Mylène et les paradoxes

Posté par francesca7 le 20 juillet 2012

 

Mylène et les paradoxes dans Mylène dans la PRESSE tuz3wxj0-85x300Tandis que Moby a dissipé les ombres mélancoliques du clip de Bleu noir en proposant sa propre version, rebaptisée The Day, archi-morbide, de la chanson écrite pour et avec Mylène Farmer, la Française surenchérit en offrant un quatrième moment vidéo à son dernier album, paru en décembre 2010 et récompensé d’un disque de diamant (plus de 500 000 unités vendues).

La divine rousse n’a pas hésité à multiplier les atmosphères pour cette production à laquelle ont collaboré, outre l’homme-orchestre électro new-yorkais, Darius Keeler d’Archive et le hitmaker révélé avec Lady Gaga, RedOne. C’est d’ailleurs lui qui a façonné avec Mylène son titre Lonely Lisa, nouvel extrait de l’album Bleu noir disponible en single à partir du 4 juillet.

Après avoir fait appel à Chris Sweeney et au chorégraphe David Leighton pour le clip, moderne et tranchant, de Oui mais… non, puis avoir sollicité l’excellent vidéaste Alain Escalle pour celui, au souffle épique, de Leïla, et enfin Olivier Dahan pour illustrer ténébreusement le single-titre Bleu noir, Mylène Farmer s’est attaché les services de Roy Raz.

Ce tout jeune réalisateur israélien, également DJ lorsque vient la nuit, s’est fait remarquer avec son clip The Lady is Dead réalisé pour la promo d’un club de Tel-Aviv avec le titre In this shirt de The Irrepressibles pour bande-son. Entre sens photographique magistral, luxure et dimension horrifique, un sacré travail (cliquez ici pour le découvrir).

Pour Lonely Lisa, c’est moins choc mais pas plus consensuel. Capturant la silhouette de la chanteuse dans des errances désertiques dont elle est coutumière, Roy Raz propose une imagerie éclatée, déchirée par les paradoxes de la modernité. Une aventure pop-peplum, en somme…

http://www.purepeople.com/

Laisser un commentaire