• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 18 mars 2012

Augustin Villaronga et Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 18 mars 2012


 Agustin Villaronga est né en 1957

Augustin Villaronga et Mylène Farmer dans Mylène et L'ENTOURAGE 5394917713_7abab94cdeAgustí Villaronga est né à Majorque, petit-fils de marionnettistes et de la rue. Son père était fasciné par le cinéma, et il lui a ainsi inculqué la passion pour l’art visuel. Lorsque Agustí était enfant, il jouait en faisant des projections avec des photos, des boîtes d’allumettes et des lampes de poche. A 14 ans il décide de devenir réalisateur. Il continua ses études dans un collège jésuite puis s’installa à Barcelone où il fût diplômé en géographie et histoire.

Son film, L’Enfant de la Lune, fut présenté à Cannes en 1989.
En 2011, il remporte le Prix Goya du meilleur réalisateur et le Prix Goya du meilleur scénario adapté pour son film PA NEGRE.

Réalisateur du clip Fuck them all

Le retour de Mylène s’effectue en 2005 avec le provocant « Fuck them all ». Pour illustrer cette chanson, la chanteuse fait appel à l’espagnol Agustin Villaronga et se rend en Roumanie, tourner un clip dans lequel on retrouve une nouvelle fois le thème de la gémellité. Rencontre avec le réalisateur du clip…

Premier contact
La première fois que Mylène m’a appelé, j’ai dit : « Mais pourquoi moi, je viens de l’Espagne, je n’ai pas l’habitude de faire des vidéoclips. Qu’est-ce que tu cherches ? ». Alors j’ai compris qu’elle cherchait quelque chose qui vient de l’intérieur. C’est l’aspect formel, mais l’aspect formel qui vient de quelque chose d’intérieur, qui touche à sa façon de voir la vie.

Univers
Toutes les choses dont m’a parlé Mylène, c’était comme un territoire normal pour moi. C’était comme être dans ma propre source. C’était facile pour moi. Elle m’a parlé de la cage qui devient plus petite, et elle m’a parlé des épouvantails surtout. Nous nous sommes très bien entendus. Ca n’a pas été quelque chose de difficile, c’est arrivé de façon fluide.

Mylène sur le tournageSingleFuckThemAllBig dans Mylène et L'ENTOURAGE

 C’était incroyable parce que tu la regardais dans la cage – et dès qu’elle était dedans, elle montait là-haut sans rien (ndlr : sans beaucoup de vêtements), et avec les répétitions, il y avait des fois où on faisait deux ou trois prises 


à la suite, sans descendre la cage. Et tu la vois qui était comme ça, en train de trembler et, on dit « Action ! » et toute suite, elle tremble plus (rires) !

L’ambiance sur le tournage
Je ne peux pas m’exprimer absolument bien avec la langue (ndlr : française) mais de toute façon, pour les choses plus essentielles, on y arrive, et si on a l’intérêt et l’envie de comprendre les personnes, c’est facile d’y arriver. Je crois qu’il y avait une grande concentration. Tout le monde s’est mis sur une même ligne pour arriver à la même chose. Et ça c’est magnifique, ça c’est le travail (sourire).

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaire »

Mark Fisher et Mylène Farmer

Posté par francesca7 le 18 mars 2012

Mark Fisher (Concepteur décors)

 

Mark Fisher et Mylène Farmer dans Mylène et L'ENTOURAGE 01Outre le fait qu’ils aient les mêmes initiales, Mark Fisher et Mylène Farmer partagent également un goût commun pour la démesure. Entretien avec l’un des plus célèbres concepteurs de décors au monde.

texte de l’interview :

Cela a été une énorme surprise pour tout le monde que vous travailliez avec Mylène. Quand avez-vous rencontré Mylène et comment cette collaboration s’est-elle établie ?

Mylène m’a contacté pendant l’été 2004. Je connaissais son travail et j’étais ravi de pouvoir collaborer avec elle, parce que c’est une artiste unique, dont les shows sont particulièrement créatifs.

Mylène a souvent fait part de son admiration pour U2, et c’est une fan de Peter Gabriel. Le fait d’avoir travaillé avec ces deux artistes vous a-t-il aidé à concevoir le décor de Avant que l’ombre… à Bercy ?

De par mon travail de designer, tout ce que je fais est basé sur mes travaux précédents. Pendant toutes ces années, j’ai eu le privilège de travailler avec des artistes remarquables et chacun d’entre eux a apporté sa pierre à l’édifice de ma façon de créer un show.

Avant que l’ombre… à Bercy a rencontré un formidable succès. Avez-vous assisté au concert ?

J’ai vu le concert plusieurs fois, qu’il s’agisse des répétitions ou bien du show lui-même. J’ai trouvé que le spectacle fonctionnait très bien. Comme le show était destiné à être présenté dans un seul endroit, c’était finalement plus compliqué qua dans n’importe quel Zénith où j’ai monté des spectacles avec des artistes anglo-saxons. Mais nous avons pu faire des choses qui n’auraient pas été possibles en tournée. L’équipe technique était réellement très forte et ils ont tout rendu possible.

MFBercy2006_70a dans Mylène et L'ENTOURAGEComment s’est déroulée votre collaboration avec Mylène ? Vous donnait-elle des idées ?

J’ai rencontré Mylène et Laurent plusieurs fois entre l’été 2004 et l’été 2005, date à laquelle le décor final a été achevé. Nous avons travaillé en étroite collaboration. Ils avaient tous les deux des idées fortes et précises concernant le show. Parfois, Mylène faisait des croquis de ce qu’elle voulait. Ils avaient tous les deux la même façon de concevoir le spectacle et ce qu’il devait rendre. J’ai proposé mes propres idées et après en avoir discuté tous les trois, j’ai réalisé mes propres croquis, que j’ai présentés à Mylène et Laurent. Plus tard, j’ai travaillé sur les différents tableaux visuels sur informatique.

Combien de temps la conception du show a-t-elle duré ? Avez-vous dû réajuster certaines choses après les premières répétitions ?

Non, rien n’a changé durant les répétions, car tout était prévu très en amont.

Avez-vous travaillé en direct avec Artefact, qui s’est chargé de la construction des décors ?

J’avais déjà travaillé avec Artefact auparavant (pour Johnny Hallyday). Je m’entends très bien avec eux. Ils ont réalisé un formidable travail pour Mylène, en particulier les sculptures et le fronton de la porte, qui est fantastique.

Qui a eu l’idée du rideau d’eau, qui n’avait jamais été vu en France auparavant ?

L’idée vient de Mylène (ndlr : pas tout à fait juste ! L’idée vient de Michael Kintzig, directeur technique du spectacle, qui a découvert ce procédé inventé par Aquatique Show lors d’une convention pour la marque de voitures Renault).

Les médias français considèrent souvent Mylène comme la Madonna française. Qu’en pensez-vous ?

Je pense que Mylène a une vision artistique plus profonde et plus riche que Madonna. Peut-être Mylène est-elle moins « fashion »… A travers son travail, Mylène essaye de nous dire quelque chose au sujet de l’existence.

Quand on regarde Avant que l’ombre… à Bercy, on a l’impression qu’il n’y a pas de lien réel entre les différents tableaux du show, excepté le début et le fabuleux final. Pourriez-vous nous expliquer le sens du spectacle ?

Je ne pense pas que le show ait une véritable narration. Mais il propose une série d’univers qui sont beaux et qui fonctionnent entre eux.

 Mylène Farmer et vous – 2006

Publié dans Mylène et L'ENTOURAGE | Pas de Commentaire »

 

linergeek |
give to eat by eating |
ecouteconseil |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hé ! lecteurs à Saint Marti...
| parlons-en!
| Je me SOUVIENS...