• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 9 février 2013

Lumières sur le spectacle de Mylène F.

Posté par francesca7 le 9 février 2013

 

Confidences de Fred Peveri (Concepteur lumières)

 

Fred Peveri est présent à la lumière sur les spectacles de Mylène depuis le premier concert de 1989. De lui dépendent les ambiances visuelles qui sont une partie très importante des shows de la star. Autant dire qu’il connaît bien Mylène et sa façon de travailler.

Lumières sur le spectacle de Mylène F. dans Mylène en CONFIDENCES my3Pour les lecteurs et fans de Mylène Farmer, vous êtes un nom parmi d’autres crédités sur les livrets d’albums et de DVD. Quel a été votre parcours pour vous retrouver aujourd’hui concepteur lumière ?
J’ai débuté ma carrière très jeune, à l’âge de dix-huit ans, après des études que j’ai achevées au niveau bac C et curieusement, j’ai commencé en tant que technicien au son ! Pendant plusieurs années, j’ai touché aux divers secteurs du spectacle en tant que moto reporter ou dans le domaine de l’animation. J’ai même été manager d’une boîte de nuit à l’étranger… Ma première approche véritable avec la lumière en tant que concepteur, je l’ai faite avec Yves Duteil pendant trois ans à partir de 1985. Puis, j’ai rencontré Jean-Jacques Goldman en 1988 par l’intermédiaire de Thierry Suc. Il m’a confié la création de son spectacle en 1991 et depuis je continue toujours à travailler avec lui ! Grâce à cela, mon carnet d’adresses s’est rempli et j’ai pu rentrer en contact avec de nombreux artistes pour réaliser les lumières de leurs spectacles les années suivantes, de Jean-Louis Aubert à MC Solaar, en passant par Claude Nougaro, Florent Pagny, Patrick Bruel, Julien Clerc, Yannick Noah, Michel Sardou et Mylène Farmer, bien sûr.

Y a-t-il un nom qui vous convient mieux qu’un autre pour englober votre art : metteur en lumière, concepteur des lumières, direction des éclairages ?
Je dirais « concepteur lumière » ou « réalisateur lumière ». Plus qu’une évolution du terme, c’est une évolution de notre art qui a eu lieu depuis dix ou quinze ans. Du moins dans les spectacles majeurs comme ceux de Jean-Jacques ou ceux de Mylène.

Votre attrait premier vers la luminosité et la couleur provient-il du plaisir à travailler avec un matériau éphémère ?
Certainement ! Mais je pense que c’est aussi la grande latitude à exprimer des sentiments en rapport avec la sensibilité de chaque concepteur. Depuis plusieurs années d’ailleurs, nombre d’artistes ou de producteurs me demandent fréquemment de concevoir, en plus de leur lumière, leur scénographie, le décor, voir la mise en scène.

C’est le cas pour Lara Fabian non ?
Oui, lors de ses tournées 2000/2001 et 2002/2003 où j’avais assuré le décor et la mise en scène !

Votre première incursion dans la carrière de Mylène Farmer date de sa seconde tournée au milieu des années 1990. Connaissiez-vous son parcours avant que l’on vous propose cette collaboration ?
En réalité, j’étais déjà présent au cours de la première tournée de Mylène en 1989 en tant qu’opérateur console ! Ce n’est que sur sa deuxième tournée que j’ai été engagé en tant que concepteur des lumières. Je n’avais jamais croisé Mylène auparavant mais, dans les années 1980, j’avais été sensible à certains de ses climats musicaux et aux textes propres à son univers. En ce qui concerne les clips, on ne pouvait pas passer non plus à côté, tant les atmosphères étaient spécifiques, entre autres celle de « Libertine ».

 myl4-300x99 dans Mylène en CONFIDENCES

Interview issu de Mylène Farmer et vous de 2005

Publié dans Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaire »

Tour 96, Mylène et son danseur

Posté par francesca7 le 9 février 2013

Interview d’un danseur du TOUR MYLENE 96

confidences de David Matiano (Danseur)

 

Tour 96, Mylène et son danseur dans Mylène en CONFIDENCES myJuste après la première du Tour 96, Toulon, le fanzine MFIFC a pu recueillir les confidences de David Matiano, danseur de la tournée.
Malheureusement, la qualité d’impression du fanzine était très médiocre, ce qui rend de grands passages de l’entretien illisibles, ils ne sont donc pas retranscrits ici.

Peux-tu nous parler brièvement de toi ?
Oui, je m’appelle David Matiano, je suis né et j’ai grandi au Mexique mais j’habite à New York.

Comment s’est passée ta rencontre avec Mylène ?
Elle est venue à New York pour procéder à un casting afin de recruter des danseurs pour son show en Europe.

Comment Mylène a-t-elle choisi ses danseurs ?
En fait, dès le premier coup d’œil, elle savait quels danseurs elle allait engager. Mylène Farmer est une personne qui va jusqu’au bout de ses idées. Les séances de casting ont duré assez longtemps, mais elle ne s’était pas trompée, car les danseurs finalement engagés étaient ceux qu’elle avait repérés.

Avais-tu déjà entendu parler de Mylène Farmer avant ce moment ?
Non, pas du tout ! Elle n’est pas connue aux States.

Ne penses-tu pas que Mylène est en quelque sorte une Madonna à la française ?
Je ne me rends pas bien compte, parce que je ne m’intéresse pas à la musique pop. Je ne connais ni le répertoire ni les shows de Madonna. Il m’est donc difficile de faire la comparaison entre les deux chanteuses. Ce sont surtout les médias français qui les comparent sans cesse. C’est une erreur ! Vous les français, vous avez une culture qui vous est propre et qui est ancienne. Mylène elle-même a une sensibilité qui lui est personnelle. Elle n’a rien à envier à Madonna. En revanche, l’autre jour, je regardais du rap français à la télé, ça n’était qu’une pâle copie du rap américain, par les gestes et la musique.

my2 dans Mylène en CONFIDENCESQu’écoutes-tu comme genre de musique ?
J’aime Bob Marley, mais quand j’étais jeune, j’écoutais beaucoup les Beatles.

Quels sont tes rapports avec Mylène ?
Au début, ils étaient assez distants, voire inexistants. Puis, quand elle a appris que j’aimais beaucoup le poète Baudelaire, elle est venue me voir et nous en avons discuté. Depuis, nous sommes plus proches.

Comment travaillez-vous les chorégraphies avec Mylène ?
Mylène est quelqu’un qui a beaucoup de respect pour la personne humaine et qui ne s’énerve jamais. Si quelque chose ne va pas, elle nous explique calmement ce qu’elle désire.

Quelle est ta chanson préférée de Mylène ?
« Rêver », c’est une magnifique ballade. 

 

Issu de MFIFC – 1996

Publié dans Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaire »

Lonely Lisa, confidences de Twill

Posté par francesca7 le 9 février 2013

Mieux Connaître Mylène Farmer qu’un Remixe

confidences de Twill dans Lonely Lisa

 

 

Peux-tu nous dire comment et quand vous-êtes arrivés Yohanne et toi sur le projet de remix du nouveau single de Mylène Farmer, LONELY LISA ? Qui vous a contacté ?
Quelques semaines avant la sortie du titre, nous avons tout simplement été contactés par Universal, avec qui nous avions déjà travaillé sur d’autres projets.

Lonely Lisa, confidences de Twill dans Mylène en CONFIDENCES fanethae5-184x300Comment s’est passé ta collaboration avec Yohanne Simon ? Vous êtes-vous partagé le travail ?
Yohanne et moi sommes amis depuis de nombreuses années, on a donc déjà pas mal bossé ensemble que ce soit sur des remix ou sur des titres originaux. On fonctionne bien ensemble même si dans un duo il y a toujours des compromis à faire. Dans le cas du remix de « Lonely Lisa », que ce soit la recherche d’idées, le travail du son, la structure ou le master, on a tout fait ensemble.

Le pont de votre remix est Dubstep, D’où vient cette idée ? Pourquoi n’avoir pas livré un remix 100% Dubstep ? Que penses-tu de ce style de musique qui commence à se démocratiser partout ?
Avant d’être producteurs, je suis Dj et Yohanne est pianiste mais on aime avant tout la musique. On se tient au courant des morceaux qui vont sortir, on essaye d’anticiper sur les prochaines tendances musicales et il est de plus en plus probable qu’une vague Dubstep envahisse la France dès la rentrée prochaine. Pour en revenir au remix, l’idée était de mettre en valeur le break et la voix de Mylène, d’assombrir l’ambiance du morceau original et d’apporter une vraie originalité, faire un break dubstep semblait une bonne idée qui répondait à tous nos critères.

Avez-vous eu du mal à l’imposer auprès de la maison de disque de Mylène Farmer où d’elle-même ? Avez-vous eu des réactions de leur part ?
Une fois tous les remix en leur possession, la team de Mylène s’est réunie en comité d’écoute pour décider du sort de chacun ! Concernant notre version, mon petit doigt m’a dit que Mylène, elle-même, avait plutôt apprécié son côté dark, ce qui nous a fait très plaisir car c’était l’objectif !

Connais-tu l’univers de Mylène Farmer ? Que penses-tu de la chanteuse, de l’artiste et de sa carrière ?
Evidemment je connais et suis Mylène depuis des années et comme ma fiancée est vraiment fan, je connais tous les titres, tous les lives, j’ai même eu la chance d’être au Stade de france en 2010. Ce qui me plait le plus chez Mylène, c’est sa longévité, son côté fédérateur et son art de la surprise, elle va toujours où on ne l’attend pas.

Tout a commencé pour toi Twill avec un concours de remixes sur Radio FG en 2004, que tu as d’ailleurs gagné. Partir de là et finir sur un Cd maxi de Mylène Farmer, ça te fait quoi ? Quel regard portes-tu sur ton parcours ?
J’ai commencé à mixer il y a une dizaine d’années avant de me mettre à la production. Chaque titre, chaque remix, chaque soirée et chaque rencontre ont été autant d’étapes importantes qui m’ont permis d’avancer dans ma carrière et d’avoir une petite reconnaissance dans le milieu. Avoir eu l’opportunité de remixer Mylène Farmer est, je l’espère, une étape de plus de franchie pour aller encore plus haut.

Si Mylène venait à proposer une troisième compilation de remixes des titres les plus connus de sa carrières, aurais-tu un titre que tu voudrais remixer ?
Je ne vais sûrement pas faire dans l’originalité mais pour moi les chansons qui représentent le mieux Mylène Farmer sont « C’est dans l’air » et « Désenchantée ». Il n’y aurait rien de plus fort que de pouvoir relifter l’hymne de toute une génération. Mylène, si tu m’entends, « Appelles mon numéro » ! 

Rechercher Farmer Addict – de Mai 2011

Publié dans Mylène en CONFIDENCES | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...