• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 juillet 2013

Mylène Farmer toujours médiatique

Posté par francesca7 le 16 juillet 2013

 Mylène Farmer toujours médiatique dans Mylène dans la PRESSE 1-2-300x160La chanteuse est ce week-end chez Claire Chazal, donne deux interviews dans la presse et dévoile un clip qui fera date.

Mylène Farmer déteste faire parler d’elle. Et plus encore que l’on parle d’elle. Quand elle n’est pas en tournée et qu’elle ne sort pas un album, elle est d’une discrétion rare. Jamais une petite phrase, pas une frasque, pas une prise de parole intempestive, pas une paparazzade orchestrée pour entretenir sa notoriété. Quand elle offre un disque ou des concerts à ses fans, elle consent à lever un (petit) coin du voile. 

Ce dimanche, elle répondra aux questions de Claire Chazal sur TF1. En amont et en aval de cette interview, elle a accordé deux entretiens dans lesquels elle aborde des thèmes et des sujets sur lesquels elle ne s’était jamais exprimée. 

Dans TV Mag, elle évoque ses goûts en matière de télévision. « Il m’arrive de dévorer des séries comme Downton AbbeyDexter ouLes Tudors. » L’artiste est moins enthousiaste des émissions destinées à faire émerger de nouveaux talents musicaux : « Je suis toujours un peu gênée quand l’art devient un concours », confesse-t-elle pudiquement. Ce qui ne l’empêche pas de conserver une oreille très attentive pour les chanteurs émergents. « Je suis impressionnée par Muse. Et par Matthew Bellamy, qui est aussi fascinant que Freddie Mercury ! »

« Je suis bouleversée »

À l’occasion de la sortie de Monkey Me, son huitième album, Mylène Farmer avait annoncé une tournée dans toute la France. Six heures après l’ouverture des réservations, 156 000 billets avaient déjà été écoulés pour la tournée Timeless, établissant ainsi un nouveau record. Presque une habitude chez elle. « Je suis bouleversée à chaque fois ! Et, quelques instants plus tard, totalement affolée ! Il est impensable d’être blasée par un geste d’amour comme celui-ci. »

Pour le magazine Têtu qui sera en kiosque le 18 décembre, l’interprète de Désenchantée donne son avis sur quelques questions de société. Et avec humour : « Je préfère un mariage gay à un mariage triste. » À l’appui de sa prise de position en faveur du mariage pour tous, elle reprend la Déclaration des droits de l’homme : « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Pour l’adoption, elle enfonce le clou : « Si c’est le droit pour des orphelins d’investir un foyer chaleureux, c’est un progrès. L’amour panse les plaies quand il est réel et authentique. » 

À l’appui de ses propos, l’artiste pose sous l’oeil de la photographe Nathalie Delépine vêtue d’un smoking et fumant un cigare ! Un hommage à « des femmes courageuses qui n’hésitaient pas à jeter le trouble dans une époque où les femmes étaient confinées au foyer ». 

Un clip hallucinant ! 

Ce soir, à la fin de son journal de 20 heures, Claire Chazal diffusera une petite minute du clip À l’ombre, premier extrait de Monkey Me. Réalisé par Laurent Boutonnat, il reprend le travail de l’artiste français Olivier de Sagazan. Son oeuvre est un mélange beau, et parfois dérangeant, de peinture et de sculpture qui joue avec les apparences et les peurs. Le travail de ce performer ressemble tellement à l’univers de la chanteuse que l’on se demande pourquoi l’un et l’autre ne se sont pas trouvés plus tôt.

Un apéritif de l’album qui sera disponible dès lundi 3 décembre. Douze titres d’où émergent, outre la chanson Tu ne le dis pas qui donne toute la richesse de la voix de Mylène, un émouvant Je te dis toutainsi qu’un tonique J’ai essayé de vivre. Des chansons servies par des textes très littéraires et très aboutis. Un album profond qui mélange des rythmes dance et des mélodies plus lentes.

article paru dans Lepoint.fr décembre 2012

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Livre Mylène Farmer, En clair-obscur

Posté par francesca7 le 16 juillet 2013

 

Livre Mylène Farmer, En clair-obscur dans Mylène dans la PRESSE my-207x300En Août 2009 est sorti la biographie de Alain Wodrascka sous le titre Mylène, en Clair-Obscur

Description : Enfant provocatrice de «Maman a tort», jeune fille androgyne de «Sans contrefaçon», rousse flamboyante et sans tabous de «Libertine», jeune fille romantique à l’excès de «Tristana», femme lumineuse de «California», Mylène Farmer endosse différents personnages avec une élégance, un charisme et une intelligence rares.

En jouant la carte de la dualité mieux que personne: la mort et la renaissance, la sagesse et la déraison, la gravité et la dérision, la pureté de l’enfance et le libertinage, la violence et l’amour…, elle conduit à chaque fois l’auditeur à un endroit inattendu.

Depuis 25 ans, des milliers de fans fidèles s’arrachent ses disques collectors, ses places de concert, ses objets de merchandising, tout en manifestant un «total respect» pour leur diva divine. Mais elle touche aussi le grand public, conquis par la grande dame rousse, enfant opaline et sorcière impure. Celle qui ne veut plus grandir ne cessera de s’élever dans le monde de la chanson au point de devenir la plus grande vendeuse de disques française.

À l’instar de Barbara elle décidera, à partir de 1995, d’entretenir son mystère en n’accordant que de très rares interviews. C’est uniquement à travers ses spectacles, ses albums et ses clips, qu’elle choisira de se livrer à son public. Mylène Farmer est une star, pas une «people».

Même la presse la plus sceptique n’a pu que fléchir devant la qualité de ses prestations qui allient professionnalisme et sensibilité: Mylène en scène, c’est la tourmente!

Le Stade de France est son prochain défi. Trois heures après l’annonce de son spectacle, la chanteuse affichait déjà complet. Un record inégalé en France!
Après dix ans d’absence scénique, elle fête aujourd’hui ses 48 ans de beauté et d’intelligence, mais surtout l’ensemble d’une œuvre marquée par ses talents de chanteuse, de danseuse, de comédienne, de parolière…

 

 

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE, Mylène et BIOGRAPHIES | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer et Nathalie

Posté par francesca7 le 16 juillet 2013

 

 

Mylène Farmer et Nathalie dans Mylène dans la PRESSE 1988-04-c-218x300A l’occasion de la sortie de son nouvel album, « Bleu Noir », Mylène Farmer fait cette semaine la Une de Paris Match dans lequel elle accorde un entretien à son amie Nathalie Rheims.

 Au cours de cette interview, celle qui se voit « ailleurs » dans dix ans annonce pour autant qu’elle souhaite retrouver la scène. Ses derniers concerts au Stade de France remontent à 2009. Mylène Farmer déclaire ainsi avoir envie de remonter sur scène « au moins une dernière fois ». « Comment renoncer à ce et ceux qu’on aime ? Mais je vais devoir ­apprendre…  » précise-t-elle.

Abordant tous les thèmes ou presque, Mylène Farmer confie trouver Stromae « original » et aimerait qu’on dise d’elle qu’elle a été… « une grande astronaute » !

Elle évoque enfin les nombreuses rumeurs qui courent à son sujet : « J’ai entendu parler de bain de jus de tomate, qui m’aurait conduite à une « phobie attractive » du sang, et de lit-cercueil. Je crois que tous les fantasmes me font ­sourire quand il ne s’agit pas de mes proches ou de ma vie privée. Pourtant, quand on me rapporte les médisances d’un animateur de jeu télévisé, quant à mon prétendu play-back sur scène, je finis par me demander si je ne préfère pas l’histoire tout aussi fausse du jus de ­tomate (…) La critique est nécessaire ; la grossièreté, inutile ».

*Lire l’entretien complet de Mylène Farmer

 

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...