Interview d’Erwan – Bio Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 27 juillet 2012

 

Extrait de 2009

 

Vous n’en êtes pas à votre premier ouvrage sur Mylène Farmer. Qu’est-ce que « Des Mots sur nos désirs » apporte de nouveau ?

Interview d'Erwan - Bio Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS 1012327-gfComme son nom l’indique, ce nouvel ouvrage, le troisième, s’attarde plus en détails sur l’œuvre « osée » de Mylène. J’en avais un peu marre d’entendre de tous les côtés qu’elle n’était qu’une superbe reine du marketing et que ses fans achetaient tout et n’importe quoi les yeux fermés. Il ne faut pas oublier que Mylène a bâti sa carrière petit à petit. A coups de jolies provocations. Rien ne s’est fait en un album. C’est quand même la première artiste dans le milieu de la pop française à avoir soulevé des thèmes encore très tabous au milieu des années 80, voire durant la décennie suivante, comme l’homosexualité, la bisexualité, des pratiques du Kamasutra etc. Elle l’a fait avec courage et honnêteté.

 

Comment vous est venue l’envie de porter un regard sur cet aspect de sa carrière ? Est-ce que cette envie d’abolir tous les tabous est quelque chose qui vous plaît particulièrement chez elle ?

Ça m’est venu tout naturellement. Je pense que c’est un aspect très important de sa carrière et un peu trop souvent occulté derrière le mythe de la star mystérieuse et inaccessible. Et puis, c’est vrai que c’est ce côté gamine impolie qui m’a le plus séduit chez Mylène. Chacune de ses chansons devenait pour moi un hymne. Que ce soit Sans contrefaçon ou Pourvu qu’elles soient douces. Comme un hommage à mon adolescence et à mes premiers émois ! Pour ma part, c’est la première à avoir chanté avec autant de brio tous mes propres désirs. Et je ne pense pas être le seul.

Pour mener à bien votre analyse, vous avez fait appel à de nombreux témoignages: collaborateurs, admirateurs, et même à ceux de sexologues. Qu’est-ce que tous ces avis ont pu apporter à ce livre ?

Je voulais que chacun y mette son grain de sel, faire de ce livre une œuvre communautaire. En tant qu’auteur, je n’ai pas la science infuse. Seule Mylène sait le sens de ses mots, après libre à nous, à vous, de faire une analyse de textes. Comme ses paroles ont souvent des doubles sens, chacun peut se les approprier et les interpréter à sa convenance. C’est un peu comme des récits littéraires qu’on vous fait étudier au lycée. Après j’ai fait de jolies rencontres sur ce nouveau livre, comme celle avec Sophie Tellier ou ma correspondance avec Nathalie Cardone. Deux femmes fascinantes.

chloé-300x225 dans Mylène et mes BLABLASLa couverture est une peinture de Frantz Saunier, c’est quelqu’un que vous connaissez bien je crois. Vous pouvez nous parler un peu plus de lui et de son travail ?

Frantz Saunier est un immense artiste. Avec ses faiblesses et ses forces. Son sens de la couleur est inné. J’adore son travail et le pouvoir qu’il a sur le regard de ses modèles. Les yeux de ses personnages qu’il peint me parlent énormément. C’est le miroir de son âme. Une âme belle et profonde. Il a fait sa première expo Wanted Diva qui fut un grand succès. Il réfléchit à sa prochaine. C’est un vrai magicien.

Savez vous que les éditions « Archipels » sortent simultanément deux livres sur Mylène Farmer en août ? Comment expliquez vous tous ces livres qui sortent sur Mylène chaque année ? Il y a t il une concurrence chez les biographes farmeriens ?

Je pense que c’est l’actualité qui veut ça. Tout simplement. Et comme Mylène est un personnage qui fascine… Quant à la concurrence, non ! Elle n’existe pas. Il faut juste savoir faire la différence entre ceux qui écrivent par passion et ceux qui écrivent par intérêt.
Jamais je ne pourrai rédiger un livre sur une star qui ne m’interpelle pas. J’ai refusé de nombreux sujets parce que je ne voyais pas l’intérêt de m’y plonger. Les lecteurs ne s’y trompent pas.

 

Quels sont les premiers échos depuis la sortie de votre livre ?

J’avais très peur. C’était un livre osé. Mais je suis très content des premiers retours. Que ce soit chez les fans et les non fans. Beaucoup de cette deuxième catégorie ont lu le livre. La vie de Mylène ne les intéressait pas vraiment, mais son œuvre, oui !

 

Pensez-vous avoir encore des choses à écrire sur Farmer ? Quels sont vos projets ?

51tRlhGeW3L._SL500_AA300_Pour l’instant, non. Je vais un peu la laisser en paix ! Même si Mylène reste une source d’inspiration inépuisable. Quant à mes projets… ouille… je finis actuellement un livre sur Vanessa Paradis… et j’embraye sur une biographie sur Arielle Dombasle. Parallèlement à ça, j’ai mon prochain roman « Sexe, gloire et bistouri » qui doit sortir à la rentrée. Et je compte aussi monter une pièce de théâtre, « Le rôle de ma vie »… adaptée de mon roman du même nom. Je me lance aussi dans les relations presse en tant qu’attaché de presse dès la rentrée.

Bref, une tonne de projets mais comme le chante Sheila « 24 heures par jour ce n’est pas suffisant ! »

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...