Mylène Interview Fréquenstar 91

Posté par francesca7 le 1 avril 2012

En Février 1991, Laurent BOYER part en Hongrie enregistrer le pilote de Fréquenstar alors intitulé Pour un clip avec toi, sur le tournage de Désenchantée, qui s’annonçait déjà comme l’évènement médiatique du printemps. Il est reçu pendant le cinquième jour de tournage où il interview Mylène Farmer lors de la séquence de la révolte intérieure et extérieure, puis l’équipe est encore présente le sixième jour de tournage sur le plateau (la séquence finale) où Boyer a pu interviewer Laurent Boutonnat.

 RETRANSCRIPTION

 

INTERVIEW DE LAURENT BOUTONNAT

Qu’est-ce que vous préparez ici ?

Mylène Interview Fréquenstar 91 dans Mylène en INTERVIEW 6iao1p10    Il y a une scène avec tout les figurants, avec Mylène et le petit môme qui est avec elle. C’est un raccord en fait sur ce petit monticule. Nous, nous sommes derrière avec la caméra et on va faire brûler des pneus pour avoir une grosse fumée noire pour être raccord avec l’usine d’hier où il y avait le feu. Ils sont sensés s’échapper de l’usine, et ils vont descende de cette petite colline pour courir dans cette immense plaine.

 Ce sera le dernier plan du clip ça ?

    C’est l’amorce des dernier plans en fait. C’est le premier plan où ils s’échappent de cette « prison-usine » pour partir dans la plaine. Et après on a plusieurs plans à faire de leurs visages qui courent…

Ca a été un bonheur pour vous d’avoir eu cent figurants ? Des jeunes hongrois comme ça ? C’est pas trop difficile à gérer ?…

    Non, il y a une équipe très solide qui tient bien tout ce monde là, et ils ont des têtes extraordinaires en plus. Il y a une chose qui est formidable ici, c’est qu’ils jouent bien. Ce n’est même pas jouer d’ailleurs, parce que ça leur plait de faire ça. C’est presque naturel.

1999-f10 dans Mylène en INTERVIEWOui, c’est peut-être mieux que des comédiens.

    Ah, c’est impossible des comédiens. Mais ils ont quelque chose de naturel; et en fait comme ils n’ont jamais fait ça de leur vie, ils ont une espèce de maladresse qui est formidable. Ca devient quelque chose qui donne l’impression qu’ils ont fait ça toute leur vie, que se sont de grands professionnels.

 Vous avez voulu tourner ici, ça s’appelle la Puszta, c’est la plaine hongroise…

    Absolument, c’est à dire que la Hongrie est un pays plat, où il n’y a que des plaines. Et tout le centre de la Hongrie c’est ça : sur des centaines et des centaines de kilomètres avec : Rien. C’est très impressionnant. Surtout avec la neige, on a l’impression que le ciel et la terre se rejoignent et que…

 C’est une fuite.

    Il n’y a rien quoi. C’est le néant et… c’est beau. 

FréquenstarPour un clip avec toiM6 – Février 1991.

Laisser un commentaire

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...