• Accueil
  • > Archives pour octobre 2013

Critique du Dictionnaire des chansons de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 31 octobre 2013


 Critique du Dictionnaire des chansons de Mylène Farmer dans Mylène et BIOGRAPHIES 413yezahhql._-181x300

1 – « Sans illustration ni photographie de la célèbre chanteuse, ce livre n’est pas une biographie de star, autorisée ou non. La vie privée de Mylène Farmer n’intéresse pas l’auteur, ce n’est pas son propos. Celui-ci est uniquement professionnel. Le journaliste présente un travail d’analyse, exhaustif et minutieux, se concentrant sur le sens des textes, attentif à recouper, retrouver les inspirations, les éclaircir. Sous la forme d’un dictionnaire que l’on se doit de compulser par ordre alphabétique, c’est le riche univers artistique de Mylène Farmer qui est présenté. Benoît Cachin ne néglige aucune version des chansons, du live au remix, sans oublier les ambiances particulières des clips et des concerts, mettant en évidence les thématiques de l’artiste provocatrice et controversée. Une introduction chronologique et circonstanciée sur le parcours de la chanteuse fait le point sur ses activités, ses collaborateurs, ses succès, mettant en valeur le talent et la carrière. Ce livre ravira les collectionneurs et les fans, adeptes de la grande prêtresse de la chanson française. »

 2- « Dans cet ouvrage, l’auteur prend le temps de retracer le parcours exceptionnel de la chanteuse, de nous faire découvrir son univers unique, fourmillant de références littéraires, picturales et cinématographiques. »

citations sur evene.fr

 

 

Publié dans Mylène et BIOGRAPHIES, Mylène et des CRITIQUES, Mylène et les AUTEURS | Pas de Commentaire »

La part d’ombre de Mylène

Posté par francesca7 le 31 octobre 2013


 La part d’ombre de Mylène dans Mylène AU FIL DES MOTS images-122

Il serait facile de ne voir en Mylène Farmer que la projection de tous nos rêves.

Ne serait-elle « que » cela, ce serait déjà formidable : il n’est pas donné à grand-monde d’incarner à ce point les aspirations d’autrui.

Mais Mylène Farmer est plus que cela. Elle est. Et quand elle nous demande : « A quoi je sers? », on a envie de lui répondre : « à être ».

La fascination que suscite Mylène Farmer a quelque chose à voir avec le culte. Cet ouvrage en est la preuve. Et si j’ai accepter de préfacer Mylène Farmer, la part d’ombre, c’est parce que les auteurs ont pris le parti de pénétrer l’univers de Mylène sous un angle intelligent, surprenant et avec la distance nécessaire. Pour eux, pas de doute : le culte existe, c’est certain.

Pour ma part, j’ai surtout aimé ce que faisait Mylène jusqu’à 1989 inclus. Pendant toute cette période, elle avait mon adhésion totale. Je crois qu’elle a atteint, à cette époque, une beauté assez invraisemblable. En tout cas une perfection formelle que je ne retrouvais pas chez d’autres chanteurs. Cela n’exclut pas que d’autres aspects m’aient plus par la suite. Car Mylène est quelqu’un de beau, qui fait de très belles choses, avec une vraie rigueur d’écriture.

Beaucoup de chansons et de clips de Mylène m’ont marquée. Et ce n’est pas au hasard si l’on retrouve des clins d’oeil à « Sans logique » ou « Maman a tort » dans certains de mes romans… Je pense que Mylène et moi avons ce point commun de donner une version « vraie » de l’enfance, qui n’est pas l’âge rose et enrubanné auquel on a tant essayé de nous faire croire à travers des textes tous plus mièvres les uns que les autres. L’enfance est l’âge de la vie qui m’a le plus bouleversée. Pour Mylène, c’est autre chose. Je l’ai beaucoup interrogée à ce sujet. Elle m’a dit n’avoir aucun souvenir de cette période avant l’âge de 12 ans. Il y a sans doute eu un phénomène d’autocensure.

Outre l’enfance, d’autres thèmes nous sont certainement communs : l’autre comme miroir des plus terribles et une très grande exigence vis-à-vis de l’amour, pour n’en citer que deux. J’ai également ressenti chez elle une sorte de fêlure, que je porte également. En ce qui me concerne, j’ai pu la transformer en un gisement formidable grâce à l’écriture. Il semblerait également que Mylène ait fait quelque chose de sa fêlure. Je suis convaincue d’une chose, dont elle n’a pas conscience : Mylène, par le biais de ses chansons, a aidé bien des personnes dans leur vie. Et rien que cela, c’est déjà un aboutissement.

Pour toutes ces raisons, j’étais très curieuse de la rencontrer, comme, je crois, elle était aussi très curieuse de me découvrir.

Notre rencontre s’est produite un peu par hasard, à l’occasion d’une interview croisée pour l’édition allemande du magazine Vogue. C’était en décembre 1995, trois jours avant Noël. Nous nous sommes retrouvées dans un grand hôtel parisien, autour de l’objectif de Marianne Rosenstiehl, dont j’adore le travail et qui a parfaitement su restituer l’atmosphère de cette rencontre. Je suis donc venue le plus simplement du monde, en métro, participer à cette interview réciproque. Quand je suis arrivée, Mylène était en train de se faire coiffer et maquiller depuis plusieurs heures, comme la vraie star qu’elle est. J’étais un peu intimidée! Ce contraste est sans doute un élément du personnage : parvenir à mettre de l’émotion et de l’intimité dans la démesure, deux sentiments que j’éprouvais par la suite.

L’interview a duré deux heures et j’ai été ravie de la façon dont il s’est déroulé. Aussi ai-je accepté avec plaisir l’invitation de Mylène Farmer à passer le reste de la journée ensemble. La soirée s’est prolongée très tard et nous avons échangé beaucoup de choses. Un vrai moment privilégié. Il n’y a pas vraiment eu de suite, mais je pense qu’elle m’a fait un très beau cadeau.

Pour avoir côtoyé Mylène, je pense qu’elle cultive l’inaccessibilité qui la caractérise. Mais je crois aussi qu’une part lui échappe. J’ai pu m’apercevoir que, lorsqu’elle est cordiale, et elle peut assurément l’être, on sent quand même, quelque part, une muraille de glace. Il semblerait qu’elle n’y puisse rien. Attention, loin de moi l’idée de présenter Mylène Farmer comme une victime. Mais cette muraille de glace, sans doute, la rend prisonnière de quelque chose

Ainsi soit-elle !

—> citation de Amélie Nothomb

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène dans la PRESSE, Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaire »

Mylène par Hugues ROYER

Posté par francesca7 le 31 octobre 2013

Mylène par Hugues ROYER dans Mylène dans la PRESSE telechargement-13

La biographie de Mylène Farmer (Flammarion) ayant fait un carton en librairie, Hugues Royer, notre chef d’édition, réédite son livre en poche. Une version enrichie de deux chapitres inédits, qui sortira le 24 août prochain.

Le biographe de Mylène Farmer, Hugues Royer, raconte…..

Voici.fr : Y-a-t-il du nouveau dans l’édition de poche de votre bio ?
Hugues Royer : Oui, j’ai ajouté deux nouveaux chapitres, notamment pour évoquer la tournée de Mylène – je suis allé la voir à Rouen le 30 mai dernier. Grâce à quelques fans pointilleux, j’ai également corrigé quelques coquilles dans la discographie. Bref, cette édition est totalement réactualisée.

Que savez-vous des concerts qui auront lieu au Stade de France, les 11 et 12 septembre ?

Ils seront différents des spectacles de la tournée provinciale, et ce ne sera pas seulement une question d’échelle. Bien sûr, l’écran sera plus grand, les deux grandes statues d’ « écorchés » qui encadrent Mylène s’élèveront à 25 mètres de haut ! Mais il y aura aussi une seconde scène centrale, que Mylène atteindra par une avancée dans la fosse. Une façon pour elle d’être encore plus proche de ses fans. Et elle chantera « Sextonik », le titre qui fait l’apologie du godemiché !

Savez-vous dans quel état d’esprit se trouve Mylène ?
Elle est très excitée par ce défi scénique et, en même temps, forcément un peu angoissée. 80 000 spectateurs d’un coup, c’est une vague humaine énorme. Et, après vingt-cinq ans de carrière, elle est toujours sincèrement étonnée par l’ampleur de son succès.

On parle de la présence de Moby sur ou deux concerts…
Ce n’est pas confirmé à 100 %, mais Moby a été contacté. Tout le monde espère qu’il sera là pour interpréter « Slipping away »…

On parle aussi d’un DVD en 3 D pour Noël…
Il semble, en effet, que Mylène ait l’intention de faire filmer son show en relief, comme ça a été le cas pour le spectacle « Hanna Montanah » aux Etats-Unis. En France, ce serait une grande première. Mais on ignore si le DVD sera prêt pour Noël. La maison de disques n’a, pour le moment, annoncé qu’un CD live.

Avez-vous eu des nouvelles de Mylène après la publication de votre bio ?
Pas encore ! Mais je ne désespère pas… Et certaines personnes de son entourage m’ont laissé entendre qu’elle avait plutôt apprécié le livre. Les fans, en tout cas, ont été nombreux à reconnaître leur idole. Je profite de l’occasion pour les remercier de l’accueil qu’ils ont réservé à ma « Mylène ». J’espère qu’ils aimeront aussi cette nouvelle édition.

Propos recueillis par J.D. parution dans VOICI.FR http://www.voici.fr/news-people/

Mylène, Editions de l’Archipoche, 8,50 euros. 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Mylène dans TÉLÉ STAR en 1988

Posté par francesca7 le 27 octobre 2013


11 AVRIL 1988 – Mylène Farmer reconnaît qu’elle a des caprices de star

Entretien avec Michael de MONTZLOV

Mylène dans TÉLÉ STAR en 1988 dans Mylène en INTERVIEW 1988-09« Ecrire est devenu un besoin. Enfant, j’ai toujours été encline à l’autocensure. »

A propos du fait qu’elle signe désormais tous ses textes :

- Une progression normale. Ecrire est devenu un plaisir, un besoin. Enfant, j’ai toujours été encline à l’autocensure. Impossible de tenir un journal intime, malgré mon envie. Il me fallait découvrir les autres, qui s’appelaient Maupassant, Edgar Poe ou Strindberg…

A propos de son arrivée en France, alors qu’elle était encore enfant :

- Un choc violent. Heureusement, les enfants ont de réelles facilités d’adaptation. A Paris, les rapports étaient froids, concis. Au Canada, par exemple, un anniversaire ne se fête pas en petit comité. Quelquefois, cent gosses sont invités !

A propos de son caractère, enfant :

- J’avais envie de faire tout ce que les autres ne faisaient pas, frappé par cette peur panique de ressembler à quelqu’un. Ce que je suis aujourd’hui n’est que la concrétisation de cet état d’esprit.

A propos de son statut de célébrité :

- Je fais des caprices de star, donc je suis une star ! Depuis mes débuts, je n’ai accepté aucune concession.

La qualité que j’admire le plus : l’intégrité. Et je remercie la vie qui m’a permis de suivre ce chemin.

A propos de Laurent Boutonnat :

- Nos univers sont parallèles. Laurent est un romantique, avec tout ce que cela comporte d’extrême.

A propos de l’air du temps des années 80 :

- On est dans une ère de dépression qui mène fatalement à la décadence. La jeunesse actuelle vit dans un mélange de désespoir et a parfois envie de hurler. Ce dialogue entre le public et moi montre bien que nous sommes sur la même longueur d’ondes, non ?

A propos de ses envies de cinéma :

- A dix-huit ans, je payais mes cours avec Daniel Mesguich en faisant le mannequin. Me lancer dans la comédie à cet âge aurait été une erreur. Maintenant je suis prête. La chanson m’a nourrie…

Publié dans Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaire »

MYLÈNE FARMER et SON SINGE CAPUCIN

Posté par francesca7 le 27 octobre 2013

Mylène et E.T., son amour disparu

 

MYLÈNE FARMER et SON SINGE CAPUCIN  dans Mylène en INTERVIEW mylene21

Dans une interview pour la sortie de son nouvel album Monkey me, Mylène Farmer s’est livrée sur le manque laissé par la disparition d’E.T., son singe capucin avec qui elle a vécu plus de vingt-cinq ans.

Dans Monkey me, il y a singe (« monkey » en anglais, ndlr). Un titre d’album énigmatique pour tous ceux qui ne connaissent pas l’amour que porte Mylène Farmer aux primates. E.T., un singe capucin femelle, avait vécu aux côtés de la chanteuse pendant près de vingt-cinq ans avant de trouver la mort le 1er janvier 2011. Encore très émue par le décès de son animal, avec qui elle entretenait une relation fusionnelle, l’interprète de Oui… mais non s’est exprimée à ce sujet dans TV Mag. « Elle a partagé ma vie pendant plus de vingt-cinq ans, raconte Mylène. Elle me manque terriblement… »

Pourtant, la chanteuse a été photographiée récemment avec un autre singe. Un nouveau départ avec un animal de la même espèce ? « Non. E.T. était un singe capucin, plus menu, explique-t-elle. Il s’agit ici de Betty, une demoiselle de 4 ans, qui a été volée lorsqu’elle avait 3 mois et retrouvée huit mois plus tard. J’ai croisé son chemin grâce à Vincent Lindon, qui m’a un jour envoyé une petite vidéo d’elle sur le tournage de son film Augustine. J’ai immédiatement contacté le parc zoologique du bois d’Attilly, où elle vivait. C’est une rencontre inoubliable, une émotion tellement forte. Elle était d’une douceur incroyable. » Mais dans le cœur de Mylène Farmer, personne ne pourra remplacer E.T. : «Elle restera l’unique ».

Publié dans Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaire »

le Groupe MUSE et Mylène F.

Posté par francesca7 le 26 octobre 2013

 

Membres permanents

  • Matthew James Bellamy : chant, guitare, piano, synthétiseur.
  • Dominic James Howard : batterie, percussions, sample.
  • Christopher Tony Wolstenholme : guitare basse, chœurs, synthétiseur, guitare, harmonica.

 

le Groupe MUSE et Mylène F. dans Mylène en DUOS muse_1_1                     muse21 dans Mylène et L'ENTOURAGE                  muse-31

Muse est un groupe de rock alternatif originaire de Teignmouth, Devon en Angleterre. Apparu sur la scène musicale en 1994, le trio est composé de Matthew Bellamy (chant, guitare, piano), Christopher Wolstenholme (basse, chant, chœurs) et Dominic Howard (batterie, percussions).

Muse a sorti six albums studio depuis ses débuts: Showbiz (1999), Origin of Symmetry (2001), Absolution (2003), Black Holes and Revelations(2006), The Resistance (2009) et The 2nd Law (2012). Ce dernier a pris la première place des charts en France dès sa sortie, ainsi que dans d’autres pays dont le Royaume-Uni. Ils ont également trois DVD live à leur actif : Hullabaloo Soundtrack (2002), Absolution Tour (2005) ainsi queHAARP (2008).

À l’occasion des Jeux olympiques de Londres de 2012, le groupe a été invité à composer l’hymne officiel de l’événement (la chanson Survival), et a également fait une apparition lors de la cérémonie de clôture de ces mêmes Jeux . À ce jour, Muse a vendu plus de 15 millions d’albums à travers le monde. Régulièrement récompensés par des prix, ils ont notamment remporté le Grammy Award du « Meilleur album rock » en 2011.

Les débuts (1992-1998) 

Les trois artistes se sont rencontrés dans les années 1990 au Teignmouth Community College, à Teignmouth (dans le Devon, Royaume-Uni). Ils appartiennent alors à des formations musicales différentes. En 1992, âgés de treize à quatorze ans, ils créent le groupe Gothic Plague. Après sa création, le groupe change fréquemment de nom, comme Carnage MayhemFixed Penalty,Rocket Baby Dolls, ou encore Young Blood (cet ordre est incertain, puisque Muse a donné des interviews contradictoires à ce sujet). Ils peinent à se faire connaître en dehors du Devon.

arton357En 1994, ils participent à un concours musical à Teignmouth, sous le nom Rocket Baby Dolls ; ces concours, intitulés « battles of the bands », sont fréquents en Grande-Bretagne et, grâce à Rob Kat, le futur producteur des Fall Out Boy, se sont hissés au sommet. La plupart des groupes qui y participent jouent de la musique pop ou funk, reflet de la scène musicale locale du moment. À sa grande surprise, le jeune groupe britannique remporte le concours. Bellamy explique ainsi leur victoire : « Nous sommes arrivés sur scène, le visage totalement maquillé, nous étions très agressifs, nous jouions violemment et avons tout cassé sur scène. Tout cela pour dire que nous étions motivés, que cette attitude et cette volonté ont beaucoup fait. Nous avons ainsi gagné. »

Après cette victoire, les membres du groupe changent son nom et décident de l’appeler Muse. Matthew Bellamy explique que ce nom « est facile à mémoriser, court, puissant » ; « ça passe bien sur une affiche de concert, on le retient facilement » et les trois membres du groupe s’accordent pour dire que l’origine viendrait d’un habitant de Teignmouth suggérant qu’il devait y avoir une muse survolant la ville, expliquant le grand nombre d’habitants impliqués dans la création musicale. Ce changement de nom coïncide avec leur décision de s’engager plus sérieusement dans la musique, plutôt que d’aller à l’université. Ils donnent ainsi des concerts dans des clubs locaux, notamment au bar Le Cavern, dans la ville d’Exeter. Cependant, ces concerts ne leur rapportent que peu d’argent, c’est pourquoi ils doivent travailler en parallèle. Ils sortent en 1997 l’album Newton Abbot Demo composé de 11 titres dont plusieurs seront repris dans leurs albums suivants, notamment SoberAgitated ou Ashamed.

En 1995, ils enregistrent leurs premières démos au domicile du bassiste, Chris Wolstenholme. L’enregistrement intitulé This is a Muse Demo ne sera fait qu’en quelques exemplaires et sur cassette seulement. Encore aujourd’hui, ces chansons sont introuvables en entier sur le web. Seuls trois extraits de 30 secondes sont disponibles.

Le 17 mars 2008 est sorti le DVD HAARP, accompagné d’un CD live. Il a été retransmis en avant-première au cinéma le 11 mars 2008 dans plusieurs villes du Royaume-Uni et le 13 mars à Paris. Le DVD doit son nom au projet militaire américain High Frequency Active Auroral Research Program, projet controversé par Nick Begich et Jeane Manning dans le livre Les anges ne jouent pas de cette HAARP , car considéré comme capable de modifier le climat de certaines régions, influencer les comportements humains. Haarp est basé en Alaska aux États-Unis.

Le 12 avril 2008, Muse joue au Royal Albert Hall à Londres au profit de la recherche contre le cancer, le concert est notamment marqué par le retour dans la set-list de la puissante chansonMegalomania. Pour l’occasion, Matthew Bellamy utilise l’orgue géant, inutilisé depuis plusieurs années. [réf. nécessaire]

Au total, la tournée HAARP Tour dure près de deux ans et comptabilise près de deux cents concerts partout dans le monde, pour se terminer en août 2008 lors d’un concert  au V Festival en Angleterre.

Le 5 août 2008, les sites traitant de Muse diffusèrent en téléchargement libre le jam Who Knows Who, une chanson inédite enregistrée à la volée par Muse et The Streets. D’après Matthew Bellamy , « ce n’est qu’un jam que nous avons enregistré tard le soir et sur lequel The Streets a posé sa voix, nous ne comptions pas en faire une chanson sérieuse, mais nous sommes ravis que cette chanson ait été diffusée librement sur le web ». Il s’agit aujourd’hui de la face B du single Uprising.

L’écriture du sixième album commença en septembre 2011. Le groupe a en effet confirmé leur entrée en studio à l’automne. Plusieurs morceaux sont déjà écrits et ont été proposés au groupe par le leader. Cette annonce est faite le 20 mai 2011 par le batteur Dominic Howard et le bassiste Christopher Wolstenholme dans le NME. L’album verra donc le jour au mois d’octobre 2012, soit plus de trois ans après The Resistance.

Matthew Bellamy a cependant déjà évoqué, en septembre 2009, l’orientation que pourrait prendre leur sixième album. En effet, il a déclaré, lors d’une autre entrevue, qu’il désirerait s’inspirer de musiques asiatiques et explorer davantage les musiques chinoise ou japonaise en particulier. En juillet 2010, il déclare :

images-51« Je pense que, pour le prochain album, nous allons essayer de faire quelque chose de plus personnel et de plus intime, vous savez, je voudrais essayer de trouver un son plus terre à terre. Je crois que nous avons poussé les choses très loin musicalement, vers d’énormes shows, et je pense que ça a commencé à avoir une grande influence sur notre travail en studio. Donc je crois que le prochain album sera le bon moment pour s’écarter de ça, pour essayer de nous redécouvrir et retrouver un côté plus intime dans notre musique ».

Septième album

Après le concert de Rome en juillet 2013, un fan a eu une discussion avec le leader Matthew Bellamy dans laquelle ils auraient parlé de l’orientation du septième album studio du groupe. Il en ressort que le prochain album serait vraiment orienté vers un style rock, « pour que les morceaux soient jouables à trois sur scène » d’après Matthew Bellamy. Les trois membres souhaiteraient donc arrêter leur penchant électro, pour se consacrer à de la musique plus proche de leurs débuts. De plus, il est dit que des concerts beaucoup plus intimistes auront lieu en 2014 pour les vingt ans du groupe, aux alentours de Teignmouth, ville qui a vu naître le trio. À l’occasion de ces concerts, ce seront d’anciennes chansons choisies par les fans qui seront jouées. Il est aussi question de la présence possible d’un orchestre dans les prochains spectacles du groupe.

Publié dans Mylène en DUOS, Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaire »

mylène avec le groupe Muse

Posté par francesca7 le 26 octobre 2013

 

Muse est incontestablement l’un des plus grands groupes de rock de la décennie 2000, aux côtés de Coldplay ou de Placebo

 mylène avec le groupe Muse dans Mylène et L'ENTOURAGE 275px-muse_1

Mylène Farmer aurait d’ores et déjà prévu de travailler sur un nouvel album pour l’année 2014. Selon son site de fans Innamoramento, la chanteuse pourrait même collaborer sur cet album avec le groupe Archive mais aussi Muse !

Et si la mystérieuse Mylène Farmer nous concoctait un nouvel album pour l’année 2014 ? C’est du moins ce qu’espèrent ses fans. Et lorsque le très bon site Innamoramento.net, exclusivement consacré à la chanteuse, dévoile que celle-ci pourrait être de retour dans les bacs dès l’année prochaine, cela ne peut que susciter un engouement supplémentaire.

D’autant plus que selon la source à l’origine de l’information, l’interprète de « Monkey Me» pourrait une nouvelle fois collaborer avec les anglais d’Archive comme elle l’avait déjà fait dans le passé avec l’album « Bleu Noir » sorti en 2010.

Mais Danny Griffiths et ses camarades ne seraient pas les seuls dans le projet puisque, toujours selon le site Innamoramento.net, les anglais de Muse pourraient aussi prendre part à l’aventure aux côtés de Mylène Farmer.

Une information à prendre au conditionnel mais comme le rappelle le site de fans, Mylène Farmer n’a jamais caché son attrait pour le groupe de Matthew Bellamy. Plusieurs fois pendant la promotion de son album « Monkey Me » en 2012, la chanteuse a cité Muse comme référence.

De même pour le chanteur de Muse qui, en 2006 après avoir assisté au spectacle « Avant que l’ombre… à Bercy », avait déclaré avoir été impressionné par le spectacle de Mylène Farmer.Pourquoi pas après tout…

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaire »

John Nollet coiffeur de Mylène au Timeless

Posté par francesca7 le 26 octobre 2013

 

John Nollet coiffeur de Mylène au Timeless dans Mylène et L'ENTOURAGE images-121« Je ne suis pas né à Londres ou à New York mais à Courchelettes [59], une petite commune du nord de la France, le 17 octobre 1970. Je suis fils unique. Mon père était belge et, à l’époque, c’était la grande mode des prénoms à consonance anglophone en Belgique. Alors… Peut-être que j’ai toujours été bon en anglais à l’école pour justifier ce choix de mes parents. »

Naissance d’une vocation

« Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours voulu coiffer. Dès l’âge de 4 ans, j’étais fasciné par les mariées qui venaient fêter ce grand jour dans le petit hôtel-restaurant de mes parents, leurs coiffures, leurs voiles… Je me dépêchais de reproduire la texture des cheveux avec des fils et de la laine. À 8 ans, j’ai demandé à Noël toute la panoplie du coiffeur, et ma grand-mère me l’a offerte. Dans la famille, on était ravi de constater que j’avais déjà une passion dans la vie. »

Premiers pas

« Vers 10 ou 11 ans, j’ai décidé de travailler durant la moitié des vacances scolaires chez Michel, qui possédait un salon de coiffure à quelques kilomètres de chez nous. J’adorais l’odeur des produits, observer la technique des coupes… À 14 ans, j’ai décroché mon CAP en travaillant également chez Maurice, à Valenciennes. J’ai obtenu un 19,25 sur 20. J’ai réussi à inviter Maurice pour le Festival de Cannes cette année. Il est ravi. Je lui dois bien ça! »

Premières marches

« Ma grand-mère Renée m’a permis de monter pour la première fois les marches à Cannes à 14 ans. Devenue veuve, elle avait quitté le Nord pour s’installer au soleil. Elle savait qu’elle m’offrait mon rêve. J’étais fasciné par cet événement où les femmes brillaient de beauté et d’élégance. En marchant sur le tapis rouge, j’ai décidé d’évoluer dans cet univers-là. J’ai mis dix ans à y parvenir. En 1995, je faisais partie de la bande de Jean-Pierre Jeunet qui présentait La Cité des enfants perdus en ouverture du Festival, et depuis, je reviens tous les ans. Cette année, je m’occupe exclusivement de Nicole Kidman. »

Monica

« J’ai rencontré Monica Bellucci en 1996, sur le tournage du film L’Appartement. Elle a aimé mon travail et m’a imposé sur tous ses shootings. C’est mon amie et ma bonne fée. Depuis, je slalome entre mode et cinéma. » bb La quintessence « Ce que j’aime avant tout, c’est lorsque la femme que je coiffe change soudainement son regard sur elle, lorsqu’elle découvre, étonnée, sa beauté. »

P.H. – Le Journal du Dimanche

 

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer peut-être Un nouvel album en 2014 avec Muse

Posté par francesca7 le 22 octobre 2013

Mylène Farmer peut-être Un nouvel album en 2014 avec Muse   dans Mylène 2013 - 2014 muse_1_        muse2 dans Mylène AU FIL DES MOTS                muse-3

Alors qu’elle n’est qu’à la moitié de sa tournée Timeless 2013, Mylène Farmer se pencherait déjà sur un nouvel album. A en croire certains forums de fans, le prochain opus de la chanteuse serait enregistré avec le groupe Muse et sortirait fin 2014.
 

Des années 80 aux années 2000, Mylène Farmer prenait son temps. Trois, quatre, voire cinq années s’écoulaient entre chaque sortie d’album. Mais depuis Point de Suture (2008), le rythme s’est accéléré. Sans atteindre la productivité d’une Rihanna (un disque par an !), la chanteuse française a réduit ses absences, au risque de prendre son public de court, comme ce fut le cas avec l’inattendu Bleu noir (2010). 
Comment expliquer ce coup d’accélérateur ? Souriante lors de ses rares interviews et visiblement épanouie, Mylène a remisé ses crucifix, ses corbeaux et autres épouvantails. Ce bonheur retrouvé a semble-t-il relancé son inspiration.

Mais c’est surtout la collaboration de l’idole rousse avec d’autres artistes qui est à l’origine de ce regain de créativité. Sur Bleu noir, elle posait ses mots sur des mélodies composées par RedOne, Moby et Archive, s’échappant ainsi du binôme qu’elle forme depuis ses débuts avec Laurent Boutonnat et qui montrait de sérieux signes d’usure. Ces derniers ont d’ailleurs été confirmés par la décevant Monkey Me (2012). Serait-il temps pour l’auteur-interprète de faire une nouvelle infidélité à son complice de toujours ?

Selon certains fans, Mylène aurait déjà pris les devants et travaillerait avec le groupe anglais Muse !

Muse est incontestablement l’un des plus grands groupes de rock de la décennie 2000, aux côtés de Coldplay ou de Placebo. Avec à son actif cinq albums studios, si l’on inclue celui de l’année 2009, et de nombreux live, Muse est considéré comme l’un des meilleurs groupes à voir et à écouter sur scène.

Son goût pour le trio rock n’est plus un secret depuis qu’elle l’a qualifié d’« extraordinaire, époustouflant » lors de l’entretien accordé à Claire Chazal, dans le journal télévisé de TF1, le 2 décembre 2012. L’admiration est même réciproque, le chanteur Matthew Bellamy ayant déclaré : « Cette femme a un charisme énorme et a l’ambition de proposer des choses énormes. C’est vraiment une artiste que nous aimons beaucoup. »

A en croire les rumeurs, ce nouvel album sortirait en décembre 2014 et serait enregistré à partir du mois de janvier.

En savoir plus sur http://www.evous.fr/

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer tout en qualité sur Scène

Posté par francesca7 le 22 octobre 2013

 Mylène Farmer tout en qualité sur Scène dans Mylène 2013 - 2014 mylene-farmer_reference_article

Annoncé depuis plus d’un an, le  »Timeless 2013«  de Mylène Farmer se dévoilait samedi dernier au Palais Omnisports de Paris-Bercy. Sont prévues dix représentations dans la capitale, avant une tournée qui emmènera la chanteuse jusqu’en Russie cet automne. La première, samedi soir, a laissé le public partagé. La faute sans doute à quelques imprécisions que l’interprète a aussitôt tenté de gommer le lendemain, hier soir, donnant à voir et entendre une prestation menée d’une main de maître pendant un tout petit peu plus de deux heures. C’est le temps que dure ce spectacle survitaminé et déroutant. Grâce à « C’est une belle journée » et  »Oui mais non« , multipliant les poses lascives dans son fauteuil écru, Mylène Farmer met tout le monde d’accord. Elle est pour l’occasion entourée de (seulement) six danseurs, mais aussi de cinq robots que l’on retrouvera à plusieurs reprises sur scène. Le titre « Slipping Away/Crier la vie » est interprété en duo avec Moby, seulement présent sur écrans géants, contrairement à Gary Jules, qui accompagnera la chanteuse « tous les autres soirs » pour reprendre avec elle « Mad World », puis « Les mots ». Le tableau « émotion » est réussi, et pas trop long, avec une Mylène très juste dans ses interprétations de  »Je te dis tout » et « Et pourtant ». C’est d’ailleurs l’un des points forts de ce spectacle : le chant est impeccable ! Notamment sur « Diabolique mon ange », extrait de son album  »Bleu noir » (2010).

S’ensuit une ribambelle de tubes (« Désenchantée », « Sans contrefaçon »…), sur lesquels Mylène Farmer danse peu. Dommage ! Mention spéciale à « Je t’aime mélancolie ». L’artiste apparaît vêtue d’une combinaison rouge sang, très sexy, pour une chorégraphie réinventée. Après la « surprise » « Maman a tort », repris le temps de deux couplets, Mylène Farmer entonne « XXL » dans une version stylée, puis  »A l’ombre », dont les arrangements plus contemporains sont plus séduisants que ceux de la version originale. Souriante, l’artiste entre ensuite en communion avec son public sur le titre « Inséparables », avec lequel elle semble lui adresser un message d’adieu, avant de regagner sa soucoupe volante dans un épais nuage de fumée au son de « Rêver« .

On se dit alors que Mylène Farmer réussit son pari audacieux, celui de surprendre un public pourtant acquis d’avance. Dans une ambiance futuriste, l’artiste propose un vrai concert, dans l’émotion, « n’en déplaise à certains » clame-t-elle en conclusion.

Un spectacle futuriste au rythme de « Monkey Me » et « Bleu noir »

mimi-live dans Mylène TIMELESS 2013Rien à voir avec le « Tour 2009″, à travers lequel Mylène Farmer avait mis en relief l’univers électro-gothique de « Point de suture ». Cette année, la chanteuse voulait prendre des risques en s’aventurant sur un terrain qui ne lui est pas familier, offrant à un public chauffé à bloc par un remix de son titre « A l’ombre » un show plus lumineux et résolument moderne. Ne cherchez pas de statues géantes aux allures de cadavre, la Mylène 2013 prend le parti d’une scène épurée, sobrement ornée de faisceaux lumineux et d’écrans géants permettant de profiter du détail de six costumes tous plus originaux les uns que les autres, signés Jean-Paul Gaultier. 

20h50. La salle est plongée dans le noir avant d’être illuminée par un rideau scintillant, masquant une scène gigantesque qu’on peine à imaginer rentrer dans les Zénith de province. Un écran géant s’allume pour une visite des tréfonds d’un vaisseau spatial, jusqu’à ce que la nacelle descende du plafond de Bercy. En haut d’un escalier, une porte ronde façon « Stargate » s’ouvre pour laisser apparaître la chanteuse, ovationnée, scintillante dans son costume crème moulant, la chevelure lâchée façon « Libertine ». Au milieu de stroboscopes et de spots illuminant la scène et la salle, Mylène Farmer entonne « A force de », extrait de son dernier album « Monkey Me ». S’enchaînent alors sans temps morts des titres cultes de sa discographie, et d’autres moins connus, dans une déferlante de lumières. La setlist est bien pensée et a le mérite de ne pas faire redite avec celle du « Tour 2009″.

Extrait de l’article paru sur Article de Jonathan HAMARD sur http://www.chartsinfrance.net

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Bouleversante Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 20 octobre 2013

 

 

Mylène Farmer déteste faire parler d’elle. Et plus encore que l’on parle d’elle. Quand elle n’est pas en tournée et qu’elle ne sort pas un album, elle est d’une discrétion rare. Jamais une petite phrase, pas une frasque, pas une prise de parole intempestive, pas une paparazzade orchestrée pour entretenir sa notoriété. Quand elle offre un disque ou des concerts à ses fans, elle consent à lever un (petit) coin du voile. 

Bouleversante Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS images-41

Ce dimanche, elle répondra aux questions de Claire Chazal sur TF1. En amont et en aval de cette interview, elle a accordé deux entretiens dans lesquels elle aborde des thèmes et des sujets sur lesquels elle ne s’était jamais exprimée. 

Dans TV Mag, elle évoque ses goûts en matière de télévision. « Il m’arrive de dévorer des séries comme Downton AbbeyDexter ouLes Tudors. » L’artiste est moins enthousiaste des émissions destinées à faire émerger de nouveaux talents musicaux : « Je suis toujours un peu gênée quand l’art devient un concours », confesse-t-elle pudiquement. Ce qui ne l’empêche pas de conserver une oreille très attentive pour les chanteurs émergents. « Je suis impressionnée par Muse. Et par Matthew Bellamy, qui est aussi fascinant que Freddie Mercury ! »

« Je suis bouleversée »

À l’occasion de la sortie de Monkey Me, son huitième album, Mylène Farmer avait annoncé une tournée dans toute la France. Six heures après l’ouverture des réservations, 156 000 billets avaient déjà été écoulés pour la tournée Timeless, établissant ainsi un nouveau record. Presque une habitude chez elle. « Je suis bouleversée à chaque fois ! Et, quelques instants plus tard, totalement affolée ! Il est impensable d’être blasée par un geste d’amour comme celui-ci. »

Pour le magazine Têtu qui sera en kiosque le 18 décembre, l’interprète de Désenchantée donne son avis sur quelques questions de société. Et avec humour : « Je préfère un mariage gay à un mariage triste. » À l’appui de sa prise de position en faveur du mariage pour tous, elle reprend la Déclaration des droits de l’homme : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Pour l’adoption, elle enfonce le clou : « Si c’est le droit pour des orphelins d’investir un foyer chaleureux, c’est un progrès. L’amour panse les plaies quand il est réel et authentique. » 

À l’appui de ses propos, l’artiste pose sous l’oeil de la photographe Nathalie Delépine vêtue d’un smoking et fumant un cigare ! Un hommage à « des femmes courageuses qui n’hésitaient pas à jeter le trouble dans une époque où les femmes étaient confinées au foyer ». 

Un clip hallucinant ! 

Samedi, à la fin de son journal de 20 heures, Claire Chazal a diffusé une petite minute du clip À l’ombre, premier extrait de Monkey Me. Réalisé par Laurent Boutonnat, il reprend le travail de l’artiste français Olivier de Sagazan. Son oeuvre est un mélange beau, et parfois dérangeant, de peinture et de sculpture qui joue avec les apparences et les peurs. Le travail de ce performer ressemble tellement à l’univers de la chanteuse que l’on se demande pourquoi l’un et l’autre ne se sont pas trouvés plus tôt.

Un apéritif de l’album qui sera disponible dès lundi 3 décembre 2013. Douze titres d’où émergent, outre la chanson Tu ne le dis pas qui donne toute la richesse de la voix de Mylène, un émouvant Je te dis tout ainsi qu’un tonique J’ai essayé de vivre. Des chansons servies par des textes très littéraires et très aboutis. Un album profond qui mélange des rythmes dance et des mélodies plus lentes. 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

vidéos officielles de la tournée « Timeless 2013″

Posté par francesca7 le 19 octobre 2013

 vidéos officielles de la tournée

Article sur http://www.chartsinfrance.net

Le 7 septembre 2013, Mylène Farmer donnait le coup d’envoi de sa nouvelle tournée « Timeless 2013″, annoncée un an plus tôt et pour laquelle près de 420.000 billets se sont écoulés. C’est au Palais Omnisports de Paris-Bercy que la chanteuse a entamé son tour de chant. Dix représentations étaient prévues, et deux restent encore à honorer ce week-end. D’emblée, la critique s’est montrée élogieuse, à l’exception d’un article récemment publié par le journal Ouest France, qui attend néanmoins la chanteuse de pied ferme au Zénith de Nantes le 8 octobre. Car c’est bel et bien en province que Mylène Farmer se produira à compter du 24 septembre, première date de sa résidence lyonnaise à la Halle Tony Garnier. L’artiste a prévu de donner quatre shows dans la grande salle, et c’est d’ailleurs là que le DVD de « Timeless 2013″ sera capté en vue d’une sortie physique dans les prochains mois.

Mylène Farmer se rendra ensuite au Park&Suite Arena de Montpellier pour trois soirs à compter du 3 octobre, au Zénith de Strasbourg les 15 et 16, au Gayant Expo de Douai du 20 au 23 novembre, à Toulouse du 26 au 30, avant de chanter au Zénith de Clermont-Ferrand le 3 décembre et au Palais Nikaïa de Nice le 6. Entre la fin du mois d’octobre et le début du mois de novembre, la chanteuse s’envolera également pour la Suisse, la Belgique, la Russie et la Biélorussie, où elle devrait présenter le même spectacle, ponctué par ses dernières chansons.

Car ce sont les titres de ses deux derniers albums « Bleu noir » (2010) et  »Monkey Me » (2012) qui sont les mieux mis en valeur. Dans une ambiance futuriste et accompagnée de ses robots danseurs, Mylène Farmer interprète notamment sur scène son tube  »Oui mais… non », les singles »Je te dis tout » et « A l’ombre », et n’oublie pas ses fans de la première heure en reprenant quelques-uns de ses classiques dont « Je t’aime mélancolie » et « Sans contrefaçon ». Quelques images de ce spectacle ont été dévoilées lors de différents reportages télé ces derniers jours. Des images officielles aujourd’hui rendues publiques, à découvrir sur le site suisse LiveMusic. De quoi faire patienter les plus fervents admirateurs d’ici la sortie du DVD. 

 l’entrée de Mylène Farmer (« Timeless 2013″) :

Image de prévisualisation YouTube

  »Oui mais… non » de Mylène Farmer (« Timeless 2013″) :

Image de prévisualisation YouTube

Le démarrage de cette tournée coïncide avec le lancement d’un nouveau single, « Monkey Me », envoyé aux radios dans deux versions différentes. Des supports physiques seront disponibles à partir du 7 octobre, jour de la sortie de nouvelles éditions 33 Tours de ses anciens disques « Bleu Noir » (2010), « Point de suture » (2008), « Innamoramento » (1999) et « Ainsi soit-je… » (1988).


 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Y aura-t-il un DVD de « Timeless 2013″

Posté par francesca7 le 19 octobre 2013

 Y aura-t-il un DVD de

De retour cette semaine sur la scène du Palais Omnisports de Paris-Bercy, Mylène Farmer s’apprête à donner le coup d’envoi de sa nouvelle tournée « Timeless 2013″. François Hanss, réalisateur de ses derniers DVD et de son clip « Je te dis tout », annonce qu’il y aura bien un film de ce spectacle, et qu’il prépare sa captation à Lyon.

la tournée « Timeless 2013″ enregistrée à la Halle Tony Garnier de Lyon

Plus de 400.000 billets ont été mis en vente pour ce qui s’annonce comme l’un des évènements musicaux de la rentrée ! Mylène Farmer s’envolera ensuite pour la Belgique, la Suisse, la Russie et la Biélorussie pour quelques dates. Mais ce n’est pas là-bas que les images et le son seront captés en vue de publier par la suite les CD et DVD live de ce spectacle. C’est à Lyon, à la Halle Tony Garnier, où la chanteuse se produira du 24 au 28 septembre, que le tournage se déroulera.

C’est François Hanss, fidèle collaborateur de l’artiste, un temps second de Laurent Boutonnat, qui vient de révéler l’information sur les réseaux sociaux, expliquant qu’il était déjà en repérage dans la grande salle pouvant accueillir près de 17.000 spectateurs. Ce n’est pas la première fois qu’un show de Mylène Farmer fera l’objet d’une captation à Lyon. Son précédent disque live  »N°5 on Tour »(2009) l’avait été, tout comme plusieurs plans du DVD « Stade de France » (2010). Ce n’est pas non plus la première fois que François Hanss planche sur des supports enregistrés en public pour Mylène Farmer. En effet, il a lui-même réalisé les films des précédents spectacles « Mylenium Tour » (2001), « Avant que l’ombre… à Bercy » (2006) et « Stade de France » (2010). Plus récemment, François Hanss a signé le clip du single « Je te dis tout », deuxième extrait de l’album « Monkey Me ».

Article sur http://www.chartsinfrance.net

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylene Farmer chute au Zenith de Nantes

Posté par francesca7 le 16 octobre 2013

Mylene Farmer chute au Zenith de Nantes dans Mylène dans la PRESSE telechargement-5

Selon Ouest France, les énormes bulles de savon projetées sur scène ne sont sans doute pas étrangères à cette péripétie. Mais la flamboyante rousse a poursuivi le show de sa tournée Timeless, le 11 octobre 2013,  célébrée par 39 000 inconditionnels. Rien ne gâche leur plaisir, puisque chaque concert de la star qui a fêté ses 52 ans le 12 septembre, reste un événement, tant celle-ci limite ses apparitions.

Le troisième des quatre concerts donnés par Mylène Farmer, la semaine dernière, au Zénith de Nantes, a été marqué par une chute de la star, devant près de 9 000 personnes.

« Une gamelle et une magnifique petite fille. » Mylène Farmer s’est vite relevée, vendredi, sur la scène du Zénith après une mauvaise chute, survenue alors qu’elle venait récupérer une jeune spectatrice, juste après avoir interprété A l’ombre.

Les énormes bulles de savon projetées sur scène ne sont sans doute pas étrangères à cet accident sans gravité, qui ne l’a pas empêchée de poursuivre le concert donné dans le cadre de sa tournée Timeless, applaudie par quelque 39 000 personnes à Nantes.

 «Oh merde !» entend-t-on dans le public, alors que Mylène Farmer vient de choir sur la scène, en glissant sur ses talons aiguilles vendredi soir. «Une gamelle et une magnifique petite fille !» commente la star en se relevant aux côtés d’une fillette qu’elle était venue chercher, après avoir interprété «À l’ombre». 

 Son public l’applaudit sans faillir. Mais «celle-là, elle est collector !» s’écrie un fan, venu pour ce troisième volet des quatre concerts du Zénith de Nantes. 

Image de prévisualisation YouTube

Trois ans après sa chute à l’Elysée

En mars 2010, la chanteuse était déjà tombée sur les marches de l’Elysée. Robe fendue sur tapis rouge, sa chute avait fait le régal des photographes regroupés sur le perron pour filmer les invités du dîner, organisé par Nicolas Sarkozy, en l’honneur du président russe Dmitri Medvedev. En ratant une marche, elle s’était fracturée un orteil. 

Article du site leparisien.fr

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène en VIDEOS, Mylène et des CRITIQUES, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène en concert à Nantes

Posté par francesca7 le 16 octobre 2013

Mylène en concert à Nantes dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-4

Depuis le 19 septembre 2013, les tentes s’accumulent sur les pelouses du Zénith de Nantes. Ce mardi vers midi, une centaine de fans étaient déjà rassemblés devant les grilles, devant l’attente du concert de ce soir.

Mardi, vers midi. Devant le Zénith de Nantes, une vingtaine de tentes a fleuri sur la pelouse. Et devant les grilles d’entrée, ils sont une petite centaine à patienter. Et la file d’attente ne cesse de grossir, de minute en minute. Dans les rangs, chacun patiente, armé de couvertures de survie, de sandwich. Ce soir, c’est le grand soir. Mylène Farmer s’installe quatre soirs au Zénith.

Au milieu de la file, Didier, Sébastien et Jérôme attendent gaiement. Ils ont chacun posé une semaine de vacances pour s’organiser. « Je suis Mylène en concert depuis 1999 et j’ai un billet pour les quatre dates nantaises », raconte Didier, 32 ans, originaire de Nantes. « C’est tellement rare que je m’offre ce plaisir de passer ces soirées avec elle. » Un budget – un billet en fosse or vaut 105 euros -, qui vaut le coup. Car à en croire ses fans, Mylène est dotée de toutes les qualités : « Elle a beaucoup de simplicité, de naturel, de discrétion. Et elle est talentueuse », raconte Sébastien, venu de Rennes. Les trois visent le deuxième rang et sont parés à l’attente. « Quand le show commence, les 12 heures d’attente sont vite oubliées. »

Installés depuis le 19 septembre

Mais les mieux lotis sont ceux qui occupent la tête de la file. Comme le groupe de Mariane et Sophie, originaires de Tours. Elles ont planté leur tente au Zénith le 21 septembre. « On ne comptait pas venir si tôt », confessent-elles. « Mais Vincent, un fan nantais, nous a appelées disant qu’il était là depuis le 19. Alors il faut suivre. »

Pour garder les premières places, elles se sont organisées. « On a continué à travailler, mais on s’est relayé par équipe de quatre ou cinq, toutes les semaines. » Et la vie au grand air ne leur fait pas peur : « On a fait pareil à Paris en septembre. On est équipé. » D’ailleurs Nantes n’est qu’une étape. La plupart des fans comptent déjà suivre la chanteuse rousse dans ses prochaines scènes : Genève, Bruxelles, ou encore Toulouse. « Mylène est tellement rare, fait des tournées tous les 4 ans, qu’on essaie de suivre. Ça vaut le coup dans une vie de s’offrir des petites parenthèses ! »

http://www.metronews.fr/nantes

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer aime rire, mais reste incomprise !

Posté par francesca7 le 12 octobre 2013


Mylène Farmer aime rire, mais reste incomprise ! dans Mylène 2013 - 2014 monkey-2913Quand on jette un coup d’oreille aux chansons de Mylène Farmer, certains thèmes récurrents ressortent très vite : la mort, le mal-être, la mélancolie… Ces imageries très sombres lui ont vite valu une étiquette de chanteuse déprimée, désenchantée, qui lui colle à la peau depuis le début de sa carrière. Hier soir, l’artiste était au JT de TF1 pour une de ces interviews qu’elle n’accorde que très rarement. Grosse surprise, elle y a annoncé que son nouvel album serait plus joyeux que les précédents.

Quand Claire Chazal lui demande d’expliquer le titre Monkey meMylène Farmer évoque E.T, son capucin : « J’ai pensé forcément à mon petit singe, avec qui j’ai vécu pendant 25 ans. Je pensais à ce côté facétieux, ce côté enjoué. » Il faut croire que cet aspect de la personnalité de l’animal a déteint sur la chanteuse, puisqu’elle ajoute ensuite : « Parfois j’ai l’impression d’être dans un vêtement trop étriqué. J’ai envie de rire, parfois, aussi. » Rire, tout à fait, vous avez bien lu.

A l’origine de cette soudaine gaieté, il y a avant tout son public, qui a fait exploser les ventes du pourtant très eurodance A l’ombre. Pour Mylène, c’est « une émotion immense ». « Je suis bouleversée et je pourrais pleurer là, maintenant, à cet instant », a-t-elle déclaré. Mais bien que plus enjouée qu’à l’époque de Bleu Noir, la chanteuse a encore des blocages en parlant de ses projets futurs. A propos de sa tournée Timeless 2013, elle déclare : « Je serais bien incapable de dire si c’est la dernière ou s’il y en aura une prochaine, je ne sais pas. Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir. C’est quelque chose qui m’angoisse terriblement. » Ouf, on avait cru l’espace d’un instant qu’elle avait changé.

source : http://www.voici.fr/news-people

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

mylène farmer garde sa jeunesse

Posté par francesca7 le 12 octobre 2013


mylène farmer garde sa jeunesse dans Mylène et des CRITIQUES images-2aDe 1984 à 2012, beaucoup de choses ont changé, mais pas le visage de Mylène Farmer. À 51 ans, ses traits sont les mêmes qu’au début de sa carrière. Comment ? Voici les hypothèses les plus logiques.

À voir l’évolution du visage de Mylène Farmer en 28 ans, on se rend compte que justement, il n’y en a pas (voir diaporama ci-dessus). La peau est toujours aussi lisse et blanche, comme tendue par un lifting permanent que l’on sait impossible : la chanteuse n’irait jamais s’allonger sur une table d’opération, c’est bien connu. Tel la Joconde ou un monument inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le faciès de Mylène reste inchangé, qu’importent les années qui lui passent dessus. « Qu’est-ce donc cette diablerie ? », comme dirait Godefroy de Montmirail. Éléments de réponse.

1 – Un pacte avec le diable ?

On en est presque sûrs : il s’est passé quelque chose entre Mylène Farmer et le malin. Cette chevelure rouge comme les flammes, ce regard à la lueur sombre et cette thématique récurrente de la mort dans ces chansons… l’hypothèse d’une association entre la chanteuse et le roi des enfers n’est pas entièrement à écarter. D’ailleurs, en écoutant les paroles d’À l’ombre, on entend très clairement : « Le diable harcèle mes lendemains ». On ne peut plus explicite, non ?

2 – Une descendante de Dorian Gray (attention spoiler) ?

Et si, comme le personnage inventé par Oscar WildeMylène Farmer transférait ses marques de vieillesse dans un objet ? Après tout, rien ne nous dit qu’elle ne planque pas un portrait dans un box de rangement quelque part dans le monde, qui encaisse tranquillement le poids des années à sa place. « Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir », expliquait-elle sur TF1. Peut-être parce qu’elle se projette ailleurs ? Sur un tableau, par exemple ?

3 – C’est un vampire

Comme Isabelle AdjaniMylène Farmer a souvent été représentée comme un vampire dans des sketches. Mais il n’y a pas de fumée sans feu : après tout, mis à part dans ces clips, la chanteuse a rarement été vue en plein jour. Oiseau de nuit, on ne l’a jamais vue non plus en train de manger de l’ail. Est-ce suffisant pour considérer que l’immobilité de son visage est due à un régime très sanguin ? À vous de voir.

telechargement-3 dans Mylène et des CRITIQUES4 – Un bon coup de bistouri ?

C’est l’hypothèse la moins crédible. Mais le twitto/chroniqueur Emery Doligé , comme d’autres utilisateurs de Twitter, écrivait hier soir : « Mylène Farmer ne peut plus bouger son visage. Trop de chirurgie. » Même si certaines mauvaises langues affirment que Mylène a eu recours à la chirurgie esthétique, nous savons bien que tout cela est faux. Pascal Nègre, le patron d’Universal, est de cet avis : « Juste n’importe quoi !! », a-t-il répondu à celui qui osait évoquer la possibilité que la chanteuse soit une habituée des tables d’opération. À moins qu’elle n’ait une molécule de conservation ultra-performante dans le sang, il va falloir se reporter aux solutions 1, 2 et 3 pour comprendre le mystère du visage de Mylène Farmer.

source : http://www.voici.fr/news-people

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

sur le Timeless et les Robots

Posté par francesca7 le 12 octobre 2013

 

sur le Timeless et les Robots dans Mylène et des CRITIQUES 201012141291« On a travaillé avec Mylène sur l’introduction de la chanson » nous dit Philippe Stegemann

Les choses sont plus compliquées quand Mylène et les danseurs sont à côté des robots, car ils doivent respecter une distance de sécurité correspondant à leur rayon d’action. Mieux vaut éviter le choc avec un robot de 115 kg en rotation à pleine vitesse… C’est pourquoi, à ces moments là, ils n’effectuent que des mouvements latéraux. En cas de pépin, Philippe Stegemann a cependant constamment dans la main un poignée de validation et un arrêt d’urgence.

En tout, la préparation du show a duré un an. « L’équipe de Mylène est très pro, très unie, et attentive. Cela m’a beaucoup aidé, ne venant pas du métier. » Philippe Stegemann a même travaillé en direct avec la star, qui s’est investie aussi dans cet aspect du spectacle. « Ca lui plaisait et ça l’intéressait. C’est très agréable de travailler avec elle. On a travaillé ensemble sur les détails de l’introduction de C’est une belle journée. J’ai été très surpris par la rapidité avec laquelle elle a compris les problématiques techniques, elle pourrait être ingénieur. »

Une belle aventure, donc, pour ce pionnier de la robotique artistique, à laquelle la tournée Timeless 2013 offre une formidable exposition, au moment où la robotique française, plutôt en pointe dans le monde, est soutenue comme un des secteurs industriels d’avenir par François Hollande. D’ailleurs, Philippe Stegemann ne dit pas tout, mais on devine que cette visibilité s’est déjà traduite en contacts pour de futurs projets. « C’est la chance d’une vie ! Je suis sur un nuage », dit-il encore étonné.

En savoir plus sur http://lexpansion.lexpress.fr        

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer, une histoire d’amour

Posté par francesca7 le 10 octobre 2013


On croyait qu’elle avait tout osé. Erreur ! Cette fois, Mylène Farmer met en scène une histoire d’amour… avec un sublime pur sang !

Image de prévisualisation YouTube

On connaît la passion de Mylène Farmer pour l’équitation, mais aussi ses talents de cavalière (elle avait d’ailleurs envisagée, adolescente, d’être monitrice équestre). Dans le clip de son nouveau single, Je te dis tout, qui vient d’être dévoilé, elle va encore plus loin en mettant en scène une véritable histoire d’amour avec un cheval sauvage.

Une métaphore originale (et ô combien audacieuse) pour illustrer le thème de la chanson : l’amour absolu. On voit d’abord une Mylène solitaire qui rame sans fin dans sa barque, jusqu’au moment où elle voit galoper un splendide étalon. Apprivoiser l’Autre, l’observer avant de tenter de l’approcher, puis marcher au même pas, le caresser pour ne faire qu’un avec lui – l’idée même de relation charnelle est évoquée avec le passage de l’animal par la grille estampillée « M » (comme Mylène): toutes les étapes d’une relation amoureuse se succèdent dans cette vidéo réalisée par François Hanss, collaborateur historique de la chanteuse.

Mylène Farmer, une histoire d’amour dans Mylène en VIDEOS images-161Ce n’est pas le seul atout de cette vidéo, bourrée de références à la longue carrière de la star. Avec élégance et finesse, Mylène Farmer revisite sa propre légende, multipliant les clins d’oeil à son répertoire (les gants rouges de Plus grandir, l’étang de Libertine, les grilles Allan, la barque d’A quoi je sers, les arbres d’Innamoramento ou encore le filet de sang coulant de l’écorce évoquant Je te rends ton amour).

De sublimes images, un climat envoûtant et mélancolique, une Mylène éternelle, arborant la coiffure qui a fait sa gloire. Même si le scénario reste simple, voire épuré, François Hanss offre une vidéo qui n’a pas fini de faire gloser les inconditionnels de la star.

auteur de « Mylène » (Flammarion)

Publié dans Mylène en VIDEOS, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

mylène, critique de fan

Posté par francesca7 le 10 octobre 2013


mylène, critique de fan dans Mylène 2013 - 2014 mylene-farmer_inside_2013Quand on suit Mylène Farmer depuis toutes ces années, on attend beaucoup d’elle. Trop, sans doute. C’est pourquoi j’ai tardé à commenter sa prestation à Bercy. Je suis venu pour le deuxième show, dimanche, et reparti avec une pointe de déception. Surtout à cause de la voix, qui n’était pas toujours en place, ce qui gâche un peu l’émotion des ballades – par exemple, le duo sur Les Mots avec Gary Jules a été un peu sacrifié ce soir-là. Et puis, la scénographie  futuriste m’a semblé un peu éloignée de l’univers tourmenté de Mylène. J’ai trouvé aussi que les chorégraphies manquaient d’énergie. Alors, bien sûr, l’entrée en scène m’a bluffé et j’ai adoré les robots. Bien sûr, j’ai trouvé Mylène douce et chaleureuse. Bien sûr, les tenues de scène sont sublimes. Néanmoins, ce soir-là, je suis resté sur ma faim.

Mais ça, c’était dimanche. Quand j’y suis retourné hier, c’était une tout autre chanson. Mylène a remarquablement chanté, y compris dans les notes aiguës, et tout a changé. J’ai retrouvé la Mylène que j’aime, ce filet de voix capable de tenir 15000 personnes en haleine, comme suspendues à ses lèvres. Elle a peu pleuré hier soir, à part sur Je te dis tout. Elle était magnifique, silhouette toujours gracieuse, plus détendue,  plus précise aussi dans les pas de ses chorégraphies. Sur Diabolique est mon ange, par exemple, elle a fait un sans-faute vocal et créé une belle émotion dans la salle.

Comme la voix était maîtrisée, j’ai mieux apprécié les autres aspects du show. La setlilst, par exemple, très cohérente, donne la part belle aux chansons les plus positives de Mylène. Ce n’est pas un hasard si elle a insisté sur le fait qu’elle est « quelqu’un de vivant » face à Laurent Delahousse. Après avoir véhiculé des messages sur le mal de vivre, nombre des titres retenus (A Force de, Comme j’ai mal, Slippin Away, Bleu Noir, Et Pourtant, XXL, Rêver) nous invitent à regarder la beauté du monde et nous aimer davantage.

Et puis, techniquement, ce spectacle est un tour de force magistral. Le déluge de lumières est phénoménal ; chaque chanson possède son propre écrin de couleurs. L’entrée en scène est, pour moi, sans la plus réussie de sa carrière – à égalité avec celle du Mylenium Tour. Quant à la sortie de scène, si j’ai préféré celle de Bercy 2006, je dois reconnaître que sa simplicité est signifiante – elle m’a évoqué la désintégration à la fin du clip de Fuck Them All.

Le plus joli tour de force de Mylène, c’est d’avoir réussi à nous surprendre en cassant le moule de ses shows précédents. Ainsi, la présence de Gary Jules permet de faire passer en douceur ce qui pouvait, sur la tournée 2009, apparaître comme un « tunnel » de ballades. Ainsi, encore, elle n’interprète que cinq titres de son dernier album, laissant une chance d’exister à des titres jamais entendus sur scène. Après un voyage parmi les morts, la chanteuse nous projette dans un futur éternel.

Quant à la présence de Mylène, que j’avais trouvée un peu timide dimanche, elle s’affirme peu à peu. On ressent une femme tendre et drôle, fragile et forte en même temps. Une belle de scène plus qu’une bête de scène. Une femme qui a embarqué avec elle des personnes qui n’étaient pas fans au départ. Je n’ai entendu que louanges après le concert – bien sûr, le bouche à oreille est excellent sur la danse des robots. Et il y a fort à parier que les dernière places disponibles ne le resteront pas longtemps. Qu’on aime Mylène ou pas, Timeless 2013 est une tournée qui fera date…

paru sur http://www.voici.fr/musique/mylene-farmer-timeless-2013     

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer à la UNE de Le Progrès (Lyon)

Posté par francesca7 le 10 octobre 2013

 

  • le journal titrait :  Concert. Mylène Farmer : un show abracadabrantesque et poétique en date du 25/09/2013 , voici le contenu :

Mylène Farmer à la UNE de Le Progrès (Lyon) dans Mylène 2013 - 2014 en-rouge

Hier soir. Dans un déluge d’effets, le show de Mylène Farmer n’oublie pas l’intimité. Moments forts et moments de grâce devant près de 12 000 personnes.

Des tourbillons de lumières sur des écrans géants. Des milliers de téléphones portables scintillants dans l’ombre de la fosse. Mylène Farmer arrive au milieu d’un big-bang, comme une extraterrestre débarquant d’un vaisseau spatial. Objectif Lyon !

La mélodie de « A force de » est déjà lancée, la diva rousse et gracile apparaît, au centre d’une débauche d’effets. Elle se tient droit comme un « I », comme un défi lancé aux 12 000 spectateurs de la Halle.

Le public est chaud comme du métal en fusion. Une simple question de la chanteuse : « Vous allez bien ? » et la réponse ressemble à une éruption. Une clameur qui accompagne le premier changement de tenue de la soirée. La longue cape blanche s’est transformée en ensemble près du corps. Mylène lance « Comme j’ai mal », en s’approchant de la fosse. Le son est parfait, comme un CD posé sur une platine de bonne facture. On distingue tous les instruments, à défaut de voir les musiciens, encore en retrait, laissant Mylène Farmer un peu seule en piste.

Heureusement, elle est rejointe par deux amis. Deux robots dégingandés aux yeux lumineux qui ondulent aux rythme de « C’est une belle journée ». Musiciens et danseurs ont rejoint la fête, et le tableau est saisissant, entre la grâce animale des corps et la mécanique domptée des robots blancs…

C’est « Monkey Me » qui prend la suite, portée par un riff de guitare. Une mélodie sinueuse, calibrée pour la voix de Mylène Farmer. Après « Oui mais non », retour des robots pour un interlude plein de poésie, qui permet à Mylène de revenir avec un invité et une surprise.

Gary Jules à ses côtés, le duo enchaîne « Mad World » de Tears for Fears. « Les Mots » profitent du même traitement épuré et intimiste, transformant la halle en un cabaret enchanté par le piano de Yvan Cassar.

« Elle est quand même incroyable. Quel autre artiste propose un spectacle aussi ambitieux et pourtant populaire ? », s’enflamme Denis, un dentiste venu du pays de Gex, passer la semaine à Lyon et applaudir les quatre shows de son idole.

Après « Et Pourtant », arrive «Désenchantée » qui ramène beaucoup à leur prime jeunesse, tout comme «Sans contrefaçon » ou « XXL », des tubes anthologiques. « Le show s’appelle Timeless » et elle est vraiment intemporelle », conclut le fan dentiste.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

mylène et l’affaire judicaire de Carcassonne

Posté par francesca7 le 7 octobre 2013

mylène et l’affaire judicaire de Carcassonne dans Mylène 2013 - 2014 telechargement-10

Le musicien carcassonnais avait attaqué Mylène Farmer pour contrefaçon. Identique au nom de la tournée de la chanteuse, le nom de son spectacle, «Timeless» avait pourtant été déposé avant.

Débouté. Débouté et dégoûté, Serge André a appris la décision du tribunal de grande instance de Marseille avec amertume. Non seulement la justice donne raison à la chanteuse Mylène Farmer en ne reconnaissant pas la contrefaçon dont le musicien carcassonnais s’estime victime, mais elle enfonce le clou en le condamnant par ailleurs à verser 14 000 € de dommages et intérêts répartis à parts égales entre le producteur de la chanteuse, TS Production et Universal, la maison de disques qui organise sa tournée. Une décision «incompréhensible» pour le musicien carcassonnais.

L’antériorité du nom «Timeless» non reconnue

Reprenons le fil de l’affaire. En mai dernier, Serge André attaque Mylène Farmer pour concurrence déloyale et contrefaçon. La chanteuse a en effet intitulé sa tournée 2013 «Timeless» sans vérifier que le nom avait déjà été déposé auparavant par Serge André. La musique de ce concert néosymphonique joué au foyer d’Alzonne en décembre 2012 avait été déposée à la Sacem en 2009, et le nom Timeless, enregistré en tant que spectacle à l’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) en 2012.

«Normalement, en matière de propriété intellectuelle, c’est l’antériorité qui fait foi», s’étonne Serge André. Une antériorité que le tribunal de grande instance de Marseille n’a pas reconnue. Pis ! Il considère même que le dépôt du nom à l’INPI revêt un caractère frauduleux.

Dès lors, deux options se dessinent pour le musicien. Soit il fait appel de la décision de justice mais il doit d’ores et déjà verser les 14 000 € sans être sûr de les récupérer si l’appel lui est favorable, soit il essaie de négocier à l’amiable avec TS Production et Universal. Une deuxième hypothèse qui paraît plus probable si l’on s’en tient aux poids respectifs des comptes en banques des protagonistes. «Contrairement à eux, les 14 000 € je ne les ai pas. Je ne peux pas lutter. C’est vraiment le pot de terre contre le pot de fer», juge ainsi Serge André qui relativise : «J’ai bien conscience qu’il y a des choses plus graves dans la vie, mais d’un point de vue moral, cette affaire me laisse un goût amer.»


Timeless, un concert-concept

Créé en 2011 par Serge André, Timeless est un spectacle néosymphonique singulier. Pour l’occasion, le compositeur carcassonnais a convaincu une cinquantaine de musiciens et chanteurs professionnels et amateurs des tous âges, venus d’horizons aussi divers que le lyrique, le metal, la variété ou la fanfare.

Le concept est plutôt original : chacun, quel que soit son lieu de résidence, a reçu les partitions et les fichiers audio chez lui et les a travaillés seul. Puis tous ont convergé à Carcassonne pour une mise en place à la veille de la représentation.

article du journaliste Jean-Louis Dubois-Chabert paru dans LA DEPECHE.FR

voici d’ailleurs des images de ce dont il s’agissait de ce concert 2012 du même nom par S.André :

Image de prévisualisation YouTube

La justice a ainsi donné raison à la chanteuse Mylène Farmer en ne reconnaissant pas la contrefaçon dont le musicien s’estime victime. Par ailleurs, la justice l’a condamné à verser 14.000 € de dommages et intérêts répartis à parts égales entre le producteur de la chanteuse, TS Production et Universal, la maison de disques qui organise sa tournée. Pour Serge André, cette décision est «incompréhensible».

Tenaillé entre l’envie de faire appel ou de négocier, Serge André doit entendre retentir en lui des paroles de « Maman a tort » . Ça disait : « J’ai mal ».

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE, Mylène et des CRITIQUES, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaire »

CLIP cryptique de Monkey me (2013)

Posté par francesca7 le 7 octobre 2013


CLIP cryptique de Monkey me (2013) dans Les Clips de Mylène images-12Après les deux extraits « A l’ombre » et « Je te dis tout », Mylène Farmer poursuit l’exploitation vidéo de son dernier album avec la chanson-titre. La chanteuse se produira en tournée en France jusqu’au 6 décembre 2013.

Mylène Farmer n’a plus rien à prouver. Celle qui vient de se produire quasiment tout le mois de septembre à Paris-Bercy peut donc se permettre de dévoiler un clip étonnant pour son nouveau singleMonkey me, comme le nom de son dernier album, déjà écoulé à 500 000 exemplaires depuis sa sortie.

Une vidéo entièrement en noir et blanc dans laquelle un singe en 3D détruit des immeubles en pagaille. Pas de présence de la chanteuse à l’écran pour un rendu pour le moins expérimental et un concept global assez cryptique.

Musicalement, la chanson indique la tonalité assez rock de l’album, pour lequel elle a retrouvé son vieux complice Laurent Boutonnat. La chanteuse de 52 ans poursuivra sa longue tournée au moins jusqu’au 6 décembre 2013. Selon toute logique, elle pourrait également se retrouver parmi les artistes prénommés aux prochains NRJ Music Awards, dont la cérémonie aura lieu cette année le 14 décembre à Cannes.   Image de prévisualisation YouTube

présenté sur la presse metronews….

 

Publié dans Les Clips de Mylène, Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

dans le MidiLibre.fr : un invitation Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 6 octobre 2013

 

Montpellier : revivez le concert de Mylène Farmer avec vos photos

dans le MidiLibre.fr : un invitation Mylène Farmer dans Mylène 2013 - 2014 images-16

Des internautes qui ont assisté au premier concert de Mylène Farmer à l’Arena, mardi soir, partagent leurs souvenirs avec vous. 

Vous avez été nombreux à nous envoyer des images du concert exceptionnel, mardi soir, de Mylène Farmer à l’Arena à Montpellier. Voici une sélection des meilleures contributions pour vous faire revivre des instants magiques. Nous vous proposons en prime, une vidéo, extraite du tube de Mylène Farmer « Sans contrefaçon », adressée par un internaute.

Pour se mettre dans l’ambiance 

De quoi se rappeler des souvenirs émouvants ou se mettre dans l’ambiance avant les autres concerts. Merci à tous et bon concert à ceux qui auront la chance d’y assister ce soir ou samedi ! Continuez à nous envoyer vos photos à l’adresse suivante : midilibre.internet@gmail.com pour enrichir notre diaporama. 

à voir ici : http://www.midilibre.fr/2013/10/02/montpellier-revivez-le-concert-de-mylene-farmer-a-l-arena,764621.php

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

presse sur le TIMELESS 2013 – Mylène

Posté par francesca7 le 6 octobre 2013


 presse sur le TIMELESS 2013 - Mylène dans Mylène 2013 - 2014 images-1

La presse s’est révélée nettement séduite par le spectacle proposé, soulignant l’inventivité des décors, la prestation convaincante de Mylène, le soin apporté à la setlist, ainsi que l’émotion ressentie sur certains morceaux (notamment Je te dis tout, extrait de l’album Monkey Me).  Le Monde : « Mylène Farmer met de côté les imageries les plus sombres, tout comme les accroches libertines. Elle propose un show pop et techno, qu’elle porte plutôt bien vocalement, tourné vers la joie amoureuse et le romantisme plus que vers le mal-être qu’elle a pu explorer à d’autres périodes. »  Paris-Match : « Visuellement, le show est impressionnant. Le charme de Mylène opère plus que jamais. Peu importe sa voix parfois au bord de la rupture, Mylène est bel et bien intemporelle, plus que jamais, faite pour durer… »  Le Parisien : « Bluffants, ces danseurs d’acier aux yeux rouges venaient se mêler aux chorégraphies. A bientôt 52 ans, la chanteuse a fait se lever Bercy sur Désenchantée. »  20 Minutes : « Après quatre ans d’absence, la discrète du showbiz s’épanouit dans un show conçu comme un écrin autour de sa personnalité gothico-flamboyante. Un show cosmique, organique… Mylène Farmer cultive son aura hors-norme. Populaire et lointaine. Pop et diva. Quinquagénaire, au physique de Libertine. »  Europe 1 : « Des spectateurs ravis des deux heures qui se sont offertes à eux. La plupart des fans confessent de la même manière leur joie d’un show qui, seul petit regret, n’a pas surpassé en qualité, en surprise et en gigantisme ceux présentés en 2006 et 2009. »  L’Express : « C’est en tout cas une chanteuse plus incarnée, plus charnelle, plus calme aussi, et même en retrait dans les six chorégraphies du show de deux heures, mais qui tient d’une main de dentellière un spectacle divisé en plusieurs périodes. »  

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Image de prévisualisation YouTube

 

Le Point : « Une fois encore, Mylène Farmer, Laurent Boutonnat et Thierry Suc n’ont pas lésiné sur la mise en scène, le son et les lumières. Parmi les moment forts de la mise en scène, signalons l’envol de Mylène au-dessus des spectateurs, suscitant une immense clameur dans la salle. » Et vous ? Avez-vous aimé le concert 2013 de Mylène Farmer ? Donnez-nous votre avis en cliquant ici. Retrouvez prochainement notre critique et en attendant, découvrez ci-dessous quelques vidéos amateurs.

En savoir plus sur http://www.evous.fr  

 

 

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène en VIDEOS, Mylène TIMELESS 2013 | Pas de Commentaire »

12
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...