• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 25 janvier 2013

Monkey Me de Mylène

Posté par francesca7 le 25 janvier 2013

 

L’album Monkey me, qui vient de sortir, sonne d’ailleurs comme des retrouvailles avec la Mylène de notre adolescence (je parle à ceux qui sont nés au crépuscule du vingtième siècle) : un son années 80, synthé, et des arrangements hight-tech pour un album où Mylène « singe les ombres » et donne la part belle aux textes obscurs à double (triple ?) sens.

Le titre de l’album est dû à la rencontre extrêmement émouvante (d’après l’artiste) avec… une guenon de 4 ans… Mais pas n’importe quelle guenon : celle-ci aurait été volée à 3 mois avant d’être retrouvée quelques mois plus tard. Elle vit maintenant… dans un zoo. Voilà voilà…

Si « nuit d’hiver », instrumental méditatif, se détache du reste, c’est que les morceaux de cet album trouveront facilement leur place sur le dancefloor et dans le cœur des fans inconditionnels qui seront content de retrouver leurs repères… Repères fixés depuis une bonne vingtaine d’années… Un son dance/electronique associé à des paroles mélancoliques et des mélodies pop/rock.

On pourra dire que Mylène Farmer oublie de vivre avec son temps. Pourtant, les paroles de ses chansons évoquent les interrogations qui nous sont soufflés quotidiennement dans le creux de l’esprit : « Mais où va le monde ? », par exemple. Et puis, il faut bien dire qu’il y a un changement notable chez notre Mylène nationale (ou presque… Oui, je sais qu’elle est née au Canada) : elle a les cheveux blancs et lisses, sur la couverture de l’album, et non plus roux et frisés.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaire »

Elle A DIT … Mylène

Posté par francesca7 le 25 janvier 2013

  •  

 

Image de prévisualisation YouTube

 

’Elle a dit’, le prochain single de l’album ?

Après A l’ombre, le titre Elle a dit sera-t-il le prochain extrait de l’album Monkey Me ? Ecoutez sur Evous.fr cette chanson signée du tandem Mylène Farmer-Laurent Boutonnat.

S’il a fait une entrée en trombe dans les charts, le single A l’ombre de Mylène Farmer s’avère bien décevant. A l’opposé du clip qui l’illustre (et qui vaut surtout pour la participation de l’artiste Olivier de Sagazan), ce morceau semble tout droit sorti des années 90 et souffre en sus d’une mélodie peu accrocheuse. Les fans adhèrent, achètent, mais le grand public suivra-t-il ? Rien n’est moins sûr. Alors pour doper encore les ventes de son album Monkey Me, la chanteuse songerait déjà à « switcher » sur un autre titre. Et selon les premières rumeurs, il pourrait s’agir de Elle a dit.

Si l’information se confirme, il s’agirait là d’une bonne nouvelle. En effet, classique et sans surprise dans son rythme et sa production, cette chanson se démarque néanmoins par son efficacité, ainsi que par sa ligne de piano entrainante. Ce qui en fait sans doute un des meilleurs titres du disque. 

Par ailleurs, alors qu’on cherche encore la signification du texte d’A l’ombre, les paroles d’Elle a dit font sens. « Elle est différente, c’est sa manière. Elle n’a pas choisi et quand on lui dit que c’est ne pas là la chose à faire… Mais quoi qu’elle en dise, elle aime une fille. » Un hymne à l’amour lesbien qui tombe en plein débat autour du mariage gay.« Quand on a le coeur dans la gorge, qu’on a le sentiment de ne plus être compatible avec la vie. C’est cela être ’au bord du rebord’, au bout du chemin », explique Mylène, dans le magazine Têtu.

Publié dans Mylène 2013 - 2014, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaire »

A L’OMBRE en vidéo

Posté par francesca7 le 25 janvier 2013

 

A LOMBRE vidéo : Image de prévisualisation YouTube

 

« À l’ombre » Le dernier titre de Mylène Farmer marque une fois de plus la chanson française de sa bizarrerie. « Le beau est toujours bizarre » lançait Baudelaire. Mais le bizarre l’est-il toujours, beau ? La vidéo qui promeut « À l’ombre » met mal à l’aise malgré son esthétique très soignée et l’on redoute ces longues minutes sur lesquelles nos adolescents vont danser sans y penser.

On y voit entre autres plans de loups et du visage de Mylène Farmer un homme qui s’englue de glaise et de peinture dans une monstruosité à la Goya. Le tout sur fond noir, gris et blanc, rouge. C’est digne d’une peinture expressionniste. C’est très bien fait. La chanson s’embarque sur une thématique littéraire et philosophique intéressante, l’ombre, symbole de ce « diable qui harcèle » : « À l’ombre, risquer de n’être personne… À l’ombre on se coupe de soi-même… on s’arrache ainsi au ciel ».

Faustiennes, ces paroles font penser à un petit conte philosophique instructif, L’étrange histoire de Peter Schlemihl. L’autrichien Chamisso y raconte l’histoire d’un homme qui troqua son ombre à un « homme en gris » contre la Bourse de Fortunatus, bourse ne se vidant jamais. Très vite le voilà riche, mais le voilà également homme sans ombre, homme sans identité, homme obligé de vivre la nuit dans cette ère sans soleil, homme marginal que ne peut pas épouser la femme qu’il aime. Une seule solution : se couper des liens mauvais. En désir d’ombre, Peter rencontre de nouveau l’homme en gris, lui réclame son ombre estorquée, veut lui rendre la Bourse. Mais le pacte est scellé : pour toute réponse, en échange de cette ombre désirée, l’homme en gris, cet avatar du diable, lui réclame davantage encore, l’enjoint de lui donner son âme. Abusé une fois, le héros, Peter Schlemihl ne se laisse pas tromper deux fois et refuse. Il jette la Bourse dans un gouffre. Il restera donc un homme sans ombre mais riche d’humanité, de son âme. Il ne va pas jusqu’au point de rupture ultime le don total de lui-même au Prince des Ténèbres, menteur dès l’Origine. Sa vie marginale sera malgré tout des plus belle. Il finit sa vie florissante voyageant par le monde faisant le bien, mécène d’un hospice.

Peter ou le refus de l’ombre pour la lumière, ou le refus de converser avec qui enserre son âme, avec ce Singe qui susurre son désespoir comme Mylène Farmer à l’oreille de ses fans : « Nos cœurs ont vu trop grand… Pourras-tu dire que l’amour est suffisant ? » ! H.B.

 

Parution sur http://www.leblogdhelenebodenez.com/article-mylene-farmer-l-ombre-ran-on-113077042.html

Publié dans Les Clips de Mylène, Mylène et SYMBOLISME | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...