• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

Attirance pour les cimetières… il n’y a pas que Mylène

Posté par francesca7 le 6 novembre 2013

 

Mylène Farmer n’est pas la seule à rendre les cimetières «tendance>». À Seclin, Maxime Calis, guide à l’Office de tourisme, a lui aussi des idées pour attirer le visiteur dans le cimetière communal. Lundi, il invitera les visiteurs à découvrir l’histoire de cet endroit, ses allégories mystérieuses, ses masques mortuaires, et les grandes figures de Seclin qui y reposent depuis des années, des siècles…

Attirance pour les cimetières… il n’y a pas que Mylène dans Mylène et des CRITIQUES 896514782_b971316843z.1_20131031104149_000_g2f1emb2u.1-0

Saviez-vous que la porte du cimetière de Seclin a été érigée en 1808 ? Reconnaîtriez-vous les masques mortuaires, moulés sur la tête des défunts ? Maxime Calis, guide à l’office de tourisme de Seclin profite de la Toussaint pour organiser, lundi après-midi, une visite guidée du cimetière de la commune. Un moment qu’il prépare déjà, sur le terrain, son chapeau noir vissé sur la tête. Devant les tombes, le guide est comme chez lui. « Regardez là-bas par exemple, le sablier ailé, taillées dans la pierre, s’arrête-t-il. Il représente le symbole du temps qui passe et du temps qui s’envole… » Mais si cette notion peut alors paraître évidente, il en est certaines un peu plus complexes à expliquer. Comme ces stèles qui représentent des arbres coupés. « Quand on voit ça, on est quasiment sûr de tomber sur des tombes anciennes, où gisent des enfants ou des personnes mortes jeunes… »

Le guide, fort de sa passion pour l’histoire, prend aussi le soin de retourner dans le passé des grandes familles de Seclin enterrées au cimetière. « Je fais des recherches, j’ai accès à des archives précises qui me permettent de connaître la vie de défunts, enterrés à Seclin… » L’objectif pour la visite : « Remettre en lumière des grandes figures communales, reconnues parfois au niveau national à leur époque, mais qui malheureusement ont été oubliées. » Certes, le visiteur ne tombera pas sur des icônes comme Edith Piaf ou Dalida, mais il pourra rencontrer au hasard des allées, de grandes figures de la ville, connues comme de véritables stars à leur époque. Parmi eux, ce médecin, Achille Couvreur, ancien chef de l’hôpital de Seclin devenu officier de la Légion d’Honneur. Sans oublier André, son romancier de fils qui, inspiré par les travaux de son père, aura publié au début du XXe siècle des livres de science-fiction médicale devenus cultes en France. Et puis il y a ses grandes familles d’industriels Seclinois, comme les Mollet, qui comptent dans leur crypte, plusieurs générations d’architectes. « Nombre des grandes demeures de la ville ont été construites par eux,souligne Maxime Calis. Le dernier de la génération s’est quant à lui occupé de l’arrière de l’hôtel de ville… »

Plus généralement, la visite mettra en avant l’histoire du cimetière et les raisons de son implantation. Là où, à l’époque de sa construction, ne se trouvaient que des champs… Et puis, pour revenir à notre époque contemporaine, Maxime parlera de la déchristianisation de la société, qui, aujourd’hui, pousse les familles à choisir des tombes plus originales. Un tour complet en perspective. Et pas d’inquiétude, rien de morbide dans tout ça, au contraire !

Visite du cimetière de Seclin. Rendez-vous lundi, à 14 heures, devant la porte monumentale du cimetière. Visite gratuite pour les adhérents de l’office de tourisme. 3 € pour les non-adhérents. Renseignements : 0320901212.

article paru sur : http://www.lavoixdunord.fr

Publié dans Mylène et des CRITIQUES, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaire »

Mylène au retour de Nantes

Posté par francesca7 le 3 novembre 2013

 

Mylène au retour de Nantes dans Mylène 2013 - 2014 images-25

 

 

 

Mardi et mercredi, mais aussi ce soir et demain, Mylène Farmer va faire le plein au zénith de Nantes. Plus de 34 000 spectateurs au total.

Mardi soir, pour sa première sortie nantaise, les spectateurs, venus d’un peu partout en France et même de plus loin… ont d’abord attendu 1/2 heure avant que l’artiste ne pénètre sur scène. Mais l’intro était tellement magique, avec un son et lumières en 3D remarquable que ses fans ne lui en ont pas voulu. Comme d’habitude, avec Mylène Farmer, les shows sont travaillés à la perfection, tant au niveau des lumières que de la chorégraphie, des tenues et naturellement de la musique. Avec cette année, en prime, un orchestre qui monte de l’au-delà, des danseurs body-buildés qui ont séduit, d’étranges robots mécaniques dont la danse s’est avérée communicative et une extraordinaire grue téléscopique qui permet à la chanteuse de voler au-dessus de ses fans.

Image de prévisualisation YouTube

Ravis, ceux-ci n’ont pas manqué de reprendre en chœur ses plus grands succès, de pleurer d’émotion avec elle… mais surtout de danser, agiter des ballons rouge et blanc. Au final, tout le monde est reparti ravi après deux heures d’un spectacle parfaitement maîtrisé.

Seul bémol, les seules photos autorisées à publier ont été prises à Bercy, puisque seuls ses photographes peuvent prendre la star. Regrettable, car l’ambiance nantaise de mardi soir n’avait rien à envier à la capitale. Qu’importe, tout le monde aura pu saisir quelques instants magiques des concerts avec son smartphone.

article paru http://www.presseocean.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer a un prix

Posté par francesca7 le 3 novembre 2013


Mylène Farmer a un prix dans Mylène et des CRITIQUES images-1Sur son compte Twitter , Lena Lutaud, grand reporter au Figaro, rapporte que, pour assister à un concert de Mylène Farmer à Minsk, en Biélorussie, les fans de la chanteuse devront débourser… 936 euros pour une place !

« Sur 15.000 places, 10.000 vendues » précise la journaliste sur le réseau social avant de s’interroger:

« Chanter devant une salle pleine ou profit au maximum ? ».

Le prix de la place peut être jugé comme exagéré lorsque l’on sait combien a touché la chanteuse de 52 ans en 2012.

En janvier dernier, le magazine Challenges dévoilait, comme chaque année, le palmarès des artistes français les mieux payés en 2012.

Sur le podium, on retrouve, à la première place, Johnny Hallyday qui a gagné 7,6 millions d’euros en 2012.

David Guetta et Mylène Farmer se hissent, respectivement, à la deuxième (3,1 millions d’euros) et troisième place (3 millions d’euros).

Florent Pagny (1,4 million), Patrick Bruel (1,4 million), Nolwenn Leroy (1,3 million), M Pokora (1,2 million), Jean-Louis Aubert (1,2 million), Francis Cabrel (1,1 million) et M (1 million d’euros) complètent le classement. 

Le site de l’Express accuse la journaliste du Figaro d’avoir créé une fausse polémique à cause d’une « énorme bourde »  dans sa conversion des Roubles en Euros. 
Nos confrères confirment que le prix réel des places est entre 660.000 et 2.510.000 roubles, mais qui valent entre 58,71 et 223,29 euros. « Des prix donc tout à fait abordables et justifiés quand on connait les moyens techniques, logistiques et financiers engendrés pour la tournée Timeless 2013 en Europe de l’ Est. « , peut-on lire.

article vu sur http://www.jeanmarcmorandini.com

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

Mylène, À QUOI ELLE SERT

Posté par francesca7 le 3 novembre 2013

 

Mylène Farmer revient en Suisse. «Enfin!», trépignent ses adorateurs. Toutefois, comme dans le refrain de sa chanson «A quoi je sers», on se pose la question. Fans sensibles s’abstenir.

 Mylène, À QUOI ELLE SERT  dans Mylène dans la PRESSE images

article paru sur http://360.ch/blog/magazine

«Mylèèèèèèèèèèèène!», les yeux mouillés, ses fans scandent son prénom depuis la fosse des stades où elle chorégraphie ses apparitions. Comme il se doit après quatre ans de silence radio, la reine Mylène descend dans l’arène pour lâcher quelques larmes devant ses admirateurs éplorés. C’est elle, le messie de la génération désenchantée. En tout cas en France, Suisse, Belgique et Russie. Les quatre contrées où la rousse fait son blé. Ses concerts-messe assurent l’émotion et les larmes précommandées des mois à l’avance par un public éternellement en manque. A contre-courant dans un monde ultra-connecté, Mylène fait sa chochotte en prenant bien garde de ne pas trop lever le voile sur le mystère qui l’entoure lors de ses passages aux 20 heures de France 2 ou TF1.

PREMIÈRE ÉPOQUE
Mais au fait, que reste-t-il du mystère Mylène? Que les choses soient claires: aucun artiste n’est plus méritant d’être aimé qu’un autre, il n’y a donc aucun jugement de valeur sur ses fans. Et je sais de quoi je parle, puisque j’ai aimé la Farmer première époque, «Tristana», «California» et sa vidéo tournée à Los Angeles par Abel Ferrara, les grandes fresques clipées par Laurent Boutonnat, son pygmalion de la première heure, alors inspiré… Je l’avoue sans honte, j’ai aimé Mylène Farmer. Aujourd’hui, certains de ses textes, «Pourvu qu’elles soient douces» en tête de liste, demeurent éblouissants d’ambigüité. Y a-t-il quelqu’un pour protester jusqu’ici? Non? Bon, continuons.

J’AI LÂCHÉ L’AFFAIRE…
A l’instar de nombreux de ses premiers fans, à mesure que la recette a pris son rythme de croisière, mon intérêt pour Farmer est allé décroissant. J’ai fini par lâcher l’affaire au tournant du nouveau millénaire. Comme la plupart, j’observe de loin ses retours orchestrés comme du papier à musique et calibrés sur le calendrier des NRJ Music Awards. Certes, la spontanéité n’a jamais été son fort. Et pour cause, il y a des années lumière, en troquant sa permanente brunette pour une tignasse flamboyante tenue par un catogan après ses premiers singles, elle a construit son propre mythe en s’enfermant dans un mutisme mélancolique.

a-300x225 dans Mylène et mes BLABLASPourtant, lorsqu’elle chantait «Maman a tort» aux côtés de Jacky dans Platine 45, elle n’avait rien d’une dépressive chronique effarouchée par des caméras de télévision. Au contraire, elle avait tout d’une sale gamine. Au fil des ans, ses passages télé se sont raréfiés, renforçant ainsi le mythe de la star tourmentée et secrète. De ce paradoxe, elle est complice. Comme me le disait un jour une proche de la chanteuse: «Mylène était une vraie écorchée au début de sa carrière. Elle exorcisait ses maux à travers ses chansons. Mais depuis le milieu des années 90, elle a pris un virage Las Vegas avec ses shows grandiloquents et elle a transformé ses fantômes en machine à fric».

N’en déplaise à ses plus fervents défenseurs, on peut se demander si ses rares interviews ne le sont pas uniquement parce qu’elle n’a pas grand-chose à dire. Récemment, Laurent Delahousse semblait ramer sur le plateau de son journal face à la «timidité maladive» de Mylène, visiblement submergée par l’émotion d’avoir retrouvé, enfin, ses fans à Bercy. Ah ça, pas évident d’obtenir une phrase qui se termine avec elle. Elle en a même fait des titres: «Ainsi soit je», «Avant que l’ombre»… Trop émotive, notre Mimi! Mais bon, au lieu de bougonner dans notre coin à vouloir à tout prix lui chercher des noises, gageons qu’au milieu de tant de pathos, la vérité est indéniable: sa plus belle histoire d’amour, c’est vous.

 

Mylène Farmer, Timeless Tour, les 18 et 19 octobre 2013 à Palexpo, Genève. http://360.ch/blog/magazine

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

MYLÈNE FARMER : TRACKLIST DE L’ALBUM 2013

Posté par francesca7 le 1 novembre 2013


 MYLÈNE FARMER : TRACKLIST DE L’ALBUM 2013 dans Mylène 2013 - 2014 1

Le 9 décembre prochain, Mylène Farmer sortira l’album live « Timeless 2013 » de sa tournée à succès du même nom. Il s’agit du 6ème album live de la chanteuse depuis « N°5 on Tour » en 2009.

Après avoir sorti son album « Monkey Me » en décembre 2012, Mylène Farmer est partie sur les routes de France avec un passage remarqué au Palais omnisport de Paris Bercy où la chanteuse a donné 10 concerts.

Cette tournée phénoménale qui affiche quasiment complet chaque soir se terminera le 6 décembre prochain à Nice. Mais les fans de la chanteuse peuvent se rassurer puisque 3 jours plus tard, l’album live « Timeless 2013 » sortira en trois éditions différentes. Il sera disponible en « Coffret Collector Edition Limitée », « Double CD » et en «Triple LP ».

Concernant le DVD/Blu-ray du spectacle, il faudra semble-t-il patienter encore un peu puisque ce dernier ne devrait pas voir le jour avant le début de l’année 2014. La bande-annonce de « Timeless 2013 Le Film » sera néanmoins présente en bonus sur le CD Rom.

Découvrez la tracklist de l’album « Timeless 2013 » :
Timeless Genesis
A force de…
Comme j’ai mal
C’est une belle journée
Monkey Me
Slipping Away (crier la vie) – en duo avec Moby
Oui mais… Non
Mad World – en duo avec Gary Jules
Les Mots – en duo avec Gary Jules
Désenchantée
Bleu Noir
Diabolique mon ange
Sans contrefaçon
Je t’aime mélancolie
XXL
A l’ombre
Inséparables
Rêver

article paru sur http://www.quai-baco.com

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

émotion de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 1 novembre 2013


Entre tendresse et grand spectacle, la divine rousse a présenté un show sans fausses notes vendredi soir pour sa première halte à Genève, le 18 octobre 2013.

Elle est arrivée comme une déesse, vêtue d’une robe blanche vaporeuse, sous un déluge d’étoiles électroniques, façon Star Wars. Vendredi soir, dans une hall 6 de Palexpo aux trois quart comble, Mylène Farmer n’a pas raté son entrée. Ni sa sortie d’ailleurs, ponctuée de quelques larmes filmées en gros plan. «Vous allez me manquer, c’est sûr», a lancé la star à son public, peu avant de disparaître dans un épais rideau de fumée.

 émotion de Mylène Farmer dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-5

Entre ce début intergalactique et cette fin toute en émotion, un concert parfait, deux heures d’une performance parfaitement agencée. Plutôt techno dans sa partie initiale, intimiste au milieu, pour finir avec les grands tubes incontournables que sont «Désenchantée», «Sans contrefaçons» et autres «Je t’aime mélancolie». «Avec moi!», réclame Mylène en tapant dans ses mains dès l’entame de «Comme j’ai mal», alors que le concert ne fait que commencer. Dans la salle, les fans répondent au quart de tour, entonnant les paroles qu’ils connaissent par cœur. Sur scène, juste après, deux robots articulés aux yeux lumineux, ondulent au rythme de «C’est une belle journée».

C’est une belle soirée, en fait, portée notamment par un superbe duo avec Gary Jules sur «Les mots», épuré juste ce qu’il faut et soutenu par le piano d’Yvan Cassar. Plus tard, une petite fille installée au premier rang est invitée par la star à monter sur scène. Elle se love dans les bras de Mylène tandis que celle-ci revisite un de ses tout premiers tubes, «Maman a tort». Rideau, bientôt. «J’ai rêvé qu’on pouvait s’aimer», chante encore la divine rousse en regardant la foule droit dans les yeux. Des yeux humides, de part et d’autre.

images-4 dans Mylène TIMELESS 201324 Heures avant le spectacle : Visite dans la Halle 6, transformée pour le concert de la star.

La belle et la bête. Mylène Farmer et la Halle 6. La rousse la plus intrigante de la pop dans le hangar le plus vaste de Palexpo, monstre de béton et d’acier, 27’000 m2 au sol, 18 mètres jusqu’au plafond de ce Léviathan de tôle assoupi devant l’aéroport.

Mylène sur scène, ce sera vendredi et samedi. En attendant, dans la Halle, il n’y a rien d’autre que la dalle grise et froide. Et les cloisons métalliques tout autour, immenses. Michael Drieberg, de Live Music, a décidé de faire là le concert de la diva française.

«Où donc!?» s’étonnait la production de la chanteuse. Un an a passé et le projet, unique sur la tournée Timeless, s’est mis en route. L’Arena trop petite, c’est la Halle 6 qui s’y colle, comme pour Depeche Mode en 2009. «Le plus difficile était de trouver un mois disponible.»

Les premiers camions sont arrivés. Pas encore les semi-remorques de l’artiste, ceux-là n’arriveront que jeudi. Ce qu’il a fallu construire, douze jours avant le premier concert, ce sont les trois gigantesques gradins, 8000 sièges fixés boulon après boulon, à la main. Et qu’il faudra encore numéroter sans la moindre erreur. «Les gradins, c’est 600 000 francs de frais, explique Michael Drieberg. La sécurité du public est à ce prix. Nous avons fait appel à une entreprise lyonnaise, la seule capable de monter pareille infrastructure.» Les mêmes travaillent pour la Coupe du monde au Brésil. «On m’a assuré que ça ne tomberait pas!»

Développement dans les éditions payantes du lundi

de Tribune Libre de Genève : http://www.tdg.ch/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

L’histoire Désenchantée de Mylène F.

Posté par francesca7 le 1 novembre 2013

 Désenchantée est une chanson de Mylène Farmer, écrite par Mylène Farmer et composée par Laurent Boutonnat, sortie en 1991.

Histoire

L'histoire Désenchantée de Mylène F. dans Mylène AU FIL DES MOTS images-3En 1990, Mylène Farmer poursuit l’exploitation de l’album En concert ainsi que de la VHS. La fin de la tournée a été une période déstabilisante pour l’artiste : « C’est un moment de vide, et non pas de doute. Une absence d’idées quant à une écriture pour un autre album. C’est pour cela que j’ai laissé passer un peu de temps avant de me remettre à écrire. C’est difficile d’envisager d’écrire après un moment pareil…Le retour au quotidien a été un peu à l’image d’une dépression, mais j’étais quand même relativement entourée. Mais tous ces états de choses très puissantes et puis rien, c’est presque inhumain. Tout artiste est amené à vivre cela heureusement -ou malheureusement… »

Mylène Farmer profite de cette période pour lire, apprendre à conduire et perfectionner son anglais. S’ensuit l’écriture et l’enregistrement de son nouvel album pendant cinq mois. « Désenchantée » a connu quatre versions différentes, Laurent Boutonnat et Thierry Rogen ne parvenant pas à l’arranger comme ils le souhaitaient. Laurent Boutonnat a même envisagé d’abandonner cette chanson.

Le single est disponible le 18 mars 1991 et entre à la douzième place du top 50 pour atteindre la première place dès la troisième semaine. Il restera numéro 1 pendant neuf semaines consécutives.

Le 7 avril, une interview de Mylène Farmer par Laurent Boyer sur le plateau du tournage du clip de « Désenchantée » est diffusée. Les premières images de ce clip avaient été diffusées une semaine avant dans Télé 7 Jours.

En 2005, elle a également été la chanson française la plus diffusée dans le monde.C’est le premier single extrait de l’album L’autre…, le second n°1 en France pour Mylène Farmer et son plus gros succès single, qui dépassa les frontières françaises (n°1 en Belgique, n°3 aux Pays-Bas, n°16 en Autriche…). Restée 9 semaines N°1, « Désenchantée » a été la chanson la plus diffusée en 1991, et celle qui a rapporté le plus de droits d’auteur. Elle s’est vendue à plus de 1 300 000 exemplaires.

Désenchantée a été repris par la chanteuse belge Kate Ryan en 2002.

Le clip a été réalisé par Laurent Boutonnat et tourné à Budapest, dans une usine désaffectée (aujourd’hui détruite) et dans la plaine Apaj Puszta, du 18 au 23 février 1991. Cent dix neuf figurant ont été employés, dont des enfants venant d’écoles de Budapest, mais aussi de foyers d’handicapés, ou encore de foyers de réinsertion : « On voulait beaucoup de figurants et on voulait surtout des enfants qui portent quelque chose de grave dans le visage, dans le regard. ». Une grande partie de l’équipe technique est hongroise, seules douze personnes viennent de France. Le montage a été effectué en France et Laurent Boutonnat a composé une musique spécialement pour le générique de fin. Mylène Farmer est habillée par Thierry Mugler. Le 23 février 1991, le chanteur Jean-Louis Murat a rejoint l’équipe afin de tourner le clip du prochain single, « Regrets ». Des scènes avec des squelettes ont été tournées mais n’ont pas été retenues lors du montage.

La première diffusion du clip a eu lieu sur Antenne 2 le 3 avril, dans le cadre de l’émission NRJ-A2.

Le clip a été nommé aux Victoires de la musique en 1992. Cette victoire a été remportée cette année-là par Les Inconnus avec le clip « Auteuil, Neuilly, Passy ».

Synopsis

telechargement-4 dans Mylène AU FIL DES MOTS

Un garde revêche traîne Mylène Farmer, cheveux courts et casquette sur la tête, dans un camp de travail. La jeune femme est accueillie comme il se doit par ses congénères : jets de pierres et de boules de neige, puis ils prennent la fuite. Au passage, un petit garçon (Adil Med Mejrhirrou,11 ans, un élève d’une école française de Budapest) jette la casquette de Mylène par terre et lui donne un coup de pied. Un garde vient la relever et l’accompagne au dortoir. Mylène y retrouve le petit garçon, qui partage une cigarette avec elle… La scène suivante nous montre tous ces captifs au travail, sous le contrôle des gardes, en train de transporter des sacs qui semblent bien lourds. Si lourds que le petit perd l’équilibre et tombe au sol. Un garde vient le relever et l’emmène avec lui. Au moment du repas, Mylène croise son regard. Il a un œil tuméfié par les coups… La soupe servie est plutôt misérable. Mylène y trouve un cafard, qu’elle contemple d’un air dégoûté, avant que son voisin ne lui prenne et l’engloutisse. Révoltée, elle se lève et se rend devant le garde pour se plaindre de la nourriture. Sous le regard ravi de la matonne (Erika Francz Jánofné), il lui décoche un grand coup au visage. Mylène se retourne alors et monte sur les tables, envoie valser les lampes, et retire le bois qui cloisonne les fenêtres. Peu à peu, les autres prisonniers la suivent et se mettent à taper sur les tables, à crier, à se révolter. Mylène assomme le garde, tout le monde se déchaîne. Tous les captifs courent et s’échappent. Ils prennent leur vengeance en rouant de coups les gardes qui ont le malheur de les croiser, ou même en les mitraillant. Mylène est à la tête du groupe de révoltés, qui s’enfuient en courant. Ils arrivent devant une grande étendue de neige. Ils courent, courent… Puis ils s’arrêtent. Devant eux, la neige s’étend à perte de vue. Ils n’ont aucun endroit où aller. La fuite ne mène nulle part.

Versions

Deux versions du clip seront proposées aux télévisions. Une version courte d’environ six minutes et une version intégale de 10’12. Il est très intéressant de comparer les fins de ses deux versions qui offrent deux visions totalement divergentes du clip. La version courte se termine sur des images de prisonniers victorieux de leurs bourreaux et recouvrant la liberté. La version intégrale montre Mylène et ses compagnons faisant face à un paysage enneigé, désolé semblant infini et ne leur offrir aucun avenir. Ils choisissent de poursuivre leur marche vers cette liberté tant désirée mais qui semble à présent rimer avec la mort.

Analyse

Nombreux seront ceux qui attribueront un sens politique à la chanson. En effet, le titre sort dans une période de grande morosité en France. On parle beaucoup des déçus du mitterrandisme, François Mitterrand ayant été réélu président de la République en 1988 suite à une campagne qui avait particulièrement séduit les jeunes, campagne portée par le slogan « Génération Mitterrand ». Pour Mylène Farmer, qui se situe « hors du temps, hors de l’histoire » il n’y a pas de revendication politique dans ce texte : « Cela n’implique que moi. Je ne dis pas que l’époque est « désenchantée ». Mais que mon regard sur la vie, sur les choses l’est. C’est Mylène Farmer qui est désenchantée. Ma demande est fondamentalement narcissique, égotiste. Je ne peux pas prôner le négativisme, en l’affirmant. Ce n’est pas pessimisme que de penser qu’on est en 91 devenu plus lucide, davantage conscient de ses désillusions qu’auparavant. Dès sa naissance, je crois que l’on subit sa vie, sa mort. En la matière, on ne peut être fondamentalement interventionniste. J’ai un problème avec la vie, mais je vis, alors tout ne va pas si mal que l’on croit. »  Pour Laurent Boutonnat, la chanson est « un coup de projecteur sur une génération en mal de futur ».

Interprétation en direct

Mylène Farmer a interprété ce titre cinq fois à la télévision, dont une fois en Italie. En concert, la chanson a été interprétée lors des tournées de 1996, 1999-2000 et 2009 (où elle fait office de final pour les concerts en stade), ainsi que lors des treize concerts à Bercy en 2006.

Anecdotes

  • Désenchantée aurait inspiré le titre Disappointed du groupe Electronic.

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

12
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...