Mylène ou Sans Logique

Posté par francesca7 le 1 mars 2013

 

Alors que Boutonnat aurait très bien pu situer l’action du clip de Sans Logique dans une ambiance à la Barry Lyndon comme pour Libertine, il choisit ici de mettre Mylène en scène en Espagne, Boutonnat se rait inspiré de photographies de Josef Koudelka et Sebastiao Salgado, références confirmées par le chef décorateur du clip, Jean-Marc Kerdelhué, dans le magazine Styx paru à l’été 2011.

Mylène ou Sans Logique dans Mylène AU FIL DES MOTS mly-204x300Autre influence, non confirmée cette fois, celle de Francisco de Goya (1746-1828). En effet, Boutonnat semble construire son clip en s’inspirant à nouveau du Sabbat des sorcières. Ce tableau montre un bouc entouré de sorcières dans un champ désolé.

Tous les éléments sont bien présents dans le clip de Sans Logique. Mais ici, Boutonnat a la riche idée de transformer Mylène en taureau dans une arène à ciel ouvert et dans un paysage désolé comme dans le tableau de Goya. Le clip s’ouvre sur un couple qui échange son sang, puis l’homme se lève et se met en posture de toréador. Femmes, hommes, enfants et vieillards arrivent pour assister au spectacle et coiffent Mylène d’un serre-tête formé de deux cornes en acier. Une lutte entre l’homme torero et la femme-taureau débute.

Alors que l’homme croit avoir touché sa proie, il se retourner pour saluer. C’et à ce moment que la rage envahit la chanteuse, qui fonce sur son amant et le transpercer de ses deux cornes artificielles. L’homme meurt ans ses bras, le public repart et Mylène reste seule sous la pluie, une larme de sang sur sa joue. Un très beau clip, qui sera tourné dans des studios à Arpajon (91) et qui coûtera très cher (presque autant que le clip de Pourvu qu’elles soient douces). La raison en est fort simple : Boutonnat pour recréer l’ambiance du tableau de Goya, a dû faire déverser dans les studios plusieurs tonnes de terre et faire peindre une énorme toile pour représenter le ciel obscur.

C’est la version intégrale du clip qui est gravée sur le DVD. En effet, en 1989, certaines chaînes de télévision jugeant la scène de l’éventration trop dure n’ont pas hésité à la censurer…. Dernière particularité du clip : c’est la première fois que l’on voit le mot « Fin » apparaître pour clore un clip de Mylène. Peu de chances d’en voir une suite un jour comme pour Libertine.

Image de prévisualisation YouTube

                issu du livre de Benoît CACHIN sorti en octobre 2012. Aux éditions Gründ. Page 53/220

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...