• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 9 juin 2012

Mylène F. L’autre … et blablas

Posté par francesca7 le 9 juin 2012


Mylène F. L'autre ... et blablas dans Mylène et mes BLABLAS 2009NathalieDelepine10-300x201

Voici quelques détails au sujet de la fameuse adaptation de l’album « L’autre… » en anglais : fin 1991, suite au très, très fort succès de l’album, Alain Levy, directeur de Polygram qui venait de prendre également la tête de Polygram USA, proposa à Mylène de faire une version anglophone de l’album. Assez réticente car pas du tout à l’aise dans la langue à l’époque, elle profita de son premier séjour à Los Angeles qui suivit (hiver 1991/1992) pour ébaucher quelques traductions de quelques chansons de l’album en refusant toute aide extérieure pour l’écriture. Au final, elle abandonna le projet en cours, très peu satisfaite de son travail et rien n’a été enregistré, contrairement à ce qu’on croit savoir depuis longtemps. Quand on évoque quatre titres qui auraient été enregistrés, en fait cela correspondrait plutôt à quatre textes.

Seulement, un accord avait été signé pour une distribution initialement européenne et pour honorer ce contrat, Mylène adapta l’année d’après Que mon coeur lâche avec un traducteur. Ce dernier raconta d’ailleurs plus tard que la première version du texte qu’il avait écrit seul fût rejetée aussitôt par Mylène, qui travailla alors avec lui sur chaque mot de chaque phrase !

L’Instant-Mag disait pourtant dans un article avoir écouté Il n’y a pas d’ailleurs enregistré en anglais, et que les trois autres titres étaient L’autre…, Agnus Dei et Regrets. Que croire ? 

barre-divers13 dans Mylène et mes BLABLAS

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

Point de Suture et des blablas !

Posté par francesca7 le 9 juin 2012


Point de Suture et des blablas ! dans Mylène et mes BLABLAS sac-a-bandouliere-mylene-farmer-point-de-suture-sac-bagagerie-871370755_MLDurant les sessions d’enregistrement de l’album Point de suture aux studios ICP à Bruxelles, Mylène aurait logé dans un petit appartement situé au-dessus même du studio. Elle s’y serait tellement peu plue que les sessions d’enregistrement auraient été particulièrement rapides. Ce qui n’a en rien altéré la qualité des voix sur l’album !

En avril 2008, pour la promotion de l’album Point de suture, Mylène effectue une série de photo avec John Nollet, qui est également son coiffeur depuis une dizaine d’années. Ces photos sont créditées sous un pseudonyme : Simon Hawk. En effet, lorsque John (qui s’appelle Jean, en réalité) Nollet a commencé à bosser avec l’agence H&K, ceux-ci lui ont conseillé de travailler sous un pseudonyme, car pour les magazines de mode, Nollet est un avant tout un coiffeur. Depuis peu, sa carrière de photographe étant désormais intégrée, il a souhaité reprendre son nom pour ses travaux. Mylène l’a donc tout naturellement crédité sous son nom sur les supports du single Appelle mon Numéro, bien que la série avait été entièrement déposée sous son pseudo. Etrangement, on retourne au pseudonyme « Simon Hawk » sur les supports du single Si j’avais au moins….

Ave Maria, le titre caché de l’album Point de suture, a été enregistré après le reste de l’album à Bruxelles. Il a été fait dans le home-studio de Laurent Boutonnat.
De plus, le titre a été diffusé le 30 juin 2008 à l’église Saint-François-Xavier, lors de l’enterrement de Frédéric Botton (ex-compagnon de Nathalie Rheims), deux mois avant la sortie de l’album.

L’interview de Mylène pour le magazine « Têtu » a eu lieu dans un salon de l’hôtel Park Hyatt, à Paris.

Sur le titre Je m’ennuie, le sample qu’on peut entendre sur l’introduction et le pont, et qui a inspiré à Mylène sa petite démarche façon geisha lors des concerts 2009, a été utilisé précédemment dans une vidéo promo de Jean-Paul Gaultier réalisée par Alain Escalle !

 et_vous_connaissez_vous_mylene_farmer_sur_le_bout_des_doigts_illustration_test_connaissance dans Mylène et mes BLABLAS

Le choix des premiers singles extraits de l’album était décidé très en amont. Pour preuve le tournage du clip de Si j’avais au moins… en juin 2008, alors que le single est sorti 8 mois plus tard. 

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

ALICE nous dit Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 9 juin 2012


– Quand j’ai évoqué l’araignée, j’ai eu envie d’écrire sur cette petite Alice, je pensais à la face… au visage noir de l’artiste. Ce que peut ressentir… l’autodestruction de l’artiste. Donc cette envie de dire à cette araignée de s’effacer et de partir. (XXelle, MCM)

– J’ai une phobie des araignées (rires). Mais j’ai toujours eu en mémoire… C’était une toute petite histoire d’une araignée dans une cellule qui était le compagnon, le seul compagnon du prisonnier. Ce qui n’a rien à voir avec le thème d’Alice ! Mais je peux apprivoiser aussi une petite araignée ! L’araignée n’est pas un symbole particulier pour moi. L’araignée… Vous savez parfois on a des choses comme ça qui vous viennent, vous ne savez pas pourquoi. Et c’est vrai que quand j’ai entendu cette musique qui a cette boucle, cette répétition… J’y voyais bien la marche d’un petit animal, comme ça. Et puis après vous n’savez pas, vous parlez de… Alice est devenue l’artiste, la représentation du mal-être de l’artiste. (Radio Contact, 15 novembre 1995)

ALICE nous dit Mylène Farmer dans Mylène et mes BLABLAS 253221905_small

Publié dans Mylène et mes BLABLAS | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...