Humilité pour Mylène

Posté par francesca7 le 28 août 2013


Coup de gueule sur wikipédia discussion

Humilité pour Mylène   dans Mylène dans la PRESSE 1995-herb-ritts-004bIl est assez lassant de voir les admirateurs de la chanteuse défendre l’intérêt de leur idole à coup de chiffres, records ou récompenses plus ou moins prestigieuses, qui ne font que ressortir le vide biographique et artistique de l’article, et ne font – au final – que desservir la chanteuse. On peut se passer des phrases mégalo du type « Réaliser l’exploit de se classer dans les premières places des charts aux quatre coins de la planète, du Mexique au Japon, en passant par la Russie, l’Angleterre, l’Espagne ou encore Hong Kong ». On pourrait presque croire qu’on entend l’écho de Moi…Lolita dans la constellation de Jupiter… Mylène Farmer est effectivement une chanteuse qui vend beaucoup de disques. Ce n’est pas négligeable mais ce n’est pas la peine de le répéter à chaque ligne ; mentionnons-le UNE fois au début de l’article et laissons la rubrique « Record » et l’article « Discographie de Mylène Farmer » détailler le palmarès de la chanteuse, pour ceux que ça intéresse. Je suis pour revenir à la version du 26 décembre / 15:05, en tronquant encore quelques éléments de la biographie qui paraissent inutiles.

Les records ou les chiffres montrent justement l’évolution d’une carrière et son impact ; un article encyclopédique n’est pas une critique artistique, c’est pourquoi les détails de chaque album sont indiqués dans leurs pages respectives. Pour un sportif, on va surtout retenir ses médailles, pour un acteur ou un écrivain ses succès et récompenses (Oscars ou Prix littéraires), donc pour un chanteur il en va de même. Quant au succès de Moi Lolita il s’agit d’un réel exploit puisqu’aucune chanson française n’a jamais eu un tel parcours à l’étranger, donc pourquoi ne pas le souligner ?

Bonjour, les records ou les chiffres, c’est un curieux point de vue de l’évolution d’une carrière (d’autant que Mylène Farmer a toujours vendu beaucoup de disques donc je ne vois pas où est l’évolution) ; je n’ai pas précisé qu’un article encyclopédique doit être une critique artistique (subjective) mais il se veut analytique et orienté sur l’oeuvre ; quant à Moi…Lolita (outre le fait que c’est Alizée qui la chante et non Mylène Farmer), il illustrait ce que je voulais dire par « rigueur » : mesurer ses dires et ne pas partir dans une emphase mégalo (d’autant que la chanson n’a pas eu un succès aux quatre coins de la planète, mais en Europe et en Extrême-Orient). Comme je l’ai précisé, je ne suis pas contre signaler les ventes, les records, les récompenses, mais je pense qu’il faudrait les réserver aux paragraphes qui leurs sont consacrés. Et dans la biographie le mot « succès » pourrait suffire (version précédente).

 

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...