• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 1 juin 2013

mylène en duo inédit avec Johnny

Posté par francesca7 le 1 juin 2013


venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

mylène en duo inédit avec Johnny dans Mylène AU FIL DES MOTS myleneC’est dans le magazine Styx Magazine, en avril 2011, que l’on apprend, via une interview de l’ingénieur du sont Thierry Rogen que Mylène a enregistré en 2002 un duo avec Johnny Hallyday. Voici ce qu’il raconte quand on évoque sa dernière collaboration avec la chanteuse :

« C’était pour des voix sur des morceaux en construction ainsi que cet étonnant duo avec Johnny Hallyday qui n’a jamais vu le jour. C’était en 2002 et c’était un hymne pour un événement sportif (une Coupe du monde je crois) [La coupe du monde de football eu lieu en 2002 en Corée du Sud et au Japon, ndla]. Une belle chanson avec des voix qui allaient bien ensemble. Cela a duré quelques jours. Les prises de voix avec Mylène et Johnny ont été un moment très sympa : le choc des titans ! »

On imagine en effet quel succès aurait pu récolter l’association de ces deux monstres sacrés de la chanson française…..

Que cette information soit réelle ou non, elle déclenche auprès des fans de Mylène Farmer et Johnny Hallyday la curiosité : les deux artistes auraient enregistré en 2002 un duo jamais publié.

Johnny Hallyday et  Mylène Farmer en duo : voilà une annonce des plus improbables. C’est pourtant celle que vous trouverez dans le Styx Magazine, entièrement consacré à l’interprète de « C’est une belle journée » (en vente depuis le 24 mars). Les rédacteurs y publient une interview fleuve de Thierry Rogen, certes datée, mais encore jamais exploitée comme elle l’est aujourd’hui. Cet ingénieur du son a débuté sa carrière en 1979 en travaillant dans plusieurs studios parisiens. Il a notamment collaboré avec Mylène Farmer sur l’album « Ainsi soit-je… » (« Sans contrefaçon », « Pourvu qu’elles soient douces« …), un disque publié en 1988. Laurent Boutonnat et Mylène Farmer ont travaillé pendant près de 15 ans avec lui. Les compétences de Thierry Rogen ont été sollicitées par d’autres comme Johnny Hallyday.

Difficile d’imaginer ce duo ! Notons par ailleurs que l’interprète de « Marie » a publié en 2002 une chanson devenue l’hymne de l’équipe de France de Football pour la Coupe du Monde. Coïncidence ou pas, il y a fort à parier que ce soit le titre qu’évoque Thierry Rogen dans cette interview. Une rumeur guère étonnante car Mylène Farmer multiplie les duos depuis 2001. Elle avait d’ailleurs enregistré « Les mots » avec le chanteur Seal (Top Singles 2) cette année-là. En 2011, pas de nouveau duo en vu (hormis la rumeur d’une collaboration avec Hurts), mais un album qui s’est déjà écoulé à 400 000 exemplaires en quatre mois. « Bleu noir » annonçait un retour aux sommets des charts, notamment par le biais du tube « Oui mais… non ». Quant à Johnny Hallyday, il publiera ce lundi 28 mars son 44ème opus : « Jamais seul ».

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

L’histoire d’une Fée c’est…

Posté par francesca7 le 1 juin 2013


venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L’histoire d’une Fée c’est… dans Mylène AU FIL DES MOTS histoire-dune-fee l’histoire d’une fée c’est… est une chanson un peu à part dans le répertoire de Mylène. En effet, il s’agit d’une chanson de commande pour la bande originale du film d’animation Les Razmoket (en anglais The Rugrats) est, à l’origine, une série de dessins animés apparue en 1991 (170 épisodes de 25’). Le succès immense de la série auprès du jeune public incitera la Paramount à produire un premier long-métrage pour le cinéma (Les Razmoket, le film, de Norton Virgien et Igor Kovalyov, 1998), puis un deuxième (Les Razmoket à Paris, de Stig Bergqvist et Paul Demeyer).

Sorti en salle sen France le 7 février 2001, le film connaît un beau succès, et les admirateurs de Mylène découvrent dans la bande originale un inédit de leur chanteuse favorite, L’histoire d’une fée, c’est… Cette B.O est éditée par Maverick, la société de production de Madonna, et la petite histoire affirme que c’est la chanteuse américaine qui aurait voulu que Mylène chante sur la B.O. Néanmoins, aucune confirmation officielle ne viendra certifier cette rumeur, et l’on peut penser qu’il s’agit du « fantasme » de quelques fans… Quoi qu’il en soit, cette BO est d’une grande qualité, avec quatorze titres, notamment de Sinéad O’Connor (When you love et I want a mom that will last forever), Geri Halliwell (une reprise de The boots are made for Walkin) des 2Be3 (Excuse my french), et bien sûr Mylène Farmer. C’est une grande première pour notre chanteuse, qui écrit ici un titre destiné spécialement à un film d’animation sur une musique de Laurent Boutonnat.

Mais, commande ou pas, Mylène reste Mylène, et le titre de la chanson nous offre un de ses jeux de mots les plus amusants, L’histoire d’une fée c’est… (L’histoire d’une fessée). Plutôt bien vu pour illustrer les frasques des garnements !

La chanson raconte l’histoire de la fée Mélusine, incarnée ici par Mylène : « Faire un souhait pour de vrai / Et puis croire au mystère / C’est un style, c’est facile / Quand on est Mélusine ». Fée malicieuse et coquine qui demande « Attrapes-moi / Mais pas le bout des ailes / Une fée c’est fragile parfois / Avant que minuit ne vienne / Attrapez-moi ». Mylène, là encore, ne déroge pas à son univers (même lorsqu’il s’agit d’un dessin animé) et ne peut s’empêcher d’inclure dans son titre quelques pensées très personnelles : « Quand ma peine est immense / Je change l’or en toc / Trois p’tits tours de passe-passe / Moi j’en i des stocks… / Si ma baguette casse / Que le grand crick me croque ».

Qui dit Mylène dit forcément « peine immense »… Le titre est très sympathique et permet d’entendre une Mylène amusée, dynamique et délicieusement malicieuse. A peine 20 secondes du titre seront utilisées pour le film, et Mylène ne le chantera jamais à la télévision.

 

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 143/220

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

c’est une belle journée pour Mylène

Posté par francesca7 le 1 juin 2013

 

venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

c’est une belle journée pour Mylène  dans Mylène AU FIL DES MOTS belle-journeec’est une belle journée  , deuxième single extrait de la compilation Les Mots , qui est commercialisé le 16 avril 2002. Une sortie qui fait donc suite à l’immense succès du duo de Mylène avec Seal. C’est une belle journée est un titre très joyeux, entrainant. En effet, le binôme Farmer-Boutonnat semble ici renouer avec les rythmes dance qui ont fait leur réputation dans les discothèques. L’air de la chanson se retient d’ailleurs très vite. Mais qu’on ne s’y trompe pas, les paroles, quant à elles, restent du Farmer à 100 % ! Sous forme de confession (et de clin d’œil), Mylène parle ici de son irrésistible besoin de voir le mauvais côté des choses, à la différence du commun des mortels : « Allongé le corps est mort / Pour des milliers / C’est un homme qui dort… / A moitié pleine est l’amphore / C’est à moitié vide / Qu’on la voit sans effort ». En un mot comme en cent, quand les autres voient le verre à demi plein, elle voit le verre à demi vide… d’où le refrain : « C’est une belle journée / Je vais me coucher ». Une chanson que l’on eut rapprocher aisément de Je t’aime mélancolie , où, sur un rythme très dance, la chanteuse déclinait la même idée. Côté champs sémantiques, la mort est toujours présente ainsi que les anges, qui semblent être une réelle obsession chez l’artiste…

Mort tellement présente que le refrain a même failli l’évoquer explicitement, comme le confie Mylène à Thierry Demaizière lors d’une interview pour « Sept à huit » le 8 janvier 2006 :

« Je me souviens quand j’ai écrit C’est une belle journée, dans le refrain j’avais mis « C’est une belle journée, e vais me tuer » à la place, aujourd’hui, de « C’est une belle journée, je vais me coucher ». Et je crois que là, ce pourrait être un appel au suicide de certaines personnes un peu fragiles, et j’ai changé ce mot pour un autre parce que c’était peut-être d’un coup quelque chose de trop fort, trop déterminant ».

A noter également que la chanteuse semble faire appel encore à Pierre Reverdy et à son poème Esprit pesant (La Lucarne ovale, 1916) pour écrire « Allongé le corps est mort / Pour des milliers / C’est un homme qui dort… », là où le poète a écrit : « Il est allongé et il dort. C’est un corps mort. Un dernier rayon éclaire son visage calme où brillent des dents sans éclat. Les heures sonnent doucement autour de sa tête… ». On peut également penser, mais dans une moindre mesure, que Mylène s’est souvenue du poème Le Dormeur du val, de Rimbaud (1870) : « Un jeune soldat, bouche ouverte, tête nue / Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu / Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue »… Le single sera un succès pour Mylène, mois fracassant que Les Mots certes, mais davantage que Pardonne-moi  , le troisième single. Il s’écoulera même à 250 000 exemplaires environ !

Grande première dans la carrière de Mylène, le clip de C’est une belle journée est en fait un dessin animé. Pour un budget estimé à environ 120 000 euros (un très gros budget pour un clip), c’est Benoît Di Sabatino (actuel compagnon de chanteuse) qui réalisera le clip à partir de dessins de Mylène elle-même. Depuis les quelques illustrations fournies pour le livre Ainsi soit-elle, de Philippe Séguy (Jean-Pierre Taillandier Edition, 1993), le programme du « Tour 1996 », la jaquette du lire de Marc Lévy Où es-tu ? (Robert Laffont, 2001) ou la pochette du disque du maxi Dessine-moi un mouton, on savait que Mylène aimait dessiner (elle le confirmera en 2003 avec les illustrations de son conte philosophique, Lisa-Loup et le conteur, Editions Anne Carrière). Elle le prouve donc encore ici en racontant l’histoire d’une jeune femme (rousse) qui s’ennui et broie du noir (notons la présence de l’araignée) en compagnie d’un mouton. Elle rencontre un enfant (sûrement son double) et se laisse entraîner dans son monde. A la fin du clip, et comme dans la chanson, elle se couche en compagnie de son mouton. La vidéo se termine pas « A suivre… ».

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 139/220

 

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...