Anecdote sur Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 18 novembre 2012

 

 

confidences de Dominique Borg (Couturière)

 

Anecdote sur Mylène Farmer dans Mylène en CONFIDENCES fanalexandra3-221x300Entretien avec la créatrice des costumes du « Mylenium Tour », Dominique Borg, bien connue du milieu du théâtre et du cinéma, croulant sous les récompenses les plus multiples, que ce soit Césars, Molières ou même Oscars. Pour la première fois, elle pale de cette collaboration.

Premières rencontres
La première rencontre s’est bien passée. Je lui ai montré des choses que j’avais faites et elle avait vu mon travail sur « Camille Claudel » et sur des films que j’avais faits. Elle m’a expliqué tout ce qu’elle désirait, la thématique du décor. Sur chaque tableau, elle incarnait un monde différent. Je pense que nous avons eu tout de suite une très bonne complémentarité. On s’est entendues sur beaucoup de points. Je crois que l’univers que je lui ai proposé l’a séduite et moi, ça me plaisait énormément de rentrer dans le sien et d’essayer de travailler sur ce personnage emblématique, qui est très fascinant pour tout le monde.

Le processus de création
Elle m’a donné une vidéo de ses deux derniers récitals, je les ai énormément étudiés. J’ai beaucoup regardé la manière dont elle bougeait, la manière dont elle portait le costume. Puis je suis partie sur des tas de propositions. Pendant assez longtemps, nous avons eu des rendez-vous réguliers. Nous nous sommes montré toutes les deux plein d’images, de manière à partager des émotions visuelles. C’était des moments de mode, des détails de tableaux, tout ce qui provoquait de l’émotion et qui pouvait se relier au fil conducteur de cette histoire qu’elle voulait raconter. Je lui ai montré mes dessins, elle m’a fait des petits croquis et nous avons travaillé ensemble. Elle me faisait retravailler, aller plus loin. Et moi je lui ai appris à reproposer des choses qui allaient encore plus loin. Après avoir rêvé sur toutes ces images et ces dessins, on a fait une sélection. Ensuite, j’ai commencé à échantillonner, à chercher des tissus, à lui proposer des matières… Ca a été un long travail qui a duré au moins trois mois. Pendant les essayages, Mylène était d’une grande patience. Ils duraient des heures, d’autant plus qu’elle a un grand souci du détail et de la perfection. Je l’ai suivie aux États-Unis quand elle est partie à Los Angeles, nous avons aussi fait des essayages là-bas.

Anecdote
Pour permettre à tout le monde de gagner un temps précieux et d’avancer sur l’élaboration des costumes, j’ai eu l’idée de faire faire un moulage du corps de Mylène par un sculpteur. Comme son corps est sculptural et ferme, on était très proches de la réalité avec ce moulage. Mais Mylène refusait qu’on le fasse circuler en-dehors de l’atelier.

Extrait du livre : Belle de scène sorti en 2006

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...