• Accueil
  • > Archives pour juillet 2013

LA VIE À PLEIN TEMPS pour Mylène F.

Posté par francesca7 le 13 juillet 2013


La vie à plein temps, émission du 10 SEPTEMBRE1984

un forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Présenté par Philippe BACHMAN

FR3 MIDI-PYRÉNÉES

 

 LA VIE À PLEIN TEMPS pour Mylène F. dans Mylène en INTERVIEW mimi2-300x252

L’émission reçoit plusieurs invités, tous autour de l’animateur. Mylène est présente toute la durée de

l’émission. Elle est interviewée et sa précédente prestation sur « Maman a tort » dans la même émission en Mars 1984 est rediffusée.

Philippe Bacchman : (…) Au niveau variétés, on a pris deux gros succès de cet été, deux jeunes filles qu’on avait reçu dans cette émission. C’est Mylène Farmer, « Maman a tort », vous vous souvenez…

Mylène Farmer : Bonjour…

PB : …et Corinne Charby, « A Cause de Toi ». Ca a très très bien marché pour elles deux cet été.

(…)

PB : On revient à Mylène Farmer. Vous vous souvenez tous de sa chanson, « Maman a tort », ça a fait un tabac cet été. Ca marche encore, d’ailleurs au début de l’automne !

MF : Oui ! (rires)

PB : J’espère que tu t’attendais à un tel succès, non ? Bon on sait déjà beaucoup de choses sur toi : tu as été premier prix de chant à 10 ans…

MF : Oui…

PB : Ca sert, quand même, après pour faire de la chanson. Tu as pris des cours de théâtre, un peu de mannequin aussi…

MF : Un petit peu, oui !

PB : Donc tu es forcément intéressée par la mode ?

MF : Oui, mais j’étais mannequin pas du tout en défilés, parce que d’abord je suis pas assez grande. C’était plus orienté vers les films publicitaires. Mais oui, je suis intéressée par la mode !

PB : Comment c’est venu, la chanson ?

MF : Ben, un peu par hasard !J’ai rencontré…

PB : Jérôme et Laurent : qui sont ces deux zèbres ?

MF : Jérôme Dahan et Laurent Boutonnat sont mes deux producteurs, et qui sont également compositeurs.

PB : C’est pas des zèbres alors !

MF : Non, je pense pas !

PB : Ils ont bien choisi…

MF : Merci !

PB : OK, bon on l’écoute tout de suite. Vous vous souvenez, je crois que c’était fin mars que tu étais venue nous voir, en fait ?

MF : Oui, je crois.

PB : Fin Mars, à « La Vie à Plein Temps », on recevait déjà Mylène Farmer, on avait senti quelque chose déjà : «  Maman a tort ».

Rediffusion de sa prestation à la même émission du 22 mars 1984.

PB : Voilà, Mylène Farmer dans « Maman a tort ». L’automne, ça se présente comment ? Tu as déjà un autre disque en préparation ?

MF : Il y a un projet de disque, qui sortira je pense en décembre-janvier.

PB : Et encore des télés, promotions…sur ce titre-là ?

MF : Surtout des télés, parce qu’en fait j’ai pas fait beaucoup de télés, surtout les nationales…

PB : Sauf ici ! (rires)

MF : Sauf ici, oui ! Donc, ça va être vraiment là maintenant, la promotion.

PB : Automne chargé, donc !

L’émission continue sans que Mylène n’intervienne de nouveau.

Publié dans Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaire »

Mylène s’en fout

Posté par francesca7 le 11 juillet 2013


 Mylène s'en fout dans Mylène dans la PRESSE mylene-11-127x300Le génie, c’est l’intemporalité. Bravo, Mylène, tu as gagné : tu t’es imposée, tu es même vénérée. Tu es la Madonna française, sauf que toi tu ne sors pas avec des toy boys de dix-huit ans. Et Lady Gaga peut t’envoyer un bon gros chèque de royalties – elle n’a qu’à demander l’adresse à Kate Ryan. Tes fans te pardonnent tout, même tes larmes de crocodile en live sur « Ainsi soit je »… Tu as prêté ta voix à un minimoy et ils te prennent toujours au sérieux. Tu fais même encore de belles choses car ton dernier clip n’est pas loin d’être sublime. Une machine à voyager dans le temps qui fait aussi office de cabine d’UV, un dromadaire étoilé, de la terre craquelée qui se fond sur une montagne enneigée, des danseuses immaculées aux oeillères matelassées, un enfant top model qui patauge dans une flaque de crème glacée : c’est de toute beauté. Une question, donc : pourquoi refuses-tu encore de te montrer ? Tu as tout gagné…et je ne parle pas que des NRJ Music Awards. N’est-ce pas le moment de lâcher prise et de t’ouvrir et de sourire… ailleurs que dans une séance photo grand-guignolesque pour TV Magazine ?

 Un espoir, peut-être, pour tous ceux qui espèrent encore entendre sa voix ailleurs que sur un album disque de platine : sa participation, il y a quelques jours, au défilé haute couture de Jean-Paul Gaultier. Quelle joie de revoir Tristana ! Même si, habillée en pigeon, elle s’est encore pris les pieds dans le tapis. La collection n’a d’ailleurs pas vraiment convaincu : Tim Blanks, le plus lettré des hommes de mode, a écrit sur l’impeccable Style.com : « Plus ça change, plus c’est la même chose ». Tu m’étonnes… Mais Mylène s’en fout. Elle n’en fait qu’à sa tête (de mort ?). Et, au fond, elle a peut-être bien raison. Finalement, Mylène lit peut-être Proust en Californie. Elle a même dû surligner cette phrase des Plaisirs et des Jours : « L’absence n’est-elle pas, pour qui aime, la plus certaine, la plus efficace, la plus indestructible, la plus fidèle des présences ? »

http://www.ozap.com/actu/lonely-mylene/435223

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Movie star Mylène

Posté par francesca7 le 11 juillet 2013

Movie star Mylène dans Mylène dans la PRESSE mylene-farmer-transformation-79x300

Bon, ok, la première tentative de Mylène au cinéma, Giorgino (1994), s’est soldée par un échec cuisant.

Côté clips par contre, sa réputation n’est plus à faire.

Considérées comme de véritables courts métrages, les vidéos qui accompagnent ses singles font la joie des fans.

Il faut dire qu’avec des budgets aussi pharaoniques (presque 1 million d’euros pour celui de L’Âme-Stram-Gram), la star ne fait pas les choses à moitié…

A côté, les jolis clips de Najoua ne font pas encore vraiment le poids !

http://www.mylenefarmer-tour2009.com/

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer fascinée par Faites entrer l’accusé

Posté par francesca7 le 11 juillet 2013

 Mylène Farmer fascinée par Faites entrer l’accusé dans Mylène dans la PRESSE f2-217x300

Dans une interview accordée à Paris Match, Mylène Farmer avoue adorer l’émission de faits divers de France 2.

L’amour de Mylène Farmer pour tout ce qui est glauque ne se dément pas. La chanteuse, connue pour son univers morbide, mortifère et dépressif, a avoué dans Paris Match être fan d’un autre amateur de faits sordides, Christophe Hondelatte. Interviewée dans Paris Match, Mylène Farmer confie regarder « très souvent Faites entrer l’accusé. »

« Les faits divers m’ont toujours fascinée. C’est peut-être une forme de voyeurisme, même si je ne le ressens pas comme ça, explique la star. Je suis saisie par l’horreur que m’inspirent ces criminels, mais aussi submergée par l’évidente compassion que j’ai pour les victimes et leurs proches. » Mais ce n’est pas la simple odeur du sang qui attire Mylène Farmer. « L’horreur et la perversité sans limite de certains humains, parfois même sans remords, glacent le sang. Si cette émission m’intéresse, c’est parce que j’ai besoin de comprendre « l’inhumain » », justifie-t-elle.

Sympa, ses soirées télé, à Mylène.

Article de VOICI du Jeudi 02 Décembre 2010 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

FRANCE DIMANCHE et Mylène

Posté par francesca7 le 7 juillet 2013

 23 JUILLET 1984

Entretien avec Dominique Préhu

un forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/

FRANCE DIMANCHE et Mylène dans Mylène en INTERVIEW mylene-3-300x289

« Mes parents me voyaient mariée à un jeune diplômé de l’ENA qui me ferait cinq enfants ! »

A propos de « Maman a Tort » et de l’opposition parents/enfants :

- La chanson « Maman a Tort » me ressemble assez. Je me suis opposée deux fois à l’avenir que mes parents envisageaient pour moi. Ils souhaitaient me voir poursuivre des études générales jusqu’au bac pour préparer ensuite un examen d’entrée dans l’une ou l’autre des grandes écoles. Ils me voyaient énarque, ou ingénieur, comme mon père. De même, mes parents me voyaient mariée à un jeune diplômé de l’ENA qui me ferait cinq enfants !

A propos de son passé dans l’équitation:

- Moi, à 17 ans, j’avais passé avec succès un diplôme d’équitation. Je ne rêvais plus que d’entrer à l’école d’équitation de Saumur et de passer un diplôme de monitrice. Cela n’a pas plu à mes parents. Il était sans doute écrit que je n’enseignerais jamais l’équitation, puisque j’ai été victime d’une chute qui m’a interdit de poursuivre ma formation. Une fracture de la clavicule et un traumatisme crânien ont ruiné ma carrière de cavalière. J’ai vraiment eu peur de rester paralysée à vie.

A propos de ses débuts dans la chanson :

- Deux producteurs cherchaient une jeune comédienne qui sache aussi chanter pour leur prochain clip. Je me suis dit que je n’avais rien à perdre. Quand je suis arrivée pour l’audition, j’ai failli m’évanouir dès l’ascenseur !

Nous étions cinquante candidates pour ce petit rôle. Dans l’ascenseur, les parfums les plus capiteux se mariaient mal avec les eaux de toilette bon marché. Les odeurs me donnaient envie de vomir, mais surtout le regard de mes concurrentes qui cherchaient à évaluer mes chances m’a franchement désarçonnée. Je perdais mes moyens de minute en minute. En face du magnétoscope qui enregistrait ma prestation, je me suis pourtant sentie très à l’aise. Quand le « Coupez !» final a retenti, j’avais l’impression que cela ne faisait que commencer, j’aurais bien continué un peu, des heures même, devant cette caméra. Ils ont choisie cinq candidates sur cinquante. J’étais retenue pour la semaine suivante.

A propos de sa réaction quand elle a été choisie pour enregistrer le disque :

- Moi qui ne bois jamais une goutte d’alcool, ce jour-là j’avais tellement le trac que j’ai bu un cognac. La tête me tournait, mes jambes étaient en coton. Devant la caméra, j’avais l’œil brillant. C’est moi qui ai été sélectionnée. Et voilà !

Publié dans Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaire »

Mylène interviewée en Russie

Posté par francesca7 le 7 juillet 2013


ARGUMENTY I FACTY (Russie)

un forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

9 MARS 2000

Entretien avec Igor GOUSKOVMylène interviewée en Russie dans Mylène en INTERVIEW mylene-1-127x300

Pourquoi interdire que l’on enregistre cet entretien avec un magnétophone ?

- C’est un choix. Je n’aime pas l’idée que quelqu’un possède un enregistrement de ma voix et que celle-ci puisse exister ailleurs sans moi.

Drôle d’idée pour une chanteuse ! Votre voix est pourtant gravée sur desmillions de disques !

- Vous avez raison, ça semble paradoxal mais c’est plus facile pour moi de m’exprimer de cette façon. Il y a quelque chose de technique dans un enregistrement en studio. Un entretien est plus vivant, c’est important pour moi de voir et ressentir mon interlocuteur en face de moi.

On vous a connue en Russie à la fin des années 1980 grâce à vos magnifiques clips. Pendant les dix années suivantes, il y a eu plusieurs tentatives restées vaines pour vous faire venir en Russie…

- Cela ne veut pas dire que je ne voulais pas venir en Russie, bien au contraire, mais je ne m’imaginais pas venir chanter sans présenter un spectacle. Il y a eu plusieurs propositions différentes, mais elles ne prenaient pas en compte les impératifs de technique, d’éclairages, c’est pourquoi la principale condition de ma venue en Russie aujourd’hui était de conserver le spectacle que j’ai présenté en Europe à cent pour cent avec tous ses effets, la mise en scène, les chorégraphies, les changements de costumes…

Êtes-vous familière avec notre art : musique, littérature… ?

- Tarkovski…J’ai vu les films de Tarkovski. Comment je m’y suis intéressée ? J’ai lu des articles, des livres qui mentionnaient son nom puis j’ai acheté une cassette vidéo. C’était « Le Sacrifice ». Aujourd’hui, j’ai tous ses films –mon préféré est « Stalker ».

Peut-on vous qualifier de cinéphile ? Votre amour pour les clips qui ressemblent à des  courts-métrages vient peut-être de là…

- Oui, si on veut. J’aime beaucoup le cinéma. Vous savez peut-être que je rêvais d’être actrice, je ne pensais pas à la chanson. C’est l’œuvre du hasard, ou de la chance, qui a fait que un jour je me suis rendue dans un studio pour une audition, où le compositeur, Laurent Boutonnat, m’a vue et m’a proposée d’enregistrer la chanson « Maman a Tort ». Vous me parliez de la culture russe : dans la musique, j’aime Tchaïkovski, mais aussi un conte musical formidable, « Pierre et le Loup », de Prokofiev. Quand je prenais des cours de théâtre, j’ai découvert Tchekhov. Vous savez, à l’école, on nous fait toujours lire les classiques, les auteurs ‘essentiels’. Ma réaction était toujours un refus catégorique. Et plus tard, on commence à chercher des explications, une compréhension, on cherche à se retrouver dans la littérature, dans la musique : c’est comme trouver son frère, sa sœur ou son père, pour prendre une image. Ce n’est qu’assez tard que je me suis penchée sérieusement sur la littérature. L’un des écrivains les plus importants à mes yeux est Dostoïevski –je n’ai pas osé le citer quand vous m’avez posé la question : c’est tellement cliché de le citer lorsqu’on parle de la Russie !

Comment est née l’envie d’écrire toutes vos paroles vous-même ?

- Je ne peux pas dire que je ne chanterai jamais des chansons écrites par d’autres, mais il faut que les paroles me touchent, ce qui n’est pas encore arrivé. Quand j’ai écrit ma toute première chanson, quelque chose s’est ouvert en moi et j’ai commencé à écrire. C’est quelque chose de difficile à expliquer. Maintenant, je ne peux plus vivre sans ça : mes textes sont un mélange de ce que j’ai réellement vécu et de ce qui naît de mon imagination. C’est un travail permanent de l’esprit qui m’aide à mieux comprendre ce qui se passe en moi sur le moment. Cette simplicité n’est qu’apparente : le temps passe et j’évalue les choses que je vis de façon différente. J’ai peur de généraliser. Se redécouvrir soi-même tout le temps, c’est très émouvant. Je ne vous ai pas dit – les choses me viennent éparpillées !- j’adore les contes russes. Ils sont très particuliers, souvent tristes. J’en ai toute une collection chez moi, et les illustrations sont formidables. Ces livres sont très importants pour, ils me relient au monde de l’enfance, du rêve. J’espère ne jamais me séparer d’eux !

Vos clips ont flirté avec la censure en France à plusieurs reprises ces dernières années…

- Le clip de « Je te rends ton Amour » a été jugé trop lugubre par un comité de visionnage,  particulièrement une scène où on me voit baigner dans du sang. Cette scène a été coupée sur toutes les chaînes de télévision, mais elle est restée sur la vidéo que nous avons vendue et dont les bénéfices ont été reversés à la lutte contre le sida. Avec l’état d’esprit actuel des censeurs, on ne peut jamais savoir ce qu’ils ne vont pas aimer. Dans mon dernier clip (« Optimistique-Moi », nda), pourtant très innocent, on nous a reproché la dernière scène, où je m’éloigne debout dans la remorque d’un camion. Cela a été considéré comme un appel à enfreindre le code de la route !

Comment occupez-vous votre temps libre ? Vous vous promenez, vous courrez les boutiques à la mode, vous jardinez ?!

- Les deux premières propositions sont impossibles pour moi car je n’aime pas me trouver au milieu de la foule. J’aime dessiner, j’aime voyager…

Mais vous n’étiez jamais venue en Russie, jusqu’ici…

- Non, pourquoi dites-vous cela ? J’ai visité la Russie l’hiver précédent. J’y ai passé une semaine, je suis allée à Moscou et à Saint Petersbourg. Je me suis beaucoup promenée. Saint Petersbourg sous la neige est vraiment magnifique, grandiose. Il y a une église qui m’a fortement impressionnée. C’était inoubliable.

Et personne ne vous a reconnue dans les rues ?

- Non. Juste une fois, à Saint Petersbourg, un serveur m’a offert un bouquet de fleurs gigantesque. C’était très inattendu, mais agréable !

Merci à atch-ramirez pour son aide précieuse à la traduction.

Publié dans Mylène en INTERVIEW | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer personne influente ?

Posté par francesca7 le 6 juillet 2013

Mylène Farmer personne influente ? dans Mylène dans la PRESSE mylene

Inspiré par ses collègues anglo-saxons, le site Slate.fr a décidé de plancher sur un classement des 100 femmes les plus influentes de France. De nombreuses femmes politiques y figurent bien sûr mais niveau musique, ce sont Vanessa Paradis et Mylène Farmer qui décrochent la palme.

Après le classement des personnalités les plus influentes du monde, publié chaque année par le magazine et qui sacrait récemment Jay-Z devant Justin Timberlake, Beyoncé et Christina Aguilera, Slate.fr a eu l’idée de faire la même chose mais uniquement avec les femmes françaises, sur une initiative du site de rencontre AdopteUnMec.com. Pourquoi cette idée ? Parce que le site d’informations a remarqué que ses « articles sur les questions de féminisme, de genre, du rôle des femmes et des hommes dans la société » figurent souvent parmi « les plus lus et partagés ». Mais point de méthodologie particulière pour ce Top 100 puisqu’il s’agit ici d’un simple « choix éditorial ». Alors forcément, « ce classement est discutable », reconnaît le site.

Si, en toute logique, on retrouve de nombreuses femmes politiques – elles sont trois dans le Top -, quelques journalistes, comme Anne-Sophie Lapix (4ème), actrices (Marion Cotillard, 12ème), animatrices (Alessandra Sublet, 18ème) et humoristes (Florence Foresti est 21ème) y ont leur place. Et les chanteuses sont également de la partie, mais il n’y en a que deux parmi ce classement des 100 femmes les plus influentes de France. C’est Vanessa Paradis qui se classe le plus haut en se hissant en 26ème position. La chanteuse jouit d’une notoriété à l’international grâce à sa relation avec Johnny Depp, qui s’est terminée l’an dernier après 14 ans de vie commune. Egérie de plusieurs marques au fil des années, dont H&M, elle a sorti ce mois-ci son nouvel album « Love Songs » et partira en tournée à l’automne, passant notamment par le Casino de Paris du 11 au 13 novembre prochains.

Plus bas, beaucoup plus bas, Mylène Farmer ne pointe qu’en 93ème place ! Pourtant, la chanteuse française est sans aucun doute l’artiste féminine la plus emblématique de l’Hexagone et ce depuis près de 30 ans. Son dernier disque « Monkey Me » s’est déjà écoulé à plus de 356.000 exemplaires depuis fin novembre 2012, et un nouveau single sera prochainement envoyé aux radios. Grâce à « A l’ombre » et « Je te dis tout », mais aussi et surtout à sa réputation incontestable de showgirl, 160.000 billets de sa tournée « Timeless 2013″ se sont arrachés en l’espace de six heures le 4 octobre dernier. Un véritable plébiscite. Mylène Farmer était également la chanteuse française la mieux payée l’an dernier avec 3 millions d’euros engrangés.

Source :  http://www.chartsinfrance.net/Mylene-Farmer/news-85965.html

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Styx et IAO de Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 6 juillet 2013

Les deux magazines paruent respectivement le 20 avril et début mai derniers, tous deux 100% consacrés à l’actu de MylèneFarmer, sont toujours disponibles en ligne…

 Styx et IAO de Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS styx-240x300
Petit récap!

Styx Magazine

Prix de vente: 18 euros (frais de port pour la France inclus)
Composition: 36 pages / Format 24×30 cm
Contenu:
– Photos inédites de: Nathalie Delépine, John Nollet, Marianne Rosenstiehl…
– Retour sur l’album Monkey Me, ses singles, ses clips… 
– Référentiels
– Interviews:Olivier de Sagazan, TYP, Guéna LG…

Tirage limité à 2000 exemplaires!
En vente exclusivement sur: http://www.styxmagazine.net/

IAO magazine « Meli-Melo »

Prix de vente: 25 euros
Composition: 36 pages // format 24×34 cm
Photos inédites de: Nathalie Delépine, Laurent Zabulon…
Journal de bord des actus depuis la sortie de Monkey à aujourd’hui
Interviews: Olivier de Sagazan, Mario Luraschi

Tirage limité. Nombre d’exemplaire non communiqué.
De nombreux anciens numéros du fanzine sont encore dispo, dépéchez vous!
En vente exclusivement sur: http://www.iaomag.fr/boutique.html

 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Le vinyle tourne encore pour Mylène !

Posté par francesca7 le 6 juillet 2013


 

MPO est la dernière entreprise française à fabriquer des 33, 45 et 78 tours. L’objet mythique a encore de beaux jours devant lui.

Le vinyle tourne encore pour Mylène ! dans Mylène et mes BLABLAS vynil-300x130

Les pochettes des disques de Serge Gainsbourg, Mylène Farmer,Yannick Noah… s’affichent « en grand » dans la villa des studios MPO, à Montreuil. Le lieu est un temple du vinyle. C’est au deuxième étage que l’ingénieur du son a créé la matrice de millions de 45 tours, dont certains trônent sur vos étagères. Preuve que les 33, 45 ou 78 tours ne sont pas démodés, André Perriat travaille en ce moment à la réédition d’un album de Shurik’n'd’iam.

MPO est désormais l’unique entreprise française à réaliser toutes les étapes de fabrication de ces disques vintage. De Montreuil jusqu’à l’usine de production située en Mayenne, cette société continue de faire vivre l’objet source de mythe. 

« Depuis 2005, l’industrie du vinyle a souffert de la démocratisation d’Internet », souligne Fredi, le responsable commercial MPO France. Jusqu’à cette date, les DJ maintenaient à flot l’économie du vinyle. « Ils scratchent maintenant à l’aide d’un logiciel et de leur ordinateur. » Même si Fredi constate qu’une drôle de mode se répand dans le microcosme des soirées parisiennes. « Si les DJ ne ramènent pas leur caisse de vinyles pour mixer, ils passent pour des loosers », s’amuse-t-il.

mimi dans Mylène et mes BLABLAS

Clientèle fidèle

Le chiffre d’affaires n’a pas diminué depuis quatre ans, mais MPO déplore la baisse du nombre de vinyles produits en série. « Au début des années 2000, les artistes demandaient 1 000 exemplaires, aujourd’hui ils en veulent 300. » Avec 3 000 clients (labels, maisons de disques et particuliers), MPO produit 4 millions de vinyles par an, soit moitié moins qu’il y a dix ans. Mais le responsable marketing reste confiant : « Le vinyle est une niche dans l’industrie de la musique. Il aura toujours sa clientèle. »

Le vinyle n’est pas mort. Les puristes et les nostalgiques sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser. Il est plus glamour de passer son vinyle dans son tourne-disque que de brancher sa clé USB. Face au numérique qui a tout dématérialisé, le vinyle résiste à l’épreuve du temps. Fredi lance le pari. « Le CD n’existera plus avant la disparition du vinyle. » Serons-nous encore là pour savoir s’il a raison ?

Source Le Point.fr 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer pactise avec le diable !

Posté par francesca7 le 2 juillet 2013

 

De 1984 à 2012, beaucoup de choses ont changé, mais pas le visage de Mylène Farmer. À 51 ans, ses traits sont les mêmes qu’au début de sa carrière. Comment ? Voici les hypothèses les plus logiques.

À voir l’évolution du visage de Mylène Farmer en 28 ans, on se rend compte que justement, il n’y en a pas (voir diaporama ci-dessus). La peau est toujours aussi lisse et blanche, comme tendue par un lifting permanent que l’on sait impossible : la chanteuse n’irait jamais s’allonger sur une table d’opération, c’est bien connu. Tel la Joconde ou un monument inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, le faciès de Mylène reste inchangé, qu’importent les années qui lui passent dessus. « Qu’est-ce donc cette diablerie ? », comme dirait Godefroy de Montmirail. Éléments de réponse.

Mylène Farmer pactise avec le diable ! dans Mylène et des CRITIQUES mylene-farmer-avant-300x251  mylène avant

mylene-farmer-apres-300x294 dans Mylène et des CRITIQUESmylène après

1 – Un pacte avec le diable ?

On en est presque sûrs : il s’est passé quelque chose entre Mylène Farmer et le malin. Cette chevelure rouge comme les flammes, ce regard à la lueur sombre et cette thématique récurrente de la mort dans ces chansons… l’hypothèse d’une association entre la chanteuse et le roi des enfers n’est pas entièrement à écarter. D’ailleurs, en écoutant les paroles d’À l’ombre, on entend très clairement : « Le diable harcèle mes lendemains ». On ne peut plus explicite, non ?

2 – Une descendante de Dorian Gray (attention spoiler) ?

Et si, comme le personnage inventé par Oscar WildeMylène Farmer transférait ses marques de vieillesse dans un objet ? Après tout, rien ne nous dit qu’elle ne planque pas un portrait dans un box de rangement quelque part dans le monde, qui encaisse tranquillement le poids des années à sa place. « Je n’arrive pas à me projeter dans l’avenir », expliquait-elle sur TF1. Peut-être parce qu’elle se projette ailleurs ? Sur un tableau, par exemple ?

3 – C’est un vampire

Comme Isabelle AdjaniMylène Farmer a souvent été représentée comme un vampire dans des sketches. Mais il n’y a pas de fumée sans feu : après tout, mis à part dans ces clips, la chanteuse a rarement été vue en plein jour. Oiseau de nuit, on ne l’a jamais vue non plus en train de manger de l’ail. Est-ce suffisant pour considérer que l’immobilité de son visage est due à un régime très sanguin ? À vous de voir.

4 – Un bon coup de bistouri ?

C’est l’hypothèse la moins crédible. Mais le twitto/chroniqueur Emery Doligé , comme d’autres utilisateurs de Twitter, écrivait hier soir : « Mylène Farmer ne peut plus bouger son visage. Trop de chirurgie. » Même si certaines mauvaises langues affirment que Mylène a eu recours à la chirurgie esthétique, nous savons bien que tout cela est faux. Pascal Nègre, le patron d’Universal, est de cet avis : « Juste n’importe quoi !! », a-t-il répondu à celui qui osait évoquer la possibilité que la chanteuse soit une habituée des tables d’opération. À moins qu’elle n’ait une molécule de conservation ultra-performante dans le sang, il va falloir se reporter aux solutions 1, 2 et 3 pour comprendre le mystère du visage de Mylène Farmer.

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

Timeless 2013 Infos et Rumeurs

Posté par francesca7 le 2 juillet 2013


                                                                                       Timeless 2013 Infos et Rumeurs dans Mylène et des CRITIQUES rumeur                                                                                                        

Le début de la tournée approche à grand pas, il est donc temps pour nous de faire un premier point sur ce que l’on sait déjà et les différentes rumeurs qui commencent à pointer le bout de leurs nez.

ATTENTION !!! Pour ceux et celles qui souhaitent garder l’effet de surprise le jour J, il est temps d’arrêter la lecture…

Tout abord, un troisième extrait de Monkey Me qui se fait attendre.
Après les rumeurs sur la sortie du titre éponime la semaine dernière, avec la diffusion d’un teaser du clip après le JT de 20h sur TF vendredi dernier (qui n’est évidement jamais arrivé…) la seule chose à laquelle on peut peut être s’accrocher pour espérer un troisième single prochainement, est la réponse de Tomer G à un fan l’interrogeant sur le sujet sur son Facebook:

« Unfortunately, I cannot give any info on the next single or remixes. We’ll just need to wait and see »

Rappellons que le DJ avait déjà été intérrogé par le passé de cette manière, et que lorsqu’il n’était pas en collaboration avec Mylène Farmer à ce moment là, il ne s’était pas caché de le dire.

Concernant les concerts, on sait déjà qu’on retrouvera une équipe bien connue autour de notre chanteuse préférée:
Yvan Cassar à la direction musicale, Mark Fisher et la société Artefact pour les décors et biensur Jean-Paul Gaultier pour les costumes.
Logiquement Christophe Danchaud devrait s’occuper des chorégraphies et Dimitri Vassiliu des lumières, mais leurs noms n’ont pas encore été confirmés.

La construction des décors serait presques totalement achevés, à part quelques détails à vérifier. L’infrastructure serait gigantesque, avec une scène de trente mètres de largeur. Soit autant que pour les concerts en stade du N5 on Tour.

Il n’y aurait pas qu’une scène principale. Mais aurons nous droit à une avancée rattachée (2009), une avancée indépendante avec un pont amovible (2006) ou Mylène inovera-t-elle encore, avec par exemple une scène fermée (cf: MDNA tour) ce qui expliquerait la présence d’une fosse or même en province?

Mylène serait en pleine préparation personnelle (physique et vocale) et aurait terminé de sélectionner ses danseurs avec le soutien de son chorégraphe.
La playlist ne serait pas encore totalement arrêtée, mais la rumeur voudrait voir certains tubes disparaître pour laisser place à des chansons moins connus du grand public.

Reste à savoir si Mylène arrivera sur scène en blond platine le 7 septembre, même si on la voit mal déroger à LA règle de « l’ange roux »…

Source : http://www.sans-logique.com/mylene-farmer/news/  

 

Publié dans Mylène et des CRITIQUES | Pas de Commentaire »

12
 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...