• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 mai 2013

le best off 2001 de Mylène

Posté par francesca7 le 24 mai 2013

 

venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

le best off 2001 de Mylène dans Mylène AU FIL DES MOTS best-of-mylenesi  en 1992, Polydor avait édité le Dance Remixes, il ne s’agissait pas d’un best of à proprement parler, mais davantage d’une compilation des meilleurs remixes de la chanteuse. Avec le best of Les Mots en 2001, la donne est différente : Polydor propose en effet de faire un tour complet des plus grands succès de Mylène sur dix-sept ans….

De Maman a tort à l’Histoire d’une fée, c’est… trente titres pour la version Digipak et trente-trois pour la version collector permettent de retrouver tous les tubes de l’artiste, remastorisés et dépoussiérés par le complice Bernard Châtenet (sous la houlette de Laurent Boutonnat bien entendu). Le résultat est un véritable bonheur, et on est impressionné d’entendre le nombre de tubes que Mylène accumulés depuis ses débuts (soit depuis dix-sept ans, en 2001). Sorti le 17 novembre 2001, le best of obtient un succès immédiat et foudroyant : 700 000 exemplaires vendus en deux mois ! La compilation atteindra même, en comptant l’édition européenne de quinze titres, un total de 1,5 million d’exemplaires vendus en fin de course.

Du jamais vu pur un produit de ce type. Deux versions du best of sont disponibles, l’un en Digipak ou Cristal et l’autre en collector. Il s’agit d’un Longbox contenant trois titres e plus non inédits, mais assez rares (Puisque, Mylène is Calling et My soul is Slashed) et un DVD contenant le clip de la chanson Les Mots avec Seal (dans un montage légèrement différent de la version diffusée à la télévision). Car Mylène ne se contente pas d’un simple best of : elle propose pour l’occasion trois chansons inédites – Les Mots (avec Seal), C’est une belle journée et Pardonne-moi. Trois nouveautés pour deux tubes de plus (Les Mots et C’est une belle journée), évidemment .. Côté visuel, la version Longbox laisse idéalement admirer la nouvelle série de photos réalisée par Ellen von Unwerth. Elle nous montre une Mylène très sexy, provocante diront certains, mais surtout très souriante !

Track-listing de la compilation Les Mots (trente-trois titres, version Longbox) : Maman a tort, Plus grandis (nouveau mix), Libertine (nouveau mix), Tristana, Sans contrefaçon, Ainsi soit je… Pourvu qu’elles soient douces, Sans logique, A quoi je sers…, Désenchantée, Regrets (en duo avec Jean Louis Murat), Je t’aime mélancolie, Beyond my control, Que mon cœur lâche, California, L’âme stram gram, Je te rends mon amour, Souviens-toi du jour, Optimistique-moi, Innamoramento, L’histoire d’une fée, c’est…, Les mots (en duo avec Seal), c’est une belle journée, Paronne-moi, La veuve noire, Mylène is  Calling, Effets secondaires, Puisque, My soul is slashed.

Les mots est donc le premier inédit du best of de Mylène. Il s’agit d’un duo avec le chanteur noir anglais Seal. Les fans de Mylène s’attendaient plutôt à un duo avec Elton John. Bref, ce duo avec Seal sorti en single le 13 novembre 2001 (soit deux semaines avant le best of).là encore, Mylène frappe fort, et le single se vendra à près de 500 000 exemplaires ! Encore un carton pour cette chanson mélancolique chantée mi en français mi en anglais. Les paroles sont, pour une fois, assez simples : Mylène rend ici un hommage aux mots qui lui ont permis d’écrie de si jolies chansons et qui servent également à exprimer son amour. Une chanson d’amour donc, dont le refrain est chanté dans les deux langues.

Le titre se termine très joliment par le bruit d’une allumette qu’on craque. La dernière ? Une influence essentielle entoure le texte de cette chanson. En effet, Mylène n’hésite pas à puiser dans l’oeuvre d’Emily Dickinson (1830-1886) pour écrie la chanson.

L’artiste reprend même des vers complets de la poétesse américaine. Ainsi, la phrase « Il will tell you how the sun rose » est le titre du poème 318 de Dinckinson. Autre emprunt, les expressions « To lives that stoop to notice mine » et « but a fraction of this lige », que l’on retrouve respectivement dans les poèmes 273 et 275 d’Emily Dickinson. Un hommage à la poétesse recluse chez elle et amoureuse de la nature et des mots… Dernière particularité du texte, Mylène réutilisera les premiers vers de sa chanson Nous souviendrons-nour de 1991 (aux vies qui s’abaissent à voir la mienne – je sais – qu’il me faudra prendre congé d’elles ») pour les traduire ici en anglais ; « and to lives, that stoop to notice mine – I know I will say goodbye ». C’est le 19 janvier 2002 que Mylène chantera pour la seule et unique fois Les Mots avec Seal à la télévision. Ce sera pour les NRJ Music Awards sur TF1, où elle vient recevoir le titre de la « meilleure chanteuse francophone de l’année ».

 

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 137/220

 

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

CLIP de je te rends ton amour

Posté par francesca7 le 24 mai 2013


venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

pour sa première réalisation d’un clip de Mylène, François Hanss frappe fort !

CLIP de je te rends ton amour dans Mylène AU FIL DES MOTS je-te-rends-ton-amourle clip va créer un mini-scandale dans le monde – assez prompt à s’affoler – de la télévision. En effet, à la découvete des images, M6 refuse catégoriquement de diffuser tel quel le clip de Je te rends ton amour. La raison ? On y voit Mylène nue pataugeant littéralement dans une mare de sang. Et tout cela sur fond mystico-religieux… Le clip est trop trash pour M6, qui demande au réalisateur de remonter le clip. Mais il n’en est pas question pour Mylène ; elle l’idée, plutôt que de la censurer, de commercialiser en VHS sa vidéo, dont les bénéfices iront intégralement au Sidaction.

Bingo ! Accompagnée d’un livret de photos inédites de Claude Gassian, la cassette se vent à 70 000 exemplaires. Un coup de maître… A noter que c’est la deuxième fois que Mylène donne un coup de pouce à la recherche contre le sida, après sa participation en 1992, à la compilation Urgences avec son titre Dernier sourire… S’éloignant d’Egon Schiele, Hanss réalise ici un clip de toute beauté. L’histoire prend une autre dimension, puis que Mylène aveugle, s’adresse à Jésus : c’est à lui qu’elle « rend son amour » et non plus à l’amateur d’art qui lui préfère Gauguin et ses couleurs tahitiennes. Mylène évolue ainsi dans l’abbaye cistercienne Notre Dame du Val à Mériel, dans le Val d’Oise.

Au fond d’un vallon boisé se dresse la mystérieuse abbaye, dont ne subsistent que le bâtiment des moines et la galerie du cloître – deux lieux qui seront utilisés pour réaliser le clip. Mylène apparait alors dans un confessionnal, vêtue d’une superbe robe rose et blanche du couturier Olivier Theyskens. Elle lit une Bible en braille puis retire son alliance et la place sur les pages de la sainte lecture. Entre-temps arrive son confesseur, qui n’est autre que le diable ;. Le clip se termine dans le sang, dont Mylène nue se recouvre le corps. Elle repart ensuite vêtue cette fois d’une robe noire. Elle a donc basculé dans le monde des ténèbres en donnant son âme au démon – et avoir recouvré la vue au passage, comme le laisse entendre le synopsis publié avec la cassette…

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 117/220

 

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

OPTIMISTIQUE-MOI Mylène F.

Posté par francesca7 le 24 mai 2013

 

venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

OPTIMISTIQUE-MOI Mylène F. dans Mylène AU FIL DES MOTS optimistique-moiOptimistique moi est une chanson intéressante à plus d’un titre. D’abord parce que c’est Mylène qui écrit paroles et musique, ensuite parce qu’Optimistique-moi est sans doute la plus réussie des chansons signées intégralement par la chanteuse.

Enfin parce qu’il s’agit d’un dialogue entre la narratrice (en l’occurrence Mylène) et une femme (comme le confirme le vers suivant, où le participe « nourri » est accordé au féminin : « Elles m’ont nourrie mais me lassent… ») Et que se racontent les deux femmes ?

La première fait des reproches (assez durs) à la chanteuse. Elle l’accuse en effet de regarder un peu trop sn nombril et de se complaire dans la solitude et la dépression : « Je me fous de tes détresses – Comme de tout et comme du triste… », Le message est clair !

Mais qui est donc cette femme qui reproche tant de choses à la chanteuse ? Au regard du refrain, on peut se demander s’il ne s’agit pas de la mère de Mylène. Même si aucune indication dans le texte ne nous le dit clairement (la prudence est donc de mise ici), ce n’est pas impossible, car dans le refrain, Mylène pense à son père, qui lui, visiblement, la comprenait et la réconfortait. Elle pense à lui et le fait même parler ; « Il disait tout bas – Petit bouton de rose – Aux pétales humides – Un baiser je dépose etc….

Mylène appellerait donc son père –visiblement absent) à la rescousse pour se réconforter des reproches de sa mère. Bien évidemment, et on l’aura compris, il ne s’agit que d’une chanson où Mylène « interprète » tous les rôles. Loin de nous l’idée de faire de la psychanalyse de bas étage ; le scénario est à prendre come une fiction, une mini-histoire, ce qui est rare dans le répertoire de la chanteuse. Si l’on part du principe qu’il s’agit bien du père, de la mère et de leur fille, comment ne pas penser à la version live de Maman a trot en 1989, où Mylène répond à la choriste Carole Fredericks, qui déclare  être sa mère ; « Tu n’es pas ma mère, tu n’es pas ma mère et je ne suis pas ta fille » ? Encore plus frappant, la version Mum’s Rap de Plus grandir, où la chanteuse répond encore à Carole Fredericks, qui  lui dit : « Je suis ta mère – Je suis ta mère – Alor tu vas grandir », « Mais je ne veux pas grandir – Mais je ne veux pas grandir et pas mourir ». Un thème récurrent donc dans l’œuvre de Mylène, qui semble vouloir rester petite fille dans les bras de son père .. A noter que, à la cérémonie des NRJ Awards au cours de laquelle elle chante Optimistique-moi, Mylène est venue chercher trois récompenses : celles de la « meilleure artiste féminine francophone », du « meilleur album francophone » pour Innamoramento, du « meilleur concert » pour le Mylenium Tour. Rien que ça !

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 118/220

 

Publié dans Mylène AU FIL DES MOTS | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...