Mylène et les défaillances techniques

Posté par francesca7 le 30 novembre 2013

téléchargement (5)

Manque de jus au Zénith de Toulouse. Mardi soir, le premier des trois concerts toulousains de Mylène Farmer a débuté avec une heure de retard, à 21 h 30, en raison d’une panne électrique. Le 12 novembre dernier, c’est Indochine qui a fait sauter les plombs. Dans le noir et sans sono, le groupe avait du coup improvisé une petite session acoustique pour le plus grand plaisir du public.

Interrogée par France 3, la direction du Zénith affirme qu’il s’agit de deux problèmes distincts. Pour le concert de Mylène Farmer, c’est le système d’éclairage des gradins qui a posé problème. Ce dispositif de sécurité permet en effet d’éclairer la salle en cas d’évacuation. Résultat : « les responsables de la salle et le producteur de la tournée ont pris la décision de tout vérifier avant de faire entrer le public », affirme Alain Dubout, le directeur du Zénith. Un retard à l’allumage qui n’a pas refroidi les fans venus très tôt pour obtenir la meilleure place possible et assister à la messe. de leur star. La chanteuse « Libertine » a pû dérouler son show Timeless sans fausses notes.

 

Gradins dans le noir, Mylène Farmer avec du retard

Les spectateurs et fans de Mylène Farmer ont simplement patienter un peu plus longtemps que prévu devant les grilles. Certains étaient d’ailleurs arrivés dès vendredipour être les premiers à entrer dans la salle. Pour Alain Dubout, le directeur du Zénithinterrogé par France 3, c’est une défaillance de l’éclairage des gradins qui est en cause : le dispositif de sécurité n’a pas été touché mais la direction de la salle et le producteur de la tournée ont pris la décision de tout vérifier avant de faire entrer le public. 

Lorsque la panne a été réparée, le concert a débuté normalement comme le montre cette vidéo d’une fan publiée sur les réseaux sociaux : 

Image de prévisualisation YouTube

Lors du show d’Indochine, « c’est la partie ‘tournée’ de l’enceinte qui a disjoncté. C’est sur cette partie électrique que se branchent les techniciens des productions qui s’installent au Zénith. Il a fallu ensuite prendre le temps de tout vérifier, de redémarrer l’électricité puis de remettre en service tous les équipements informatiques. Mais le groupe a vraiment joué le jeu et on les en remercie », ajoute Alain Dubout.

Pour éviter ce genre d’incidents à l’avenir, tout le système électrique va être testé prochainement. C’est à l’issue de cette vérification qu’il sera décidé ou non de faire des travaux de rénovation et de modernisation.

article de presse paru sur http://midi-pyrenees.france3.fr/

Laisser un commentaire