Symbolisme de CHLOE de Mylène

Posté par francesca7 le 27 février 2013

Symbolisme de CHLOE de Mylène dans Mylène et SYMBOLISME images-21

Voici de nouveau une chanson assez surprenante, ou plutôt déconcertante. En effet, dés la première écoute, on ne peut s’empêcher d’être stupéfait d’entendre Mylène évoquer le suicide d’un être cher, sujet grave par excellence, sur un air aussi léger que celui d’une comptine. Notons cependant que bon nombre de chansons pour enfants inscrites dans notre patrimoine évoquent elles aussi des sujets on ne peut plus dramatiques. Leur intérêt est sans doute de transmettre un message aux bambins. Si mon hypothèse est juste, je soupçonner Mylène et Laurent via ce procédé de faire l’inverse: c’est à dire de faire passer une information aux adultes via ce procédé de la comptine.

Une autre raison qui expliquerait l’air de la chanson serait pour moi la même que celle pour laquelle Mylène chante « Maman a tort » sous forme d’une comptine. Cela l’aide à pouvoir exprimer quelque chose qu’elle ne pourrait dire en parlant normalement, traumatisée par le choc. En chantant, la petite fille campée par Mylène peut directement dire ce qui s’est passé (« Eh, oh, ce matin/ Y a Chloé qui s’est noyée »). 

Naturellement, les adultes ne la croient pas tout de suite: d’une part, c’est une enfant et d’autre part, nous verront par la suite que Chloé en question aime les farces. Mylène doit donc donner des détails comme le lieu du drame (« Dans l’eau du ruisseau ») et son attitude lui permettant de dire qu’elle est morte (« J’ai vu ses cheveux flotter ») .

Elle nous explique qu’elle a vu clairement son amie mourir et pousser son dernier cri avant de se cogner la tête et probablement s’évanouir (« Quand Chloé a crié/ Quand sa p’tite tête a cogné ») . Le fait que cela s’est passé  »là bas sous les chênes » pourrait apparaître comme un simple détail visant à persuader les adultes et qu’ils voient bien où se situe le drame. Mais il y a autre chose. Le chêne est l’arbre utilisé pour symbolisé Dieu. Autrement dit, si Chloé est morte sous ces arbres, c’est pour nous faire comprendre, à Mylène et à nous, qu’elle a rejoint le paradis. Mais pourquoi comparer son dernier cri à une  »fontaine » ? Là encore, c’est dû à la symbolique de celle-ci: la renaissance, le renouveau. Mylène fait donc cette association pour nous dire qu’elle croit qu’elle n’est pas morte définitivement et qu’elle va donc revenir…

telechargement2 dans Mylène et SYMBOLISMECe couplet que nous venons d’expliquer reviendra plus tard dans la chanson, comme pour confirmer ce qui s’est passé. Mylène va maintenant nous expliquer ce qui l’a amené à faire cette constatation. Elle l’a vue nettement disparaître dans l’eau (« Chloé a coulé/ C’est sûr qu’elle n’avait pas pied ») . Pensant qu’elle est morte, elle réalise alors sa perte. On voit ici apparaître un thème cher à la chanteuse: celui du double: celui du double complémentaire qui permet à l’autre de vivre et de le soutenir (« Chloé ma moitié ») . Mylène sait qu’elle est totalement perdue sans celle qu’elle considère comme sa « petite sœur » de par leurs nombreux points communs et complémentarités. C’est pourquoi elle espère la voir renaître. Mais pourquoi en  »fleur » ? Cela tient selon moi à l’étymologie du prénom Chloé qui en grec ancien signifie « petite pousse ». Elle espère donc que cette petite plante va grandir et dévoiler tous ses charmes. 

Autre détail qui aide la petite fille à renforcer sa thèse: dans la rivière se trouvent des  »saules qui pleurent » , dont chacun aura compris qu’il s’agit de saules pleureurs. Ces arbres sont associés à la mort, mais aussi à l’immortalité. Elle espère donc que ces arbres vont lui communiquer cette faculté pour renaître. L’interprétation du vers  »L’eau est de toutes les couleurs » vient sans doute du fait que la rivière a pris la teinte du sang de Chloé s’y répandant. Le fait de voir ce changement serait une preuve pour Mylène que le processus de transformation est entamé…

« Chloé si je pleure,
Tu sais ça compte pour du beurre
Ton rire me fait peur
Est-ce que tu joues ou tu meurs? »

Cependant, elle souhaite encore croire que son amie est vivante. cela parce qu’elle a l’habitude de faire des mauvaises plaisanteries ayant pour but de susciter des larmes chez Mylène. C’est pourquoi elle lui demande si elle est bien morte et se défend en lui disant que ses larmes viennent du fait que ses plaisanteries et les réactions de Chloé lui font peur: ce qui fait qu’elle ne peut contenir ses larmes.

N’ayant pas de réponses après avoir crié longtemps après elle (« Pendant longtemps j’ai appelé ») , elle doit bien se rendre à l’évidence que celle qui enchantait ses jours a disparu (« Adieu petite fée ») . En effet, il n’y a maintenant plus aucune trace d’elle (« Le courant l’a emportée ») et c’est pourquoi elle peut confirmer cette disparition en répétant la première strophe.

Les Choeurs représentent peut-être le souvenir des jeux des deux petites filles. Les seules choses restant à Mylène de Chloé avec les éternels questions qu’on se pose toute notre vie quand un être cher se suicide: quelles sont les raisons de sa mort (« Pourquoi t’es partie ») ? Cela en plus du vide impossible à combler qu’il laisse et qui nous pousse à l’appeler au secours (« Chloé… Chloé… ») En vain!

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...