• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 2 octobre 2013

Mylène en duo avec Gary Jules

Posté par francesca7 le 2 octobre 2013


Lors de son passage à Paris Bercy dans le cadre de sa tournée « Timeless 2013″, Mylène Farmer invite Gary Jules pour partager un moment intime sur Mad world (reprise de Tears for Fears) et Les mots. Magnifiques duos !

Image de prévisualisation YouTube

Comme pour sa dernière tournée (Tour 2009), Mylène Farmer a fait appel au maître de la scénographie de concerts, Mark Fisher (décédé récemment, architecte de scènes pour U2, Madonna et Tina Turner). Ce dernier a conçu une structure métallique gigantesque rappelant l’intérieur de vaisseaux spatiaux. Cette thématique futuriste, faisant écho au nomTimeless, est exploitée dès l’arrivée sur scène de la chanteuse.

Accompagné d’images psychédéliques qui plongent le public dans un dédale de couloirs, le visage de l’icône se dessine sur des écrans à LED. Et c’est un œil en spirales qui permet à la chanteuse d’apparaître sur la chanson A force de…, extraite de son dernier album Monkey Me. Les 15 000 spectateurs reprennent alors en chœur le refrain de ce titre. Mylène Farmer est parée d’une robe/combinaison signée Jean-Paul Gaultier(dessinateur des 6 costumes de scène) qui lui confère les traits d’une héroïne fantastique hors du temps.

Chansons récentes et les duos
 

Mylène en duo avec Gary Jules dans Mylène 2013 - 2014 farmerbercy4garyjules-2013Parti pris marquant de ce concert : Mylène Farmer a choisi beaucoup de titres récents de son répertoire. La plupart des chansons sont issues des deux derniers albums Bleu Noir (Oui… mais non ; Diabolique mon ange ; Inséparables) et Monkey Me (A l’ombre, Elle a dit). Le show fait également la part belle aux duos. Le premier est un échange virtuel en vidéo avec Moby (Sleeping Away). Pour les deux suivants, Mylène Farmer partage la scène avec Gary Jules (chanteur californien). Ils interprètent Les Mots (chanté auparavant avec Seal) et la reprise de Mad World (Tears for fears).

Néanmoins, quelques grands succès des années 80/90 tels Sans contrefaçon (réorchéstré avec des sonorités asiatiques), XXL, Je t’aime mélancolie ou l’incontournable hymne farmerien Désenchantée ponctuent le concert. Chacun de ces succès entraîne systématiquement la liesse, témoignage de la fidélité inconditionnelle du public. Le spectacle alterne entre tubes efficaces chorégraphiés (Mylène Farmer y est alors entourée de six danseurs et même de robots articulés) et chansons au piano (Et pourtant ; Rêver), privilégiant la communion avec la salle.

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en DUOS, Mylène en VIDEOS, Mylène et L'ENTOURAGE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

mylène et Incroyable talant 2013

Posté par francesca7 le 2 octobre 2013

mylène et Incroyable talant 2013 dans Mylène 2013 - 2014 farmerbercy5vynil-2013

Un des passages TV de roboLounge sur « La France a un incroyable talent »:
Pour la tournée, Philippe Stegemann a utilisé deux robots de 2 mètres et trois de 2,30 mètres. Il s’agit de machines employées à l’origine sur les chaînes de fabrication des industries pharmaceutique ou des semiconducteurs, par exemple. A part l’ajout d’un masque en carbone conçu spécialement par Robolounge, ils ne sont pas modifiés. « Mais on utilise des paramètres jamais utilisés dans l’industrie, notamment des accélérations et des décélérations qui leur donnent des mouvements souples », explique le fondateur. Pour ce spectacle, tous les mouvements sont pré-programmés, mais ils pourraient aussi être programmés pour réagir au BPM ou au style de musique, sur un set non connu à l’avance.

La musique de l’interlude a été composée en fonction des robots

Au départ, Robolounge a créé le tableau de C’est une belle journée en travaillant sur les vidéos de la chorégraphie. Puis l’idée d’assurer le premier interlude, pendant lequel la chanteuse change de tenue au bout d’environ 35 minutes de spectacle, s’est imposée. Et là, ce ne sont pas les robots qui se sont adaptés à la chorégraphie, mais le directeur musical, Yvan Cassar, qui a composé la musique en fonction des robots. « Il a consulté nos vidéos et a très bien analysé notre registre, confie Philippe Stegemann. Cela cadre parfaitement, avec une montée en puissance en partant de la musique classique pour aller vers du dubstep. Chaque tableau a une émotion particulière. »

Effectivement, l’effet est saisissant. Seuls sur scène, sur une adaptation de Schubert, les cinq robots-danseurs forment un ballet esthétique, puis mettent le feu sous les lasers en bougeant comme des danseurs hip-hop. On oublie complètement qu’ils ne sont même pas humanoïdes, tant l’articulation du cou, du « bassin » et des « épaules », plus le masque, suffit à imaginer des bras et des jambes. Timeless est moins coquin que les précédents shows de la star, dommage car sinon elle aurait pu signer la première chorégraphie « robo-érotique », tant on a l’impression que ces robots peuvent tout jouer.

Image de prévisualisation YouTube

« On a travaillé avec Mylène sur l’introduction de la chanson »

Les choses sont plus compliquées quand Mylène et les danseurs sont à côté des robots, car ils doivent respecter une distance de sécurité correspondant à leur rayon d’action. Mieux vaut éviter le choc avec un robot de 115 kg en rotation à pleine vitesse… C’est pourquoi, à ces moments là, ils n’effectuent que des mouvements latéraux. En cas de pépin, Philippe Stegemann a cependant constamment dans la main un poignée de validation et un arrêt d’urgence.

En tout, la préparation du show a duré un an. « L’équipe de Mylène est très pro, très unie, et attentive. Cela m’a beaucoup aidé, ne venant pas du métier. » Philippe Stegemann a même travaillé en direct avec la star, qui s’est investie aussi dans cet aspect du spectacle. « Ca lui plaisait et ça l’intéressait. C’est très agréable de travailler avec elle. On a travaillé ensemble sur les détails de l’introduction de C’est une belle journée. J’ai été très surpris par la rapidité avec laquelle elle a compris les problématiques techniques, elle pourrait être ingénieur. »

Une belle aventure, donc, pour ce pionnier de la robotique artistique, à laquelle la tournée Timeless 2013 offre une formidable exposition, au moment où la robotique française, plutôt en pointe dans le monde, est soutenue comme un des secteurs industriels d’avenir par François Hollande. D’ailleurs, Philippe Stegemann ne dit pas tout, mais on devine que cette visibilité s’est déjà traduite en contacts pour de futurs projets. « C’est la chance d’une vie ! Je suis sur un nuage », dit-il encore étonné.

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène en blonde platine

Posté par francesca7 le 2 octobre 2013

Mylène en blonde platine dans Mylène TIMELESS 2013 images-22

Revoici donc Mylène Farmer, la larme à l’œil, la voix contre-ut, le corps dévoilé, les cils battants, la chanteuse française aux superlatifs incontestables – les plus grandes scènes, les plus fortes ventes de disques, les shows annoncés les plus à l’avance… et les apparitions les plus rares : cinq seulement en trente ans de carrière. Elle a baptisé son sixième et dernier spectacle Timeless. Traduisez par Intemporelle. C’est sans doute l’épithète qui définit au mieux son indéfectible succès grâce à un cocktail -aphrodisiaque- d’érotisme et d’hyper sensiblerie, d’exhibition et de timidité. Libertine à la façon d’une créature du marquis de Sade, elle réussit l’exploit d’incarner la femme fragile, insaisissable et surtout intouchable. Comme si elle était l’héroïne d’un ballet du XIXe. C’est sa signature : le contraste, voire la contradiction. Présentée en blonde platine sur ses affiches, elle monte sur scène en rousse incendiaire. Elle a fait de la science-fiction le thème de son show 2013 et Jean-Paul Gautier a prêté tout son talent, et son imagination, aux costumes qu’elle arbore avec son insolence habituelle : panoplie de Pigalle et timidité de rosière. Parachutée sur scène en fusée, elle la quitte dans un nuage, à la façon d’un elfe. Le genre musical accentue l’effet de créatures imaginaires, représentés par des robots danseurs de trois mètres de haut. Mis à part quelques moments intimistes, sa voix n’est jamais seule, toujours doublée par des choristes et par un effet d’écho, qu’accentue, dans le surnaturel, des aigus surhumains. Avec ces tonalités hors norme Mylène Farmer impose une distance tout en réussissant à s’attacher les cœurs. Ses fans, les gays du monde entier, les jeunes filles dévergondées et les gothiques sentimentaux, ont chanté avec elle les paroles elliptiques de ses chansons. Ils ont volé à son secours quand – feintes ou réelles – elle avait des absences. Ils ont mené le show avec elle. Et quel show ! Malgré quelques temps morts, avec ses vingt-et-un titres qui alternent vieux tubes et nouveautés, le concert est rondement mené. Public au diapason, orchestre impeccable, danseurs-athlètes très en rythme, décors raccord avec le thème – mêmes les guitares et le piano sont revêtus de led. Comme toujours, les spectateurs repartent galvanisés de la planète Farmer.

Voir son intro

http://www.dailymotion.com/video/x14s3y3

Paris Bercy jusqu’au 21 septembre puis Lyon du 24 au 28, Montpellier du 1er au 5 octobre, Nantes du 8 au 12, Strasbourg les 15 et 16, Genève les 18 et 19.

 

Publié dans Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...