• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 28 août 2013

J’ai lu ça sur Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 28 août 2013

parents de Mylène 

J'ai lu ça sur Mylène Farmer dans Mylène dans la PRESSE f8J’ai lu dans des sources externes que Mylène n’aurait pas des parents français mais un père français et une mère québécoise. Il semble que l’article ne soit pas très fiable au départ vu qu’il y a eu apparemment plusieurs correctifs. Y a-t-il un fan capable de relire, corriger et citer des sources vérifiables ? / DC2 • 30 septembre 2006 à 12:38 (CEST)

« fan« , « sources vérifiables« , cherchez l’erreur ;-) Bradipus Bla 30 septembre 2006 à 12:41 (CEST)

Bah oui il ne faut pas que l’un des deux ça ne suffira pas à contenter Wiki, Wiki est exigeant. / DC2 • 30 septembre 2006 à 18:10 (CEST)

 Son père, Max, était marseillais. Sa mère, Marguerite, est d’origine bretonne. Avec tout ça, faut pas s’étonner du fait que la Mylène soit têtue lol Giorgio Volli 30 septembre 2006 à 15:32 (CEST)

 On n’avance pas. Elle a la double nationalité du fait des nationalités différentes de ses parents si j’ai tout compris. Donc il semblerait que sa mère ait bien la nationalité canadienne. / DC2 • 30 septembre 2006 à 18:10 (CEST)

 Non. Ses parents sont bel et bien français. Mylène a toujours eu les deux nationalités : la nationalité française, de par ses parents, et la nationalité canadienne, car elle est née sur le territoire du Canada. Giorgio Volli 1 octobre 2006 à 06:20 (CEST)

 Pourtant la source déjà citée ci-dessus dit l’inverse. / DC2 • 1 octobre 2006 à 23:00 (CEST)

Cette source a faux : sa mère vient de Lennon très exactement, pas loin de Chateaulin. La famille Gautier est partie quelques années au Canada, car le père de Mylène, ingénieur des Ponts et Chaussées, avait été appelé là-bas pour la réalisation d’un important barrage. Giorgio Volli 2 octobre 2006 à 00:04 (CEST)

 Es-tu de sa famille ? Fort bien mais donc si tu ne l’es pas, tu as donc lu ça toi aussi, mais dans une autre source. La démarche encyclopédique est de ne pas favoriser une source plutôt qu’une autre. Dans ce genre de cas (sources contradictoires) il faut d’autres arguments pour départager ou alors conclure… que les deux versions circulent et qu’on ne sait pas. Le plus intéressant serait que tu rassemblent tes sources d’informations ou leurs origines (par exemple si elle a un site officiel qui en parle c’est idéal). Peux-tu retrouver de telles sources puis corriger l’article STP ? Moi je ne connais rien à son histoire je remarque juste le côté inconvenable de ce qui est actuellement écrit. / DC2 • 2 octobre 2006 à 00:32 (CEST)

lol ! Non, je ne suis pas de sa famille ! Mais c’est elle-même qui a dévoilé les prénoms de ses parents dans ses toutes premières interviews, dans lesquelles elle précisait que son père était parti au Québec « pour participer à la construction du barrage de Manicouagan ». C’est encore elle qui, un soir de concert à Marseille, a dit que son père était originaire de cette ville. Et c’est toujours elle qui a confirmé à Paris Match en novembre 1988 que ses deux parents étaient bien français, et « qu’ils venaient de s’établir à Montréal lorsqu’elle est venue au monde ». Giorgio Volli 2 octobre 2006 à 14:27 (CEST)

 

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Myl%C3%A8ne_Farmer

 

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

Humilité pour Mylène

Posté par francesca7 le 28 août 2013


Coup de gueule sur wikipédia discussion

Humilité pour Mylène   dans Mylène dans la PRESSE 1995-herb-ritts-004bIl est assez lassant de voir les admirateurs de la chanteuse défendre l’intérêt de leur idole à coup de chiffres, records ou récompenses plus ou moins prestigieuses, qui ne font que ressortir le vide biographique et artistique de l’article, et ne font – au final – que desservir la chanteuse. On peut se passer des phrases mégalo du type « Réaliser l’exploit de se classer dans les premières places des charts aux quatre coins de la planète, du Mexique au Japon, en passant par la Russie, l’Angleterre, l’Espagne ou encore Hong Kong ». On pourrait presque croire qu’on entend l’écho de Moi…Lolita dans la constellation de Jupiter… Mylène Farmer est effectivement une chanteuse qui vend beaucoup de disques. Ce n’est pas négligeable mais ce n’est pas la peine de le répéter à chaque ligne ; mentionnons-le UNE fois au début de l’article et laissons la rubrique « Record » et l’article « Discographie de Mylène Farmer » détailler le palmarès de la chanteuse, pour ceux que ça intéresse. Je suis pour revenir à la version du 26 décembre / 15:05, en tronquant encore quelques éléments de la biographie qui paraissent inutiles.

Les records ou les chiffres montrent justement l’évolution d’une carrière et son impact ; un article encyclopédique n’est pas une critique artistique, c’est pourquoi les détails de chaque album sont indiqués dans leurs pages respectives. Pour un sportif, on va surtout retenir ses médailles, pour un acteur ou un écrivain ses succès et récompenses (Oscars ou Prix littéraires), donc pour un chanteur il en va de même. Quant au succès de Moi Lolita il s’agit d’un réel exploit puisqu’aucune chanson française n’a jamais eu un tel parcours à l’étranger, donc pourquoi ne pas le souligner ?

Bonjour, les records ou les chiffres, c’est un curieux point de vue de l’évolution d’une carrière (d’autant que Mylène Farmer a toujours vendu beaucoup de disques donc je ne vois pas où est l’évolution) ; je n’ai pas précisé qu’un article encyclopédique doit être une critique artistique (subjective) mais il se veut analytique et orienté sur l’oeuvre ; quant à Moi…Lolita (outre le fait que c’est Alizée qui la chante et non Mylène Farmer), il illustrait ce que je voulais dire par « rigueur » : mesurer ses dires et ne pas partir dans une emphase mégalo (d’autant que la chanson n’a pas eu un succès aux quatre coins de la planète, mais en Europe et en Extrême-Orient). Comme je l’ai précisé, je ne suis pas contre signaler les ventes, les records, les récompenses, mais je pense qu’il faudrait les réserver aux paragraphes qui leurs sont consacrés. Et dans la biographie le mot « succès » pourrait suffire (version précédente).

 

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et des CRITIQUES, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer, un mythe d’aujourd’hui

Posté par francesca7 le 28 août 2013

 

Mylène Farmer, un mythe d'aujourd'hui dans Mylène dans la PRESSE images-42Qui eût cru que Mylène Farmer est une Vierge ascendant Vierge ? Et pourtant… Son allure de liane, sa recherche quasi mystique d’une pureté hors norme font partie de sa quête… L’itinéraire et la carrière de cette femme sont intéressants dans le sens d’une transformation progressive vers ce qu’elle est. Au fur et à mesure de sa carrière, elle se rapproche pas à pas du mythe qu’elle finit par incarner. 

On voit souvent en astrologie qu’une personnalité peut être d’un signe et d’un ascendant et avoir un nombre important de planètes dans un autre, c’est le cas de Mylene qui est avant tout marquée par le signe du LION, ce qui est moins surprenant… 

Caractère fort, voire extrêmement centrée sur elle-même, elle sait ce qui lui apporte quelque chose et ce qui ne lui sert à rien, elle a un côté extrêmement pragmatique. Elle sait surtout ce qu’elle veut atteindre pour elle-même. Là où le bât blesse, c’est qu’à travers sa quête de reconnaissance et de notoriété, elle est en somme aspirée dans une recherche qu’elle incarne elle-même de création d’un univers de référence et de la formation d’une légende. 

La rareté de ses apparitions publiques est liée aussi bien à une sorte de timidité, ce qui peut paraître surprenant chez une personnalité si affirmée, qu’à une vraie « gestion » de son image. Ce qui est rare est précieux, alors que ce qui se manifeste de façon répétée se banalise. 

Mylène est marquée par trois planètes : Mars, Vénus et Uranus. Mars lui donne une volonté très hors norme d’atteindre ses buts, envers et contre tout, le combat la rend malade, mais la stimule, elle n’est pas quelqu’un à laisser en arrière une occasion d’affirmation de soi. Elle aime gagner, et se met facilement en position de relever des défis. 

Son amas Vénus-Uranus explique une recherche très originale et très mentale de la sexualité, Mylène a un côté expérimentateur des gens et des situations, la morale ne lui est pas naturelle, elle est en permanence dans une recherche d’expériences non pas fortes ou abracadabrantes, mais qui lui donnent un sentiment d’elle-même, l’impression d’être plus en accord avec son être profond… 

La grande quête de Mylène est celle de sa propre identité, mais celle-ci se confond avec la création d’un mythe dont elle serait elle-même la déesse… 

De grands changements sont à attendre pour elle en 2016, mais plutôt sur un plan personnel, se tournera-t-elle subitement vers l’humanitaire ? On peut le penser, Mylène ayant beaucoup de cœur et plus d’un tour dans son sac…

Parution à http://indiscretionsastrales.blogs.

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...