Avant que l’ombre… Album

Posté par francesca7 le 12 avril 2012

 

Avant que l'ombre... Album dans Mylène et SYMBOLISME 2005-Robin-010b-200x300Les difficultés de vivre sont loin « mémoire qui m’oublie, qui me fuit », voire oubliées, elles ne se résument plus qu’à de vagues souvenirs de « nuits de veille », interminables. A quarante ans Mylène Farmer est au pic émotionnel et sexuel de sa vie. Ensuite ?

Le déclin, inévitablement, l’ombre. Les ravages de la vieillesse guettent, la déchéance physique peut-être la maladie, l’ombre encore. Cette ombre qui la ramènera aux poètes maudits, à la morbidité, aux souffrances. Alors pendant une dernière heure, alors que sa voix part dans un râble en écho jusqu’aux fonds des âges, elle va partager avec l’auditeur ses derniers moments de joie de vivre, de jeunesse, en somme ses dernières minutes de validité.

Sans doute, le passage de la quarantaine entre ses 2 derniers albums (43 ans au moment où j’écris ces lignes), ainsi qu’une stabilité amoureuse ont contribué à façonner « Avant que l’ombre… » Comme un miroir de la vie de Mylène Farmer au moment de son élaboration, comme l’ont été les 5 autres avant lui. La chanteuse s’est tournée vers la lumière, là où quelques unes de ses égéries, de Frances Farmer à Virginia Woolf sont restées dans l’obscurité et ont eu une issue tragique au même âge. Mais en restant consciente que son heure viendra à travers le magnifique titre d’ouverture « avant que l’ombre ». Ce titre qui introduit l’album, est également une très belle transition vis-à-vis des albums précédents, où le thème de la mort était beaucoup plus présent, ce qui ne sera pas le cas des titres suivants.

Une page se tourne donc.

 

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...