• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 20 mars 2012

Mylène, plus satanique tu meurs

Posté par francesca7 le 20 mars 2012


Mylène, plus satanique tu meurs dans Mylène dans la PRESSE ClipSansLogique10Mylène FARMER n’aime pas trop le mot clip. Peut-être un mot trop « marie » son sang à celui qui sera son bourreau. La voilà coiffée neutre et commun pour qualifier les mini-métrages dont elle se montre moyennement vêtue de cornes-lames coupantes dont elle se sert comme écrin public à ses angoisses les plus privées. Sans logique, le petit dernier pourrait s’intituler : mon dernier cauchemar. Traumatisantes ces 3 mn 34 ! Pas parce que Mylène s’y montre dans le plus simple appareil. Le choc est ailleurs : dans sa violence sournoise et son esprit malsain prémédité.

Dès les premières images le ton est donné : paysage désertique inquiétant ou soufflent des vents mauvais, tellement propice à un rendez-vous avec la mort. Un gamin trouve une effigie christique que bientôt il essaiera de casser, blasphème innocent. Les vieilles femmes se rendent en procession vers le lieu de sacrifice. Ces préparatifs commencent, le sang coule déjà, Mylène consentante.

Ollé ! L’angélique jeune femme se métamorphose en centaure rugissant (Belzébuth est souvent représenté ainsi sur les gravures anciennes) pour affronter le torero impérieux. Combat dérisoire : elle devra mourir, femmes, hommes et mémés enfants, tous complices, le savent. Au moment crucial l’épée a loupé le cœur. Les éléments sont déchaînés, le tonner gronde, la pluie va s’abattre. Mylène a transpercé son agresseur. Pour survivre a-t-elle du faire un pacte avec le diable ? Question sous-jacente : la chanteuse a-t-elle du conclure une telle union pour obtenir la gloire ?

Clip plus satanique du meurs. Titrait le Spot Ligne n° 322 paru en 1989.

Publié dans Mylène dans la PRESSE | 1 Commentaire »

La Presse FARMER 1989

Posté par francesca7 le 20 mars 2012

La Presse FARMER 1989 dans Mylène dans la PRESSEEn février 1989, la sortie de Sans Logique ne passe pas inaperçue. Là où les artistes de l’époque tentaient de se sortir des années 80, en produisant des clips les plus modernes possibles, Laurent Boutonnat sort un mélange démoniaque entre une musique de discothèque et des images baroques, intemporel.

Quant un nouveau clip de MYLENE FARMER est annoncé, on s’attend toujours à une nouvelle surprise et le fait est que l’on est jamais déçu. Sans Logique est tout aussi surprenant, étrange et déroutant que les précédents et l’on a beau se dire qu’il ne passera cette fois encore quelque chose d’inhabituel, le résultat dépasse toutes les espérances. L’univers de MYLENE FARMER ne nous a sans doute pas révélé tous ses mystères mais nous en aurons une tranche encore plus riche sur la scène dont on dit que les décors morbides en défriseront plus d’un, mais comment marier la mort, le lugubre, le tragique avec la musique de discothèque ? Sans logique est la réponse.

A force de symboles, de décors sophistiqués et de l’union subtile du beau et du malsain. Et nous assistons ainsi à la corrida meurtrière qui met fin à la seule note de beauté et de douceur dans une lande déserte et maudite, l’amour entre un bel hidalgo et une jeune femme rousse. « Fixée à vos yeux si tendres, je pourrais bien par mégarde, d’un ciseau les fendre », dit la chanson, et de « taureau » a raison de son matador sur des rythmes qui, sans être House, n’en sont pas moins ultra-modernes.

Paru au Top 50 de 1989.

 

Publié dans Mylène dans la PRESSE | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...