Mylène Farmer en Souvenir

Posté par francesca7 le 25 juillet 2012

 

CONFIDENCES DE John Frost (Photographe)

Mylène Farmer en Souvenir dans Mylène en CONFIDENCES GiorginoPremiereJe garde de Mylène un super souvenir. Tout ce que je regrette, c’est de ne jamais avoir pu refaire des photos avec elle. Ça m’a fait beaucoup de mal. Je l’ai revue récemment à la télé, aux NRJ Music Awards. Mais ce qu’elle fait, ce n’est pas mon truc! Ça ne me déplait pas, mais j’ai du mal avec la chanson française, de toute manière! Ça n’empêche pas qu’à l’époque, j’adorais Mylène, en tant que personne. Je crois qu’il me reste quelque part une pochette de Maman a tort. Je suis très content pour elle qu’elle en soit arrivée là. Elle portait de toute façon en elle le potentiel pour devenir une star. Le fait que je lui ai demandé de revenir faire des photos signifiait vraiment qu’il y avait un truc. Les premières photos, c’est elle qui les a payées. Mais après, c’était moi. Il fallait vraiment que je sois motivé, pour que je dépense de l’argent pour la pellicule, le développement, le tirage! Elle a beaucoup changé depuis, il y a vraiment un décalage. J’ai beaucoup de photos où elle sourit, spontanément. Maintenant, elle ne sourit plus. Quel dommage! 

Dahan et Lepage
J’ai revu Jérôme Dahan, il y a quatre ans, dans un café, rue Lepic. Lui aussi a été « évincé » du tandem Farmer-Boutonnat. Cela n’enlève rien à ce que je pense du talent de Laurent. J’ai aussi photographié Sophie Tellier, au moment où elle faisait les chorégraphies pour Mylène… En tout cas, quand Maman a tort est sorti, et que ça a bien marché, Mylène a donné quelques interviews et elle a toujours parlé de moi. C’est un truc que j’ai énormément apprécié, car elle n’y était pas obligée. J’ai aussi côtoyé Bertrand Lepage. C’était quelqu’un de très spécial. Il a quitté un temps la musique après sa collaboration avec Mylène, et il est devenu agent de comédiens. Il m’a appelé un jour en me disant que mes photos étaient merveilleuses, qu’il n’avait 7806779 dans Mylène en CONFIDENCESjamais vu ça, etc.! (rires). J’ai donc fait une séance avec une fille qu’il m’avait envoyée et avec laquelle j’ai testé une nouvelle pellicule. C’était horrible, mais la fille trouvait ça joli, alors je lui ai donné les photos. Deux jours plus tard, j’ai reçu un appel de Lepage, qui m’a hurlé dessus! 

Laurent…
J’ai croisé Laurent à l’époque de Maman a tort. Mais je ne vous en dirai pas plus, pas devant un magnétophone! Je n’en garde pas un bon souvenir, pour des raisons ridicules que je n’ai pas à évoquer ici. Je sais qu’il habite maintenant la plupart du temps aux États-unis, mais pas du tout au même endroit que Mylène. Selon un ami commun, le but de Laurent était depuis toujours de faire des films. Toute l’histoire de Mylène, c’était secondaire à son film. Le premier souvenir que j’ai de Laurent est celui d’un grand garçon, qui avait l’air d’avoir quatorze ans, avec une pipe! Ils sont venus tous les deux, avec Jérôme, et m’ont parlé deMaman a tort. A partir de ce moment-là, je n’ai plus jamais revu Mylène. Plus jamais. J’avais son téléphone chez ses parents, mais c’était impossible de la joindre. Je ne sais pas pour quelle raison. A partir de Maman a tort, Laurent a tout contrôlé. 

 

Texte issu de l’Instant-Mag – 2002

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...