ALICE nous dit Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 9 juin 2012


– Quand j’ai évoqué l’araignée, j’ai eu envie d’écrire sur cette petite Alice, je pensais à la face… au visage noir de l’artiste. Ce que peut ressentir… l’autodestruction de l’artiste. Donc cette envie de dire à cette araignée de s’effacer et de partir. (XXelle, MCM)

– J’ai une phobie des araignées (rires). Mais j’ai toujours eu en mémoire… C’était une toute petite histoire d’une araignée dans une cellule qui était le compagnon, le seul compagnon du prisonnier. Ce qui n’a rien à voir avec le thème d’Alice ! Mais je peux apprivoiser aussi une petite araignée ! L’araignée n’est pas un symbole particulier pour moi. L’araignée… Vous savez parfois on a des choses comme ça qui vous viennent, vous ne savez pas pourquoi. Et c’est vrai que quand j’ai entendu cette musique qui a cette boucle, cette répétition… J’y voyais bien la marche d’un petit animal, comme ça. Et puis après vous n’savez pas, vous parlez de… Alice est devenue l’artiste, la représentation du mal-être de l’artiste. (Radio Contact, 15 novembre 1995)

ALICE nous dit Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS 253221905_small

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...