chansons. (« On est Tous des Imbéciles », dont l’enregistrement sera finalisé en décembre 1984, sortira finalement dans le commerce en février 1985 avec effectivement une face B originale, nda)

YP : Toujours la même équipe de travail ?

MF : La même équipe, oui !

YP : Quand ça marche, faut pas changer, vous avez raison ! En tout cas, promettez-moi ce soir de venir nous présenter votre nouvelle chanson ou vos nouvelles chansons !

MF : C’est promis ! (cette promesse ne fût malheureusement a priori pas honorée, nda)

YP : C’est avec plaisir qu’on vous accueillera. Vous pouvez vous mettre en place et on se quitte donc avec M ylène Farmer, « M aman a Tort ».

Pour conclure l’émission, Mylène chante « Maman a Tort » en en effectuant la chorégraphie.

 

Publié dans Mylène 1982 - 1984, Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer dans NUMÉROS 1

Posté par francesca7 le 18 décembre 2013

 

EN SEPTEMBRE 1984

1984-04

Présente-toi en quelques mots Mylène.

- J’ai 21 ans et je suis née à Montréal au Canada dans la province du Québec. J’y ai vécu dix ans.

Pour qui chantes-tu, à qui t’adresse-tu ?

- Pour personne en particulier et pour tout le monde. Aussi bien les enfants que les jeunes et les personnes âgées.

Utilises-tu ton vrai patronyme ?

- C’est mon vrai nom.

As-tu déjà écrit à un chanteur, as-tu déjà été fan, de qui ?

- Non, jamais. Je ne fanatise personne.

Cite-moi une chanson que tu aurais aimé chanter ?

- Non, je suis très heureuse de « Maman a tort » !

As-tu un modèle dans la chanson ?

- Je n’ai pas de modèle dans la chanson.

Les Carpentier te donnent un «Formule 1». Qui invites-tu, que fais-tu ?

- J’inviterai Gainsbourg, Dutronc, et quelqu’un qui jouerait de la musique de la musique classique, du piano de préférence, et du Wagner. Monsieur Polanski aussi. Et je ferai une exposition de mes peintures.

Dernier film vu, dernier disque écouté, dernier journal lu ?

- « Il était une fois l’Amérique » et « Roman » par Polanski. Le mien ! Je ne lis pas les journaux… Actuel, je l’ai feuilleté.

Pour la une des magazines, on te propose de te fiancer. Acceptes-tu ?

- Non.

Ton producteur travaille pour toi ou tu travailles pour ton producteur ?

- Nous travaillons ensemble, d’un commun accord, la main dans la main.

Un chanteur de l’An 2000, comment l’imagines-tu ?

- J’espère un peu plus cultivé que les chanteurs de 1984 !

Qu’est-ce que tu as de plus que les 150 autres qui sortent un disque cet été ?

- C’est à vous de le dire, je vous laisse le libre choix.

Où peut-on t’écrire ?

-          Chez R.C.A., ma maison de disques. Adresse : 9, avenue Matignon, 75008 Paris.

 

Publié dans Mylène 1982 - 1984, Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...