PAS LE TEMPS DE VIVRE, à Mylène

Posté par francesca7 le 19 mai 2013

venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

 

C’est une très belle chanson que ce Pas le temps de vivre.

Un texte fort qui permet à Mylène d’évoquer la mort d’un être cher. Elle a dédié son album à « JL » ; dans la version collector c’est Pas le temps de vivre qui lui sera directement dédicacée.

« JL » c’est le frère de Mylène, Jean-Loup, décédé le 26 octobre 1996 ;

PAS LE TEMPS DE VIVRE, à Mylène dans Mylène AU FIL DES MOTS mylene-farmer-sexy-3008249995_1_3_nijswm00-img-214x300« Si j’avais pu voir qu’un jour / Je serais qui tu hantes / Qu’il me faudrait là, ton souffle / Pou vaincre l’incertitude / Ecrouer ma solitude » lui confie Mylène, ou plus loin encore dans la chanson : « Je erre comme une lumière / Que le vent a éteinte / Mes nuits n’ont plus de paupières / Pour soulager une à une mes peurs de n’être plus qu’une ». Une chanson bien mélancolique donc sur la solitude mais aussi le regret, comme la confirme le refrain : « Je n’ai pas le temps de vivre – Quand s’enfui mon équilibre – Je n’ai pas le temps de vivre – Aimes-moi, entre en moi – Dis-moi les mots qui rendent ivre – Dis-moi que la nuit se déguise…. »

Le texte, aussi personnel et sensible que celui d’Ainsi soit-je..  est particulièrement poétique, et Mylène utilise beaucoup d’images et des néologisme (Quand l’être s’invincible – L’être se monacale) pour construire son texte. Et quand elle chante « Il est des heures où – Mes pensées sont si faibles – Un marbre sans veines », elle semble se souvenir du poème de Pierre Reverdy, Epine, issu du recueil Sources du vent (1929) où le poète écrit : « Mon mouvement à moi s’étend sans aucun lien – Cette pensée sculptée dans le marbre sans veines… » Poésie également dans la musique, composée par Mylène elle-même, et qui s’ouvre sur des bruits d’eau, la mer qui se retire .. A noter que, le 20 janvier 2001, Mylène est présente à la cérémonie des NRJ Music Awards, retransmise sur TF1. Elle vient recevoir le prix de l’artiste francophone de l’année 200. Elle en profite pour gratifier son public d’une interprétation de Pas le temps de vivre. Ce sera d’ailleurs sa seule interprétation de ce titre à la télévision.

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 115/220

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...