• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 16 septembre 2012

Farmer en août 2010

Posté par francesca7 le 16 septembre 2012

 

C’est un important communiqué du label Polydor/Univesal qui vient de nous parvenir : Mylène Farmer revient avec… le producteur de Lady Gaga.

Farmer en août 2010 dans Mylène dans la PRESSE FanAuroreMylaurore2-300x234Deux ans à peine après le carton de l’album Point de suture, deux concerts au Stade de France et une tournée à guichets fermés, Mylène Farmer annonce la sortie de son huitième album. Le premier single, intitulé Oui mais non, sera dévoilé dès mercredi. La grosse nouveauté, c’est que Laurent Boutonnat, le complice de toujours de Farmer n’en a pas signé la musique : la rousse la plus mystérieuse de France (on ne parle pas d’Anne-Krystel de SS4) s’est offert le producteur de Lady Gaga !

Gaga et le suédois d’origine marocaine RedOne ont signé quelques tubes incontournables des deux dernières années comme Poker Face, Bad Romance ou Alejandro. Le producteur a également travaillé avec Mika sur la B.O. du film Kickass ou encore sur I Like It, le récent single d’Enrique Iglesias. Il est aussi annoncé sur Born this way, le prochain album de Gaga à propos duquel, sur MTV, RedOne vient de lancer un énigmatique et pompeux : « C’est trop précieux pour que j’en parle.« 

Mis à part RedOne, Mylène Farmer a récemment collaboré avec Ben Harper sur une reprise de Never tear us apart d’INXS. Le duo est extrait d’un album hommage à Michael Hutchence. Farmer est également attendu sur C’est pas l’heure un duo qu’elle a écrit pour Rue Washignton, le nouvel album de Line Renaud, disponible le 8 novembre

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer comme jamais vue

Posté par francesca7 le 16 septembre 2012

Mylène Farmer comme vous ne l’avez jamais vue

Musique. La chanteuse a tourné «Dégénération», son prochain clip. Bruno Aveillan, le réalisateur, nous livre quelques secrets de tournage.

- Parismatch.com

Mylène Farmer comme jamais vue dans Mylène dans la PRESSE FanAlexandra3-221x300Avec « Thriller », Michael Jackson a révolutionné le vidéoclip. Le « King of Pop » a pourtant un alter ego français. Sa couleur à elle n’est ni le noir ni le blanc, mais le roux. Avec « Libertine » puis « Pourvu qu’elle soit douce », un minifilm de dix-sept minutes, Mylène Farmer a été la première chanteuse à scénariser ses clips, à mettre en scène ses chansons. A partir de 1986, elle les a construits comme de vrais films : un bon scénario, des acteurs, des lumières et un réalisateur digne de ce nom. Laurent Boutonnat a ainsi signé quelques-unes des plus grandes pages en couleurs de la chanson française, au même titre que Luc Besson (« Que mon cœur lâche ») ou Abel Ferrara (« California »).

Depuis, chaque nouveau disque de l’interprète de « Désenchantée » fait l’objet de mille supputations. Alors que la sortie officielle de l’album est prévue le 25 août, on lit déjà tout et son contraire sur les images de « Dégénération », le premier extrait. Bruno Aveillan, réalisateur venu de la pub, est aux commandes de cette vidéo de quatre minutes et demie : « Mylène y incarne une créature surnaturelle dotée de pouvoirs magiques et enfermée dans un laboratoire militaire secret. Le régime dictatorial qui dirige ce pays imaginaire aimerait l’utiliser à son profit. » Mais la captive ne l’entend pas de cette oreille. Elle va se libérer du joug de l’oppresseur en diffusant autour d’elle la concorde, la félicité et finalement l’amour.

« Nous avons tourné à Prague pendant près d’une semaine, poursuit Bruno Aveillan. Nous avons fait appel à une trentaine de comédiens et aux danseurs de la troupe Cave Canem. C’est une chorégraphie résolument moderne, pleine d’imprévus. Autre première : nous avons utilisé une caméra Panthom, jusqu’ici dédiée à la recherche scientifique. Elle m’a permis de filmer les corps comme ils ne l’avaient jamais été. »

Ce clip spectaculaire, aux effets spéciaux troublants, est le second étage de la fusée « Dégénération ». Uniquement disponible sur Internet pour l’instant, le titre s’est directement classé en première position des ventes en ligne avec 4 998 téléchargements en trois jours. Un nouveau record après celui établi lors de la mise en vente des places de son premier concert au Stade de France en septembre 2009 : 80 000 billets s’étaient vendus en deux jours.

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

Mylène Farmer…

Posté par francesca7 le 16 septembre 2012

Alain Wodrascka pour Mylène Farmer

Mylène Farmer... dans Mylène dans la PRESSE 9782841676361Alain Wodrascka est un écrivain, biographe et auteur de chansons.

Il est né le 12 février 1964 à Marseille, au sein d’une famille originaire de Prague baignant dans la musique. Il est petit-fils de Charles Rostaing, philologue et linguiste spécialisé dans l’œuvre de Frédéric Mistral.

Biographie

Dès son enfance, il est passionné par la chanson, découvre Marie Laforêt, France Gall, puis Barbara et Claude Nougaro. La profession de son père le conduisant à travers l’Europe (dont la Suisse), Alain poursuit des études peu brillantes, sauf en français.

Tout en se lançant dans la chanson (il chante à Paris à La Tanière et au Tire-Bouchon, en première partie de Karim Kacel, Alex Metayer, Nazaré Pereira, Gilbert Laffaille, Edith Butler…), il poursuit des études de lettres couronnées par une maîtrise dont le sujet du mémoire est Expression des mythes chez Claude Nougaro. À cette occasion, il fait la connaissance du chanteur toulousain avec qui il vivra une profonde amitié de dix années.

La chanteuse Barbara l’encourage à poursuivre dans la voie de la chanson. Alain passe à l’Atelier-théatre du Tourtour et au Théâtre des Déchargeurs à Paris, prépare l’enregistrement d’un disque ; mais il ne rencontre pas le succès espéré. Il se lance alors dans l’écriture de biographies des chanteurs qu’il affectionne.

 Le 16 octobre 1996, il devient le père d’une petite Marie.

En 1997, il publie aux éditions Nizet son mémoire de maîtrise légèrement remanié : Claude Nougaro, l’alchimiste des mythes. Deux ans plus tard, il fait paraître La femme aux cent visages, la première biographie de Marie Laforêt. Suivront plus d’une vingtaine de biographies, notamment de Barbara, Léo Ferré, Renaud, Serge Gainsbourg, Johnny Hallyday, Souchon/Voulzy, Jacques Brel, Alain Bashung… également Bardot l’indomptable (lien http://www.librairiedialogues.fr/livre/1944273-bardot-l-indomptable-alain-wodrascka-francois-bagnaud-brigitte-bardot-hugo-cie

  • En 2009, il publie Mylène Farmer, En clair-obscur, aux éditions Didier Carpentier, 2009 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...