Mylène F. icône gay

Posté par francesca7 le 28 août 2012

Pourquoi Mylène Farmer est-elle une icône gay?

Par Sylvain Zimmermann

REVUE DE PRESSE. La star rousse sera ce soir et demain à Genève pour deux concerts événements. A cette occasion, «Le Matin» a consacré un vaste dossier à la «chanteuse préférée des gays». Les témoignages de fans sont saisissants…

 

Mylène F. icône gay dans Mylène et les AUTEURS illogical-tetu-comatik-remix-1600x1200-300x225C’est l’événement en Suisse. Mylène Farmer se produit aujourd’hui, vendredi 4 septembre, et demain soir au Stade de Genève. Depuis le début de la semaine, les médias suisses ne parlent quasiment plus que de ça. Il faut dire aussi que la star n’a pas chanté dans ce pays depuis près de dix ans! Mais surtout, les fans hélvètes de Mylène seront les premiers en Europe à découvrir le nouveau show de l’artiste (le concert devrait être plus spectaculaire que celui de la dernière tournée, avec un tour de chant remanié), les 11 et 12 septembre prochains, au Stade de France! 

La presse suisse a multiplié les articles ces derniers jours, en particulier le quotidien Le Matin qui a posé La question dans son édition du 30 août: «Pourquoi Mylène Farmer est l’icône des gays?» Pour tenter d’y répondre le journal genevois s’est naturellement tourné vers les intéressés. Certains témoignages sont assez étonnants… 

«Dalida était notre maman, Mylène, c’est notre sœur»
Il y a tout d’abord Jean et Christophe, deux coiffeurs de Genève. «Ce que j’aime surtout chez elle, c’est son côté paillettes, déclare ainsi le premier. Les gays sont très friands de mise en scène.» Le second abonde: «Mylène se déguise, se travestit, se transforme, on sent qu’avec elle tout est permis. Dalida était notre maman, Mylène, c’est notre sœur!» Le Matin a également demandé l’avis d’un humoriste bien connu en France: Joseph Gorgoni, alias Marie-Thérèse Porchet. Pour lui, si Mylène est icône gay, c’est parce que c’est «une femme forte et fragile, violente et enfantine en même temps.»

Pour finir, le journal passe en revue les thématiques abordées par la chanteuse rousse dans ses tubes. «Dans l’univers de Mylène Farmer, le mal de vivre, les tendances suicidaires, particulièrement présents dans les milieux gays, reviennent en permanence, stylisés jusqu’à l’extrême.» Mais surtout, pour le journal, ce qui explique son statut d’icône gay, c’est que la star «a toujours su entretenir, autour de ses préférences sexuelles, une savante ambiguïté.» Une référence à l’évocation des plaisirs sodomites dans «Pourvu qu’elles soient douces»… Mais est-ce bien assez pour expliquer la vénération de certains gays pour leur idole rousse?

 

Fan de Mylène ou bien allergique à la «farmer-mania»? Que pensez-vous de ces explications ? Selon vous, pourquoi est Mylène Farmer est une icône gay?

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...