C’est une belle Journée Mylène

Posté par francesca7 le 24 février 2013

symbolisme de « C’est une belle journée« 

Paroles : Mylène Farmer
Musique : Laurent Boutonnat

C'est une belle Journée Mylène dans Mylène et SYMBOLISME telechargement-31 

C’est le deuxième titre inédit du best-of « Les mots » sorti en 2001. Mylène Farmer a étonné beaucoup de monde avec ce titre énergique. En effet, c’est grâce à une musique entraînante que la chanteuse parle du suicide ! On ne la changera pas…

Dans toute sa chanson, Mylène compare la mort au sommeil. Elle l’introduit dès les premières paroles. Pour tout le monde, un homme allongé dort, mais pour Mylène il est mort. Dormir aura donc le sens de mourir par la suite, et plus particulièrement le sens du suicide. Mylène nous montre un monde pessimiste. Ainsi, une amphore à moitié pleine est perçue à moitié vide. D’un point de vue « mathématique », c’est pareil, mais le fait de la voir à moitié vide montre que l’on voit plutôt le vide que le plein, ce qu’il manque, le côté pessimiste de la chose. Puis Mylène nous incite ensuite à « voir la vie du côté pile », c’est-à-dire à voir les choses de façon optimiste (la côté pile d’une pièce étant le plus important). Dans les moments de déprime la chanteuse en revient aux élégies, qui sont des poèmes souvent tristes. Pourtant, ce n’est pas la tristesse qui « guérit » la déprime ? Mylène nous incite donc au suicide ? Les vers suivants pourraient nous mener à cette conclusion… En effet, Mylène a peur du bonheur ! Etrange ! Des envies de suicide la tourmentent vraiment…

images-4 dans Mylène et SYMBOLISMELe refrain se caractérise par de nombreuses contradictions. En effet, c’est une belle journée, pourtant Mylène va se coucher ! Etrange ! Une belle journée donnerait plutôt l’envie de se promener, de profiter de la vie… mais pour Mylène, cela lui donne l’envie de se coucher (donc de mourir). Puis elle ajoute encore une contradiction : une belle journée donne l’envie d’aimer mais elle préfère mordre l’éternité. Mordre l’éternité, tout comme mordre la poussière exprime le fait de ne plus être en vie. La chanteuse nous dit ensuite qu’une belle journée donne l’envie de paix, de tranquillité, pourtant elle veut voir des anges à ses pieds. Ne serait-ce pas au Paradis que résident les anges ? Cependant, pour la chanteuse, mourir c’est « se faire la belle ». Etrange vision de la vie après la mort ! Souvenons-nous quand même que Mylène ne s’aime pas : « physiquement, je ne me supporte pas. Je me regarde peu, je ne vois jamais mes clips. C’est très douloureux. » Alors Mylène quand on meurt, on devient beau ?

Le deuxième couplet joue sur un effet de parallélisme. Il rappelle sa conception du sommeil (= la mort) ainsi que la vision pessimiste des gens. Toutefois ici, Mylène fait partie de ces gens peu optimistes (« je la vois »). Les vers suivants parlent d’amour. Ils comportent un sous-entendu. « En amour si c’est du lourd »… et Mylène ne termine pas sa phrase. Cela signifie que si l’on est vraiment amoureux, tout va bien. Toutefois « si le cœur est léger » (qui marque ici le malheur en amour), plus rien ne va et les élégies vous font sombrer dans la déprime. L’amour est fait de plaisirs longs et courts. Longs pour l’amour fou et courts pour les amours fugasses qui mènent à la solitude. Aussi Mylène a le souffle court, donc elle est malheureuse en amour. Ceci dit, faut-il se suicider si on est en manque d’amour ?

Le troisième couplet pourrait finalement montrer que le suicide n’est pas si bien que ça. En effet pour Mylène la vie est belle comme aile, une aile d’oiseau qu’on ne doit froisser pour qu’il continue à voler (et donc à vivre). Toutefois, la vie de Mylène est belle mais la sienne va s’emporter (vers le ciel ? Sûrement !). Et la chanteuse va commencer à vivre ? (« j’entre en elle »). Vivre après la mort ! Etrange encore ! Mais Mylène est mortelle et elle veut partir maintenant comme le rappelle le verbe à l’impératif « va » qui ici a un sens de « meurt »…

Mylène signe un joli texte qui lu au premier degré est incompréhensible. Le clip qui accompagne ce titre montre une femme triste qui attend que le temps passe et s’ennuie. Des envies suicidaires Mylène ? En tout cas nous on espère que non car même si tes textes traitent du suicide, ils sont magnifiques…

images-51A noter aussi, que lors d’une interview télévisée dans l’émission « Sept à huit » diffusée en janvier 2006, Mylène Farmer avait apporté une anecdote sur cette chanson. Voici la réponse de la chanteuse à l’intervieweur qui lui demandait si elle se permettait beaucoup de choses :
« En tout cas, je ne m’interdis rien, si ce n’est… Je fais appel à ma mémoire… Mais je me souviens quand j’ai écrit « C’est une belle journée », dans le refrain j’avais mis « C’est une belle journée, Je vais me tuer » à la place d’aujourd’hui, « C’est une belle journée, Je vais me coucher ». Et je crois que là, ce pourrait être un appel au suicide de certaines personnes un peu fragiles et j’ai changé ce mot pour un autre, parce que c’était peut être tout d’un coup quelque chose de trop fort, trop déterminant. Je crois que tout est possible à partir du moment où une fois de plus on ne fait de mal à personne. »

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...